Carcinome épidermoïde

La plupart des maladies oncologiques sont dangereuses car elles se masquent parfaitement comme d’autres maladies. Au stade initial, le carcinome épidermoïde présente des symptômes presque similaires à ceux d'autres maladies de la peau. Parfois même un spécialiste est incapable de le reconnaître à ce stade, et le patient l'est encore plus. Un homme vient chez le médecin quand il a déjà mal.

Le carcinome épidermoïde est une maladie oncologique à développement rapide et à évolution rapide avec pénétration dans les ganglions lymphatiques. Ce type de maladie survient chez des personnes de différentes classes d'âge, mais touche le plus souvent les personnes âgées (après 65 ans) et est plus développé chez les hommes. Les personnes à la peau claire et aux cheveux roux souffrent de cette maladie, qui est très caractéristique, elles résident dans les régions du sud du pays. En fin de compte, sans traitement approprié, une défaillance multiviscérale se développe rapidement, entraînant la mort.

Microflore épidermoïde

Causes du développement de la tumeur

À ce jour, les causes exactes de la maladie n’ont pas été établies. Mais les causes présumées du carcinome épidermoïde peuvent être très différentes. Les personnes qui prennent le soleil pendant longtemps au soleil ou sous des rayons ultraviolets artificiels (se dirigent vers un lit de bronzage) tombent dans la zone à risque de cette maladie.

Les carcinomes épidermoïdes peuvent être causés par des brûlures thermiques ou chimiques et, dans certains cas, après une exposition à des radiations. La plupart des personnes atteintes de ce type de maladie travaillent dans des industries dangereuses et sont fréquemment en contact avec des produits chimiques. Ainsi, la peau est contaminée par des résines et de l'arsenic. Parfois, la cause du développement de l'oncologie sont les soi-disant processus précancéreux.

Par exemple:

  1. Xérodermie pigmentaire.
  2. Maladie de Bowen.
  3. Maladie de Paget.

En outre, très souvent, les personnes souffrant de dermatite chronique, les ulcères ne réalisent pas la possibilité de cette maladie insidieuse. Parfois, le cancer survient à la suite de traumatismes cutanés, de maladies inflammatoires, telles que les anthrax, les furoncles. Qu'est-ce que le cancer épidermoïde ressemble à la photo ci-dessous?

Cancer épidermique de la peau

Carcinome épidermoïde: symptômes

La plupart du temps, des tumeurs apparaissent sur la peau, qui est le plus souvent exposée aux rayons ultraviolets. En règle générale, il s'agit de la zone du visage (nez) des mains et de la tête.

Il existe ces types de cancer de la peau à cellules squameuses:

  • Forme Blyashechnaya:

Cette espèce se caractérise par la formation de plaques de couleur rouge intense. C'est une éducation dense au toucher, sur sa surface sont visibles de petites bosses qui montrent des saignements. La forme de la plaque a une distribution très active avec des dommages aux couches superficielles de la peau, ainsi que des métastases à la couche interne de l'épiderme.

Pour la forme nodulaire d'une maladie maligne est caractérisée par la formation de nodules qui sont similaires au chou-fleur. Ils se développent très vite. À la base d'un si petit noeud est très large et sa surface est bosselée. L'apparition de cette manifestation a une teinte rouge-brun et une structure dense se révèle à la palpation. Sur la peau commencent à former diverses formations avec la défaite rapide de la surface de l'épiderme.

  • Forme ulcéreuse:

Caractérisés par la manifestation d'ulcères à la surface de l'épiderme, ils ressemblent en apparence à des cratères. Les bords de la tumeur sous forme de rouleaux et légèrement surélevés sur toute la surface de la tumeur. Les ulcères ont une odeur particulière et il est nécessaire de se protéger. C'est le principal symptôme de cette forme de cancer. Dans le même temps, ils saignent également. La vitesse de leur propagation est très élevée. Les ulcères affectent non seulement la surface de la peau, mais pénètrent également à l'intérieur.

Il faut faire attention au fait que le carcinome épidermoïde se caractérise par un taux de propagation très élevé.

Dans la plupart des cas, la tumeur affecte les cicatrices. À cet endroit, de petites fissures se forment, qui sont très douloureuses, puis une sorte de nœuds avec leur propre mobilité et leur indolence commencent à se former. Au fil du temps, les nœuds perdent leur mobilité et la douleur apparaît, elle se développe avec la peau.

Si la tumeur grossit et dépasse 2 cm de diamètre, on parle alors du développement actif du processus oncologique. Il est accompagné de métastases.

Le degré de différenciation et leurs différences:

Afin de réaliser le diagnostic, l'oncologue envoie le patient à l'histologie pour qu'il analyse la biopsie, les raclures sur la peau touchée ou les ulcères. Selon l'analyse de l'examen histologique révélé un type de cancer de la peau à cellules squameuses.

  1. Carcinome épidermoïde indifférencié (non squameux). La plupart sont des formes malignes caractérisées par une croissance rapide. La mutation se produit dans la couche épineuse de la cellule, après quoi son développement s'arrête et tous les clones ultérieurs ont une structure similaire. La kératine ne s'accumule pas dans les cellules cancéreuses et le processus de leur mort ne se produit pas.
  2. Carcinome épidermoïde différencié (kératinisant). Dans ce cas, la mutation se produit également au niveau cellulaire de la couche épineuse, mais après plusieurs divisions, les clones formés, au contraire, commencent à accumuler une grande quantité de kératine. Les cellules cancéreuses perdent progressivement des éléments cellulaires et meurent, ce qui se manifeste de manière externe par le dépôt de croûtes (masses kératiniques) à la surface de la tumeur, de couleur jaunâtre. Contrairement à la kératinisation normale, avec un cancer kératinisant, ce processus est accéléré plusieurs fois.

Classification des stades de la maladie

Le cancer comporte quatre étapes en oncologie:

  1. Le premier stade est caractérisé par la détection d'une petite lésion de la peau, de taille 2 cm.Au stade 1, le cancer n'a pas encore réussi à toucher une grande surface et n'a pas métastasé. La base de la tumeur est mobile, mais le patient ne ressent pas la douleur;
  2. dans le deuxième stade, la maladie progresse rapidement, la taille de la tumeur dépasse deux centimètres et la zone de propagation devient plus étendue. Cependant, à ce stade, le cancer ne se manifeste pas de manière aussi active, mais il peut y avoir des métastases uniques dans les tissus adjacents. Il convient de noter que le carcinome épidermoïde se propage à travers les ganglions lymphatiques et que, par conséquent, les métastases apparaissent exactement à ce stade;
  3. à mesure que le cancer se développe, il capture non seulement les ganglions lymphatiques voisins, mais également les tissus qui se trouvent à proximité. Ce stade du cancer est caractéristique du stade 3;
  4. dans la dernière étape, le quatrième carcinome épidermoïde se propage sérieusement et affecte non seulement les tissus et les os, mais aussi le cartilage. Même si la tumeur est encore petite, cette étape est caractérisée par des métastases distantes, parfois retrouvées en quantités multiples. Quand ces articulations commencent à perdre leur mobilité.

Carcinome épidermoïde: traitement

Avec la plupart des cancers, les traitements sont similaires. Cependant, selon le type de tumeur maligne et la zone touchée, ils peuvent avoir leurs propres spécificités. Un processus important est le retrait rapide du tissu affecté. En outre, plus le traitement commence tôt, plus les chances de survie du patient sont grandes.

Comment traiter un carcinome épidermoïde est décidé par le médecin. Les principaux critères pris en compte dans le traitement du processus tumoral sont la classe d'âge et la santé du patient.

Les tumeurs malignes de petite taille sont traitées avec curetage, électrocoagulation, cryodestruction. Si la tumeur est localisée dans le cuir chevelu, cette dernière méthode n'est pas utilisée.

La chimiothérapie (Moha) présente un avantage significatif en termes de carcinome épidermoïde avec un pronostic d'efficacité de 99%. L'avantage de cette technique est que des zones de peau saine peuvent être sauvées. Ce type de thérapie est efficace dans le traitement des tumeurs avec des limites mal définies.

Au stade initial, la radiothérapie est également très efficace.

La chimiothérapie pour le carcinome épidermoïde peut traiter des tumeurs qui ne sont pas de taille grave. Pour ce faire, utilisez des outils spéciaux à usage externe. Ainsi, ils ne permettent pas aux cellules cancéreuses de se développer.

La méthode de thérapie photodynamique appliquée est utilisée si les zones des yeux et du nez sont touchées, car d'autres méthodes peuvent entraîner une déficience visuelle et des lésions du cartilage du nez.

Remèdes populaires

Lors du traitement d'un carcinome épidermoïde, il est possible de soulager la maladie en utilisant des prescriptions de médicaments traditionnels. Cependant, il ne vaut pas la peine d'abandonner le traitement traditionnel par un oncologue.

Les endroits affectés par un carcinome épidermoïde doivent être traités avec de la teinture de bourgeons de bouleau. Les lotions verbéniques, qui sont ajoutées au vinaigre de table, ont également donné de bons résultats.

Aussi pour le traitement des ulcères et des plaques utilisé pommade, qui est préparé à partir de graines de grenade séchées et de miel.

Il est très utile pour une utilisation externe contre ce type de cancer, une pommade préparée à base d’huile végétale avec une poudre provenant de l’intérieur des noix. La quantité dans l'huile est ajoutée en quantité suffisante pour lui donner l'aspect d'une pommade.

Comment ne pas tomber malade d'un carcinome épidermoïde et quel est le pronostic?

Lors du traitement de n'importe quel oncologie, il est extrêmement important d'identifier le problème rapidement. Si le cancer a commencé à être traité tôt, les chances de guérison sont très élevées. Mais dans tous les cas, pendant la vie de l'ex-patient doit être sous la surveillance d'un médecin.

En règle générale, après la sortie de l'hôpital, l'examen est effectué tous les mois, mais les intervalles deviennent progressivement de plus en plus fréquents.

Stades, symptômes, signes et traitement du cancer de la peau

Qu'est-ce qu'un cancer de la peau?

Le cancer de la peau est une maladie qui tire son développement de l'épithélium squameux stratifié, qui est une tumeur maligne. Le plus souvent, il apparaît sur les zones ouvertes de la peau, l'apparition d'une tumeur sur le visage est très élevée, le nez et le front, ainsi que les coins des yeux et des oreilles sont les plus sensibles. Le corps de telles formations "n'aime pas" et s'y forme assez rarement, les tumeurs du corps, des bras et des jambes ne sont pas retrouvées plus souvent dans 10% des cas. Il faut noter qu'instantanément la maladie n'apparaît pas, avant qu'elle ne soit nécessairement précédée de quelques changements cutanés.

Les basaliomes, les carcinomes épidermoïdes, c'est-à-dire les mélanomes ou les spinaliomes, les adénocarcinomes et les autres formes de la maladie qui se développent à partir des annexes cutanées sont considérés comme isolés. Tout le monde est à risque, mais la maladie touche néanmoins le plus souvent les personnes âgées de plus de 60 ans, qui ont la peau claire et qui passent beaucoup de temps au soleil. Il s’agit d’une pathologie assez commune et, d’après les statistiques, elle occupe le troisième rang parmi tous les types d’oncologie.

Signes et symptômes du cancer de la peau

Dans le diagnostic du cancer de la peau, il est habituel de choisir les critères caractéristiques suivants qui guident les médecins:

Si la formation présente une forme asymétrique caractéristique, c'est-à-dire lorsqu'une éventuelle tumeur est divisée en deux, les deux moitiés ont des tailles et des structures différentes.

Le plus souvent, une pathologie suspecte donne l’occasion et un signe comme des limites floues. Si les grains de beauté ordinaires ont une ligne de démarcation lisse, les tumeurs cancéreuses sont souvent intermittentes, «en dents de scie».

La couleur de la zone touchée diffère de la couleur normale de la peau et n'est pas non plus caractéristique des formations normales. La couleur peut être soit trop sombre, soit au contraire trop claire, ainsi que rouge, bleu ou complètement noir.

Garder le médecin devrait, et une trop grande éducation. Toutes les soi-disant «taupes», dont le diamètre est supérieur à 6 mm, justifient des recherches supplémentaires.

Les symptômes généraux suivants, qui caractérisent tous les types de cancer de la peau, peuvent être distingués:

Perte de poids importante non associée à un effort physique accru ni à des changements de régime.

Fatigue chronique, malgré un repos régulier.

Diminution de l'appétit, sans maladies associées du tractus gastro-intestinal.

L'élévation de température est dans des limites insignifiantes - jusqu'à 37,2 degrés, qui est maintenu en permanence.

Agrandissement significatif des ganglions lymphatiques, facilement identifiables par la palpation.

Tous les stades avancés sont caractérisés par une douleur intense, présente de manière continue.

De plus, les médecins émettent et certains signes très caractéristiques des tumeurs malignes de l'épithélium squameux:

Si une plaie ou une plaie ne guérit pas ou ne saigne pas pendant une longue période.

Si sur une partie de la peau se forme soudainement un ou plusieurs points qui ont une teinte rougeâtre.

Si une excroissance est recouverte d'une croûte ou d'écailles, ses couches supérieures se détachent et la croissance ne s'arrête pas.

Sur le corps ou le visage, il existe des nodules dont la surface est brillante et dont la couleur diffère de celle du tégument de la peau. À son ombre, ces nodules ressemblent à des cicatrices.

Selon le sous-type de tumeur qui a frappé la peau, les symptômes correspondants seront différents, il faut donc les distinguer.

Basaliome

Les symptômes suivants sont caractéristiques du carcinome basocellulaire:

L'apparition d'une seule éducation, ayant la forme d'un hémisphère.

La tumeur est légèrement surélevée au-dessus de la peau, de couleur grisâtre ou rose, laissant échapper de la nacre. Mais dans certains cas, bien que rarement, les carcinomes basocellulaires ne peuvent pas être distingués de la couleur naturelle de la peau.

La formation elle-même est lisse, avec des écailles en son centre. S'ils sont supprimés, l'érosion sera révélée.

Une tumeur pendant longtemps ne se manifeste en aucune manière, elle ne fait que croître progressivement avec l'âge.

Parfois, les formations sont multiples, si vous les ouvrez, il y a des gouttelettes de sang.

Les basaliomes métastasent rarement.

Surtout cette pathologie se produit sur le visage et provoque une violation de ces organes, à côté de laquelle se trouve.

Mélanome

Le mélanome, quant à lui, est l’un des types de cancer les plus dangereux, car il provoque un grand nombre de métastases et se propage très rapidement.

Les symptômes suivants sont caractéristiques du mélanome:

L'éducation n'apparaît pas d'elle-même. Il est nécessairement précédé de toute formation sur la peau. Cela peut être une taupe, des taches de rousseur ou toute autre région produisant activement de la mélanine. Cela s'appelle un naevus.

Une attention particulière devrait être portée à des symptômes tels que le changement de couleur du naevus et son augmentation importante de taille. C'est-à-dire qu'il devient bleu, blanc ou rouge, mais pas brun.

Augmente considérablement la densité de l'éducation.

La lésion peut être irritante, enflée et gonflée. Parfois, ces signes sont si prononcés qu'ils obligent le patient à consulter immédiatement un médecin.

Après un certain temps, des ulcères peuvent se former à la surface de la tache de rousseur ou de la taupe.

Tumeur squameuse

Une tumeur malpighienne a ses propres symptômes, le principal étant l'augmentation rapide de la taille. Ce type de cancer n'apparaît que dans les endroits où les rayons du soleil tombent.

Vous pouvez également mettre en évidence les fonctionnalités suivantes:

Formation d'un nodule petit mais assez dense, qui présente une structure plutôt dense et une surface externe inégale.

La plaque est de couleur rouge ou brune, elle peut parfois se décoller et parfois des croûtes se forment à sa surface.

De nombreux médecins établissent souvent un parallèle entre l'apparition d'un néoplasme donné et le chou-fleur, car ils présentent certaines similitudes.

Au fur et à mesure que le nodule se développe, il se transforme en une verrue négligée, à la surface de laquelle se forment des ulcères et des décharges dégageant une odeur putride et désagréable.

Un symptôme caractéristique de ce type de cancer est une augmentation rapide de la taille et la saisie de tous les nouveaux sites.

Adénocarcinome

L'adénocarcinome est un autre type de cancer qui affecte la peau.

Bien que cela soit plutôt rare, il est intéressant de connaître ses principaux symptômes:

Le site de localisation est constitué par les dépressions axillaires, les plis sous la poitrine, c’est-à-dire les parties du corps où se trouvent des accumulations de glandes sébacées.

Apparence - un petit tubercule ou un nodule.

La croissance est lente, mais quand il entre dans la phase active, l'adénocarcinome affecte les muscles et augmente jusqu'à atteindre une taille très impressionnante.

Causes du cancer de la peau

Il existe un grand nombre de raisons qui entraînent la formation de lésions sur la peau, mais parmi les oncologues, il est courant de souligner les points suivants:

Effets sur les couches supérieures de la peau de diverses substances ayant un effet cancérigène. Ceux-ci incluent le plus souvent le goudron, la fumée de tabac, l'arsenic et tous les métaux lourds.

Approche irrationnelle de la nutrition, la prévalence de produits alimentaires contenant des nitrates et des nitrites. Le danger est représenté par toutes sortes de produits fumés, plats frits, ainsi que des conserves et des cornichons.

Rayonnement radioactif et thermique.

Toute blessure mécanique taupes. Cela peut être coupé en rasant ou en grattant sans précaution.

Dermatite de rayonnement. Le cancer de la peau est alors une complication de la maladie.

Brûler n'importe quel degré.

Exposition aux rayons ultraviolets sur des couches de peau non protégées.

Tatouage sur les deux zones de peau intacte et ceux avec des taches de naissance ou des taches de rousseur. Cela est dû non seulement aux lésions des couches supérieures de l'épiderme, mais également à la présence de substances cancérogènes dans la peinture, en particulier à l'arsenic, à l'aluminium, au nickel ou au titane.

Les facteurs héréditaires, si souvent, il y a un cancer qui survient chez les membres de la famille, liés par une relation de sang.

Peau excessivement claire, dans laquelle il y a un manque évident de mélanine.

Âge de la retraite Ainsi, ce type de cancer touche souvent les personnes qui ont dépassé la barre des 60 ans, quel que soit leur sexe.

Les personnes génétiquement prédisposées à la formation de tous types de tumeurs.

La présence dans le corps de virus d'immunodéficience humaine ou d'hépatite.

Corne cutanée Cette formation est caractéristique des personnes âgées, qui ont passé beaucoup de temps sous l’influence des rayons ultraviolets.

Abus de boissons alcoolisées et encore plus tabagisme à long terme.

Maladie de Bowen. C'est aussi une sorte de cancer, mais il ne pénètre pas profondément dans les tissus.

La présence de nevi. Le plus souvent, ces formations sont bénignes, mais sous l’influence d’un certain nombre de facteurs, elles sont capables de renaître.

Toute maladie de peau chronique.

Le travail en plein air, par exemple, parmi les pêcheurs ou les villageois engagés dans un travail agraire, le cancer de la peau est beaucoup plus fréquent que chez les personnes exerçant une autre profession.

Hébergement dans les régions du sud du pays. Ainsi, une analyse comparative montre que les habitants du territoire de Krasnodar souffrent de cette pathologie presque cinq fois plus souvent que les habitants de Tioumen.

Le solarium augmente le risque de cancer de la peau!

Une place de choix parmi les causes de cancer de la peau peut prendre un lit de bronzage. Ainsi, les rayons ultraviolets conduisent le plus souvent au fait qu'une personne présente le type le plus dangereux de cette pathologie, de nature maligne, à savoir le mélanome, caractérisé par son agressivité.

Ainsi, en 2009, des scientifiques de plusieurs pays ont mené une étude dont les données ont montré que les rayons ultraviolets, utilisés dans les lits de bronzage, entraînaient une augmentation du nombre de cancers de la peau. Pour ceux qui ont visité de telles salles, le risque de mélanome augmente de 75%. Cela est particulièrement vrai pour le groupe d’âge des moins de 30 ans.

Naturellement, ce groupe comprend principalement les jeunes femmes, car parmi elles, cette procédure est très populaire.

Les scientifiques ont noté qu’il n’existait pas de coffre-fort, bien que de nombreux fabricants affirment que c’est dans leurs locaux, où des rayons de type A sont utilisés, qui peuvent être utilisés pendant assez longtemps. Il a été scientifiquement prouvé que quelle que soit la nature du rayonnement, le risque de développer un mélanome est toujours élevé.

En outre, un lien a été établi entre la visite de telles salles et la survenue d'un mélanome rétinien. C’est la raison pour laquelle les médecins exhortent à l’unanimité tous les amateurs de lits de bronzage à abandonner complètement cette procédure néfaste et à ne pas être conduits par des fabricants cherchant uniquement à obtenir des avantages.

Stades du cancer de la peau

Comme tous les types de cancer, ce type de cancer est généralement divisé en certaines étapes. Afin de diagnostiquer le stade atteint par la maladie, les médecins utilisent diverses méthodes, notamment: IRM, rayons X et tomodensitométrie, analyse sanguine et échographie endoscopique. Si vous souhaitez clarifier le diagnostic, une biopsie est effectuée. L'état des ganglions lymphatiques est également examiné pour la détection de cellules cancéreuses en leur sein.

Vous devriez savoir que pour le mélanome et le carcinome épidermoïde caractérisé par différents stades. Donc pour le premier allouer un stade zéro, qui se caractérise simplement par la présence d'éducation sur la peau. Le cancer, qui a été détecté à la phase zéro de son développement, répond avec succès au traitement. Cela est dû au fait que seule la couche supérieure de la peau est affectée, de sorte que le taux de survie de ces patients est égal à 100%.

Étape initiale 1

La phase initiale est caractérisée par le fait que la formation ne dépasse pas plus de 2 cm de diamètre. Il bouge bien avec la peau et ne présente pas de métastases. Néanmoins, les couches inférieures de l'épiderme sont touchées, mais la tumeur est située à un endroit. Le traitement à ce stade est très efficace et conduit souvent au rétablissement complet du patient.

Cancer de la peau de stade 2

Si nous parlons de taille, à ce stade, la tumeur maligne atteint 4 mm. Mais le plus important, c’est que les cellules cancéreuses n’ont pas atteint les ganglions lymphatiques et n’ont pas commencé à exercer leur effet destructeur sur l’ensemble du corps. Mais parfois, les médecins détectent la présence d'une métastase située dans le ganglion lymphatique adjacent avec une tumeur. Les patients éprouvent souvent des sensations douloureuses désagréables situées à l'emplacement de la tumeur.

Si un patient mange cette pathologie à temps et qu'il reçoit un traitement adéquat, le pronostic est très rassurant et le taux de survie à cinq ans est de 50% du nombre total de personnes.

Cancer de la peau stade 3

Le troisième stade est caractérisé par une lésion du système lymphatique, mais il n’ya toujours pas de métastases dans les organes. Quant au néoplasme lui-même, il a une apparence montagneuse et provoque chez le patient des sensations très inconfortables. Dans le même temps, la mobilité est déjà limitée, car la tumeur s'est développée non seulement dans la peau, mais également dans les tissus situés en dessous.

Assez souvent à ce stade, il y a une augmentation de la température corporelle. Le taux de survie ne dépasse pas 30% du nombre total de patients.

Cancer de la peau stade 4

Une tumeur ou une ulcération a une grande taille, capture de grandes surfaces de la peau. L'éducation se développe profondément à l'intérieur et affecte souvent le squelette, le tissu cartilagineux. Le plus souvent, il saigne et empoisonne tout le corps.

Les métastases se propagent dans de nombreux organes, le plus souvent au début du foie, puis dans le système pulmonaire du patient. Le taux de survie est extrêmement faible et ne dépasse pas 20% du nombre de cas.

Types de cancer de la peau

Étant donné que la peau est constituée de cellules appartenant à un grand nombre de tissus, il existe des différences significatives dans les tumeurs qui les affectent. Par conséquent, le concept de cancer dans ce cas est de nature très collective et définit toutes les pathologies de nature maligne.

Cependant, les experts identifient les types les plus courants, notamment le basilome, le mélanome, les cellules squameuses, les lymphomes, les carcinomes et le sarcome de Kaposi.

Cancer épidermique de la peau

Ce type de processus pathologique sur la peau a plusieurs synonymes: on peut également l'appeler épithéliome malpighien ou spinaliome. Il se trouve quelle que soit la partie du corps et peut être situé n'importe où. Mais les parties ouvertes du corps ainsi que la lèvre inférieure sont les plus sensibles à cette lésion. Parfois, les médecins détectent un carcinome épidermoïde localisé aux organes génitaux.

Cette tumeur n'est pas sélective pour les personnes par sexe, mais en ce qui concerne l'âge, les retraités sont plus susceptibles de souffrir. Les experts invoquent comme cause systématique l'apparition de cicatrices sur les tissus après des brûlures ou des dommages mécaniques. De plus, la kératose actinique, la dermatite chronique, le lichen, le lupus tuberculose et d’autres maladies peuvent provoquer l’apparition d’un carcinome épidermoïde.

Il convient de noter que le cancer causé par les dommages de la peau par le soleil, les métastases est extrêmement rare, mais formé à la suite de cicatrices de la peau dans 30% des cas.

Ce type de cancer est une formation nodulaire, qui peut être unique ou multiple. Au fur et à mesure qu'il se développe, il devient moins mobile et plus douloureux, il commence à saigner même avec un toucher léger, surtout en ce qui concerne la variété verruqueuse.

Lorsque la maladie est causée par la présence de papillomavirus dans le corps, elle se caractérise par une croissance et une forme actives, dans sa structure ressemblant à celle d'une tomate. Les ulcères apparaissent six mois après la formation d'une tumeur.

Le type ulcératif de carcinome épidermoïde est caractérisé par des formations similaires qui ont des limites claires de forme irrégulière. Une caractéristique distinctive est la croissance du cancer non pas à la profondeur du tissu, mais à une augmentation de la taille le long de la périphérie. Sa couleur est rouge et une teinte jaunâtre est détectée à la surface.

Cancer de la peau basale

Ce type de cancer a des synonymes tels que basalioma ou épithéliome basal. Il survient assez souvent, est sujet à la rechute, mais dans la plupart des cas ne donne pas de métastases.

Les scientifiques étant la principale cause de ce type de cancer, les scientifiques identifient des facteurs héréditaires dus à une prédisposition génétique, ainsi que des perturbations de l’immunité. On peut souvent penser que le carcinome basocellulaire se développe à la suite d’une exposition à des agents cancérigènes ou d’une insolation. Dans ce cas, les modifications de la peau peuvent ne pas être présentes et peuvent être le lieu idéal. Par exemple, cela s’applique à des lésions telles que le psoriasis, le naevus, le lupus tuberculeux et d’autres pathologies. Vous ne devez pas incliner les rayons ultraviolets en tant que facteur provoquant la croissance du carcinome basocellulaire, ainsi que les brûlures thermiques et l’apport en arsenic. Il est également important de noter que de telles formations se rencontrent souvent chez les personnes qui, dans leur enfance, ont passé beaucoup de temps au soleil.

Basalioma se développe souvent relativement lentement, se produit dans l'épiderme ou sur le cuir chevelu, dans leurs follicules. Les médecins considèrent cette pathologie du point de vue d'une tumeur particulière et non comme un cancer ou une tumeur bénigne.

Les formations peuvent être simples ou multiples, avoir des contours arrondis allant du rose au rouge foncé et sont légèrement surélevées au-dessus de la peau. Plusieurs formes de basalioma sont distinguées: superficielle, pigmentaire, tumorale, ulcéreuse, cicatrice atrophique et fibroépithéliale.

Plus souvent, les basaliomes sont soumis à des personnes qui ont dépassé l'âge de 40 ans, sans distinction de sexe. Chez les adolescents et les jeunes enfants, de tels néoplasmes ne se produisent pratiquement pas, à l'exception peut-être de sa forme congénitale, appelée syndrome de Gorlin-Goltz.

Cancer de la peau

Le cancer de la peau cellulaire est l’un des synonymes du carcinome basocellulaire. Par conséquent, elle se déroule selon le même type que la maladie décrite ci-dessus. Il convient de noter que, malgré la métastase plutôt rare, cette variété peut toujours donner des "germes". Dans de tels cas, le pronostic de survie est extrêmement bas et les personnes atteintes d'un cancer à cellules métastatiques ne vivent pas plus d'un an.

Diagnostic du cancer de la peau

Le diagnostic de tout cancer de la peau n’est pratiquement pas difficile. Si le patient découvre en lui-même une éducation qui cause le moindre soupçon, il est alors nécessaire de consulter un oncologue.

Tout d'abord, le médecin effectuera une inspection visuelle. À cette fin également, dans des centres spécialisés, il existe un appareil appelé microscope à épiluminescence, qui révèle la structure interne de toute formation due à un éclairage luminescent.

Si un médecin a des soupçons, il prescrit une biopsie. Pour cela, une petite zone de peau est prélevée. Ses recherches en laboratoire portent sur la présence de cellules cancéreuses. Une biopsie peut être une ponction, une incision, une excision ou un cisaillement. Pour sa mise en œuvre à l'aide d'un scalpel ou d'une lame mince, selon le type d'étude.

Lorsque le test est positif et que des cellules cancéreuses sont détectées chez le patient, plusieurs actions supplémentaires sont nécessaires pour déterminer le stade de la tumeur. Pour ce faire, on prélève du sang, une tomodensitométrie, une IRM, une radiographie pulmonaire et parfois une échographie. Lorsqu'il soupçonne que des ganglions sont déjà impliqués dans le processus pathologique, le médecin vous prescrit une étude appelée biopsie par aspiration à l'aiguille fine.

Traitement du cancer de la peau

Un effet thérapeutique est prescrit uniquement par un médecin et dépend directement de l'état du processus pathologique et du type de cancer qui a frappé une personne:

La méthode la plus courante est la chirurgie. Cela supprime à la fois la tumeur elle-même et les ganglions lymphatiques, s'ils ont été touchés.

La radiothérapie est également utilisée pour traiter le cancer de la peau, c'est-à-dire qu'elle affecte la peau touchée par des rayonnements ionisants. L'une des méthodes modernes d'élimination du cancer de la peau est la thérapie cryogénique ou la thérapie à l'azote. Dans ce cas, la tumeur est affectée par les basses températures. Les médecins ont également recours à la thérapie au laser et à la pharmacothérapie.

Une des méthodes les plus efficaces est la chirurgie micrographique selon le MOHS, dont l’essentiel réside dans l’impact direct sur la zone touchée, en raison du fait que la chirurgie est réalisée au microscope. Dans ce cas, le pronostic de récupération est très favorable et après la chirurgie sur la peau, il n’ya pratiquement pas de défauts visibles à l’œil.

Naturellement, s’il existe des indications, les méthodes peuvent être combinées et appliquées en combinaison. L'essentiel est d'empêcher la transition de la maladie dans l'une des dernières étapes.

Traitement des remèdes populaires contre le cancer de la peau

Selon les oncologues, le traitement du cancer, quel que soit son emplacement, n’est possible que dans un hôpital par chirurgie et exposition à des médicaments. Par conséquent, vous ne pouvez utiliser des remèdes populaires qu'à vos risques et périls.

Prévention du cancer de la peau

À titre de mesure préventive visant à réduire le nombre de patients atteints d'un cancer de la peau, les médecins recommandent ce qui suit:

Protection maximale de la peau contre l'exposition au soleil, particulièrement longue et intense. Cette règle s'applique à toutes les personnes sans exception, mais elle est particulièrement importante pour les retraités et les jeunes enfants. Et aussi ceux qui dès la naissance ont la peau claire.

L'utilisation de crème solaire et d'hydratants.

Les ulcères et les fistules qui ne guérissent pas pendant une longue période doivent absolument être démontrés au médecin et traités avec des méthodes radicales.

Essayez de protéger les cicatrices et les brûlures des dommages mécaniques et des blessures.

En cas de contact avec des substances potentiellement dangereuses, appliquez strictement les mesures d'hygiène personnelle.

Effectuez des inspections régulières de votre corps et, si des formations suspectes sont détectées, informez-en immédiatement le médecin.

Il faut se rappeler que plus tôt la maladie est détectée, plus elle risque de l’oublier pour toujours dans un avenir proche.

L'auteur de l'article: Bykov Evgeny Pavlovich, oncologue

Qu'est-ce que le carcinome épidermoïde?

Le cancer est une tumeur maligne dont les cellules proviennent du tissu épithélial. Les patients appellent très souvent le cancer toute tumeur maligne. L'épithélium dans le corps humain est présent dans de nombreux organes et systèmes. Par conséquent, le cancer peut se développer dans presque tous les organes. Selon le type d'épithélium ayant subi une dégénérescence maligne, on distingue différents types de cancer.

Le carcinome épidermoïde est le néoplasme le plus courant. Il peut être présent dans tous les organes recouverts d'épithélium plat et il en existe beaucoup dans le corps humain.

Organes pouvant être affectés par le carcinome épidermoïde:

  • le col utérin;
  • l'œsophage;
  • les poumons;
  • le larynx;
  • langue;
  • téguments - parfois ils sont appelés organe.

Le cancer du poumon est le cancer le plus répandu dans le monde. La plupart de ses tumeurs malignes se produisent dans le carcinome épidermoïde. Le cancer du col utérin est l'une des maladies cancéreuses les plus courantes chez les femmes. Chaque année, des dizaines d'événements de grande envergure sont organisés dans le monde entier, dans le but d'attirer l'attention du public sur ce problème. Tous ces faits indiquent que le carcinome épidermoïde mérite une attention particulière et qu'il occupe une place de choix parmi les tumeurs malignes.

Causes du carcinome épidermoïde

  • Exposition de substances cancérogènes entrant dans le corps du patient avec de la nourriture et de l'air inhalé.
  • Le tabagisme est à l’origine du développement d’un grand nombre de cas de tumeurs malignes des poumons et du larynx. En outre, les substances cancérogènes contenues dans la fumée de tabac ont un effet négatif sur les autres tissus du corps.
  • Le papillomavirus humain est l'une des causes courantes du cancer du col utérin et du cancer de la peau.
  • L'exposition à des quantités excessives de rayons ultraviolets est à l'origine du développement de tumeurs malignes de la peau.
  • La présence de maladies précancéreuses et l’absence de traitement adéquat.
  • Dommages tissulaires réguliers dans la même région (particulièrement vrai pour le carcinome épidermoïde de la peau).

Symptômes de carcinome épidermoïde

Il est difficile de rassembler dans une liste de manifestations de maladies de plusieurs organes à la fois. Cependant, il existe des signes caractéristiques de presque toutes les tumeurs malignes.

  • Douleur dans la région où se trouve la tumeur.
  • Isolement du sang du vagin, hémoptysie, éructations de sang sont des signes terribles qui devraient faire réfléchir le patient.
  • Une perturbation de la perméabilité alimentaire peut être un signe à la fois d'un cancer de l'œsophage et d'un cancer du larynx qui s'est propagé à l'œsophage.
  • Difficulté à respirer lorsque le larynx est endommagé et que les grandes bronches sont fermées par une tumeur.
  • Une forte diminution du poids corporel sans raison apparente.
  • Faiblesse générale et fatigue rapide du patient.

Diagnostic du carcinome épidermoïde

En oncologie, presque toutes les méthodes de diagnostic disponibles sont actuellement utilisées, notamment pour étudier divers organes du corps humain. Un ensemble d’examens de laboratoire et d’instruments dépend de l’organe sur lequel on suspecte un médecin d’être atteint du cancer.

  • Tests sanguins généraux et biochimiques
  • Étude radiographique.
  • Échographie
  • Tomographie
  • Imagerie par résonance magnétique
  • Fibrogastroscopie
  • Bronchoscopie
  • Biopsie suivie d'un examen histologique
  • Tomographie par émission de positrons

Traitement du carcinome épidermoïde

Ils traitent la maladie avec trois méthodes principales, chacune ayant ses propres avantages.

Intervention chirurgicale

Cette méthode est la plus radicale car elle permet l’élimination complète d’un néoplasme grâce à un certain nombre de liaisons lymphatiques situées dans des tissus sains. Plus le patient se fera soigner tôt, moins la chirurgie sera traumatisante.

Au cours de l'intervention, les chirurgiens sont guidés par les règles de l'ablastique et de l'antiblastique, qui empêchent la propagation des cellules tumorales aux tissus sains. Les technologies modernes permettent d'effectuer l'opération à un niveau élevé en endommageant légèrement la peau, ce qui est très important du point de vue de la cosmétologie.

Chimiothérapie

Avec l'aide de préparations spéciales, il est possible d'influer négativement sur les cellules cancéreuses dans tout le corps en les introduisant dans la circulation systémique. Cela vous permet d'augmenter l'espérance de vie des patients atteints de métastases à distance ou de réduire le risque de récurrence de la maladie après une intervention chirurgicale.

L'inconvénient de cette méthode est le grand nombre de complications associées au fait que le médicament endommage également les cellules saines du corps.

Radiothérapie

À l'aide de fortes doses de rayonnements ionisants, il est possible de tuer les cellules tumorales et de réduire la taille de la tumeur. Dans la mesure du possible, les oncologues effectuent une radiothérapie, ce qui permet de réduire la taille de la tumeur et de faciliter son élimination par voie chirurgicale. Les technologies modernes permettent d'irradier une zone donnée avec la plus grande précision, ce qui protège les tissus environnants des expositions inutiles.

Pour plus d'informations, contactez le Service médical international sur le site Web -

Carcinome épidermoïde wikipedia

Les types de tumeurs malignes de la peau suivants sont couramment appelés cancers de la peau:

basaliome (carcinome basocellulaire, se développant à partir de cellules basales de l'épithélium de la peau)
carcinome épidermoïde (carcinome épidermoïde)
mélanome

Le mélanome est souvent exclu de la liste des maladies identifiées avec le cancer de la peau.

Les symptômes

Selon sa forme, le cancer de la peau peut ressembler à une érosion de surface, à une plaque ou à un nœud. Souvent asymptomatique, mais des ulcérations, des saignements et des douleurs sont possibles.

Raisons

Le cancer de la peau peut se développer chez presque toutes les personnes. Mais les groupes de personnes suivants sont les plus susceptibles à cette maladie:

Avec une peau claire, qui contient de la mélanine moins programmée génétiquement dans la structure de la peau;
La vieillesse;
Génétiquement prédisposé au développement de tumeurs;

Avoir une maladie figurant sur la liste des conditions précancéreuses:
La maladie de Bowen;
Érythroplasie de Keir;
Xérodermie pigmentaire;
Kératome sénile;
Corne cutanée;
Mélanome pigment nevi;
Autres maladies inflammatoires chroniques de la peau;
Soumis à une exposition prolongée au rayonnement ultraviolet;
Les fumeurs;

En outre, les causes du développement d'un cancer de la peau peuvent être les suivantes:

L'effet sur la peau de certains produits chimiques ayant un effet cancérigène dangereux. Ces substances comprennent le goudron, les composants des produits du tabac, les lubrifiants, l'arsenic et ses composés;

Mauvaise nutrition, nutrition inadéquate, un grand nombre de substances nocives utilisées à des degrés divers avec des propriétés cancérigènes. Ceux-ci peuvent être des aliments contenant des nitrates, des nitrites, ainsi que des aliments fumés, en conserve, marinés et riches en matières grasses;

Exposition aux radiations de la peau;

Les effets du rayonnement thermique et des facteurs thermiques sur la peau;

Dommages mécaniques (traumatismes, coupures) taupes;

Lésion traumatique du tissu cicatriciel sur la peau;

Comme complication après une dermatite de radiation;

L'apparition d'un cancer sur le site de la brûlure.

Premiers signes

Les premiers signes de cancer de la peau sont des changements qui se produisent à la surface de la peau. Il peut se produire une excroissance qui ne guérit pas longtemps. Souvent, en même temps, la tumeur ne provoque pas de douleur.

Signes de

Carcinome basal - cancer des cellules basales dans la partie inférieure de l'épiderme. Ce cancer est très courant et représente plus de 75% de tous les cancers de la peau. La plupart des cellules basales se développent très lentement et ne se propagent presque jamais dans d'autres parties du corps. Les principaux signes de cancer de la peau sont l'apparition de petites taches rouges ou brillantes ou de nodules qui peuvent parfois saigner. Dans de nombreux cas, au début du carcinome basocellulaire, la couche supérieure de la peau peut rester intacte pendant plusieurs mois. Mais finalement, des ulcères apparaissent qui ne guérissent pas. Si le cancer baso-cellulaire est détecté tôt, il y a une chance de le guérir complètement. Cependant, certaines cellules du carcinome basocellulaire sont agressives et, si elles ne sont pas arrêtées, elles peuvent se propager aux couches profondes de la peau et parfois atteindre les os, ce qui rend le traitement difficile.

Le carcinome épidermoïde de la peau est un cancer des cellules de kératinocytes, situées dans la couche supérieure de la peau (épiderme). Un des cinq types de cancer de la peau (20%) est de ce type. Habituellement, le carcinome épidermoïde se développe lentement et ne peut se propager à d’autres parties du corps que s’il n’est pas traité pendant très longtemps. Parfois, les cellules cancéreuses peuvent se comporter de manière plus agressive et se répandre dans le corps à un stade relativement précoce. La plupart des gens sont complètement guéris avec des traitements relativement bénins.

Le mélanome malin se développe à partir d'un carcinome basocellulaire et spinocellulaire. Les premiers signes de cancer de la peau, à savoir le mélanome: un changement dans une taupe ou des taches de rousseur existantes, ou l'émergence d'une nouvelle taupe ou de taches de rousseur. Le risque de développer un mélanome augmente avec l'âge. Les mélanomes se développent à partir de cellules cutanées spécialisées appelées mélanocytes, qui produisent de la mélanine, un pigment qui assombrit la peau lorsqu'elle est exposée au soleil. Ils sont situés dans l'épiderme - une partie de la couche externe de la peau. Les mélanomes se produisent lorsque les mélanocytes se divisent de manière incontrôlable et forment une masse de cellules cancéreuses. La raison en est l’exposition excessive au rayonnement ultraviolet. La plupart des mélanomes peuvent être guéris en les détectant à un stade précoce. Par conséquent, il est très important de consulter un médecin si vous remarquez un changement dans une taupe ou une tache de rousseur. S'il n'est pas traité, le mélanome peut se propager aux couches profondes de la peau et se propager à travers le corps par le système lymphatique et le sang.

Les étapes

Actuellement, les tumeurs cutanées sont classées selon l'appartenance histologique et en fonction du stade du processus tumoral (classification TNM). Les types histologiques suivants sont appelés tumeurs malignes de la peau: tumeurs spinocellulaires, tumeurs basocellulaires, tumeurs de l'appendice cutané et autres tumeurs (maladie de Paget).

La classification TNM est utilisée pour le cancer de la peau, à l’exclusion de la vulve, du pénis, des paupières et du mélanome cutané. Où T correspond à la taille de la tumeur primitive, N - la présence de lésions métastatiques des ganglions lymphatiques régionaux, M - la présence de métastases distantes.

Le stade I inclut les tumeurs cutanées atteignant 2 cm dans la plus grande dimension.

Au stade II - tumeurs de plus de 2 cm, mais ne faisant pas germer des tissus plus profonds (muscles, os).

Le stade III comprend les tumeurs, la germination de tissus plus profonds ou de tumeurs de toute taille en présence de ganglions lymphatiques régionaux.

Le stade IV inclut les tumeurs cutanées avec métastases à distance établies.

Diagnostics

Les patients suspectés d'un cancer de la peau doivent être consultés par un dermato-oncologue. Le médecin examine la formation et les autres zones cutanées, la palpation des ganglions lymphatiques régionaux, la dermatoscopie. L'échographie permet de déterminer la profondeur de germination de la tumeur et la prévalence du processus. La siascopie est également indiquée pour les lésions pigmentaires.

Seuls des examens cytologiques et histologiques peuvent enfin confirmer ou infirmer le diagnostic de cancer de la peau. L'examen cytologique est effectué par microscopie sur des frottis spécialement colorés, des empreintes réalisées à la surface d'un ulcère cancéreux ou d'une érosion. Le diagnostic histologique du cancer de la peau est réalisé sur le matériau obtenu après élimination du néoplasme ou par biopsie cutanée. Si l'intégrité de la peau au-dessus du site de la tumeur n'est pas rompue, le matériel de biopsie est prélevé par la méthode de la ponction. Selon les indications produisent une biopsie du ganglion lymphatique. L'histologie révèle la présence de cellules atypiques, établit leur origine (cellules plates, basales, mélanocytes, glandulaires) et le degré de différenciation.

Lors du diagnostic du cancer de la peau dans certains cas, il convient d’exclure sa nature secondaire, c’est-à-dire la présence d’une tumeur primitive des organes internes. Cela est particulièrement vrai de l'adénocarcinome de la peau. Pour ce faire, on réalise une échographie des organes abdominaux, une radiographie des poumons, un scanner des reins, une urographie de contraste, une scintigraphie du squelette, une IRM et un scanner du cerveau, etc. Ces mêmes examens sont nécessaires pour le diagnostic de métastases à distance ou de cas de germination profonde du cancer de la peau

Traitement

Conformément au stade établi de la maladie, il existe plusieurs traitements standard pour le cancer de la peau.

Pour le traitement utilisant les méthodes suivantes:

le rayonnement;
chirurgical;
médicament
la cryodestruction;
coagulation au laser.

Le choix du traitement dépend de la structure histologique de la tumeur, du stade de la maladie, de la forme clinique et de la localisation de la tumeur.

Le traitement du cancer de la peau est le plus souvent réalisé par radiothérapie: par radiothérapie à foyer rapproché, avec des formes plus courantes combinées à une gamma-thérapie à distance. Appliquer et d’autres options pour la radiothérapie combinée - radiothérapie en champ rapproché avec introduction subséquente d’aiguilles à rayons radio.

À la suite d'une radiation effectuée en moyenne pendant 3 à 4 semaines, le tissu cancéreux meurt et, après la disparition de la réaction de radiation sur la peau, des cicatrices se produisent. Le traitement chirurgical est utilisé soit dans les cas de lésion très commune, soit dans les formes de cancer peu sensibles à la radiothérapie. Ensuite, après une irradiation préopératoire, une excision généralisée de la tumeur est entreprise, se retirant bien au-delà de sa périphérie et en profondeur. Les défauts importants de la plaie résultant de telles opérations sont recouverts d'une greffe de peau. Il est également possible d'utiliser la cryodestruction de la tumeur.

Une préparation spéciale du patient pour ces opérations n'est pas nécessaire, il est seulement important qu'il n'y ait aucune trace de réaction de rayonnement sur la peau environnante. Habituellement, il est lubrifié avec des huiles indifférentes (pêche ou argousier). Il est conseillé de ne pas appliquer de pansement pour une meilleure aération de la peau. Pour les grands ulcères, les bandages sont formés avec un rouleau en coton-gaze («volant») afin de ne pas blesser le tissu tumoral.

La chimiothérapie pour le cancer de la peau est rarement utilisée, bien que certaines observations aient permis de traiter avec succès des formes précoces avec des pommades contenant des médicaments cytotoxiques.

Sous des formes très courantes et inopérables, l’irradiation externe est réalisée à des fins palliatives, en la combinant parfois avec une chimiothérapie intra-artérielle.

L’évolution du cancer de la peau est relativement favorable, bien qu’à un stade avancé, il n’est pas toujours possible de guérir radicalement le patient. Parfois, il est nécessaire de recourir à des opérations très avancées et invalidantes, telles qu'une excision large des tissus du visage avec résection des os sous-jacents ou une amputation dans le cancer de la peau des extrémités. Comme toutes les tumeurs malignes, le cancer de la peau est sujet aux rechutes, notamment après une irradiation irrégulière ou une excision insuffisante.

Traitement du cancer de la peau des annexes que chirurgicales, d'autres méthodes sont inefficaces.

Squameux

Conformément au stade établi de la maladie, il existe plusieurs traitements standard pour le cancer de la peau.

Le principe de traitement pour tous les types de cancer de la peau est le même et comprend les méthodes suivantes:

le rayonnement;
chirurgical;
médicament
la cryodestruction;
coagulation au laser.

Le choix du traitement dépend de la structure histologique de la tumeur, du stade de la maladie, de la forme clinique et de la localisation de la tumeur.

Un carcinome épidermoïde de la peau peut survenir sur fond de kératose actinique, de tissu cicatriciel post-brûlure, de lésions mécaniques permanentes, de dermatose inflammatoire chronique de la forme hypertrophique du lichen plan, de cancer à la longue. en particulier, les foyers de kératose actinique, métastasent rarement (0,5%), tandis que la fréquence des métastases de carcinome épidermoïde sur les cicatrices, insère plus de 30% et dans les foyers de dermatite tardive aux rayons X - environ 20%.

Cellule basale

Signes de cancer de la peau basocellulaire

Caractérisé par la localisation sur les paupières, plus souvent - sur le fond

Commence comme une petite prolifération.

Classic ressemble à un nodule, de couleur identique à celle d'une peau saine environnante, avec un creux au centre.

Les bords de la tumeur peuvent ressembler à de la nacre

Ne dérange pas, mais peut provoquer un renversement ou une torsion du siècle à un stade très avancé

Si la tumeur n'est pas traitée, elle se développe progressivement dans les tissus sous-jacents. Heureusement, le carcinome basocellulaire de la peau appartient à ces rares types de néoplasmes malins qui ne métastasent pas vers d'autres organes.

La tumeur peut être enlevée soit chirurgicalement, soit par irradiation. Comme pour tous les types de cancer, il est important de détecter rapidement la maladie et de commencer le traitement.

Les personnes présentant un risque accru de développer un carcinome basocellulaire de la peau, en particulier les personnes à la peau blanche et aux cheveux blonds, doivent éviter de rester longtemps au soleil. Utilisez des lunettes de soleil pour protéger la peau délicate des paupières des rayons ultraviolets. Chapeaux protecteurs, auvents, etc. également important lorsque vous passez du temps à l’extérieur.

Basal

Les études suivantes sont menées pour examiner les patients avec un cancer basal suspecté:

examen et palpation de la zone du néoplasme - permet au spécialiste de suspecter un cancer basal sur la base du tableau clinique;

biopsie - le but de cette étude est de recueillir du matériel pour un examen histologique. Dans le cas d'une biopsie incisionnelle, la procédure est réalisée à l'aide d'une fine aiguille, qui est chargée dans le tissu tumoral et en capture une partie. Lors d'une biopsie excisionnelle, un morceau de néoplasme est enlevé avec un scalpel. Toutes les manipulations sont effectuées sous anesthésie locale et n'apportent pas de douleur au patient;

examen histologique - est effectué en laboratoire, où le matériel obtenu lors de la biopsie est étudié au microscope. Dans le même temps, des modifications caractéristiques d’un certain type de cancer sont détectées dans des échantillons de tissu tumoral.

Après la détection du cancer basal, un programme de traitement est élaboré qui prend en compte toutes les caractéristiques d’un cas clinique particulier. Avec la détection précoce d'une tumeur et l'adoption de mesures appropriées, un pronostic favorable attend la majorité des patients avec un tel diagnostic.

La radiothérapie - utilisée dans la détection du cancer basal aux premiers stades du développement. Dans le même temps, le site tumoral est irradié par des rayons X à courte focalisation. Il est donc possible de ralentir le taux de croissance du néoplasme et de réaliser sa régression. Pendant le traitement, le patient reçoit une dose de rayonnement d’environ 50 à 75 grey.

Le traitement chirurgical - consiste en l'excision d'un néoplasme. Les tactiques opérationnelles deviennent prépondérantes en présence de basaliomes de petite taille, après lesquels l'élimination ne sera pas accompagnée d'un défaut tissulaire étendu. L'intervention est réalisée sous anesthésie locale ou générale et consiste en l'excision de la formation pathologique. Il est important d'obtenir des bords de plaie propres qui seront exempts de cellules atypiques. Pour cela, en même temps que le néoplasme, une certaine quantité de tissu sain est excisée. En outre, lors de la chirurgie, il est possible de réaliser un examen histologique, cytologique et microscopique des bords de la plaie.

Chimiothérapie - est la nomination d'un traitement local ou systémique avec cytostatiques. Dans le premier cas, les médicaments anticancéreux sont injectés par voie intraveineuse ou orale, dans le second cas, des tumeurs sont appliquées à la surface. L'utilisation prolongée de faibles doses de cytostatiques permet la régression de certains types de tumeurs basocellulaires.

La cryodestruction - repose sur la possibilité de destruction de la tumeur par traitement à l'azote liquide. Ce médicament provoque une diminution locale de la température du tissu tumoral jusqu'à un faible nombre, ce qui entraîne le gel du liquide intracellulaire et le développement de cellules atypiques.

Thérapie au laser - consiste à utiliser un faisceau directionnel de faisceaux laser. Quelques secondes après cette exposition, il se produit une évaporation de l’eau des tissus tumoraux et on observe sa destruction.

A Propos De Nous

Le nombre de cas de cancer gastro-intestinal étant en augmentation chaque année, la question de savoir combien de personnes vivent avec le cancer de l'estomac devient de plus en plus importante.