Cancer de la gorge - Comment reconnaître l'oncologie à un stade précoce?

70% de tous les cancers diagnostiqués affectent le larynx. Le cancer de la gorge est plus fréquent chez les hommes âgés de plus de 40 ans. Une tumeur maligne se développe sur les muqueuses du larynx et du pharynx. En l'absence de traitement rapide, le processus pathologique se propage dans tout le corps.

Causes de la maladie

Les scientifiques n'ont pas identifié de causes fiables provoquant la maladie. On pense que le développement de la pathologie peut donner lieu à de mauvaises habitudes - consommation d’alcool et tabagisme, ainsi qu’à une prédisposition génétique.

Chez les femmes, le cancer de la gorge est moins répandu que chez les hommes.

Les causes possibles de la maladie comprennent:

  • inhalation de vapeurs toxiques lors de l'exécution de tâches professionnelles - poussières de charbon, vapeurs de métaux lourds, etc.
  • consommation excessive d'aliments salés et épicés;
  • maladies chroniques du pharynx.

Parfois, le cancer de la gorge est dû à la conversion de papillomes situés sur la gorge muqueuse en cellules cancéreuses.

Stades du cancer

Selon l'évolution de la maladie, il est habituel de classer la maladie en 5 catégories:

  • 0 étape. Les limites de la tumeur à ce stade de développement ne pénètrent pas au-delà de l'épithélium. Avec un traitement approprié, la pathologie est traitable.
  • Étape 1 Progressivement, les cellules cancéreuses quittent l'épithélium sans endommager les organes voisins. Pour le cancer de gorge de stade 1, le pronostic est favorable avec un diagnostic rapide de la maladie et un traitement immédiat.
  • Étape 2 Les cellules cancéreuses du larynx se métastasent dans les tissus adjacents. Le succès de la thérapie dépend de la taille de l’éducation et de son emplacement.
  • Étape 3 Elle est caractérisée par la présence de cellules oncologiques dans les ganglions lymphatiques sans formation de métastases distantes.
  • Étape 4. Les cellules cancéreuses se propagent dans des organes distants - le cerveau, les bronches, les poumons et l'estomac. Le quatrième degré de pathologie peut être identifié sans études de diagnostic professionnelles.

Faites attention! Le cancer de la gorge de stade 4 est une maladie incurable. Il est impossible de se débarrasser des cellules cancéreuses même avec la destruction de la tumeur primitive.

Le tabagisme est l’une des principales causes du cancer de la gorge.

Les premiers symptômes de la pathologie

Les premiers signes de cancer de la gorge n'apparaissent pas clairement et ressemblent aux symptômes du rhume - pharyngite ou amygdalite. Beaucoup d'hommes ne considèrent pas ces signes comme pathologiques du tout, puisqu'ils notent souvent un tableau clinique similaire lorsqu'ils fument.

Le cancer de la gorge chez les femmes à un stade précoce se manifeste:

  • maux de gorge;
  • goût réduit;
  • changement progressif ou perte de voix;
  • déficience auditive;
  • perte d'appétit;
  • une forte diminution de poids;
  • gonflement du cou.

À mesure que la pathologie se développe, les signes de cancer de la gorge et du larynx deviennent plus intenses. Généralement, les patients recherchent une aide professionnelle à un moment où le cancer de la gorge est passé au stade 2-3.

Les symptômes suivants peuvent être ajoutés aux symptômes du cancer de la gorge chez les hommes - toux sèche persistante, sang dans les expectorations et écoulement nasal.

Le sang du nez peut être un symptôme du cancer de la gorge.

Symptômes tardifs

Au fur et à mesure que la pathologie progresse, des ulcères et une plaque blanche apparaissent sur le larynx. La photo montre ce qui ressemble à un cancer de la gorge en phase finale.

Cancer de la gorge en phase terminale

Le patient ressent un inconfort grave en avalant des aliments et de la salive. Pour cette raison, il consomme moins d'aliments et perd progressivement du poids. Une toux sèche prolongée est un symptôme concomitant de la maladie. Elle est pratiquement impossible à traiter et empêche une personne de manger et de se reposer normalement.

Les symptômes de cancer avancé de la gorge et du larynx sont les suivants:

  • manque d'oxygène;
  • nourriture dans la gorge;
  • douleur paroxystique dans les oreilles;
  • hausse de la température corporelle;
  • hémoptysie;
  • enrouement.

Types de cancer de la gorge

Selon la localisation du processus tumoral, il existe plusieurs types de maladies:

  1. Cancer de l'épiglotte. Le principal symptôme de la maladie est un mal de gorge aigu associé à une irritation des terminaisons nerveuses et à leur déformation. Les patients ne peuvent normalement pas avaler de nourriture, car les muqueuses touchées bloquent le passage à la gorge.
  2. Cancer de la gorge supérieure. Symptômes de pathologie - rugosité de la voix, sensation d'un objet étranger dans la gorge. Les symptômes de la maladie n'apparaissent qu'au dernier stade, ce qui entraîne une visite tardive chez le médecin.
  3. Cancer de la partie centrale de la gorge. Caractérisé par la défaite des cordes vocales. Les patients signalent une perte de voix complète ou partielle et de la fatigue au cours d'une conversation. À mesure que la formation oncologique se développe, d'autres signes apparaissent: difficulté à respirer et suffocation.
  4. Cancer de la zone inférieure du larynx. Aux premiers stades, la maladie ne manifeste pas de symptômes caractéristiques. Lorsque la tumeur se développe, une toux gênante et des attaques de suffocation sont constatées chez les patients.

Un médecin expérimenté peut facilement déterminer que le cancer de la gorge est en train de s’écouler. Même sur une photo, le stade initial de la maladie ne se caractérise pas par un tableau clinique détaillé et la présence d’un problème ne peut être déterminée que par des techniques de diagnostic professionnelles.

Diagnostics

Pour différencier le cancer de la gorge des autres, semblables aux symptômes de maladies, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Laryngoscopie. Pendant la procédure, la gorge et la cavité laryngée sont examinées à l'aide d'un miroir ou d'un laryngoscope spécial. Grâce à cette méthode, le médecin pourra évaluer l’état des muqueuses dans cette zone et détecter la formation de cancers;
La laryngoscopie vous permet d'examiner qualitativement la gorge et la cavité laryngée
  • Biopsie. Le tissu est prélevé du larynx pour des recherches ultérieures au microscope. La biopsie complète généralement la laryngoscopie. La procédure permet non seulement de déterminer la présence du processus oncologique dans les cellules, mais également de révéler son type histologique;
Une biopsie permet de déterminer la présence d'un cancer en examinant les tissus au microscope.
  • Tomodensitométrie de la gorge. Avec l'aide de l'étude, le spécialiste détermine la taille de la tumeur et ses métastases aux autres tissus.

D'autres méthodes d'examen peuvent également fournir des informations importantes sur l'éducation pathologique:

L'algorithme de traitement dépendra des résultats obtenus et de l'étendue du cancer de la gorge.

Traitement de radiothérapie

L'essence de la radiothérapie est l'effet des radiations sur les tissus endommagés. Les processus d'échange intervenant dans les cellules oncologiques sont plus sensibles aux rayonnements ionisants. En fonction de la négligence de la maladie, les types de radiothérapie suivants seront proposés au patient:

  • Externe Le patient est placé dans une chambre où les cellules oncologiques du larynx sont irradiées.
Radiothérapie
  • Intérieur. La procédure est effectuée à l'aide de petits éléments radioactifs - fils, aiguilles, etc.

Faites attention! Le principal inconvénient de cette technique est l'irradiation des tissus de la glande thyroïde. Par conséquent, avant la radiothérapie, des tests sont prescrits au patient pour l’étude des hormones de cet organe.

Le déroulement de la procédure - 5 jours par semaine pendant 1,5 à 2 mois. Le traitement est effectué avant la chirurgie afin de réduire la formation oncologique ou après, afin de détruire les cellules cancéreuses restantes.

Chimiothérapie pour combattre la maladie

Les produits chimiques peuvent ralentir la propagation des cellules cancéreuses dans l'organisme ou contribuer à leur mort. Les cellules anormales sont plus sensibles aux médicaments que les cellules saines.

Les produits chimiques introduits dans le corps pénètrent rapidement dans le sang et agissent sur tous les organes internes. Le cancer de la gorge, traité avec cette méthode, peut avoir les effets suivants:

  • diminution du nombre de leucocytes dans le sang;
  • troubles du système digestif;
  • perturbation de l'appétit;
  • la formation d'ulcères et d'érosions sur les muqueuses de la gorge et des lèvres.

Tu devrais savoir! Après la chimiothérapie, les patients subissent une perte de cheveux spectaculaire. Cela est dû au fait que les médicaments affectent négativement l'épithélium et causent la mort des follicules pileux.

Ablation chirurgicale de la tumeur

Une des méthodes efficaces pour vaincre le cancer de la gorge est la chirurgie. Le traitement peut être effectué de plusieurs manières:

  1. Cordectomie La procédure est effectuée à l'aide d'un laser ou d'une méthode chirurgicale. La cordectomie est prescrite aux patients chez qui on a diagnostiqué le stade initial de la maladie, et le cancer de la gorge est rapidement et efficacement éliminé.
  2. Laringofissura. Le type de chirurgie est prescrit si les cellules cancéreuses se sont propagées aux cordes vocales. Le chirurgien coupe le larynx sur toute la longueur et retire la tumeur, les ganglions lymphatiques et les ligaments situés à proximité.
  3. Hémilaryngectomie. Une intervention chirurgicale de ce type est réalisée avec une lésion cancéreuse unilatérale pour l'ablation partielle du larynx.
  4. Le cancer de la gorge en phase terminale est traité par une laryngectomie totale. Au cours de l'opération, le larynx, les ganglions cervicaux et le tissu sous-cutané sont enlevés. Pour que le patient puisse continuer à respirer, un tube spécial est inséré dans sa trachée.
Après le retrait du larynx, un tube spécial est placé à sa place, ce qui permet de respirer

Pronostic de survie

Lors du diagnostic, le médecin tient compte non seulement des résultats du test, mais également des premiers signes d'un cancer de la gorge. Si la pathologie est détectée à un stade précoce, le taux de survie sera le plus élevé. Cela est dû au fait que la tumeur n'a pas encore eu le temps de se répandre dans tout le corps et n'a pas provoqué l'apparition de métastases.

Signes, symptômes, stades et traitement du cancer de la gorge

Qu'est-ce qu'un cancer de la gorge?

Des statistiques actuellement décevantes sont disponibles. 65 à 70% des tumeurs reconnues malignes sont des cancers de la gorge. En outre, le cancer de ce type est la forme la plus courante de la maladie de la gorge. Cette maladie touche le plus souvent les hommes qui ont déjà 40 ans. Mais les femmes sont aussi à risque. Le pourcentage de ceux qui peuvent être guéris est de 60%. C’est une maladie «urbaine», les habitants «à la campagne» en souffrent moins souvent.

Cancer de la gorge (cancer du larynx) - formation d'un caractère malin. Les muqueuses du larynx et du pharynx sont à la base de sa formation. En règle générale, ces tumeurs malignes commencent à se propager aux organes ou tissus voisins.

Parmi les principaux facteurs de risque de cancer de la gorge, il convient de mentionner:

atteindre un certain âge.

La localisation de la tumeur revêt une grande importance. Un cancer du larynx peut se développer dans le larynx supérieur (le couvent supral), dans la partie médiane (cordes vocales) du larynx et dans la partie inférieure (sublab) du larynx. Le carcinome épidermoïde de la gorge est particulièrement fréquent. En règle générale, cela affecte le corps des fumeurs.

Il y a des facteurs qui déterminent le développement de cette maladie. Par exemple, une tumeur maligne apparaît chez les personnes atteintes de laryngite chronique, qui n’ont pas accordé l’attention nécessaire au traitement, ainsi que de leucoplasie. À partir de ces maladies, le cancer de la gorge se développe en oncologie. Les symptômes de cette maladie sont particulièrement difficiles. Souvent, ils sont caractérisés comme étant plutôt vagues, ce qui crée des difficultés de diagnostic. Il existe un certain nombre de symptômes permettant de déterminer la maladie elle-même, ainsi que son stade, après quoi un traitement est prescrit.

Premiers signes de cancer de la gorge

Les premiers signes de cancer de la gorge rappellent le rhume standard. Pour cette raison, il est difficile de diagnostiquer les premiers stades de la maladie.

En règle générale, les premiers signes sont:

douleur gutturale régulière,

tumeurs au cou,

changements de voix.

Souvent, les patients prennent à leur insu des manifestations telles qu'une infection virale, éventuellement une réaction allergique. Dès que de tels symptômes apparaissent, il est nécessaire que cela soit important, car les symptômes suivants seront évidents, ils indiquent un développement actif de la maladie.

Si les étapes sont prématurées, vous remarquerez:

petits ulcères à l'intérieur du larynx.

Dans 80% des cas à ce stade des symptômes ne se produit pas

Les symptômes clairs ont également une complexité variable:

douleurs coupantes dans la gorge;

perte de poids importante;

accès de maux d’oreille.

Les symptômes évidents sont insuffisants pour diagnostiquer le cancer de la gorge. Requis pour réussir plusieurs tests et tests de diagnostic. La biopsie est reconnue comme particulièrement précise parmi les tests de diagnostic utilisés. Une tumeur est une cellule d'un certain type. Ils peuvent être pris avec des aiguilles, puis dans un laboratoire médical, où ils sont identifiés.

Ce test détermine très précisément s'il y a effectivement une tumeur. D'autres tests sont utilisés pour clarifier les symptômes, savoir quelle est la taille de la tumeur, où elle se trouve. Une fois les symptômes diagnostiqués, une tomographie par ordinateur est réalisée, laquelle donne des images tridimensionnelles de la tumeur.

Les premiers symptômes sont particulièrement associés à la localisation du cancer de la gorge. Ayant appris sur l'emplacement du cancer, on peut comprendre quelle partie de l'organe est touchée: supérieure, moyenne ou inférieure.

Les symptômes tardifs s’expliquent très simplement:

En raison de la détérioration de la santé, il y a non seulement douleur lors de la déglutition, mais aussi mal aux dents et elles tombent souvent.

Le timbre de la voix change en raison du fait que les sections moyennes réagissent de la sorte à la tumeur, et un enrouement apparaît.

Si la tumeur a atteint les parties inférieures - sensation de corps étranger dans la gorge, essoufflement, douleur lors de la déglutition.

Le tableau histologique prouve la prédominance du carcinome épidermoïde, mais le développement d’autres types de dégénérescence est également normal.

Autres symptômes du cancer de la gorge

Il est conseillé de contacter un médecin spécialiste dès les premiers symptômes du cancer de la gorge. Mais si les signes précoces sont oubliés, les signaux du corps deviennent plus que perceptibles.

En plus de la toux, d'autres manifestations peuvent survenir, telles que des problèmes de déglutition, ainsi que:

Maux de gorge qui ne peuvent pas être soulagés avec des analgésiques.

Forte croissance des ganglions lymphatiques.

Odeur de la bouche, semblable à la pourriture.

La détection précoce de la maladie et le traitement nécessiteront plus de douceur. Un traitement radical aidera à vaincre cette maladie. Il est possible de sauver non seulement la vie, mais aussi la santé, en rétablissant une activité complète.

Il est recommandé de passer un examen si le mal de gorge ne disparaît pas pendant plus de 2 semaines, avec:

se sentir grumeleuse dans la gorge.

Causes du cancer de la gorge

Les causes du cancer de la gorge sont assez complexes. Si vous vous basez sur les résultats de nombreuses observations, il sera possible d'établir un certain nombre de facteurs qui doivent être considérés comme les plus pertinents dans ce cas:

Cette maladie affecte le plus souvent les hommes.

Les mauvaises habitudes telles que l'abus d'alcool et le tabagisme sont susceptibles de provoquer la maladie.

Particulièrement susceptible aux patients de surmonter le 60e anniversaire.

Il faut accorder toute l’attention voulue à l’hygiène buccale - ceci réduit le risque de développement en oncologie.

S'il existe une prédisposition génétique, le risque de développer la pathologie devient trois fois plus dangereux.

Le groupe à risque est représenté par une catégorie particulière de personnes dont le travail est lié à une production préjudiciable.

Une catégorie spéciale est représentée par les patients ayant déjà eu une tumeur maligne au cou et à la tête.

Il y a des facteurs qui influencent le développement de cette maladie:

Quantité insuffisante dans le régime alimentaire d'aliments tels que les légumes et les fruits.

Utilisation excessive de certains plats - viande salée, etc.

Le virus d'Epstein-Barr, facteur de la mononucléose infectieuse, fait l'objet d'une grande attention.

Des signes douloureux apparaissent lorsque les cellules cancéreuses se développent. Si les étapes sont encore précoces, cela semble insignifiant et ne retient pas toujours l'attention. Il est caractérisé comme permanent. A chaque fois cela augmente. Si le stade est très tardif, la douleur devient très forte, ce qui signifie que les cellules cancéreuses ont déjà commencé à se propager aux terminaisons nerveuses.

La perte de poids, qui semble n'avoir aucune raison, se produit très rapidement. En réalité, la raison en est évidente: le corps doit créer des substances biologiquement actives spéciales, qui perturbent le processus métabolique initial dans le corps.

La faiblesse se développe pour certaines raisons, en raison desquelles elle est souvent accompagnée de nausée. Ce sont des conséquences de l’intoxication, l’excrétion de déchets dans le sang par les cellules cancéreuses.

Il est important de suivre l'état de la peau, des cheveux et des ongles. Leurs changements dépendent du type de cancer. En outre, avec le cancer, la température corporelle augmente. Ce symptôme apparaît à un stade précoce. C'est un signal du système immunitaire, qui est opprimé par les cellules cancéreuses.

Stades du cancer de la gorge

Beaucoup dépend de la détermination du stade du cancer, en particulier du choix du traitement.

Les médecins l’ont définie en fonction de certaines manifestations et caractéristiques de l’éducation:

mobilité des cordes vocales,

Pour les premiers stades de la gorge, certaines caractéristiques communes, telles qu'une petite taille, sans métastases. Sur le deuxième cancer, on trouve des cellules dans les ganglions lymphatiques situés sur le cou. Les deux derniers stades de la maladie se caractérisent par une prévalence élevée de la tumeur.

Cancer de la gorge

Le cancer de la gorge au premier stade a ses propres symptômes. La tumeur peut déjà être diagnostiquée.

Étape 1, quand la localisation de l'oncologie est déjà évidente, mais toujours de petite taille:

Partie pépite: le cancer commence à se développer sur le larynx, la voix reste pratiquement inchangée.

A ce stade, la glotte est infectée, au moins l'un des ligaments, ils conservent la capacité de fonctionner normalement.

Un fragment du canal sous-pharyngé est capturé.

La tumeur est très petite, elle peut être comparée à la plaie d'origine. On peut le trouver dans les cellules de la membrane muqueuse. Il peut se développer dans le service du larynx, et en même temps - ne pas causer un enrouement.

Stade cancer de la gorge 2

Le cancer de la gorge du deuxième stade ne touche que le larynx. Cette étape est caractérisée par un emplacement spécifique dans le larynx:

Partie Nadgruntny: près de la partie nadgorny et il est situé à plus d'un foyer, en outre, l'infection peut affecter les tissus environnants.

Fente vocale: dans ce cas, pour les cellules cancéreuses, la capacité de se propager dans le larynx, ou plutôt au-dessus de celle-ci, est conservée. Avec la capture de l'espace sous-pharyngé, il est possible que le mouvement des cordes vocales devienne non standard.

Les cellules tumorales ne sont formées que dans la région sous-pharyngée.

Cette étape est caractérisée par la prévalence de l'oncologie. Elle est capable de capturer tout le département du larynx. Il apparaît comme une voix rauque initiale. La formation de métastases dans les ganglions lymphatiques n'est pas caractéristique.

Cancer de la gorge de stade 3

Au stade 3, il convient de porter une attention particulière à l'étendue de la propagation des cellules malades dans la partie épiglottique, avec capture ultérieure de la glotte ou - en outre, à l'exclusion de la région popharyngée:

La formation maligne n'affecte que le larynx et ses environs immédiats. Le mouvement normal des cordes vocales devient presque impossible. Les cellules se forment également dans les tissus lors de la localisation du larynx; la maladie est capable de capturer un nœud avec une lymphe dans le cou, debout sur le côté où une tumeur est formée. Les paramètres du ganglion lymphatique infecté ne dépasseront pas 3 cm de diamètre.

Le cancer n'est diagnostiqué que sur le larynx, mais il capture également les cellules de l'un des ganglions lymphatiques directement dans une partie de la tumeur; la taille du noeud infecté est inférieure à 3 cm Les cordes vocales sont capables de se déplacer normalement.

Le cancer a saisi plus d'un fragment de la région épiglottique ou de tissus voisins et sur le cou. À un nœud, l'infection se produit du côté de la tumeur; le diamètre du noeud affecté par l'oncologie peut aller jusqu'à 3 cm., les cordes vocales conservent la capacité de fonctionner en mode normal.

Avec 3 étapes de la glotte:

Les cellules d'oncologie sont situées uniquement dans le larynx, les cordes vocales perdent leur capacité de se déplacer normalement et la propagation de l'oncologie dans l'environnement d'un organe tel que le larynx est possible. certains des ganglions du cou infectés peuvent détecter les cellules cancéreuses - elles se développent du côté de la tumeur; le diamètre des nœuds infectés ne dépasse pas 3 cm.

Les cellules tumorales se propagent dans l'une ou les deux cordes vocales, ainsi que dans l'un des ganglions lymphatiques du cou; Le diamètre des ganglions lymphatiques est inférieur à 3 cm, ce qui permet aux cordes vocales d'effectuer un mouvement standard.

Le cancer capture le fragment pharyngé, la mobilité normale des ligaments peut être préservée. La formation de cellules malignes est possible à un certain endroit - dans l’un des ganglions lymphatiques (jusqu’à 3 cm), du côté où la tumeur se développe.

La troisième étape est déterminée par les caractéristiques spécifiques:

La localisation de la tumeur - seulement l'ouverture du larynx, l'état des cordes vocales est très limité; il est possible de trouver un groupe de cellules malignes dans un noeud infecté (3 cm).

L'oncologie n'est diagnostiquée que dans l'espace, ce qui s'appelle le subpharyngé, avec la capture d'un noeud (moins de 3 cm).

Dans n'importe laquelle des cordes vocales, des cellules oncologiques sont formées, les nœuds s'infectent alternativement, se dilatant à 3 cm.

Cancer de la gorge stade 4

Le cancer de la gorge de stade 4 est classé dans les catégories IVA, IVB et IVC. Ils peuvent être distingués en fonction de leurs caractéristiques associées à la localisation. Il est généralement basé sur un organe tel que le larynx, ou plutôt sa région supérieure.

Les cellules d'oncologie infectent le cartilage de la glande thyroïde, affectant les tissus qui entourent le larynx. On trouve une tumeur dans les tissus du cou, la trachée, la glande thyroïde et dans l'œsophage. Les ganglions lymphatiques sont affectés non pas un, mais un par un.

Une ou plusieurs ganglions lymphatiques situés sur le cou sont atteints d'une tumeur, ce qui peut toucher les deux côtés du cou et leur taille ne dépassera pas 6 centimètres.

L'oncologie s'étend à des zones telles que le tissu entourant le larynx, à l'exclusion des organes énumérés au paragraphe précédent. Il existe un risque de limitation de la mobilité normale des cordes vocales.

Le cancer recouvre le canal rachidien, entourant progressivement l'artère carotide ou touchant les organes et les tissus de la cavité thoracique, se propageant vers un ou plusieurs ganglions lymphatiques pouvant atteindre n'importe quelle taille.

La tumeur se développe dans l'un des ganglions lymphatiques et atteint une taille de 6 cm. Il existe un risque de lésion du canal rachidien, la région de l'artère carotide avec les organes et les tissus de la cavité thoracique. La motilité des cordes vocales peut être affectée.

Stade IVC: A ce stade, la tumeur commence à dépasser le larynx.

Diagnostic du cancer de la gorge

Le diagnostic du cancer dans la région de la gorge consiste en des procédures spécifiques effectuées dans un ordre strict. À l'aide d'outils spéciaux, un professionnel examine la cavité du larynx et du pharynx. Également utilisé tomodensitométrie, biopsie, examen histologique.

Laryngoscopie. Une méthode telle que la laryngoscopie aidera à examiner le larynx, dans lequel un miroir spécial ou un laryngoscope est utilisé. La méthode consiste en un examen des cordes vocales et de la cavité de la gorge, afin d'identifier et de mener une étude de la tumeur en développement. Le laryngoscope à drogue est un tube complété par une caméra vidéo. Alors que la caméra vidéo permet d'examiner le larynx, un prélèvement de tissu est effectué en même temps, qui est ensuite utilisé pour un examen histologique - une biopsie.

Cette méthode est appréciée pour sa plus grande précision. Cela permet une image plus claire du diagnostic. À l'aide d'une biopsie, il est déterminé s'il existe un cancer de la gorge et quel est son type histologique. Cette information est utile car elle peut traiter efficacement la maladie.

Autres Appliquer d'autres méthodes - tomographie par ordinateur, échographie, tomographie par émission de positrons, imagerie par résonance magnétique (IRM). Ce sont des procédures qui permettent d’obtenir des données importantes sur la taille de la formation, de connaître l’état des tissus adjacents à la tumeur, d’évaluer la taille des ganglions lymphatiques.

Peut-être que les résultats de cet algorithme de recherche aideront à identifier le cancer du patient dans la région de la gorge. Il existe également des procédures de diagnostic supplémentaires. En particulier, les stades de la maladie sont détectés en clarifiant sa prévalence, etc.

Traitement du cancer de la gorge

Le cancer de la gorge est également appelé cancer de la gorge et du larynx. Il est entré dans la liste de l’un des vingt types de maladies les plus courantes de la catégorie oncologique. Son développement peut commencer chez les patients des deux sexes. Mais les statistiques confirment qu'il apparaît généralement chez les hommes.

Ce type de cancer se développe généralement à partir d'un tissu tel que l'épithélium. Vous pouvez distinguer les carcinomes épidermoïdes et basocellulaires de cette région, ainsi que les sarcomes. Les statistiques indiquent qu'un type d'oncologie squameuse d'un organe donné est généralement diagnostiqué.

Chaque année, le cancer de la gorge touche des dizaines de milliers de patients. Environ 40% des personnes malades ne peuvent pas vaincre la maladie.

Parmi les principaux signes de cancer de la gorge figurent les néoplasmes détectés dans la zone concernée. C'est une erreur de traiter directement les excroissances ou les plaies à partir desquelles une substance particulière est libérée. Il est également insensé d'essayer séparément de se débarrasser des difficultés à avaler, de la sensation de manque d'air, du processus problématique de la respiration.

Le plus important est la prévention de cette maladie, qui permet d’éviter les traitements complexes et la survenue de complications.

Avant tout, les facteurs de risque de la maladie doivent être évités. Ceux-ci incluent non seulement ceux mentionnés ci-dessus, mais aussi:

Maladies des voies supérieures de nature chronique, catégorie récurrente - par exemple, laryngite chronique.

Et quelques autres.

Pour prévenir cette maladie, vous avez besoin de:

Adhérer à une nutrition adéquate, en se concentrant sur les légumes, les fruits, les produits laitiers, les céréales, etc.

Ne pas manger épicé, salé, frit.

Abandonnez les mauvaises habitudes ou réduisez-les au minimum.

Essayer de mener une vie active, trouver constamment le temps de marcher en plein air, une activité physique modérée et constante.

Si vous ne pouvez pas éviter le contact constant avec des agents cancérigènes potentiels, utilisez des moyens de protection spéciaux.

Observez attentivement l'hygiène du larynx et de la bouche.

Pour mener des examens prophylactiques, dont le but est de détecter un cancer de la gorge, cela ne prend que quelques jours; La douleur n'entraîne pas l'intervention, à l'exception d'une biopsie. C'est la méthode la plus précise pour établir cette maladie. Les erreurs sont très rares, 99% des résultats sont corrects.

Si les mesures préventives n'ont pas aidé, un traitement urgent est nécessaire. Plus tôt il sera lancé, meilleurs seront ses résultats. Le pronostic est le suivant: la survie atteint actuellement 70% au bout de 5 ans après la procédure de traitement.

Habituellement, le traitement est construit dans un complexe. Il comprend plusieurs techniques:

La méthode de radiothérapie.

Le traitement est réalisé dans un but spécifique - obtenir une libération maximale de la tumeur maligne par le patient, en restaurant les fonctions vitales d'un organe tel que le larynx. Rappelons qu'ils incluent respiratoire et protecteur. Ensuite, il est nécessaire de restaurer la capacité de parole de ce patient. Il peut être nécessaire de recourir à la correction des troubles de la parole (le patient est souvent enroué, aphonia à cause de la maladie).

A notre époque, une maladie telle que le cancer de la gorge est traitée par des méthodes combinées, au cours desquelles la radiothérapie et la chirurgie sont systématiquement appliquées.

La pratique médicale, dans ce cas, repose sur une combinaison de plusieurs méthodes:

Cette méthode de traitement du cancer de la gorge, à l'instar de la radiothérapie, consiste à affecter les cellules cancéreuses par radiation. Cette procédure est de plusieurs types - interne et externe.

Si nous parlons de radiothérapie externe, c'est comme suit. L'appareil se trouve directement à proximité du patient. De là émanent des rayons se dirigeant vers un néoplasme. Si la thérapie de contact est effectuée, une certaine quantité de substances radioactives est délivrée à la tumeur, éventuellement aux tissus situés à proximité. Cela se fait par des outils spéciaux. La trousse à outils vous est présentée - tubes, cathéters ou aiguilles. Cette thérapie est efficace si le patient arrête de fumer avant la procédure. L'opération est autorisée à n'importe quel stade de la maladie.

Les méthodes chirurgicales de caractère moderne sont représentées par les procédures suivantes:

Hordectomie (consiste à éliminer les cordes vocales).

Hémilaringectomie (est l'excision de la moitié touchée du larynx).

Laryngectomie épiglottique (procédure d'ablation de l'épiglotte).

Laryngectomie complète (excision du larynx; dans un ordre supplémentaire, un trou de respiration est pratiqué à la surface antérieure du cou, il est appelé une trachéostomie).

Laryngectomie partielle (consiste à enlever un fragment du larynx; cela aide à rendre la parole du patient).

Chirurgie au laser (à l'aide d'un laser - une sorte de couteau supprime le tissu affecté, l'opération se caractérise par l'absence de saignement).

Thyroïdectomie (excision d'un fragment ou de la totalité de la glande thyroïde se trouvant dans la zone du processus pathologique).

Un traitement chirurgical est d'abord effectué, suivi d'une étape de chimiothérapie ou de radiothérapie. Dans ce cas, les cellules cancéreuses sont traitées avec des médicaments cytotoxiques. Ils envahissent la circulation sanguine et tuent des cellules atypiques. Cette procédure est effectuée avant une opération telle que la radiothérapie, lorsque la taille de la tumeur est réduite.

Ces dernières années, les pratiquants ont commencé à avoir recours à des possibilités telles que les stabilisateurs de radio. Ces fonds peuvent augmenter la sensibilité de la tumeur à une opération telle que l'exposition à un rayonnement.

Traitement du cancer de la gorge avec des remèdes populaires

Le traitement du cancer du larynx avec des remèdes populaires peut être considéré comme une option supplémentaire. Différents types de traitement sont recommandés à différents stades - chirurgical, chimiothérapeutique, radiologique et combiné. Ce traitement est effectué dans les établissements médicaux concernés. Lorsque le cancer du larynx est diagnostiqué, plusieurs recettes adaptées à la médecine traditionnelle peuvent être trouvées.

Attention! Toutes les herbes énumérées sont très toxiques! Par conséquent, la consultation d'un phytothérapeute est nécessaire! Sinon, vous risquez de vous tromper de dosage et de nuire à votre santé.

Recette populaire broyée feuille de laurier. Cet ingrédient aura besoin de 3 tasses. Il a versé 500 ml de vodka. Billet a insisté 14 jours dans un endroit sombre, n'oubliez pas de le secouer périodiquement. Ensuite, le liquide est filtré et pris trois fois par jour, 1 cuillère à soupe. l Le parcours devrait être assez long.

Recourir souvent à l'aide d'arizema japonais. En Chine, l’usine a un autre nom - "étoile du ciel austral". Il traite plusieurs types de cancer - non seulement le larynx, mais aussi la peau et le sein. Médicinal est considéré comme une partie comme rhizomes de l'arizema, qui sont collectés à un certain moment - avant la formation des feuilles. Donc, pour la cuisson du bouillon 1 cuillère à soupe. l 500 ml d'eau bouillante sont versés dans la forme broyée de la forme broyée, puis bouillie à feu doux pendant 15 minutes. Insister sur la pièce pendant 1 h, filtrée. Utilisez 1/3 tasse, trois fois par jour. En broyant les rhizomes en poudre, effectuez un parcours, à l'intérieur - 3 fois par jour, par portions de 1,0-1,5 g.

Une autre plante de cette catégorie est la pantoufle maculée. Pour soigner l’oncologie, il est conseillé de préparer une décoction ou une teinture à base d’alcool contenant des fleurs, en respectant un ratio de 1:10. Utilisez 2 c. l 3-4 fois par jour. En outre, ce type de chaussure à pois peut remédier à l’épuisement.

Un autre remède populaire s'appelle la pruche tachetée. Vous pouvez lire sur cette technique ici.

Un cancer de la gorge est traité par une plante telle que le coot. Son jus frais, obtenu à partir de la plante entière, est passé dans un hachoir à viande. Ensuite, il doit être éliminé en appliquant le jus et la vodka à parts égales. Le mélange est conservé dans un endroit sombre et frais. Portion - 1 c. trois fois par jour. Il y a des cas où 1 cuillère à soupe est requise. l

L'auteur de l'article: Bykov Evgeny Pavlovich, oncologue

Cancer du larynx

Le cancer du larynx est une tumeur maligne du larynx à prédominance squameuse. Selon la localisation et la prévalence, le cancer du larynx peut se manifester par une altération de la voix, des troubles respiratoires (essoufflement, sténose laryngée aiguë et chronique), une dysphagie, un syndrome douloureux, une toux et des symptômes de cachexie cancéreuse. Les principales méthodes de diagnostic du cancer du larynx sont la laryngoscopie, les rayons X et le scanner du larynx, la biopsie endoscopique de la muqueuse laryngée et la biopsie des ganglions lymphatiques régionaux. Le traitement du cancer du larynx implique une chirurgie radicale (résection du larynx ou laryngectomie), une radiothérapie et une restauration de la fonction vocale, parfois une chimiothérapie est utilisée.

Cancer du larynx

Le cancer du larynx est un cancer assez commun. Dans la structure globale des tumeurs malignes, il représente 2,6% des cas. Parmi les néoplasmes malins de la tête et du cou en termes d'incidence du cancer du larynx prend la première place. Les patients atteints d'un cancer du larynx représentent environ 70% de tous les patients atteints d'un cancer des voies respiratoires supérieures. Le cancer du larynx touche principalement les hommes et il y a 9 à 10 hommes par femme malade. Le cancer du larynx le plus répandu survient chez les hommes de 65 à 75 ans, chez les femmes de 70 à 80 ans.

Causes du cancer du larynx

Le cancer du larynx, à l'instar d'autres tumeurs malignes, survient à la suite de la dégénérescence maligne de cellules initialement normales. Parmi les facteurs pouvant déclencher ce processus, on peut citer l’émission de tabac, l’abus d’alcool, la présence de maladies inflammatoires chroniques (laryngite chronique, laryngotrachéite, pharyngite, syphilis), les risques professionnels (travail dans la production d’amiante, de nickel, d’acide sulfurique). Le plus dangereux est l'effet combiné sur le tissu laryngé de l'alcool et de la fumée de tabac, qui peut également causer la croissance de tumeurs bénignes de la cavité buccale, un cancer de la langue, des lèvres, des joues, etc.

Un cancer du larynx peut survenir à la suite de la transformation maligne de certaines tumeurs bénignes du larynx (par exemple, des papillomes existants) et de la leucoplasie du larynx. Dans certains cas, le cancer du larynx est une conséquence de la propagation du processus tumoral dans le cancer du pharynx.

Classification du cancer du larynx

En oto-rhino-laryngologie, le cancer du larynx est classé selon son type histologique, son emplacement, son schéma de croissance, son stade de prévalence de la tumeur et également selon le système TNM international. Si nous parlons de la forme histologique, dans 95% des cas de cancer du larynx est un carcinome épidermoïde, 2% est un cancer glandulaire, 2% est un carcinome basocellulaire, 1% dans d’autres types de cancers rares. Le cancer du larynx peut avoir un schéma de croissance exophytique, endophyte (infiltrant) et mixte.

Par trait topographique, le cancer du larynx des parties supérieures (70%), moyennes (28%) et inférieures (2%) du larynx est isolé. Le cancer du larynx, situé dans sa partie supérieure, peut être localisé sur l'épiglotte, les ventricules du larynx et les plis dorsaux. Il se produit généralement d'une part, mais se propage rapidement de l'autre côté. Lorsque la tumeur est située dans les ventricules du larynx, elle ferme rapidement la lumière du larynx, provoquant des troubles respiratoires et de la phonation. Le cancer le plus commun du larynx, affectant sa section médiane. En règle générale, la tumeur est située sur une seule corde vocale. Même au stade initial, il en résulte une altération de la vocation, ce qui contribue à un diagnostic plus précoce du cancer du larynx de cette localisation. Le cancer du larynx, qui touche ses parties inférieures (espace podskladochnoe), se caractérise dans la plupart des cas par une croissance infiltrante intensive et se manifeste rapidement dans le côté opposé.

Selon la prévalence du processus tumoral en pratique clinique, le cancer du larynx est divisé en 4 étapes. Le stade I correspond à un cancer limité du larynx situé dans la couche muqueuse ou sous-muqueuse d'une région anatomique du larynx. Le stade II est caractérisé par un processus tumoral qui affecte complètement une partie du larynx, mais ne va pas au-delà et ne métastase pas. Le cancer du larynx de stade IIIa s'accompagne d'une extension du processus aux tissus sous-jacents, ce qui entraîne une restriction de la mobilité laryngée. Au stade IIIb, des parties adjacentes du larynx et / ou des ganglions lymphatiques régionaux sont impliqués dans le processus malin. Le cancer du larynx au stade IV touche la majeure partie du larynx, se déplace vers les organes voisins et / ou provoque des métastases régionales et distantes.

Symptômes du cancer du larynx

La clinique du cancer du larynx dépend du processus de localisation et de sa prévalence. Conformément à cela, le cancer du larynx peut avoir différents symptômes, l'ordre d'apparition et le degré de manifestation des principaux symptômes.

Les troubles de la voix surviennent au cours de la période initiale du cancer du larynx, s’il est localisé dans les cordes vocales. Si le cancer du larynx se situe dans d'autres départements, le trouble de la fonction vocale est observé ultérieurement et est associé à la propagation du processus malin. Les troubles de la voix liés au cancer du larynx se manifestent généralement par un enrouement ou un enrouement. Leur trait distinctif est un caractère permanent, sans périodes d'amélioration de la voix, observées dans les parésies neuropathiques et fonctionnelles du larynx. Chez les patients atteints d'un cancer du larynx, il se produit une progression graduelle de l'enrouement, la voix devient de plus en plus sourde et peut disparaître complètement.

Les troubles de la déglutition sont mis en évidence dans les cancers du larynx, qui occupe sa partie supérieure. Ils s'accompagnent d'une sensation de corps étranger du larynx et d'un syndrome douloureux croissant.

Les troubles respiratoires se développent le plus tôt dans le cancer du larynx dans la partie inférieure. Si le cancer du larynx se limite aux cordes vocales, des problèmes respiratoires peuvent survenir quelques mois, voire un an après le début de la croissance tumorale. Dans le cancer de la partie supérieure du larynx, des troubles respiratoires apparaissent également au stade commun ultérieur. Ils se caractérisent par un essoufflement croissant, qui survient tout d'abord lors d'un effort physique, puis au repos. Le rétrécissement graduel de la lumière du larynx au fur et à mesure de sa croissance permet au corps de s'adapter à l'hypoxie qui se produit. Ainsi, dans le cancer du larynx, le tableau clinique de la sténose chronique du larynx se développe. Sur son fond, lorsqu’il est exposé à des facteurs indésirables (infections virales respiratoires aiguës, allergies, infection secondaire), une sténose aiguë du larynx peut survenir.

Le syndrome douloureux est observé dans le cancer du larynx dans la partie supérieure et dans les processus tumoraux courants. Il peut être associé à la décomposition et à l'ulcération du cancer. Le cancer du larynx s'accompagne souvent d'irradiation de la douleur à l'oreille et de son intensification lors de la déglutition. Une douleur intense amène les patients atteints de cancer du larynx à refuser de manger.

La toux dans le cancer du larynx a une origine réflexe. Dans certains cas, il est accompagné de crises typiques du faux croup. La toux survient avec la libération d'une petite quantité de crachats muqueux. Avec l'effondrement du cancer du larynx ou l'ulcération des expectorations, il y a des traînées de sang. Avec la nature commune du cancer du larynx, la fonction de verrouillage du larynx en souffre et de la nourriture pénètre dans le larynx et la trachée, ce qui provoque une attaque de toux douloureuse indomptable.

Les symptômes communs du cancer du larynx sont causés par une intoxication par le cancer et se manifestent de manière prédominante dans le processus tumoral. Ceux-ci incluent la pâleur, la fatigue, la faiblesse générale, les maux de tête, les troubles du sommeil, l'anémie, la perte de poids significative.

Métastases. Le cancer du larynx de la partie supérieure métastase aux ganglions lymphatiques jugulaires supérieurs, le cancer de la partie inférieure du larynx aux ganglions lymphatiques péritrachéal et jugulaire inférieur. Le plus souvent, les métastases régionales sont accompagnées d'un cancer du larynx de la partie supérieure (35-45%) et d'un cancer de la partie inférieure du larynx, des métastases régionales sont notées dans 15 à 20% des cas. En raison du réseau peu développé de vaisseaux lymphatiques de la partie médiane du larynx, le cancer du larynx localisé est tardif et se métastase rarement aux ganglions lymphatiques régionaux. Des métastases à distance dans le cancer du larynx sont rarement observées. Dans 4% des cas, le cancer du larynx se métastase dans les poumons avec le développement d'un cancer du poumon, 1,2% étant responsable des métastases au foie, à l'œsophage et aux os. Les métastases du cancer du larynx au cerveau, à l'estomac et aux intestins sont extrêmement rares.

Diagnostic du cancer du larynx

Un diagnostic précoce est crucial pour le pronostic et le succès du traitement du cancer du larynx. À cet égard, il est nécessaire d’examiner chaque homme avec un oto-rhino-laryngologiste avec enrouement ou toux de genèse confuse, s’ils persistent pendant plus de deux à trois semaines. La sensation d'un corps étranger dans la gorge, qui ne s'accompagne pas de modifications otoscopiques du mal d'oreille, d'une hypertrophie des ganglions lymphatiques au cou est également alarmante pour le cancer du larynx.

La laryngoscopie complète permet le diagnostic préliminaire du cancer du larynx. Les changements endoscopiques identifiés dans le cancer du larynx peuvent être de la nature la plus diverse. Dans le cas de l'épithéliome des cordes vocales, une formation limitée est révélée, affectant un seul ligament et ayant l'apparence d'un tubercule. Dans d'autres cas, le cancer du larynx peut être défini comme une formation commune avec une surface bosselée, de couleur rougeâtre. Le cancer infiltrant du larynx se caractérise par un épaississement des cordes vocales et un saignement lors de la détection. Dans certains cas, le cancer du larynx a une apparence polypeuse. Une biopsie précise de la laryngoscopie d'une éducation aide à établir un diagnostic précis. Si l'examen histologique ne révèle pas de cellules cancéreuses et que le tableau clinique est favorable au cancer du larynx, un diagnostic peropératoire est alors possible.

Des méthodes supplémentaires dans le diagnostic du cancer du larynx sont les études de la fonction vocale, permettant d'évaluer la mobilité des cordes vocales, la forme de la glotte, etc. Elles comprennent la stroboscopie, l'électroglottographie, la phonographie. La prévalence du cancer du larynx est évaluée à l'aide d'une radiographie et d'une tomodensitométrie du larynx. La présence de métastases dans le tissu cervical est détectée par ultrasons. Une biopsie des ganglions lymphatiques est réalisée pour déterminer les métastases régionales.

Traitement du cancer du larynx

Les mesures thérapeutiques contre le cancer du larynx visent à éliminer complètement la tumeur et à restaurer la voix et la fonction respiratoire du larynx. Le choix des tactiques de traitement du cancer du larynx dépend de la localisation du cancer, de ses limites et de sa prévalence, de la présence de germination dans les structures et métastases voisines, de la radiosensibilité des cellules tumorales.

Radiothérapie Le cancer du larynx dans la partie médiane est hautement radiosensible. Par conséquent, le cancer du larynx de cette localisation est traité, à commencer par la radiothérapie. Si la tumeur est réduite d'un facteur 2 à la suite de la radiothérapie, la radiothérapie préopératoire peut être répétée. Cependant, dans ce cas, il existe un risque de complications après la chirurgie. L'exposition aux radiations, en tant que phase initiale du traitement, est également utilisée dans les cancers du larynx de stade I-II, situés dans ses parties supérieure et inférieure. La radiothérapie pour le cancer du larynx est réalisée dans des conditions normales et en combinaison avec une oxygénation hyperbare, qui augmente les effets nocifs des radiations sur les cellules cancéreuses et réduit les dommages causés aux tissus sains.

Chimiothérapie. La chimiothérapie commence le traitement du cancer du larynx de stade III-IV, situé dans la partie supérieure. Dans le cancer du larynx, localisé dans les sections moyenne et inférieure, la chimiothérapie est inefficace.

Le traitement chirurgical du cancer du larynx est effectué au plus tard 2 semaines après la radiothérapie, car 14 jours après la fin de l'exposition au rayonnement, la restauration des cellules tumorales commence. Les résections du larynx préservant les organes et l'hémilaringectomie sont efficaces dans les stades I-II du cancer du larynx. Afin de prévenir la sténose postopératoire du larynx pendant l'opération, une endoprothèse en expansion est insérée dans celui-ci, qui est retirée 3 à 4 semaines après l'opération. Le cancer du larynx de stade III-IV est une indication de la laryngectomie. Dans les cancers de la partie inférieure du larynx de stade III-IV, la radiothérapie peut être compliquée par une sténose aiguë. Par conséquent, le traitement commence immédiatement par une laryngectomie, en retirant 5 à 6 anneaux de la trachée supérieure pendant la chirurgie, et la radiothérapie est prescrite après la chirurgie. Si le cancer du larynx s'accompagne de métastases régionales, l'opération est complétée par une excision du tissu cervical et des ganglions lymphatiques. Si nécessaire, une résection des formations anatomiques du cou (muscle mastoïde sternocléidomastoïdien, veine jugulaire interne) impliquée dans le processus tumoral est réalisée.

La récupération de la fonction vocale après une laryngectomie est une tâche importante, qui aide le patient atteint d'un cancer du larynx à maintenir sa position professionnelle et sociale. Cette tâche est accomplie par l’installation d’une prothèse vocale et par des séances ultérieures avec un médecin téléphoneur.

Prévision et prévention du cancer du larynx

Sans traitement, le cancer du larynx dure de 1 à 3 ans, voire plus dans certains cas. Les patients atteints de roche laryngée décèdent des suites d'une asphyxie, d'une cachexie cancéreuse, d'un saignement arrosif lors de la propagation de la tumeur dans les principaux vaisseaux du cou, de complications broncho-pulmonaires (pneumonie infectieuse, pneumonie d'aspiration, pleurésie) et de métastases à distance. La survie à cinq ans après le traitement chez les patients atteints d'un cancer du larynx au stade I est de 92%, avec un cancer au stade II à 80% et au stade III à 67%.

Cancer de la gorge

Comme chacun le sait, le cancer est une tumeur maligne que l’on trouve absolument dans n’importe quel organe. La maladie est très insidieuse, car elle se développe longtemps sans aucun symptôme et ne peut être détectée qu'au dernier stade. En conséquence, le cancer prend trop de vies.

En cas de maladie, le cancer de la gorge se situe directement dans la gorge ou le larynx. Ces dernières années, de plus en plus de personnes ont un cancer de la gorge ou du larynx, ce qui en fait l'un des 20 cancers les plus courants. Vous trouverez ci-dessous des photos de ce à quoi ressemble un cancer de la gorge.

Causes du cancer de la gorge

Les causes fondamentales du cancer, les scientifiques médicaux n’ont pas encore découvert, il ya seulement le fait que les personnes qui consomment de l’alcool ou du tabac fument, la maladie survient le plus souvent. Cependant, il existe une version d'une prédisposition génétique à la maladie du cancer de la gorge ou d'un autre organe. Il est nécessaire de noter les facteurs possibles de cancer de la gorge:

  • tabagisme;
  • utilisation de boissons contenant de l'alcool;
  • risques professionnels (inhalation de poussières de charbon ou d'amiante);
  • négligence de l'hygiène buccale;
  • consommation excessive de viande salée;
  • l'hérédité;
  • maladies chroniques (pharyngite, laryngite, angine de poitrine).

Dans de très rares cas, un cancer de la gorge peut survenir à la suite d'une leucoplasie ozlokachestvlenie, de papillomes de longue date et d'autres formations bénignes dans la région de la gorge.

Comment reconnaître le cancer de la gorge?

Bien souvent, les premiers symptômes ressemblent à ceux d’autres maladies de la gorge ou des voies respiratoires.

Sélectionnez les premiers signes de cancer de la gorge:

  1. toux sèche et / ou mal de gorge;
  2. enrouement;
  3. maux de gorge et difficulté à avaler;
  4. l'odeur de "pourri" de la bouche;
  5. ganglions lymphatiques cervicaux élargis;
  6. déficience auditive;
  7. l'anémie.

Principaux symptômes du cancer de la gorge

Manifestation du cancer de la gorge

La manifestation d'une tumeur maligne de la gorge dépend de l'emplacement de la formation. Si son lieu d'apparition est la partie supérieure du pharynx, la douleur est localisée dans la gorge et ressemble à un mal de gorge.

Si le lieu de l'événement est considéré comme une gorge, il se produit alors une douleur lors de la déglutition, une sensation de crudité, moins souvent un mal de dents.

Lorsque le cancer se forme sur les cordes vocales, la voix est enrouée, il est même possible de disparaître complètement, ainsi qu'un essoufflement ou une difficulté respiratoire, une sensation de corps étranger dans la gorge. Vous pouvez voir comment les symptômes du cancer de la gorge sont visibles sur la photo.

Au stade initial, les symptômes suivants du cancer de la gorge et du larynx peuvent être identifiés:

  • un changement significatif dans le son de la voix;
  • l'apparition d'un enrouement dans la voix, alternant avec une perte de voix;
  • douleur en avalant des aliments et de la salive;
  • sensation de présence d'un objet étranger dans la gorge;
  • possibilité d’essoufflement.

Nous soulignons également quels sont les symptômes du cancer de la gorge qui apparaissent tardivement:

  • traînées de sang dans les expectorations;
  • difficulté à faire passer des aliments dans l'œsophage;
  • ne met pas fin au mal de gorge et ne peut pas être traité, comme le mal de gorge;
  • toux, se transformant en attaque;
  • oreille et mal aux dents;
  • perte de dents;
  • une forte augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux;
  • manque d'appétit et, par conséquent, perte de poids importante.

La toux en présence d'éducation dans la gorge se produit réflexe et est accompagnée par la libération de mucus, avec des traînées de sang possibles, en raison d'une violation de l'éducation. La toux peut être due à une violation du verrouillage du larynx et à la pénétration de parties de la nourriture dans la trachée.

Les causes probables de la douleur sont dues à la présence d'éducation dans la gorge supérieure. La douleur peut être transmise à l'oreille, mais aussi pire en cas d'ingestion, ce qui est la raison pour laquelle il ne mange pas.

Avec le cancer de la gorge non traité, la maladie permet la métastase des ganglions lymphatiques péritrachéaux, supérieurs et inférieurs. La présence la plus fréquente de métastases régionales en présence d’éducation dans les parties supérieures du larynx, respectivement, la métastase la moins fréquente avec lésions du milieu du larynx.

En général, l'évolution de la maladie varie en fonction de l'emplacement du processus anormal et de sa couverture. Dans ce cas, non seulement les signes de la maladie peuvent changer, mais également le degré de leur manifestation et leur séquence d'apparition.

Beaucoup de question importante, comment vérifier votre gorge pour le cancer? Le diagnostic du cancer de la gorge seul, avec l'aide de l'inspection et de la palpation, est impossible. Le diagnostic ne peut que dentiste, oto-rhino-laryngologiste ou ORL chez le commun des mortels. Plus la maladie est détectée tôt, plus les chances de guérison absolue sont élevées, sans trop de dégâts. Mais, dans la plupart des cas, la tumeur se trouve déjà en présence d'ulcères dans la gorge.

Si le médecin détecte des signes de cancer de la gorge et du larynx, il effectue immédiatement des manipulations, qu'il s'agisse d'une radiographie, d'une biopsie, d'un dépistage par ultrasons ou d'une imagerie par résonance magnétique. Si des cellules anormales sont détectées, un diagnostic décevant sera posé.

Tests de marqueurs tumoraux en Israël

Oncologue, Professeur Moshe Inbar

Si vous souhaitez obtenir un diagnostic précis à 100%, il est judicieux de passer des tests de marqueurs tumoraux dans l’une des plus grandes cliniques d’Israël, par exemple dans la clinique Top Ikhilov de Tel Aviv. Ici, au niveau actuel, toutes les études sur les marqueurs tumoraux sont effectuées. Ceux-ci comprennent:

• Tests sanguins pour le CEA (antigène cancer-foetus). En Israël, ce test est utilisé pour diagnostiquer les récidives de cancers de l'estomac, des intestins, des poumons, du sein et de certains types de cancers de la thyroïde. Dans le cadre de cette étude, des spécialistes israéliens utilisent des systèmes de test innovants dotés d'un anticorps monoclonal, le citumoumab. Cela vous permet de déterminer avec précision le type de tumeur maligne.

• Test sanguin pour le PSA (antigène spécifique de la prostate). Seul un urologue hautement qualifié peut interpréter correctement les résultats de cette étude. Ce sont les spécialistes qui diagnostiquent le cancer de la prostate en Israël. Un taux de PSA élevé est toujours révélateur d'un cancer de la prostate: l'échographie transrectale, la rétention urinaire aiguë et d'autres conditions peuvent influer sur cette augmentation. Les experts israéliens évaluent les résultats de l'analyse en tenant compte de ces facteurs. De plus, le niveau de PSA est évalué en dynamique et en combinaison avec les résultats d'autres études.

• Définition des marqueurs tumoraux tissulaires. Ces marqueurs tumoraux ne sont pas détectés dans le sang, mais dans les tissus tumoraux. Celles-ci comprennent, par exemple, la détermination de la sensibilité des cellules tumorales aux hormones œstrogène et progestérone, aux facteurs de croissance tissulaire HER1 et HER2 (dans le cancer du sein). Les oncologues israéliens utilisent largement les marqueurs de tumeurs tissulaires pour la sélection du traitement du cancer personnalisé, le plus efficace pour un patient particulier.

Stades du cancer de la gorge

Les stades de développement du cancer et de tous les organes sont très similaires, nous allons donc souligner les plus communs:

  • La première étape est caractérisée par des dommages à l'ADN, l'apparition de cellules anormales et la division incontrôlée de ces mêmes cellules;
  • la deuxième étape est caractérisée par l'apparition d'une formation maligne;
  • la troisième étape est connue pour la division active de cellules anormales, accompagnée de métastases;
  • quatrième étape, c'est la dernière. Les signes de cette étape sont les plus visibles et les plus prononcés. La nouvelle croissance pénètre dans d'autres organes, provoquant des métastases. La plupart des gens à ce stade ont perdu tout intérêt pour la vie et se sentent extrêmement mal.

Degrés inhérents au cancer de la gorge

  1. zéro degré ou soi-disant précancer. L'éducation est encore juste dans l'embryon et ne s'est propagée nulle part, elle n'a touché que la membrane muqueuse;
  2. Au premier degré, l'éducation est déjà apparue dans certains organes, que ce soit le pharynx ou le larynx, mais les métastases ne sont pas encore apparues;
  3. deuxième degré. L'éducation s'est multipliée dans la gorge et peut avoir métastasé les ganglions lymphatiques;
  4. le troisième degré est caractérisé par la formation de grandes tailles, qui ont pénétré dans les organes et les tissus voisins, avec de multiples métastases et ulcères;
  5. quatrième degré. Les métastases se sont largement répandues dans tous les organes et tissus.

À leur tour, les derniers degrés de cancer de la gorge sont divisés en fonction de la gravité de leur survenue.

Le cancer de la gorge du troisième degré est divisé en les étapes suivantes:

  • 3Un diplôme se caractérise par la germination de l'éducation dans une seule partie du larynx, où il se trouve, sans pour autant atteindre d'autres parties de la gorge;
  • Le degré 3B est caractérisé par la diffusion de l’éducation dans tous les départements du larynx et une germination au-delà de leurs limites, peut-être par la présence d’une métastase unique dans l’organe régional.

Le cancer de la gorge au quatrième degré est divisé en degrés 4A, 4B, 4C et 4D.

  • 4A, le degré de formation de gorge est caractérisé par la reproduction de la formation dans des organes et des tissus adjacents;
  • 4B degré - caractérisé par la propagation de l'éducation dans une zone importante du larynx et sa divergence dans les tissus sous-jacents;
  • Degré 4C - caractérisé par la présence de multiples métastases immobiles dans les ganglions lymphatiques du cou;
  • Le degré 4D de la maladie est caractérisé par la présence de métastases distantes dans d'autres organes du corps humain.

Pronostic de la maladie

Quel est le pronostic pour le cancer de la gorge? Tout dépend du processus malin et de la méthode de traitement de la maladie. Si vous ne faites pas attention et laissez tout suivre son cours, alors les prévisions ne sont pas rassurantes, la mort peut arriver très rapidement. Après avoir appris le terrible diagnostic, ne vous cochez pas, vous devez être optimiste. Dans ce cas, il sera plus facile pour le corps de résister au cancer et les chances de gagner augmenteront considérablement.

Pronostic pour le cancer de la gorge, en fonction de plusieurs facteurs:

  • l'âge de la personne atteinte de la maladie;
  • caractéristiques individuelles de l'organisme;
  • le degré de développement des néoplasmes.

Il y a le fait que l'éducation sur les cordes vocales se développe beaucoup plus lentement et ne métastasera pratiquement pas ce qu'elle aurait été ailleurs dans la gorge. Encore une fois, la rechute aggrave considérablement le pronostic.

Le pronostic est favorable à la fois au premier et au second stade et équivaut à environ 85-95% du taux de guérison sur une période de 5 ans.

Dans le troisième stade de la maladie, la guérison dans la période de 5 ans est de 55-65% des cas.

Au quatrième stade du cancer, le pronostic est mauvais, le taux de survie est inférieur à 20%.

A Propos De Nous

Selon les statistiques médicales, le cancer occupe une place prépondérante dans le nombre de cas. Aujourd'hui, la médecine moderne a fait de grands progrès et la plupart des néoplasmes malins sont traités avec succès.