Métastases - Qu'est-ce que c'est, à quel stade du cancer, symptômes, méthodes de diagnostic et de traitement apparaissent

Selon les dossiers médicaux, une personne produit chaque jour plus de 30 000 cellules anormales dans le corps, qui deviennent ensuite cancéreuses. Le système immunitaire humain les trouve, les détruit. Si, pour une raison quelconque, le système de protection du corps ne fonctionne pas ou ne "manque" pas les cellules cancéreuses, celles-ci commencent alors à se multiplier activement et à se transformer en tumeurs malignes. Les cellules pathogènes du foyer primaire, par le biais du flux lymphatique ou sanguin, pénètrent dans d'autres organes, tissus, formant des métastases (métastases).

Qu'est-ce qu'une métastase?

Les métastases sont des foyers secondaires d'augmentation de la majorité des tumeurs malignes. Les processus pathologiques du corps provoquent la formation de lésions dans les ganglions lymphatiques distants et locaux. Ces phénomènes concernent les organes internes:

  • les poumons;
  • le foie;
  • les glandes mammaires;
  • colonne vertébrale;
  • cerveau

Les études sur les métastases reposent sur le fait que des foyers secondaires se forment presque immédiatement après le début de la formation d'une tumeur maligne. Les structures cellulaires fragmentées pénètrent dans la région du rétrécissement luminal du vaisseau. Ce type de dissémination est appelé hématogène, il peut également affecter les structures lymphatiques, et cela fait déjà référence à la voie lymphogène du nombre de métastases.

Avec la propagation des tumeurs dans le cancer du sein, les poumons, ils affectent le cerveau et sont transportés avec le liquide lymphatique, le sang. Ensuite, ils s’arrêtent dans une certaine zone, quittent le vaisseau et forment le centre de la métastase. Le processus se développe lentement au stade initial, souvent asymptomatique. Par conséquent, les médecins ne peuvent pas le remarquer immédiatement.

À quel stade du cancer apparaissent-ils?

Il est impossible de parler sans équivoque du moment d'apparition, de la propagation des métastases dans le corps. Par exemple, dans le système lymphatique, les métastases du cancer se propagent au cours de la transition du premier au deuxième stade. Si les néoplasmes sont situés dans des organes plus distants du système, cela indique alors un 3ème ou 4ème stade de cancer. Cela signifie que les différents stades du développement de la maladie sont déterminés par les processus de métastase et non l'inverse.

Raisons

La médecine moderne explore constamment la question du développement de pathologies oncologiques, mais elle ne peut toujours pas donner de réponse exacte quant aux raisons pour lesquelles le cancer se développe avec des métastases. Le principal problème dans la détermination du mécanisme de formation de cellules anormales. S'ils parviennent à le résoudre, les médecins pourront empêcher leur apparition et le cancer pourra être vaincu. Dans le cas des métastases, il est nécessaire de parler d'une maladie négligée, très difficile à soigner. Seule une thérapie agressive et sérieuse peut aider. Par conséquent, la tâche principale de tous les médecins est de prévenir l'apparition de métastases.

Noté un cas dans la pratique où le cancer se développe très lentement, sur une période de 2 à 3 ans. La croissance accélérée de formations anormales est déclenchée par des mécanismes non étudiés par la médecine moderne. Les médecins ne peuvent identifier que les causes courantes de cancer, qui se transforment en une forme métastatique:

  • un fort affaiblissement du système immunitaire dû à des pathologies concomitantes ou à un traitement médicamenteux amélioré;
  • la formation dans la tumeur même d'un nouveau réseau étendu de capillaires;
  • à 3 stades du cancer, les premières métastases se forment, indiquant le passage de la maladie au stade suivant;
  • la pathologie se concentre sur les endroits qui contribuent à la propagation de la tumeur à travers le corps humain;
  • l'âge du patient (en règle générale, les métastases se développent chez les jeunes en raison d'un métabolisme plus rapide);
  • Les foyers secondaires sont plus fréquents dans les cancers de type infiltrant.

Façons de se répandre

La différence entre une formation maligne et une formation bénigne est qu’elle ne se limite pas à un seul site de lésion. Le cancer se propage à d'autres organes et germe dans les tissus voisins. La métastase est un voyage à travers le corps de cellules qui ont perdu la communication intercellulaire. Le processus se déroule de la manière suivante:

  1. Lymphogène. La cellule cancéreuse pénètre d'abord dans les ganglions lymphatiques régionaux situés à côté de l'organe qui a affecté le processus malin. À mesure que la tumeur progresse, de plus en plus de cellules se concentrent dans la lymphe et pénètrent dans les ganglions lymphatiques retirés. En règle générale, ils sont localisés près des vaisseaux du foie, de la rate, des intestins et des glandes surrénales.
  2. Hématogène. Les métastases sont transportées avec du sang. Les cellules se déplacent dans les vaisseaux, atteignent d’autres endroits, parfois très éloignés de la formation maligne primaire. Les organes des cibles sont souvent ceux qui ont un large réseau capillaire, de sorte que les poumons et le foie sont plus souvent affectés.
  3. Implantation. Ce chemin met en œuvre la dissémination des cellules cancéreuses à travers les membranes séreuses (mésothélium). Le processus se développe si la tumeur est située près du mésothélium, le site de la tumeur a atteint une grande taille qui, avec augmentation, atteint la plèvre, le péritoine, le péricarde. Les cellules cancéreuses disséminent la surface de la couverture séreuse, formant un processus appelé carcinomatose. Ce processus est souvent caractérisé par l’accumulation de liquide dans les cavités (hydrothorax, ascite). Cette voie de propagation suggère 3 à 4 stades de pathologie, elle survient plus souvent chez les patients âgés, ce qui complique grandement la vie et le traitement de la maladie.

Les symptômes

Le cancer métastatique se manifestera de différentes manières, cela dépend de la localisation des lésions secondaires. Le principal symptôme de tout type de cancer sera la douleur. Les principaux signes de pathologistes du développement incluent les manifestations suivantes:

  1. Lorsque des métastases pénètrent dans le cerveau, une personne développe une désorientation, des maux de tête, des nausées, des vertiges, des problèmes d'élocution et de vision, des difficultés à marcher.
  2. Si les métastases touchent les os, la douleur peut ne pas être. Le symptôme principal du développement de la pathologie est souvent que l'os se casse sans aucun dommage ou avec des dommages mineurs.
  3. Lorsque des métastases du cancer pénètrent dans les poumons, des symptômes apparaissent, indiquant d'autres problèmes. Cet organe doit être vérifié si une personne se plaint de douleurs à la poitrine, d'essoufflement, de toux (avec du sang, sèche, mouillée).
  4. Dans le foie, une tumeur métastatique est souvent accompagnée d'une perte de poids importante, de nausées, d'une jaunisse et d'une perte d'appétit.
  5. Les premiers signes de métastases cutanées deviennent souvent l’apparition de nodules durs et douloureux de forme ovale ou arrondie. Ils ont souvent la couleur de la peau, rouge ou, s’il s’agit d’un mélanome, noir ou bleu. Dans certains cas, plusieurs nodules sont formés sur une courte période.

Espèces

Il existe plusieurs types de métastases. Par conséquent, le diagnostic de la pathologie devient une étape importante avant le traitement. On distingue les types de maladie suivants:

  1. Type de Virkhovsky. Localisée dans le cou dans la région supraclaviculaire, se présente comme une complication du cancer gastrique. Cette position est due à la direction du flux lymphatique de la cavité abdominale. Les tumeurs malignes des ganglions lymphatiques montent au ganglion cervical, où elles ne peuvent pas aller plus loin, alors elles s'y installent et forment une tumeur secondaire. La métastase de Virchow se produit en raison du développement d'un cancer du pancréas, de la boulangerie et d'autres structures abdominales.
  2. Krukenberg. Ont également une origine lymphogène, localisée dans les ovaires. Environ 35 à 40% de toutes les métastases ovariennes tombent dans la proportion de ces tumeurs secondaires. Apparaît ce type de lésions malignes des voies biliaires, des intestins, des glandes mammaires, de l'estomac, du cancer de l'utérus, du cancer de l'urine.
  3. Schnitzler. Caractérisé par la pénétration du processus malin dans le tissu de la localisation péri-rectale, les ganglions lymphatiques pararectaux. Il est possible de sonder de tels néoplasmes avec un examen rectal digital, ce sont des phoques douloureux. Se produisent souvent dans le développement du cancer gastrique.
  4. Ostéoblastique. Métastases cancéreuses formées dans le tissu osseux. Promouvoir l'activité des ostéoblastes, et donc avoir un tel nom. Dans ce contexte, le calcium se dépose activement dans les tissus osseux, ce qui accélère leur croissance. Il y a des foyers sur le fond de la thyroïde, du fer laiteux, du cancer de la prostate, des lymphomes et des sarcomes. Les projections pour cette maladie sont souvent défavorables.
  5. Solitaire Ce type se manifeste sous la forme de grandes formations uniques localisées dans les tissus pulmonaires cérébraux.
  6. Ostéolytique. Les formations de cancers secondaires sont localisées dans les structures osseuses, mais leur effet sur les os se manifeste différemment. Ils détruisent le tissu osseux, activent les ostéoclastes, ce qui provoque des changements destructeurs.

Les étapes

En règle générale, les médecins parlent de cancer, mais les métastases ont également une certaine gradation, qui est marquée de la lettre M. Seules les structures distantes sont prises en compte. Les étapes suivantes sont distinguées:

  • MX - l'étude n'a pas été réalisée; par conséquent, la présence de métastases est inconnue;
  • Mo - aucune lésion tumorale n'a été trouvée;
  • M1 - formation à distance détectée.

Danger de métastases

Lorsque la pathologie cancéreuse est fatale, elle survient dans la plupart des cas après une métastase et non à cause de la tumeur primitive. Ceci suggère un risque élevé de foyers secondaires, qui consiste en les points suivants:

  1. Ils affectent le fonctionnement des organes et des systèmes vitaux.
  2. Lorsque des métastases se produisent, le corps n'est plus capable de résister à l'oncologie par lui-même.
  3. L'anémie peut se développer.
  4. Les métastases ont un effet négatif sur l'évolution du cancer, sur l'état du patient, qui se détériore.

Comment identifier les métastases

Une méthode de diagnostic efficace au stade précoce des tumeurs secondaires n'a pas encore été mise au point. Il est toujours possible que les cellules cancéreuses migrent. Par exemple, à partir de la glande mammaire, ils peuvent se propager aux os et au cerveau et le cancer colorectal migre vers le foie et les poumons. Les cellules simples séparées ne peuvent être trouvées qu'au stade où elles ont déjà grandi.

Le choix du test approprié est dû à la localisation de la tumeur primitive. Un oncologue peut diagnostiquer les tumeurs métastatiques à l'aide de techniques d'imagerie (généralement une tomodensitométrie). Il est possible de ne le faire que quand ils atteignent apparemment les masses, la maladie est souvent extrêmement difficile à traiter à ce stade. Les méthodes de diagnostic du cancer métastatique à un stade précoce augmentent considérablement les chances de survie du patient. Utilisez les options de test suivantes:

  • échographie;
  • Radiographie
  • scintigraphie osseuse (les os du corps sont numérisés);
  • IRM (imagerie par résonance magnétique);
  • tomographie par émission de positrons;
  • tomographie par ordinateur.

Un test sanguin de routine aide à détecter la présence de cellules séparées en cas d'augmentation des enzymes hépatiques, ce qui indique un cancer du foie métastatique. Dans certaines situations, même en présence de la maladie, le test indique la norme. Les données de tous les tests ne donnent pas de confirmation finale, elles sont comparées aux symptômes actuels, à un examen général du corps, parfois à une biopsie.

Les métastases sont-elles visibles à l'échographie?

La méthode de recherche par ultrasons est la principale méthode, si nécessaire, pour identifier la présence d'une propagation métastatique de tumeurs malignes. L'échographie fait référence à des tests très informatifs, elle est donc souvent prescrite dans la pratique diagnostique moderne. En règle générale, le patient doit subir plusieurs examens pour confirmer le diagnostic.

Traitement

Les foyers secondaires des néoplasmes malins indiquent le passage de la maladie au dernier stade, le pronostic étant souvent défavorable. Le traitement est choisi en fonction de l'emplacement de la tumeur primitive, de sa taille et du nombre de métastases. Pour le traitement, plusieurs traitements de base contre le cancer sont utilisés:

  • traitement médicamenteux;
  • radiothérapie;
  • ablation chirurgicale.

Des médicaments

Le traitement médicamenteux implique l’utilisation de telles méthodes: immunothérapie, chimiothérapie, traitement hormonal et ciblé. L'effet chimiothérapeutique aide à arrêter la croissance et la propagation des foyers secondaires. En règle générale, cette technique est associée à l'ablation par radiofréquence et à l'irradiation. Les bisphosphonates sont largement utilisés en oncologie. Ils sont pris par voie orale ou administrés par voie intraveineuse. Les plus populaires de ce groupe sont les médicaments suivants:

  1. Zometa Un des médicaments les plus efficaces, qui appartiennent aux médicaments de 3ème génération. Aide à réaliser avec dynamisme positif hypercalcémie et ostéoporose. Le principal avantage des fonds - action sélective. Le médicament pénètre bien dans le tissu osseux, a un minimum d’effets secondaires, est bien toléré par les patients.
  2. Bondronat. Utilisé pour combattre les lésions cancéreuses. Ce médicament est souvent utilisé par les médecins, par voie intraveineuse ou par voie orale. L'outil aide à arrêter la douleur, à réduire la durée de la radiothérapie. La dose du médicament est prescrite individuellement par le médecin.
  3. Bonefos Un bon médicament qui est un inhibiteur de la résorption osseuse. Aide à arrêter le développement d'un processus malin, en ralentissant la propagation des foyers secondaires. Le médicament inhibe l'activité des ostéoclastes, améliore le bien-être général du patient, réduit la probabilité de nouveaux foyers. Bonefos est le meilleur choix pour traiter le cancer du sein.

Traitement chirurgical

Les médecins tentent immédiatement de retirer la tumeur primitive, ce qui pourrait à l’avenir entraîner l’apparition de métastases. Ensuite, l'excision des formations secondaires elles-mêmes à partir de leurs sites de localisation est effectuée directement. Pour ce faire, l'excision des ganglions lymphatiques et des tissus adjacents est coupée. Pendant l'opération, le chirurgien coupe une partie du tissu sain, car il peut s'agir de micrométastases.

Prévisions

L'apparition de lésions métastatiques dans le corps humain indique un pronostic défavorable pour le patient. Ceci indique la transition de la pathologie au dernier stade de développement. Projections pour différents types de cancer métastatique:

  1. Métastases dans la cavité abdominale. A ce stade, la probabilité de décès dans ce type de pathologie est de 5%. Avec la détection rapide de la maladie, la réalisation d'une chimiothérapie et la rééducation d'une personne, les chances d'obtenir un résultat favorable sont considérablement accrues.
  2. Les glandes surrénales. Dans ce cas, des dommages à d'autres organes surviennent souvent, de sorte que l'issue dépend largement de la situation clinique spécifique.
  3. Le médiastin. Une telle métastase aux premiers stades de la détection peut se terminer positivement, mais le résultat est défavorable aux derniers stades.
  4. Intestin. Quand on parle d'un oncologue après l'apparition des premiers symptômes, il y a une tendance à prédire la maladie en toute sécurité. Chez la moitié des patients, il existe une dynamique positive avec une intervention chirurgicale opportune, associée à une chimiothérapie et à une radiothérapie. Les prévisions dans les dernières étapes sont décevantes.
  5. Du foie. L'espérance de vie pour les dommages au foie sans traitement est de 4 mois. Après avoir reçu une assistance adéquate en temps voulu, la vie d’une personne est prolongée jusqu’à un an et demi, la chimiothérapie peut donner une autre année.
  6. Poumon. Avec une métastase unique ou multiple de cet organe, son apparence devient un facteur défavorable plus tôt que 12 mois après la chirurgie pour enlever l'oncocarpe primaire. Le taux de survie pendant 5 ans après une seule tumeur secondaire, le traitement approprié est d'environ 40%.

Vidéo

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

À quoi ressemblent les métastases du cancer et peuvent-ils être vus?

Tout le monde sait probablement ce qu'est le cancer. C'est l'une des maladies les plus dangereuses de notre siècle. Cependant, tout le monde ne peut pas clairement répondre à la question de savoir ce qu'est une métastase. Malheureusement, il n’existe dans le monde aucun cas de cancer.

Et dans l’immense majorité des pays, la question du diagnostic et du traitement du cancer est très grave. Aujourd'hui, nous allons vous parler de cette maladie, ainsi que des détails sur la question de la métastase.

Le cancer est une maladie spécifique due à la division des cellules atypiques dans le corps. Chaque jour, chaque personne possède environ 30 000 cellules de ce type dans le corps. En règle générale, le système immunitaire les détruit avec succès. Mais il y a des cas où l'immunité, pour une raison quelconque, manque une cellule atypique. Les raisons de ce processus à ce jour restent floues.

Métastases du cancer du poumon au foie

Les cellules atypiques commencent à se diviser et à se multiplier de manière incontrôlable, ce qui conduit à l'apparition du foyer primaire malin de la maladie. Au fur et à mesure de son développement, la tumeur acquiert son propre système circulatoire et grossit à grande vitesse en absorbant les nutriments destinés aux tissus sains.

Au troisième stade de développement, la tumeur commence à se métastaser. Par conséquent, les métastases sont un signe caractéristique du cancer au troisième ou au quatrième stade de la maladie, lorsque les chances de succès de la guérison deviennent très faibles.

Métastase de l'image clinique

Les métastases se forment de trois manières différentes:

  • hémolytique. Les cellules atypiques sont transmises depuis la tumeur primitive et forment des métastases dans d'autres organes;
  • lymphatique. À partir de l’organe touché, les cellules cancéreuses envahissent les ganglions lymphatiques et y forment des néoplasmes malins secondaires;
  • contact La tumeur est transmise d'organe à organe.

Les cellules atypiques s’arrêtent dans l’environnement le plus confortable, commencent à se multiplier et forment un cancer secondaire. La formation de métastases est caractéristique exclusivement des néoplasmes malins.

C'est comment ils diffèrent des bénignes. Les cellules atypiques de la tumeur maligne secondaire sont exactement celles qui se trouvent dans la tumeur primaire. Par conséquent, par biopsie de métastases, vous pouvez déterminer quel organe est le foyer de la maladie.

Symptomatologie

Il est difficile de dire exactement quels symptômes dérangeront le patient avec des métastases dans divers organes. Le fait est que tout dépend de la localisation du foyer principal. Par conséquent, les symptômes de la tumeur maligne primaire apparaissent en premier. Parmi les symptômes courants qui préoccupent la grande majorité des patients atteints de cancer, on peut distinguer les suivants:

  1. panne;
  2. diminution de la capacité de travail;
  3. gonflement au site de localisation;
  4. faiblesse générale;
  5. des nausées et des vomissements;
  6. perte de poids rapide;
  7. augmentation de la température;
  8. douleur au site de la tumeur.

Métastases hépatiques multiples

Il est important de comprendre que tous les patients ne présentent pas tous les symptômes ci-dessus. Il est tout à fait possible que seule une partie d'entre eux apparaisse ou que la maladie ne se manifeste pas du tout. Les métastases affectent le plus souvent les organes suivants:

  • le foie. Dans ce cas, des symptômes d'insuffisance hépatique peuvent apparaître (jaunissement de la peau et de la rétine, hypertrophie des ganglions lymphatiques locaux, etc.). Dans ce cas, l'espérance de vie des patients fluctue en moyenne tous les six mois;
  • les métastases dans les poumons donnent un trouble de la respiration, un essoufflement avec un léger effort physique, une toux constante. L'espérance de vie des patients atteints d'un cancer secondaire des poumons est d'environ trois ans;
  • tissu osseux. C'est l'une des métastases les plus dangereuses que l'on trouve généralement. Caractérisé par une douleur intense au site de localisation, qui inquiète constamment le patient. Après un traitement efficace contre le cancer, la plupart des personnes restent handicapées en raison de multiples fractures.
  • cerveau Le type de métastase le plus dangereux, que l'on trouve dans la pratique médicale. Les signes caractéristiques sont les suivants: altération de la conscience, perte de la personnalité, altération de la coordination, encéphalopathie, etc., inhérente à toutes les maladies du système nerveux central. Il arrive que des métastases cérébrales tuent une personne en quelques semaines.

Il faut comprendre que dans les métastases, les médecins traitent le troisième ou le quatrième stade du cancer, ce qui rend le traitement très difficile. Les cas ne sont pas rares, lorsque les spécialistes refusent totalement les méthodes radicales de traitement, préférant s’engager à améliorer la qualité de vie du patient et à en augmenter la durée.

Diagnostics

Les métastases peuvent être observées à l'aide de diverses études instrumentales, telles que les ultrasons. Sur la peau, les formations secondaires de cancer ressemblent à de petites taches qui augmentent progressivement.

Voici une liste de mesures de diagnostic applicables au cancer:

  • Échographie. Vous pouvez voir la taille et le nombre de métastases. L'échographie est une méthode assez informative.
  • biopsie. Elle est réalisée après une échographie et consiste à collecter le tissu affecté et à étudier le cancer.
  • CT et IRM. Les méthodes de diagnostic les plus informatives qui sont attribuées, si l'échographie a fourni une quantité insuffisante de données.

Une échographie locale peut être utilisée. Au cours d'une telle échographie, des formations secondaires de cancer sont visibles dans les organes difficiles à atteindre.

Symptômes et signes de métastases

Les métastases sont considérées comme les complications les plus fréquentes et les plus dangereuses des tumeurs malignes.

Ils peuvent non seulement provoquer des signes cliniques supplémentaires, mais aussi réduire considérablement l'espérance de vie des patients.

Les métastases, dont les symptômes peuvent être cachés, doivent être détectées à l'aide de méthodes de recherche supplémentaires, car elles doivent être traitées à temps et correctement.

Tableau clinique

Les signes et les symptômes de la propagation des tumeurs malignes à d'autres parties du corps dépendent du type d'organe affecté par le processus pathologique.

  • Les métastases dans les reins sont caractéristiques du cancer des organes internes. Cette complication est rarement enregistrée, aussi le niveau de vigilance des médecins est-il faible, ce qui entraîne une mortalité élevée. Le diagnostic de cette pathologie dépend de la visibilité des zones modifiées du parenchyme rénal à l'échographie. Il arrive souvent que même une échographie ne permette pas d'identifier un tel processus pathologique. Aux derniers stades, les patients développent des douleurs dorsales et un gonflement sous les yeux et s'inquiètent d'une faiblesse générale grave due à l'accumulation de produits métaboliques pathologiques dans le sang. Pour déterminer la cause de ce symptôme, vous pouvez estimer le niveau de créatinine et d'urée dans le plasma sanguin.
  • Les métastases dans la vessie se produisent encore moins souvent, mais elles peuvent être détectées plus tôt. La façon dont ces processus métastatiques se manifestent dépend de l'emplacement de leur emplacement immédiat. Dans la plupart des cas, il peut être douloureux pendant la miction et la libération de petites quantités de sang avec l'urine. Si ces métastases croissent rapidement, elles peuvent entraîner un syndrome de rétention urinaire, qui se manifeste par une incapacité à uriner avec une vessie pleine.
  • Les métastases dans l'articulation de la hanche sont caractéristiques du cancer des os et des tissus mous de la cuisse. Cet état clinique est caractérisé par une douleur persistante ou intermittente à l'articulation de la hanche. Il est souvent confondu avec tout processus dystrophique ou inflammatoire dont le résultat est incorrect et, par conséquent, un traitement inefficace ne faisant qu'aggraver la situation.
  • Lorsque les métastases apparaissent dans les côtes, les symptômes apparaissent presque immédiatement. Le fait est qu’à proximité immédiate de cette formation anatomique se trouve la plèvre, très riche en terminaisons nerveuses. En conséquence, un tel processus pathologique conduit à un syndrome douloureux prononcé. Le plus souvent, cette localisation de sites métastatiques est observée dans les mélanomes.
  • Les dommages à l'utérus sont caractéristiques de la localisation du processus malin primaire dans les ovaires. Pour cette complication, la voie lymphogène de la métastase joue un rôle important, car ces deux organes sont très proches l'un de l'autre. Les symptômes de cette affection sont caractérisés par de légères douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, des pertes vaginales sanglantes ainsi que des sensations extrêmement désagréables pendant les rapports sexuels.
  • Les lymphométastases peuvent être présentes de manière absolue dans toute tumeur maligne. Les symptômes dans ces conditions ne sont pas spécifiques. Avec une disposition superficielle des noeuds élargis, il est possible de sonder les petites formations arrondies indolores qui ne sont pas soudées aux tissus environnants.
au contenu ↑

Diagnostics

Les signes cliniques peuvent ne pas toujours correspondre à l'état réel du patient. Bien souvent, les métastases peuvent être détectées dès les dernières étapes, lorsque le traitement du cancer ne laisse aucun espoir de guérison.

Pour éviter de telles situations, après avoir identifié la tumeur primitive, il est nécessaire de mettre en œuvre toute une série de mesures supplémentaires visant à identifier les sites de métastases.

  • L'échographie en tant que méthode de détection des métastases ne convient que dans une zone limitée localement où des ganglions lymphatiques agrandis peuvent être détectés. En outre, il est nécessaire de procéder à une analyse du foie similaire, car les métastases se propagent assez souvent vers cet organe et le tableau clinique est donné très rarement.
  • L'examen radiographique du thorax aidera à identifier les métastases dans les poumons, ceux-ci appartenant également aux organes, souvent affectés par des processus malins, mais produisant rarement des symptômes cliniques vifs.
  • Pour détecter des lésions osseuses, il est conseillé d'effectuer une scintigraphie. Cette étude implique l'introduction dans le sang d'une substance radioactive spéciale, suivie du balayage de tout le squelette. Dans les lieux de métastases, l'élément radioactif s'accumule en plus grande quantité.

D'autres méthodes de recherche supplémentaires peuvent être utilisées pour certaines indications. À ce jour, la confirmation du cancer en laboratoire se développe activement. La détection de marqueurs du cancer de la thyroïde, des mammifères, du pancréas, du foie et de la prostate est déjà utilisée activement dans le sang.

Traitement

Comme tout autre processus malin, les métastases dans différents organes doivent être traitées à l'aide d'interventions chirurgicales et de méthodes conservatrices. L’opération, quant à elle, est considérée comme une méthode plutôt ambiguë.

Le fait est que seules les métastases superficielles ou simples peuvent être enlevées chirurgicalement. L'exérèse de zones d'organes telles que le foie ou les reins, pathologiquement altérées, n'est pas possible en raison de la grande valeur fonctionnelle de ces derniers. C'est pourquoi le traitement chirurgical des métastases est très rarement utilisé.

Il convient de noter que le traitement conservateur n'apporte pas toujours le résultat approprié et a un grand nombre d'effets secondaires. Souvent, les patients interrompent le traitement en raison de la calvitie, de nausées persistantes, de vomissements, de perte de poids, de manifestations allergiques ou d’autres effets indésirables. Ensuite, un traitement symptomatique est prescrit, soulageant légèrement l'état du patient.

Métastases hépatiques à l'échographie

Maladie métastatique du foie à l'échographie

La manifestation métastatique des tumeurs aux ultrasons hépatiques est la maladie métastatique. La fréquence des métastases hépatiques dépend du type de tumeur et de son stade de détection initial. Les principales sources proviennent du côlon, du sein et des poumons. La plupart des métastases échographiques proviennent d'un cancer du colon primitif malin ou d'un hépatome. Les patients, malheureusement, ont une courte période de survie après la détection initiale de métastases hépatiques associées à un carcinome hépatocellulaire, un cancer du pancréas, un cancer de l'estomac et de l'œsophage.
Les patients ont une survie plus longue avec un cancer du col utérin, de la tête et du côlon. Les métastases au foie se produisent lorsqu'une tumeur décompose les parois et passe à travers le système lymphatique ou à travers le sang dans la veine porte ou de l'artère hépatique dans le foie.
Les résultats de l'échographie. À l’échographie, l’image de la tumeur métastatique dans le foie peut varier considérablement. En même temps, l'échographie est caractérisée par plusieurs nœuds dans les deux lobes du foie. Les trois modèles spécifiques suivants ont été décrits:
1) les masses hypoéchogènes sont bien définies,
2) éliminer les masses hyperéchogènes et
3) violation diffuse de la structure homogène normale du parenchyme sans formations focales.
Les foyers hypovasculaires détectés par échographie dans le foie. Se produisent généralement en raison d'une nécrose et d'une ischémie d'une région donnée provoquée par une thrombose tumorale. Dans la plupart des cas, les lésions "hypervasculaires" correspondent à une structure hyperéchogène. Ce sont des signes communs de la manifestation initiale de la tumeur, notamment le carcinome à cellules rénales, le carcinoïde, le choriocarcinome, le carcinome à cellules transitionnelles, le carcinome à cellules îlots et le carcinome hépatocellulaire. Les foyers hyper-échogènes sur l'échographie du foie sont fréquents à partir de la tumeur primitive de l'intestin, ce qui peut parfois conduire à une calcification. Les types de métastases cibles et leurs modèles de type cible résultent d'un œdème autour d'une tumeur, associé à une nécrose ou une hémorragie dans la tumeur. Cela est dû au fait que les nodules grossissent rapidement et que leur apport en sang est perturbé, ce qui entraîne nécrose centrale et hémorragie.
Diverses combinaisons de ces modèles peuvent être observées simultanément chez un patient présentant des métastases au foie. La première anomalie est une hépatomégalie ou une modification du contour du foie par échographie, en particulier sur les segments latéraux du lobe gauche. Les poches peuvent être simples ou multiples, avoir différentes formes et tailles et avoir des limites nettes ou mal définies.

À quoi ressemblent les métastases hépatiques à l'échographie?

Les métastases peuvent être étendues ou localisées pour produire un motif de parenchyme hétérogène. Une échographie du foie peut être utile pour suivre les patients après une chirurgie. Après avoir établi une condition hépatique basique à l'échographie, le médecin peut évaluer toute régression ou progression de la tumeur et toute modification de la structure du parenchyme.
Les lymphomes sont des néoplasmes malins impliquant la prolifération de lymphocytes dans les ganglions lymphatiques. Les deux principales maladies sont les lymphomes de Hodgkin et les lymphomes non hodgkiniens différenciés par une biopsie des ganglions lymphatiques. Aucune cause spécifique de ces maladies n'est généralement connue. Les patients atteints de lymphome ont une hépatomégalie avec des modifications normales ou diffuses du parenchyme. Des masses hypoéchogènes focales apparaissent parfois dans la structure du foie lors d’une étude par ultrasons. Le patient peut avoir des ganglions lymphatiques indolores, de la fièvre, de la fatigue, des sueurs nocturnes, une perte de poids, des douleurs dans les os ou dans la cavité abdominale.
La présence d'une splénomégalie ou de ganglions rétropéritonéaux peut aider à confirmer le diagnostic d'adénopathie. Selon les résultats de l'échographie, le lymphome de Hodgkin se manifeste par le type de modifications parenchymateuses diffuses dans le foie. Le lymphome non hodgkinien peut apparaître comme une lésion hépatique massive hypoéchogène. Le lymphome de Burkitt peut apparaître sous forme de lésions intrahépatiques hyperéchogènes. Les patients atteints de leucémie ont plusieurs petites masses hépatiques discrètes et denses, sans amplification acoustique. L'apparition d'une «cible» avec un noyau central dense peut être présente à la suite d'une nécrose tumorale.
Dans la population pédiatrique, les tumeurs les plus courantes de neuroblastome malin, les tumeurs de Wilms, ainsi que la leucémie. Le neuroblastome en échographie hépatique est une image d'écho très réfléchissante impliquant un hépatome hépatique. Chez les patients atteints de tumeurs de Wilms, les métastases ont tendance à envahir les poumons; Cependant, il peut y avoir des foyers secondaires dans le foie. Ces lésions sont présentes sous forme de motif brillant hyperéchogène dense résultant de la nécrose.

L'échographie comme méthode de diagnostic du cancer

Le cancer est l'une des causes de décès les plus courantes dans les pays développés. Il existe de nombreuses conditions préalables à cela: la gravité du traitement, les complications après le traitement, les rechutes fréquentes et l'un des cas les plus fréquents - le dépistage tardif du cancer.

Afin d'éviter ces derniers, il est nécessaire de procéder à des examens préventifs pour détecter la présence des formes les plus courantes de tumeurs malignes. À cette fin, l'échographie a été utilisée avec assez de succès. Il y a de nombreuses raisons à cela et pour comprendre pourquoi l'échographie est utilisée, il est nécessaire de les démonter.

Les raisons d'utiliser les ultrasons

  • Pour commencer, la question principale est la suivante: «Le cancer est-il visible à l’échographie?». La réponse à cette question est bien sûr oui. Mais pour clarifier le diagnostic par d'autres méthodes sera toujours nécessaire. Tout d'abord, parce que l'une des exigences les plus importantes pour une méthode de diagnostic est l'efficacité. Après tout, quels que soient les autres avantages d’un outil de diagnostic, mais s’il n’est pas en mesure de fournir les informations nécessaires, cet outil sera utilisé très rarement, presque jamais.
  • Un autre avantage important est la sécurité. Les tumeurs dans le corps humain peuvent être localisées presque partout et peuvent être localisées à proximité des organes du système reproducteur ou se développer à partir des cellules de ses tissus. Ensuite, même après la détection initiale, il sera nécessaire de surveiller l'évolution du traitement. Et puis une exposition permanente ou une IRM coûteuse ne seront pas rationnelles. Cependant, la localisation de la tumeur ne permet parfois pas de l'explorer par échographie.
  • La disponibilité des appareils à ultrasons et un petit prix pour un examen constituent un autre moment important du diagnostic. Après tout, compte tenu des points ci-dessus et de l'accessibilité, vous pouvez effectuer des examens de dépistage qui permettent la détection rapide du cancer.
  • Les avantages importants incluent la méthode indolore et non invasive. Il n'est pas nécessaire de pratiquer des perforations ou de violer la peau de quelque manière que ce soit. Il n’ya pas non plus besoin d’anesthésie ni d’introduction de substances supplémentaires. Il n'y a pas de contacts avec les allergènes les plus courants.

Symptômes et signes du cancer

Au stade initial, presque tous les cancers ne se manifestent pas. Cela signifie qu'ils ne peuvent être détectés que lors du diagnostic. À l'avenir, les symptômes se développent en fonction du tissu à partir duquel la tumeur se développe, mais quelle est cette tumeur?

Une tumeur est une division cellulaire désordonnée, causée par un certain nombre de facteurs (tabagisme, rayonnement, facteur héréditaire et même malnutrition). Ces facteurs violent le matériel génétique et la cellule «devient folle», commençant par se diviser de manière incontrôlable un nombre illimité de fois, se développant simultanément dans les tissus environnants et formant des métastases.

Revenant au sujet des symptômes, il convient de mentionner que les tumeurs peuvent former des hormones. Par exemple, le phéochromocytome est une tumeur des glandes surrénales, ce qui entraîne une formation accrue de catécholamines. Les symptômes de cette pathologie indiquent une augmentation spontanée de ces hormones dans le sang. Une forte augmentation de la pression artérielle, la peur, des frissons, une pâleur de la peau, des maux de tête, des nausées, des vomissements, des douleurs à la poitrine, etc.

Ces symptômes ressemblent beaucoup à une crise sympatho-surrénalienne. C'est-à-dire que la tumeur est masquée par la maladie. Ce n'est qu'une variante du développement du cancer parmi tant d'autres. Cependant, en effectuant une échographie des glandes surrénales, vous pouvez confirmer le diagnostic, mais pas de manière définitive.

À quoi ressemble le cancer sur la photo échographique?

Le rôle de l'échographie dans le diagnostic des tumeurs

Après avoir découvert une tumeur à l'échographie, le médecin ne sera pas en mesure de dire immédiatement s'il s'agit d'une tumeur maligne ou non. Il ne peut que deviner de quel type de pathologie il s'agit. Un diagnostic plus précis donnera une biopsie du tissu tumoral, qui est souvent réalisée sous le contrôle d'une échographie. En outre, pour augmenter la quantité d'informations sur la tumeur, d'autres méthodes de diagnostic sont prescrites.

Très souvent cela, le déjà mentionné, l'IRM. Par conséquent, il est possible de discuter de la possibilité de détecter le cancer après une échographie, mais avec difficulté, car des mesures de diagnostic supplémentaires, plus complexes et coûteuses sont encore nécessaires. Les métastases à l'échographie sont également visibles, mais pires que la tumeur, car beaucoup dépend de leur localisation.

Où les tumeurs se produisent le plus souvent?

Naturellement, l'échographie de tout le corps ne vaut pas la peine d'être faite. Ce sera assez cher et long. Oui, et chaque personne n'est également pas nécessaire. Ainsi, afin de sélectionner les groupes de patients devant effectuer une échographie, vous devez définir les groupes dits à risque.

Les premiers, quel que soit leur âge, devraient être des personnes qui se trouvent dans la zone de contamination radioactive, qui travaillent dans des préparations radioactives ou dans des lieux soumis à des radiations radioactives, ainsi que le personnel militaire affecté aux sous-marins nucléaires. En plus d'un dosimètre personnel, ces personnes doivent être examinées régulièrement. Dans le même temps, il est nécessaire d'examiner non seulement les organes et les tissus les plus souvent affectés, mais également d'autres organes pour rechercher des signes spécifiques.

Par exemple, après l'accident survenu à la centrale nucléaire de Tchernobyl, les cas de tumeurs de la thyroïde sont devenus plus fréquents. Cela est dû à la libération d'iode radioactif, tropique pour la glande thyroïde.

Les types les plus courants de pathologies cancéreuses sont les cancers du poumon, du sein et des intestins. Avec la lumière, l'échographie ne sera pas la meilleure option pour le diagnostic, mais avec les deux autres, très, très efficace. Souvent trouvé et cancer de la thyroïde. L'âge auquel l'oncopathologie se produit commence entre 35 et 40 ans, mais il existe des cas de détection précoce, mais ce sont des exceptions et non la règle.

Ainsi, l'échographie de la thyroïde et des glandes mammaires, ainsi que des organes abdominaux, devrait être effectuée par des personnes âgées de 35 à 50 ans, au moins une fois par an. Cela vaut la peine d’effectuer un tel diagnostic, même en l’absence de symptômes.

Métastases à l'échographie. A quoi ressemblent-ils?

Depuis le diagnostic par ultrasons se développe rapidement. Maintenant, il n'est pas difficile de trouver même le plus petit d'entre eux. Identifier les métastases est très important. Par exemple, le cancer du poumon peut métastaser au foie. À l’échographie, le médecin les considérera comme des tumeurs rondes et hypoéchogènes.

La préparation

Maintenant que l’on sait s’il est possible de voir la tumeur à l’échographie et si l’échographie montre des métastases, il vaut la peine de s’occuper de la préparation. Immédiatement, les 3 sondages ne seront pas effectués.

  • Se préparer à une échographie de la thyroïde et de la glande mammaire n'est pas nécessaire. Ces examens peuvent être effectués immédiatement après avoir consulté un médecin si cela est possible.
  • Mais pour l'échographie de la préparation de l'intestin est nécessaire. Vous devrez suivre un régime pendant trois jours, ce qui implique l'exclusion de tout régime produisant des gaz (une liste complète peut être obtenue auprès de votre médecin). À la veille du diagnostic, le soir, vous devez vider les intestins de manière naturelle, sans avoir à effectuer un lavement. Vous pouvez utiliser des laxatifs. Le diagnostic est effectué le matin à jeun ou après un jeûne de 6 à 7 heures. Si le patient souffre de flatulences, l'utilisation de médicaments carminatifs est autorisée.

A propos des résultats

Lorsque l’échographie a révélé un cancer, ou plutôt s’il a montré des signes de signes, vous devez immédiatement consulter un médecin oncologue. Vous pouvez également contacter un gastro-entérologue (si une tumeur dans la cavité abdominale est suspectée), un endocrinologue (avec une tumeur thyroïdienne) tumeur du sein). Sur la base des résultats du diagnostic, le médecin tire des conclusions et prescrit les mesures de diagnostic ultérieures. Tout sera axé sur la détection précoce de la pathologie, car il est inadmissible de traîner des maladies oncologiques.

Le cancer peut être guéri

Les pathologies cancéreuses sont des maladies extrêmement graves et dangereuses qui coûtent de nombreuses vies chaque année. L’un des principaux problèmes est la détection tardive. En effet, dans les premiers stades, la guérison a plus souvent lieu ou, plus correctement, une rémission prolongée. Pour cette raison, le dépistage est très important. Ce diagnostic n’est pas coûteux et cela peut être fait dans les cliniques publiques et privées.

La précision des équipements modernes permet de révéler même les plus petites tumeurs, ce qui donne plus de chances de succès du traitement et de bonne santé.

Les métastases sont-elles visibles sur l'échographie?

L'échographie est une composante nécessaire de l'examen clinique du patient. Il vous permet de considérer la structure, la forme, la taille, les contours du corps et d'identifier les processus pathologiques. Si vous soupçonnez l'oncologie, l'échographie vous permet de détecter une tumeur par des signes secondaires, mais vous ne pouvez poser un diagnostic final qu'après analyse histologique.

Les métastases sont-elles visibles sur l'échographie? Oui, parce que leur motif est différent des tissus sains.

Cancer du foie Il est très difficile d'identifier les métastases isoéchogènes (sans distinguer la structure du tissu hépatique). Le repère principal sur la photo est le déplacement des vaisseaux ou du rebord hypoéchogène autour de ce segment. Les métastases anéchoïques sont moins courantes. En apparence, elles ressemblent à un kyste. En échographie pour les métastases anéchoïques, il y a une augmentation de l'image des tissus sous-jacents. Les métastases hypoéchogènes produisent un nombre limité de signaux réfléchis. Le diagnostic des métastases facilite l’expansion des voies biliaires et l’ouverture, le déplacement ou la compression des vaisseaux.

Cancer du pancréas. Dans l'image, les métastases sont rares. La tumeur primitive peut être un hépatome, un mélanome, un cancer des ovaires, des glandes mammaires, des poumons, un sarcome et un hypernephrome. Ils ressemblent à des néoplasmes hypoéchogènes, indiscernables de la tumeur primitive (pancréatique).

Cancer du rein. L'examen échographique des reins pour le diagnostic de carcinome à cellules transitionnelles et à cellules rénales est assez instructif. Sur la photo, les lésions métastatiques sont visualisées sous forme de zones denses séparées des tissus voisins.

Les métastases: en quoi sont-elles dangereuses et affectent-elles l'évolution de la pathologie du cancer?

Chaque jour, des milliers de structures cellulaires anormales apparaissent dans le corps humain, pouvant par la suite acquérir un statut malin. En raison de l'immunité, ces cellules sont détruites rapidement.

Mais si, pour une raison quelconque, la défense immunitaire passe à côté de ces cellules, elles se multiplient librement, formant une tumeur à caractère cancéreux.

Qu'est-ce qu'une métastase du cancer?

Les cellules malignes des foyers de localisation primaire à travers le sang et le flux lymphatique se propagent vers d'autres structures organiques, formant des foyers métastatiques, qui sont en réalité des sites secondaires de cancer.

Lorsque le cancer se propage aux tissus voisins, une métastase régionale est indiquée. Si des structures cellulaires malignes avec du sang ou du liquide lymphatique ont pénétré dans les tissus périphériques, des métastases à distance se produisent.

Les raisons de la propagation

En général, les métastases sont causées par certains facteurs de croissance oncologiques qui stimulent la formation de réseaux capillaires et vasculaires autour de la formation de tumeurs.

Le résultat est un environnement favorable pour les structures malignes, ce qui leur fournit la nutrition nécessaire. Dans ce scénario, les métastases surviennent dans tout le corps.

En général, la propagation des cellules malignes peut se produire de différentes manières:

  • Avec la circulation sanguine - les cellules malignes sont hématogènes dans les veines, les structures capillaires et les vaisseaux se répandent dans tout le corps;
  • Avec courant lymphatique. Les ganglions lymphatiques agissent comme une barrière protectrice pour les structures malignes et leur destruction partielle se produit dans celles-ci. Mais quand il y a trop de cellules altérées, les macrophages ne peuvent pas les gérer;
  • Implantation ou sur la coquille de tissu séreux.

Les métastases d'origine lymphogène sont les plus caractéristiques du cancer du cou et de l'estomac utérins, du larynx et du colon, des sarcomes et des mélanomes.

Les voies hématogènes des métastases sont généralement observées aux derniers stades du chorionépithélium et des sarcomes, des tumeurs de bas grade et de l'abdomen, des hypernéphromes, etc.

À quel stade apparaissent-ils et à quelle vitesse se propagent-ils?

Si un patient atteint de cancer ne reçoit pas le traitement nécessaire, des métastases se produiront éventuellement dans n'importe quel processus de cancer, mais le moment de son apparition n'est pas toujours sans équivoque.

Dans certaines oncopathologies, les métastases surviennent quelques mois après la formation de la lésion tumorale primitive et dans d'autres seulement après quelques années. Par conséquent, il est même vraisemblablement impossible d'établir l'heure de la métastase.

Compte tenu des métastases dans le système lymphatique, on peut dire que les métastases sont un signe de transition du cancer vers le deuxième stade de développement.

Si la propagation hématogène de cellules malignes est apparue, on parle alors de la transition de l’oncopathologie au 4ème stade. En moyenne, les métastases se forment aux stades 3-4 du cancer. C’est-à-dire que l’apparition de processus métastatiques détermine le stade du cancer.

Vidéo sur les métastases des tumeurs cancéreuses:

Comment différents types de cancer métastasent-ils?

Habituellement, les métastases sont détectées dans les structures pulmonaires, le foie et les ganglions lymphatiques. Beaucoup moins souvent, les foyers métastatiques se trouvent dans le cœur et les muscles du squelette, de la rate et du pancréas.

Les experts ont identifié un type de métastase du cancer de localisation différente:

  • Le mélanome métastase généralement aux poumons, au foie, aux muscles ou à la peau;
  • Cancer pulmonaire - dans un poumon, un foie et des tissus surrénaux en bonne santé;
  • Tumeur maligne des ovaires et de l'utérus, de l'estomac et des intestins, le pancréas se métastase généralement aux poumons, au foie et à la cavité abdominale;
  • L'oncologie laitière, ferreuse, rénale et prostatique est principalement distribuée dans les tissus des os, du foie et des poumons.

Quels sont dangereux?

La mortalité en pathologie cancéreuse survient souvent précisément à cause de la présence de métastases actives, plutôt que de la présence d'une tumeur primitive. Par conséquent, les métastases sont très dangereuses.

  1. Ils perturbent les systèmes vitaux et les organes;
  2. Si des métastases apparaissent, le corps ne peut plus résister à l'oncologie;
  3. Les métastases ont une incidence négative sur l'évolution du cancer et sur l'état du patient, en l'aggravant.

Espèces

Les métastases ont de nombreuses variantes et variations qui diffèrent considérablement les unes des autres.

Virkhovsky

La métastase de Virchow est localisée dans la région supraclaviculaire du cou et apparaît dans le contexte du cancer gastrique. Une telle disposition de l'oncocarpe secondaire est provoquée par la direction du flux lymphatique à partir de la cavité abdominale.

Les structures cellulaires malignes remontent par les voies lymphatiques vers le ganglion cervical, elles ne peuvent pas aller plus loin, elles commencent donc à se transformer en une tumeur secondaire. La métastase de Virchow peut survenir en raison d'un cancer du foie, de structures pancréatiques et autres structures abdominales.

Krukenberg

Ces métastases sont également caractérisées par une origine lymphogène et sont localisées dans les ovaires. La part de ces tumeurs secondaires représente environ 35 à 40% du nombre total de métastases ovariennes.

Des métastases de Crokenberg sont observées en cas de cancer gastrique, fer-laiteux, intestinal ou biliaire malin, de cancer urinaire ou cervical malin.

Schnitzler

Les métastases de Schnitzler se rapportent à la propagation d'un processus malin dans les tissus de la localisation péri-rectale et des ganglions lymphatiques pararectaux.

Ces lésions métastatiques sont palpées lors de l'examen rectal par voie digitale et sont des phoques indolores.

Survient le plus souvent dans le contexte du cancer gastrique.

Ostéoblastique

Les tumeurs métastatiques qui se forment dans le tissu osseux et favorisent l'activité des ostéoblastes sont appelées tumeurs ostéoblastiques. Dans le contexte d'augmentation de l'activité ostéoblastique, il y a une augmentation du dépôt de calcium dans les tissus osseux, ce qui contribue à leur croissance rapide.

Ces foyers métastatiques se développent à l’arrière-plan du cancer du fer laiteux, de la thyroïde ou de la prostate, des sarcomes et des lymphomes. Les prévisions sont généralement défavorables.

Solitaire

Les métastases de type solitaire sont des formations simples grossières localisées dans les poumons, les tissus cérébraux et autres.

Ostéolytique

Les formations secondaires ostéolytiques sont également localisées dans les structures osseuses, mais leur effet sur les os est quelque peu différent. Ils détruisent le tissu osseux et activent les ostéoclastes, ce qui entraîne des modifications osseuses destructrices.

Symptômes et signes

Le tableau clinique des métastases dépend de sa localisation et du type de tumeur primitive. Les métastases entraînent généralement de graves dysfonctionnements dans les structures du corps.

  • Chez les patients présentant des métastases hépatiques, des démangeaisons cutanées, un ictère et une insuffisance hépatique apparaissent.
  • Les processus métastatiques cérébraux conduisent à une encéphalopathie rapide;
  • Les métastases pulmonaires provoquent une inflammation broncho-pulmonaire, une activité respiratoire altérée, etc.
  • Les métastases osseuses sont caractérisées par une douleur intense dans tout le corps.

Sur la peau

Les métastases cutanées surviennent principalement dans le contexte de lésions malignes des ovaires, des poumons et des reins. Les processus métastatiques sur la peau sont d'origine lymphatique ou hématogène. Chez les hommes, ces métastases se situent à l’estomac et au cou, à la poitrine et à la tête, et chez les femmes à la poitrine et au ventre.

Signes de métastases cutanées:

  1. L'apparition de formations similaires aux taupes;
  2. Décoloration de la peau au site des métastases;
  3. L'augmentation rapide de la formation de la peau;
  4. Asthénie;
  5. Épuisement;
  6. Somnolence et faiblesse;
  7. Manque de performance;
  8. Sensations douloureuses dans la région de la tumeur;
  9. Minceur et hyperthermie.

La photo montre à quoi ressemble le cancer au 4e stade avec métastases cutanées.

Si une métastase s'est formée sur le cuir chevelu, elle a généralement l'apparence d'une formation kystique graisseuse.

Dans les côtes

Les premiers signes de métastase costale sont des sensations douloureuses intenses conduisant à une mobilité restreinte. Aux stades tardifs, les foyers de tumeurs secondaires peuvent entraîner des fractures des côtes, même avec des charges mineures.

Dans les côtes, le plus souvent, les métastases des tumeurs cancéreuses de la glande thyroïde, du sein, de la prostate et du col utérin, du foie et des poumons, de l'œsophage, etc. Pour leur détection, il est nécessaire de procéder à un examen scintigraphique du squelette.

Le coeur

Les tumeurs secondaires du cœur surviennent généralement à la suite d'un mésothéliome de la plèvre, d'un carcinome, d'un mélanome ou d'un carcinome à cellules squameuses de l'œsophage, d'un oncologie rénale et thyroïdienne ou d'une leucémie.

Les signes de métastases cardiaques sont:

  • Épanchement péricardique;
  • Obstruction des veines dans le myocarde;
  • Oppression de l'activité cardiaque;
  • Arythmie, insuffisance myocardique.

Péritoine

Les cellules cancéreuses peuvent pénétrer dans n’importe quelle partie du corps, en particulier dans la cavité abdominale. Des structures malignes se déposent à la surface des organes internes et des parois du péritoine. Pendant assez longtemps, ils s'accumulent en formant progressivement une tumeur secondaire.

Quand cancer du sein

Les foyers métastatiques dans la glande mammaire se manifestent par l'apparition de bosses dans la poitrine, qui sont facilement palpées lors de la palpation.

Les cellules malignes pénètrent dans la glande mammaire par la circulation sanguine ou lymphogène. Le patient ressent une douleur intense à la poitrine et à un autre inconfort.

Métastases à distance

Plus le nombre de paramètres de l’enseignement primaire est élevé, plus les processus métastatiques commencent tôt. Habituellement, la véritable menace de métastases survient lorsqu'une tumeur dépasse 3 centimètres de diamètre.

Avec la circulation sanguine, les cellules malignes se propagent dans des tissus et des organes distants, ce qui indique les derniers stades du processus tumoral.

  • Si des métastases sont apparues dans le système squelettique, le patient ressent alors des douleurs osseuses, susceptibles de nuire gravement à la qualité de la vie.
  • Si le cancer du lait est métastasé aux poumons, le patient s'inquiète de l'essoufflement, de la toux et de la douleur thoracique.
  • Des métastases du système nerveux, des vertiges et des maux de tête, des convulsions et des hallucinations, des troubles auditifs et visuels, des troubles de la coordination, etc., apparaissent.

Régional

Déjà dans les premiers stades de l'oncologie du sein, il peut y avoir des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. Ce sont généralement des structures de ganglions axillaires.

Mais si la tumeur primitive s'est formée plus près du centre de la poitrine, les ganglions lymphatiques sternaux subissent une métastase.

À l'avenir, le processus de cancer s'étend à des ganglions lymphatiques plus distants.

Dans les intestins

Les métastases intestinales s'accompagnent de diarrhée ou de constipation fréquentes, d'impuretés sanguines dans les selles, de douleurs abdominales et de ballonnements.

De plus, les produits oncologiques d'activité vitale provoquent une intoxication générale du corps, qui se manifeste par des troubles dyspeptiques.

Rein

L'hématurie, caractérisée par la présence de sang dans les urines du patient, constitue le principal signe de métastase au niveau des reins et des structures surrénaliennes.

Un signe supplémentaire de métastase dans les reins est la douleur dans la région lombaire, une température constante et une faiblesse, une augmentation de la pression artérielle et une anémie progressive.

La rate

Les métastases dans la rate sont extrêmement rares, car le corps lui-même est capable de produire des substances qui détruisent les cellules malignes.

La fièvre, la thrombopénie, l’augmentation de la taille de l’organe, la gravité et la sensibilité sont parmi les signes évidents de métastases. Avec la croissance d'une tumeur secondaire, la condition empire et le corps est épuisé.

Pleura

La plèvre tapisse la paroi thoracique et les poumons de l'intérieur. Il produit un lubrifiant spécial qui facilite le travail pulmonaire dans le processus de respiration. Les métastases aux tissus de la plèvre s'accompagnent de toux, d'une faible fièvre et de douleurs dans le sternum.

Estomac

Les métastases dans l'estomac sont assez rares, avec des tumeurs se propageant ici de l'utérus, de l'œsophage, du sein ou du poumon. Les métastases sont accompagnées d'hyperthermie et de manque d'appétit, d'anémie et de modifications du goût, de douleurs à l'estomac, etc.

Ovaire

Au début, les métastases ovariennes ne se manifestent pas. Certaines femmes oncopathiques observent un manque d'appétit et une faiblesse générale, des irrégularités menstruelles et une hyperthermie. Lorsque les métastases augmentent, une douleur et une sensation de gêne dans le bas-ventre apparaissent.

Glandes surrénales

De nombreuses tumeurs dans les glandes surrénales se métastasent, par exemple au niveau des poumons, des reins, des glandes mammaires, etc.

Une telle propagation de la tumeur provoque une insuffisance surrénalienne.

Les grandes formations secondaires sont presque toujours accompagnées de processus nécrotiques.

Quand le cancer de l'utérus

Les métastases dans le cancer de l’utérus commencent au stade 3 de l’un des processus. La propagation des cellules malignes se fait par la voie lymphogène, et la propagation hématogène est possible au dernier stade du cancer.

Les patients se plaignent de saignements entre leurs règles, de douleurs lombaires et de crampes dans la partie inférieure de l'abdomen, en particulier pendant l'exercice.

Vessie

La propagation métastatique des cellules malignes dans les structures urinaires se produit de manière lymphogène principalement par le pelvis ou l'uretère.

Au début, apparaissent les symptômes les plus caractéristiques de la cystite, avec envie fréquente, douleur lombaire et miction douloureuse.

Avec le développement de métastases, l'état s'aggrave, une hyperthermie permanente apparaît, un abri dans l'urine, etc.

Pancréas

Les métastases pancréatiques sont caractérisées par des manifestations telles qu'une perte de poids soudaine et un manque d'appétit, un syndrome de nausée-nausée, une douleur épigastrique et une diarrhée fréquente.

Parfois, des métastases dans le pancréas provoquent un jaunissement de la peau et des douleurs abdominales environnantes.

Gorge

Des masses métastatiques dans la gorge apparaissent généralement à partir de tumeurs de la bouche, des organes respiratoires et digestifs. Le plus souvent, une telle localisation de métastases provoque de tels signes:

  • Plaies et plaies dans la gorge;
  • Gonflement du tissu buccal;
  • Difficulté à parler, à respirer, à avaler;
  • Ganglions lymphatiques enflés, etc.

Comment déterminer dans le corps?

La détection des métastases nécessite un diagnostic approfondi, notamment:

Ces procédures permettent de déterminer le degré de métastase, la taille des tumeurs secondaires, la germination dans d'autres tissus et la présence de processus purulents ou de carie, de schéma de croissance, etc.

Est-ce visible à l'échographie?

Le diagnostic par ultrasons est l’une des principales méthodes de détection de la propagation métastatique des processus malins.

Une telle étude est considérée comme très informative et est largement utilisée dans la pratique diagnostique moderne.

Comment guérir?

Le traitement de la pathologie cancéreuse avec métastases est déterminé par la localisation, la taille et le nombre de foyers secondaires. Plusieurs techniques différentes sont utilisées: l'ablation chirurgicale, la radiothérapie et la pharmacothérapie.

Traitement chirurgical

Dans un premier temps, les médecins tentent de supprimer l'enseignement primaire, qui pourrait à l'avenir constituer une source de métastases.

Ensuite, passez directement à la suppression des foyers métastatiques. Pour ce faire, retirez les ganglions lymphatiques et les tissus adjacents.

Lors du retrait des formations secondaires, le chirurgien coupe une partie des tissus sains, qui peuvent également contenir des micrométastases.

Ablation par radiofréquence

L'ablation par radiofréquence est aujourd'hui utilisée avec succès dans le traitement de la propagation métastatique des processus tumoraux.

Une telle méthode implique la destruction de la tumeur par des températures élevées, créées par des électrodes spéciales. Les courants électromagnétiques chauffent et détruisent les tissus malins. Ensuite, les cellules mortes se contractent et une cicatrice se forme à leur place.

Des médicaments

Le traitement médicamenteux des tumeurs métastatiques implique l’utilisation de méthodes telles que la chimiothérapie, l’immunothérapie, la thérapie ciblée et l’hormonothérapie.

L'effet chimiothérapeutique des médicaments anticancéreux arrête la croissance et la propagation des métastases. Cette technique est souvent associée à une ablation par rayonnement ou par radiofréquence.

Combien vivent avec des métastases: prévision

Habituellement, la présence de métastases dans les ganglions lymphatiques et d'autres structures organiques indique un pronostic défavorable d'oncopathologie.

  • Le pronostic des métastases dans la cavité abdominale. L'issue fatale d'une telle métastase est aujourd'hui de 5%. La détection précoce des métastases abdominales et la chimiothérapie obligatoire associée à une rééducation appropriée augmentent considérablement les chances du patient d'obtenir un résultat favorable du traitement en oncologie.
  • Les glandes surrénales. Les métastases surrénaliennes sont généralement associées à des lésions d'autres organes. Le pronostic dépend donc de la situation clinique spécifique.
  • Le médiastin. Une telle métastase en cas de détection précoce peut se terminer positivement, mais en cas de détection tardive, les pronostics sont défavorables.
  • Intestin. Avec un accès opportun à un oncologue, la maladie a tendance à donner une issue heureuse. Un traitement curatif pour une intervention chirurgicale rapide associée à la radiothérapie et à la chimiothérapie survient en moyenne chez la moitié des patients. Dans les dernières étapes, les prévisions sont décevantes.
  • Du foie. Sans traitement pour les métastases hépatiques, le taux de survie est de 4 mois. Après avoir reçu les soins nécessaires, la vie du patient est prolongée d'un an et demi, une chimiothérapie supplémentaire est en mesure de donner au patient atteint d'un cancer une autre année de vie.
  • Poumon. Les facteurs indésirables des métastases pulmonaires sont son apparition plus tôt que 12 mois après le retrait de l’oncocarpe primaire, ainsi que l’augmentation rapide du nombre de tumeurs métastatiques. La survie pendant 5 ans avec une seule métastase et après un traitement adéquat est d'environ 40%.

Si un patient a un stade terminal (quatrième) d'oncologie et qu'il y a des métastases, l'espérance de vie est calculée en plusieurs semaines et parfois en jours, selon le type de tumeur.

A Propos De Nous

Le cancer de la peau est l'une des variétés d'oncologie, qui se distingue fondamentalement de ses autres types en raison de sa localisation. La maladie fait référence aux formes visuelles d'éducation.