Cancer de l'utérus - radiations et conséquences

Le cancer de l'utérus est une lésion maligne de l'endomètre utérin, qui s'accompagne d'une croissance atypique et incontrôlée de cellules mutées. Les cancers des organes génitaux féminins occupent la quatrième place dans la fréquence de diagnostic des tumeurs malignes.

Classification du cancer de l'utérus

  1. Le stade initial est caractérisé par une croissance tumorale limitée dans le corps de l'utérus.
  2. La deuxième étape - la propagation du processus pathologique dans le col utérin.
  3. La troisième étape, une tumeur cancéreuse, se développe à travers la paroi de l'organe et forme des métastases vaginales.
  4. Le quatrième stade - une tumeur maligne s'étend au-delà de l'utérus. Des métastases se forment dans les organes pelviens.

Cancer de l'utérus - exposition

Dans la pratique du traitement du cancer de l'utérus en oncologie, l'irradiation des tissus cancéreux par un rayonnement ionisant est considérée comme la méthode la plus efficace. Les médecins prescrivent cette technique comme effet indépendant sur la tumeur et comme méthode de préparation préopératoire du patient.

Types de radiothérapie

  • Thérapie radiologique à distance:

Elle est réalisée à travers plusieurs couches de tissus sains. Cette méthode de traitement est réalisée dans les cas de localisation profonde d'une tumeur maligne. L'inconvénient de l'exposition externe aux rayons radiologiques est l'irradiation des tissus sains, qui cause leurs dommages.

Ce traitement comprend l’introduction d’un cathéter spécial sur le site d’une tumeur maligne. L'exposition interne aux rayonnements ionisants n'endommage que très peu les tissus physiologiquement inchangés.

  • Thérapie combinée:

L'utilisation combinée de la radiologie interne et externe est indiquée pour les formes sévères d'oncologie.

Irradiation du cancer du col utérin - indications pour

  1. Les patients atteints d'un cancer de l'utérus aux premier et deuxième stades reçoivent une radiothérapie avant l'ablation chirurgicale des organes génitaux féminins.
  2. La tumeur oncologique s'est propagée aux ganglions lymphatiques régionaux et aux organes distants.
  3. Traitement palliatif des stades avancés de la maladie.
  4. Prévention postopératoire des récidives.

Cancer du corps de l'utérus rayonnement - contre-indications

La radiothérapie n'est pas recommandée dans ces conditions:

  • organisme fébrile;
  • saignements cancéreux et lésions secondaires multiples;
  • maladies graves communes des systèmes cardiovasculaire, nerveux et endocrinien;
  • réduction du nombre de globules blancs et de globules rouges.

Préparation pour la radiothérapie

Le traitement radiologique implique le processus de préparation minutieuse du patient. Avant la manipulation, les oncologues dirigent le patient vers un ordinateur et un traitement par résonance magnétique afin de clarifier l'emplacement de la tumeur. En conclusion, le radiologue détermine la dose de rayonnement requise et l'angle d'introduction des rayons hautement actifs.

Le patient est tenu de suivre strictement les instructions médicales et d'être immobile pendant la procédure.

Technique d'exposition

La procédure d'irradiation du cancer de l'utérus dure quelques minutes. La radiothérapie est réalisée dans une salle spécialement conçue, conçue pour tenir compte des exigences de sécurité radiologique. Pendant la manipulation, le patient est allongé sur le canapé et la source de rayonnement ionisant est fournie directement à la zone touchée. Le reste du corps est recouvert d'un tissu protecteur qui empêche la pénétration des rayons X.

Le radiologue observe le déroulement de l'irradiation à travers la fenêtre de la pièce voisine. Le cours de radiothérapie comprend plusieurs cours d’exposition aux radiations.

Conséquences possibles de l'exposition

Les cancers ayant subi une radiothérapie peuvent avoir les conséquences suivantes pour un patient atteint de cancer:

  • intoxication générale du corps, qui se manifeste par des nausées et des vomissements;
  • troubles du système digestif sous la forme de troubles des selles et de la dyspepsie;
  • rougeurs, brûlures et démangeaisons de la peau dans la zone des rayonnements ionisants;
  • muqueuse sèche des organes génitaux féminins.

Conseils aux patients sous radiothérapie

Le respect de certaines recommandations permet aux patients oncologiques de récupérer dans les plus brefs délais après la radiothérapie:

  1. Après chaque exposition, le patient doit se reposer pendant au moins trois heures.
  2. Pour prévenir les brûlures cutanées, il est conseillé de traiter l'épiderme avec des préparations pharmaceutiques d'origine végétale.
  3. Pendant la période de traitement radiologique, il est déconseillé d'utiliser des produits cosmétiques et de parfum pour prévenir les réactions allergiques.
  4. Après exposition aux rayons X, diverses procédures thermiques sont contre-indiquées.
  5. Il est recommandé aux patients de rester à l’air frais.
  6. Les nutritionnistes atteints de cancer doivent être équilibrés en vitamines et en minéraux.

Exposition au cancer de l'utérus - pronostic

Le pronostic de la radiothérapie dans les stades précoces du cancer de l'utérus en l'absence de métastases multiples est considéré comme favorable, car il contribue dans la plupart des cas à la guérison complète.

Dans les derniers stades de l'oncologie de l'appareil reproducteur féminin, la technique radiologique n'est pas en mesure de sauver la patiente du cancer. Pendant cette période, tous les efforts thérapeutiques visent à stabiliser la croissance maligne et à éliminer les symptômes individuels de la maladie.

Radiothérapie après ablation de l'utérus avec appendices

Lorsque la radiothérapie est pratiquée après le retrait de l'utérus en cas de cancer de l'utérus, les radiologues doivent administrer une dose de rayonnement à une tumeur ou à des sources possibles de métastases, qui peuvent détruire les cellules malignes sans perturber la viabilité des tissus sains.

La méthode de traitement par radiation est utilisée en oncogynécologie pour les tumeurs malignes du col de l'utérus et du corps de l'utérus sous forme de thérapie indépendante et combinée, en combinaison avec un traitement chirurgical et une chimiothérapie. C'est une méthode de traitement difficile qui nécessite une préparation psychologique et physique préalable du patient.

Influence

Les rayonnements ionisants sont générés par des dispositifs spéciaux et des médicaments, il est utilisé à des fins thérapeutiques, après des opérations, dans tous les cas de confirmation histologique de tumeurs malignes de l'utérus, à l'exception des cancers hautement différenciés ІА Art.

Selon la prévalence du processus, la structure cellulaire de la tumeur et sa différenciation, la radiothérapie à distance, intracavitaire et combinée sont utilisées:

  • En période préopératoire.
  • Après la chirurgie.
  • Aux fins de la castration dans les tumeurs inopérables.

Les sources de rayonnements ionisants à usage médical sont le cobalt, l’or, le césium, le radium et ses isotopes. À des fins thérapeutiques, on utilise le rayonnement à ondes courtes, qui possède le plus grand pouvoir de pénétration dans les tissus, au moyen de filtres spéciaux dans lesquels des radio-isotopes sont placés pour protéger les cellules saines des effets nocifs du rayonnement.

La radiothérapie postopératoire aide à détruire les cellules malignes restantes, réduit les métastases et la possibilité de récidive du cancer.

Dans certains cas, réalisée en période préopératoire pour réduire la taille de la tumeur, pendant et après la chirurgie. La sensibilité aux radiations des cellules de différentes tumeurs n'est pas la même, les cellules qui se divisent activement sont les plus sensibles.

À distance

En thérapie à distance, la source de rayonnement est située à l'extérieur du corps à différentes distances de la tumeur (plantes gamma, bêtatrons, accélérateurs linéaires), elle peut être fixée par rapport au patient ou se déplacer à une vitesse contrôlée.

La dose de rayonnement absorbée, la durée d'exposition, le nombre et la forme des champs dépendent de la puissance de l'appareil, des caractéristiques de la tumeur et de l'organisme dans son ensemble. Dans le cancer de l'utérus, les rayons sont généralement attribués à la région pelvienne à une dose totale de 45 à 50 Gy.

Le succès de l’effet thérapeutique et le degré de manifestation de complications possibles dépendent du calcul de la dose d’irradiation, du nombre de séances et de la durée de leur exposition. Ces paramètres sont calculés individuellement pour toute la durée du traitement et séparément pour les séances.

Les caractéristiques techniques de l'équipement, le niveau de formation du personnel médical, les qualifications d'un radiologue, d'un ingénieur physicien jouent un rôle important dans le processus de radiothérapie.

Interne

Avec les méthodes internes d'irradiation, la source de radionucléides est introduite dans la cavité, dans le tissu du patient ou sous la forme d'une préparation pharmaceutique à l'intérieur. La gamma-thérapie intracavitaire implique l’introduction d’un applicateur dans la cavité de l’organe affecté, après quoi l’installation est contrôlée, la préparation radioactive est placée dans l’applicateur, créant ainsi des conditions optimales d’irradiation avec une répartition uniforme de l’énergie autour de la source.

Les endostats, des tubes métalliques creux coudés, sont utilisés pour amener le médicament directement à la tumeur, ils assurent une fixation fiable du radio-isotope dans une certaine position par rapport à la lésion. Il y a des colostates (pour le vagin), des metrastatas (pour la cavité utérine), des metrocolstatos.

L'introduction et la fixation des métrastases se font sous anesthésie intraveineuse après l'expansion de l'utérus, après quoi les sources de rayonnement y sont placées.

La dose est choisie individuellement selon des tableaux spéciaux, administrés sur trois à cinq séances à des intervalles de cinq à six jours dans des services de radiologie spécialisés en mode manuel ou mécanique, à l'aide d'un équipement spécial. Pendant les séances, recommandez l’introduction d’analgésiques et d’antispasmodiques.

La préparation

Dans les services de radiothérapie, des dossiers médicaux sont établis pour chaque patient. Les radiologues discutent avec une femme et ses proches - expliquent les étapes du traitement, les complications possibles, le régime alimentaire et les caractéristiques du schéma thérapeutique. Avant la radiothérapie, le patient est examiné pour détecter la présence de comorbidités pouvant compliquer ou rendre la radiation impossible.

Des obstacles temporaires à la radiothérapie peuvent être diverses maladies inflammatoires qui peuvent être prétraitées, la présence de maladies cardiovasculaires, de diabète et de dermatites nécessitent une préparation préalable du patient.

Les étapes

L'irradiation ne commence que lors de la confirmation de la nature maligne de la tumeur en l'absence de contre-indications et de l'existence de conditions propices à la radiothérapie. La préparation à l'irradiation comprend plusieurs étapes.

  • Coucher le patient sur la table de thérapie dans une position fixe.
  • Installation de la tête de radiation de l'appareil.
  • Viser un faisceau de rayonnement sur le champ de rayonnement induit par un marqueur.
  • Vérifiez la précision de la pose.
  • L'emplacement des dispositifs de formage.
  • Installation des commandes de l'appareil.
  • Vérifiez le mode de préparation pour l'exposition.
  • Irradiation de session.

La préparation peut prendre toute une journée de travail d’un radiologue, d’un physicien ingénieur, d’un technicien en dosimétriste. Pour déterminer avec précision tous les paramètres, utilisez des programmes informatiques spéciaux (COSPO), des ultrasons et des tomodensitomètres. Avant l'irradiation, le patient est informé de l'opportunité d'appliquer une nutrition thérapeutique: élimination des graisses très digestibles, des viandes fumées, des marinades, des plats cuisinés, de l'alcool, de la nicotine et des épices.

Régime alimentaire

Les aliments doivent être faciles à digérer, riches en énergie, sous forme de purée de pommes de terre. La préférence est donnée aux variétés de viande à faible teneur en matière grasse de viande, produits laitiers, légumes, fruits, céréales, gelée. Obligatoire: longues promenades en plein air, régime hydrique amélioré (eau minérale sans gaz, jus, compotes, boissons aux fruits). Les oncologues recommandent le yoga et des exercices de respiration.

Une femme est avertie de la nécessité de conserver les marques des champs d'irradiation pour contrôler le style. Pour les procédures d’hygiène lors de la radiothérapie, utilisez de l’eau chaude. L'utilisation de gels, crèmes est compatible avec votre médecin.

Contre-indications

La radiothérapie a un effet néfaste non seulement sur les cellules malignes, le corps est soumis à un stress important, les modifications se produisent au niveau des cellules, des tissus, des organes et des systèmes.

Les radiologistes doivent être sûrs que le traitement aidera à vaincre la maladie, que le patient sera en mesure de le supporter, cela ne la tuera pas. Un certain nombre de conditions pathologiques rendent impossible l’utilisation de méthodes de radiothérapie, notamment:

  • Modifications de la composition du sang sous forme de réduction du nombre de lymphocytes, leucocytes, érythrocytes, plaquettes.
  • La cachexie.
  • Maladies inflammatoires, purulentes et infectieuses aiguës, accompagnées de fièvre.
  • Maladies du système nerveux central.
  • Maladie rénale.
  • Pathologie cardiovasculaire sévère.
  • La présence sur la peau des champs de radiation présumés des plaies, des maladies de la peau, des manifestations allergiques, des pustules, une réaction de radiation locale résultant d’expositions antérieures.
  • L'état de la tumeur avant la désintégration, la décomposition.
  • Sepsis
  • Formes actives de tuberculose.

Si le patient souffre de maladies chroniques qui permettent de commencer la thérapie, les oncologues, sur fond d'irradiation, effectuent le traitement, recommandent des vitamines, des enzymes et des antioxydants. Assurez-vous de traiter les premières réactions aux radiations. Malgré les technologies médicales modernes, il n’est pas possible d’éviter complètement les complications pendant la radiothérapie.

Des complications

La fréquence des complications graves après irradiation a tendance à diminuer, mais des organes tels que l'intestin, le système urinaire, la peau sont sensibles aux radiations et sont sujets aux processus pathologiques suivants:

  • Entérocolite.
  • Rectosigmoïdite ulcéreuse.
  • Rektita.
  • Fistule recto-vaginale.
  • Cystite de rayonnement.
  • Fistule Vessie-vaginale.
  • Sténoses urétérales.
  • Fibrose, atrophie cutanée, ulcération de sections individuelles.

Cliniquement, cela se manifeste par des nausées, des vomissements, des flatulences, des douleurs dans les intestins, du sang dans les selles, une augmentation des selles, des douleurs lors de la miction, plus fréquentes, des pulsions, du sang dans les urines. Sur la peau, desquamation, épaississement des tissus, pigmentation, ulcération. Ces réactions sont appelées complications précoces du rayonnement.

Traitement

Pour le traitement des complications cutanées, appliquez une crème grasse contenant du méthyluracile, des vitamines et des hormones corticostéroïdes. Pour réduire les manifestations d'inflammation de l'intestin, des lavements nettoyants à la camomille sont prescrits pendant une semaine, après quoi ils sont transférés dans des microclysters huileux.

Dans le même but, utilisez des suppositoires rectaux avec du méthyluracile et de la novocaïne, de la platyfilline et de la prednisone, de l’anesthésine. La diarrhée est traitée avec la nomination de sorbants, Imodium, charges astringentes herbes, enzymes, probiotiques.

Pour les nausées, on utilise un anti-nausée (Reglan, Tropisetron). La cystite par rayonnement est traitée par l'introduction dans les mélanges thérapeutiques de la vessie, l'utilisation d'antibiotiques. Les fistules de petite taille (jusqu'à 1 cm) résultant de la radiothérapie sont fermées d'elles-mêmes en un an, les fistules de plus grand diamètre sont traitées chirurgicalement.

Dans le contexte du traitement, la température corporelle augmente jusqu’à atteindre un nombre subfébrile, en raison de l’absorption des cellules malignes détruites. En cas de fièvre, douleur intense - les radiologues peuvent recommander l'arrêt de la radiothérapie. La lymphostase radiale des membres inférieurs est éliminée par microchirurgie, ce qui rétablit les voies de sortie de la lymphe.

Prévisions

La radiothérapie moderne, effectuée après le retrait de l'utérus et des annexes, avec des méthodes de conduite optimales, ne provoque pas de complications graves au niveau des tissus environnants et du corps dans son ensemble.

Le succès de la radiothérapie après l’élimination des tumeurs malignes de l’utérus dépend de nombreux facteurs - structure des cellules de la formation, stade du processus, âge de la femme, méthode de traitement choisie et bonne irradiation.

Aux premiers stades de la maladie, une guérison complète est possible. Dans les cas ultérieurs, avec un traitement adéquat, la survie à cinq ans peut représenter 90% de tous les cas.

Effets du cancer de l'utérus après une chirurgie

L'oncologie féminine est rarement fatale. Le plus souvent, avec le cancer de l’utérus, la vie de la femme est sauvée. Mais la gravité des conséquences après une chirurgie dépend du stade du cancer auquel le corps et les médecins ont dû se battre. Bien entendu, plus tôt le problème était détecté et plus l'âge de la femme malade était jeune, plus grandes étaient les chances de rétablir complètement le fonctionnement normal de tous les organes. Le sujet de cet article est le cancer de l'utérus, les conséquences après une intervention chirurgicale pour enlever la tumeur.

Cancer de l'utérus - une cure de traitement

Cela dépend en grande partie du traitement choisi et de la qualité de la mise en œuvre de ce traitement. De plus, la conscience personnelle du patient est très importante. Moins les conséquences du cancer de l'utérus sont nombreuses, plus la confiance en la guérison et le travail d'une femme sont prêts à être réalisés. Les patients plus âgés, particulièrement exposés à ce problème, subissent souvent des «pertes» précisément parce qu'ils ne sont pas prêts à se soigner consciemment.

Cancer de l'utérus - effets après la chirurgie

La pire conséquence du cancer de l’utérus est bien sûr la perte de l’utérus, du vagin et des lésions des organes voisins - les intestins et la vessie. Lorsque le problème atteint le quatrième stade, il n’est pas possible de sauver le système de reproduction. De plus, les médecins commencent à craindre pour la vie du patient et s’occupent sérieusement du traitement des organes vitaux du système excréteur.

Avec une version plus légère du cancer de l'utérus, il est possible de sauver le vagin de la femme et parfois les ovaires. Dans ce cas, elle est privée de la possibilité d'accoucher et le fond hormonal, bien que changeant, n'est pas frappant. La présence des ovaires vous permet de maintenir une situation normale pendant longtemps.

Bien sûr, lorsque vous retirez les ovaires, la situation entraînant des cancers de l’utérus s’aggrave. Dans ces cas, on prescrit aux femmes des médicaments pour maintenir artificiellement les hormones indispensables au fonctionnement normal de leur corps.

Dans les variations les plus simples de la maladie, il est possible de préserver l’appareil reproducteur dans son ensemble, mais la récupération postopératoire est longue. Au cours de la chirurgie abdominale, pour enlever la tumeur, des adhérences peuvent se former, ainsi que d’autres phoques sur les parois de l’utérus et du vagin.

En outre, il convient de noter que les effets de la chimiothérapie et de la radiothérapie, qui sont utilisés presque toujours, affectent fortement le corps tout entier. La récupération dure jusqu'à trois ans.

La mesure dans laquelle le cancer de l’utérus aura des conséquences complexes dépendra du stade du cancer auquel il est diagnostiqué. Par conséquent, le mieux qu'on puisse vous conseiller est de passer régulièrement des examens et des tests de père.

La période de récupération après une chirurgie pour un cancer de l'utérus

Il est difficile de prédire comment évoluera le cancer de l’utérus après la chirurgie. Pour éviter la possibilité de récidive et "achever" la maladie au niveau cellulaire, un certain nombre de moyens sont utilisés.

Presque tous les patients subissent ensuite une chimiothérapie. Un certain nombre de médicaments "lourds" sont attribués en fonction de la taille de la pathologie. Ils vous permettent de détruire complètement le cancer de l'utérus.

Dans les cas où la maladie après l'opération commence à "se montrer" en utilisant la radiothérapie. L'irradiation peut être externe ou intracavitaire. Son objectif principal est de parvenir à la destruction complète des cellules cancéreuses dans les tissus, ce qui en fait une méthode. De plus, le fait que la chimiothérapie inhibe tout le corps, alors que la radiothérapie ne peut affecter qu'une zone spécifique ou des organes gravement atteints.

Après la chirurgie, des marqueurs sont utilisés tous les mois pour contrôler la présence de cellules cancéreuses. Dans les cas où une tumeur se développe à nouveau, il est recommandé de l'enlever à nouveau et d'effectuer une chimie ou une irradiation encore plus sévère.

Si le cancer de l'utérus après l'opération se comporte calmement, les médecins proposent un traitement de réadaptation. Le complexe tente de soutenir les organes internes, le cœur, de combler le manque de vitamines et de micro-éléments, ce qui entraînera une chimiothérapie et une radiothérapie.

Après une période de récupération complète, vous pouvez soulever la question du plastique intime, si nécessaire.

Dans les cas où, après le cancer de l’utérus, il est possible de préserver l’appareil reproducteur dans son ensemble, la femme peut tomber enceinte. Cependant, une grossesse est indésirable, jusqu'à deux ans après le dernier cycle de chimie ou de radiothérapie.

Implications de la vie pour le cancer de l'utérus

Le cancer du corps de l'utérus ou du col de l'utérus est un gros problème et un coup dur pour le corps de la femme. Cependant, cela ne signifie pas que vous devez perdre courage et abandonner. Avec la bonne approche pour résoudre un problème, une femme sera en mesure de revenir à un mode de vie à part entière et ne ressentira aucune gêne.

L'essentiel pour les patientes atteintes d'un cancer de l'utérus - il est temps de reprendre le traitement et d'utiliser toutes les possibilités de guérison.

Radiothérapie pour cancer de l'utérus

Dans le traitement de cette maladie oncologique, diverses méthodes et leurs combinaisons sont utilisées. Aux stades précoces, le traitement chirurgical est le plus justifié. Cependant, avec la progression du processus malin, cette méthode a peu d’effet et préfère donc la radiothérapie. Dans ce cas, c'est plus bénin qu'une intervention chirurgicale. La radiothérapie est souvent associée à la chimiothérapie.

Des indications

Attribuer à tous les stades, à tous les stades du traitement. L'irradiation est également utilisée après le retrait de l'utérus, si des symptômes de propagation de cellules malignes à d'autres organes sont détectés. La question de la validité de l'utilisation de ce type de traitement dans un cas particulier est tranchée par un médecin ou un conseil de spécialistes.

Contre-indications

La radiothérapie pour le cancer de l'utérus a de telles contre-indications:

  • états fébriles;
  • maladie des radiations;
  • antécédents de maladies concomitantes graves (insuffisance rénale ou hépatique, diabète, tuberculose, crise cardiaque, etc.);
  • l'anémie;
  • la leucopénie;
  • thrombocytopénie;
  • métastases multiples;
  • la désintégration de la tumeur accompagnée de saignements;
  • un degré élevé de lésion maligne.

Types de radiothérapie

En fonction de la zone de dégâts utilisée:

  • technique interne (contact ou curiethérapie) - un cathéter est inséré dans le vagin avec une source de radiation. Les tissus sains sont peu endommagés;
  • méthode externe (à distance) - effectuer une exposition au rayonnement à travers des tissus sains. Appliquer avec un placement profond de la zone touchée. Parmi les inconvénients - dommages aux tissus sains irradiés;
  • méthode combinée - les stades ultérieurs combinent irradiation interne et externe.

Effectuer la procédure

Une session ne prend que quelques minutes. Dans la salle de radiologie, le patient est placé sur un canapé et les sources de rayonnement sont dirigées directement vers la zone touchée. Les zones saines du corps environnantes sont recouvertes d'un tissu spécial qui protège contre les radiations. Les rayons sont destructeurs pour les cellules tumorales.

Le médecin surveille le déroulement de la procédure depuis une autre pièce (dotée d'une protection contre les radiations) à travers une fenêtre. Selon l'état du patient, la radiothérapie pour le cancer de l'utérus peut être réalisée par étapes, en tenant compte des symptômes de la maladie et des recommandations médicales.

La préparation

Le traitement ne commence qu'après les études de diagnostic nécessaires pour déterminer avec précision la zone de la zone touchée. Le radiologue calcule la dose de rayonnement, la distance et l'angle par rapport à la zone irradiée.

Pendant la procédure, il est impossible de se déplacer pour éviter que les rayons de rayonnement ne tombent sur des parties saines du corps. Il est nécessaire de suivre strictement les instructions du radiologue.

Effets secondaires

Dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme et de la dose de rayonnement. Surviennent le plus souvent:

  • peeling et rougeur de la peau;
  • nausée, vomissement;
  • la diarrhée;
  • la faiblesse;
  • perte de cheveux dans la région pubienne;
  • dans la région des organes génitaux externes sécheresse possible, sensation de brûlure;
  • rétrécissement du vagin (dans des cas isolés).

Recommandations générales pour la réhabilitation

  • Après la procédure, le patient a besoin de repos pendant au moins 3 heures.
  • Pour la prévention des brûlures, utilisez des lotions de composition différente (solution de Dimexide, d’argousier ou d’huile de rose musquée). Il est également bon de traiter les surfaces de la plaie avec une pommade à la prednisolone, Levocin ou Dermozolon.
  • Toutes les procédures thermiques sont strictement contre-indiquées. Même la température de l'eau dans la douche devrait être modérée.
  • Pendant la période de traitement par radiothérapie, il est conseillé d'éviter l'utilisation de crèmes et autres produits de parfumerie afin d'éviter le développement d'irritations et d'allergies.
  • Marchez souvent à l'air frais, aérez régulièrement l'espace de vie.
  • Equilibre nutritionnel (mangez beaucoup de fruits, d'herbes et de légumes; évitez les aliments gras et non naturels; les aliments protéinés sont une bonne chose).
  • Selon la recommandation du médecin traitant, la phytothérapie peut être utilisée. Les bouillons et les infusions d'herbes aident à renforcer le système immunitaire et à restaurer le corps après l'irradiation.

Diagnostic expert.

Un diagnostic expert est nécessaire pour un diagnostic correct et la prescription d'un traitement optimal. Notre service d'hospitalisation payée vous fournira l'assistance nécessaire à cet égard, notamment en faisant venir un spécialiste de premier plan en provenance de Moscou dans votre région.

Si un traitement chirurgical est nécessaire, nous organiserons votre opération dans l'un des meilleurs centres spécialisés de la ville de Moscou - l'Institut de recherche oncologique. P.A. Herzen.

Pour plus de détails, voir les sections «À propos de nous», «Services», «Centres médicaux et spécialistes» et «Procédures d'hospitalisation».

Radiothérapie pour cancer de l'utérus

Irradiation pour cancer de l'utérus: indications et caractéristiques

La radiothérapie est l’une des méthodes les plus efficaces pour lutter contre les tumeurs cancéreuses aujourd’hui. Malheureusement, la chirurgie ou la chimie d'un cancer de l'utérus ne donne pas cet effet seul. Cependant, la combinaison d'une de ces méthodes avec l'irradiation rend le succès possible. Le fait est que l’irradiation contre le cancer de l’utérus - c’est le type de traitement qui vous permet de vous débarrasser des "restes" d’un cancer.

Quand l'irradiation est-elle utilisée pour le cancer de l'utérus?

Le fait est que le diagnostic précoce du cancer de l’utérus est extrêmement difficile. Le plus souvent, le problème se trouve déjà lorsque le problème a pris racine et a commencé à se développer dans le corps. Dans ce cas, il est difficile de faire face à la maladie et les médecins essaient d'utiliser des mesures complètes. Quels sont les avantages et les inconvénients d'une irradiation pour le cancer de l'utérus et d'autres cancers féminins?

Sois prudent

La véritable cause du cancer, ce sont les parasites qui vivent à l'intérieur des personnes!

En fait, ce sont les nombreux parasites présents dans le corps humain qui causent presque toutes les maladies mortelles d’une personne, y compris la formation de tumeurs cancéreuses.

Les parasites peuvent vivre dans les poumons, le cœur, le foie, l'estomac, le cerveau et même le sang humain en raison de la destruction active des tissus corporels et de la formation de cellules étrangères.

Nous voulons immédiatement vous avertir que vous n’avez pas besoin de courir à la pharmacie et d’acheter des médicaments coûteux, qui, selon les pharmaciens, corroderont tous les parasites. La plupart des médicaments sont extrêmement inefficaces et causent de graves dommages à l'organisme.

Vers de poison, tout d'abord, vous vous empoisonnez!

Comment vaincre l'infection et en même temps ne pas se faire du mal? Lors d’un entretien récent, le principal parasitologue oncologique du pays a parlé d’une méthode efficace à la maison pour éliminer les parasites. Lire l'interview >>>

Irradiation pour cancer de l'utérus: indications et caractéristiques

La radiothérapie, la thérapie à distance est appropriée en combinaison avec des mesures opérationnelles. Il est utilisé pour le cancer de l'utérus du premier au troisième degré, quels que soient les autres composants du traitement.

L'efficacité de la radiothérapie à distance est assez grande. Le point positif est que l'effet total sur le corps ne dépasse pas les normes exorbitantes, il est même plus que sous irradiation interne.

L'irradiation intravaginale de l'utérus est également une méthode efficace. Il donne des résultats positifs assez rapidement et vous permet d’agir directement sur un groupe d’organes touchés par le cancer, ce qui réduit les risques potentiels du traitement.

L'exposition interne a un certain nombre de contre-indications. Cette série est très volumineuse et l’utilisation de cette méthode est souvent considérée comme inappropriée. En particulier, après une intervention chirurgicale grave, cette thérapie est difficile à appliquer.

Engagé dans l’influence des parasites dans le cancer pendant de nombreuses années. Je peux dire avec confiance que l'oncologie est une conséquence de l'infection parasitaire. Les parasites vous dévorent littéralement de l'intérieur, empoisonnant le corps. Ils se multiplient et défèquent à l'intérieur du corps humain, tout en se nourrissant de chair humaine.

L'erreur principale - traîner! Plus tôt vous commencerez à éliminer les parasites, mieux ce sera. Si nous parlons de drogue, alors tout est problématique. Il n’existe aujourd’hui qu’un seul complexe antiparasite réellement efficace: Gelmline. Il détruit et élimine du corps tous les parasites connus - du cerveau et du cœur au foie et aux intestins. Aucun des médicaments existants n'est capable de cela.

Dans le cadre du programme fédéral, chaque résident de la Fédération de Russie et de la CEI peut commander Gelmiline à un prix préférentiel de 1 rouble lorsqu’il soumet une demande jusqu’au (inclus).

Il y a des indications lorsque les deux méthodes d'irradiation contre le cancer de l'utérus sont utilisées ensemble. Il y a des raisons à cela.

Bien entendu, toute exposition au cancer de l'utérus entraîne exactement les mêmes conséquences que le corps reçoit des radiations. Cela nécessite la restauration ultérieure du corps, ce qui sera difficile et volumineux. Cependant, son efficacité dans la lutte contre les cellules cancéreuses est impossible à nier.

L’avantage de la radiothérapie est qu’elle peut être dirigée vers des zones spécifiques du corps, ce qui signifie que la radiation est quelque peu localisée, ce qui n’est pas possible avec la chimiothérapie.

Dans le cancer de l'utérus, la radiothérapie est l'une des meilleures options. Parfois, c'est son utilisation qui sauve une femme d'une opération compliquée.

© Olga Vasilyeva pour astromeridian.ru

Autres articles connexes:

Radiothérapie pour cancer de l'utérus

Dans le traitement de cette maladie oncologique, diverses méthodes et leurs combinaisons sont utilisées. Aux stades précoces, le traitement chirurgical est le plus justifié. Cependant, avec la progression du processus malin, cette méthode a peu d’effet et préfère donc la radiothérapie. Dans ce cas, c'est plus bénin qu'une intervention chirurgicale. La radiothérapie est souvent associée à la chimiothérapie.

Attribuer à tous les stades, à tous les stades du traitement. L'irradiation est également utilisée après le retrait de l'utérus, si des symptômes de propagation de cellules malignes à d'autres organes sont détectés. La question de la validité de l'utilisation de ce type de traitement dans un cas particulier est tranchée par un médecin ou un conseil de spécialistes.

Contre-indications

La radiothérapie pour le cancer de l'utérus a de telles contre-indications:

  • états fébriles;
  • maladie des radiations;
  • antécédents de maladies concomitantes graves (insuffisance rénale ou hépatique, diabète, tuberculose, crise cardiaque, etc.);
  • l'anémie;
  • la leucopénie;
  • thrombocytopénie;
  • métastases multiples;
  • la désintégration de la tumeur accompagnée de saignements;
  • un degré élevé de lésion maligne.

Types de radiothérapie

En fonction de la zone de dégâts utilisée:

  • technique interne (contact ou curiethérapie) - un cathéter est inséré dans le vagin avec une source de radiation. Les tissus sains sont peu endommagés;
  • méthode externe (à distance) - effectuer une exposition au rayonnement à travers des tissus sains. Appliquer avec un placement profond de la zone touchée. Parmi les inconvénients - dommages aux tissus sains irradiés;
  • méthode combinée - les stades ultérieurs combinent irradiation interne et externe.

Effectuer la procédure

Une session ne prend que quelques minutes. Dans la salle de radiologie, le patient est placé sur un canapé et les sources de rayonnement sont dirigées directement vers la zone touchée. Les zones saines du corps environnantes sont recouvertes d'un tissu spécial qui protège contre les radiations. Les rayons sont destructeurs pour les cellules tumorales.

Le médecin surveille le déroulement de la procédure depuis une autre pièce (dotée d'une protection contre les radiations) à travers une fenêtre. Selon l'état du patient, la radiothérapie pour le cancer de l'utérus peut être réalisée par étapes, en tenant compte des symptômes de la maladie et des recommandations médicales.

La préparation

Le traitement ne commence qu'après les études de diagnostic nécessaires pour déterminer avec précision la zone de la zone touchée. Le radiologue calcule la dose de rayonnement, la distance et l'angle par rapport à la zone irradiée.

Pendant la procédure, il est impossible de se déplacer pour éviter que les rayons de rayonnement ne tombent sur des parties saines du corps. Il est nécessaire de suivre strictement les instructions du radiologue.

Effets secondaires

Dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme et de la dose de rayonnement. Surviennent le plus souvent:

  • peeling et rougeur de la peau;
  • nausée, vomissement;
  • la diarrhée;
  • la faiblesse;
  • perte de cheveux dans la région pubienne;
  • dans la région des organes génitaux externes sécheresse possible, sensation de brûlure;
  • rétrécissement du vagin (dans des cas isolés).

Recommandations générales pour la réhabilitation

  • Après la procédure, le patient a besoin de repos pendant au moins 3 heures.
  • Pour la prévention des brûlures, utilisez des lotions de composition différente (solution de Dimexide, d’argousier ou d’huile de rose musquée). Il est également bon de traiter les surfaces de la plaie avec une pommade à la prednisolone, Levocin ou Dermozolon.
  • Toutes les procédures thermiques sont strictement contre-indiquées. Même la température de l'eau dans la douche devrait être modérée.
  • Pendant la période de traitement par radiothérapie, il est conseillé d'éviter l'utilisation de crèmes et autres produits de parfumerie afin d'éviter le développement d'irritations et d'allergies.
  • Marchez souvent à l'air frais, aérez régulièrement l'espace de vie.
  • Equilibre nutritionnel (mangez beaucoup de fruits, d'herbes et de légumes; évitez les aliments gras et non naturels; les aliments protéinés sont une bonne chose).
  • Selon la recommandation du médecin traitant, la phytothérapie peut être utilisée. Les bouillons et les infusions d'herbes aident à renforcer le système immunitaire et à restaurer le corps après l'irradiation.

Diagnostic expert.

Un diagnostic expert est nécessaire pour un diagnostic correct et la prescription d'un traitement optimal. Notre service d'hospitalisation payée vous fournira l'assistance nécessaire à cet égard, notamment en faisant venir un spécialiste de premier plan en provenance de Moscou dans votre région.

Si un traitement chirurgical est nécessaire, nous organiserons votre opération dans l'un des meilleurs centres spécialisés de Moscou, l'Institut de recherche et de recherche en oncologie. P.A. Herzen.

Pour plus de détails, voir les sections «À propos de nous», «Services», «Centres médicaux et spécialistes» et «Procédures d'hospitalisation».

Pour toute question concernant le diagnostic et le traitement du cancer de l’utérus, veuillez nous contacter par téléphone. +7 (495) 181-03-37 ou par courrier électronique [email protected]

Conséquences de la radiothérapie pour le cancer du col utérin

Au cours de la radiothérapie, les cellules cancéreuses sont soumises à de fortes doses de rayons X. En conséquence, elles sont détruites, tandis que les cellules saines du corps sont relativement peu endommagées.

La radiothérapie pour le cancer du col de l'utérus est divisée en externe et interne. Souvent, une combinaison de ces deux espèces. La durée de la radiothérapie varie de 5 à 8 semaines.

La radiothérapie est souvent utilisée pour traiter les stades initiaux du cancer du col utérin. En outre, la radiothérapie est incluse dans le plan de traitement habituel pour les tumeurs de taille considérable situées dans le col de l'utérus ou dans les cas cliniques où le cancer s'est propagé au-delà du col de l'utérus et ne peut pas être complètement guéri par une intervention chirurgicale. La radiothérapie peut également être utilisée après une intervention chirurgicale si le risque de rechute est élevé. Dans de tels cas, la radiothérapie est associée à une chimiothérapie (chimioradiothérapie).

La radiothérapie, qui est effectuée pendant le traitement du cancer du col utérin, affecte les ovaires. Pour les femmes en âge de procréer, cela se traduit par la cessation de la fonction ovarienne, à savoir la cessation de l'ovulation et la production de progestérone et d'hormones œstrogènes. Cela signifie en réalité la stérilité. En outre, tout cela conduira éventuellement à une ménopause précoce, généralement environ trois mois après le début du traitement. Il est nécessaire de discuter de toutes ces questions avec les médecins traitants avant de commencer le traitement. Ils fourniront toutes les informations nécessaires sur les procédures et les préparations permettant de faire face aux symptômes de la ménopause et, éventuellement, de préserver la fonction de reproduction.

Les médecins suggèrent que certaines femmes devraient subir une opération avant la radiothérapie - repositionner les ovaires de la zone de radiothérapie dans la cavité abdominale. Ce repositionnement est généralement effectué simultanément aux étapes initiales du traitement chirurgical. si les chirurgiens ont des raisons d’assumer la nécessité d’une radiothérapie ultérieure. Il est également possible d'effectuer cette opération par voie endoscopique.

Hélas, dans certains cas, l’échec de la ménopause précoce a échoué.

Radiothérapie externe

La radiothérapie externe est généralement effectuée sur une base ambulatoire pour les patients en tant que cycle de procédures à court terme dans le service hospitalier de radiothérapie. Les rayons X sont envoyés directement dans la zone des lésions cancéreuses par un appareil spécial appelé catalyseur linéaire.

Planification du traitement

La planification est une partie très importante du traitement à venir, raison pour laquelle il peut être effectué en plusieurs fois. Une planification compétente est une garantie que le traitement sera aussi efficace que possible.

Lors de la première visite au service de radiothérapie, le patient subit un scanner, grâce auquel le médecin reçoit une image en trois dimensions de la zone du prochain traitement. Les données sont utilisées pour déterminer les limites exactes de l'intervention.

Dès que la zone de traitement est déterminée, de petits marqueurs sont placés sur la peau du patient pour aider le radiologue à vérifier que le patient est correctement positionné. Les marqueurs sont permanents, mais ce sont des points minuscules et presque imperceptibles. Le patient peut ressentir une certaine gêne au moment d'appliquer les marqueurs, mais ils sont nécessaires.

Début du traitement

En règle générale, l'irradiation a lieu du lundi au vendredi et une pause est organisée le week-end. Au cas où le patient aurait accidentellement manqué la procédure quotidienne, deux séances avec un intervalle de 6 à 8 heures peuvent être effectuées le même jour.

La durée des séances dépend du type de cancer et de la taille de la tumeur maligne. La durée du traitement dure généralement de 5 à 6 semaines. Avant de commencer la procédure, le radiologue vérifiera que le patient a pris la bonne position sur le canapé. Pendant la procédure, le patient est seul dans la chambre, mais le médecin peut l'observer à travers un verre spécial. La session dure quelques minutes.

La procédure est sans douleur, mais dans le processus d'irradiation doit rester immobilité complète. La radiothérapie ne rend pas le patient radioactif - les contacts avec d'autres personnes (y compris les enfants) sont absolument sans danger.

Radiothérapie interne

Dans ce cas, le col de l'utérus et les zones adjacentes sont exposés aux radiations. En règle générale, le traitement est prescrit après une radiothérapie externe. Le cours peut être conduit en mode hospitalisation ou ambulatoire.

Pour l'irradiation de ces organes, la source de rayonnement est placée dans des tubes creux spécialement conçus - des applicateurs - qui sont placés aussi près que possible du cancer.

Si le patient n'a pas subi d'hystérectomie, une radiothérapie intra-utérine sera effectuée. Dans ce cas, le médecin place les applicateurs dans le vagin et les fait passer à travers le col de l'utérus jusqu'à l'utérus. Dans certaines situations, il est conseillé de placer des applicateurs supplémentaires près du col de l'utérus. Le placement des applicateurs est fait par chirurgie, le patient est sous anesthésie. Afin d'éviter tout déplacement possible des applicateurs, un tampon de coton ou de gaze est placé dans le vagin. Pour réduire l'inconfort de trouver des applicateurs dans l'utérus, il est nécessaire de recevoir en permanence des analgésiques.

Si le patient a subi une hystérectomie, un grand applicateur sera placé dans le vagin - une anesthésie n'est pas nécessaire dans ce cas.

La radiographie ou la tomodensitométrie est utilisée pour contrôler la position des applicateurs. Une fois que le positionnement correct des applicateurs est confirmé, la source est établie et le traitement commence.

Ce type de radiothérapie peut être utilisé comme méthode d'exposition unique à long terme et sous la forme de plusieurs séances à court terme - le choix spécifique dépend de la situation et des systèmes utilisés.

Traitement à haute dose

La méthode la plus courante de mener une radiothérapie interne. Le patient reçoit une forte dose de rayonnement en quelques minutes. En règle générale, une session prend 10-15 minutes. Le cours d'une telle thérapie comprend un petit nombre de séances répétées à plusieurs jours d'intervalle.

En règle générale, les applicateurs sont supprimés entre les sessions, mais dans certains cas, il est conseillé de ne supprimer les périphériques qu'après la dernière session. Si nous parlons de traitement ambulatoire, les applicateurs sont retirés avant que le patient quitte la maison.

Un cathéter peut être placé dans la vessie du patient pour faciliter le drainage de l'urine.

Traitement à faible dose

En règle générale, elle comprend une session de 12 à 24 heures, mais dans certains cas, l’irradiation peut durer plusieurs jours. Le patient doit respecter le repos au lit en veillant à préserver la position correcte des applicateurs. Un cathéter est placé dans la vessie, ce qui, associé à des applicateurs, provoque un malaise assez sérieux - le patient reçoit régulièrement des analgésiques puissants pour le minimiser.

Le patient est gardé dans une seule pièce, ce qui est nécessaire pour protéger les autres patients des radiations. Les visites sont strictement limitées. L'extraction des applicateurs est réalisée sous anesthésie générale.

Traitement d'impulsion

Dans ce cas, les applicateurs restent en place pendant le même temps que dans le traitement à faible dose, mais le patient reçoit un rayonnement radioactif de manière périodique, plutôt que de manière continue.

Effets secondaires

En règle générale, immédiatement après la fin du traitement, la patiente présente un léger saignement vaginal ou l’apparition d’un écoulement. Si le problème persiste pendant plusieurs semaines ou commence à causer un inconfort grave, vous devriez consulter un médecin.

La radiothérapie dans la zone de la cavité pelvienne peut entraîner des effets secondaires tels que diarrhée, fatigue et sensation de brûlure lors de la miction. Chez certains patients, ces effets indésirables sont modérés, alors que chez d'autres, ils sont beaucoup plus graves.

La diarrhée est l’un des effets secondaires les plus courants en radiothérapie. Avec cette complication, il est nécessaire de boire beaucoup de liquide pour prévenir la déshydratation.

Le manque d'appétit, les nausées et les vomissements sont également assez fréquents. Lorsque ces symptômes peuvent être prescrits des boissons riches en calories, en remplacement de la nourriture.

Peau enflammée

La peau dans la zone à traiter peut être enflammée. Les savons, les crèmes et les déodorants peuvent irriter la peau et ne doivent pas être utilisés pendant le traitement. Le choix des produits cosmétiques doit être convenu avec le médecin.

La fatigue chronique est l'une des principales complications de la radiothérapie. La meilleure façon de traiter ce problème est de se reposer le plus possible.

Rétrécissement du vagin

Cette complication peut rendre difficile l'inspection de la zone de traitement et du placement des applicateurs. Les médecins peuvent prescrire l'utilisation de dilatateurs vaginaux - des tubes en plastique placés dans le vagin et préservant son diamètre. Cela facilite grandement le traitement. Avec l'utilisation appropriée du dilatateur vaginal, le risque d'endommager le vagin est minime.

En outre, les crèmes hormonales peuvent contribuer à la résolution de ce problème.

Retour à l'activité sexuelle

En règle générale, les femmes reprennent leur vie sexuelle plusieurs semaines après le traitement. De nombreux patients se méfient des relations sexuelles après le traitement du cancer, mais cela n’est absolument pas dangereux: le cancer n’est pas transmis sexuellement et les rapports sexuels n’affectent pas le risque de récidive. Une vie sexuelle régulière aide également à prévenir la constriction vaginale.

Le tabagisme exacerbe les effets secondaires de la radiothérapie, il est donc recommandé de l'abandonner.

Effets à long terme

La radiothérapie dans la région pelvienne peut dans certains cas entraîner l'apparition d'effets secondaires à long terme (effets à long terme), mais cela se produit très rarement. Ces complications incluent:

Dysfonctionnement de la vessie et des intestins

Chez certains patients, la radiothérapie peut fragiliser les vaisseaux sanguins de l'intestin et de la vessie, entraînant la formation de sang dans les selles ou l'urine. Ces effets peuvent survenir des mois ou des années après le traitement. Lors de la première détection, consultez un médecin.

Dans de rares cas, la radiothérapie provoque une constriction intestinale et une obstruction intestinale pouvant entraîner des vomissements, une constipation et des douleurs abdominales. Pour traiter ce problème, le patient devra probablement être hospitalisé.

Complications vaginales

La radiothérapie peut provoquer des saignements vaginaux ou un rétrécissement chronique du vagin. Le traitement de ce type de problèmes impliquait un gynécologue.

Gonflement des jambes, de la région pelvienne ou des organes génitaux

La radiothérapie peut toucher les ganglions lymphatiques situés dans la région pelvienne, ce qui entraîne l'apparition d'une lymphostase. L'occurrence la plus probable de cette complication dans le traitement combiné: chirurgie et radiothérapie.

Sources: http://www.astromeridian.ru/medicina/obluchenie_pri_rake_matki_.html, http://www.rak-matki.ru/lechenie/luchevaya-terapiya-pri-rake-matki/, http://therapycancer.ru / rak-matki / 429-posledstviya-luchevoj-terapii-raka-shejki-matki

Tirer des conclusions

Enfin, nous voulons ajouter que très peu de personnes savent que, selon les données officielles des structures médicales internationales, les parasites qui vivent dans le corps humain sont la principale cause des maladies oncologiques.

Nous avons mené une enquête, étudié plusieurs matériaux et surtout testé dans la pratique les effets des parasites sur le cancer.

Il s'est avéré que 98% des sujets souffrant d'oncologie sont infectés par des parasites.

De plus, ce ne sont pas tous des casques à cassette connus, mais des micro-organismes et des bactéries qui entraînent des tumeurs, se propageant dans le sang à travers le corps.

Nous voulons immédiatement vous avertir qu'il n'est pas nécessaire de vous rendre dans une pharmacie pour acheter des médicaments coûteux, qui, selon les pharmaciens, corroderont tous les parasites. La plupart des médicaments sont extrêmement inefficaces et causent de graves dommages à l'organisme.

Que faire? Pour commencer, nous vous conseillons de lire l'article avec le principal parasitologue oncologique du pays. Cet article révèle une méthode par laquelle vous pouvez nettoyer votre corps des parasites en seulement 1 rouble, sans dommage pour le corps. Lire l'article >>>

Radiothérapie du cancer du col utérin: pouvons-nous compter sur la guérison?

La radiothérapie pour le cancer du col utérin (cancer du col utérin) occupe une position de leader parmi les autres méthodes de traitement de cette pathologie. Bien que cette thérapie comporte un certain nombre de contre-indications et d’effets secondaires, une radiothérapie de cette maladie permet de surmonter le processus oncologique malin tout en endommageant le moins possible les tissus voisins. Souvent, l'exposition aux rayonnements en pathologie, si elle ne sauve pas, prolonge considérablement la vie d'une femme souffrant d'une maladie en phase terminale.

Qu'est-ce que la radiothérapie?

La radiothérapie ou la radiothérapie a un effet sur les tissus pathologiques par le biais des rayonnements ionisants. C'est ce qui bloque la division et la propagation des cellules cancéreuses dans le corps d'une femme. Un faisceau de particules élémentaires est formé au moyen d'accélérateurs médicaux. Au cours du processus d'irradiation, les tissus affectés par la pathologie ne se désintègrent pas, mais la thérapie modifie leur ADN, ce qui ralentit la division des cellules malignes.

En outre, une radiothérapie du cancer du col utérin entraîne la rupture des liaisons moléculaires dans les tissus pathologiques. Les transformations sont soumises à des cellules purement atypiques et les structures saines ne sont pas affectées. Une caractéristique spécifique de la procédure de radiothérapie pour le cancer du col utérin est un changement systématique dans la direction de la radiation. Cette approche permet de concentrer l'exposition maximale dans le foyer de pathologie.

Bien que la radiothérapie soit considérée comme une méthode distincte de correction de la maladie, elle peut toutefois s’ajouter à une intervention chirurgicale. De plus, la radiothérapie occupe une place très importante dans la lutte contre les métastases, ainsi que dans le soulagement de la douleur chez les patients en phase terminale de la maladie.
Modes de fonctionnement

Avec cette pathologie, les spécialistes peuvent prescrire:

Si on considère la position de l'appareil par rapport au patient, alors on peut l'utiliser:

  • méthode de contact;
  • irradiation intracavitaire;
  • radiothérapie interstitielle;
  • action à distance sur l'éducation.

En outre, la radiothérapie peut être externe et interne. En règle générale, deux types d'exposition sont utilisés pour combattre une tumeur. Dans de rares cas, une méthode d'irradiation purement externe ou interne est appropriée.

Exposition externe

Cette forme de radiothérapie est particulièrement efficace en phase terminale et contribue de manière significative à améliorer l'état du patient. Une radiothérapie externe aide à arrêter les saignements et à soulager la région pelvienne. La radiothérapie externe dure généralement 5 à 6 semaines et se déroule à l'hôpital.

Avant la procédure, le patient subit un examen complet pour identifier avec précision la localisation de l’éducation. Ensuite, avant irradiation, les femmes sont marquées sur la peau, il est nécessaire pour une directivité plus précise du rayonnement de l'appareil. Les sessions ont lieu 5 fois par semaine et leur durée ne dépasse pas 2-3 minutes.

La radiothérapie ne provoque pas de douleur. Et il n'y a qu'une seule règle qui doit être strictement respectée - c'est l'immobilité complète du corps pendant la procédure. Si, pour une raison quelconque, une femme a manqué l’une des séances, il est possible d’effectuer deux procédures d’irradiation le même jour avec un intervalle de 6 à 8 heures. Mais seul le médecin traitant décide de la pertinence.

Radiothérapie à distance

Forme interne d'exposition

Ce type de thérapie est également effectué uniquement en ambulatoire. Afin d'obtenir un effet positif de la radiothérapie, des applicateurs sont introduits dans le col ou l'utérus, à travers lesquels l'irradiation est effectuée. L'introduction du tube dans la cavité utérine de l'utérus n'est réalisée qu'après une anesthésie préalable. Mais à l'avenir, une femme devra boire des analgésiques.

Afin d'éviter tout déplacement du tube, un tampon de gaze est également placé dans le vagin du patient. Avant de commencer le traitement, le médecin vous prescrit un scanner pour évaluer le bon positionnement de l'applicateur. L'irradiation interne peut être réalisée soit par un long parcours, soit par plusieurs courtes durées. La durée du traitement est déterminée par le médecin.

En règle générale, la radiothérapie interne est réalisée avec l'utilisation de doses de rayonnement faibles, élevées ou pulsées. Mais, en règle générale, de fortes doses de rayonnement sont souvent utilisées. Les procédures ont lieu tous les 2-3 jours et leur durée ne dépasse pas 10 minutes. Entre les séances, le tube peut être retiré de la cavité ou du cou.

L'efficacité de la radiothérapie

Bien entendu, la radiothérapie ne donne pas une garantie totale de récupération après un cancer du col de l’utérus, mais l’efficacité des séances de radiothérapie est assez élevée et donne des résultats positifs. La procédure permet de minimiser le risque de lésions secondaires et le risque de récidive n'apparaît que 20 ans après la radiothérapie.

La radiothérapie aide à obtenir les effets positifs suivants:

  • réduction de la douleur;
  • élimination des structures cancéreuses résiduelles;
  • minimise le risque de métastases dans les tissus voisins;
  • donne une chance d'une guérison complète de la pathologie oncologique dans les premiers stades.

Étant donné que l'efficacité de la radiothérapie dans le cancer du col utérin est assez élevée, un rôle assez important lui est attribué dans le traitement de la pathologie. Ainsi, après l'élimination opérationnelle de l'éducation dans la maladie de stade I, la radiothérapie est utilisée en complément de la chirurgie. Au stade II-III, la radiothérapie est la seule alternative thérapeutique possible. En ce qui concerne le stade IV terminal de la maladie, dans ce cas, la procédure est axée sur les soins palliatifs et n'apporte qu'un soulagement de l'état du patient.

Nausées et diarrhées sévères - effets secondaires de la radiothérapie

Effets secondaires

Souvent, la radiothérapie des tumeurs cervicales est bien tolérée par les patients. Les complications les plus fréquentes après le traitement sont les saignements vaginaux. Mais, en règle générale, cette manifestation n’agace pas longtemps. Si le saignement ne s’arrête pas plus de deux semaines, le patient doit consulter un gynécologue. Néanmoins, d'autres conséquences désagréables sont possibles après la radiothérapie du cancer du col utérin.

  1. La diarrhée Les problèmes de selles sont un symptôme assez commun après la radiothérapie. Lorsqu'une telle violation se produit, il est conseillé aux patients d'utiliser davantage d'eau pour éviter la déshydratation.
  2. Nausée Ce symptôme s'accompagne souvent d'une perte complète d'appétit et de vomissements. Dans les cas graves, les patients peuvent se voir attribuer un cocktail à haute teneur en calories, qui devrait remplacer complètement la nourriture habituelle.
  3. Faiblesse La fatigue n’est pas une conséquence moins fréquente de la radiothérapie. Le meilleur moyen d'éliminer ce problème est de bien se reposer.
  4. Inflammation sur la peau. Dans les endroits exposés aux radiations, une éruption cutanée peut apparaître. C'est pourquoi pendant la période de récupération, les experts ne conseillent pas aux femmes d'utiliser des produits cosmétiques. La sélection des produits cosmétiques de soin est effectuée par le médecin traitant.
  5. Constriction du vagin. Un problème similaire se pose en raison d'une lésion cellulaire et complique considérablement l'examen gynécologique et l'introduction ultérieure de l'applicateur pour les procédures d'irradiation ultérieures. Pour conserver le diamètre habituel du vagin, les gynécologues conseillent aux femmes d’utiliser des dilatateurs (tubes). Appliqué correctement, le risque de lésion de la muqueuse vaginale est presque minime.

Malheureusement, ces complications sont assez difficiles à corriger.

Période de récupération

Un rôle clé dans la période de récupération est donné à la nutrition. Avec une radiothérapie prolongée pour le cancer du col utérin, un menu équilibré de femmes est particulièrement important. C'est un régime bien choisi qui aidera à éviter les complications telles que la nausée et la diarrhée.

Un régime bien choisi aidera à mener à bien la période de récupération.

Les experts conseillent de manger en petites portions et d’accorder la préférence à une variété d’aliments enrichis. Dans ce cas, il est préférable d’exclure une femme du menu:

  • l'alcool;
  • le soda;
  • épices et épices;
  • plats fumés et gras;
  • aliments en conserve.

En outre, les médecins insistent sur la nécessité de limiter l'utilisation de produits laitiers en raison de la faible digestibilité du lactose après l'irradiation. Parallèlement aux modifications de la nutrition, les médecins conseillent au patient de se reposer et de marcher librement à l'air frais, de renoncer aux bains chauds et à l'utilisation de débarbouillettes dures, et indiquent également la nécessité d'une utilisation limitée des produits cosmétiques.

A Propos De Nous

Le cancer du foie est l’une des maladies les plus graves du système digestif. La maladie se caractérise par la formation d'une tumeur maligne.