Cancer du sang: premiers symptômes, diagnostic, traitement et survie

Les maladies oncologiques du sang elles-mêmes se manifestent de différentes manières et présentent un assez grand nombre de symptômes, qui peuvent également indiquer des maladies courantes. C’est pourquoi, dans l’ensemble, il est nécessaire de savoir comment le cancer du sang agit sur le corps humain pour pouvoir le diagnostiquer à temps et plus tard pour le guérir. Aujourd'hui, nous allons apprendre à identifier le cancer du sang et bien plus encore.

Qu'est-ce qu'un cancer du sang?

Habituellement, il s’agit d’une combinaison de diverses pathologies, à la suite desquelles le système hématopoïétique est complètement inhibé, de sorte que les cellules saines de la moelle osseuse sont remplacées par des cellules malades. Dans ce cas, le remplacement peut être presque toutes les cellules. Les cancers du sang se divisent et se multiplient rapidement, remplaçant ainsi les cellules saines.

Il existe à la fois des cancers du sang chroniques et des leucémies aiguës, généralement une tumeur maligne dans le sang présente différentes variétés en fonction du type de lésion de certains groupes de cellules dans le sang. Cela dépend également de l'agressivité du cancer et de la rapidité de sa propagation.

Leucémie chronique

Habituellement, la maladie modifie les leucocytes, avec des mutations qui deviennent granulaires. La maladie elle-même est plutôt lente. Plus tard, à la suite du remplacement des leucocytes malades par des leucocytes sains, la fonction de formation du sang est perturbée.

Sous-espèces

  • Leucémie mégacaryocytaire. La cellule souche est modifiée, de multiples pathologies apparaissent dans la moelle osseuse. Plus tard, apparaissent des cellules malades qui se divisent très rapidement et ne remplissent que le sang. Le nombre de plaquettes augmente.
  • Leucémie myéloïde chronique. La chose la plus intéressante est que ce sont les hommes qui souffrent davantage de cette maladie. Le processus commence après la mutation des cellules de la moelle osseuse.
  • Leucémie lymphocytaire chronique. La maladie présente peu de symptômes au début. Les leucocytes s'accumulent dans les tissus des organes et deviennent très actifs.
  • Leucémie monocytaire chronique. Cette forme n'augmente pas le nombre de leucocytes, mais le nombre de monocytes augmente.

Leucémie aiguë

En général, le nombre de cellules sanguines augmente déjà, alors qu'elles se développent très rapidement et se divisent rapidement. Ce type de cancer se développe plus rapidement en raison de laquelle la leucémie aiguë est considérée comme une forme plus grave pour le patient.

Sous-espèces

  • Leucémie lymphoblastique. Ce cancer est plus fréquent chez les enfants de 1 à 6 ans. Dans ce cas, les lymphocytes sont remplacés par les malades. Accompagné d'une intoxication grave et d'une baisse de l'immunité.
  • Leucémie érythromyoblastique. Une augmentation du taux de croissance des érythroblastes et des normoblastes commence dans la moelle osseuse. Le nombre de globules rouges augmente.
  • Leucémie myéloïde. Habituellement, il y a une rupture au niveau de l'ADN des cellules sanguines. En conséquence, les cellules malades remplacent complètement les cellules saines. Dans ce cas, une déficience de l'un des principaux commence: leucocytes, plaquettes, érythrocytes.
  • Leucémie mégacaryoblastique. Augmentation rapide des mégacaryoblastes de la moelle osseuse et des explosions indifférenciées. En particulier, il affecte les enfants atteints du syndrome de Down.
  • Leucémie monoblastique. Au cours de cette maladie, la température augmente constamment et l'intoxication générale du corps se produit chez un patient atteint d'un cancer du sang.

Causes du cancer du sang

Comme vous le savez probablement, le sang est constitué de plusieurs cellules principales qui remplissent leur fonction. Les globules rouges fournissent de l'oxygène aux tissus de tout le corps, les plaquettes peuvent boucher les plaies et les crevasses, et les leucocytes protègent notre corps des anticorps et des organismes étrangers.

Les cellules naissent dans la moelle osseuse et sont, à un stade précoce, plus sensibles aux facteurs externes. Toute cellule peut se transformer en cancer qui se divisera et se multipliera ensuite à l'infini. Dans le même temps, ces cellules ont une structure différente et ne remplissent pas leur fonction à 100%.

Les scientifiques ne connaissent pas encore les facteurs exacts par lesquels une mutation cellulaire peut se produire, mais il existe quelques soupçons:

  • Rayonnement et rayonnement de fond dans les villes.
  • Écologie
  • Produits chimiques.
  • Mauvais cours de drogues et de drogues.
  • Mauvaise nourriture.
  • Les maladies graves, telles que le VIH.
  • L'obésité.
  • Fumer et alcool.

Pourquoi le cancer est-il dangereux? Les cellules cancéreuses commencent dans un premier temps à muter dans la moelle osseuse. Elles s'y divisent sans fin, absorbent les nutriments des cellules saines et libèrent une grande quantité de déchets.

Lorsqu'elles deviennent trop nombreuses, ces cellules commencent déjà à se propager par le sang dans tous les tissus du corps. Le cancer du sang provient généralement de deux diagnostics: leucémie et lymphosarcome. Mais le nom scientifique correct est toujours "hémoblastose", c'est-à-dire que la tumeur est apparue à la suite d'une mutation de cellules hématopoïétiques.

L'hémoblastose qui apparaît dans la moelle osseuse est appelée leucémie. Auparavant, on l'appelait aussi leucémie ou leucémie - c'est à dire quand un grand nombre de leucocytes immatures apparaissent dans le sang.

Si la tumeur provient de l'extérieur de la moelle osseuse, on parle alors d'hématosarcome. Il existe également une maladie plus rare du lymphocytome - une tumeur infecte des lymphocytes matures. Le cancer du sang ou l'hémablastose a une mauvaise évolution en raison du fait que les cellules cancéreuses peuvent infecter n'importe quel organe. Dans ce cas, sous n'importe quelle forme, la lésion tombe sur la moelle osseuse.

Une fois que les métastases ont commencé et que les cellules malignes se sont propagées dans différents types de tissus, elles se comportent ensuite différemment et, de ce fait, le traitement s'aggrave. Le fait est que chacune de ces cellules perçoit le traitement à sa manière et peut réagir différemment à la chimiothérapie.

Quelle est la différence entre cancer du sang malin et cancer bénin? En fait, les tumeurs bénignes ne se propagent pas aux autres organes et la maladie elle-même évolue sans symptômes. Les cellules malignes se développent très rapidement et métastasent encore plus rapidement.

Symptômes du cancer du sang

Considérez les tous premiers signes de cancer du sang:

  • Maux de tête, vertiges
  • Douleur osseuse et articulaire
  • Aversion pour la nourriture et l'odorat
  • La température augmente sans certains signes et maladies.
  • Faiblesse générale et fatigue.
  • Maladies infectieuses fréquentes.

Les premiers symptômes d'un cancer du sang peuvent indiquer d'autres maladies, à cause desquelles le patient se rend rarement chez un médecin à ce stade et perd beaucoup de temps. Plus tard, d’autres symptômes peuvent attirer l’attention de parents et d’amis:

  • Pâleur
  • Peau jaune.
  • Somnolence
  • L'irritabilité
  • Des saignements qui ne s'arrêtent pas longtemps.

Dans certains cas, les ganglions lymphatiques du foie et de la rate peuvent considérablement augmenter, ce qui entraîne une augmentation de la taille de l’estomac et une sensation de ballonnement. Plus tard, une éruption cutanée apparaît sur la peau et les muqueuses de la bouche commencent à saigner.

Si les ganglions lymphatiques sont touchés, vous verrez leur consolidation dure, mais sans symptômes douloureux. Dans le même temps, vous devez immédiatement consulter un médecin et procéder à une échographie des zones nécessaires.

NOTE! Une rate hypertrophiée du foie peut également être due à d'autres maladies infectieuses. Un examen supplémentaire est donc nécessaire.

Diagnostic du cancer du sang

Comment reconnaître le cancer du sang à un stade précoce? Habituellement, cette maladie est déterminée lors du premier test sanguin général. Plus tard, une ponction cérébrale est effectuée - une opération plutôt douloureuse - avec une aiguille épaisse, ils percent l'os pelvien et prélèvent un échantillon de moelle osseuse.

Plus tard, ces analyses sont envoyées au laboratoire, où elles examinent les cellules au microscope, puis indiquent le résultat. En outre, vous pouvez analyser les marqueurs tumoraux. En général, les médecins effectuent autant d'examens que possible, même après l'identification de la tumeur.

Mais pourquoi - le fait est que la leucémie a tellement de variétés et que chaque maladie a son propre caractère et est plus sensible à certains types de traitement - c'est pourquoi vous devez savoir exactement ce que le patient est malade afin de comprendre au médecin comment traiter correctement le cancer du sang.

Étapes du cancer du sang

Habituellement, la séparation en plusieurs étapes permet au médecin de déterminer la taille de la tumeur, l’étendue de ses dommages, ainsi que la présence de métastases et ses effets sur les tissus et organes distants.

Étape 1

Premièrement, à la suite de la défaillance du système immunitaire lui-même, des cellules mutantes apparaissent dans le corps. Elles ont une apparence et une structure différentes et se divisent constamment. Dans cette phase, le cancer est traité assez facilement et rapidement.

Étape 2

Les cellules elles-mêmes commencent à se disperser et à former des masses tumorales. Dans ce cas, le traitement est encore plus efficace. Les métastases n'ont pas encore commencé.

Étape 3

Il y a tellement de cellules cancéreuses qu'elles infectent d'abord les tissus lymphatiques, puis se propagent par le sang dans tous les organes. Les métastases sont courantes dans tout le corps.

Étape 4

Les métastases ont commencé à affecter profondément d'autres organes. L'efficacité de la chimiothérapie est considérablement réduite, du fait que d'autres tumeurs commencent à réagir différemment au même réactif chimique. La pathologie chez les femmes peut s'étendre aux organes génitaux, à l'utérus et aux glandes mammaires.

Comment traite-t-on le cancer du sang?

Afin de lutter contre cette maladie, la chimiothérapie est couramment utilisée. À l’aide d’une aiguille, des réactifs chimiques sont injectés dans le sang et dirigés directement vers les cellules cancéreuses. Il est clair que d'autres cellules sont également touchées, ce qui entraîne une perte de cheveux, des brûlures d'estomac, des nausées, des vomissements, une diarrhée, une diminution de l'immunité et une anémie.

Le problème avec cette thérapie est que, bien sûr, les réactifs eux-mêmes ne visent à détruire que les cellules cancéreuses, mais ils ressemblent beaucoup à ceux de nos proches. Et plus tard, ils peuvent muter et changer leurs propriétés, à cause desquelles un réactif cesse tout simplement d’agir. En conséquence, utilisez plus de substances toxiques qui affectent déjà négativement le corps lui-même.

Une maladie sanguine maligne est une maladie très désagréable. Par rapport à d'autres tumeurs, elle est très rapide. Si vous ne la diagnostiquez pas et ne la soignez pas à temps, le patient décède dans les 5 mois.

Il existe une autre méthode de traitement plutôt dangereuse en cas de greffe de moelle osseuse. Dans le même temps, avec l’aide d’une chimiothérapie, la moelle osseuse du patient est complètement détruite afin de détruire complètement les cellules cancéreuses.

NOTE! Chers lecteurs, rappelez-vous qu’aucun guérisseur ni guérisseur ne peut vous aider à guérir cette maladie et qu’elle se développe très rapidement, vous devez absolument consulter un médecin à temps. Vous pouvez utiliser: vitamines, décoctions d'herbes de camomille, achillée, huile d'argousier - elles ont des propriétés anti-inflammatoires et aident à arrêter le sang en cas de n'importe quoi. Ne pas utiliser de remèdes populaires du type: teintures de champignons, pruches, chélidoine et autres moyens d'envoi de substances. Vous devez comprendre que dans ce cas, le corps du patient a un effet très affaibli, et cela peut tout simplement être terminé.

Peut-on guérir le cancer du sang ou pas?

Est-il possible de guérir le cancer du sang? Tout dépend de l'étendue et du stade du cancer, ainsi que de l'espèce elle-même. Dans la leucémie aiguë, la maladie est généralement très agressive et rapide - les médecins ont besoin de plus de cycles de chimiothérapie. Dans ce cas, le pronostic est plus sombre. Pour la leucémie chronique, tout est beaucoup plus optimiste, car la maladie ne se propage pas et se développe si rapidement.

Cancer du sang chez les enfants

En fait, cette maladie est assez fréquente chez les patients jeunes de 1 à 5 ans. Cela est principalement dû aux radiations que les mères reçoivent pendant la grossesse, ainsi qu’à un trouble génétique chez l’enfant.

Dans ce cas, la maladie évolue de la même manière que chez l'adulte, avec tous les symptômes qui l'accompagnent. La différence est que les enfants ont beaucoup plus de chances de se rétablir - cela est dû au fait que la régénération des cellules et des tissus chez les bébés est beaucoup plus importante que chez les adultes.

Pronostic pour le cancer du sang

  • Malade 4-10 personnes pour 100 000 personnes.
  • Une fois et demie, les hommes tombent plus souvent malades. Chez les femmes, la maladie est observée moins fréquemment.
  • Les personnes âgées de 40 à 50 ans souffrent de leucémie chronique.
  • La leucémie aiguë affecte souvent les jeunes de 10 à 18 ans.
  • 3-4 enfants atteints de leucémie pour 100 000 habitants.
  • La leucémie lymphoblastique aiguë est guérie dans les premiers stades - 85-95%. Aux stades ultérieurs, 60-65%.
  • Avec le bon traitement, même dans le contexte de la leucémie aiguë, vous pouvez obtenir des résultats allant jusqu'à 6-7 ans.

Combien de temps vivent les patients atteints de leucémie? Avec un traitement approprié et une détection précoce de la maladie, on peut vivre plus de 5 à 7 ans. En général, les médecins donnent des prévisions ambiguës pour la forme aiguë et chronique du cancer du sang.

Cancer du sang - Prédiction de survie

Prévalence du cancer du sang

Le cancer du sang n'est pas une maladie oncologique particulièrement répandue. Selon les données des hématologues américains, seulement 25 personnes sur 100 000 tombent malades chaque année. Le plus souvent, les enfants malades sont âgés de 3 à 4 ans et les personnes âgées (de 60 à 70 ans).

Le groupe des maladies malignes du tissu hématopoïétique comprend plusieurs maladies. Le bureau de statistique américain cite les données suivantes sur l'incidence du cancer du sang, dont le pronostic dépend de la forme de la maladie:

la leucémie est définie chez 327500 personnes;

761600 personnes souffrent de lymphome de Hodgkin ou de lymphomes non hodgkiniens;

Le syndrome myélodysplasique a été diagnostiqué chez 1 51 000 patients;

Le myélome est diagnostiqué chez 96 000 personnes.

Les cancers du sang souffrent de différents groupes de la population, dans lesquels il apparaît avec une fréquence différente. Ainsi, les enfants souffrent principalement de leucémie myéloïde aiguë et les manifestations de la leucémie peuvent être le plus souvent détectées chez les personnes de plus de 60 ans. La leucémie représente 2-3% des diagnostics oncologiques. Il affecte les populations d'hommes et de femmes dans des proportions différentes. Par exemple, en Allemagne, 8 cas de leucémie pour 10 000 femmes sont diagnostiqués chaque année, tandis que les hommes diagnostiquent 12,5 cas pour 100 000 habitants.

Les experts identifient ces formes de cancer du sang:

leucémie (lymphocytaire et myéloblastique);

lymphomes (lymphome de Hodgkin et lymphomes non hodgkiniens);

Prévision de survie de la leucémie

La leucémie appartient au groupe des maladies oncologiques du système hématopoïétique, lymphatique et de la moelle osseuse. À l'avenir, le processus s'étend au sang périphérique, à la rate et à d'autres organes. Selon les statistiques, en Russie en 2014, plus de 8 000 nouveaux cas de cette pathologie sanguine ont été détectés et aux États-Unis, environ 33 500. Les Afro-Américains tombent malades 1,5 fois plus souvent que la race blanche.

Il y a quatre causes connues de la leucémie:

1. Virus infectieux. Dans 30% des cas, la mutation des cellules sanguines se produit sous l'influence de virus et de bactéries.

2. L'hérédité. Une histoire de parents souffrant de leucémie, 2 fois augmente le risque de morbidité. Les aberrations chromosomiques héréditaires peuvent déclencher une leucémie dans 28% des cas.

3. Produits chimiques et cytostatiques. Le linoléum, les moquettes et les détergents synthétiques augmentent le risque de leucémie de 2 fois. L'administration incontrôlée de céphalosporines et d'antibiotiques à la pénicilline augmente le risque d'hémoblastose de 2,5 fois.

4. exposition aux rayons. La leucémie aiguë se développe chez 100% des personnes exposées aux radiations.

Le pronostic pour la leucémie est le même pour tous les groupes d'âge. Le plus grand risque de morbidité de cette maladie dans les populations suivantes:

1) les travailleurs des centrales nucléaires;

2) radiologues et radiologues;

3) la population qui vit à proximité des centrales nucléaires.

Plusieurs facteurs influent sur le pronostic de l'incidence de la leucémie:

structure histologique de la tumeur;

variante du processus malin;

Dans le classificateur international des maladies, on distingue deux formes de leucémie: aiguë et chronique. Dans la forme aiguë de la leucémie, jusqu'à 90% des blastes se trouvent dans le sang périphérique. Le processus pathologique est trop rapide et les prévisions sont décevantes - le taux de survie à deux ans est d'environ 20%, le taux de survie à cinq ans est de 0 à 1%. Si le traitement est commencé à l’heure et au complet, un pronostic positif est observé entre 45% et 86% des patients.

Le pronostic vital des patients atteints d'un cancer du sang s'améliore avec la forme chronique de la maladie. Dans ce cas, environ 50% des formes de leucocytes matures et immatures se trouvent dans le sang périphérique. Taux de survie à cinq ans de 85 à 90%.

Cependant, il ne faut pas oublier que la leucémie chronique se produit relativement bien avant le développement d'une crise d'explosion, lorsque la maladie acquiert les caractéristiques d'un processus aigu. Après traitement chimiothérapeutique approprié, le taux de survie à cinq ans de cette catégorie de patients atteints de leucémie chronique est assez élevé et se situe entre 45 et 48%. Seulement 25% des patients décèdent après un an et demi de rémission.

À bien des égards, les prévisions dépendent de l'âge de la personne. Le pourcentage de survie à cinq ans des enfants atteints de leucémie varie de 60% à 80%. 50% des personnes d'âge moyen ont des chances de guérir, cependant, dans 10-15% des cas, elles présentent une récidive tumorale. Le taux de survie à cinq ans des personnes de plus de soixante ans est nettement inférieur. Il varie de 25% à 30%.

Le cancer du sang a une particularité: il n'y a pas de néoplasme, les cellules cancéreuses sont dispersées dans tout le corps. Cependant, au cours de son déroulement, plusieurs étapes vous permettent de déterminer le pronostic de la vie. Seules les hémoblastoses chroniques sont caractérisées par trois étapes du développement du processus pathologique. Associé à eux est un pronostic de survie. Cela peut être vu sur la table №1.

Numéro de table 1. Le pronostic de survie dans l'hémoblastose chronique.

Comme le montre le tableau n ° 1, le pronostic le plus défavorable pour le cancer du sang au dernier stade «C» de la maladie. Il est considéré comme le plus grave, car les métastases de la tumeur se trouvent dans les os et de nombreux organes. C'est l'équivalent du quatrième stade de cancer des organes internes.

Afin de déterminer la méthode de traitement de la maladie, il est nécessaire de procéder à des examens qui aideront à établir le diagnostic. Il s'agit d'un test sanguin général et biochimique, d'une ponction de la moelle osseuse et d'une biopsie de tréphination.

Ensuite, prescrire des médicaments anticancéreux et des corticostéroïdes. Dans le processus aigu, un traitement anti-inflammatoire et de désintoxication est effectué, ainsi que des transfusions sanguines et des composants sanguins. Ensuite, une greffe de moelle osseuse d'un donneur est réalisée. Il est nécessaire que, dans le processus de traitement de la leucémie, des doses élevées de médicaments chimiothérapeutiques soient utilisées, entraînant la mort de cellules souches non seulement atypiques, mais également saines.

Les greffes de moelle osseuse sont réalisées avec les types de cancer du sang suivants:

a) leucémie myéloblastique aiguë;

b) leucémie lymphoblastique aiguë;

c) syndromes myélodysplasiques;

d) leucémie myéloïde chronique;

e) maladie plasmocytaire;

f) leucémie myélomonocytaire juvénile;

g) lymphome de Hodgkin;

h) lymphomes non hodgkiniens.

Bien entendu, un pronostic plus favorable de survie après greffe de moelle osseuse chez les patients atteints de maladies non oncologiques: il varie de 70% à 90% lorsque le donneur est un membre de la famille du patient ou de lui-même et de 36% à 65% lorsque Le donneur n'était pas un parent. Avec une greffe de moelle osseuse chez des patients atteints de leucémie en rémission, le pronostic de survie est compris entre 55% et 68% si la greffe est réalisée chez un donneur apparenté et entre 26% et 50% lorsque le donneur n'était pas un parent.

De plus, les facteurs suivants affectent le pronostic de survie après une greffe de moelle osseuse:

I. La gravité de la coïncidence entre le receveur et le donneur de moelle osseuse selon le système HLA.

Ii. État du patient à la veille de la greffe de moelle osseuse: si la maladie avait une évolution stable avant la transplantation ou était en rémission, le pronostic est amélioré de 52%.

III. Âge Plus l'âge du patient qui a subi une greffe de cellules souches est bas, plus ses chances de survie sont élevées.

Iv. Les maladies infectieuses causées par le cytomégalovirus chez le donneur ou le receveur aggravent le pronostic de 79%.

V. Dose de cellules souches transplantées: plus elle est élevée, plus les chances de survie sont grandes. Cependant, trop de cellules de la moelle osseuse augmentent de 26% le risque de rejet de greffe.

Pronostic pour le myélome

Le myélome multiple se réfère également à des maladies appelées cancer du sang. Il se développe à partir de cellules plasmatiques, qui sont une sorte de globules blancs qui aident le corps à combattre les infections. Dans le myélome multiple, les cellules cancéreuses se développent dans la moelle osseuse. Ils produisent des protéines anormales qui endommagent les reins. Dans le myélome multiple, plusieurs parties du corps sont touchées.

Bien entendu, la plupart des patients ne consultent pas de médecin avant l'apparition des signes de la maladie. Chez 90% des patients, la douleur et la fragilité apparaissent en premier. 95% des personnes sont attentives aux maladies infectieuses fréquentes et aux accès de fièvre. Chez 100% des personnes qui recherchent une aide médicale, il existe une soif et des mictions fréquentes. La perte de poids, les nausées et la constipation inquiètent 98% des patients atteints de myélome.

Le traitement de la maladie comprend la chimiothérapie, la radiothérapie et la plasmaphérèse. La greffe de moelle osseuse ou de cellules souches est une possibilité de guérison pour 70% des patients. Malgré le succès de l'hématologie oncologique et de la transplantation, le pronostic de cette forme de cancer du sang est défavorable.

Il existe 14 variantes de myélome, mais des leucémies et des lymphomes sont enregistrés dans 90% des cas. Le pronostic de survie dépend de nombreux facteurs, mais il ne faut pas oublier que le pronostic repose uniquement sur des données statistiques. Plus tôt le diagnostic est posé et le traitement commencé, meilleur est le pronostic.

Il existe 4 stades de myélome multiple. Au début de la maladie, 100% des patients ne détectent aucun symptôme pathognomonique. Non déterminé et dommages aux os. Dans la première étape, un petit nombre de cellules de myélome sont découvertes et, chez 97% des patients, elles présentent des lésions osseuses insignifiantes.

L'apparition d'un nombre modéré de cellules de myélome est interprétée comme une maladie de stade 2. Dans la troisième phase du développement du myélome, dans 100% des cas, on trouve un grand nombre de cellules atypiques et de nombreux dommages au tissu osseux. Le pronostic de la survie dans ce type de cancer du sang, comme le myélome, correspond à l'âge du patient. Les personnes plus jeunes sont 2 fois mieux préparées au traitement que les patients plus âgés.

Dans 10% des cas, le myélome multiple est asymptomatique et progresse lentement. Le pronostic se dégrade chez 100% des insuffisants rénaux. Cependant, le pronostic de récupération est 30% meilleur chez les patients qui répondent au traitement au stade initial de la maladie.

Après le traitement, 100% des patients nécessitent une observation et un examen réguliers. Il est conseillé à ces personnes de consommer de grandes quantités de liquide afin d'améliorer la fonction rénale. En raison de l'affaiblissement de l'immunité, ils sont obligés de se protéger plus efficacement des maladies infectieuses.

Quelle est l'espérance de vie et le taux de survie prévu des patients atteints de myélome? Les études ont présenté une analyse de la survie des patients atteints de myélome par rapport à leurs pairs ne souffrant pas de cette maladie.

Numéro de table 2. L'espérance de vie moyenne des patients atteints de myélome selon l'ACS (American Cancer Society).

Cancer du sang, combien vivent?

Le cancer du sang est l’une des maladies les plus insidieuses et les plus graves. Même au 4ème stade, il est impossible de trouver et de voir comment se présente l'oncologie d'autres espèces, car elles sont dans le sang et circulent dans tout le corps.

Les cellules cancéreuses provenant d'une seule cellule maligne commencent à se multiplier rapidement, provoquant l'apparition de corps blancs spécifiques dans le sang. Ils suppriment et répriment les cellules sanguines saines.

Le nombre d'entre eux diminue. Par conséquent, avant que la maladie ne s'appelle "leucémie". C'est le manque de cellules saines dans le sang qui cause cette maladie. Le plus souvent, les enfants y sont soumis. Mais c’est d’eux que les médecins atteignent 95% de la rémission stable, chez l’adulte - 15-20%.

Causes du cancer du sang

Il existe trois types de cancer du sang:

  1. Leucémie - changements malins dans les cellules sanguines.
  2. Le lymphome est une tumeur maligne du système lymphatique.
  3. Le myélome est une tumeur maligne dans le plasma sanguin.

L'espérance de vie des patients atteints de leucémie dépend de la forme de la maladie: aiguë ou chronique. Malheureusement, les tests et les examens ne permettent pas aux médecins de déterminer la forme de la maladie.

Symptômes du cancer du sang

  • Faiblesse générale, léthargie, essoufflement et fatigue.
  • Saignement des gencives, écoulement nasal fréquent avec du sang.
  • Augmentation de la température, des frissons, une susceptibilité accrue à toute infection.
  • Augmentation de la transpiration, surtout la nuit.
  • Perte de poids rapide, nausée, anorexie.
  • Foie élargi et ganglions lymphatiques.
  • Douleur abdominale et son augmentation.
  • Douleur et douleurs aux articulations, au dos.
  • Vertiges, confusion, vision floue.
  • Eruptions cutanées et taches sombres (ecchymoses, hématomes) sur la peau.
  • Besoin fréquent et difficulté à uriner.
  • Toux, essoufflement, pâleur de la peau.

Lorsqu'une maladie dans la moelle osseuse accumule des cellules cancéreuses, déplaçant les cellules normales formant le sang. Le manque de cellules nécessaires à une vie normale montrera un test sanguin. Les cellules de leucémie, pénétrant dans divers organes par la circulation sanguine, aggravent les symptômes cliniques.

L'absence de globules rouges, qui fournissent de l'oxygène aux cellules, provoque fatigue et faiblesse, maux de tête, incapacité à se concentrer, fièvre. Les leucocytes assurent le fonctionnement normal du système immunitaire. Leur absence entraîne une susceptibilité à toute infection.

Le taux de leucocytes dans le cancer du sang est souvent élevé, mais ce sont des cellules malsaines et elles ne remplissent pas leur fonction inhérente: améliorer l'immunité. Symptômes pertinents: fièvre fréquente, frissons et fièvre. Les plaquettes assurent la coagulation du sang. Avec leur manque d'ecchymoses et d'hématomes sur le corps, des saignements.

Les cellules de leucémie pénètrent dans d'autres parties du corps. Dans le même temps, les ganglions lymphatiques (sous les bras, sur le cou), le foie, la rate, l'estomac et les articulations augmentent. Il y a une toux, une difficulté à respirer, des maux de tête, des douleurs dans les articulations, des éruptions cutanées et des taches sombres sur la peau, un gonflement du visage et des mains, une perte d'appétit. Avec l'accumulation de cellules malignes dans la moelle épinière et le cerveau, des réactions neurologiques peuvent survenir.

Types de cancer du sang

Les maladies sanguines malignes sont classées comme suit:

Par le taux de progression:

  1. Leucémie aiguë.
  2. Cancer du sang chronique.

Par type de cellules hématopoïétiques atteintes:

  1. Leucémie
  2. Érythrémie
  3. Hématosarcome (lymphome, lymphosarcome)

La leucémie aiguë provient de cellules sanguines immatures et progresse rapidement, ce qui donne un cours agressif à la maladie. Habituellement observé chez les jeunes (moins de 30 ans).

Leucémie chronique - une violation du système hématopoïétique, une mutation des globules blancs maturés et le remplacement progressif des cellules saines de la moelle osseuse, ce qui entraîne une aggravation de la formation du sang. Cela avance lentement, au début du processus est presque asymptomatique. Cela conduit à la formation de tumeurs secondaires dans les ganglions lymphatiques, le foie et la rate, entraînant des dommages supplémentaires pour tout l'organisme.

Hématosarcome - une tumeur maligne provient des cellules hématopoïétiques situées à l'extérieur de la moelle osseuse, se déplaçant vers les ganglions lymphatiques. D'autres métastases pénètrent dans la moelle osseuse et d'autres organes.

Les enfants souffrent plus souvent de leucémie lymphoblastique aiguë (dans un tiers des cas). À l'âge de 2 à 5 ans, il est diagnostiqué chez des patients atteints de troubles génétiques, de prédispositions héréditaires ou exposés aux rayonnements ionisants. Les principales manifestations du trouble sanguin sont la faiblesse, la transpiration, la pâleur, la confusion, la fatigue, la perte de mémoire, les fluctuations de température déraisonnables, les saignements, les vertiges et les troubles du sommeil.

On peut observer à l’avenir: sang du nez, éruptions cutanées et taches sur la peau, douleurs aux articulations, augmentation des ganglions lymphatiques, de la rate, du foie.

Diagnostic du cancer du sang

Il est nécessaire de procéder à des examens prescrits par un médecin, notamment:

  • test sanguin (général et détaillé);
  • test sanguin biochimique;
  • tomodensitométrie de la tête et de l'abdomen;
  • radiographie thoracique;
  • biopsie de la moelle osseuse.

Les examens sont nécessaires pour un diagnostic correct, déterminant le type de maladie, le degré de lésion de la moelle osseuse, le degré d'agressivité de l'évolution de la maladie. Il est important de définir la stratégie d'action et les bonnes tactiques pour lutter contre la maladie.

Traitement du cancer du sang

La chimiothérapie est le traitement principal du cancer du sang. Utilisez des médicaments cytotoxiques. Pendant six mois, le traitement est administré de manière permanente, puis en ambulatoire. Les premières semaines de solutions intraveineuses et intra-artérielles continues de médicaments prescrits. La durée du traitement est d'au moins 2 ans.

Pour améliorer le processus de guérison après la chimiothérapie, une greffe de cellules souches peut être réalisée. Ces cellules sont extraites non seulement de la moelle osseuse, mais du sang du donneur. Les cellules souches transplantées créent des cellules sanguines normales perdues au cours de la chimiothérapie.La procédure est épuisante et comporte certains risques, mais elle peut donner un résultat positif.

S'il est possible de détruire la tumeur, le sang du donneur est perfusé pour reconstituer les globules rouges et les plaquettes chez le patient. Dans certains cas, la radiothérapie est utilisée pour consolider un résultat positif. Il est nécessaire d'observer le régime le plus strict, d'exclure le contact du patient avec le monde extérieur afin d'éviter l'infection. En cas de rechute, une greffe de moelle osseuse peut être proposée. L'efficacité de cette opération dépend de la compatibilité du sang du donneur et du patient.

La leucémie se manifeste de différentes manières à différents stades de la maladie. L'espérance de vie dépend du stade de la maladie et du type de leucémie. Rarement, le cancer du sang est diagnostiqué à un stade précoce, car les symptômes sont similaires à ceux d'autres conditions moins dangereuses. Lorsque la leucémie aiguë entre dans la 4ème phase, la plus dangereuse, il est souvent impossible d'aider le patient.

Le processus devient presque irréversible. La mutation cellulaire est rapide et incontrôlable, tous les organes et tissus humains sont endommagés. Taux de survie - 5%. L'espérance de vie est très courte. Il est difficile de répondre à la question de savoir combien de personnes vivent avec le cancer du sang. Cela dépend en grande partie des caractéristiques du patient, du stade de la leucémie, de l’efficacité de la méthode de traitement.

Survie de leucémie

Si nous parlons de cancer du sang, combien de personnes vivent, alors les médecins donnent une prévision pour 5 à 10 ans, cela ne signifie pas que la rémission ne peut pas durer plus longtemps. Pour chaque patient, il s'agit d'un indicateur individuel. Tout dépend de la réponse de l'organisme au traitement, du type et du stade de la leucémie, de la tendance de la tumeur à progresser.

Leucémie, pronostic vital

Les adultes vivent 5 ans, certains sont guéris de façon permanente - environ 40%. En cas de rechute (leucémie secondaire), un certain pourcentage de patients parvient à une réémission.

Survie à cinq ans: 22% chez les hommes, 26% chez les femmes. Les taux sont plus élevés entre 30 et 49 ans (67%), moins élevés après 80 ans (23%).

Survie dans le traitement combiné:

  • hommes - survie à 1 an - 71%, 5 ans - 54%; 10 ans - 48%;
  • femmes: 1 an - 66%, 5 ans - 49%, 10 ans - 44%.

Par rapport à 1990, le taux de survie a augmenté de 7% à présent. 4 personnes sur 10 sont complètement guéries (données de 2014).

Le pronostic est meilleur pour les patients atteints de leucémie chronique que pour les patients atteints de leucémie aiguë. Aiguë est rapide, peu traitable et dans 85% des cas, la leucémie lymphoblastique est transmise.

Un traitement adéquat peut permettre un rétablissement complet du cancer du sang dans 60 à 95% des cas. Les patients atteints de leucémie peuvent vivre pendant de nombreuses années. De nombreux patients obtiennent une rémission durable et mènent une vie normale. Pronostic particulièrement favorable pour les enfants bénéficiant d'un traitement opportun et approprié.

Leucémie (leucémie) - cancer du sang: o maladies, causes, symptômes, traitement et combien de temps

La leucémie peut être de différents types, en fonction des cellules sanguines particulières qui ont subi des mutations et de la vitesse de développement de la maladie.

La leucémie (cancer du sang, leucémie, leucémie) est un groupe d'affections malignes de la moelle osseuse, du sang et du système lymphatique.

La leucémie se développe dans la moelle osseuse - c'est après tout dans cet organe que se forment les globules sanguins: leucocytes (globules blancs), globules rouges (globules rouges) et plaquettes (plaquettes sanguines).

Leucémie sanguine: quelle est cette maladie?

Chaque type de cellules remplit ses fonctions. Les globules rouges transportent l'oxygène dans notre corps et éliminent le produit de son traitement - le dioxyde de carbone. Les plaquettes, en favorisant la coagulation du sang, préviennent les saignements. Les leucocytes protègent notre corps des microorganismes hostiles et empêchent le développement de maladies infectieuses. Par conséquent, les leucocytes sont le plus souvent touchés.

Causes du cancer du sang (leucémie)

Dans un organisme en bonne santé, les cellules se divisent, se développent, se transforment en cellules mûres qui remplissent régulièrement les fonctions qui leur sont assignées et sont détruites au bout d’un certain temps, laissant ainsi la place à de nouvelles cellules jeunes.

Pour des raisons inconnues pour le moment, une mutation survient dans l'une des cellules de la moelle osseuse et au lieu de devenir un globule blanc mature, la cellule mutée devient anormale, cancéreuse. Cette cellule cancéreuse perd sa fonction protectrice, mais en même temps, elle commence à se diviser de manière incontrôlable, produisant de nouvelles cellules anormales.

Au fil du temps, les cellules cancéreuses remplacent les cellules saines du sang. C'est comment la leucémie se développe. Pénétrant dans les organes internes et les ganglions lymphatiques, les cellules leucémiques provoquent les modifications pathologiques qui s'y produisent.

Pourquoi est-ce que cela se passe? Les mutations sont le plus souvent exposées à des cellules jeunes et immatures. Divers facteurs peuvent y contribuer:

  • Rayonnement accru.
  • Travailler sur la production dangereuse et les installations avec un fond de rayonnement élevé.
  • Prédisposition héréditaire.
  • Certaines maladies chromosomiques congénitales (par exemple, le syndrome de Down).
  • Chimiothérapie à long terme.
  • Le tabagisme
  • Les poisons chimiques contenus dans les aliments ou dans l’air.
  • Certains virus (par exemple, le virus de l'immunodéficience humaine).

Sous leur influence, la cellule anormale commence le processus de division sans fin, perdant le contact avec tout l'organisme et se clonant elle-même. Une de ces cellules peut créer une population de centaines de milliers de cellules similaires.

Les cellules anormales, en se multipliant, violent le processus normal de division, de développement et de fonctionnement des cellules saines, car elles leur enlèvent leur nourriture. Au fil du temps, ils commencent à occuper trop de place dans la moelle osseuse.

Quand ils sont trop nombreux, les cellules cancéreuses se propagent dans le sang à travers le corps. Ils affectent le cœur, les ganglions lymphatiques, le foie, les reins, les poumons, la peau, le cerveau et forment une sorte de "colonie" perturbant le travail de ces organes.

Les termes leucémie et leucémie sont utilisés pour désigner cette maladie en médecine. Le nom de «cancer du sang» persiste chez les patients, bien qu'il s'agisse d'un terme incorrect, qui ne convient pas aux maladies du système hématopoïétique et de l'irrigation sanguine.

La leucémie peut être de différents types, en fonction des cellules sanguines particulières qui ont subi des mutations et de la vitesse de développement de la maladie. Cela peut être aigu et chronique.

Si la maladie progresse rapidement, il s'agit d'une leucémie aiguë. La tumeur dans ce cas se développe à partir de jeunes cellules sanguines immatures qui ne peuvent pas remplir les fonctions qui leur sont assignées.

La maladie chronique se prolonge car les cellules mutées sont encore capables de remplir partiellement les fonctions de cellules saines et les symptômes de la maladie n'apparaissent pas immédiatement. Pendant de nombreuses années, le patient peut même ne pas soupçonner qu'il souffre d'une maladie oncologique.

Il n’est pas rare que la leucémie chronique soit découverte complètement par hasard, lors d’un examen prophylactique, sur la base d’un test sanguin. La leucémie chronique se développe à partir de cellules sanguines matures. La leucémie chronique ne progresse pas aussi rapidement que l'aigue, mais au fil des ans, elle évolue inévitablement à mesure que les cellules cancéreuses s'accumulent dans le sang.

Selon le type de cellules endommagées par la maladie, il existe différentes formes de leucémie: myéloblastique, lymphoblastique, etc.

Symptômes de leucémie

Très souvent, les premiers signes de la maladie ne diffèrent en aucune manière des symptômes d’une affection pulmonaire normale ou d’un rhume. Le patient peut éprouver:

  • Faiblesse accrue
  • Fatigue
  • Élévations irrégulières et inconditionnelles de la température corporelle (à des valeurs basses).
  • Augmentation de la transpiration la nuit.
  • Maux de tête fréquents.
  • Perte de poids nette.
  • Pâleur de la peau.
  • Manque d'appétit (pouvant aller jusqu'à l'aversion pour la nourriture et certaines odeurs).
  • Maladies infectieuses fréquentes.

Il s'agit d'un groupe de symptômes non spécifiques qui n'inquiète pas les patients et ne leur donne aucune raison d'aller consulter un médecin. Mais le prochain groupe de signes devrait déjà alerter les autres, car ils ne peuvent pas être négligés.

  • Ecchymoses fréquentes.
  • Saignements de nez constants.
  • Douleur dans les articulations et les os.
  • Peau sèche, jaunâtre.
  • Somnolence accrue.
  • Irritabilité excessive.
  • Petite éruption cutanée.
  • Saignement accru de la muqueuse.
  • Problèmes d'urination (difficulté ou réduite).
  • Déficience visuelle.
  • Mauvaise plaie cicatrisante sur la peau.
  • L'apparition d'essoufflement.
  • Ganglions lymphatiques enflés. Souvent, sous la peau du patient, dans la région des plis naturels (des aisselles et de l'aine), du cou, au-dessus des clavicules, des nœuds denses et indolores peuvent se former. En cas de détection de ces formations, un appel immédiat au médecin est nécessaire, ce qui donnera des indications sur le test sanguin et l'examen échographique des ganglions lymphatiques enflammés. En fonction des résultats obtenus, le médecin dirigera le patient vers un oncologue, un hématologue ou un chirurgien.

Les symptômes énumérés ci-dessous indiquent que la maladie est déjà allée loin.

  • Une forte augmentation de la rate et du foie.
  • Distension abdominale (et augmentation de la taille), sensation de lourdeur dans l'hypochondre.
Symptômes (signes) de leucémie, leucémie

Comment déterminer la leucémie

Pour identifier la leucémie, prescrire les tests suivants:

  1. Test sanguin général. Très souvent, la leucémie est retrouvée au hasard, sur la base d'une analyse soumise lors d'un examen de routine. La leucémie donne un nombre très élevé de globules blancs, une diminution de l'hémoglobine et un faible nombre de plaquettes dans le sang.
  2. Aspiration de la moelle osseuse - extraction de cellules de la moelle osseuse pour un examen ultérieur au microscope dans des conditions de laboratoire. À l'aide d'une aiguille spéciale, le médecin atteint la moelle osseuse en perçant la couche externe de l'os. Il utilise une anesthésie locale.
  3. La biopsie de la moelle osseuse est un autre moyen d’examiner les cellules de la moelle osseuse. L'essence de la procédure consiste à extraire un petit morceau d'os avec la moelle osseuse. La biopsie est réalisée sous anesthésie locale.

Le matériau obtenu est étudié au microscope. La biopsie et l'aspiration ne sont pas des procédures interchangeables. Parfois, le patient se voit prescrire les deux. L'aspiration et la biopsie peuvent non seulement confirmer le diagnostic de leucémie, mais également déterminer son type (puisqu'il est possible de déterminer exactement quel type de cellules est impliqué dans le processus oncologique).

  1. Le test génétique (cytogénétique) est l’étude des chromosomes dans les cellules sanguines leucémiques. Ce type d'examen vous permet de spécifier le type de leucémie.
  2. La ponction du liquide céphalo-rachidien est effectuée afin de déterminer si la leucémie s'est propagée au système nerveux central. La ponction est réalisée à l'aide d'une aiguille longue et fine, insérée entre les vertèbres (lombaires) de la colonne vertébrale. Il utilise une anesthésie locale. Le liquide céphalo-rachidien extrait est examiné pour la présence de cellules sanguines cancéreuses.
  3. Une radiographie pulmonaire, une échographie des organes abdominaux et un test sanguin biochimique peuvent aider à déterminer l'étendue de la leucémie étendue aux autres organes.

Comment traite-t-on la leucémie?

Le traitement de la leucémie dépend de son type. Certains types sont traités avec plus de succès, d'autres ne peuvent presque pas être traités, de sorte que les tactiques de traitement peuvent être différentes dans chaque cas.

Pour le traitement de la leucémie chronique, une tactique de soutien est généralement choisie, dans le but de retarder ou d'empêcher le développement de complications. Le traitement symptomatique de la leucémie comprend des préparations hormonales, des agents fortifiants, un traitement antibactérien et antiviral pour prévenir les infections.

La leucémie aiguë nécessite des soins médicaux immédiats. Le traitement consiste à prendre une grande quantité de médicaments pris à fortes doses (la chimiothérapie) et à la radiothérapie.

Dans certains cas, les tactiques utilisées pour supprimer l'immunité permettent au corps de se débarrasser des cellules leucémiques avec une nouvelle greffe de cellules de donneur saines. Une greffe de moelle osseuse peut être réalisée à partir du donneur et du patient lui-même. Les proches du patient peuvent être impliqués en tant que donneur. En cas d'incompatibilité, la recherche d'un donneur se fait via Internet.

Le traitement est effectué dans le département d'hématologie. Les patients sont placés dans des boîtes séparées, ce qui exclut toute infection par l'extérieur.

Combien de femmes, hommes, enfants (leucémie) vivent avec des patients atteints d'un cancer du sang

L'incidence de la leucémie varie de 3 à 10 pour 100 000 habitants. Les hommes tombent plus souvent malades que les femmes (1,5 fois). La leucémie chronique se développe le plus souvent chez les patients âgés de 40 à 50 ans, aiguës - chez les adolescents de 10 à 18 ans.

Les leucémies aiguës (sans traitement) entraînent souvent la mort des patients, mais si le traitement a été démarré à temps et s’est déroulé correctement, le pronostic est favorable (surtout chez les enfants). Les leucémies aiguës lymphoblastiques aboutissent au rétablissement des patients dans 85 à 95% des cas.

Les leucémies aiguës myéloblastiques sont guéries avec une probabilité de 40 à 50% des cas. L'utilisation de la greffe de cellules souches augmente ce pourcentage à 55-60%.

Les leucémies chroniques sont lentes. La patiente (femme) depuis des années ne peut pas soupçonner qu’elle a un cancer du sang. Dans le cas où la leucémie chronique entre dans la phase de crise du souffle, elle devient aiguë. L'espérance de vie des patients dans ce cas ne dépasse pas 6-12 mois. La mort pendant la crise d'explosion provient de complications.

Si le traitement de la leucémie chronique est correctement effectué et commencé à l’époque, il est possible d’obtenir une rémission stable pendant de nombreuses années. Lors de l'utilisation d'une chimiothérapie, l'espérance de vie moyenne des hommes et des femmes atteints d'un cancer du sang est de 5 à 7 ans.

Symptômes du cancer du sang chez les femmes: combien vivent?

Qu'est-ce qu'un cancer du sang et quels sont ses symptômes chez les femmes, combien vivent-elles?
Le cancer du sang s'appelle également leucémie ou leucémie. La maladie est associée au remplacement des cellules sanguines saines produites par la moelle osseuse, oncologique. Les cellules mutées transportent le sang dans tout le corps, affectant les organes et les tissus. Chez la femme, les symptômes du cancer du sang sont souvent voilés.

Le nombre de personnes vivant dans un cancer du sang dépend des symptômes et du stade auquel il est diagnostiqué. Jusqu'à récemment, on pensait que le cancer du sang était plus fréquent chez les enfants de moins de 4 ans, mais les statistiques montrent qu'environ 60% des cas surviennent chez des hommes et des femmes adultes.

Classification

Il existe plusieurs classifications du cancer du sang. Le premier d'entre eux en fonction de l'évolution de la maladie.

  • Le cancer aigu est caractérisé par la soudaineté et la propagation rapide des cellules cancéreuses. Ils ne peuvent pas exercer leurs fonctions en raison de l'immaturité, en train de mourir rapidement. En conséquence, une personne meurt dans un mois d'intoxication.
  • Le cancer chronique se développe lentement, réduisant la résistance du corps aux virus, aux infections et affaiblissant le corps. Les cellules tumorales s'accumulent dans les organes et les tissus.

Selon le type de cellules, de nombreuses leucémies sont partagées. Les noms proviennent du nom des cellules sanguines impliquées. Le plus commun:

  • Lymphoïde (lymphoblastique, lymphocytaire) - un processus malin envahit les cellules souches lymphoïdes. Il y a ensuite une accumulation de lymphocytes tumoraux à l'intérieur des ganglions lymphatiques, de la moelle osseuse et du sang. La leucémie lymphoblastique aiguë englobe le système circulatoire périphérique, sur la base d’un test sanguin suspecté de maladie. Il n'y a pas de formes intermédiaires dans le sang, seuls les blastes et les cellules matures sont déterminés.
  • Myéloïde - le centre de la mutation se situe dans les cellules souches myéloïdes, tandis que le nombre de globules blancs diminue et que le temps de maturation est insuffisant, le nombre de plaquettes diminue. Existe aussi bien dans les formes aiguës que chroniques.

Il existe également des formes aiguës monoblastiques, érythomyéoblastiques, plasmablastiques, monocytiques chroniques, mégacaryocytaires (les lésions du germe du même germe entraînent l’apparition de formes laides de plaquettes) et d’autres leucémies.

Causes de la maladie

Certaines causes du cancer du sang ne sont toujours pas découvertes par les scientifiques. Un certain nombre de facteurs exposent les femmes à un risque:

  • Les effets sur le corps des rayonnements radioactifs (vie dans des zones défavorables, exposition médicale) sont considérés comme le principal facteur de cancer.
  • Une exposition excessive aux rayons ultraviolets (important pour les femmes qui aiment les lits de bronzage) contribue à la mutation cellulaire.
  • Hérédité (augmente le risque de cancer du sang jusqu'à 40%).
  • Les maladies virales peuvent provoquer des mutations.
  • Réception de préparations médicales.
  • La présence de mauvaises habitudes.
  • Contact avec des agents cancérigènes (revêtements de peinture et de vernis, travaux dans des industries dangereuses).
  • Effets inhibiteurs prolongés sur le système nerveux.
  • Interventions chirurgicales, cancers d'autres organes, tissus.

Les symptômes

Le cancer du sang est souvent détecté à un stade avancé en raison de signes implicites. Chez les femmes, les symptômes ressemblent souvent aux signes d'autres maladies et manifestations du corps. Les symptômes diffèrent légèrement du type de leucémie. Nous énumérons tous les signes possibles qui devraient inciter les femmes à rechercher un cancer du sang.

  • Augmentation de la fatigue, diminution des performances. Acouphène, faiblesse, évanouissement.
  • Pâleur de la peau, un regard douloureux qu'une femme peut associer à la fatigue.
  • Augmentation de la température.
  • L'apparition d'un essoufflement, d'une transpiration accrue, d'un rythme cardiaque rapide chez la femme est souvent associée à des maladies du système endocrinien.
  • Troubles digestifs.
  • Ganglions lymphatiques enflés.
  • Douleur dans les os, douleurs lors de la propagation de cellules cancéreuses dans la moelle épinière.
  • Une augmentation de la taille du foie et de la rate.
  • Hémorragies, hémorragies, aggravation de la coagulation du sang.
  • Forte perte de poids.

Quel que soit le nombre de signes apparus, il est utile de contacter un médecin, qui donne du sang pour analyse.

Les étapes

Les leucémies aiguës et chroniques diffèrent par la période de développement. Au total, la leucémie comporte cinq étapes:

  1. Cette période est difficile à diagnostiquer car elle ne se manifeste en aucune manière. A ce moment, la division d'une seule cellule maligne mutée en un nombre pouvant affecter le corps se produit. La période peut durer plusieurs années.
  2. Il y a un changement dans le nombre de corps de sang blanc. Les symptômes de la maladie peuvent être absents ou se manifester sous forme de troubles du sommeil, d'exacerbations de maladies chroniques et d'une fatigue accrue. Le changement dans les globules rouges et les plaquettes est insignifiant ou absent. La concentration de blastes et de cellules immatures est maximale dans la moelle osseuse.
  3. C'est ce qu'on appelle étendu. Changements importants dans le système sanguin. Accompagné de maladies infectieuses et inflammatoires, anémie, diminution du taux d'hémoglobine, saignements, il existe des symptômes communs caractéristiques du processus de cancer.
  4. Une rémission complète (pas plus de 5% des blastes dans la moelle osseuse) ou incomplète (20% des blastes) est caractérisée par une dynamique positive, une amélioration de l'état du patient. En l'absence de cancer du sang au cours des 5 prochaines années, le patient est considéré en bonne santé. Lorsque la maladie réapparaît, une rechute survient. Se produit après le traitement.
  5. Le stade terminal est caractérisé par des métastases, une inhibition du système hématopoïétique, l'absence d'amélioration de la chimiothérapie et du traitement médicamenteux. Il y a une défaite des cellules cancéreuses des organes, le développement des ulcères. Le pronostic est pessimiste, ces patients ne vivent pas longtemps. Se produit après le traitement. Il y a des symptômes douloureux.

La leucémie se caractérise par la présence de comorbidités, en particulier une amygdalite dangereuse, qui peut évoluer en catarrhe. Pour guérir la maladie est possible uniquement dans le cas de l'utilisation de la thérapie complexe.

Diagnostic et traitement

  • Pour détecter la maladie, déterminer le déroulement du parcours, procéder à un examen du corps sous la supervision d'un oncologue:
  • Enquête et examen du patient pour découvrir les symptômes, dresser un tableau clinique général.
  • Numération sanguine complète et biochimique.
  • Ponction du contenu du tissu osseux.
  • L'étude du liquide céphalo-rachidien.
  • Biopsie de la moelle osseuse, test cytologique de laboratoire pour cellules cancéreuses.
  • Tomographie par ordinateur.
  • Échographie et ECG.

Le cancer du sang est une maladie complexe, car elle ne peut être ni vue ni sondée et les symptômes apparaissent tardivement. Cela entraîne souvent une détection tardive.
Répondre à la question de savoir combien de personnes vivent avec la leucémie est assez difficile. L'espérance de vie du patient dépend du type de maladie, du stade de détection, des caractéristiques individuelles de l'organisme.
Selon les statistiques, la probabilité de se débarrasser d'une terrible maladie est comprise entre 60 et 95%. Le traitement est accompagné d'un soutien psychologique des patients, d'une hospitalisation pour évaluer l'état et de la prévention des maladies associées.

Les principales méthodes de thérapie:

  • Méthode chirurgicale au cours de laquelle une greffe de moelle osseuse est effectuée.
  • La chimiothérapie est une méthode médicale utilisant des cytostatiques pour arrêter la croissance du processus malin.
  • La radiothérapie est utilisée moins fréquemment.
  • L'utilisation de méthodes expérimentales, telles que l'introduction d'anticorps dans les cellules cancéreuses.
  • L'utilisation de médicaments qui améliorent la coagulation.
  • Transfusion de sang ou de ses composants.

La complexité de la maladie dans la réduction du système immunitaire du corps, aggravation de la coagulation du sang. Dans une telle situation, le patient peut être perdu à la suite d'une infection ou d'une perte de sang.

Des analgésiques narcotiques sont prescrits pour les douleurs sévères. Le traitement d'entretien peut entraîner un cancer du sang au stade de la rémission, mais ne permet pas un rétablissement complet, entraînant la mort.

A Propos De Nous

La leucémie est une pathologie maligne du sang pouvant survenir sous une forme aiguë ou chronique. La maladie se caractérise par le rajeunissement et la reproduction de leucocytes non mûrs, ainsi que par une transformation persistante des tissus hématopoïétiques.