Survie au cancer du sein

Les femmes présentant une tumeur au sein identifiée sont principalement intéressées par le stade de la maladie, les méthodes de traitement et les chances de guérison. Le résultat du traitement dépend de l'ampleur de la propagation du processus malin dans le sein, les ganglions lymphatiques et de la présence de métastases dans d'autres organes et tissus. En règle générale, la maladie au stade initial est complètement guérie dans 95% des cas.

Combien vivent avec un cancer du sein?

Ce diagnostic occupe une position de leader parmi toutes les maladies malignes chez les femmes. Chaque année dans le monde, environ un million et demi de cas de cancer du sein sont observés, dont environ 400 000 sont mortels. Au cours de la première année, la mortalité par cancer du sein avec progression non maîtrisée de la maladie est supérieure à 10%.

En tant qu'indicateur de l'efficacité du traitement, ils prennent cinq ans de survie, c'est-à-dire le nombre de patients ayant survécu pendant cette période après le diagnostic d'une tumeur maligne. Environ 50% des femmes recevant un traitement adéquat approprié vivent cinq ans ou plus après la détection d’une tumeur. La survie à cinq ans du cancer du sein sans traitement ne dépasse pas 12-15%.

Un certain nombre de facteurs ont un impact énorme sur le pronostic de survie pour une maladie donnée. La sensibilité hormonale à une tumeur peut être distinguée (quand il existe des récepteurs pour la progestérone et l’œstrogène à la surface des cellules malignes). Un facteur défavorable est la présence du marqueur de néoplasme Her2neu (indiquant une agressivité élevée de la formation de la tumeur).

Quel est le taux de survie du cancer du sein par étapes?

Selon la taille de la tumeur et la prévalence du processus malin, il existe 4 stades de la maladie. Le pronostic de survie se détériore proportionnellement au stade auquel le processus tumoral a été détecté:

  • Stade 1 - tumeur ne dépassant pas 2 cm, les cellules malignes ne se sont pas propagées aux ganglions lymphatiques axillaire et occipital. La survie à cinq ans du cancer du sein à ce stade varie de 70 à 95%;
  • Stade 2 - un néoplasme de 2 à 5 cm, mais il n’ya pas de propagation aux ganglions lymphatiques ou un néoplasme dont la taille ne dépasse pas 2 cm, mais des cellules malignes ont été trouvées dans 4 à 5 ganglions lymphatiques. Le pronostic à ce stade est également favorable, le taux de survie à cinq ans va de 50 à 80%;
  • Stade 3 - une tumeur de plus de 5 cm de taille, des cellules malignes infectent les ganglions lymphatiques et germent parfois dans le code de la glande mammaire. La survie à cinq ans varie de 10 à 50%;
  • Stade 4 - tumeur de taille arbitraire. Il existe une métastase distante de divers organes et tissus (poumons, peau, os, foie, etc.). La survie à cinq ans varie de 0 à 10%.

Si nous parlons de survie à dix ans, le tableau est un peu différent:

  • au stade 1 - de 60 à 80%;
  • au stade 2 - de 40 à 60 %%
  • au stade 3 - de 0 à 30%;
  • au stade 4 - de 0 à 5%.

Pour le pronostic général, avec le stade, le nombre de ganglions lymphatiques touchés par le processus métastatique est d'une importance non négligeable. En l'absence de métastases régionales, le taux de survie à dix ans est d'environ 75%, alors qu'ils sont également présents - 25%. Si 3 ganglions lymphatiques ou moins sont atteints, le taux de survie à dix ans est d'environ 35%. avec la défaite de 4 ganglions lymphatiques ou plus, il diminue à 15%.

Est-il possible d'affecter ces chiffres d'une manière ou d'une autre? Bien sur que oui! Un traitement combiné opportun entraînera sans aucun doute un résultat favorable. La meilleure combinaison de chimiothérapie, radiothérapie et traitement chirurgical. Seul le strict respect des rendez-vous chez le médecin, le mode de journée correct et la nutrition permettront de prolonger la vie pendant de nombreuses années.

Espérance de vie pour le cancer du sein

Cancer du sein - lésion maligne du tissu mammaire. Le sein de la femme est constitué de glandes appelées lobules. Ils remplissent une fonction de transfert du lait à travers de minces tubes - des canaux à partir desquels le lait s'écoule des lobules vers le mamelon. Le tissu mammaire contient également de la graisse, du tissu conjonctif, des articulations lymphatiques, des vaisseaux artériels et veineux.

Les types de cancer du sein les plus courants sont le carcinome du sein, qui commence dans les cellules des conduits, et le carcinome focal, qui se développe à partir des lobes du sein. En outre, il existe plus de 18 autres sous-types de lésions malignes de la glande mammaire, dont l'espérance de vie avec un traitement erroné ou tardif est fortement réduite.

Stade du cancer du sein

Pour résoudre les spécificités de l'évolution du cancer, le système TNM World est utilisé:

  • T désigne la taille de la malignité;
  • N - distribution d'un processus atypique dans les ganglions lymphatiques ou dans la région des aisselles;
  • M - métastases de néoplasmes à d'autres organes éloignés de la lésion primaire.

Qu'est-ce qui détermine la durée de vie du cancer du sein?

Les médecins utilisent souvent la terminologie "survie à cinq ans" ou "dix ans". Mais cela ne signifie pas que les patients ne vivront pas plus longtemps. Comme dans les autres types de cancer, l’espérance de vie dans le cancer du sein dépend du stade du cancer au moment du diagnostic et de ses métastases aux autres organes.

Une attention particulière doit être portée à des facteurs tels que le niveau de cellules atypiques dans le corps (classe de lésion maligne) et la présence de récepteurs du cancer pour des types de médicaments spécifiques.

L'espérance de vie pour le cancer du sein est représentée par les statistiques suivantes:

  • environ 95% des 100 personnes survivent un an ou plus après le diagnostic;
  • près de 90% sur 100 survivent 5 ans après le diagnostic;
  • environ 80 femmes sur 100 vivront 10 ans ou plus;
  • environ 65% des 100 pourront vivre 20 ans.

Il convient de noter que le cancer du sein a tendance à se reproduire. Très probablement, cela peut se produire pendant les 2 premières années. Cependant, il ne faut pas oublier que la maladie peut réapparaître même 10 ou 20 ans après le diagnostic initial.

Les observations scientifiques récentes montrent que le nombre de femmes décédant d’un cancer du sein au cours des 20 dernières années a considérablement diminué.

Évaluation du cancer du sein

L'examen d'une maladie oncologique prévoit une analyse histologique pour identifier la spécificité des cellules cancéreuses, le stade et le type de processus oncologique.

Pour le cancer du sein, 3 sous-types de l'évolution de la maladie sont définis:

  1. Première classe (basse).
  2. Deuxième classe (intermédiaire).
  3. Troisième année (élevé).

Une telle différenciation est importante car le cancer d'une classe supérieure se développe plus rapidement et se propage très probablement.

Durée de vie selon la scène

Lors du diagnostic d'une maladie au premier stade, le taux de survie au cancer à 5 ans varie de 100% à 99%, en fonction de la taille de la tumeur.

Stade 2A: tumeur atteignant 2 cm de taille avec observation de cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques les plus proches (T0, N1, M0). Une possible propagation à un ganglion lymphatique ou un cancer a envahi le tissu adjacent de 0,1 cm (T1, N1, M0). De plus, à ce stade, une tumeur atteint parfois plus de 2 cm ou plus (mais peut atteindre 5 cm). Cependant, le cancer n'affecte pas les ganglions lymphatiques (T2, N0, M0).

Le taux de survie à cinq ans au stade 2A passe à 81%.

Stade 2B: une tumeur mesure plus de 2 cm mais moins de 5 et participe aux ganglions lymphatiques voisins (T2, N1, M0). En outre, le cancer du sein de ce stade peut atteindre plus de 5 cm, mais ne se propage pas à la poitrine et aux ganglions lymphatiques (T3, N0, M0).

La survie des patients au stade 2B est de 74% dans les 5 ans suivant le premier diagnostic.

Stade 3A: les cellules cancéreuses peuvent être situées dans les ganglions lymphatiques ou dans la région axillaire sans être détectées dans la glande mammaire (T0, N2, M0).

La tumeur peut avoir un diamètre égal ou inférieur à 2 cm avec une faible invasion du tissu mammaire, ainsi que dans les ganglions lymphatiques de la région axillaire ou du sein (T1, N2, M0).

L'éducation est déterminée de 2 à 5 cm et avec détection dans les ganglions lymphatiques ou les ganglions de l'aisselle (T2, N2, M0). En outre, le cancer du sein peut faire plus de 5 cm, mais il n’affecte pas la peau du sein ni les cellules musculaires de la glande mammaire. Mais le cancer se trouve dans les zones situées sous le bras ou les articulations lymphatiques, ainsi que dans les seins (T3, N2, M0).

Stade 3B: il existe un cancer de toute taille qui affecte la peau du sein ou de la glande mammaire, mais sans impliquer les muscles de l'organe (T4, N0, M0).

Avec le diagnostic ci-dessus, le taux de survie dépend de l'état individuel de la santé humaine, de l'âge, du statut hormonal, etc. En moyenne, l'espérance de vie du cancer du sein de cinq ans au troisième stade devient en moyenne:

Cette étape de la maladie signifie que le cancer du sein s'est propagé aux ganglions lymphatiques sous le bras ou à des régions éloignées telles que les poumons, le foie, le cerveau ou les os.

Environ 20% des femmes atteintes du stade 4 seront en vie 5 ans après le diagnostic. Environ 50% des patients survivent 18 mois plus tard.

En plus de statistiques peu rassurantes, il convient de noter que, ces dernières années, les méthodes thérapeutiques se sont considérablement améliorées. Par conséquent, le cancer du sein - l’espérance de vie augmente constamment.

Cancer du sein: mortalité et survie

Au cours de l'année suivant le diagnostic, le cancer du sein a progressé régulièrement. En conséquence, le taux de mortalité par cancer au cours de la première année est d’environ 10%. Les oncologues qui caractérisent la mortalité par cancer du sein prennent généralement en compte le taux de survie à cinq ans. Cet indicateur est caractérisé par le nombre de femmes qui survivent 5 ans après le diagnostic de cancer du sein. Les statistiques sur la mortalité dans cette maladie oncologique indiquent que les taux de survie dépendent en grande partie de l'adéquation du traitement. En particulier, avec le traitement efficace qui convient depuis plus de cinq ans, plus de 50% des femmes survivent. Sans traitement approprié, la survie à cinq ans du cancer du sein ne dépasse pas 15%.

Mortalité par cancer du sein en Russie

Selon les statistiques médicales russes, 46 000 nouveaux cas de cancer du sein sont enregistrés chaque année dans notre pays. Dans le même temps, il occupe le premier rang en termes de prévalence chez les femmes, occupant 19,3% de la structure globale des maladies oncologiques. La mortalité par cancer du sein vient au troisième rang après les maladies cardiovasculaires et les accidents. Dans le même temps, le cancer du sein est la principale cause de mortalité par cancer chez les femmes. Le cancer du sein représente 16,3% de la structure de la mortalité par cancer chez les femmes. Le nombre de décès dus à cette cause au cours de la dernière année est de 22 600, ce qui correspond au taux de mortalité de 34 pour 100 000 femmes. Dans le même temps, plus de 30% des personnes décédées du cancer du sein sont des femmes en âge de travailler, ce qui détermine la haute signification sociale de cette pathologie dans notre pays.

Moyens de réduire la mortalité par cancer du sein

Dans notre pays, la réduction de la mortalité par cancer du sein est une priorité, ce qui contribuera à réduire la mortalité par cancer en général. Les statistiques internationales montrent que des mammographies régulières peuvent réduire de manière significative la mortalité globale due à cette pathologie. Par exemple, selon des oncologues suédois, des visites mammographiques régulières chez un mammologue réduisaient les risques de décès de 30%. Dans le même temps, les statistiques américaines montrent que le dépistage oncopathologique de la glande mammaire à une fréquence d'une fois par an réduit la mortalité d'un tiers uniquement chez les femmes de moins de 50 ans. Chez les patients âgés, une mammographie régulière n'a pas montré un tel résultat positif. Malgré le développement continu en Russie de programmes de dépistage du cancer du sein à un stade précoce, plus de 40% des femmes ne découvrent pour la première fois leur diagnostic que lors du troisième ou quatrième stade.

Mortalité par cancer du sein en fonction du stade

Lorsqu'il y a une tumeur au sein, il existe quatre étapes qui diffèrent par la taille du processus de cancer et sa prévalence. La mortalité augmente proportionnellement à la croissance du stade auquel une tumeur est détectée.

Le stade 1 se caractérise par la taille d'une tumeur maligne inférieure à 2 cm.En même temps, les cellules cancéreuses n'ont pas encore eu le temps d'aller aux ganglions axillaires et okolodrudnye. Les statistiques montrent que si le cancer du sein est détecté au premier stade, le taux de survie à cinq ans est de 70 à 95%.

L'étape 2 implique la taille d'une tumeur de 2 à 5 cm sans se propager aux ganglions lymphatiques les plus proches. En outre, le deuxième stade inclut un cancer d'une taille maximale de 2 cm avec détection de petites métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. Ce stade est également caractérisé par un pronostic favorable, puisque 50 à 80% des femmes survivent pendant 5 ans.

L'étape 3 est caractérisée par une taille de noeud supérieure à 5 cm avec une lésion de ganglions lymphatiques régionaux. Le taux de survie à cinq ans à ce stade du processus oncologique est de 10 à 50%.

Le stade 4 est un cancer de toute taille, dans lequel il existe des métastases hématogènes distantes dans divers organes, tels que la peau, les poumons, le foie, etc. Le taux de survie sur 5 ans ne dépasse pas 10%.

Survie au cancer du sein à dix ans

Combien de personnes vivent avec un cancer du sein 1-4 degrés?

Le concept de cancer du sein comprend un certain nombre de tumeurs malignes différentes. Le type de cancer dépend de la taille du dommage primaire, de son emplacement, de l'évolution de la croissance tumorale, de la présence de métastases. En fonction de tous ces facteurs, les méthodes de traitement sont définies et le taux de survie du patient est également prédit.

Survie selon le degré de développement du carcinome

L'équivalent d'un traitement efficace contre le cancer du sein est considéré comme une espérance de vie de 5 ans. Le nombre total de survivants restant après avoir posé ce type de diagnostic pendant 5 ans est d'environ la moitié des patients, sous réserve de l'application de mesures thérapeutiques. En l'absence de traitement approprié, le ratio n'est pas supérieur à 15%.

En outre, il affecte significativement le taux de survie, en le réduisant considérablement, le facteur de la présence d'un type agressif de formation oncologique, déterminé par le marqueur Her2neu, qui est détecté chez 20-30% des patients.

Prévision pour 5 ans

Le taux de survie du cancer du sein chez les patientes dépend également du stade de développement de la tumeur, qui se démarque 4:

  • Le premier est déterminé par l'apparition de tumeurs ne dépassant pas 2 cm de diamètre. Les processus inflammatoires dans les ganglions lymphatiques sont complètement absents. La survie, selon les prévisions, est de 70 à 95%.
  • La seconde est classiquement divisée en 2a et 2b. Avec 2 degrés de progression de la maladie, il y a une inflammation de jusqu'à 5 ganglions lymphatiques dans la zone des aisselles, tandis que la tumeur elle-même a une taille ne dépassant pas 2 cm de diamètre. Le grade 2b se caractérise par une augmentation significative de la formation oncologique, jusqu'à 5 cm, sans lésion des ganglions du système cardiovasculaire. La prévision pour 5 ans est de 50 à 80%.
  • La troisième se traduit par des tumeurs de plus de 5 cm de croissance tumorale, accompagnées de lésions concomitantes des ganglions lymphatiques et de possibles métastases au thorax et aux os. Le taux de survie avec une telle gravité de la maladie est de 10 à 50%.
  • La quatrième s'accompagne d'une croissance significative de la tumeur à une taille arbitraire. Les métastases pénètrent dans un grand nombre d'organes et de systèmes du corps, tels que: os, estomac, foie, peau, poumons. Le degré de survie à ce stade avancé ne dépasse pas 10%.

Prévisions pour 10 ans

Si l'on prend en compte le pourcentage de survie dans les 10 ans, après la découverte d'une formation maligne, alors, en fonction du stade de gravité de la maladie, on obtient:

  • 1er étage - 60-80%;
  • 2ème est 40-60%;
  • 3ème étape - 0-30%;
  • 4ème - 0-5%.

La présence et le nombre de métastases dans les ganglions lymphatiques et les os jouent un rôle important dans la détermination du pronostic, ainsi que du degré de gravité. Ainsi, en l'absence de pénétration dans des parties saines du corps, le pronostic pour 10 ans est de 75%. Avec la présence de métastases, le taux de survie n’est que de 25%.

Avec des pénétrations dans moins de 4 ganglions lymphatiques, le pronostic est de 35%. Mais, en cas de progression du cancer dans les tissus de quatre vaisseaux ou os ou plus, le taux de survie ne dépasse pas 15% de tous les cas.

Opération

Les opérations consistant à enlever une tumeur ou une partie du sein ou à enlever complètement les glandes mammaires ne produisent que jusqu'au stade 4 et en présence de métastases superficielles n'affectant pas les os et les organes vitaux. Projections en l'absence de métastases après la chirurgie, jusqu'à 96%. En cas de pénétration importante du cancer en dehors de la région du sein dans la région des os et d’autres systèmes vitaux, combien de pour cent présentent un pronostic pour la vie, et ce seulement après qu’une analyse approfondie de l’état général du patient puisse être déterminée par un médecin.

Rechute

Après une période allant de quelques mois à plusieurs années, les symptômes du cancer peuvent réapparaître. Les récidives surviennent le plus souvent après un type de cancer antérieur, peu différenciable. Les rechutes surviennent souvent après un carcinome canalaire invasif, car il se caractérise par des manifestations significatives de métastases au niveau des aisselles. En outre, l'apparition de rechutes survient assez souvent après le retrait de tumeurs de grande taille.

Le taux de survie dans de telles situations dépend directement des mécanismes d'action thérapeutiques et dure 1-2 ans.

Lieu d'apparition de la pathologie

La localisation des tumeurs malignes influe considérablement sur l’évolution de la maladie, car l’intensité du développement des métastases et la direction de leur introduction dans les cellules et les os sains dépendent directement de ce facteur.

Le pourcentage le plus élevé de survie est contenu dans l’apparition de tumeurs à l’extérieur du sein, car il est plus facile de constater leur apparition dès le début. De plus, cet emplacement vous permet d'effectuer des opérations pour éliminer l'anomalie avec plus de précision et d'efficacité.

En cas de pathologies dans d'autres parties du sein, la probabilité de métastases est élevée. Parce que le pourcentage de survie dans cette situation, même à la suite d’une opération très réussie, diminue considérablement.

Il existe une catégorie de patients qui n'acceptent pas les thérapies traditionnelles et qui recherchent des médicaments de manière traditionnelle. Dans de telles situations, sans traitement approprié, un pronostic positif à 5 ans ne dépasse pas 15%.

Types de cancers

L'une des principales caractéristiques de la malignité dans le sein est la capacité de la tumeur à se développer et à pénétrer dans d'autres tissus et organes. Sur cette base, les médecins distinguent plusieurs types d’oncologie du sein:

  • carcinome canalaire infiltrant,
  • cancer lobulaire invasif,
  • type inflammatoire, appelé peu différentiable,
  • hormono-dépendant,
  • trois fois négatif
  • luminal

Déterminer le type de cancer du sein est très important, car le choix des mesures thérapeutiques les plus efficaces dépend du diagnostic exact.

Carcinome canalaire

Le carcinome canalaire infiltrant est la forme la plus commune de cancer dans le sein, qui survient dans 78% des maladies. Dans les images mammographiques, le carcinome canalaire infiltrant a la forme d’une étoile ou d’un point rond avec des bords nets. Si une tumeur en forme d'étoile apparaît, la maladie se caractérise par un degré de gravité considérable. Le pronostic de survie dépend de la gravité de la maladie, qui a permis d'établir le diagnostic. Ainsi, au stade 1, il est de 91,8%, à 2 - 64,5%, au stade 3 - 42%. En cas de négligence extrême, seul un traitement persistant permet d’atteindre un résultat de 28%.

Cancer lobulaire

Le cancer lobulaire invasif se présente sous la forme d'un épaississement de faible épaisseur dans la zone supérieure de la partie interne du sein. Les formations sont souvent sensibles aux hormones féminines, car l'hormonothérapie dans la plupart des cas de cancer lobulaire, lorsque les formes non déclenchées de la maladie sont très efficaces. Cependant, étant donné qu'il est difficile de diagnostiquer une maladie dans ses formes précoces, un bon pronostic n'est pas souvent donné. Les principaux problèmes du diagnostic précoce du cancer lobulaire sont le lieu inaccessible de localisation de la tumeur, ainsi que des mesures préventives très irrégulières. Il est de 54% aux stades initiaux du cancer lobulaire invasif. Les stades avancés de l'oncologie du carcinome lobulaire avec métastases profondes des os, de la peau, des poumons et du foie permettent de prédire une espérance de vie allant jusqu'à 3 ans après détection de la maladie dans 2 à 12% des cas.

Regard inflammatoire

Pour de nombreux facteurs, un cancer peu différencié est identique à une mammite. Cependant, il s'agit d'une forme de cancer assez agressive. La maladie aux premiers stades de l’éducation, après traitement chirurgical, donne un pronostic positif dans 45% des cas de cancer du sein peu différencié.

Dépendant de l'hormone

Comme ce type de maladie oncologique est accompagné d’une symptomatologie plutôt vague au début du début des formations, on le trouve le plus souvent aux stades 2-3. Le pronostic d'un traitement hormonal prolongé est de 27%. En cas de rechute, le pronostic de survie est impossible.

Trois fois négatif

Le cancer du sein triple négatif, avec un traitement approprié au stade initial, donne un pronostic de survie de 77%. Avec 2 gravité de la maladie, il est possible d'atteindre 42%. Et dans le cas de formes négligées de cancer trois fois négatif, le pronostic maximum atteint 9%. Cependant, le cancer du sein triple négatif est une formation très agressive. En raison du taux élevé de développement de kartsenoma trois fois négatif, il peut être trouvé, dans la plupart des cas, que dans les derniers stades.

Cependant, à l'heure actuelle, certains sous-types de carcénome triple négatif sont connus. Les médecins n'ont pas encore réussi à collecter suffisamment de données de recherche pour isoler ces types de cancer triple négatif en groupes distincts. Cependant, on sait déjà que dans un pourcentage significatif des cas étudiés, un cancer trois fois négatif a une forme non agressive. Ce fait peut augmenter les taux de survie en présence de trois formations négatives.

Luminal

Le type de cancer du sein luminal est divisé de manière conditionnelle en 2 sous-espèces: A et B. Le type A a un taux de survie élevé en raison de la sensibilité à la thérapie hormonale. Au stade initial, le pronostic du cancer de la lumière est de 94%. Le type B, étant une forme très agressive de la maladie, est très difficile à traiter et est sujet à la rechute dans la plupart des cas. Le pronostic de ce type de cancer de la lumière ne dépasse pas 46%.

Il existe de nombreux types de cancers touchant les glandes mammaires et produisant très souvent des métastases des organes vitaux et des os. Il est très difficile de donner une prévision exacte et universelle du développement de la maladie et du degré de survie. Le succès du traitement de l’une des formations oncologiques, qu’il s’agisse d’un cancer lobulaire, triple négatif ou autre, dépend en grande partie des mesures préventives prises. Il est important de rechercher rapidement une aide médicale, le choix d'une méthode efficace de traitement, ainsi que l'état de santé général et l'humeur psychologique. Il ne faut pas oublier que même le plus petit pourcentage de succès est une chance pour la vie.

Le cancer du sein n'est pas une phrase

Combien vivent avec un cancer du sein? Cette question est posée de plus en plus de personnes sur la planète, car cette forme d'oncologie est l'une des plus courantes. Non seulement les femmes en souffrent, contrairement à la croyance populaire, on trouve également des tumeurs malignes de la glande mammaire chez les hommes, mais plusieurs fois moins souvent que chez les femmes.

Les raisons de l'augmentation du nombre de cas ne sont pas encore bien comprises. Parmi les conditions préalables à l'émergence de cette forme de cancer, les scientifiques citent à la fois les prédispositions génétiques, les déséquilibres hormonaux dans le corps, le port de soutiens-gorge rapprochés et même l'utilisation d'anti-transpirants. Sans parler des mauvaises habitudes, vivre dans un environnement pollué, une alimentation malsaine, ce qui réduit généralement l'espérance de vie.

La survie dans le cancer du sein peut varier dans de larges limites et dépend de nombreux facteurs. Le pronostic peut être assez optimiste si la maladie a été diagnostiquée à un stade précoce.

Pronostic de survie en fonction du stade du cancer du sein

Peut-on guérir du cancer du sein? Cette question est posée même par ceux qui n'ont jamais rencontré ce diagnostic, car la probabilité de devenir l'un des malades est trop grande.

Les oncologues modernes répondent à cette question par l'affirmative, mais ils font une réserve par la suite: le meilleur pronostic ne peut être que lorsqu'un médecin consulte à un stade précoce de la maladie.

Lorsque les métastases ne se sont pas encore propagées et que le cancer ne peut être guéri que par une intervention chirurgicale, le taux de survie et l'espérance de vie sont assez élevés. Nous donnons des statistiques sur la survie en fonction du stade de cette forme de cancer:

  1. La première étape: une tumeur de petite taille (jusqu'à 2 cm), les métastases sont absentes, les cellules cancéreuses n'ont pas eu le temps de toucher les ganglions lymphatiques à proximité. Le pourcentage de survie avec un traitement initié en temps opportun dans ce cas est de 75 à 95%.
  2. La deuxième étape: la taille de la tumeur augmente à 5 cm, cependant, les métastases sont toujours absentes, une autre option est possible - la tumeur elle-même ne fait pas plus de 2 cm, mais il existe des métastases dans les ganglions lymphatiques les plus proches, dans les os et les organes vitaux absents. Survivre dans de tels cas de 50 à 85% des patients.
  3. La troisième étape: il s’agit d’un processus oncologique plutôt négligé, le pronostic des médecins peut être défavorable. La taille de la tumeur dans le troisième stade de plus de 5 cm, il existe de multiples métastases dans les ganglions lymphatiques, les os, les organes voisins. L'espérance de vie avec des soins médicaux tardifs est faible. Le pourcentage de survie varie également de 0 à 30%.
  4. La quatrième étape: le processus tumoral progresse de manière incontrôlable, la tumeur maligne atteint une taille impressionnante, les métastases pénètrent dans les organes internes proches et lointains, la peau et les os.

Il est important de noter qu'avec un traitement initié en temps voulu (aux premier et deuxième stades), la fréquence des rechutes de la maladie est considérablement réduite, ce qui prolonge généralement aussi la vie du malade.

Il existe également une dépendance directe de la durée et de la qualité de vie du cancer du sein au niveau des soins médicaux. Ainsi, en Russie, l'espérance de vie moyenne après la découverte d'un cancer du sein avec métastases, y compris dans les os, varie de 2 à 4 ans, alors qu'elle est en moyenne d'environ 12 ans dans les pays européens et en Israël.

Comment l'espérance de vie dépend-elle du type de tumeur?

Si un cancer du sein est diagnostiqué chez une femme, alors avant de répondre à la question: est-il curable, les médecins procèdent-ils à un examen complet de la tumeur. Tout d'abord, sa taille, sa présence (absence) de métastases dans les os, les ganglions lymphatiques et d'autres organes internes sont établies. La nature de la tumeur est également établie et le pronostic et la suite du traitement dépendent en grande partie de sa nature.

  1. Tumeurs mammaires hormono-dépendantes. Ce type de néoplasmes malins survient chez environ 30% des femmes qui tombent malades. Cette forme de cancer est relativement facile à traiter, respectivement, et le pronostic de détection de cette forme de cancer sera plus favorable et l’espérance de vie plus longue. Ce sont ces tumeurs qui se développent dans la plupart des cas dans le contexte du déséquilibre hormonal: le taux d’œstrogènes et de prolactine dépasse de manière significative le taux de progestérone, de sorte que la progression du processus tumoral dépend du niveau de ces hormones et que la surface de la tumeur contient des récepteurs spéciaux sensibles à ces substances biologiquement actives. Avec l'aide de préparations spéciales, le fond hormonal est corrigé, la tumeur ralentit ou arrête sa croissance. L'hormonothérapie est également suivie par un ensemble standard de procédures prescrites pour les maladies oncologiques - la radiothérapie, la chimiothérapie, qui donne généralement un pourcentage élevé de récupération complète, réduit le risque de développer des métastases, y compris dans les os.
  2. Cancer du sein négatif. Une des formes les plus graves de cancer. Il est difficile à traiter, car il ne s'agit pas d'une forme hormono-dépendante, les médecins ont peu de chances de survie après la découverte de ce type de cancer.Il est extrêmement agressif, les métastases se propagent rapidement, y compris dans les os.
  3. Cancer luminal, type A - une tumeur qui a une sensibilité hormonale. Sa croissance stimule un taux élevé d’œstrogènes dans le sang de la patiente. Survient le plus souvent chez les femmes du groupe des personnes plus âgées (après 50 ans), mais dans la plupart des cas, il est bien traitable, récidive rarement et, si détecté tôt, le pronostic est favorable.
  4. Cancer de la lumière, type B. Une des variétés de la tumeur décrite ci-dessus est également dépendante des œstrogènes. Cependant, il est beaucoup plus difficile à traiter que souvent, après quoi elle métastase rapidement à l'os et aux organes internes les plus proches, les ganglions lymphatiques. Le plus souvent, il affecte les jeunes femmes et le pronostic est que le taux de survie est faible sans intervention chirurgicale.
au contenu ↑

Le cancer du sein est curable

La question de savoir si le cancer du sein est traité est une préoccupation pour beaucoup de femmes. Cela vaut la peine de dire que, même si chaque année le nombre de cas de femmes atteintes de cette forme de cancer augmente en général, les médecins modernes ont toutefois appris à faire face à cette terrible maladie. Dans l'arsenal des médecins, il existe des méthodes telles que la chimiothérapie, la radiothérapie, la thérapie ciblée, l'hormonothérapie, la chirurgie mini-invasive. Si vous consultez un médecin immédiatement après la découverte des premiers symptômes, il est possible d'éviter une intervention chirurgicale pour retirer la glande mammaire.

Cependant, beaucoup reste entre les mains des patients. On sait que des maladies telles que le diabète sucré, l'hypertension et l'obésité sont les compagnons les plus courants du cancer du sein. Ils sont considérés comme des facteurs provoquant la réapparition d'un cancer.

Une alimentation saine et rationnelle et des exercices modérés contribueront à améliorer sensiblement la situation: réduire la glycémie, la pression artérielle, normaliser le poids après un traitement pour le cancer. Voici les recommandations les plus courantes des médecins concernant le régime alimentaire pour le cancer du sein:

  1. Évitez les aliments contenant du soja, car le soja est une source naturelle d'oestrogène, dont l'excès stimule le développement d'une tumeur et la propagation de métastases.
  2. Préférez les viandes faibles en gras.
  3. La majeure partie du régime devrait être composée de légumes.
  4. Évitez les produits avec un excès de colorants chimiques, de saveurs, de margarine.
  5. Le régime devrait contenir des fruits de mer et du poisson contenant des acides gras polyinsaturés.

Combien vivent avec un cancer du sein? Cette question reste ouverte pour aujourd'hui, elle dépend de trop nombreux facteurs. Peut-être que la réponse ne pourra pas être donnée même au médecin le plus expérimenté. De la part du patient, il est impératif de respecter scrupuleusement toutes les recommandations médicales et les prescriptions: on ne peut espérer un rétablissement complet.

Combien de patientes ont un cancer du sein?

Statistiques d'incidence

Dans la pratique médicale moderne, le cancer du sein est l’une des principales positions dans le domaine des maladies oncologiques. Une tumeur mammaire cancéreuse devient non seulement un problème médical, mais également un problème social. Les statistiques mises à jour en 2016 ne sont pas encourageantes: plus de 2 millions de femmes dans le monde souffrent de cette pathologie. Le groupe d'âge pour le risque de morbidité «rajeunit» rapidement et la plus grande susceptibilité à la prolifération pathologique de cellules survient à l'âge de 62 ans.

Avec le diagnostic opportun du cancer du sein au début de la maladie, le pourcentage de guérison possible est de 92,6%; avec les formes avancées de la maladie, l'efficacité du traitement médicamenteux diminue et le risque de décès augmente rapidement. Actuellement, le taux de mortalité par cancer du sein est de 17%.

Combien de personnes vivent avec le cancer du sein et comment augmenter l'espérance de vie - nous dirons dans cet article.

Stades du cancer du sein

Les experts identifient cinq stades de cancer du sein. En fonction du stade de développement, la tactique de traitement du cancer du sein est élaborée et des méthodes de traitement appropriées sont prescrites.

  • 0 cuillère à soupe - cancer non invasif. La tumeur n'affecte pas les tissus adjacents et les symptômes graves sont absents.
  • 1 cuillère à soupe - tumeur mammaire invasive de taille inférieure à 2 cm, caractérisée par l'absence de croissance sur les tissus environnants et de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux.
  • 2 cuillères à soupe - éducation sur le cancer malin d'environ 5 cm.Il existe une lésion des ganglions lymphatiques à l'aisselle.
  • 3 cuillères à soupe - Tumeur maligne de plus de 5 cm: il existe une lésion active de métastases des ganglions lymphatiques voisins.
  • 4 cuillères à soupe - Une forme terminale de tumeur maligne caractérisée par la propagation de métastases non seulement aux ganglions lymphatiques voisins, mais également à d'autres organes. La tumeur primitive se propage aux tissus mous et aux os de la poitrine.

Prévoyez avec 1 cuillère à soupe. Cancer du sein

Au début de la maladie, la tumeur ne fait que se développer, mais ne cause pas encore de dommages importants au corps de la femme. Par conséquent, le pronostic du cancer du sein est favorable dans 98% des cas.

Prévoyez avec 2 c. Cancer du sein

En prédisant l'évolution d'une maladie telle que le deuxième stade du cancer du sein, le sous-stade d'une tumeur cancéreuse joue un rôle important. Le taux de survie au cancer du sein à cinq ans chez les femmes atteintes du stade 2A est de 81%, ce qui est dû à la petite taille du foyer principal et à l'absence de cellules tumorales dans les ganglions lymphatiques à proximité. Au stade 2B, le taux de survie tombe à 73%. Cela est dû à la grande taille de la tumeur et à la présence de 1-2 ganglions lymphatiques affectés.

La chirurgie est nécessaire pour se débarrasser de la tumeur. Dans la plupart des cas, la mastectomie est prescrite par des spécialistes (dans 82% des cas), mais il est parfois possible de pratiquer une intervention chirurgicale visant à préserver les organes avec la possibilité de préserver partiellement la glande mammaire.

Prévoyez avec 3 c. Cancer du sein

Lors de la détection du stade 3 du cancer du sein et de l’observance du traitement prescrit, la durée de vie de la patiente peut atteindre 10 ans. Habituellement, chez 75% des patients, l'espérance de vie atteint cinq ans, et chez 15%, l'issue létale est atteinte en moins de trois ans.

La période de survie à 10 ans est la suivante:

  • au stade 3A - 67%;
  • au stade 3B - 41%;
  • au stade 3C - 49%.

La tâche principale des oncologues est de minimiser le risque de récurrence de la maladie. On pense que si le cancer du sein au stade 3 n'a pas repris dans les 5 ans, le traitement est efficace et la femme peut reprendre une vie normale. Cependant, le pourcentage de croissance renouvelée (récurrence) de cellules pathogènes dans les cinq ans est de 62%. En conséquence, seuls 38% des patients peuvent complètement se débarrasser de cette maladie.

En relation avec la propagation intensive de métastases avec atteinte des ganglions lymphatiques, le traitement du cancer du sein repose sur une approche intégrée (chimiothérapie et hormonothérapie, chirurgie, radiothérapie).

La prévision à 4 c. Cancer du sein

À ce stade de la maladie, les os, les poumons et le cerveau sont touchés. Le traitement du cancer du sein au stade 4 a donc pour objectif de réduire l'intensité du syndrome douloureux et des autres symptômes de la maladie.

Malheureusement, en raison des dommages généraux causés aux systèmes du corps, les statistiques sur la pathologie du cancer du sein sont décevantes: 80% des patientes décèdent en moins d'un an. Dans d'autres cas, l'espérance de vie est de 4-5 ans. Les taux de survie à dix ans vont de 0 à 5%.

Mesures préventives

Pour prévenir l'apparition d'une tumeur, il est recommandé de respecter les recommandations suivantes:

  • subir une mammographie et une échographie régulières;
  • effectuer un auto-examen le 7e jour du cycle menstruel;
  • respecter le régime alimentaire basé sur l'utilisation de légumes, fruits, poissons;
  • normaliser le poids;
  • donner naissance au premier enfant au plus tard 30 ans et observer la durée de la lactation au moins 6 mois.

Pronostic d'espérance de vie pour le cancer du sein

Le cancer du sein est un diagnostic assez difficile, mais le succès du médicament a permis de ne pas le prendre comme une phrase. Le taux de survie pour le cancer du sein est élevé: une patiente sur deux après un traitement complet et approprié aux premiers stades de la maladie vit encore 5 ans, une femme sur trois - 10 ans.

Causes du cancer du sein

Les néoplasmes mammaires occupent la première place dans la fréquence de détection chez les femmes - cette pathologie est retrouvée dans une maladie sur trois. Les médecins ont relevé deux pics d’incidence du cancer du sein. Le premier est observé chez les femmes âgées de 35 à 45 ans. Les facteurs qui augmentent considérablement le risque de cancer du sein au cours de cette période sont les suivants:

  • taux élevés d'œstrogènes dans le corps;
  • début précoce des cycles mensuels;
  • perturbation du cycle menstruel;
  • troubles diagnostiqués de la glande thyroïde;
  • l'avortement;
  • première naissance à un âge plus avancé;
  • manque d'allaitement d'un enfant dans l'histoire;
  • pathologies inflammatoires et gynécologiques tumorales.

Le deuxième pic d’incidence est observé chez les femmes après 60 ans. Ils sont caractérisés par des taux élevés d'œstrogènes dans le sang, qui sont déterminés par les pathologies des glandes surrénales et par un poids corporel élevé. Les femmes les plus exposées au cancer du sein sont les femmes vivant dans les mégalopoles.

Facteurs affectant la survie dans le cancer du sein

Les statistiques médicales sont basées sur une période de 5 ans dans le calcul du taux de survie des femmes atteintes d'un cancer du sein. Le facteur décisif affectant directement la vie et la guérison du cancer du sein est la durée de la maladie dans laquelle il a été détecté. Malheureusement, beaucoup viennent chez les spécialistes avec un retard. Aux premier et deuxième stades du cancer du sein, 60% des femmes vont chez le médecin, au troisième - 26%.

La vie du patient est directement liée aux caractéristiques suivantes de la maladie:

  • la taille et le type de néoplasme;
  • son placement;
  • germination dans les ganglions lymphatiques voisins;
  • sensibilité à la croissance aux hormones;
  • l'état des tissus autour du néoplasme;
  • taux de métastases;

La taille de la tumeur et la présence de cellules affectées dans les ganglions lymphatiques les plus importants jouent un rôle important dans la détermination du stade de la maladie. Avec la localisation du cancer dans la zone externe du sein, le résultat est plus favorable car, dans ce cas, il est détecté plus rapidement et s’élimine plus facilement.

Si une femme n'a pas demandé l'aide de spécialistes à temps et préfère le traitement par la médecine traditionnelle, ses chances de survie pendant 5 ans seront de 15%.

Stade de la maladie

Il y a 5 stades de cancer du sein. La base de la classification est la taille de la tumeur.

À zéro et au premier stade, la formation est déterminée avec un diamètre pouvant aller jusqu'à 20 mm et l'absence de cellules malades dans les ganglions lymphatiques. Ce pronostic de survie au cancer du sein donnera trois patientes sur quatre.

Dans la deuxième étape, il peut y avoir deux façons possibles de développer un cancer du sein:

  • la tumeur ne se développe pas, mais la lésion affectera les 5 ganglions lymphatiques les plus proches;
  • la tumeur atteindra 50 mm sans pénétration dans les ganglions lymphatiques. À ce stade de développement, seul un patient sur deux peut survivre.

Au troisième stade de la maladie, la tumeur dépasse la taille de 50 mm, les ganglions lymphatiques les plus proches sont atteints, les métastases ont pénétré dans les os et la poitrine. À ce stade, seuls 10 à 15% du nombre total de cas survivront.

Le quatrième stade du cancer du sein se caractérise par une lésion massive de tout l'organisme et ne peut être prédit.

Types de changements du cancer du sein

En cas de maladie, le type de néoplasme est important. La détermination correcte du type de cancer du sein et le traitement bien choisi augmentent considérablement les chances de survie. Il y a un tel cancer du sein:

  • canalaire;
  • lobulaire;
  • Type inflammatoire du cancer du sein;
  • trois fois négatif;
  • hormono-dépendant;
  • luminal

Ces types de cancer ont divers degrés d’agressivité et de guérison.

La tumeur canalaire infiltrante est le plus souvent diagnostiquée par les médecins. Il représente les 2/3 de tous les cas détectés. C'est la forme la moins agressive d'un néoplasme. Même avec une croissance significative dans les canaux ne touche pas les tissus adjacents et les ganglions lymphatiques. Le risque de transformation de l'éducation sous forme agressive est de 30%.

Les rechutes peuvent survenir 10 ans après la première opération. Une partie importante du traitement des tumeurs infiltrantes des canaux consiste à réduire le risque de récidive dans l’avenir.

Combien de personnes vivent avec un cancer du sein dans ce type de tumeur? Il récupérera à un stade précoce de 90%, soit 5 ans de sa vie, au deuxième stade - 60 ans. Dans les cas les plus graves, 25% des patients vivront dans des conditions de traitement persistant.

Le cancer du sein lobulaire est une petite formation dense dans sa partie supérieure. Difficile d'être diagnostiqué dans les formes précoces et mal guéri dans les stades ultérieurs. Le néoplasme est hormono-dépendant. Dans les premiers stades de la détection, il est curable, il a un caractère agressif et aux troisième et quatrième stades, il forme des métastases profondes aux tissus environnants.

Il s’agit d’un cancer du sein dont le taux de survie est de 45% lorsqu’il reçoit un traitement adéquat aux stades dans ce dernier cas, le nombre de survivants est de 10% avec l’ensemble du traitement.

Le cancer du sein inflammatoire inflammatoire du sein est rarement diagnostiqué, le principal groupe à risque étant les femmes de 50 ans et plus. Il est difficile de diagnostiquer cette forme, car les cellules altérées remplacent les tissus normaux sans prolifération. Le processus est extrêmement rapide, les changements capturent tout le sein, atteignant des couches profondes de tissus, pénétrant dans les ganglions lymphatiques.

Avec une élimination opérationnelle opportune dans les premières étapes de la vie jusqu'à une période postopératoire de cinq ans, chaque seconde survit - ce qui représente 45% selon les statistiques.

Le type dépendant de l’hormone peut être détecté principalement aux deuxième et troisième stades de la maladie; L'hormonothérapie donne un pronostic pour le cancer du sein jusqu'à 25% pour une durée de cinq ans. Si une rechute est détectée, le résultat est mortel.

Le cancer du sein luminal touche les sous-espèces A et B. Le type A étant hormono-dépendant, il est relativement facile à traiter pour détecter la maladie à ses débuts. Ce taux de survie au cancer du sein est supérieur à 90%. La sous-espèce B de la maladie est difficile à traiter et récidive souvent.

Combien vivent avec un cancer du sein? Même avec le dépistage précoce de la maladie et l’adoption du traitement complet, seuls 40% des patients atteignent la barre des cinq ans.

Aux premiers stades de l'apparition (zéro et premier stade), un cancer triple négatif permet de guérir 75% des malades. Mais déjà aux deuxième et troisième étapes, l'indicateur tombe à 40%; avec la forme courante de la maladie, seul un patient sur 10 pourra vivre encore 5 ans, le danger étant sa forme agressive.

La possibilité de traitement

Distinguer le cancer du sein:

  • nodulaire borné;
  • infiltration nodulaire;
  • oedémateux diffus;
  • infiltrant diffus.

La forme nodulaire se produit souvent et se trouve dans les premiers stades, principalement dans la partie supérieure externe de la glande. Donne un résultat favorable lorsqu'il est détecté tôt.

La forme infiltrante diffuse est un type de maladie agressive, capturant rapidement des organes distants du corps. Il est activé longtemps après la maladie primaire. Une finale très défavorable donne le cancer du sein sous une forme oedémateuse diffuse. Dans le même temps, le taux de guérison est faible aux premiers stades - environ trois ans.

Avec les formes tardives de la maladie, cette période est très rare.

Les progrès de la médecine moderne dans la lutte contre le cancer du sein laissent espérer une prolongation de la vie. Les médecins disent de plus en plus que l’espérance de vie du cancer du sein à 10 ans atteint 60% lorsqu’elle est détectée au tout début. Mais sans l'humeur positive d'une femme et son désir de lutter contre la maladie, les procédures et les médicaments ne seront pas efficaces.

Une personne qui vit chaque minute avec une attitude positive est moins susceptible à cette maladie.

Si vous trouvez une erreur, sélectionnez le fragment de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Cancer du sein: combien de temps après la chirurgie et combien de statistiques

Cancer du sein en entendant presque toutes les femmes. C'est un diagnostic terrible, très souvent fatal, qui peut toucher tout le monde.

Selon les médecins, toutes les 8 à 12 femmes sont à risque, le plus souvent entre 40 ans et plus. Selon les statistiques, les hommes sont beaucoup plus petits - pas plus de 5% du total.

Danger principal

Les cellules mutées, formant une tumeur maligne, se développent et se multiplient rapidement, se répandant dans tout le corps. En conséquence, le cancer à 3-4 stades pénètre non seulement dans la poitrine, mais également dans les os, le cerveau et les poumons.

Le traitement du cancer comprend plusieurs étapes:

  1. Ralentissement de la croissance cellulaire.
  2. Ablation chirurgicale du tissu affecté et de la tumeur elle-même.
  3. Rééducation et récupération du corps.

Il est possible de détecter un cancer au stade initial si vous effectuez des examens annuels réguliers avec un spécialiste du sein. Cela aidera à remarquer le sceau et à s'en débarrasser dès que possible.

Combien de temps le patient vivra-t-il?


Dans la détermination de la survie après le cancer, absolument tout joue un rôle important:

  1. Quand un cancer a été détecté, à quel stade, opéré ou non, à quelle vitesse la chimiothérapie a-t-elle été choisie?
  2. Comment le corps a réagi au traitement, à quel point la thérapie lui a fait mal.
  3. Le patient a-t-il de mauvaises habitudes qui compliquent le traitement: âge, excès de poids, tabagisme, alcoolisme, certaines maladies, caractéristiques physiologiques, etc.

Plus le cancer est détecté rapidement, plus le patient aura de chances de se rétablir complètement. Il convient de noter que les données énumérées ci-dessous concernent le suivi sur 10 ans des patients sous traitement.

  1. Au stade zéro, le traitement offre une garantie de presque 100%: si le cancer n'a pas affecté les ganglions lymphatiques, son retrait ne prendra pas beaucoup de temps et la guérison complète passera assez rapidement.
  2. Au premier stade du cancer, le pourcentage de personnes récupérées diminue légèrement à 98%. Dans ce cas, il y a toujours un rétablissement complet avec un minimum d'effets secondaires.
  3. Dans la deuxième étape, le pourcentage diminue à nouveau, mais reste au niveau de 95%.
  4. La troisième étape est plus dangereuse, mais donne toujours un résultat élevé avec une visite opportune chez le médecin et l'opération. Le taux de survie varie de 75% à 90%.

  • Le quatrième stade du cancer est considéré comme presque fatal: seulement une personne sur dix qui survit survit.
  • Avec la rechute, le pourcentage de survivants au cours des cinq prochaines années se situe entre 60 et 70%. Cela est dû à de nombreuses raisons: diagnostic précoce et début de traitement, état de santé, présence et absence de mauvaises habitudes empêchant la guérison, agressivité du cancer.

    Cela inclut également l'état psychologique d'une femme, sa volonté de vivre et le soutien de ses proches. Toutes ces raisons peuvent augmenter les chances non seulement de survie, mais aussi de récupération.

    Le cancer du sein est une maladie désagréable, douloureuse et difficile à traiter, après la découverte de laquelle vous pouvez vivre plusieurs décennies ou plusieurs mois. En raison de l’absence de symptômes primaires, il n’est souvent retrouvé qu’aux stades 3-4, lorsque le pourcentage de convalescents commence à diminuer rapidement.

    En commençant le traitement le plus tôt possible, le patient augmente considérablement les chances de guérison. Comment est la rééducation après une chirurgie pour le cancer, voir les réponses du médecin dans la vidéo suivante:

    Plus important encore, à quel stade, la femme a découvert ce problème. Une fois que j'ai rencontré une femme, elle a pu dire qu'elle avait la tumeur la plus lourde, mais par miracle, elle a été enlevée et elle a survécu et vit toujours. Important: surveillez votre santé et ses réactions. Et pourtant, quel est le principal symptôme de cette maladie?

    Angelica, je suis d'accord avec vous sur la santé, il est nécessaire de surveiller l'écologie actuelle et les produits contenant des additifs différents, des horaires de travail chargés - tout cela affaiblit le corps et affecte gravement le système immunitaire et tout le monde risque d'avoir le cancer. Surveiller sa santé et abandonner toutes ses habitudes négatives nous pouvons éviter la maladie. J'ai lu dans l'article que le cancer est héréditaire - il est nécessaire de savoir si l'un de mes proches était malade. Il est impératif de consulter un spécialiste des seins. Il n'y a pas de symptômes majeurs et mineurs dans cette maladie, ils conduisent tous à un diagnostic terrible.

    Salutations à vous, dites-moi s'il vous plait. Ici, disons que l'hérédité est très importante dans cette affaire. À savoir, pour le cancer du même organe:? Si ma grand-mère avait un cancer de l'utérus, mes chances d'être atteint d'un cancer du sein sont-elles élevées?

    Bon après-midi, la visite chez le médecin une fois par an est nécessaire. Et si la question du cancer se pose, un traitement urgent. Mon amie atteinte du cancer du sein au stade 1 était dirigée par des médecins traditionnels et était traitée jusqu'à l'aggravation de l'ulcère. Et avec presque 3ème stade et métastases, j'ai pensé mieux. Dans cet état, le dispensaire d'oncologie l'a refusé, l'a envoyé prendre en charge les soins de suivi à domicile. Sans l'hyperthermie électromagnétique générale, nous l'aurions perdue. Elle a traité pendant 4 ans, maintenant elle est en rémission depuis six mois, il n'y a pas de métastases. Poitrine enlevée

    A Propos De Nous

    Les symptômes et les diagnostics complexes à temps peuvent améliorer l'efficacité du traitement et, dans de nombreux cas, réfuter le diagnostic. Au premier soupçon de cancer, contactez un oncologue et faites-vous tester.