Remèdes populaires pour le cancer du sein

Tumeurs malignes du sein - une pathologie fatale nécessitant une intervention chirurgicale rapide. Le traitement du cancer du sein avec des remèdes populaires est considéré comme auxiliaire, mais les médecins l’utilisent activement au stade précoce de la maladie ou pendant la période de rééducation après l’excision des cellules cancéreuses.

Traitements traditionnels du cancer du sein

Dans les médecines alternatives, on prétendait des remèdes populaires contre le cancer du sein, démontrant ainsi la dynamique constante de la destruction de l'oncologie. Les prendre en cas de cancer est autorisé sur recommandation individuelle d'un oncologue certifié, sans oublier les conséquences potentielles, les effets secondaires. Dans la composition naturelle peuvent être des plantes toxiques, qui, en violation des normes quotidiennes provoquent une intoxication du corps. Les remèdes populaires contre le cancer du sein sont bénéfiques et peuvent nuire à une femme malade.

Plantes toxiques

Le traitement du cancer des remèdes populaires contribue à la restauration du corps après l’influence à long terme de facteurs pathogènes. Nous ne parlons pas seulement des propriétés des tumeurs malignes, mais également des méthodes utilisables de thérapie intensive de la glande mammaire avec la "chimie" ultérieure. Les plantes individuelles aident l'organisme malade: substances toxiques qui décomposent les métastases et excisent les cellules cancéreuses.

  1. La pruche participe en tant que teinture à l'alcool et son utilisation est approuvée à tous les stades de la maladie. La plante se caractérise par ses propriétés analgésiques et régénérantes et agit également de manière destructive sur les cellules cancéreuses sans compromettre l'intégrité des tissus sains. Pour la préparation de la composition nationale de 0,5 st. les jeunes pousses de pruche imbibent 2 c. alcool et insister dans le noir pendant 2 semaines. Prendre la teinture de cancer dans l'estomac vide, en augmentant une dose unique de 1 à 40 gouttes.
  2. Aconite Dzhungarsky est un remède populaire approprié dans la lutte contre l'oncologie et son utilisation régulière à des doses admissibles prolonge la période de rémission du cancer du sein. La teinture alcoolique est dotée de propriétés cicatrisantes durables: coupez 20 g de matière première, puis versez 500 mg de vodka à 40 degrés. À l'intérieur pour prendre après une exposition de deux semaines. Une seule dose doit être augmentée de 1 à 10 gouttes. Après quelques semaines de thérapie traditionnelle, faites une pause d'une semaine.
  3. Le champignon du bouleau exclut les cellules cancéreuses, réduit les foyers de pathologie et le nombre de métastases, mais la condition principale pour obtenir un résultat est de savoir comment le préparer correctement. Selon la recette populaire, broyer le produit et verser 1: 5 avec de l'eau, puis reposer pendant 2 jours. Strain, prenez avec le cancer sur un estomac vide trois fois par jour dans une cuillère à soupe. Conservez la teinture populaire au réfrigérateur, mais pas plus de 4 jours.
  4. Immortelle est particulièrement efficace dans le cancer du sein. La teinture alcoolique est produite à partir de ce poison végétal, dont l'utilisation doit être délibérée, strictement limitée à la dose journalière prescrite. Insistez sur la méthode classique de la vodka, stockée dans un endroit sec et sombre, à prendre avant chaque repas, goutte à goutte. Augmentez progressivement la dose jusqu'à 10 gouttes ou jusqu'à ce que les symptômes alarmants de la maladie disparaissent complètement.

Herbes pour le traitement du cancer

La thérapie productive du cancer du sein avec des remèdes populaires implique non seulement l'utilisation de médicaments à base de poisons de plantes. Il convient également d'utiliser des préparations à base de plantes ayant un effet doux et sélectif sur les foyers de nécrose. Il est nécessaire de boire de tels moyens non conventionnels pendant un mois et plus, mais une consultation individuelle préalable de l'oncologue est requise. Les plantes efficaces contre le cancer sont présentées ci-dessous:

  1. Il est nécessaire de combiner les éléments suivants: thyme Racine de valériane, angélique. Le mélange fini versez de l'eau bouillante (verre), insistez, égouttez. Cours - 3 mois, admission unique - strictement à jeun.
  2. La collection monastique, composée de 16 herbes, se distingue par une productivité élevée par rapport aux cellules cancéreuses du sein. Il peut être fabriqué à partir de 16 espèces de plantes médicinales à la maison. Boire composition cuite sous forme de chaleur, portion unique - 1 cuillère à soupe. l., le traitement dure 70 jours, après quoi une pause d'une semaine est prévue. Il s'agit d'un traitement traditionnel du cancer du sein, reconnu par la médecine officielle dans le monde entier.

Traitement en oncologie avec des remèdes populaires à la maison

Supprimer le cancer peut être la propolis ou non moins efficace teinture de la noix. Dans le premier cas, le produit doit être dilué dans de l’huile d’olive afin de ne pas perdre ses propres propriétés cicatrisantes et il est interdit de le chauffer à plus de 50 degrés. Dans le second cas, on utilise des noix vertes, qui doivent être broyées en 33 morceaux et verser un litre de vodka. Les deux remèdes populaires donnent un résultat positif si vous suivez les instructions médicales.

Traitement des remèdes populaires contre le cancer du sein

Avant de commencer à traiter le cancer du sein avec des remèdes traditionnels, il faut bien comprendre que les toxines contenues dans les plantes peuvent détruire des cellules saines en plus des cellules cancéreuses. Par conséquent, l'utilisation simultanée d'un mélange de teintures concentrées ne doit pas être, par exemple, des teintures: de noix et de fleurs de pomme de terre, de chélidoine, de pruche, d'aconite. À fortes doses, une perfusion saturée peut être toxique pour le corps humain.

Pour tester la réaction du corps à la perfusion, le traitement de cette maladie à l'aide de recettes de médecine traditionnelle doit être démarré avec une petite quantité d'un agent. Après un peu, amenez à la dose requise conformément à la prescription. Lorsque la réaction est étudiée, il est permis de combiner soigneusement les médicaments afin d’améliorer l’effet thérapeutique.

Plantes toxiques

Les méthodes traditionnelles de traitement du cancer du sein permettent de restaurer le corps après une exposition prolongée à des facteurs provoquant une pathogenèse. Cela concerne non seulement les propriétés des néoplasmes malins, mais également des méthodes résécables de traitement intensif de la glande mammaire par chimiothérapie supplémentaire. Certaines plantes médicinales, dont les toxines sont capables de décomposer les métastases et d'exciser les cellules cancéreuses, aident le corps touché.

Traitement de la pruche

La pruche prend part au traitement en tant que teinture à base d'alcool et son utilisation est autorisée à n'importe quel stade de la maladie. La plante est caractérisée par des propriétés analgésiques et régénérantes. De plus, il a un effet destructeur directement sur les cellules cancéreuses sans endommager l’intégrité des tissus sains. Préparer un demi-verre de jeunes pousses de la plante est imbibé de 2 tasses d'alcool et infusé dans un endroit sombre et frais pendant 14 jours. Il est utilisé à l'intérieur, l'estomac vide, en augmentant le dosage de 1 à 40 gouttes.

Jungar Aconite

Cette plante médicinale est considérée comme un moyen efficace de lutter contre l’oncologie et son utilisation constante à des doses acceptables augmente la période de rémission de la maladie. La teinture a des caractéristiques thérapeutiques stables. La recette est la suivante:

  • La racine d’aconit, sèche et propre, doit être versée dans un récipient de 500 ml avec de l’eau chaude et laissée au repos pendant 60 minutes.
  • Une fois que les racines ont été extraites du conteneur, coupez-les finement dans les fibres et mettez-les à nouveau dans le conteneur avec de l'eau. Le liquide ne doit couvrir que les racines, car il est nécessaire d'ajouter de l'alcool ou de la vodka à ras bord.
  • Infusé jusqu'à 20 jours dans un endroit chaud.
  • Intérieur pris après une exposition de 2 semaines.
  • Une seule dose augmente de 1 à 10 gouttes.
  • Après 14 jours de traitement national de la maladie, une pause de 7 jours est effectuée.
  • Au cours de la période de maladies mineures, si vous vous sentez étourdi, vous ne devez pas prendre de pause ni utiliser la dose pour laquelle les symptômes apparaissent pendant plusieurs jours.

Champignon de bouleau

Cette plante est capable d'exciser les cellules cancéreuses, de réduire les foyers pathologiques et le nombre total de métastases. Mais la condition principale pour obtenir le résultat est la capacité de le préparer correctement. Conformément à la recette populaire, le produit est broyé et rempli d'eau dans un rapport de 1 à 5, puis réglé pendant 2 jours. Filtré, consommé pendant une maladie l'estomac vide 3 fois par jour et 1 cuillère à soupe. l La teinture est conservée à l'intérieur du réfrigérateur, mais pas plus de 4 jours.

Thérapie Immortelle

Immortelle est extrêmement efficace dans le traitement d'une maladie. La teinture alcoolique est produite à partir de son poison végétal, dont l’utilisation est consciemment et strictement limitée aux indemnités journalières prescrites. La plante est dessinée sur vodka de manière standard, stockée dans un endroit sec et sombre, prise goutte à goutte avant chaque repas. Au fil du temps, la posologie augmente jusqu'à 10 gouttes ou jusqu'à l'élimination finale des symptômes alarmants de la maladie.

Teinture Amanite

Les bouchons des champignons sont placés dans un récipient à moitié et remplis d'une solution d'alcool à 70%. Après 30 jours, la perfusion est séparée l'épaisse. Initialement, 1 à 10 gouttes sont utilisées dans 1 à 2 cuillères à soupe d’eau, en augmentant le dosage quotidiennement en gouttes, puis de 10 à 20 gouttes. À l'avenir, la dose est réduite par goutte. Une journée doit être consommée trois fois en une demi-heure, l'estomac vide. La thérapie suivante commence après une pause de 7 à 10 jours. Pendant cette période, le sang sera nettoyé des substances toxiques par les herbes: une décoction de sophora japonaise, un sirop de sureau, des graines de lin.

Teinture du Prince de Sibérie

L'herbe séchée est placée sur le troisième dans un récipient avec un verre foncé et mélangé avec de la vodka. Infusé hors de portée du soleil pendant 15 jours. Utilisez 3 fois par jour pendant 30 à 40 gouttes, en agitant ou en pressant le liquide pendant 3 mois.

Infusion de fleurs de pomme de terre

Fleurs écrasées séchées (1 c. À soupe) Versez 500 g d’eau bouillie dans un thermos et laissez infuser 3 heures. Passer à travers la gaze et presser l'épaisseur. Conserver dans des récipients en verre. Prendre 30 minutes avant un repas, 150-170 ml 3 fois par jour pendant 2 semaines, après une pause de 7 jours, répéter le traitement et la teinture est utilisée jusqu'à 6 mois.

Teinture de noix

Les noix vertes sont broyées et versées avec de la vodka dans une canette métallique de 3 pouces vers le haut, en se tournant vers la clé. Infusé 40 jours sous une canopée, dans un endroit sombre inaccessible au soleil et secoué tous les jours. Lorsque le fourré est séparé de la masse totale, il est mis en bouteille dans des bouteilles noires et stocké dans le noir. Manger 1 cuillère à thé 3 fois par jour - 1 mois avant les repas, sans boire de liquide. Au fil du temps, il est permis d'augmenter le dosage à 30 ml. Après une pause de 10 jours, le cours est répété. La thérapie dure jusqu'à 4 mois.

Bicarbonate de soude et cancer

Par conséquent, lorsque des symptômes de cancer du sein ont été détectés, un environnement acide s'est formé à proximité de cellules saines en raison des effets de l'acide lactique et du blocage de la pénétration de l'oxygène dans les cellules. Pendant cette période, l'élimination des substances toxiques n'est pas correcte et crée un environnement favorable aux microorganismes, virus, champignons.

L’utilisation de soda à l’intérieur, c’est-à-dire que le traitement du cancer du sein par la soda est dangereuse par brûlures de la membrane muqueuse, difficultés digestives, troubles du processus de digestion des aliments. Il est possible de réduire la réaction acide du sang au moyen de légumes, de fruits, de baies et de légumes verts, en consommant de l'alcool de façon intensive et en refusant le sucre et la farine, en particulier en ajoutant de la levure.

Propolis et cancer

La propolis affecte positivement le corps si correctement préparé. Il aide à éliminer les cellules cancéreuses et un effet positif sur la croissance de la normale.

Huile de propolis. Afin de préserver les propriétés médicinales, la propolis doit être diluée avec de l’olive ou du beurre, chauffée à 35 degrés et consommée en une demi-cuillerée à thé avant les repas et les poitrines tachées. Lorsque la masse est chauffée à une température plus élevée, les propriétés cicatrisantes sont perdues et l'utilisation de cette huile n'a pas de sens. La teinture de propolis à base d'alcool réduit de 60% ses propriétés cicatrisantes.

Lorsque le traitement principal de la maladie est effectué, il est possible de prendre des mesures préventives avec de la teinture de moustaches dorées. Pour ce faire, vous devez insister sur les joints de tige de la vodka. Après avoir mélangé la teinture avec de l'huile de tournesol non raffinée et boire au moins 20 minutes à jeun, 3 fois par jour. Schéma thérapeutique: utilisation - 10 jours, pause - 5 jours, utilisation - 10 jours, pause - 10 jours. Le cours de traitement jusqu'à 3 mois.

Décoction d'avoine pour l'oncologie

Le traitement traditionnel du cancer du sein par le biais d'une décoction d'avoine permet d'éliminer rapidement les substances toxiques qui s'accumulent dans le corps après la chimiothérapie. De plus, l'avoine est une source inépuisable d'acides aminés, un complexe de vitamines A, B, E, PP. En prenant le médicament pendant plusieurs mois, le cancer commence à régresser, la tumeur devient plus petite, les métastases ne se dirigent pas vers les organes adjacents et les organes vitaux. C’est non seulement un traitement efficace, mais également des mesures préventives de grande qualité pour les femmes à risque. La recette est assez simple:

  • Les flocons d'avoine sont versés avec 1 verre de liquide, mis à feu moyen.
  • Il languit pendant 7 minutes, puis sous le couvercle, le bouillon est infusé, refroidi et filtré à travers une épaisse couche de gaze.
  • Il est accepté à la nourriture, il ne se boit pas 20 minutes de plus après une portion.
  • Le bouillon à la farine d’avoine peut être utilisé à la place du thé: une augmentation de l’indemnité journalière n’est pas nocive pour la santé.

Remèdes populaires après la chimiothérapie

Radionucléides et substances toxiques, excès de drogues, produits métaboliques, micro-organismes, agents pathogènes, levures et champignons hors des cellules sans endommager leur structure, avec du mucus de graines de lin: il faut verser 300 g d'eau bouillie, puis faire bouillir pendant 2 heures jusqu'à ce que les graines ne va pas gonfler. Une décoction de 50-100 g est utilisée tout au long de la journée, pour un total de 21 jours.

Une décoction de fleurs de marronnier d'Inde: les fleurs séchées (1 cuillère à soupe) doivent verser 200 g d'eau bouillie dans un thermos et insister toute la nuit. Lorsque le filtrage est terminé, prenez-le toutes les 2 à 2,5 heures, par petites gorgées. Total par jour - 100-150 g.

Le cancer du sein nécessite la collecte d'herbes: valériane, burnet et dagil, fleurs des plantes suivantes: immortelle et thym, calendula et tilleul, camomille et achillée millefeuille, pissenlit, millepertuis et origan, célandine et successions, pain et plantain séchés, pied de gramme et eucalyptus, fenouil, bouleau et pin dans les mêmes proportions.

La recette est la suivante. Les matières premières brassées dans la quantité de 1 cuillère à soupe de matières premières par 1 tasse d'eau bouillie et infusé pendant une demi-heure. Le besoin impérieux de séparer et de boire des portions de teinture par jour. Si vous prenez chaque cours par jour - 1 mois. Lorsque la pause de 14 jours est terminée - le parcours doit être répété.

Packs de poitrine

Pour une utilisation externe lors des instructions, vous pouvez utiliser:

  • 3 g d’huile de roche ainsi que 300 g de liquide doivent être maintenus pendant 2-3 jours et séparés du sédiment. Appliquez des lotions ou rincez les zones de pathogenèse sur la surface de la poitrine;
  • Dans le processus de dissolution de 3 g d'huile de roche dans 1 litre de liquide et après infusion sont consommés 3 fois par jour 30 minutes avant de manger des aliments - 1 tasse. Le traitement dure jusqu'à six mois.
  • Lily fleurs et les premiers perce-neige. Au début, il faut insister sur une base d'alcool (la moitié de la capacité des fleurs doit être remplie d'alcool) et les laisser infuser jusqu'à la floraison du lys blanc. À l'avenir, vous devez ajouter quelques fleurs de lys à l'infusion et laisser infuser pendant 20 jours sous un couvercle bien fermé. Un mince tampon de coton est placé dans la gaze, humidifié avec de la teinture et appliqué sur la poitrine. Plus enveloppé avec une écharpe. La compresse doit être changée dès que la gaze est sèche.

Traitement du cancer du sein - nouvelles méthodes

Tout cancer est un test sérieux pour la patiente, mais le cancer du sein occupe une place particulière.

Il occupe le deuxième rang après le cancer du poumon, et chez les femmes, il était complètement à la première place.

Malgré la longue étude menée par des médecins, cette tumeur maligne reste extrêmement dangereuse et souvent fatale, et la lutte contre cette tumeur concerne non seulement les patients, mais également leurs familles.

Informations de base

En raison de mutations cellulaires, une tumeur se forme, qui grandit et se développe rapidement, traverse les cellules sanguines et lymphatiques et infecte d'autres organes: ganglions lymphatiques, poumons, foie, os. Cela conduit à l'infection complète du corps et à son extinction rapide.

Le cancer passe par plusieurs étapes:

  1. Au stade zéro, la tumeur est très petite, presque invisible, elle n'infecte pas les tissus voisins et la croissance cellulaire est ralentie par les forces du corps.
  2. Dans la première phase du cancer, la tumeur atteint 2 cm, mais jusqu'à présent, elle n'infecte pas les tissus et ne se propage pas dans tout le corps.
  3. Dans la deuxième phase du cancer du sein, 2 variantes de développement sont différentes. La tumeur peut mesurer moins de 2 cm, mais des ganglions lymphatiques situés de manière rapprochée sont également affectés, ou sa taille peut atteindre 5 cm, mais jusqu'à présent, elle ne se propage pas.
  4. La troisième étape comporte également des sous-catégories: le cancer se propage à travers les ganglions axillaires, se propage aux ganglions proches de la clavicule ou se développe dans la peau et "se déclare".
  5. Le quatrième stade du cancer est le plus dangereux: il touche non seulement le thorax, mais également d’autres organes.

Selon le stade, le pourcentage de survie diffère également: dans les premiers stades, il atteint 95%, dans le troisième, il tombe à 70-90%, dans le quatrième, à peine plus de 10%. En même temps, plus le cancer est détecté rapidement, plus le patient subira un traitement rapide et sûr.

Quel que soit le stade, le traitement se déroule selon un plan:

  1. Dissuader la croissance des cellules cancéreuses.
  2. Enlèvement de la tumeur par chirurgie.
  3. Réaliser des activités pour neutraliser les conséquences.

Chimiothérapie


Avant toute opération, le médecin prescrit une chimiothérapie avant l'opération. Il s'agit de l'introduction dans le corps du patient de substances toxiques qui tuent les cellules cancéreuses, limitant ainsi leur croissance et leur développement, et réduisant également la taille de la tumeur elle-même.

Pour chaque cas, différentes compositions sont utilisées, qui affectent le corps de différentes manières. Si la substance n'a pas l'effet souhaité, elle est remplacée par une autre. Pour obtenir le résultat souhaité, plusieurs procédures sont nécessaires.

Dans le même temps, la chimiothérapie affecte non seulement les cellules cancéreuses, mais également l'organisme lui-même. Cela entraîne un certain nombre d'effets secondaires négatifs: perte de cheveux, diminution de l'immunité, sensation constante de faiblesse et de fatigue, etc.

En plus de la chimiothérapie, une hormonothérapie ou une thérapie ciblée peut être prescrite. La première est nécessaire si le cancer du sein est associé à des troubles hormonaux (dans 40% des cas).

La thérapie ciblée est une nouvelle méthode de traitement du cancer. Il vous permet de lutter contre les cellules cancéreuses, en bloquant leur croissance et en remplaçant avec succès la chimiothérapie.

Opération

En fonction de la taille de la tumeur et du stade de la maladie, il existe plusieurs types d'intervention:

  1. Lampectomie: utilisée lors du retrait de tumeurs jusqu'à 2-2,5 cm de diamètre. C'est une chirurgie économe.
  2. Quadrantctomy: utilisé pour enlever un quart de la glande mammaire.
  3. Mastectomie: avec cette intervention, tout le sein est enlevé, suivi d'une chirurgie plastique. Une glande et les deux peuvent être enlevés avec ou sans ganglions axillaires.

Après la chirurgie, il est souvent nécessaire de retirer en plus les ganglions lymphatiques, qui ont des cellules cancéreuses. Cette opération est effectuée après un certain temps afin que le corps puisse récupérer.

Traitement supplémentaire

Après l'opération, il est nécessaire non seulement de restaurer le corps, mais également d'éliminer les cellules cancéreuses restantes qui n'ont pas pu être capturées lors du retrait de la tumeur.

Ceci est très important: puisque le corps est épuisé, il ne pourra pas résister et le cancer réapparaîtra rapidement. Il est nécessaire de suivre scrupuleusement toutes les recommandations médicales et d'être contrôlé régulièrement par un mammologue pour prévenir l'apparition de métastases.

Pour la prévention, utilisez différentes méthodes:

  1. Chimiothérapie: appliquer des mélanges plus faibles afin de ne pas nuire au patient.
  2. Radiothérapie: utilisé pour tuer les cellules cancéreuses. Il est plus faible que la chimiothérapie et ne nuit pas au corps.
  3. Hormonothérapie: est effectuée pour normaliser le niveau de la montagne.
  4. Immunothérapie et apport en vitamines: nécessaires au rétablissement de l’immunité. Des schémas thérapeutiques à base de cytokines peuvent également être prescrits pour aider à améliorer la composition du sang et à renforcer l'immunité.
  5. Les régimes: sont des outils d'aide auxquels vous devriez également faire attention. Lors de l'établissement du menu, une attention particulière est accordée à la minimisation des phytoestrogènes dans les aliments et à l'absence d'aliments gras et malsains.

Un effet complexe sur le corps aidera les patients à se remettre rapidement sur pied et à reprendre une vie active. L'assistance psychologique et le soutien de la famille jouent un rôle important à cet égard.

Le cancer est une maladie grave, dont le principal danger est l’absence de certains signes à un stade précoce. Des contrôles réguliers chez le médecin vous permettent de détecter rapidement la tumeur et de vous en débarrasser avec un minimum de pertes.

Comment le cancer du sein est traité chirurgicalement, voir la vidéo suivante:

Traitement du cancer du sein: approches et méthodes modernes

Selon l'Organisation mondiale de la santé, un million et demi de femmes entendent diagnostiquer leur cancer du sein chaque année. Comme de nombreuses autres maladies, le cancer du sein «rajeunit» - au cours des dernières décennies, il a touché de plus en plus de jeunes femmes. Le diagnostic précoce du cancer du sein est la clé du succès du traitement. C'est une maladie très dangereuse, mais elle est curable et les méthodes de traitement deviennent de plus en plus parfaites chaque année.

Cancer du sein: il y a une solution!

Les statistiques sur l'incidence du cancer du sein dans notre pays sont alarmantes: les mammologues détectent environ 50 000 nouveaux cas chaque année. L'âge moyen des patientes est de 59 ans, mais cela ne signifie pas que les femmes plus jeunes ne sont pas à risque. Au contraire, comme cela a déjà été mentionné, cette maladie touche de plus en plus les femmes dans la force de l'âge.

Les raisons du développement du cancer du sein ne sont pas encore connues des médecins, mais il est évident que la génétique et l'écologie jouent un rôle clé ici. Les habitants des zones rurales souffrent du cancer du sein de 30% moins souvent que les femmes.

Cependant, lors du diagnostic précoce du cancer du sein, le pronostic est favorable: si le cancer est détecté au premier stade, le taux de survie à 5 ans est de 94%, au deuxième stade, à 79%.

Stades du cancer du sein

Les oncologues distinguent 4 stades de cancer du sein:

  • Sur le premier - la tumeur est petite, ne dépasse pas 2 cm de diamètre, il n'y a pas de métastases.
  • Dans le deuxième stade du cancer du sein, la taille de la tumeur est de 2 à 5 cm de diamètre. À ce stade, les cellules cancéreuses sont présentes dans 4 à 5 ganglions lymphatiques.
  • Le troisième stade du cancer se caractérise par une taille de tumeur importante, de 5 cm, tandis que le cancer se propage à la base de l'organe.
  • La quatrième est dangereuse car les métastases tumorales touchent différents organes, le plus souvent le foie, les poumons, les os et le cerveau.

Le cancer du sein représente 20 à 25% de tous les cas de cancer chez les femmes.

Méthodes de traitement du cancer du sein

À ce jour, il existe plusieurs traitements pour le cancer du sein. Le choix de la droite dépend de nombreux facteurs: la taille de la tumeur primitive, l'état des ganglions lymphatiques régionaux, la présence de métastases à distance et le statut du récepteur, c'est-à-dire la sensibilité aux hormones.

Traitement chirurgical

Pendant la chirurgie, la tâche principale du médecin est de préserver la vie et la santé du patient, même si cela signifie la perte de la glande mammaire. Cependant, les médecins essaient maintenant non seulement de retirer la tumeur, mais aussi de préserver la glande. Dans les cas où cela n’est pas possible, des prothèses mammaires sont pratiquées - la chirurgie plastique est généralement pratiquée six mois après la mastectomie. Bien que, par exemple, en Israël, la reconstruction mammaire soit réalisée en une seule opération: immédiatement après le retrait.

Si la taille de la tumeur ne dépasse pas 25 mm, recourir à une chirurgie conservatrice. Souvent, plusieurs ganglions lymphatiques proches sont enlevés, même si aucune métastase n'est trouvée - ceci aide à prévenir une rechute de la maladie.

Notez que dans l'arsenal des chirurgiens avancés dans le traitement de l'oncologie du pays des instruments chirurgicaux uniques. Par exemple, dans les cliniques israéliennes, le dispositif Margin Probe est utilisé avec succès, ce qui, selon les experts médicaux, permet de supprimer absolument toutes les cellules cancéreuses.

Radiothérapie

La radiothérapie, ou radiothérapie, fait partie du traitement d'appoint du cancer du sein: elle est prescrite aux femmes avant ou après le retrait de la tumeur. La radiothérapie réduit le risque de récurrence du cancer en tuant les cellules tumorales. Pendant la radiothérapie, la tumeur est irradiée avec des rayons X ou gamma puissants.

Intrabeam

Méthodes innovantes d'irradiation peropératoire. Évite la radiothérapie postopératoire et réduit le risque de rechute. Cette procédure est effectuée pendant l'opération et sauve la femme du traitement postopératoire. Contrairement à la radiothérapie traditionnelle, la radiothérapie ne vise que les zones dans lesquelles on pense que les cellules cancéreuses se situent. L'application de la méthode permet de réduire la durée du traitement pendant 6 semaines, tout en réduisant le risque de rechute et en causant des dommages minimaux aux tissus sains.

Chimiothérapie

La chimiothérapie, ou traitement médicamenteux du cancer du sein, est appliquée avant, après et même au lieu du traitement chirurgical dans les cas où cela n’est pas possible. La chimiothérapie est l'introduction de toxines spécifiques agissant sur les cellules tumorales. Une chimiothérapie peut durer de 3 à 6 mois et débute généralement immédiatement après la chirurgie. Divers médicaments sont utilisés en chimiothérapie - certains détruisent les protéines qui contrôlent le développement des cellules tumorales, d'autres sont insérés dans l'appareil génétique d'une cellule cancéreuse et provoquent sa mort, d'autres ralentissent la division des cellules touchées.

Traitement hormonal

L'hormonothérapie est efficace, mais seulement dans la moitié des cas, car tous les types de cancer du sein ne sont pas sensibles à ce traitement.

Thérapie ciblée

Ou bien la thérapie ciblée est le type le plus bénin de traitement du cancer du sein. Les préparations pour une thérapie ciblée n'affectent que les cellules touchées sans affecter les cellules saines, ce qui en fait un traitement beaucoup mieux toléré.

Caractéristiques du traitement du cancer du sein à différents stades

  • Stage Zero
    Si vous diagnostiquez la maladie à ce stade, les chances de guérison tendent à 100%. Une tumorectomie est réalisée pour soigner une opération ménagère dans laquelle seuls le néoplasme lui-même et une petite partie des tissus adjacents sont enlevés, bien que dans certains cas, le retrait de la totalité de la glande soit indiqué, suivi d'une chirurgie plastique. Cependant, cette méthode de traitement est utilisée moins fréquemment. Après la chirurgie, une chimiothérapie, un ciblage et une hormonothérapie sont présentés.
  • Première étape
    Le pronostic est également favorable: environ 94 à 98% des patients se rétablissent complètement après une tumorectomie avec chimiothérapie, ciblage et hormonothérapie ultérieurs. Parfois, un traitement de radiothérapie est indiqué.
  • Deuxième étape
    A ce stade, la tumeur est déjà trop grosse et il est fort probable que la tumorectomie échouera - une ablation complète de la glande mammaire est indiquée - une mastectomie avec les ganglions axillaires enlevés et une radiothérapie ultérieure suivie. Cela vaut la peine de dire que dans les cliniques étrangères, par exemple israéliennes, cette méthode n’est utilisée que dans des cas extrêmes, en s’efforçant de préserver la poitrine.
  • Troisième étape
    A ce stade, de nombreuses métastases se forment. Pour récupérer, il est nécessaire d’enlever non seulement la tumeur elle-même, mais aussi les métastases. Une mastectomie avec l'ablation des ganglions lymphatiques et la radiothérapie est nécessaire, de même qu'un traitement hormonal, une chimiothérapie et un traitement ciblant la destruction de toutes les cellules cancéreuses.
  • Quatrième étape
    C'est un cancer du sein avancé avec un grand nombre de métastases. La radiothérapie et la chimiothérapie sont présentées, ainsi que la chirurgie, dont le but n'est pas de retirer la tumeur, mais d'éliminer les complications potentiellement mortelles, ainsi que, dans certains cas, l'hormonothérapie. Il est presque impossible de guérir complètement le cancer à ce stade, mais il est possible de prolonger la vie et d’améliorer sa qualité.

Le diagnostic précoce du cancer du sein est la clé d'un traitement efficace. Récemment, ce sujet a souvent été évoqué dans les médias, ce qui pousse beaucoup de femmes à réfléchir plus souvent à leur santé et à consulter régulièrement un spécialiste des seins.

Où avoir un traitement contre le cancer du sein?

Le cancer du sein est bien sûr traité en Russie. Cependant, tous les hôpitaux ne disposent pas d'équipements et de technologies modernes. Ce n’est un secret pour personne que l’équipement des centres médicaux domestiques laisse à désirer. Cependant, dans certains pays, les médecins ont obtenu des résultats impressionnants dans la lutte contre le cancer du sein, raison pour laquelle de nombreuses femmes préfèrent être traitées à l'étranger. Les cliniques d’Israël, d’Allemagne et des États-Unis sont bien connues. Les femmes russes se rendent le plus souvent en Israël, où des experts reconnus dans le domaine de l'oncologie travaillent. Le traitement du cancer du sein en Israël sera moins cher qu'aux États-Unis ou en Allemagne, et le problème des visas est plus facile.

Cependant, organiser un traitement en Israël n’est pas si facile en soi: en général, les gens ne savent même pas par où commencer, comment choisir une clinique, quels documents il faut collecter et comment contacter le bon spécialiste. Il s'agit de résoudre ces problèmes et il existe des entreprises qui aident les patients russophones à se faire soigner à l'étranger.

Par exemple, le Centre médical international est l’une des sociétés les plus célèbres du genre. Depuis de nombreuses années, elle envoie des patients en traitement en Israël. Elle offre son aide pour le traitement dans les principales cliniques de Tel Aviv, Haïfa et d'autres villes. Cela est possible grâce à la présence de contrats avec les plus grands hôpitaux, laboratoires et médecins renommés du pays.

Les histoires de cas sont traduites en hébreu avant même que le patient ne pose le pied sur le sol israélien. Selon les documents médicaux soumis, les principaux médecins spécialistes israéliens organisent une consultation par correspondance au cours de laquelle la liste des mesures thérapeutiques et diagnostiques est déterminée. Ce n’est qu’après cela que le Centre choisit une clinique (publique ou privée) dans laquelle le patient recevra des procédures thérapeutiques présélectionnées, non seulement de la manière la plus efficace, mais également à des conditions favorables. Entre autres choses, les représentants du Centre médical international résolvent tous les problèmes d'organisation: obtention d'un visa, achat de billets, transfert, hébergement, fourniture de services de traduction, etc. Notez que des dizaines de patients de différents pays du monde sont responsables de la campagne chaque mois.

Restez en bonne santé avec l'International Medical Center!

Licence №514851625 du 07.08.2011 au greffe du gouvernement d'Israël.

Traitements du cancer du sein

Une tumeur maligne de la glande mammaire est due à une mutation et à une division anormalement rapide des cellules du tissu glandulaire. Contrairement à une tumeur bénigne, une tumeur cancéreuse se développe rapidement et envahit les tissus et organes voisins. Les facteurs de risque de cancer du sein chez la femme sont les caractéristiques physiologiques (puberté précoce, ménopause tardive), les anomalies hormonales associées à une interférence avec les processus biologiques naturels de l'organisme, chez les personnes âgées. Au stade précoce du cancer du sein, le traitement est efficace dans 85 à 95% des cas.

Types de cancer du sein

Le traitement du cancer du sein dépend en grande partie de son type et de son stade. Par emplacement, on distingue les carcinomes canalaires (dans les canaux lactiques) et lobulaires (dans les lobules de la glande). Dans le sens du développement - invasif (se développe dans les tissus) et non invasif (se développe dans la cavité des conduits ou des lobules). Par le nombre de cancers - nodal (simple) et diffus (à partir de plusieurs nœuds).

Les types de cancer du sein sont:

  • papillaire - forme non invasive, lorsque la tumeur ne dépasse pas le canal lacté;
  • cancer médullaire - grande tumeur qui ne s'étend pas au-delà de la glande mammaire;
  • cancer inflammatoire a les mêmes symptômes que la mammite (fièvre, rougeur du sein, nodules dans la poitrine);
  • Dans les cancers canalaires invasifs (dans 70% des cas de cancer du sein), la tumeur canalaire forme des métastases qui se développent dans le tissu adipeux et conjonctif sain de la glande et se propagent à d'autres organes (os, poumons, par exemple);
  • cancer du mamelon et de la région okolososkovoy (germe dans les tissus voisins).

Le succès du traitement du cancer du sein dépend en grande partie de son caractère invasif. Avec l'écoulement du sang et de la lymphe, les cellules cancéreuses se propagent dans tout le corps et provoquent l'apparition de tumeurs mastatiques dans le foie et d'autres organes. Aux stades précoces (tumeurs bénignes précancéreuses, cancers à 1-2 degrés), la taille de la tumeur est petite, elle n'affecte pas les ganglions lymphatiques et ne dépasse pas la glande.

Au stade 3-5, la tumeur atteint 5 cm et plus, affectant non seulement le système lymphatique, mais également d'autres organes du corps.

Vidéo: La différence entre le cancer et les tumeurs bénignes. Diagnostic et traitement du cancer du sein

Diagnostic de cancer

Identifier le sceau permet l'examen des glandes mammaires et la palpation. Chaque femme devrait au moins une fois par mois procéder à un auto-examen du sein afin de détecter les modifications de la forme des glandes mammaires, leur augmentation asymétrique, l'emplacement des mamelons. Avec l’apparition d’un écoulement des mamelons, de sensations douloureuses dans l’une ou les deux glandes mammaires, une femme doit être examinée par un spécialiste des seins. Le risque de cancer du sein est accru chez les femmes atteintes de maladies endocriniennes. Tous les troubles hormonaux associés à des maladies des organes génitaux, l'utilisation de médicaments hormonaux sont des facteurs provoquants.

Après la détection des scellés, les types d’examens suivants peuvent être programmés:

  • Échographie;
  • la ductographie;
  • mammographie (rayons x de la glande mammaire), y compris lors de l'administration intraveineuse d'un médicament radioactif;
  • IRM du sein;
  • biopsie du tissu tumoral suivie d'un examen cytologique.

En utilisant ces méthodes, la nature et la taille de la tumeur, le stade et l'étendue de la propagation, la présence de métastases sont établis.

Vidéo: Biopsie du sein sous contrôle échographique

Traitement du cancer du sein

Les principales méthodes de traitement du cancer du sein sont:

  • ablation chirurgicale de la tumeur;
  • hormonothérapie;
  • radiothérapie;
  • chimiothérapie;
  • thérapie ciblée;
  • chirurgie plastique reconstructive;
  • traitement combiné.

La radiation et l'ablation chirurgicale sont des traitements topiques. La chimiothérapie et d'autres méthodes de traitement médicamenteux sont des méthodes d'action systémique, elles tuent ou arrêtent le développement de cellules cancéreuses dans tout le corps.

Traitement chirurgical

Cette méthode est la principale et la plus efficace. Élimination partielle ou complète du sein.

La tumorectomie est utilisée pour enlever un petit site tumoral (pas plus de 4 cm) dans la région de la glande mammaire. En même temps, les zones saines des tissus voisins sont éliminées avec la tumeur. Après le retrait, une radiothérapie ou une chimiothérapie est effectuée pour détruire les cellules cancéreuses restantes et empêcher la re-formation de la tumeur.

Si les ganglions lymphatiques sont touchés, ils sont enlevés. Avec les formes de cancer non invasives, les nœuds tentent d'être préservés, car après leur retrait, la femme développe un gonflement des bras, une restriction des mouvements de l'articulation de l'épaule et une douleur thoracique.

Afin de déterminer si les ganglions lymphatiques sont touchés par le cancer ou non, une "biopsie du ganglion sentinelle" est nécessairement réalisée au cours de l'opération. Pour cela, l'un des ganglions axillaires est excisé, examiné pour la présence de cellules cancéreuses. S'ils ne sont pas détectés, les ganglions lymphatiques restants sont préservés. La présence de cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques témoigne d'un risque élevé de propagation de la maladie vers d'autres organes et parties du corps.

Il est nécessaire d'étudier le tissu enlevé par la méthode histologique pour confirmer le caractère cancéreux du néoplasme.

La résection sectorielle est réalisée lorsque l'induration est petite (la tumeur mesure généralement 1 à 2 cm) et ne s'étend pas au-delà du sein. Une incision est faite, la zone touchée est enlevée, la suture intracutanée est appliquée.

La résection centrale est utilisée pour les papillomes intra-canalaires multiples. L'incision traverse tous les canaux lactifères, un tissu sain est découpé à 2-3 cm autour de la tumeur. Après cette opération, la femme ne pourra plus allaiter.

La résection du mamelon est effectuée pour diagnostiquer le cancer du mamelon et de l'aréole qui l'entoure. Dans le même temps, une partie des canaux lactés est affectée. Après la guérison future, des complications de lactation peuvent survenir.

La résection oncoplastique est l'opération consistant à enlever partiellement le tissu affecté et les zones saines les plus proches, avec chirurgie plastique simultanée pour restaurer la forme du sein. La transplantation de tissus sains est utilisée et souvent, le second sein doit être opéré pour rétablir la symétrie des mamelons et la forme identique des glandes mammaires. Après une telle opération, une radiothérapie est nécessaire.

Mastectomie La glande mammaire est complètement enlevée, mais les ganglions lymphatiques ne sont pas affectés. Une telle opération est réalisée avec des tumeurs non invasives de grande taille, la présence d'une prédisposition héréditaire au cancer du sein et également à des fins prophylactiques. Avec l'aide de la chirurgie plastique, vous pouvez restaurer la glande.

Mastectomie radicale. Le traitement chirurgical du cancer du sein consiste à éliminer non seulement lui-même, mais également l'enlèvement complet ou partiel des muscles adjacents et du tissu adipeux. La méthode est utilisée à un stade avancé, lorsque plusieurs métastases se trouvent dans les ganglions lymphatiques qui pénètrent dans ces tissus et muscles. L'élimination "radicale" implique l'élimination complète du corps des cellules cancéreuses et la protection contre l'apparition de métastases. L'ablation chirurgicale est nécessairement complétée par la radiothérapie et le traitement chimiothérapeutique ultérieurs du cancer du sein.

Mastectomie palliative. Dans le cas où des métastases sont déjà apparues ou que la tumeur est si étendue que des métastases doivent inévitablement apparaître, des opérations sont effectuées dans le but de soulager l'état du patient. La tumeur est partiellement retirée pour réduire la surface de la lésion. Cela supprime les tissus les plus endommagés ou qui saignent. Après cela, un traitement médical est appliqué, qui aide à soulager la douleur, prolonge la vie.

Reconstruction mammaire. Dans certains cas, après une mastectomie radicale, une chirurgie de reconstruction est réalisée pour la reconstruction esthétique du sein. Pour que cette greffe de muscles et de tissu adipeux se fasse du dos à la place des muscles pectoraux enlevés.

Dans la plupart des cas, la récurrence du cancer et l'apparition de métastases après l'ablation radicale des glandes mammaires touchées ne sont pas observées (une rechute survient chez environ 18% des patients). De plus, les opérations de récupération n'augmentent pas le risque de métastases.

La durée et la qualité de vie après ces interventions dépendent du stade de développement d'une tumeur maligne, de l'âge du patient et de l'efficacité de la chimiothérapie ultérieure. Plus la lésion est grande, plus la cicatrisation de la plaie après l'opération est difficile. C'est compliqué chez les patients diabétiques, les personnes obèses et les femmes qui fument.

Pour de tels patients, les opérations d'extraction et de reconstruction simultanées de la glande mammaire ne sont pas réalisées, car la greffe de tissu de restauration allonge et complique le processus de guérison. Cela reporte le traitement ultérieur par radiothérapie et chimiothérapie (ils sont effectués uniquement après la guérison complète des plaies).

Chimiothérapie

Traitement du cancer du sein avec des médicaments qui tuent les cellules cancéreuses. Les médicaments sont prescrits strictement individuellement, car le choix du médicament dépend de nombreux facteurs, notamment le type de tumeur, le degré de dommage, la nature de l'opération, l'organe où l'opération a été effectuée.

Les médicaments de chimiothérapie sont les allergènes les plus puissants, provoquent des nausées et des vomissements. Ils sont toxiques et affectent le travail du cœur, du foie, des reins et d’autres organes. Par conséquent, lors du choix des médicaments, l'âge et les maladies associées sont pris en compte. Avec la prise de ces médicaments sont prescrits des médicaments antiallergiques qui doivent être pris à l'avance.

Le traitement peut être effectué en ambulatoire ou à l'hôpital. Il est préférable de le conduire à l'hôpital sous la surveillance constante d'un médecin. Ici, en cas de vomissement, le patient peut recevoir l'aide d'un expert, alors qu'à la maison, il est généralement plus difficile d'administrer des antiémétiques et d'effectuer une anesthésie nocturne.

Ajout: Afin de sélectionner le médicament le plus approprié, le médecin peut recommander aux patients de mener une étude pour déterminer le génotype de la tumeur (analyse de biomarqueurs). Cela permettra de déterminer le type de médicament le plus sensible aux cellules tumorales, afin de clarifier les contre-indications individuelles.

Il faut généralement 5-7 cours de chimiothérapie. En tenant compte des effets secondaires et de la réaction individuelle de l'organisme, le traitement des maladies associées est également effectué, sinon, il ne sera pas possible de terminer complètement le cours.

Traitement hormonal

La plupart (environ 75%) des tumeurs malignes du sein sont hormono-dépendantes. Dans leurs cellules, il y a des récepteurs sensibles à l'action des hormones sexuelles féminines. En agissant sur ces récepteurs, les œstrogènes et les progestérones accélèrent la croissance tumorale. De plus, 10% d'entre eux ne sont sensibles qu'à la progestérone, le reste dépend des hormones des deux types. La dépendance hormonale explique l’accélération de la croissance tumorale pendant la grossesse ou au cours des différentes phases du cycle menstruel.

À l'aide de médicaments hormonaux, le niveau des hormones correspondantes est réduit, ce qui entraîne une diminution de la taille de la tumeur ou sa destruction. L’efficacité de l’hormonothérapie est de 10 à 70%.

L'hormonothérapie est prescrite dans les cas où les femmes ont une prédisposition génétique au cancer du sein. Le traitement est effectué si la biopsie a montré une croissance anormale de cellules de tout tissu au cours de la mastopathie. Cela empêche leur dégénérescence maligne.

L'hormonothérapie est utilisée pour réduire la taille d'une grosse tumeur avant de subir une intervention chirurgicale pour l'enlever. Cette méthode réduit le risque de réapparition de la tumeur après une intervention chirurgicale, ainsi que le passage des formes non invasives de cancer (carcinome) à des formes invasives. L’hormonothérapie, réalisée après une radiothérapie chirurgicale, chimiothérapeutique complète, aide à protéger le corps contre la propagation des métastases.

Thérapie ciblée

Cette méthode diffère de la chimiothérapie et de la chirurgie en ce qu'elle utilise des médicaments à action ciblée. Ils détruisent les cellules tumorales sans affecter les cellules saines. La croissance de la tumeur est due aux modifications de la structure des molécules des tissus affectés. Les médicaments ciblés préviennent de tels changements. Cette méthode s'appelle également thérapie moléculaire. Son avantage est l'absence d'effets secondaires. Il est utilisé à la fois pour prévenir la transformation des tumeurs en une forme maligne et pour le traitement du cancer du sein métastatique. Parfois, il est utilisé en association avec une chimiothérapie ou une radiothérapie.

Contrairement à l'hormonothérapie, cette méthode ne vise pas à réguler le fond hormonal du corps, mais à supprimer les récepteurs tumoraux sensibles à l'action des hormones. Il existe des médicaments qui inhibent la production d’enzymes, des catalyseurs de la formation d’œstrogènes dans le corps, ainsi que de la stimulation des processus immunitaires de résistance de l’organisme à la formation et à la croissance de cellules cancéreuses.

Les médicaments sont disponibles sous forme de pilule. Ils sont pratiques à utiliser. Le traitement ne nécessite pas d'hospitalisation, il est efficace même dans les formes sévères de cancer. La thérapie ciblée est considérée comme le moyen le plus prometteur de traiter le cancer du sein et d'autres organes.

Radiothérapie

La méthode d'irradiation radioactive des tumeurs cancéreuses permet de les éliminer complètement à un stade précoce et à un stade ultérieur - afin d'augmenter considérablement l'espérance de vie des patients. Un tel traitement est particulièrement important en cas d'ablation incomplète de la glande (opérations permettant de conserver des organes).

L'irradiation est effectuée soit sur la glande mammaire même du côté de la tumeur, soit sur les ganglions lymphatiques et les muscles de la zone touchée. En fonction de la nature de la tumeur, on procède à une irradiation externe ou à l'introduction d'un médicament radioactif dans la tumeur à l'aide d'un cathéter.

Un tel traitement du cancer du sein n'est pas utilisé pour un certain nombre de maladies (insuffisance cardiovasculaire, anémie, diabète sucré) et n'est pas utilisé pour traiter les tumeurs récurrentes en raison du risque de maladie par irradiation. L'utilisation de techniques modernes permet d'éviter des effets secondaires comme la nausée et la calvitie, mais après le traitement, l'apparition d'une dermatite de radiation, une ulcération de la peau, des douleurs à la poitrine, un gonflement du bras dû à l'irradiation, une inflammation des poumons.

Une scintigraphie (rayons X) des os du thorax et un examen par IRM permettent de suivre l'évolution du traitement du cancer du sein. L'exposition dure de 3 à 4 jours à 3 à 4 semaines, selon le type et le stade de la tumeur.

Les principales méthodes de traitement du cancer du sein

En entendant le diagnostic mortel de cancer du sein, les femmes commencent immédiatement à rechercher les moyens par lesquelles elles peuvent enrayer le développement de la maladie, voire enrayer celle-ci. Mais seuls les patients au stade initial peuvent être complètement guéris, alors que dans d'autres cas, le traitement du cancer du sein ne sert qu'à prolonger et à faciliter la vie de la patiente.

Le traitement d'une tumeur maligne du sein implique une approche intégrée consistant en une thérapie locale et systémique. La thérapie locale est un effet local sur la tumeur visant à ralentir ou à arrêter complètement la prolifération cellulaire (radiothérapie, chirurgie).

Avec la thérapie systémique, tout le corps est exposé aux médicaments. Ceci est nécessaire pour consolider les résultats du traitement local et l'élimination complète des rechutes. Les méthodes de thérapie systémique incluent l’hormonothérapie, la chimiothérapie et la thérapie ciblée.

Les mesures thérapeutiques pour le cancer du sein sont divisées en trois groupes:

  • radical, permettant d'éliminer complètement la tumeur et les ganglions lymphatiques affectés;
  • semi-radicalaire, visant à réduire la tumeur et à prévenir les rechutes;
  • méthodes palliatives pour faciliter l'état du patient.

Dans le même temps, certaines méthodes radicales peuvent être utilisées comme palliatif. Par exemple, une opération consistant à retirer une glande chez un patient présentant un cancer au stade initial constituera une méthode radicale offrant des chances de guérison complète. Et la même opération, réalisée au quatrième stade de la maladie, ne peut que soulager quelque peu l'état du patient. Examinons plus en détail les méthodes sur lesquelles est basé le traitement du cancer du sein.

Chimiothérapie

La méthode consiste à utiliser des cytostatiques, des agents antitumoraux. Les médicaments sont administrés par voie intraveineuse avec un compte-gouttes ou par voie orale sous la forme de comprimés. La chimiothérapie fait référence à des méthodes systémiques, car vous permet de réduire le nombre de cellules cancéreuses dans tout le corps.

Il existe une chimiothérapie adjuvante, non adjuvante et thérapeutique. Les deux premiers types sont conçus pour préparer le patient à la chirurgie et au rétablissement postopératoire.

Un traitement adjuvant est prescrit après la chirurgie afin d’éliminer les foyers de tumeurs restants. Un traitement non adjuvant est effectué avant la chirurgie pour déterminer la sensibilité des cellules tumorales aux composants du médicament.

La chimiothérapie médicale est réalisée avant l'opération et permet de réduire la taille de la tumeur. À l'avenir, c'est la taille de la tumeur qui détermine si une mastectomie sera réalisée (retrait de la totalité de la glande) ou si le traitement sera limité à une chirurgie préservant les organes (retrait de la glande touchée).

Traitement chirurgical

Malgré l’effet prononcé de la chimiothérapie et de la radiothérapie, le traitement du cancer du sein par la chirurgie est un élément nécessaire d’une approche intégrée.

Le traitement chirurgical se divise en deux types: la mastectomie (ablation de la totalité du sein, suivie de la reconstruction) et la chirurgie à organes épargnés (ablation d'une partie de la glande).

La mastectomie complète est pratiquée à un stade avancé du cancer et implique, en plus de l'ablation de la glande elle-même, l'excision d'un ou deux ganglions lymphatiques adjacents, auxquels les métastases se sont déjà propagées. L'opération n'affecte pas les muscles pectoraux, cela vous permet d'éviter des conséquences graves telles qu'une violation de la mobilité de l'articulation de l'épaule, etc.

La chirurgie préservant les organes est effectuée aux premiers stades de la maladie. L'objectif principal de ce type de chirurgie est de préserver la forme du sein. Cela ne provoque pas une détérioration de l'état psycho-émotionnel du patient associé à un défaut esthétique évident de la mastectomie complète.

Une telle opération n’est pas inférieure en termes d’efficacité de la mastectomie complète, mais elle n’est utilisée que si la taille de la tumeur n’excède pas 2,5 cm 2. De même, une suppression potentielle de la glande chez la femme en âge de procréer peut être un désir de préserver l’activité fonctionnelle du sein.

L'hormonothérapie

Dans la plupart des cas, les tumeurs malignes de la glande mammaire sont causées par des troubles hormonaux dans le corps du patient. Étant donné qu'un excès d'hormones féminines peut provoquer l'apparition d'une tumeur, le traitement doit être basé sur la neutralisation de leur action sur le corps.

Pour ce faire, appliquez un traitement hormonal dont le rôle est de supprimer complètement les effets des hormones produites. Ce type de traitement, bien que donnant de bons résultats, n’est qu’une méthode auxiliaire et s’ajoute à la chimiothérapie, au traitement chirurgical et à la radiothérapie.

Avec le cancer hormono-dépendant, les cellules tumorales sont très sensibles à l'œstrogène et à la progestérone. Grâce à l'hormonothérapie, les récepteurs sensoriels de la tumeur sont bloqués et les cellules cancéreuses meurent.

L'hormonothérapie est réalisée dans trois cas:

  • réduire la taille de la tumeur avant l'opération;
  • réduire le risque de récidive après le traitement (chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie);
  • à des fins thérapeutiques avec des tumeurs existantes et sous des formes inopérables.

L'hormonothérapie peut être une méthode palliative visant uniquement à atténuer l'évolution de la maladie. Dans tous les cas, il est important de traiter le cancer du sein avec des médicaments hormonaux uniquement après la fin du traitement de chimiothérapie et de radiothérapie, car La mise en œuvre simultanée de ce traitement avec d'autres techniques réduit leur efficacité.

Radiothérapie

L'un des principaux composants du traitement du cancer du sein est la radiation, qui consiste en un effet local sur les cellules tumorales à l'aide de rayons ionisants. Cette méthode est très efficace et permet de traiter le cancer à un stade précoce et, dans les formes ultérieures, d’améliorer considérablement l’état du patient.

Le plus souvent, la zone touchée de la glande, les ganglions lymphatiques adjacents et les ganglions lymphatiques situés au-dessus et au-dessous de la clavicule sont exposés.

L'irradiation peut être radicale, palliative et symptomatique. Sous irradiation radicale, il est possible de détruire complètement la tumeur et de vaincre la maladie. L'irradiation palliative est utilisée pour augmenter l'espérance de vie et réduire les effets désagréables dans les cas où une guérison complète est impossible. Une irradiation symptomatique est effectuée pour soulager la douleur dans les formes sévères de cancer. Le diagnostic du cancer du sein vous permet de déterminer le schéma de traitement complexe et le type de rayonnement nécessaires.

Le type de radiothérapie le plus courant est la thérapie externe, réalisée à l'aide d'appareils à rayons X dans des conditions stationnaires. Le cours complet comprend 30 à 40 séances avec une fréquence de cinq fois par semaine.

Un autre type d'exposition est interne. Un implant rempli d'une substance radioactive est inséré dans le corps du patient à l'aide de petites incisions pendant 5-6 minutes. Les coupes sont effectuées dans des zones aussi proches que possible de la tumeur. Le cours a lieu toute la semaine.

Comme toute méthode d’exposition agressive au corps, la radiothérapie a ses propres effets secondaires. Au milieu du parcours, le patient ressent de la fatigue et passe 1 à 1,5 mois après la fin du traitement. Dans certains cas, une douleur aiguë ou modérée peut survenir dans la glande irradiée, qui passe sans traitement supplémentaire.

Thérapie ciblée

Malgré leur efficacité, les méthodes décrites ci-dessus combinent un inconvénient: avec les cellules malades, elles affectent également les cellules saines, ce qui entraîne la destruction partielle des tissus du foie, des reins et d'autres organes importants.

Au cours des dernières décennies, la thérapie ciblée a été développée sur la base des développements en immunologie et en thérapie génique, qui consistent en l’effet ponctuel des médicaments sur les cellules tumorales. Les médicaments ciblés affectent la structure moléculaire de la tumeur: récepteurs et protéines situés à l'extérieur et à l'intérieur des cellules productrices de cellules tumorales. Des préparations spéciales empêchent la formation de vaisseaux sanguins autour de l'accumulation de cellules cancéreuses, empêchant ainsi l'apparition de métastases.

Les médicaments thérapeutiques ciblés peuvent guérir le cancer à des stades sévères et sont mieux tolérés par les patients que les médicaments chimiothérapeutiques et hormonaux. Parmi les effets secondaires observés après le traitement, on peut observer des frissons et de la fièvre, qui sont éliminés avec les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Traitements alternatifs du cancer du sein

Malheureusement, toutes les femmes qui tâtent dans la poitrine ne vont pas chez le médecin et entament un traitement. Quelqu'un, ayant écouté les conseils de personnes "bien informées", commence à traiter lui-même la tumeur, aggravant ainsi la situation. Un tel traitement conduit au fait qu’au moment de consulter un médecin, le cancer avait déjà atteint un stade plus grave et que la maladie devait être soignée pendant longtemps et à l’aide des méthodes les plus agressives.

C’est pourquoi un diagnostic opportun du cancer du sein et le strict respect des recommandations médicales sont nécessaires.

Mais le traitement dépend dans une certaine mesure du comportement du patient, notamment de ses habitudes alimentaires et de son attitude psycho-émotionnelle. Il a été scientifiquement prouvé que l’adaptation du régime alimentaire augmente parfois les chances de vaincre la maladie et accélère la durée du traitement.

Quant à l'humeur psychologique, c'est souvent l'une des causes de cette maladie. Cela signifie qu'en changeant son attitude face à ce qui se passe et à elle-même, la patiente accélère considérablement le traitement.

Je tiens également à dire que même une maladie aussi terrible, comme le cancer du sein, peut être vaincue si vous ne vous concentrez pas sur la maladie et ne vous permettez pas de «vivre» les années allouées, mais de vivre la même et peut-être une vie encore plus intéressante.

A Propos De Nous

La sélection des produits inclus dans le régime alimentaire d'une personne doit toujours être prise au sérieux, mais en période de maladie, le choix du régime approprié deviendra encore plus pertinent.