CANCER ET HÉRÉDITÉ

Comme vous le savez, les gènes contrôlent la capacité des cellules à remplir leur fonction et, en particulier, à se développer et à se diviser. Si quelque chose ne va pas avec un ou plusieurs gènes dans une cellule, il se produit des changements pouvant conduire au cancer.

De tels changements sont communément appelés bugs ou mutations. Bien que le cancer soit principalement le résultat de choix de vie et ne soit pas lié à des gènes, il peut également être causé par ces erreurs ou mutations.

Comment les changements génétiques conduisent-ils au cancer?
Le risque d'hériter de certaines formes de cancer chez les parents et les grands-parents est plus élevé.

En règle générale, la cellule doit contenir au moins six défauts pour devenir cancéreuse. De telles erreurs peuvent entraîner le fait que la cellule cesse de fonctionner normalement, devient maligne, se développe et se divise de manière incontrôlable.

Cela peut se produire avec l’âge, à la suite d’erreurs aléatoires dans la division cellulaire. Des changements peuvent également se produire en raison des effets de substances cancérigènes appelées substances cancérigènes. Ils incluent également la fumée de cigarette et la lumière du soleil.

Le cancer est une maladie si courante, mais seule une petite fraction de tous les cancers est héritée.

Quel est le risque de cancer héréditaire?

Les gènes défectueux qui augmentent le risque de développer un cancer peuvent être transmis des parents aux enfants. De tels gènes sont appelés gènes de cancer héréditaire. Ils se produisent lorsqu'une erreur ou un échec survient dans les gènes contenus dans l'ovule ou le spermatozoïde.

Les gènes qui augmentent le risque de cancer sont connus comme des gènes prédisposés au cancer. Leur travail normal consiste à réparer les dommages de l'ADN qui se produisent naturellement lors de la division cellulaire, protégeant ainsi les personnes du cancer.

L'héritage d'une copie défectueuse de l'un de ces gènes signifie qu'il ne peut pas réparer l'ADN endommagé dans les cellules. En conséquence, les cellules peuvent devenir malignes.

Les gens héritent des gènes des deux parents. Si un parent souffre d'un dysfonctionnement génétique, l'enfant a 1 chance sur 2 d'en hériter.

Quelles formes de cancer sont héréditaires?

Le cancer causé par des gènes héréditaires défectueux est beaucoup moins répandu que le cancer causé par des modifications génétiques dues au vieillissement ou à d'autres facteurs.

La plupart des cancers se développent en raison d'une combinaison de hasard et de l'environnement, plutôt que d'hériter d'un gène du cancer en particulier. Cependant, environ 5 à 10% de tous les cancers surviennent chez des personnes qui héritent de mutations génétiques qui augmentent le risque de développer un cancer.

Les mutations et les syndromes pouvant augmenter le risque de cancer sont:

♦ mutations génétiques BRCA1 et BRCA2 - risque accru de cancer du sein, de l'ovaire et de la prostate.
♦ Syndrome de Cowden - risque accru de cancer du sein, de l’utérus et de la thyroïde.
♦ La polypose adénomateuse familiale augmente le risque de cancer colorectal, ainsi que de tumeurs des tissus mous et du cerveau.
♦ Syndrome de Li-Fraumeni - risque accru de développer différents types de cancer.
♦ Syndrome de Lynch - risque accru de cancer colorectal, de certains types de cancer de la peau et de tumeurs cérébrales.
♦ néoplasie endocrinienne multiple - risque accru de cancer endocrinien.
♦ Maladie d'Hippel-Lindau: risque accru de cancer du rein et d'autres types de cancer.

Tests génétiques pour le cancer

À l'heure actuelle, des tests sont disponibles en Israël pour vérifier l'échec de gènes qui augmentent le risque de cancer du sein, des intestins, des ovaires, de l'utérus et du cancer de la prostate. Des tests sont également disponibles pour détecter ces anomalies génétiques rares susceptibles d'accroître le risque de cancer du rein, de la peau, de la thyroïde et même d'un type de cancer de l'œil appelé rétinoblastome.
Il existe un certain nombre de tests pour détecter certains dysfonctionnements génétiques rares conduisant à certains types de cancer.

La recherche continue nous permet de développer un nombre croissant de tests d’échec génétique.

Les tests effectués sur les gènes qui augmentent le risque de cancer s'appellent des tests génétiques prédictifs. Ils ne donnent généralement pas de réponses précises sur les maladies héréditaires. Ils indiquent s'il existe une mutation spécifique du gène, mais ne déterminent pas la présence d'un cancer.

Un résultat positif signifie qu'il existe un risque accru de développer un cancer, mais ne signifie pas que le cancer se développe ou se développera.

En d'autres termes, le test peut déterminer ce qui peut arriver, mais il ne peut pas dire ce qui va arriver. Un résultat négatif ne signifie pas qu'il n'y a pas de risque de cancer. Le risque peut évoluer avec le temps pour des raisons non génétiques et en fonction du choix de mode de vie ou du vieillissement.

Le cancer est-il hérité?

La plupart des personnes confrontées à l'oncologie se demandent si le cancer est hérité ou ne mérite pas l'inquiétude.

Les gens ont une prédisposition à transmettre le cancer, ce qui résulte de l'exposition à un certain nombre de facteurs négatifs. Si nous parlons d'oncologie, qui a la capacité d'être héritée, cela inclut le cancer du gros intestin, du poumon, des ovaires, du sein et la leucémie.

Dans certains cas, le cancer héréditaire des reins, des glandes endocrines et du système nerveux est transmis, il existe des informations selon lesquelles le lymphome est héréditaire. Dans tous les cas, il est préférable d’être examiné régulièrement par un médecin.

Détermination de la prédisposition

Afin de déterminer si le cancer peut être hérité ou non, il est d'abord recommandé de prêter attention à l'histoire de toute la famille. Affichez l'historique de cas d'un proche pour identifier une connexion possible. Les facteurs suivants peuvent apparaître comme des alarmes:

  • des cas de développement d'oncologie ont été observés à plusieurs reprises chez des personnes de moins de 50 ans;
  • différents membres de la famille ont des types similaires d'oncologie;
  • l'un des parents de la maladie a été détecté à nouveau.

Si ces signes apparaissent, il est recommandé de surveiller de près votre état de santé. Dans ce cas, vous serez en mesure de déterminer l'oncologie au stade initial, quand il sera possible de le traiter. Il est également nécessaire de comprendre que le cancer ne peut pas toujours être hérité. Ainsi, un membre de la famille peut être atteint d'oncologie, ce qui n'est plus évident chez aucun des membres de la famille.

Dans ce cas, mener une enquête de génétique moléculaire vous permettra de répondre plus précisément à la question de savoir si le cancer peut être hérité? En fait, les gènes constituent un site d’information dans le domaine de l’ADN humain, responsable du développement d’un type particulier de maladie.

Si une mutation de ces gènes est observée, la probabilité de développement d'un cancer chez l'homme augmente. Les médecins ont pu identifier de nombreux marqueurs génétiques indiquant une prédisposition au développement de l'oncologie.

La réalisation d'une étude génétique permet de déterminer la présence de gènes mutants, tout en donnant des hypothèses sur la probabilité de développement de cellules cancéreuses chez une personne ou à un autre.

En raison de la prise de conscience en la matière, une personne peut avoir la possibilité de prendre des mesures préventives, de commencer un traitement en temps voulu, et également de prendre des mesures pour éviter l'apparition de gènes "défectueux".

Il existe plusieurs options à la suite desquelles les gènes du cancer peuvent être transmis:

  • héritage génétique, ce qui augmente les risques d'oncologie;
  • héritage d'un gène spécifique responsable du codage d'un type spécifique de cancer;
  • héritage d'un certain nombre de gènes pathologiques pouvant être à l'origine du développement de l'oncologie.

En plus des facteurs héréditaires, le gène transmis peut être observé dans une certaine catégorie ethnique de personnes, dont les membres ont une définition fréquente de l'oncologie par rapport à d'autres. Par exemple, un cancer du sein héréditaire est détecté chez les Juifs d'Europe orientale.

Quel cancer peut être transmis?

Les gens se demandent quel type d'oncologie peut être hérité? Il existe différentes variétés d'oncologie, parlons en détail de chacune d'elles.

Cancer du sein

Un type de cancer du sein héréditaire peut être suspecté si au moins un des membres de la famille souffrait d'un tel cancer ou d'un cancer de l'ovaire. Si une personne a eu une oncologie de deux glandes mammaires à la fois, la formation a été révélée à un jeune âge, il existe une multiplicité du type primaire chez la patiente ou ses proches.

Au cours des méthodes modernes de recherche génétique, il a été possible de comprendre que des gènes tels que BRCA2, BRCA1, MSH6, PMS2, PMS1, MLH1, CHEK, PTEN, ATM et TP53 sont capables de réagir à l’émergence du cancer du sein. Le moyen principal d'empêcher le développement de ce type d'oncologie aujourd'hui est l'ablation complète des glandes mammaires. Après qu'une femme ait atteint l'âge de 35 ans, une opération peut être effectuée pour retirer les ovaires bilatéralement, selon son désir.

Oncologie ovarienne

Environ 5 à 10% de tous les cancers de l'ovaire ont des cas de maladie familiaux. Ce type d'oncologie peut être associé au cancer du côlon (glandes mammaires).

En outre, comme pour le cancer du sein, ce problème est observé à un âge précoce chez les patientes également atteintes de cette maladie dans la famille. La génétique héréditaire de l'oncologie ovarienne a été mieux étudiée qu'un changement du génome en cas de mutation inattendue de cellules.

Les gènes suivants sont responsables du développement de ce type d’oncologie dans la région ovarienne:

PMS2, PMS1, MLH1, MSH6, MSH1, BRCA2 et BRCA1. Pour surveiller la maladie aux stades précoces et déterminer le début du développement des cellules cancéreuses, il est recommandé de se soumettre à un examen régulier par un gynécologue, à une échographie des organes de la femme et à une analyse permettant de déterminer les marqueurs du cancer. Si, dans le genre, le patient présentait ce type de pathologie, il est également recommandé, pour des raisons préventives, de prélever cet organe. Dans ce cas seulement, la probabilité d'éviter le développement de l'oncologie augmente, ce qui peut souvent se produire sans le moindre symptôme.

Cancer du colon

Par ce type de pathologie humaine devrait alerter les facteurs:

  • la présence dans la famille du développement de l'oncologie du côlon chez les personnes de moins de cinquante ans;
  • détection du cancer du côlon chez au moins deux générations;
  • Les parents de premier ordre ont un cancer du côlon histologique avéré.

En règle générale, dans le cas d'un cancer familial, plusieurs types de tumeurs sont principalement identifiés. Pour les femmes, ce type d’oncologie est également dangereux car il est associé à un cancer de l’utérus.

Pour déterminer l’oncologie à un stade précoce, il est recommandé de se soumettre à un examen médical régulier et éventuellement à une coloscopie annuelle et à une échographie des organes pelviens.

Cancer du poumon

La forme familiale d'oncologie est observée chez les femmes, les jeunes et ceux qui ne fument pas. Si les membres de la famille étaient en oncologie, il est probable que la maladie sera diagnostiquée chez un membre de la famille.

Si des membres de la famille étaient confrontés à ce type d'oncologie, il était alors possible que le cancer soit détecté dans la famille (30 à 50% des cas). Dans la provocation de tumeurs malignes de cause génétique, le tabagisme joue un rôle important car il en résulte que la probabilité de manifestation (manifestation primaire) de cellules cancéreuses dans la région pulmonaire augmente.

Les scientifiques ont pu établir que les personnes appartenant à la race négroïde sont beaucoup plus susceptibles à la transmission du cancer dans la région pulmonaire.

Il est possible de déterminer la présence d'oncologie pulmonaire à l'aide d'études de rayons X, d'IRM, de scanner et de dépistage. Pour déterminer plus précisément les prédispositions possibles à ce type d’oncologie, il est recommandé de procéder à une analyse génétique afin de déterminer la mutation des gènes ALK, KRAS et EGFR.

Réduire la probabilité de développer un cancer, même s'il existe des cas de cancer dans la famille ou d'identifier des marqueurs génétiques en arrêtant de fumer, il est recommandé d'éviter les locaux sales et pollués, de commencer une alimentation saine et de suivre le régime quotidien.

Leucémie

Selon les scientifiques modernes, un type de cancer tel que la leucémie peut avoir des facteurs héréditaires: les modifications génomiques peuvent être identifiées au niveau chromosomique, ce qui nous permet de déterminer la sensibilité à ce type d'oncologie. La localisation du chromosome défectueux est observée dans la cellule progénitrice mutée, ce qui provoque le développement de nouvelles cellules affectées par le cancer. En conséquence, le développement et la progression de la maladie sont observés.

Dans la plupart des cas, il est possible de déterminer la leucémie chez les personnes dont les parents ont la même maladie du sang. Dans ce cas, vous devez être complètement armé et faire régulièrement un test sanguin.

La probabilité de développer ce type d’oncologie est extrêmement élevée, si l’un des jumeaux identiques est atteint de leucémie, le second est à risque. La plupart de ce qui précède est adapté au cours chronique de la maladie.

Conclusion

Il est probable que dans quelques décennies, une personne aura la possibilité de disposer de toutes les informations nécessaires sur le transfert de la prédisposition à de nombreux autres types de cancer.

Grâce à la possibilité de diagnostiquer la maladie, cela sera possible plus tôt, ce qui permettra d'initier un traitement rapide et efficace et de réduire l'incidence du cancer.

Formes héréditaires de cancer

Les formes de cancer héréditaires sont un groupe hétérogène de tumeurs malignes de divers organes, dues à la transmission d'un ou de plusieurs gènes qui provoquent une certaine forme de cancer ou augmentent ses chances de se développer. Diagnostiqué sur la base des antécédents familiaux, des tests génétiques, des symptômes et des données de recherche supplémentaires. La tactique du traitement est déterminée par le type et la prévalence de la néoplasie. Le rôle le plus important est attribué à la prévention du développement des néoplasmes, qui comprend des examens réguliers du patient, l’élimination des facteurs de risque, le traitement des maladies précancéreuses et le prélèvement d’organes cibles.

Formes héréditaires de cancer

Formes héréditaires de cancer - groupe de néoplasmes malins causés par la mutation d'un ou plusieurs gènes et transmis par héritage. Représentent environ 7% du nombre total de maladies oncologiques. La probabilité d'apparition d'une tumeur varie de manière significative en fonction de la mutation génétique spécifique et des conditions de vie des porteurs du gène. Il existe des «familles du cancer» dans lesquelles jusqu'à 40% des parents de sang souffrent de néoplasie maligne.

Le niveau actuel de développement de la recherche génétique permet de déterminer de manière fiable la présence de gènes défectueux parmi les membres de la famille exposés au risque de cancer héréditaire. À cet égard, les scientifiques et les praticiens modernes se concentrent de plus en plus sur les mesures préventives visant à prévenir les maladies de ce groupe. Des généticiens, spécialistes en oncologie, en gastro-entérologie, en pneumologie, en endocrinologie et dans d'autres domaines de la médecine, diagnostiquent et traitent les formes héréditaires de cancer.

Causes du cancer héréditaire

Les études modernes confirment de manière fiable la version de la nature génétique du cancer. Il a été établi que la cause du développement de toutes les formes de maladies oncologiques est une mutation de l’ADN, à la suite de laquelle se forme un clone de cellules capable de reproduction non contrôlée. Malgré la nature génétiquement déterminée des tumeurs malignes, toutes les néoplasies ne sont pas des formes de cancer héréditaires. Habituellement, la survenue de néoplasies est due à des mutations somatiques non héréditaires causées par des rayonnements ionisants, un contact avec des agents cancérigènes, certaines infections virales, une immunité réduite, et d'autres facteurs.

Les formes de cancer véritablement héréditaires sont moins sporadiques. Dans le même temps, le risque de développer une néoplasie maligne est extrêmement rarement de 100% - les désordres génétiques qui causent nécessairement le cancer ne sont présents que chez 1 personne sur 10 000. Dans d'autres cas, on parle d'une susceptibilité plus ou moins prononcée à l'apparition de certaines lésions oncologiques. Environ 18% des personnes en bonne santé ont au moins deux membres de la famille atteints de maladies oncologiques, mais certains de ces cas sont dus à des coïncidences et à l'influence de facteurs externes indésirables et non à des formes de cancer héréditaires.

Les spécialistes ont pu identifier les signes d'un phénotype d'une tumeur héréditaire:

  • Le jeune âge des patients au moment de l'apparition des symptômes
  • Tendance à de multiples lésions de divers organes
  • Néoplasie bilatérale d'organes appariés
  • Héritage du cancer conformément aux lois de Mendel.

Il convient de garder à l'esprit que les patients atteints de cancer héréditaire peuvent ne pas révéler tous les signes susmentionnés. Cependant, la sélection de tels paramètres permet de différencier les tumeurs héréditaires des sporadiques avec une confiance suffisante. Compte tenu de la nature du trait hérité, les options suivantes pour la transmission des anomalies génétiques sont distinguées:

  • Héritage d'un gène qui provoque le développement d'un cancer spécifique
  • Héritage d'un gène qui augmente la probabilité de développer une lésion cancéreuse spécifique
  • Héritage de plusieurs gènes causant le cancer ou augmentant le risque de son apparition.

Les mécanismes de développement des formes héréditaires de cancer ne sont pas encore établis. Les scientifiques suggèrent que les plus probables sont une augmentation du nombre de mutations cellulaires, une diminution de l'efficacité d'élimination des mutations au niveau cellulaire et une diminution de l'efficacité d'élimination des cellules pathologiquement modifiées au niveau de l'organisme. La raison de l'augmentation du nombre de mutations cellulaires est une diminution héréditaire du niveau de protection contre les mutagènes externes ou un dysfonctionnement d'un organe donné, entraînant une prolifération cellulaire accrue.

La réduction de l'efficacité d'élimination des mutations au niveau cellulaire dans les formes de cancer héréditaires peut être motivée par l'absence ou le manque d'activité de certaines enzymes (par exemple, dans le cas du pigment xérodermique). L'élimination réduite des cellules altérées au niveau du corps peut être causée par des troubles héréditaires du système immunitaire ou par une suppression secondaire du système immunitaire en cas de troubles métaboliques familiaux.

Formes héréditaires de cancer de l'appareil reproducteur féminin

Il existe plusieurs syndromes caractérisés par un risque élevé de développer un cancer du système reproducteur féminin. Avec trois syndromes, les tumeurs d'un organe sont transmises: cancer de l'ovaire, cancer de l'utérus et cancer du sein. Avec les formes de cancer héréditaires restantes, une prédisposition au développement de néoplasies de diverses localisations est révélée. On distingue le cancer familial des ovaires et du sein; cancer familial des ovaires, de l'utérus et du sein; cancer familial des ovaires, de l'utérus, du sein, du tractus gastro-intestinal et des poumons; cancer familial de l'utérus et du tractus gastro-intestinal.

Toutes ces formes de cancer héréditaires peuvent être dues à diverses anomalies génétiques. Les anomalies génétiques les plus courantes sont les mutations des gènes suppresseurs de tumeurs BRCA1 et BRCA2. Ces mutations sont présentes chez 80 à 90% des patientes atteintes d'un cancer héréditaire de l'ovaire et du sein. Cependant, dans certains syndromes, ces mutations ne sont détectées que chez 80 à 45% des patients, ce qui indique la présence d'autres gènes, encore inexplorés, provoquant le développement de formes héréditaires de cancer du système reproducteur féminin.

Pour les patients atteints de syndromes héréditaires, certaines caractéristiques sont caractéristiques, notamment l'apparition précoce des premières règles, les processus inflammatoires et dysplasiques fréquents (mastopathie, endométriose, maladies inflammatoires des organes génitaux féminins) et la prévalence élevée du diabète. Le diagnostic repose sur les antécédents familiaux et les données génétiques moléculaires.

Si une prédisposition aux cancers héréditaires est détectée, un examen approfondi est réalisé, il est recommandé d’abandonner les mauvaises habitudes, un régime alimentaire spécial est prescrit et un profil hormonal est effectué. À l'âge de 35 à 45 ans, selon les indications, une mastectomie ou une ovariectomie bilatérale est effectuée à titre prophylactique. Le plan de traitement des tumeurs formées est élaboré conformément aux recommandations générales concernant les néoplasies de localisation appropriée. Les néoplasmes héréditaires de ce groupe sont assez favorables, la survie à cinq ans dans ces formes de cancer est 2 à 4 fois plus élevée que dans les cas sporadiques de la maladie.

Formes héréditaires de cancer du système digestif

Il existe un groupe important de syndromes héréditaires avec une forte probabilité de développer des tumeurs gastro-intestinales. Le plus commun est le syndrome de Lynch - cancer du côlon non colique qui se transmet de manière autosomique dominante. Avec le cancer du côlon chez les patients atteints du syndrome de Lynch, le cancer de l'uretère, le cancer de l'intestin grêle, le cancer de l'estomac et le cancer du corps de l'utérus peuvent être détectés. La maladie peut être causée par des mutations terminales de divers gènes, le plus souvent MLH1, MSH2 et MSH6. La probabilité de développer le syndrome de Lynch avec des anomalies de ces gènes varie de 60 à 80%.

Étant donné que les patients atteints de cette forme de cancer héréditaire ne représentent que 3% environ du nombre total de patients atteints d'un cancer du côlon, les études génétiques de dépistage sont considérées comme peu pratiques et ne sont réalisées que lorsqu'une prédisposition est détectée. Il est conseillé aux patients en bonne santé de subir régulièrement un examen approfondi, notamment une coloscopie, une gastroscopie, une échographie abdominale et une échographie pelvienne (chez la femme). Lorsqu'une néoplasie apparaît, il est recommandé de ne pas effectuer une résection segmentaire, mais une colectomie subtotale.

La deuxième forme de cancer gastro-intestinal la plus répandue est l'adénomatose familiale du gros intestin (SATK), également transmise par un type autosomique dominant. La maladie est causée par une mutation du gène APC. Il existe trois types de SATK: affaibli (moins de 100 polypes), classique (de 100 à 5000 polypes), lourd (plus de 5 000 polypes). Le risque de transformation maligne en l'absence de traitement est de 100%. Les adénomes de l'intestin grêle, du duodénum et de l'estomac, les tumeurs du système nerveux central, les tumeurs des tissus mous, les ostéofibromes multiples et les ostéomes peuvent également être détectés chez les patients atteints de cette forme de cancer héréditaire. Tous les patients subissent une coloscopie annuelle. Avec la menace de malignité chez les patients atteints de cancers héréditaires sévères et classiques, ils pratiquent une colproctectomie. Avec un type SATK affaibli, une polypectomie endoscopique est possible.

Le groupe des syndromes de polypose hamartomateux comprend la polypose juvénile, le syndrome de Peitz-Jeghers et la maladie de Cowden. Ces formes de cancer héréditaires se manifestent par une polypose de l'estomac, du petit et du gros intestins. Souvent associé à des lésions cutanées. Un cancer colorectal, des tumeurs de l'estomac et de l'intestin grêle peuvent survenir. Des études endoscopiques régulières du tractus gastro-intestinal sont présentées. Avec la menace de transformation maligne, une polypectomie endoscopique est réalisée.

Les formes héréditaires de cancer gastrique se divisent en deux types: diffus et intestinal. Les néoplasmes diffus se développent avec leur propre syndrome héréditaire causé par une mutation du gène CDH1. Les tumeurs intestinales sont détectées dans d'autres syndromes, notamment des mutations responsables d'une néoplasie maligne des ovaires et du sein, ainsi que du syndrome de Lynch. Le risque de développer un cancer avec une mutation du gène CDH1 est d'environ 60%. Les patients sont recommandés gastrectomy prophylactique. Pour les autres syndromes, des examens réguliers sont effectués.

Autres formes de cancer héréditaire

L'une des néoplasies héréditaires bien connues est le rétinoblastome, transmis par un type autosomique dominant. Le rétinoblastome est une tumeur rare. Les formes de cancer héréditaires représentent environ 40% du nombre total de cas de la maladie diagnostiqués. Se développe habituellement dans la petite enfance. Peut affecter un ou les deux yeux. Traitement - cryocoagulation ou photothérapie, éventuellement en association avec la radiothérapie et la chimiothérapie. Avec des formes communes d'énucléation du globe oculaire.

Le néphroblastome (tumeur de Wilms) est une autre forme de cancer héréditaire qui survient dans l’enfance. Les formes familiales de la maladie sont rarement détectées. Le néphroblastome est souvent associé à un développement anormal du système urogénital. Manifesté par la douleur et l'hématurie brute. Traitement - néphrectomie, radiothérapie, chimiothérapie. Des descriptions d'opérations réussies de prélèvement d'organes figurent dans la littérature, mais de telles interventions n'ont pas encore été introduites dans la pratique clinique à grande échelle.

Le syndrome de Li-Fraumeni est une forme de cancer héréditaire transmise de manière autosomique dominante. Il se manifeste par l'apparition précoce de sarcomes, de cancers du sein, de leucémies aiguës, de néoplasies surrénaliennes et du système nerveux central. Les tumeurs sont généralement diagnostiquées avant l'âge de 30 ans, ont une forte tendance à se reproduire. Les examens préventifs réguliers sont indiqués. En raison du risque élevé d'autres tumeurs, le traitement des néoplasies existantes peut différer de celui conventionnel.

Cancer et hérédité. Formes héréditaires de cancer

La science moderne croit que les tumeurs principalement oncologiques sont le résultat d’états précancéreux des organes, provoqués par diverses maladies et des facteurs externes négatifs. La question de savoir si le cancer peut être hérité est aujourd'hui une question urgente, qui préoccupe particulièrement les personnes atteintes d'un cancer parmi leurs proches.

Selon les statistiques, près de 10% des cancers ont une étiologie héréditaire. On pense que la défaillance du système génétique dans le corps est à la base de la dégénérescence des cellules normales en tumeurs malignes. L'hérédité du cancer est aujourd'hui incontestable, les médecins ont établi les gènes responsables d'une division cellulaire inappropriée et du développement du processus malin.

Cancer et génétique

La prédisposition génétique à l'oncologie se forme même dans l'embryon au moment de la division cellulaire améliorée. Les violations dans les cellules germinales contribuent au développement d'une hypersensibilité aux agents cancérigènes et de facteurs externes négatifs pouvant provoquer un processus malin.

Le groupe à risque comprend les personnes dont les familles ont au moins un facteur prédisposant:

  • les membres de la famille ont déjà reçu un diagnostic de cancer avant l'âge de 50 ans;
  • la localisation des tumeurs coïncide avec différents membres de la famille;
  • un processus malin récurrent a été détecté chez l'un des représentants du genre.

Si une personne est à risque, cela ne signifie pas qu'il va tomber malade, mais c'est un facteur stimulant pour la prévention du cancer.

Le cancer et l’hérédité étant un sujet suffisamment étudié aujourd’hui, les scientifiques mènent à bien une analyse de la génétique moléculaire qui permet d’identifier des gènes susceptibles de subir une mutation. Aujourd'hui, il est possible de déterminer la probabilité d'oncologie chez les descendants avant la conception. Cela permet de prévenir le cancer et d'éviter le transfert héréditaire de gènes mutants.

L'héritage de mauvais gènes peut se produire dans l'un des scénarios suivants:

  • on hérite d'un gène spécifique qui porte le code d'une forme spécifique d'oncologie;
  • les gènes responsables de la prédisposition au cancer sont transmis dans des conditions favorables;
  • hérité d'un groupe de gènes qui sont sujets à la mutation et peuvent causer différents types d'oncologie.

Le facteur génétique peut être présent non seulement parmi les membres d'un certain type, mais également parmi un groupe ethnique.

Prédisposition au cancer

Le mécanisme du développement du processus malin au niveau des gènes n’est pas entièrement compris, il a été établi que le cancer est héréditaire dans des cas extrêmement rares: 1/10 000, tous les autres facteurs étant prédisposants.

Il existe trois groupes de troubles héréditaires pouvant déclencher le processus malin:

  1. Augmentation de la mutation des gènes dans les oncogènes. Il se développe dans le contexte de troubles héréditaires de la capacité naturelle d'une cellule à se défendre contre des gènes - des mutants de divers facteurs externes. La cause peut être l'exposition à des agents cancérigènes ou à un trouble métabolique.
  2. Efficacité réduite de l’élimination du processus de mutation au niveau cellulaire, par exemple, altération de la réparation de l’ADN.
  3. Maladies auto-immunes héréditaires et immunosuppression métabolique caractéristiques de pathologies telles que la maladie de Down ou la neutropénie infantile.

Il a été établi que, le plus souvent, le cancer n’est pas héréditaire, mais plutôt une prédisposition à l’oncologie et aux maladies précancéreuses.

Formes héréditaires de cancer

Toutes les formes héréditaires d'oncologie se développent en raison d'anomalies génétiques. Les médecins, sur la base des antécédents familiaux, recommandent donc un certain nombre de mesures préventives pour les patients à risque. Les docteurs en cancer héréditaire appellent la famille et distinguent plusieurs formes du processus malin:

  • Le cancer du sein est un cancer courant. Si au moins un membre de la famille proche est malade, le risque est doublé, en particulier si le processus s'est produit avant l'âge de 50 ans.
  • Tumeur maligne des ovaires - s'il y a plusieurs femmes dans la famille atteintes de ce type de cancer, alors l'oncologie est héréditaire, le risque de tomber malade est multiplié par trois.
  • Cancer de l'estomac - 10% des cas diagnostiqués sont d'origine héréditaire, plus d'un cas dans la famille est le plus souvent dépisté. Les hommes sont plus susceptibles à cette maladie, en particulier ceux qui ont le deuxième groupe sanguin.
  • Le cancer du poumon est le cancer le plus répandu, il occupe le premier rang parmi la prévalence parmi la population masculine et le deuxième chez les femmes. Le facteur déclenchant est principalement le tabagisme et les conditions de travail néfastes. Il est important que l'intensité du tabagisme ne joue pas un rôle, même le nombre minimum de cigarettes ne réduit pas le risque de développer un cancer.
  • Cancer du rein - selon les statistiques, cette forme d'oncologie n'est héréditaire que dans 5% des cas, les hommes sont plus susceptibles au cancer du rein que les femmes. La probabilité d'une forme héréditaire de la maladie augmente si le cancer est diagnostiqué chez plusieurs membres de la famille, en particulier avant l'âge de 50 ans.
  • Cancer intestinal - la principale cause du cancer héréditaire est la polypose intestinale familiale. Malgré la nature bénigne des polypes, leur dégénérescence en tumeur cancéreuse est probablement proche de 100%, le seul moyen d'éviter cela est de traiter la pathologie en temps utile.
  • Cancer médullaire de la thyroïde - on pense que cette forme est héréditaire, beaucoup moins souvent dans une famille, il existe des cas de récidive de cancer papillaire ou folliculaire de la thyroïde. Le facteur qui déclenche le processus au niveau génétique est le plus souvent l'effet des radiations, en particulier chez les enfants.
    Le nombre principal de maladies oncologiques est l’influence de facteurs externes et de modifications génétiques liées à l’âge, mais 5 à 7% des cas résultent d’une mutation héréditaire des gènes.

Prévention du cancer héréditaire

L'hérédité du cancer ne peut être prévenue: à des fins préventives, il est uniquement possible d'observer et de conseiller les familles à risque.

Les mesures préventives comprennent:

  • alimentation équilibrée;
  • exclusion du menu des saucisses, des viandes fumées et des conserves;
  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • passer chaque année un examen médical, surtout après 40 ans;
  • avec des risques accrus, effectuer des échographies une fois par an, en particulier des organes qui subissent des processus de cancer chez les membres de la famille;
  • les femmes visitent le gynécologue tous les six mois et passent une mammographie;
  • à haut risque, il est nécessaire d'effectuer un test sanguin annuel pour les marqueurs tumoraux;
  • avoir des enfants de moins de 35 ans, minimiser les avortements, allaiter;
  • contrôler votre poids;
  • éviter les situations stressantes;
  • traiter toutes les maladies du corps, prévenir les formes chroniques;
  • essayer d'éliminer les facteurs cancérogènes de la vie;
  • faire du sport et mener une vie active.

Les personnes à risque doivent prendre des mesures préventives au sérieux. Une surveillance constante de votre santé aidera à identifier le processus oncologique à un stade précoce. Pour savoir si un cancer est hérité, chaque personne prédisposée à l'oncologie peut passer un test génétique, mais il est impossible de se protéger à l'avance du développement d'un processus malin. Vous ne pouvez que minimiser le risque de tomber malade en suivant toutes les recommandations. Un mode de vie sain minimise également le risque d'oncologie héréditaire.

Le cancer est-il une maladie héréditaire?

Malheureusement, la médecine moderne ne peut pas contrôler tous les facteurs de risque de cancer, tels que l'âge et le sexe. Vous pouvez contrôler le tabagisme, l'alcool, l'exercice, le surpoids, la crème solaire.

Le cancer est-il transmis génétiquement, c'est-à-dire hérité?

Si un membre de la famille est malade ou malade, il est impératif de consulter un médecin. Onkobsledovanie a recommandé de passer le plus tôt possible. Pour déterminer le risque, vous devez discuter avec un spécialiste des habitudes et des préférences, de votre style de vie et lui donner également l'occasion d'explorer pleinement les antécédents médicaux de toute la famille.

L'hérédité et le cancer ont fait l'objet de nombreuses recherches.

Par exemple, lors du croisement de souris malades, des descendants ont été obtenus, dont plus de la moitié avaient un cancer.

Cependant, le développement de ce type de pathologie est influencé par de nombreux facteurs. Ceux-ci incluent l'état général du corps, les conditions de vie et l'environnement extérieur. Par conséquent, il est impossible de classer complètement le cancer en tant que maladie héréditaire. Vous ne pouvez parler que du transfert de génération en génération de la susceptibilité aux pathologies cancéreuses.

On sait qu'une tumeur cancéreuse se forme lorsqu'un ou plusieurs gènes d'une cellule
muté. Tout d'abord, le gène code pour une protéine altérée, puis se modifie lui-même dans un état tel qu'il cesse d'effectuer le codage. En d'autres termes, le gène fonctionne mal ou ne fonctionne pas du tout. Cela conduit à une perturbation de la croissance et de la division des cellules, respectivement, à la formation d'une pathologie maligne.

De telles mutations génétiques peuvent survenir à tout âge. Par exemple, si cela se produit avant la naissance, alors absolument toutes les cellules du corps contiendront un gène muté, ce dernier sera alors hérité.

Si la mutation survient au cours de la vie d’une personne, le gène muté ne sera contenu que dans les cellules de la progéniture. La plupart du temps, des pathologies oncologiques se développent du fait de mutations dans une seule cellule.

Mais environ 9% des cas de cancer sont héréditaires, c’est-à-dire que les mutations cellulaires sont transmises à la génération suivante.

Comment le cancer se transmet-il ou se transmet-il?

Il existe plusieurs types de cette maladie qui vont le plus souvent aux descendants, par exemple le rétinoblastome - une forme assez rare de maladie des yeux, ainsi que la leucémie - le cancer du sang. D'autres types de pathologie peuvent également être observés dans plusieurs générations d'une même famille à la fois.

Par exemple, le cancer du sein peut survenir sur quatre générations à la fois: arrière-grand-mère, grand-mère, mère et fille. Cependant, dans de tels cas, d’autres facteurs jouent également un rôle important: les caractéristiques de l’alimentation, car, en règle générale, nous mangeons ce que nos parents ont nourri; caractéristiques de la région de résidence de la famille; un mode de vie qui est le plus souvent adopté par les parents.

Parmi les oncologues, le terme «familles de cancers» a pris racine, le nombre de patients atteignant 40%. Si les parents de sang ont des pathologies similaires, alors la personne est à risque. Il devrait consulter un médecin qui donnera des conseils sur les activités professionnelles et le mode de vie.

Les personnes à risque doivent faire l'objet d'études pertinentes permettant d'identifier la pathologie, deux fois par an. Une mesure de prévention aussi simple permettra de détecter la maladie à un stade précoce et de commencer immédiatement le traitement.

Formes de carcinome héréditaire:

  1. Seul le gène qui contribue au développement d'une certaine forme de la maladie est hérité - un cas familial de cancer du sein;
  2. Un gène peut être transféré, ce qui augmente le risque de développer toute forme de pathologie;
  3. L'oncologie peut également se produire lorsqu'une certaine combinaison de gènes provoquant l'apparition d'un carcinome est héréditaire.

La médecine moderne a identifié plus de 50 formes de cancer, causées par une prédisposition héréditaire. Les plus courants sont les suivants: cancer des glandes mammaires, ovaires, estomac, colon, mélanome malin, leucémie aiguë. Il convient de rappeler que la prédisposition héréditaire ne concerne que 9% environ des patients cancéreux. Les autres cas de la maladie sont accidentellement causés par diverses raisons: malnutrition, perturbations hormonales, mauvaises habitudes, mauvaises conditions environnementales, etc.

Comment le cancer du poumon se transmet-il ou se transmet-il?

En définitive, on peut répondre que cette pathologie n'est pas transmise du patient à des personnes en bonne santé.
Aucun cas de transmission du cancer n'a été signalé. Le personnel médical travaillant avec de tels patients ne respecte pas les mesures de sécurité supplémentaires, contrairement au travail avec des patients infectieux.

Le cancer se développe dans le corps par des causes endogènes, c'est-à-dire internes.

Il existe un certain nombre de facteurs provocants, que nous avons déjà mentionnés ci-dessus. Par exemple, l'environnement. L'inhalation de gaz d'échappement, le travail dans une usine de produits chimiques et le fait de rester dans une zone radioactive peuvent jouer le rôle de catalyseur. Les causes peuvent être cachées dans la tuberculose pulmonaire, plus précisément dans la baguette de Koch. Le cancer du poumon se développe souvent chez les fumeurs, car la nicotine provoque respectivement des modifications métaboliques irréversibles dans les tissus, ce qui augmente le risque de mutation cellulaire.

La nutrition peut jouer un rôle décisif:

  • l'utilisation d'eau alimentaire, qui contient beaucoup d'arsenic;
  • les aflatoxines, que l'on peut trouver dans l'huile d'arachide, le maïs et les produits moisis;
  • restauration rapide contenant des gras trans et des exhausteurs de goût.

En outre, l'obésité peut être un provocateur, car la graisse corporelle entraîne une production excessive d'œstrogènes et d'autres hormones, et le déséquilibre hormonal est l'une des principales causes du développement de pathologies cancéreuses.

Le cancer est-il transmis de personne à personne par le sang?

Aucune tumeur maligne n'est contagieuse. Le cancer ne peut pas être transmis par les gouttelettes en suspension dans l’air, les relations sexo-orales, les rapports sexuels, par le sang (au contact de telles personnes). C'est-à-dire que la maladie n'est pas transmise.

Les tumeurs se développent à la suite d'une carcinogenèse - la dégénérescence des cellules normales en cellules malignes, qui se produit sous l'influence de divers facteurs.

Les tumeurs sont individuelles, elles ne peuvent pas «changer» en d'autres personnes, car leur système immunitaire rejettera les matières étrangères.

Cancer pouvant être transmis

Comme vous le savez, une bactérie appelée Helicobacterpylori peut pénétrer dans la microflore de l'estomac. Ce microorganisme irrite la membrane muqueuse de l’organe et est un provocateur de maladies telles que la gastrite et l’ulcère.

Des études récentes dans ce domaine ont confirmé que les personnes touchées par cette bactérie, en particulier
plus susceptibles au cancer gastrique. La bactérie Helicobacterpylori peut être transmise de personne à personne, ce qui signifie qu'indirectement, le risque de développer une oncologie de l'estomac est également transmis. Aux premiers stades, ce type de cancer se caractérise par une évolution asymptomatique, se manifestant parfois par une sensation de lourdeur, une douleur à l'abdomen et une anémie.

Pour la prophylaxie, il est recommandé de pratiquer une gastroscopie après Helicobacterpylori après l’âge de 45 ans.

Le test à l'uréase peut également révéler la bactérie.

La dépendance au tabac et à l'alcool augmente également le risque de développement en oncologie. Si des bactéries sont détectées, un traitement antibiotique est nécessaire.

A Propos De Nous

Le cancer de la peau est l'un des cancers les plus répandus dans le monde. En Fédération de Russie, cette pathologie représente environ 11% de l’incidence totale et, au cours de la dernière décennie, la tendance à la hausse du nombre de cas nouvellement diagnostiqués a été persistante dans toutes les régions.