Les premiers signes de cancer de la gorge, diagnostic et traitement

Le cancer est une menace directe pour la vie humaine. Le cancer de la gorge (larynx) ne faisant pas exception à la règle, la population devrait être pleinement informée non seulement des signes de cette terrible maladie, mais également des activités de diagnostic en cours et du traitement adéquat.

Causes du cancer du larynx et facteurs de risque

Les principales raisons de la formation d'une tumeur maligne ne sont que deux:

  1. Processus inflammatoire à long courant. Cette pathologie dure 5 à 10 ans et se caractérise par l'intensité de la manifestation.
  2. Mauvaise réparation des tissus. En médecine, ce processus s'appelle également pervers, ce qui se caractérise par l'apparition de cellules atypiques ("mauvaises").

Certaines maladies sont également considérées comme des précurseurs du cancer de la gorge (larynx). En d’autres termes, les médecins pensent que s’ils le sont déjà, la formation d’une tumeur maligne commencera tôt ou tard. Ces maladies incluent:

  1. La dyskératose - une affection caractérisée par une formation excessive de protéines kératiniques dans la muqueuse pharyngée (larynx). De plus, en médecine, il existe deux variantes de cette maladie: la leucoplasie et la leucératose.
  2. Pachydermie - Pathologie associée à l'épaississement d'une zone limitée de la membrane muqueuse sur la surface interne du pharynx (larynx). Le diagnostic de cette maladie est difficile car il est nécessaire d'examiner le tissu affecté au microscope pour identifier la maladie.
    S'il vous plaît noter:la probabilité de développer une tumeur maligne du pharynx ne sera élevée que si l'épaississement pathologique de la membrane muqueuse est situé à proximité immédiate des cordes vocales. Avec d'autres localisations, les cellules cancéreuses ne se forment jamais.
  3. Papillomes laryngés. Cette maladie est très fréquente chez l'adulte et le moment de la formation de cellules malignes sur les papillomes est impossible à établir. Les médecins suggèrent que ces périodes dépendent de la présence ou de l'absence de facteurs prédisposants.

Il faut immédiatement dire que les pathologies de la gorge (larynx) susmentionnées ne se développent pas toujours en tumeurs malignes - avec un traitement bien conduit, le risque de développer un cancer diminue en moyenne de 70%.

Les facteurs pouvant déclencher le développement d'un cancer de la gorge (larynx) sont:

  • cris fréquents - une charge vocale constante est impliquée;
  • consommation constante d'aliments chauds et épicés;
  • abus d'alcool - les parties supérieures du larynx (gorge) sont exposées aux effets directs de l'alcool éthylique, qui provoque une irritation et des lésions de la membrane muqueuse;
  • tabagisme et risques professionnels - travail à des températures élevées, dans des pièces poussiéreuses, par inhalation de substances agressives (résines phénoliques, suie, benzène);
  • maladies inflammatoires de la gorge (larynx), survenant sous une forme chronique - par exemple, la laryngite;
  • cicatrices sur la gorge muqueuse pouvant apparaître après la syphilis, le sclérome, les brûlures et la tuberculose.

Classification du cancer de la gorge (larynx)

Le plus souvent, on parle de «cancer de la gorge», mais d’un point de vue médical, il est quelque peu incorrect. Conformément à la classification internationale des maladies, il sera correct d'appeler la pathologie le cancer du larynx et d'indiquer la localisation exacte du processus pathologique. Les symptômes de la maladie considérée diffèrent considérablement en fonction du niveau de localisation de la tumeur et ce principe est devenu la base de la classification de la maladie. Classiquement, la classification des tumeurs malignes du pharynx identifie les groupes suivants:

  • cancer des cordes vocales;
  • cancer du vestibule du larynx (la tumeur est située au-dessus des cordes vocales);
  • tumeur maligne du cartilage laryngé;
  • cancer sous l'appareil vocal.

Outre la division topographique de la maladie à l'étude, il existe également une classification TNM. Il détermine la gravité du processus tumoral, les dommages aux ganglions lymphatiques et la présence de métastases. Cette classification est nécessairement indiquée par le médecin lors du diagnostic dans la détection du cancer de la gorge. Le principe de déchiffrement de cette classification est simple - la lettre dans l'abréviation signifie un signe clinique spécifique, et la figure - la gravité du processus:

  • T (0-4) est la taille de la tumeur (tumeur);
  • N (0-3) - le degré d'endommagement des ganglions lymphatiques;
  • M (0-1) - l'absence ou la présence de métastases dans le corps.

Le pronostic le plus favorable pour le patient sera diagnostiqué avec le cancer du larynx avec la désignation N0M0, c'est-à-dire que les symptômes de la pathologie sont de nature locale et que le traitement sera certainement efficace.

Symptômes du cancer de la gorge (larynx)

Le tableau clinique du cancer de différentes parties de la gorge (larynx) est très différent, il est donc utile d’examiner toutes les options possibles séparément.

Cancer du vestibule du larynx (au-dessus des cordes vocales)

Le plus souvent, les patients présentant un tel arrangement de tumeur maligne tardent à chercher une assistance médicale qualifiée. Et cela est dû aux symptômes flous, qui sont souvent confondus avec une évolution chronique de l'amygdalite. Mais dès que la tumeur maligne située au seuil du larynx se développera, le patient sera perturbé par les symptômes suivants:

  • sensation constante d'inconfort dans la gorge et présence d'un corps étranger;
  • toux sèche continue, que même les médicaments antitussifs et mucolytiques les plus puissants ne permettent pas d'éliminer;
  • essoufflement;
  • douleur lors de la déglutition;
  • essoufflement grave;
  • bâillonnement fréquent.

Cancer des cordes vocales

C'est ce type de tumeur maligne dans la gorge (larynx) qui est le plus facilement diagnostiqué aux stades précoces du développement, car presque immédiatement après la formation d'une tumeur, le patient développe des symptômes caractéristiques - enrouement et modification de son tonus. En même temps, ni l’antibiothérapie, ni l’utilisation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, ni l’hormonothérapie n’ont d’effet thérapeutique.

Cancer de la région sous-vocale du larynx

Cette partie de la gorge est très étroite et l’apparition même d’une petite tumeur provoque des difficultés respiratoires. Les patients atteints de ce problème sont donc traités dès les premiers stades de la maladie. Le bronchodilatateur et les antispasmodiques, symptômes typiques du cancer de la gorge (larynx), ne permettent pas de supprimer le symptôme de difficulté respiratoire.

À mesure que la tumeur maligne se développe, les symptômes de la pathologie dans différentes parties du larynx deviennent similaires et les médecins identifient à ce stade un certain nombre de symptômes courants de la maladie considérée:

  • toux avec expectorations abondantes, accompagnée d'une douleur lancinante dans la gorge et, dans la plupart des cas, caractérisée par la présence de sang rouge dans les expectorations;
  • perte d'appétit, faiblesse générale et malaise, les patients maigrissent brusquement;
  • essoufflement de nature mixte - le patient se plaint de la difficulté à faire de l'exercice, à inspirer et à expirer;
  • mauvaise haleine

S'il vous plaît noter: si le cancer de la gorge (larynx) a déjà donné des métastases, les symptômes caractéristiques des organes spécifiquement atteints seront présents. Les métastases affectant la maladie en question touchent le plus souvent les poumons, le foie et la rate et, chez la femme, le cancer de la gorge au stade avancé peut être accompagné de métastases au niveau des glandes mammaires et des ovaires.

Mesures de diagnostic

Tout d'abord, la palpation (palpation) de toute la région du cou est réalisée, car il y a toujours une déformation du cou et un déplacement du cartilage au cours d'une tumeur. La palpation peut sentir une certaine formation arrondie de consistance dense, avec des bords lisses et même avec une certaine douleur.

En principe, toute personne peut effectuer un test de diagnostic pour détecter un cancer de la gorge (larynx) à la maison: vous devez exercer une pression sur le cartilage thyroïdien à droite, puis à gauche et le déplacer de quelques centimètres. Normalement, un resserrement du cartilage devrait être entendu, mais son absence peut être une indication indirecte de la présence d'une tumeur.

S'il vous plaît noter: en aucun cas le test spécifié ne doit pas constituer le diagnostic final! Seul un spécialiste, après des examens de laboratoire et des instruments, peut établir un diagnostic précis. Mais l'absence d'un resserrement caractéristique devrait être une raison d'aller chez un médecin.

En général, les méthodes de diagnostic en laboratoire spécifiques à la maladie considérée ne sont pratiquement pas informatives: une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes, un taux élevé de leucocytes et une protéine C-réactive seront révélés. Les mêmes indicateurs sont également présents dans le cas d'un processus inflammatoire progressif, ils ne conviennent donc absolument pas au diagnostic différentiel.

Méthodes d'examen instrumental du patient lors d'activités de diagnostic:

  1. Laryngoscopie indirecte. Il s’agit d’un examen du larynx à l’aide de miroirs, permettant de détecter le cancer des cordes vocales. Cette procédure est effectuée rapidement, aucune préparation spécifique du patient n’est requise, mais le médecin ne peut examiner la membrane muqueuse de la gorge que de manière superficielle.
  2. Laryngoscopie directe. La soi-disant inspection du larynx avec un appareil spécial (laryngoscope), qui permet d’examiner plus en profondeur la muqueuse laryngée, mais ne permet pas de détecter le cancer du sous-glouton. Lors d'une laryngoscopie directe, des complications sont possibles - spasme des cordes vocales et altération de la parole du patient.
  3. Fibrolaryngoscopy. À l'aide d'un dispositif optique flexible, éclairé par une caméra vidéo et une source de lumière, le médecin peut examiner trois parties du larynx. De plus, lors de cet examen, le médecin procède à une biopsie (si nécessaire). La fibrolaryngoscopie est réalisée sous anesthésie locale - le patient est irrigué avec de la lidocaïne larynx.
  4. Microlaryngoscopie directe. Un microscope spécial est inséré dans le larynx du patient, ce qui permet d'examiner la muqueuse entière à n'importe quel niveau. Cette méthode de diagnostic permet d’identifier le cancer du larynx à cellules squameuses. Une microlaryngoscopie directe est réalisée sous anesthésie générale, ce qui peut entraîner une altération de la conscience, des maux de tête, une atonie du tractus gastro-intestinal et de la vessie.

En outre, une radiographie du cou sous deux projections standard, une tomodensitométrie du cou et une IRM du cou, peut être attribuée aux patients suspects d'un cancer de la gorge (larynx). Cependant, malgré l’excellent contenu en informations des méthodes de diagnostic modernes, la confirmation de la maladie considérée n’est faite qu’après un examen histologique d’un fragment de la muqueuse laryngée (biopsie).

Traitement du cancer de la gorge (larynx)

Après avoir examiné les résultats d’une étude sur un patient, seul un oncologue qualifié peut choisir un traitement adéquat et efficace pour la maladie en question. Actuellement, la pratique clinique dans le traitement des tumeurs malignes de la gorge (larynx) comprend plusieurs moyens:

  1. Destruction tumorale par laser. Un tel traitement ne sera efficace qu'avec la tumeur T1, après récupération, la voix du patient ne changera pas, aucune difficulté à avaler ne sera constatée.
  2. Traitement chirurgical. Les médecins préfèrent souvent cette méthode particulière en l'absence de métastases et d'invasion tumorale dans les organes voisins. L'opération peut être réalisée et préserver l'organe (la tumeur est excisée), et radical (le larynx est enlevé avec la tumeur, et à sa place est placé un greffon).
  3. Traitement de faisceau. En général, il existe de nombreuses variantes et schémas de radiothérapie, mais une méthode d’exposition spécifique est choisie individuellement par un expert. Le cancer du larynx implique une large exposition aux rayonnements ionisants - la zone allant de la clavicule à la mâchoire inférieure est touchée.
  4. Traitement combiné. Dans ce cas, le médecin combine la radiothérapie et la chirurgie et, pour obtenir un effet optimal, la pause entre ces deux méthodes de traitement de la maladie doit être d’au moins 2 semaines.

Il convient de noter que scientifiques et médecins travaillent constamment au développement et à l’introduction de nouveaux traitements pour le cancer de la gorge (larynx). Même il y a 40 ans, le diagnostic de la maladie considérée équivalait à une phrase, mais le pourcentage de récupération approche les 63%.

Le cancer de la gorge (larynx) est une maladie dangereuse, comme toutes les tumeurs malignes. Seul un diagnostic opportun et un traitement approprié sont des garants du rétablissement. Une personne doit donc réagir à un inconfort même mineur dans la gorge en demandant une assistance médicale qualifiée.

Yana Alexandrovna Tsygankova, critique médicale, praticienne générale de la catégorie de qualification la plus élevée

4,649 vues totales, 2 vues aujourd'hui

Gonflement de la gorge

Publié par: admin le 13/04/2016

Les tumeurs affectant la gorge comprennent les tumeurs du pharynx et du larynx, qui présentent leurs propres symptômes caractéristiques et doivent être examinées séparément. Parmi les tumeurs de ces localisations, il existe à la fois des variantes bénignes et malignes de ces tumeurs.

Tumeurs laryngées

Une tumeur bénigne du larynx dans la population se produit beaucoup plus souvent que le cancer. De telles tumeurs ne limitent pas la mobilité des cordes vocales.

Parmi les tumeurs bénignes du larynx, on trouve souvent:

Les formations laryngées bénignes les plus rares incluent:

Les fibromes et les papillomes représentent plus de 85% des tumeurs bénignes du larynx. En termes de structure tissulaire, leur structure est similaire. Le fibrome à haute teneur en fluide intercellulaire est appelé polype. Le papillome a également une base de tissu conjonctif, cependant, il contient un réseau vasculaire développé et son extérieur est recouvert d'épithélium squameux. À l'examen, il ressemble à une papille ou à un "chou-fleur".

La cause exacte des papillomes est inconnue. Les médecins associent souvent l'apparition de telles tumeurs dans la gorge au HPV (virus du papillome humain).

Ces types de tumeurs de la gorge sont beaucoup plus fréquents chez les enfants de moins de cinq ans. Symptômes caractéristiques des papillomes laryngés:

  • Enrouement;
  • Enrouement;
  • Violation de la phonation;
  • Aphonia;
  • Difficulté à respirer;
  • Essoufflement.

Pour les fibromes, les hémangiomes, les lymphangiomes et les mixomes, des symptômes similaires aux papillomes sont caractéristiques. Les variantes de tumeurs listées ne diffèrent que par les résultats de la laryngoscopie et par les données des recherches en biopsie.

Traitement des tumeurs bénignes de la gorge

La principale méthode de traitement est la chirurgie. Il est à noter que souvent après l'intervention, la tumeur peut récidiver. Le papillome récurrent chez l'adulte est un précurseur dangereux du cancer du larynx. Dans la mesure du possible, ils ont tendance à éviter les chirurgies ouvertes, principalement en vue de fournir un accès endolaryngien. Le risque d'asphyxie, en particulier chez les jeunes enfants, utilise une trachéostomie.

Appliquer la sclérothérapie sur les hémangiomes et les lymphangiomes.

Tumeurs malignes du larynx.

Les tumeurs malignes de la gorge comprennent le cancer du larynx. Pour le cancer du larynx, les scientifiques ont identifié les facteurs de risque suivants:

  • Papillomatose chez l'adulte;
  • Fibroma rezidiviruyu;
  • Leucoplasie;
  • Changements cicatriciels d'origine tuberculeuse;
  • Brûler les cicatrices.

Le tableau clinique du cancer est diversifié. Les principaux symptômes du cancer du larynx:

  • Sécheresse de la gorge;
  • Chatouilles, sensation de corps étranger dans la gorge;
  • Enrouement, enrouement, aphonie. Violation de la phonation, principalement due à la perte de la fonction des cordes vocales du côté gauche. La corde vocale gauche est statistiquement affectée beaucoup plus souvent que du côté droit;
  • Difficulté à respirer, avec une grande taille de tumeur;
  • Définition de la formation de tumeurs dans le champ de la pomme d'Adam. L'augmentation de la taille de la tumeur chez les femmes peut créer l'apparence de "pomme d'Adam imaginaire";
  • Plaintes des patients sur le changement de la mobilité de la pomme d'Adam. Atteignant une taille importante, la tumeur s'infiltre dans les tissus adjacents (Adony, glande thyroïde);
  • Syndrome douloureux;
  • Il peut y avoir des plaintes du coeur. Dans les cas où une tumeur est irritée par le tronc du nerf vague situé à proximité, le patient peut ressentir un rythme cardiaque, des interruptions du travail du cœur, une arythmie;
  • Moins fréquentes sont les plaintes de l'estomac. Lorsque le nerf vague est irrité, les fonctions motrices et sécrétoires de l'estomac sont perturbées.

Diagnostic du cancer du larynx

Le diagnostic primaire comprend l'anamnèse et l'examen. Ensuite, passez à l'oropharyngoscopie. Appliquer des méthodes de laryngoscopie directe et indirecte.

Ensuite, allez aux méthodes de recherche instrumentales:

  • Examen fibroscopique avec prise de biopsie;
  • Échographie de la gorge;
  • Examen radiographique;
  • Tomographie par ordinateur;
  • Imagerie par résonance magnétique.

Traitement du cancer du larynx

Dans le traitement du cancer du larynx, deux méthodes principales sont utilisées: la méthode chirurgicale et la méthode par rayonnement. La chimiothérapie peut compléter les deux techniques proposées. Pour le cancer du larynx se caractérise par des rechutes, auquel cas les patients subissent un traitement répété. Aux derniers stades de la maladie, avec l'impossibilité d'un traitement radical, les soins palliatifs sont applicables.

Pour le traitement des métastases, une intervention chirurgicale est réalisée avec le soutien de médicaments et de radiothérapies. L'opération d'enlèvement des ganglions lymphatiques (dissection) avec des foyers métastatiques est réalisée après un examen détaillé du patient. Une approche intégrée en oncologie est la clé d'un bon pronostic.

Tumeurs du pharynx

Les tumeurs bénignes du pharynx sont jusqu'à dix fois plus fréquentes que les néoplasmes malins.

Les tumeurs bénignes du pharynx comprennent:

Les manifestations cliniques des tumeurs bénignes du pharynx:

  • Sensation de corps étranger dans la gorge;
  • Maux de gorge;
  • Plaintes du système respiratoire. Obstruction ou impossibilité de respirer par le nez;
  • Changement de voix, nasal.

Diagnostic des tumeurs bénignes du pharynx

Le diagnostic repose sur les plaintes collectées, l'historique de la maladie et les données générales de l'examen. Le diagnostic préliminaire est confirmé par des méthodes de recherche supplémentaires. Effectuer un rino et une pharyngoscopie. Une biopsie est prise pour confirmer la bénignité de la tumeur. La biopsie de la cible est la référence en matière de diagnostic des tumeurs. La réalisation d'imagerie par résonance magnétique et informatique est recommandée pour les tumeurs de grande taille. L'échographie est également rationnelle dans le traitement de tumeurs bénignes.

Traitement des tumeurs bénignes du pharynx:

La méthode de choix est une intervention chirurgicale planifiée. Les opérations sont effectuées par accès intra-pharyngé, le patient, le plus souvent n'a pas besoin d'anesthésie générale, utilise une anesthésie locale. La cryothérapie est souvent utilisée pour les papillomes. En ce qui concerne les hémangiomes, la technique de sclérothérapie et la coagulation diathermique sont présentées.

Dans des cas exceptionnels, lorsque la taille de la tumeur ne permet pas un accès intrapharyngé, les chirurgiens ont recours à la pharyngotomie latérale. Ce type d'intervention nécessite une anesthésie générale.

Tumeurs malignes du pharynx

De nombreux types de néoplasmes sont caractéristiques du pharynx, mais le carcinome épidermoïde est le plus fréquent. Le carcinome épidermoïde représente jusqu'à 70% de toutes les tumeurs malignes du pharynx. Les néoplasmes malins non épithéliaux comprennent les lymphosarcomes et les lymphomes, qui représentent jusqu'à 20% de la pathologie tumorale maligne du pharynx.

Les symptômes cliniques sont en grande partie déterminés par la nature de la croissance tumorale et sa localisation dans la gorge.

Principaux symptômes du cancer du pharynx:

  • Du nez et de l'oreille:
    • Difficulté à respirer;
    • L'apparition du nasalisme;
    • Douleur dans les oreilles;
    • Maux de tête;
    • Un symptôme de clic dans l'oreille;
    • En cas de germination de la tumeur au-delà du nasopharynx, peut survenir:
    • Exophtalmie;
    • Syndrome de Horner (ptosis, myosis, enophtalmie);
    • La défaite du nerf facial se manifeste par une asymétrie du visage;
    • Déviation de la langue sur le côté;
    • Symptômes de lésions du nerf oculomoteur. Strabisme, perturbation de l'accommodation;
    • Violation de l'acte de déglutition;
    • Autre

Diagnostic du cancer du pharynx

Les activités de diagnostic primaire sont en cours. Clarification des plaintes, collecte des antécédents de la maladie et examen. Après avoir installé un diagnostic préliminaire, procédez à des recherches supplémentaires.

  • Oto, rino, pharyngoscopie;
  • Biopsie pour examen histologique;
  • Échographie;
  • Scan informatique et à résonance magnétique du corps.

Traitement des tumeurs pharyngées de bas grade.

Lorsque la tumeur est située dans le nasopharynx, le traitement n’est possible que par des méthodes conservatrices. Appliquer des médicaments chimiothérapeutiques et une radiothérapie. Pour les tumeurs de l'oropharynx, il est possible de recourir à un traitement chirurgical aux premiers stades de la maladie. Cependant, le diagnostic précoce est souvent difficile et les méthodes de choix restent les mêmes radiothérapie et chimiothérapie.

Pour le traitement des métastases ganglionnaires, une méthode chirurgicale est applicable. L'intervention chirurgicale est assistée par une radiothérapie et une pharmacothérapie.

Une approche globale du traitement des néoplasmes malins donne de meilleurs résultats que l'application isolée de l'une des méthodes.

Pronostic pour les tumeurs de la gorge

En général, le pronostic pour les tumeurs bénignes de la gorge, avec une thérapie compétente, est toujours favorable. En cas de récurrence fréquente d’éducation bénigne, un médecin doit réfléchir à une affection précancéreuse et étudier en profondeur un tel patient.

Pour les tumeurs malignes du larynx et du pharynx, le pronostic est moins favorable. Aujourd'hui, la médecine ne reste pas immobile et même pour les patients gravement malades, les options de traitement sont disponibles. Avec une détection précoce et une thérapie complexe correctement sélectionnée, le pronostic de ces patients est significativement amélioré.

Symptômes et signes de gonflement de la gorge et du larynx

Les tumeurs malignes du nasopharynx commencent à se développer après l'apparition d'une inflammation et la reproduction pathologique de cellules épithéliales dans le larynx. Le cancer de la gorge est le plus souvent détecté chez les hommes, alors que chez les femmes, ce diagnostic est posé beaucoup moins souvent. La probabilité d'une tumeur dans la gorge augmente considérablement chez les personnes qui fument, abusent de l'alcool. De par la nature de leurs activités, elles se trouvent souvent dans des locaux très pollués et poussiéreux et ne respectent pas les règles de l'hygiène buccale.

Contenu de l'article

Les causes

Les néoplasmes malins provoquant un gonflement de la gorge affectent les muqueuses du nasopharynx et du larynx. La tumeur elle-même n'est pas si dangereuse. La reproduction rapide de cellules pathogènes et les dommages aux organes et tissus voisins représentent un grand danger pour la vie. Et sans l'influence de facteurs externes, le cancer de la gorge se développe très rarement. Ainsi, la maladie est souvent précédée de signes caractéristiques indiquant le développement du processus pathogène.

La cause première du cancer de la gorge peut être:

  • infections inflammatoires prolongées, fréquentes et non traitées du nasopharynx;
  • fibromes de kystes et de gorge;
  • cicatrices résultant de lésions de la muqueuse nasale;
  • papillomes, pachydermie et autres néoplasmes bénins.

Les personnes présentant un risque accru de cancer de la gorge sont celles qui:

  • abuse des boissons alcoolisées;
  • a de nombreuses années d'expérience en tant que fumeur;
  • ignore les règles de l'hygiène buccale;
  • a des maladies chroniques de la gorge non traitées;
  • génétiquement prédisposé au développement d'une tumeur dans la gorge;
  • a atteint l'âge de plus de soixante ans;
  • travaux en production dangereuse, par exemple dans les usines de peinture et de vernis, contacts avec des substances chimiques;
  • vit dans les grandes villes industrielles;
  • consomme une grande quantité de produits trop chauds, de viande fumée, tout en excluant du régime alimentaire des fruits et légumes frais.

Signes de maladie

Souvent, lorsqu'une tumeur laryngée se produit, les symptômes sont ambigus et ne nous permettent pas d'affirmer sans équivoque qu'il existe un cancer de la gorge. Par conséquent, les experts identifient un certain nombre de symptômes assez communs, dans le cas desquels il convient de consulter un médecin et de procéder à un ensemble de procédures de diagnostic pour prescrire le traitement approprié.

Signes généraux d'une tumeur dans la gorge:

  • douleur en avalant de la nourriture et de la salive, irritations, enrouement;
  • sensation de présence d'un objet étranger, constriction dans la gorge;
  • détérioration des papilles gustatives;
  • sommeil agité, insomnie;
  • troubles des appareils auditifs;
  • manque d'appétit et, par conséquent, perte de poids brutale;
  • fatigue, apathie;
  • les stades ultérieurs du développement de la tumeur peuvent provoquer un gonflement de la gorge;
  • nasopharynx sec, toux aboyante;
  • crachats avec du sang.

C'est important! Les symptômes du tabagisme sont souvent à l'origine de symptômes tels que l'enrouement persistant et la toux sèche aboyante, alors que ces symptômes sont les manifestations les plus courantes de l'apparition d'une tumeur laryngée.

Variétés de cancer de la gorge

Afin de trouver le bon traitement, il est nécessaire de caractériser les manifestations de la maladie afin de déterminer le type de cancer apparu dans la région nasopharyngée.

Les types les plus courants de cancer du larynx comprennent:

  1. tumeur squameuse non squameuse;
  2. tumeur kératinisée squameuse;
  3. tumeur malpighienne hautement différenciée.

1. Lorsqu'une maladie du premier type survient, qui caractérise ici une tumeur du larynx, les symptômes sont caractérisés par le développement rapide de la maladie et la propagation importante de métastases, qui pénètrent profondément dans les tissus des organes voisins. Ce type de tumeur à la gorge est le plus courant. Pour les tumeurs malpighiennes non squameuses, le développement est caractéristique dans la partie supérieure de la gorge, ainsi que dans les tissus du ventricule laryngé. En raison du développement d'une tumeur de ce type, la lumière du larynx se rétrécit, ce qui peut provoquer un essoufflement, un enrouement, une perte de voix.

2. Ce type de tumeur maligne affecte les cellules capables de kératiniser pendant un certain temps. Contrairement à une tumeur non kératinisée, la kératinisation est caractérisée par un développement lent, ainsi que par une absence presque complète de métastases.

La tumeur cornée se produit le plus souvent près des cordes vocales et du bas de la gorge. C’est la deuxième option pour la localisation des tumeurs cancéreuses qui est considérée comme la plus dangereuse pour la vie humaine, car dans ce cas, il se produit une propagation rapide des cellules pathogènes. Il est à noter qu’un cancer kératinisant est très difficile à diagnostiquer, il existe donc un risque de détection trop tardive et de début de traitement retardé.

3. L'une des caractéristiques d'une tumeur malpighienne hautement différenciée dans la gorge est qu'un grand nombre de cellules de tissu saines sont impliquées dans sa croissance et sa propagation. C'est pourquoi le traitement de ce type de tumeur maligne pose les plus grandes difficultés et prend beaucoup de temps. Dans ce cas, la tumeur affecte la région supralactale du pharynx, où la croissance des cellules pathogènes et leur propagation ont lieu le plus rapidement possible.

Étapes de développement

Lorsqu'une tumeur maligne se produit, l'état du patient se détériore constamment, la maladie progresse, accompagnée d'une augmentation de la taille de la tumeur. Les oncologues distinguent plusieurs étapes principales du développement du cancer:

  1. Stade zéro.
  2. La première étape.
  3. La deuxième étape.
  4. Troisième étape.
  5. Quatrième étape.

1. Le stade zéro de l'apparition d'une tumeur maligne dans le nasopharynx est extrêmement rarement diagnostiqué. Le fait est qu’à ce stade du développement de la tumeur, les symptômes sont légers, de sorte que le patient ne leur prête pas suffisamment d’attention au début.

Au tout début du développement de la tumeur, l'inflammation ne touche qu'une petite partie de la surface de la gorge, de sorte qu'une personne ne ressent pas de sensations douloureuses et désagréables.

Le pronostic pour le traitement d'une tumeur maligne au stade initial du développement de la maladie est positif et est d'environ 95 à 100%.

2. La première phase du développement d’une tumeur de la gorge présente des symptômes caractéristiques:

  • sensation d'un corps étranger dans le pharynx;
  • sensation de brûlure dans la gorge en avalant la salive, la nourriture, en parlant;
  • la tumeur grossit et dépasse le larynx.

En dépit de la progression rapide d'une tumeur maligne, au premier stade du développement de la tumeur, les tissus voisins ne sont pas endommagés, les métastases ne sont pas non plus observées. Le pronostic à ce stade du développement de la maladie est également positif et supérieur à 75%.

3. Si la maladie a atteint le deuxième stade de développement, alors à ce stade:

  • une croissance cancéreuse s'étend au-delà de la gorge, touchant les organes et les tissus adjacents;
  • le patient ressent un enrouement;
  • violations manifestes dans l'appareil de parole.

Dans la deuxième étape, les métastases ne sont également pas observées. Le pronostic de survie dans ce cas est d'environ 70%.

4. Dissémination intensive d'une tumeur en dehors de la zone du larynx, germination des parois de la gorge, déviations importantes des cordes vocales - ces symptômes indiquent le passage de la maladie au troisième stade de développement. En outre, le patient est également préoccupé par les symptômes suivants:

  • inconfort dans le pharynx, car la taille de la tumeur augmente rapidement;
  • enrouement constant;
  • toux sèche et gênante;
  • douleur même en avalant de la salive;
  • sensation constante d'un objet étranger dans la gorge;
  • à ce stade, le patient peut cesser de parler complètement.

Dans le diagnostic des cancers du pharynx du troisième stade, les experts distinguent deux stades intermédiaires supplémentaires:

  • Le stade 3A est caractérisé par la propagation d'une tumeur maligne en dehors de la gorge, sans métastases.
  • L'étape 3B est caractérisée par la propagation de la tumeur dans les tissus adjacents du pharynx et plusieurs métastases cancéreuses sont également observées.

Le pronostic de survie dans ce cas est d'environ 50%.

5. La quatrième et dernière étape du développement d’une tumeur maligne de la gorge se caractérise par des symptômes plus prononcés:

  • perte de voix;
  • douleur intense lors de la déglutition;
  • toux
  • une augmentation significative de la taille de la tumeur, la propagation aux organes voisins, la défaite des ganglions lymphatiques.

Le pronostic de récupération dans ce cas n’est pas élevé, environ 25%.

Méthodes de diagnostic

Afin de prescrire le traitement correct au patient, il est nécessaire d'effectuer un certain nombre de procédures de diagnostic. Le diagnostic du cancer de la gorge comprend généralement les procédures suivantes:

  • inspection visuelle de la cavité buccale, de la gorge, du larynx, pouvant révéler la présence d'un néoplasme; toutefois, cette méthode de diagnostic est efficace aux derniers stades de la maladie;

Au début, les symptômes d’une tumeur maligne de la gorge sont identiques à ceux d’autres maladies infectieuses, ce qui complique souvent le diagnostic et conduit à un traitement inapproprié et inopportun.

  • fibrolaryngoscopie, laryngoscopie - examens de la surface du larynx, effectués avec un appareil spécial - un endoscope, tandis que le médecin a également la possibilité de prélever un tissu pour analyse;
  • biopsie - analyse des tissus prélevés dans la zone touchée sur leur appartenance à un type spécifique de maladie, ce qui permet d'affecter le traitement le plus efficace;
  • radiographie de la gorge;
  • tomographie par résonance magnétique et par ordinateur pour déterminer la localisation des métastases, leur nombre et leur analyse de la taille de la tumeur.

Traitement

Grâce au développement de la médecine moderne et aux réalisations des oncologues, les néoplasmes malins touchant le rhinopharynx ne sont plus une condamnation à mort. Surtout si le traitement est commencé dans les premiers stades de la maladie.

Pour le traitement d'une tumeur dans la gorge, plusieurs méthodes sont utilisées qui, ensemble, peuvent prolonger la vie du patient.

Chimiothérapie. Cette méthode de traitement est le plus souvent utilisée comme l'une des étapes de la thérapie complexe ou précède l'opération. Pour la chimiothérapie, des médicaments spéciaux sont utilisés pour inhiber les cellules tumorales, ce qui entraîne une diminution progressive de leur nombre et de l'intensité de leur division. De plus, il est possible d'influencer à la fois localement, directement sur le site de localisation de la tumeur, et sur tout l'organisme.

Radiothérapie Dans ce cas, une méthode d'exposition directe aux cellules cancéreuses utilisant un rayonnement spécial haute fréquence est utilisée. En raison du fait que les radiations affectent la lésion, un grand nombre de cellules pathogènes meurent. Le traitement par radiothérapie ralentit considérablement la croissance et le développement d'une tumeur maligne, ou conduit à une inhibition complète des cellules pathogènes.

Le rayonnement haute fréquence est dirigé vers la zone touchée de deux manières:

  • exposition interne - les composants radioactifs sont injectés dans le néoplasme au moyen d'un cathéter ou d'injections;
  • influence externe - dans ce cas, l’effet sur la tumeur est réalisé par un flux de rayonnement dirigé.

La méthode de traitement d'une tumeur maligne à l'aide de la radiothérapie est l'un des moyens les plus efficaces. Cependant, cette méthode a plusieurs contre-indications:

  • lésion du tissu cartilagineux du nasopharynx;
  • germination du néoplasme dans les vaisseaux sanguins et les tissus de l'œsophage;
  • non recommandé pour une utilisation chez les patients présentant une immunité sévèrement affaiblie.

Aux derniers stades du développement de la maladie, la radiothérapie ainsi que la chimiothérapie précèdent la chirurgie.

Traitements chirurgicaux. Cette méthode de traitement du cancer du larynx est également efficace. Le plus souvent, l'opération est montrée dans les premiers stades de la maladie ou en thérapie complexe. En association avec la radiothérapie, une intervention chirurgicale permet d’éliminer les éventuelles métastases, ce qui évitera la possibilité d’une propagation ultérieure de cellules pathogènes. La chirurgie peut être réalisée à l'aide d'une méthode au laser qui permet de pratiquer une incision sans prélèvement de sang dans les tissus du pharynx et de supprimer le foyer de l'inflammation.

Prévention

Comme indiqué ci-dessus, le risque de néoplasie maligne dans la gorge est considérablement accru chez les personnes ayant de mauvaises habitudes. Par conséquent, le rejet du tabagisme, de l’alcool et d’autres addictions néfastes peut être attribué à l’un des moyens les plus efficaces de prévenir la maladie.

Une alimentation saine est également une mesure préventive importante pour le cancer du larynx. L'utilisation d'aliments enrichis sains, l'exclusion des aliments épicés, fumés et trop salés réduisent considérablement le risque de développer des tumeurs malignes.

Une autre mesure préventive importante est le test en temps opportun.

Toute détérioration de la santé (mal de gorge, toux, enrouement) qui n’est pas associée à des maladies infectieuses doit constituer une raison de consulter un oncologue.

Cancer de la gorge - les premiers signes, photo, traitement et pronostic

Transition rapide sur la page

Le cancer de la gorge ne fait pas partie des cancers les plus courants, mais son incidence augmente chaque année. En médecine, le "cancer de la gorge" n'existe pas. Sous ce terme, on comprend généralement le cancer du larynx. Le larynx, ou "gorge respiratoire", est une partie des voies respiratoires supérieures qui relie les cavités du nez et de la bouche à la trachée et, respectivement, aux poumons.

La fonction principale du larynx est de participer à la respiration, ainsi qu'à la formation de la voix, en raison de la présence de cordes vocales dans celui-ci. De plus, les cartilages du larynx constituent le support auquel la glande thyroïde est attachée.

Le larynx distingue trois parties: la partie supérieure - au-dessus du pliage, la partie centrale - la zone avec des cordes vocales, la partie inférieure - le sous-pliage. Les premiers symptômes de la maladie dépendent de la localisation du cancer dans l’une de ces régions.

Causes du cancer de la gorge

Le groupe à risque pour le développement d'une tumeur maligne du larynx comprend les fumeurs, les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques de la gorge, la leucoplasie, ainsi que les porteurs du virus d'Epstein-Barr. À propos, le virus d'Epstein-Barr est responsable du développement d'un carcinome épidermoïde du larynx et pas seulement.

En outre, les facteurs de risque incluent:

  • consommation excessive d'alcool;
  • fumer;
  • la présence de parents de sang de la maladie.

Les symptômes du cancer de la gorge peuvent être si non spécifiques qu'un diagnostic précis n'est établi que lorsque le processus est en cours d'exécution.

Les premiers signes de cancer de la gorge (larynx) et des photos

Premiers signes de cancer de la gorge photo

Les symptômes du cancer de la gorge dans les premiers stades peuvent ressembler à des signes d'inflammation, accompagnés de douleur, de gêne lors de la déglutition, de ganglions lymphatiques cervicaux dilatés et même de modifications de la voix, le plus souvent d'un enrouement.

Quelqu'un associe à l'infection, quelqu'un avec des allergies. Mais il est intéressant de suspecter un cancer si ces symptômes durent plus de deux semaines sans élévation de température et si le traitement n’a aucun effet.

Aux premiers signes de cancer de la gorge (larynx), au moins un examen ORL est nécessaire. Il peut examiner la partie supérieure du larynx avec un laryngoscope - un appareil spécial avec un miroir qui permettra de visualiser l'image de la membrane muqueuse du pharynx et du larynx sur les cordes vocales.

Lors de l'inspection, il peut révéler à l'œil nu, par exemple, des taches blanches ou des plaies, ou d'autres manifestations suspectes.

Dans la plupart des cas, les symptômes au stade précoce du cancer de la gorge sont absents. Mais les signes qui, à un degré ou à un autre, ne parlent plus du premier stade du cancer, sont:

  1. Maux de gorge;
  2. Longue toux sèche;
  3. Perte de poids avec une bonne nutrition;
  4. Dans la région du cou peut être observé une certaine éducation.

La douleur dans le cancer de la gorge survient d’abord dans le cou, mais au cours de la maladie, leur intensité et leur localisation peuvent augmenter et se propager.

Ces symptômes et signes de cancer de la gorge indiquent le diagnostic ciblé nécessaire en présence de lésions pathologiques sur la muqueuse laryngée.
Aux stades avancés de la maladie, les symptômes du cancer sont les plus spécifiques.

Premièrement, la douleur est un satellite oncologique constant, deuxièmement, un enrouement lorsque la tumeur est située dans les parties moyenne et supérieure du larynx, une violation de la déglutition ou une sensation de corps étranger dans la gorge lorsque le processus est situé dans la partie inférieure du larynx.

Les symptômes tels que cracher du sang, surtout à un stade avancé, sont très rares. Un ganglion lymphatique élargi accompagne toujours tout processus oncologique, y compris le cancer de la gorge.

Pour les métastases malignes dans les ganglions lymphatiques est caractérisé par un épaississement de ces derniers et le manque de leur mobilité. Une masse dense, qui est un ganglion lymphatique, comme si elle était soudée aux tissus sous-jacents et immobile.

  • Aux derniers stades de la maladie, on observe une nette diminution du poids corporel, allant jusqu’à l’anorexie, une asthénie grave (faiblesse, apathie, fatigue).

Stades du cancer de la gorge

1) Tous les tumeurs malignes se développent dans le corps en 4 étapes. Le premier stade est asymptomatique et se caractérise uniquement par un changement pathologique de la muqueuse laryngée, qui ne pénètre pas dans les couches les plus profondes.

En règle générale, ces changements se produisent uniquement au niveau cellulaire, sous la forme de cellules atypiques ou cancéreuses qui commencent à se diviser et à se développer rapidement.

2) La deuxième phase de la maladie est caractérisée par la germination de la tumeur dans les couches profondes du larynx. Dans la deuxième phase de la maladie, les premiers symptômes du cancer de la gorge commencent à apparaître chez les femmes et les hommes.

Les femmes paient plus d'attention au changement de voix, à l'apparition de formations tumorales dans le cou. Mais chez les femmes, le cancer de la gorge est beaucoup moins répandu que chez les hommes.

3) Le troisième stade du cancer de la gorge est placé lorsque la tumeur se propage à travers toutes les couches de la paroi laryngée et en présence de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. La formation de tumeurs s'étendant jusqu'aux cordes vocales conduit à une violation de leur fonction, ainsi l'enrouement se produit.

4) Le quatrième degré de cancer de la gorge se développe lorsque des organes voisins interviennent dans le processus pathologique (thyroïde, œsophage, jusqu'au canal rachidien). Les métastases se propagent non seulement aux ganglions lymphatiques proches, mais également à d’autres organes.

A ce stade, tous les symptômes ci-dessus, en particulier les troubles de la voix et l'anorexie, se manifestent autant que la qualité de vie, les problèmes de déglutition et de respiration diminuent également.

Diagnostic du cancer du larynx

Le diagnostic de toute maladie commence par une enquête sur les plaintes et l'anamnèse, c'est-à-dire l'évolution des symptômes. Vous devez absolument informer votre médecin de vos mauvaises habitudes, notamment en ce qui concerne le tabagisme. Après l’enquête, un examen suit, au cours duquel le médecin détermine l’état somatique du patient, exclut les autres maladies.

Pour ce faire, le médecin examine le cou du patient, sent les ganglions cervicaux, occipitaux, supraclaviculaires et axillaires, examine la couleur de la muqueuse buccale, de la langue, du pharynx, palpe la glande thyroïde, en détermine la forme, la taille, la texture.

Après un examen externe, un examen de la muqueuse pharyngée et de la partie supérieure du larynx est effectué. Cet examen peut être effectué par un médecin ORL (oto-rhino-laryngologiste) à l'aide d'un appareil spécial - un laryngoscope.

Au cours de cet examen, le médecin détermine la couleur des muqueuses, la structure du larynx, le fonctionnement des cordes vocales, leur forme et leur emplacement. Cette méthode permet de détecter une tumeur au deuxième stade si elle se situe dans les parties centrale et supérieure du larynx.

Si le cancer du larynx est localisé dans la partie inférieure, il n'est pas possible de le voir à l'aide d'un laryngoscope. Si cette localisation du cancer de la gorge est suspectée, d'autres méthodes de recherche sont prescrites. Le plus souvent, il s'agit de tomographie par ordinateur, d'imagerie par résonance magnétique.

Ce sont des technologies modernes de haute précision de visualisation des organes internes et du squelette. Chacun d'eux a ses avantages et ses inconvénients. Le plus souvent, la tomodensitométrie est la plus accessible et l'IRM, plus informative.

La tomographie par émission de positons, qui permet d'obtenir des données sur la taille réelle de la tumeur, sa propagation à d'autres organes et la détermination des ganglions lymphatiques touchés par une métastase, est considérée comme la méthode de diagnostic du cancer la plus moderne.

Une méthode indirecte de diagnostic du cancer du larynx consiste à déterminer les marqueurs tumoraux dans le sang, tels que:

  • SCC (antigène du carcinome épidermoïde);
  • marqueur tumoral CYFRA 21-1 - un marqueur commun des cancers.

Bien que les marqueurs tumoraux soient des protéines produites en grande quantité par des cellules atypiques (cancers), leur présence dans le corps ne signifie pas à 100% la présence d'un processus oncologique. Par conséquent, cette méthode confirme indirectement le cancer de la gorge en présence de symptômes et de données provenant d'autres méthodes de diagnostic.

Biopsie

Aujourd'hui, c'est la seule méthode précise pour diagnostiquer le cancer du larynx. Une biopsie consiste à prélever un morceau de matériel biologique (dans le cas d'un cancer du larynx, il s'agit d'une muqueuse altérée) et à en examiner des sections au microscope.

Des médecins spécialistes en histologie étudient le tableau microscopique de la pathologie. Et, si des cellules atypiques sont trouvées, elles vérifient le diagnostic de cancer de la gorge. Le carcinome épidermoïde est le plus fréquent.

  • Ce n’est qu’après une biopsie que le médecin diagnostique un cancer de la gorge à un stade et que les symptômes de la maladie s’expliquent par cette cause.

Traitement du cancer de la gorge, médicaments et techniques

Le meilleur traitement est uniquement la prévention de la maladie. Par conséquent, les médecins conseillent à tous de se débarrasser des mauvaises habitudes, de mener une vie saine et d'avoir une alimentation équilibrée. Oui, bien sûr, il y a des gens qui suivent toujours les recommandations des patients, mais le cancer, cependant, ne peut être évité.

Mais la prédisposition génétique ou le portage du virus d'Epstein-Barr ne peuvent être éradiqués. Dans de tels cas, les examens préventifs effectués en temps voulu lors des examens médicaux jouent leur rôle préventif.

En ce qui concerne le virus, force est de constater qu’il se caractérise par le fait qu’il ne se manifeste que par une forte diminution de l’immunité, pouvant être causée par des stress, une mauvaise écologie, un manque de vitamines et une alimentation déséquilibrée contenant de petites ressources énergétiques. Ainsi que le syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA) peut être un déclencheur du processus oncologique.

Lorsque la prophylaxie est trop tardive et que la maladie a commencé, puis, après confirmation histologique du diagnostic, on choisit la tactique de traitement du cancer de la gorge, qui dépend directement de:

  • le type de tumeur (carcinome épidermoïde, carcinome basocellulaire ou cardiaque);
  • stade de la maladie;
  • la gravité (évaluée par les violations des principales fonctions vitales du corps);
  • degré d'épuisement;
  • l'âge du patient.

Il existe trois principaux traitements pour le cancer de la gorge: la chimiothérapie, la radiothérapie et une méthode chirurgicale. La combinaison la plus couramment utilisée de ces méthodes. Dans tous les cas, seul un médecin peut déterminer une approche globale du traitement d'une tumeur.

Mais le traitement sera plus efficace si le stade de la maladie est premier et deuxième. La survie est réduite dans le traitement du stade 4. En règle générale, lors du traitement d'un cancer de la gorge de 4e année, un traitement palliatif est présenté (améliorant la qualité de vie, mais ne la prolongeant pas).

La chimiothérapie pour le cancer de la gorge est prescrite en fonction du schéma histologique ainsi que du degré d’agressivité de la tumeur. La chimiothérapie peut être utilisée comme adjuvant, ce qui aidera à réduire la tumeur et les métastases avant l'ablation radicale de la tumeur par chirurgie ou avant la radiothérapie.

Une chimiothérapie peut également être prescrite après un traitement chirurgical pour détruire les métastases distantes. Drogues injectées dans une veine. Ainsi, dans le sang, elles se propagent dans tout le corps et tuent toutes les cellules à division rapide, notamment le cancer, mais pas seulement.

Par conséquent, pendant la chimiothérapie, de nombreux effets secondaires apparaissent, tels que des nausées, des vomissements, la perte de cheveux, la peau sèche et la cavité buccale, etc.

La chirurgie du larynx peut être réalisée en différentes versions. L’approche et la portée de la chirurgie ne sont déterminées que par un chirurgien oncologue, en fonction de la prévalence du processus malin sur d’autres organes et de la présence de métastases régionales et distantes.

Options chirurgicales:

  • l'élimination des cordes vocales;
  • retrait de la moitié du larynx avec une tumeur dans cette partie;
  • retrait de l'épiglotte;
  • retrait du larynx complètement avec formation de trachéotomie - un trou de respiration sur la face antérieure du cou;
  • retrait d'une partie du larynx avec possibilité supplémentaire de restitution de la parole au patient.

La chirurgie au laser est utilisée dans les premiers stades de la maladie, lorsque la zone touchée est «brûlée» par un laser. Diffère peu de traumatisme et risque de saignement.

Cancer de la gorge - combien vivent - pronostic

Malheureusement, à l’époque moderne, il n’ya pas de remède contre le cancer. Même après un traitement réussi, il n'y a pas de récupération, mais une période de rémission, lorsque les symptômes ne gênent pas et n'augmentent pas, et que de nouvelles métastases n'apparaissent pas.

Ces patients sont sous observation dynamique avec des oncologues. Vérifié périodiquement la présence de métastases et la croissance tumorale. Plus il est absent longtemps, plus le traitement a été efficace.

Les patients posent toujours des questions telles que «combien reste-t-il à vivre», «si le cancer de la gorge a 4 degrés, combien vivent». Mais personne ne donnera la réponse exacte. Dans de tels cas, nous espérons seulement pour le mieux. Il est nécessaire d'observer les recommandations d'un spécialiste, de ne pas sauter les procédures et en particulier la chimiothérapie.

Cancer de la gorge: les premiers symptômes

✓ Article vérifié par un médecin

A un mal de gorge ou malaise? Écoutez les symptômes et allez chez le médecin, passez un examen détaillé. Peut-être que vous avez l'oncologie? Le cancer de la gorge est une tumeur maligne qui apparaît sur la membrane muqueuse. Cette tumeur se propage souvent aux tissus situés près du point sensible. Si la maladie n'est pas traitée, la personne peut mourir.

Cancer de la gorge: les premiers symptômes

Premiers symptômes

De nouvelles croissances apparaissent sur la muqueuse pharyngée, le larynx. Ils peuvent se déplacer vers d'autres organes. Les symptômes du cancer de la gorge dépendent de l'emplacement de la formation et de son stade de développement. Si l'oncologie se développe au sommet du larynx, la respiration est perdue et des saignements se produisent. D'autres métastases et tumeurs vont au crâne et aux nerfs crâniens. Si les cellules cancéreuses se développent dans la paroi latérale de la gorge, des saignements apparaissent périodiquement. Lorsque les métastases continuent de croître, la maladie peut atteindre le crâne, les nerfs. Si la germination se produit dans la paroi latérale de la gorge, la douleur survient dans la région de l’oreille, ce qui cause des problèmes d’audition et entraîne une perte totale de cette sensation.

Très souvent, le cancer du larynx est accompagné de métastases dans les ganglions lymphatiques et des tumeurs dans les amygdales apparaissent. Ces inflammations sont malignes. Ce néoplasme pénètre à l'extérieur, après quoi il pénètre dans les ganglions lymphatiques, le processus de passage de la nourriture dans la gorge est perturbé et la douleur survient.

Qu'est-ce que le cancer du larynx?

Si une personne a une oncologie du larynx, alors il y a un sentiment qu'il y a un corps étranger dans le corps. Ce symptôme apparaît à peu près à la même période que la toux sèche, la perte de poids, le manque d’appétit, les problèmes de sommeil, l’anémie. Lorsque le cancer survient dans la partie inférieure du pharynx, les dents font mal et tombent. La peau du cou est déformée, la mobilité de cette partie du corps change, les hémorragies se produisent sans cause.

Dans la partie inférieure du larynx, les tumeurs apparaissent plus souvent chez les femmes âgées de 30 à 50 ans. Les symptômes féminins sont divers:

  • difficultés dans le fonctionnement du système respiratoire;
  • perte de voix;
  • la peau du visage sèche, perd son apparence;
  • difficile à avaler la nourriture;
  • il y a une toux, de la salive avec du sang;
  • l'audience décline;
  • odeur d'haleine;
  • ganglions lymphatiques enflés.

Les symptômes du cancer sont comme un rhume. Par conséquent, au début du développement de la maladie n'est pas facile à diagnostiquer correctement la maladie. Les premiers signes sont:

  • maux de gorge;
  • gonflement dans le cou;
  • difficulté à avaler;
  • La voix sonne différemment.

Souvent, les gens pensent qu'il s'agit d'un virus ou d'une allergie. Si vous ressentez ces symptômes, il est important de consulter un médecin dès que possible. Ces symptômes peuvent indiquer le développement de la maladie. Au début de la maladie, des taches blanches apparaissent, de petites plaies dans la gorge. Ce sont les premiers signes qui vous renseignent sur la présence de l'oncologie.

Chez 8 patients sur 10, aucun symptôme n'apparaît au premier stade. Et si les symptômes se font sentir, il existe différents niveaux de manifestation:

  • toux
  • forte perte de poids;
  • douleur à l'oreille, larynx;
  • gonflement dans le cou.

Symptômes du cancer du larynx

Pour connaître exactement la cause de la maladie et poser le bon diagnostic, vous devez réussir des tests et des tests. Pour commencer, il est important de subir une biopsie (le diagnosticien prélève les cellules de la zone touchée avec une aiguille spéciale et les échantillons sont examinés au laboratoire).

En plus de la biopsie, il existe d'autres tests. Ils clarifient simplement les symptômes, identifient la taille de la tumeur et son emplacement. Si les symptômes ont été diagnostiqués, une tomographie par ordinateur est réalisée, ce qui donne une image en trois dimensions de la tumeur.

Lorsque les premiers symptômes ne sont ressentis que dans le larynx, le stade tardif de la maladie est facilement diagnostiqué:

  • la douleur ne survient pas seulement dans la gorge, mais aussi dans les dents (elles tombent souvent);
  • la voix change parce que le larynx réagit à la tumeur avec enrouement;
  • sensation d'un corps étranger dans la gorge;
  • essoufflement;
  • douleur en avalant (si la partie inférieure est touchée).

Epidémiologie du cancer du larynx

Il y a une toux, une difficulté à avaler, des maux de gorge (le soulagement de la douleur ne aide pas), des jaillissements de sang, des ganglions lymphatiques se développent, une mauvaise haleine de la bouche, une faiblesse apparaît sans raison.

Si le plus tôt possible pour identifier la maladie, le traitement sera doux. Pour vaincre complètement la maladie, vous aurez besoin d'un traitement radical. Ensuite, le patient sera en mesure de préserver sa santé et sa vie, ainsi que de retourner à une vie bien remplie.

Cancer de la gorge en chiffres

Les statistiques n'inspirent pas:

  1. Plus de 65% de toutes les tumeurs malignes sont des cancers de la gorge.
  2. Ce type de maladie cancérogène est considéré comme la forme la plus courante de maladie de la gorge.
  3. La plupart des personnes qui développent un cancer sont des hommes après 40 ans.
  4. Il y a des femmes à risque.
  5. 60% de tous les patients peuvent être guéris. La plupart de ceux qui souffrent d'un cancer de la gorge vivent en ville. Dans les villages, ce village est beaucoup plus rare.

Facteurs de risque de cancer de la gorge

Causes physiologiques du cancer du larynx

Il est important de suivre les règles d'hygiène buccale, cela réduira le risque de cancer du larynx. La prédisposition héréditaire augmente le risque de développer la maladie de 3 fois. En outre, la maladie survient souvent chez les personnes qui ont travaillé dans des conditions néfastes.

Il existe également des facteurs qui influencent le risque de maladie:

  • mauvaise alimentation (pas assez de nourriture fraîche);
  • consommation excessive de viande, de conserves;
  • Virus d'Epstein-Barr (mononucléose infectieuse).

La douleur survient là où il y a des cellules cancéreuses. Dans les premiers stades, la douleur est tolérable et dans les derniers stades, la douleur devient sévère. En conséquence, les cellules cancéreuses se propagent et transmettent aux cellules nerveuses un signal indiquant que le processus de destruction est la norme. Une personne perd du poids et très rapidement. Le métabolisme est cassé. Il y a une faiblesse, des nausées (dues à une intoxication grave), il y a des fluctuations de température. Le système immunitaire est inhibé par les cellules cancéreuses.

Maladies précancéreuses du cancer de la gorge

Les principaux facteurs déclenchants incluent:

  • consommation excessive d'alcool;
  • expérience à long terme du fumeur;
  • âge (après 40 ans).

Diagnostic, prévention et traitement

Du stade du cancer dépend du choix du traitement, de la sensation du patient. Le médecin établira le diagnostic en fonction des manifestations et des caractéristiques de la maladie: la taille de la tumeur, le niveau d'élasticité des ligaments.

Diagnostic du cancer de la gorge

À un stade précoce, la maladie évolue sans métastase, la tumeur a une petite taille. Sur le second, les cellules sont déjà dans le système lymphatique du cou et les derniers stades sont caractérisés par une prolifération (métastases).

La prévention des maladies est le meilleur traitement. Pour commencer, il est important d’éviter les facteurs qui contribuent au développement de la maladie. Ceux-ci comprennent:

  • goitre chronique;
  • immunodéficience;
  • laryngite et autres maladies des voies respiratoires supérieures;

Pour la prévention il faut:

  • bien manger;
  • refuser la restauration rapide;
  • minimiser les mauvaises habitudes;
  • mener une vie plus active (marcher au grand air, activité physique);
  • suivre les règles d'hygiène du larynx et de la bouche;
  • effectuer des examens préventifs.

Laryngoscopie pour cancer de la gorge

Plus tôt le traitement commence, plus tôt des résultats positifs peuvent être observés. Le traitement est complexe et comprend plusieurs méthodes:

  • une intervention chirurgicale (une tumeur est enlevée, parfois une partie du ganglion lymphatique, ainsi que le larynx avec la langue);
  • radiochirurgie;
  • radiothérapie (externe ou interne);
  • chimiothérapie (médicaments cytotoxiques pour administration intraveineuse et intramusculaire).

Prévision du cancer de la gorge

Prévisions

L’état de santé, l’efficacité, la durée et la complexité du traitement dépendent de la localisation, des métastases des organes et des tissus situés dans le voisinage. En outre, les prévisions sont directement liées à la taille des tumeurs, aux propriétés du corps humain. Et aussi avec cela, une personne peut-elle vaincre la maladie ou va-t-elle "perdre" parce que son corps est trop faible? Les jeunes guérissent plus rapidement après avoir diagnostiqué l'oncologie de la gorge. Les personnes âgées de 35 à 50 ans sont aux prises avec la maladie. Par conséquent, la récupération n'est pas facile, accompagnée de difficultés et de sensations désagréables.

Pour vous protéger du cancer, vous avez besoin d'un ensemble de mesures pour prévenir la maladie: aimez votre corps, prenez-en soin, mangez des aliments sains, menez une vie active. Un diagnostic opportun et des visites régulières chez le médecin sont la clé du succès, de la santé et du bien-être. Le soin quotidien de vous-même, l’amour de votre corps, l’attention à tout changement de votre corps vous permettra de rester en santé pendant de nombreuses années.

A Propos De Nous

La leucémie (syn. - leucémie) est un cancer qui survient dans la moelle osseuse en raison de mutations dans les cellules souches. Le résultat de telles mutations est la perte de la capacité des cellules sanguines à se développer en formes matures.