Métastases hépatiques

Publié par: admin 06/04/2016

Des métastases dans le foie sont observées chez presque tous les patients cancéreux. Cela est dû au fait que le plus souvent, ce corps est une cible pour la diffusion de nœuds secondaires. Déterminer les symptômes initiaux et commencer le traitement à temps sont les activités les plus importantes qui permettront d’arrêter la propagation des cellules cancéreuses et de prolonger la vie des patients.

Signes cliniques et méthodes de diagnostic du cancer secondaire

La pathologie du cancer est toujours en tête de la liste des maladies aboutissant au décès des patients. La cause en est souvent non la tumeur primitive, mais la métastase d'autres organes. Combien de points faibles dans le corps sont liés aux métastases? C'est le foie, le pancréas, les poumons, les glandes mammaires. Les métastases provoquent les symptômes les plus graves et mènent au décès du patient.

Selon les signes cliniques, ils se résument: les symptômes du cancer du foie vont de pair avec les symptômes d’un néoplasme primaire.

Le syndrome asthéno-végétatif apparaît: le patient maigre visiblement avec une bonne nutrition, ressent une fatigue constante. Il s'inquiète de douleurs persistantes paroxystiques ou mineures aiguës dans l'hypochondre droit avec une sensation incompréhensible de frottement. Violé le travail de l'intestin. Le patient se plaint de nausée, de vomissements, d'éructations, de diarrhée ou de constipation. À la palpation, une augmentation du foie est observée.

Si les métastases dans le foie entraînent une obstruction (violation de la perméabilité, blocage) des gros canaux biliaires, la jaunisse commence. Une personne se plaint d’épisodes de fièvre et de démangeaisons cutanées spontanés. L'urine devient de couleur foncée (bière). La surface de la langue est recouverte de fleurs blanches.

Si des métastases dans le foie pressent la veine cave inférieure, le patient présente un gonflement des extrémités inférieures. Impliqué dans le processus pathologique, le péritoine donne une ascite (hydropisie abdominale) - accumulation de liquide. La douleur abdominale est une nature constante et diffuse.

Afin de déterminer le plus tôt possible si les métastases affectent le foie, les patients traités pour le cancer doivent faire l’objet d’un diagnostic complet et suivre un traitement de maintenance. Ce n'est qu'ainsi que l'on peut atteindre un état de santé satisfaisant et prolonger la vie. La détection tardive se termine par la mort du patient.

Les mesures de diagnostic comprennent:

  • recherche utilisant des marqueurs tumoraux immunochimiques;
  • examen par ultrasons de la taille de la tumeur, de son emplacement et de sa connexion avec les canaux et les vaisseaux;
  • imagerie par résonance magnétique pour clarifier le diagnostic et plus d'informations;
  • biopsie de ponction pour la nature cellulaire des métastases;
  • laparoscopie diagnostique dans des cas spéciaux complexes.

Tactique médicale

Dernièrement, on pensait que les patients atteints de métastases vivaient très peu. Bien sûr, la science médicale a encore trouvé des moyens de guérir complètement une patiente du cancer, mais elle peut faire tout ce qui est en son pouvoir pour améliorer et prolonger la qualité de vie. La tactique du traitement dépend en premier lieu du degré de propagation du foyer métastatique, de sa taille, de la localisation du foyer principal, de la métastase d'autres organes. Les symptômes, les maladies concomitantes et l'âge du patient sont pris en compte. Des méthodes thérapeutiques ou chirurgicales peuvent être utilisées.

  1. Traitement hormonal. Il a été démontré que le traitement du cancer secondaire, avec un foyer primaire dans le sein. Objectif: suspendre la croissance des tumeurs, améliorer les symptômes.
  2. Chimiothérapie. Le traitement est indiqué avant ou après la chirurgie. La chimiothérapie réduit la tumeur avant la chirurgie, ce qui garantit l'efficacité et la sécurité de l'intervention chirurgicale, ainsi que la réduction du retour du cancer. Efficace contre les néoplasmes qui y sont sensibles. Effets secondaires: le foie étant un organe de désintoxication, il est difficile de tolérer un traitement.
  3. L'ablation au laser est une thérapie anticancéreuse qui détruit les cellules mutées à l'aide de flux ioniques. Il est utilisé pour inhiber la croissance tumorale.
  4. Cryothérapie. À l'aide d'un dispositif spécial à cryosonde, le médecin pénètre au centre de la tumeur, de l'azote liquide passe à travers la sonde, qui gèle et détruit le nidus. Cette méthode est utilisée uniquement si la taille de la tumeur ne dépasse pas 4 cm.

Le traitement chirurgical est indiqué chez les patients dont le nombre de métastases dans le foie ne dépasse pas quatre. Le but de l'opération est de réséquer (enlever) le lobe atteint du foie.

Le segment hépatique restant est capable de croître, le foie remplit sa fonction normalement et les patients vivent suffisamment longtemps.

Dans certains cas, les spécialistes ont tendance à pratiquer une chirurgie laparoscopique pour retirer le segment hépatique touché. Après quelques petits trous, le chirurgien retire la tumeur à l'aide d'un laparoscope.

Ce traitement présente l'avantage principal: le dommage est négligeable par rapport à la chirurgie abdominale, période de récupération plus courte. Les métastases hépatiques sont un pronostic pour les patients atteints d'un cancer de l'intestin après une intervention chirurgicale: environ 40% des patients vivent après une période de cinq ans.

Le nombre de patients atteints d'un tel diagnostic dépend également du traitement initié dans les délais, de la forme histologique de la tumeur et du stade auquel la maladie a été détectée.

Nutrition pour cancer secondaire

Un régime alimentaire pour les métastases hépatiques est non moins important dans le traitement des patients. Les principes sur lesquels il est construit:

  • normalisation des processus métaboliques;
  • prévention des complications;
  • augmenter l'immunité.

Exigences de puissance:

  • digestibilité facile;
  • pas de charge supplémentaire sur le foie.
  • diviser les repas.

Le régime alimentaire du patient atteint d'un cancer secondaire doit contenir une quantité suffisante de fruits de mer, de fruits frais, de légumes et de légumes verts. De légumes devrait être limitée à la tomate.

La nutrition fractionnée est un repas 5-6 fois par jour en petites portions. Dans le menu du jour doivent être des produits laitiers fermentés, des céréales (gruau, sarrasin, millet, orge), des légumineuses, des bouillons de légumes ou des soupes. Pour nettoyer le foie après un traitement intensif, il est recommandé de boire un verre de jus de carotte frais chaque jour. La viande et le poisson doivent être cuits à la vapeur, bouillis et cuits au four.

Les produits interdits comprennent:

  • pâtisseries riches en gras;
  • produits de boulangerie frais;
  • conserves et produits avec conservateurs;
  • viande fumée;
  • aliments frits;
  • aliments marinés;
  • assaisonnements et épices épicés;
  • viande grasse;
  • alcool de toutes sortes;
  • thé fort et café.

Il est strictement interdit au patient de fumer et de passer autant de temps que possible à l'air frais.

Phytothérapie

Le traitement des remèdes populaires dans cette maladie grave ne devrait en aucun cas être le principal. Il doit être considéré uniquement comme une méthode auxiliaire pour soulager l’état du patient. Quels remèdes populaires à traiter, combien de temps et quelles doses? - Tous ces points doivent être discutés avec le médecin qui observe le patient.

Les herbes sont l’un des traitements les plus répandus dans le traitement des remèdes populaires.

Le foie, en tant que principal organe qui nettoie le corps, outre les dommages oncologiques, subit également un traitement agressif: les médicaments les plus puissants, la chimiothérapie.

Par conséquent, les hépatoprotecteurs de plantes dans le traitement des remèdes populaires jouent un rôle important. Combien de propriétés utiles ont-ils? Ils soulagent les symptômes désagréables, améliorent la santé générale et normalisent le sommeil.

Celandine - une des plantes les plus populaires dans le traitement des remèdes populaires. Teinture ou décoction habituellement utilisée.

Comment faire une décoction:

Une cuillère à soupe de matière première sèche est coulée dans de l'eau chaude et infusée pendant deux heures. Avant utilisation, la décoction est filtrée et prise à la cuillère à soupe trois fois par jour.

Comment faire la teinture avec la chélidoine:

Les matières premières sèches sont mélangées avec de l'alcool dans un rapport 1: 1 et infusées pendant une semaine dans un endroit sombre. Avant utilisation, il est filtré.

Prenez une cuillère à café le matin avant les repas pendant une semaine.

Dans le traitement des remèdes populaires, la pruche est très populaire. À partir de cela préparer des teintures anticancéreuses, des décoctions et des thés. Pour la teinture, l’herbe sèche et broyée de la pruche s’intègre parfaitement dans un récipient en verre et est remplie d’alcool. Un récipient hermétiquement fermé est placé dans un endroit sombre et froid pendant trois semaines. Infusion filtrée à boire selon le schéma: 1 jour - une goutte, 2 jours - deux gouttes. Le nombre de gouttes doit aller jusqu'à 40. Ensuite, la teinture est prélevée dans l'ordre inverse et doit remonter à une goutte.

Le traitement avec des remèdes populaires est complété par d'autres herbes anticancéreuses: eleutherococcus, racine de martin, rhizome bergener, rhizome elecampane, plantain, millepertuis, chicorée.

Le complexe de soins médicaux qualifiés, diète, traitement avec des remèdes populaires aidera à faire face à la maladie et à prolonger la vie du patient avec un diagnostic aussi dangereux.

Métastases hépatiques - le pronostic et combien ils vivent à différents stades

Quels sont les signes et symptômes de métastases hépatiques? Quel type de cancer y conduit, le pronostic pour différents degrés de métastases. Méthodes de traitement, durée de leur vie et possibilité d'augmenter l'espérance de vie au stade sévère de la maladie.

Le foie est très susceptible au transfert hématogène des cellules malignes de leur tumeur primaire et à la formation de métastases. La maladie primaire la plus courante est le cancer du sein, des organes gastro-intestinaux et du poumon.

En cas de lésion focale, les processus pathologiques liés à la tumeur associés au remplacement du parenchyme hépatique (structure tissulaire) sont activés. Ils se produisent à différentes vitesses, en conséquence, la formation est observée:

  • Cavités simples ou multiples avec des contenus divers.
  • Croissances tissulaires de nature maligne et bénigne.

Les métastases n'apparaissent pas dès le début de l'apparition de la maladie. Cependant, lorsqu’ils apparaissent, l’état du patient et son pronostic vital s’aggravent considérablement. Les métastases du système lymphatique affectent dans la deuxième étape. Dès que les cellules cancéreuses sont capables de se déplacer dans le corps de manière hématogène, c'est-à-dire avec un flux sanguin, la maladie passe au 4ème degré.


Photo 1. Type de métastase du foie

Le processus de métastase lui-même détermine en grande partie le stade du cancer et le nombre de patients qui vivent par la suite. Dans la forme lancée, un traitement efficace est presque impossible, la tâche de la médecine dans de telles conditions est de soulager les symptômes graves.

Causes de métastases hépatiques

Les complications secondaires ne sont pas les mêmes et dépendent du type d'oncologie chez l'homme. La cause principale de l'apparition de problèmes au foie est le volume important de sang qui le traverse. Un important flux sanguin amène beaucoup de cellules anormales sécrétées par le cancer primitif, qui se logent inévitablement dans le corps et créent un nouveau foyer de pathologie. Nous énumérons les types de cancer les plus courants conduisant à une métastase hépatique:

  1. Gros intestin
  2. Estomac, oesophage
  3. Poitrine chez les femmes
  4. Les poumons
  5. Pancréas

Dans de rares cas, les causes sont des tumeurs malignes de la peau, de la prostate chez l'homme, des voies biliaires, des ovaires chez la femme. La cirrhose du foie «protège» l'organe des métastases, car le passage du sang à travers celui-ci s'affaiblit, de même que le fonctionnel.

Après le développement d'une maladie, la fonction du foie diminue considérablement, ce qui provoque les signes caractéristiques de jaunissement de la peau, de douleurs dans l'hypochondre droit, etc.

Symptômes de métastases hépatiques

La ruse de tout cancer réside dans une période prolongée de symptômes flous et généraux, quand une personne ignore même la maladie la plus grave. Parallèlement, le pronostic et la durée de vie dépendent directement de la présence de métastases, dont les premiers signes n'ont pas de spécificité prononcée et s'apparentent aux symptômes d'autres affections associées au foie. Nous listons les principales manifestations de problèmes hépatiques chez les patients présentant:

  • Le poids corporel diminue rapidement, souvent pour compléter l'épuisement.
  • Présence de douleur sourde et de gêne dans la région droite de l'hypochondre
  • Augmentation de la fréquence cardiaque et de la température
  • L'augmentation du volume du foie due à la croissance de métastases
  • Les symptômes de la cholestase sont les suivants: vomissements, jaunissement des yeux et de la surface de la peau, démangeaisons, urine trouble et sombre, et excréments décolorés.
  • Dans le cas des femmes, les glandes mammaires sont élargies.
  • Troubles intestinaux
  • Manifestations de veines sur la peau de l'abdomen
  • Saignement interne dans l'œsophage
  • En conséquence, le patient est considérablement affaibli, rapidement fatigué et devient inutilisable.

La présence de douleur est un symptôme fréquent lorsque, en raison d'une augmentation de volume, le portail ou le sexe inférieur de la veine est comprimé. La souffrance a différentes apparences, déguisée en divers maux. Parfois, il est généralement ressenti sous le dôme du diaphragme et augmente pendant la respiration. Dans de telles situations, le traitement inadéquat est souvent prescrit lors du traitement de la pleurésie.

La multiplicité des lésions entraîne une plus grande variété de symptômes, se chevauchant et compliquant considérablement le diagnostic et le traitement.

Considérez les caractéristiques des symptômes de métastases dans le foie, avec différents cancers initiaux.

Cancer sigmoïde

Les principaux symptômes de métastases hépatiques après cette maladie sont des traces de mucus et de sang dans les selles. En cours de route, les métastases affectent les poumons et la colonne vertébrale, ce qui forme un syndrome douloureux étendu dans la région du tronc. Aux premiers stades de la croissance des foyers secondaires, des symptômes de troubles intestinaux avec diarrhée sont observés. Les étapes ultérieures changent l’image à l’inverse. La constipation fréquente entraîne une obstruction complète.

Les troubles de l'intestin et du foie passent à différents stades de l'intoxication, ce qui se traduit par les signes suivants:

  • Fièvre
  • Faiblesse
  • Réduction de poids
  • Fatigue rapide

Oncologie intestinale

Les métastases apparaissent lentement. Initialement, la maladie débute par un polype intestinal qui, après plusieurs années de croissance, accède au système lymphatique et migre à travers le corps. En même temps, une fois localisée dans le foie, l’image suivante est observée:

  • Métastases aux ganglions lymphatiques, les cellules malignes perturbent le fonctionnement du système immunitaire.
  • Lors de la filtration du sang, responsable du foie, des cellules atypiques s’y installent et forment des foyers secondaires. Au fil du temps, des douleurs sévères commencent à se faire sentir en raison de lésions des structures tissulaires.

Métastases de mélanome

Le mélanome est un cancer de la peau, dont les signes apparaissent à sa surface. Lorsqu'elles atteignent les ganglions lymphatiques et se déposent dans le foie, les cellules de mélanome forment des grappes d'éléments noirs qui ressemblent à des taupes. Un tel processus pathologique a les conséquences suivantes:

  • Le foie devient grumeleux avec des zones de structures compactes, ce qui conduit à son augmentation.
  • Les symptômes externes ressemblent à une insuffisance hépatique aiguë avec ascite, jaunisse, etc.
  • Hypochondre droit sévèrement douloureux
  • Manque d'appétit
  • Changements dans les paramètres biochimiques du sang
  • Rate élargie

Conséquences du cancer du sein chez la femme

Une tumeur maligne dans la glande mammaire du 3ème et 4ème stade se termine souvent par une métastase dans le foie. Une maladie dans de telles conditions est caractérisée par une longue période de latence et les métastases ne sont souvent pas déterminées, même après que la lésion initiale a été enlevée et traitée, et après un certain temps, elle se manifeste.

À partir d'un certain point, le taux de progression de la tumeur augmente, bien que ses signes demeurent implicites. Suivez ensuite toutes les manifestations externes énumérées ci-dessus.

Diagnostics

Si vous détectez un cancer à différents degrés dans les poumons, l’estomac, le rectum et d’autres endroits qui se métastasent souvent au foie, il est nécessaire de rechercher périodiquement une lésion secondaire. Ces procédures de diagnostic affectent directement le nombre de patients vivants et le pronostic du traitement à venir.

Le taux de survie à un an au stade initial de la pathologie est plus élevé. Les petites formations sont plus faciles à éliminer sans perturber le fonctionnement de l'organe et sans causer de complications supplémentaires.

Le diagnostic comprend un certain nombre d'études instrumentales et de laboratoire suivantes:

  1. Test sanguin biochimique régulier pour suivre la dépression de la fonction hépatique.
  2. Vérifier sur les marqueurs vous permet de spécifier la zone de la tumeur.
  3. Les ultrasons permettent d'identifier le lien entre le site de la lésion et les gros vaisseaux.
  4. La tomodensitométrie et l'IRM permettent, dans tous les détails, de prendre en compte le cancer et les métastases, lorsqu'ils sont identifiés. Ces données permettent d'évaluer l'état du patient et d'adapter les tactiques de traitement chirurgical ou autre.
  5. Avec l'aide de l'angiographie est déterminée par la connexion de grandes veines et artères avec le réseau vasculaire entourant le lieu où se situe la métastase.
  6. Pour déterminer la nature de l'élément tumoral, prescrire une biopsie du foie.

Traitement des métastases hépatiques

Les métastases à distance correspondent au 4ème stade du cancer, qui dans la plupart des cas ne peut être guéri. Le traitement est un ensemble de mesures destinées à faciliter la vie du patient et comprend l'activation de l'immunité, la chimiothérapie et l'exposition aux rayonnements.

L'ablation chirurgicale des métastases hépatiques est rarement utilisée, le manque d'opportunités s'expliquant par de graves lésions organiques au cours de l'intervention chirurgicale et par les avantages douteux qui en découlent, les cellules malignes étant déjà largement répandues dans tout le corps.

Au lieu de la chirurgie, des méthodes plus bénignes et moins traumatiques sont utilisées, par exemple:

  • Thérapie ciblée
  • Radiochirurgie
  • Hmioembolisation
  • Ablation par radiofréquence

L'ajustement du régime alimentaire constitue une place spéciale dans le traitement. La composition du sang dépend fortement du régime alimentaire et, comme le foie n’est pas entièrement fonctionnel, il est important de faciliter son activité en supprimant certains produits du menu.

Symptômes et signes de métastases hépatiques: diagnostic et traitement, pronostic

Les métastases hépatiques sont une complication fréquente de nombreux types de carcinomes. Les tumeurs des glandes mammaires, des organes du tractus gastro-intestinal, des poumons et du pancréas sont en tête de liste. L'oncopathologie des organes reproducteurs - les ovaires, le col utérin, les testicules masculins - ne métastasent pratiquement pas dans le foie.

La lésion d'un organe avec des cellules malignes se produit comme suit:

  • invasion d'organes affectés;
  • avec un flux sanguin dans l'artère hépatique;
  • voie lymphatique.

Les tumeurs secondaires dans le foie indiquent 4 stades de cancer primaire.

Classification

Les types suivants de néoplasmes pathogènes secondaires dans le foie sont distingués:

  1. Distant - l'objectif principal est dans un autre organe.
  2. Hématogène - par le transfert de cellules mutées est le système circulatoire.
  3. Implantation - dérapage accidentel de cellules tumorales dans le foie. Il se produit en violation de la technique du matériel de prélèvement pour l'examen histologique ou lors d'une intervention chirurgicale.
  4. Lymphogène - Les cellules malignes sont piégées dans le foie par des collecteurs lymphatiques.
  5. Orthograde - transfert de cellules mutées du foyer principal dans le foie. Autrement dit, il y aura plusieurs néoplasmes dans le corps - une tumeur primitive et une ou plusieurs tumeurs secondaires.

Il est impossible d'établir un moment précis où un carcinome se métastasera. Les médecins ne peuvent que supposer, car il est difficile de prédire la réaction de chaque patient.

Seulement 0,05% des cellules pathologiques provoquent la formation d'une tumeur secondaire. Par conséquent, les lésions hépatiques multiples sont rares.

Symptomatologie

Les premiers stades de l’oncopathologie se déroulent sans signes visibles de métastases. Alors des symptômes non spécifiques commencent à apparaître:

  • perte de poids;
  • augmentation de la température;
  • le développement de l'anorexie;
  • foie élargi.

Avec le développement du processus, les symptômes des métastases hépatiques augmentent. Manifestations typiques de oncoprocess:

  • syndrome douloureux dans l'hypochondre;
  • nausée, vomissement, défécation altérée;
  • décoloration des matières fécales et de l'urine;
  • jaunisse de la peau, des yeux;
  • peau pâle;
  • une augmentation de la taille de la rate;
  • prurit;
  • l'hypoglycémie;
  • accumulation de fluide dans le péritoine - ascite.

Ces symptômes, en particulier la jonction du syndrome douloureux, devraient alerter le patient et lui permettre de consulter un médecin, même si la rémission dure plusieurs années.

Diagnostics

Les patients chez qui on suspecte des tumeurs secondaires dans le foie sont examinés comme suit:

  1. Analyses sanguines biochimiques - détermination de la phosphatase alcaline, de la gamma-glutamyl transpeptidase, de l'ALT, de l'AST, de la numération sanguine complète, de la bilirubine totale, de l'albumine et de l'antigène embryonnaire du cancer.
  2. L'échographie du foie permet de visualiser les tumeurs.
  3. CT en utilisant le contraste pour déterminer la taille de la tumeur et son emplacement.
  4. IRM - à la demande du patient, les informations supplémentaires ne sont pas différentes.
  5. Biopsie de tissu hépatique sous contrôle échographique pour déterminer le type de cellules mutées et autres tactiques de gestion du patient.
  6. Radiographie - montrera une augmentation de la taille du foie et la présence ou l'absence de métastases dans les poumons et d'autres organes du sternum.

À quoi ressemblent les métastases hépatiques? C'est une tumeur blanche aux contours nets. Il y a un ramollissement de la partie centrale de la tumeur, la mort des tissus malins due à un apport sanguin insuffisant à l'organe.

Tactique médicale

Bien que les tumeurs dans le foie et indiquent 4 stades d'oncopathologie, traiter les métastases dans le foie devrait être obligatoire. Cela améliorera la qualité et prolongera la vie du patient.

Le traitement des métastases dans le foie est complexe. L'intervention chirurgicale, la radiothérapie, l'utilisation de médicaments de chimiothérapie et le traitement immunologique ont été démontrés.

Les tactiques de traitement suivantes peuvent être proposées au patient:

  • radiochirurgie;
  • ablation par radiofréquence;
  • chimioembolisation;
  • thérapie ciblée;
  • radioembolisation

Le médecin décide du mode de traitement du patient en fonction du diagnostic principal, du nombre de tumeurs et de l'état général du patient.

Radioembolisation

Ce n'est pas une exposition classique. Un cathéter est inséré dans les vaisseaux de la cuisse et atteint l'artère biliaire. Sur la grille vasculaire, l’équipement est conduit au néoplasme, puis la microsphère avec le radio-isotope est introduite. Ainsi, 2 tâches sont résolues: l'irradiation de tissus mutés et le blocage des vaisseaux alimentant la tumeur.

Chimiothérapie et chimioembolisation

Les médicaments de chimiothérapie sont indiqués pour être injectés directement dans les vaisseaux qui alimentent le néoplasme.

L'administration de médicaments seule est associée à de multiples effets secondaires. Par conséquent, la méthode de chimioembolisation est utilisée. C'est-à-dire qu'un embole contenant un médicament est injecté dans la lumière d'un vaisseau sanguin. Il bloque le flux sanguin vers la tumeur et a un effet médical sur les métastases.

Méthode de coupe électrique

Actuellement développé la dernière technique "nano-couteau". Le traitement des métastases hépatiques est effectué à l'aide de courants à haute fréquence. Dans le même temps, les tissus voisins ne sont pas endommagés. Une telle intervention peut être effectuée à l'emplacement de la tumeur près des gros vaisseaux alimentant l'organe.

Transplantation

Il est possible de guérir les métastases hépatiques lors d'une greffe du foie d'un donneur en bonne santé. Indications de transplantation:

  • taille de la lésion - simple à 7 mm, 2–4 métastases à 3 mm;
  • la tumeur n'affecte pas les vaisseaux sanguins;
  • il n'y a aucune possibilité d'utiliser d'autres méthodes de traitement.

Avec une opération réussie, la probabilité de récurrence tend à être nulle et le nouveau foie remplit toutes les fonctions nécessaires.

Thérapie ciblée

Ce traitement des néoplasmes est constitué de médicaments spécialisés. En outre, il montre l'utilisation d'immunostimulants, des médicaments qui aident à restaurer les cellules hépatiques saines.

Prévisions de survie

La durée de vie après le diagnostic dépend de plusieurs facteurs:

  • diagnostic primaire;
  • stade de la maladie;
  • localisation de la tumeur secondaire;
  • la présence ou l'absence de foyers pathogènes dans d'autres organes.

Avec un traitement approprié, le taux de survie à cinq ans est de 35%. La durée de vie sans traitement est beaucoup moins longue - de 5 à 6 mois avec les soins palliatifs.

Période de rééducation

Les recommandations générales sont réduites au respect des principes de nutrition appropriée. Il devrait être mangé 5 fois par jour en petites portions. Le régime devrait inclure des légumes, des fruits, des huiles végétales et des produits laitiers.

Présentant des variétés de poisson et de viande faibles en gras. Il n'est pas recommandé d'utiliser des plats épicés, des épices agressives, de l'alcool.

Est-il possible de guérir le cancer avec des métastases dans le foie? Tout dépend du diagnostic initial, de l'état du patient et de son attitude psychologique. Si vous ne suivez pas une ordonnance du médecin, ne vous battez pas pour votre propre vie, le résultat sera difficile et triste.

Ne cherchez pas les symptômes de métastases hépatiques sur Internet avant de mourir. Si vous avez reçu un diagnostic de carcinome au cours de la période aiguë ou est en rémission, alors vous savez que pour le moindre symptôme alarmant, vous devez contacter immédiatement un oncologue.

Métastases hépatiques avant la mort

Le foie est un organe sanguin bien fourni qui nettoie le sang du système de la grande circulation. C'est pourquoi en cas de néoplasmes des organes internes, les métastases sont le plus souvent détectées dans le foie. L'apparition de métastases dans d'autres organes indique que le patient est atteint d'un cancer au quatrième stade. Dans ces cas, le principal objectif est le plus souvent assez vaste et difficile à traiter chirurgicalement.

Causes de métastases

Le plus souvent, les tumeurs du tractus gastro-intestinal, du système broncho-pulmonaire et des glandes mammaires se métastasent dans le foie. Plus rarement, les métastases hépatiques sont détectées dans les tumeurs de la peau, de l'œsophage et du pancréas, ainsi que dans les organes pelviens. Les métastases pénètrent souvent dans l'organe de la veine porte, moins souvent avec le courant du système lymphatique ou en se propageant à partir des tissus voisins.

Initialement, la cellule cancéreuse s'étend au-delà de l'organe affecté par la tumeur primitive. Ensuite, il entre dans le système circulatoire ou lymphatique, où il est transporté dans divers organes avec le flux de lymphe et de sang. Dans le vaisseau de l’un des organes, la cellule métastatique s’accroche, s’accroche à son mur et commence à se développer dans son parenchyme. Cela forme des métastases.

Symptômes de métastases

En cas de foyers dans le foie, on observe des douleurs dans l'hypochondre droit, des nausées et des vomissements, une faiblesse et de la fièvre, un malaise général et d'autres signes d'intoxication. L'appétit du patient diminue, il peut y avoir une violation de la chaise. Il y a des signes d'anémie - pâleur de la peau, diminution de la pression. Le patient perd du poids. En cas d'insuffisance hépatique grave, il y a accumulation de liquide dans la cavité abdominale - ascite.

Il existe également des signes de tumeur primitive, qui dépendent de son emplacement. Par exemple, la constipation est caractéristique d'une tumeur intestinale, une pathologie dans les poumons - difficulté à respirer et hémoptysie, avec des tumeurs ovariennes, le cycle menstruel est perturbé.

Les changements se trouvent dans le sang. En général, les tests sanguins montrent des signes d'anémie - une diminution du nombre de globules rouges et d'hémoglobine. ESR augmente. En biochimie, le niveau des enzymes hépatiques - AST, ALT, phosphatase alcaline, GGT, bilirubine, peut constituer une violation de la coagulation sanguine. Pour trouver la source de la tumeur, le médecin peut vous prescrire un marqueur tumoral. Une augmentation de l’alphafétoprotéine, un antigène embryonnaire cancéreux, est caractéristique des métastases dans le foie.

Une échographie de la cavité abdominale, un scanner ou une imagerie par résonance magnétique, une scintigraphie aideront à clarifier le diagnostic. Lorsque des métastases hépatiques sont détectées, une tumeur primitive est recherchée. Dans les cas peu clairs, une laparoscopie diagnostique peut être réalisée.

Traitement

L'opération n'est possible que si une ou deux métastases se trouvent dans le foie et qu'elles sont éloignées des vaisseaux. Ensuite, vous pouvez avoir une résection du foie et une chimiothérapie. Dans le reste, seule la chimiothérapie ou la radiothérapie est possible. L’introduction de médicaments pour la chimiothérapie est souvent réalisée par voie topique pour éviter un effet toxique général.

Le médicament est injecté par un cathéter dans la veine porte et livré à la métastase des vaisseaux sanguins. Sous l'action d'une substance, une nécrose tumorale se produit et s'effondre. La radiothérapie est également effectuée.

Il est impossible de guérir complètement un tel patient, la thérapie ne faisant que prolonger la vie. Après un certain temps, des métastases peuvent à nouveau se former dans le foie, il est donc nécessaire de surveiller régulièrement la guérison par échographie ou par scanner. Avec la re-détection de métastases, le traitement est repris.

Prévisions

Le pronostic pour la détection de métastases dans le foie est défavorable, car cela indique un stade avancé de la tumeur. Un mauvais signe, si le foie perd sa fonction de manière significative et est principalement affecté par les métastases. La taille importante de la tumeur primitive et sa germination dans les tissus environnants sont également considérées comme défavorables. Un traitement actif peut prolonger la vie du patient à cinq à six ans, alors qu'en l'absence de traitement, le patient ne vit pas plus d'un an.

Les métastases hépatiques présentent des symptômes prédiagonaux avant le décès. L'intoxication par le cancer entraîne une diminution de l'appétit et une perte de poids importante. Il y a une faiblesse générale. Ces symptômes se développent au fur et à mesure que la tumeur se développe.

Cependant, à l’approche de la mort, le patient commence à abandonner complètement sa nourriture et ses liquides. La conscience devient confuse, le patient demande à être avec des parents ou une infirmière. Il existe une opinion selon laquelle même en étant dans le coma, le patient est capable d'entendre les paroles de ses proches qui peuvent le soulager.

Avec le développement de la maladie, une insuffisance cardiopulmonaire survient, se manifestant par un essoufflement en position ventrale, une respiration sifflante dans les poumons, une diminution de la fréquence et de la profondeur de la respiration, le centre respiratoire étant supprimé par l'action d'un œdème cérébral. Tous les processus métaboliques sont ralentis, le besoin en oxygène diminue.

En respirant, vous pouvez remarquer l'apparition de grands écarts entre les respirations et une respiration irrégulière. Pour soulager l'état du patient en soulevant l'oreiller et en le tournant de différents côtés. Les processus cérébraux dus au manque d'oxygène sont ralentis. Pour enrichir les tissus en oxygène, il est recommandé d'utiliser un coussin d'oxygène, ce qui peut être fait même à la maison.

En raison de troubles métaboliques, d'un manque de vitamines et d'oligo-éléments, d'un manque de nutrition et d'une peau sèche. Le patient doit boire un verre par petites gorgées ou humidifier ses lèvres. Avant l'apparition de la mort, la peau pâlit, des sueurs froides apparaissent. Le patient meurt lorsque l'arrêt de la respiration cesse et que le sang ne parvient pas au cerveau.

Avant de mourir, les patients passent par plusieurs étapes:

  1. Predahony. Pendant cette période, il y a une stagnation du système nerveux, les patients sont somnolents, apathiques, la peau pâlit avec une teinte bleuâtre. La pression artérielle diminue. Le patient est inactif, inémotif. À ce stade, la médecine moderne peut aider les patients pendant longtemps.
  2. Agonie C'est la phase précédant la mort. Au début, il existe un déséquilibre dans le travail de tous les organes et systèmes en raison du remplissage différent des tissus en sang et de la violation de leur métabolisme. Le manque d'oxygène entraîne un dysfonctionnement des organes principaux, une miction involontaire et des selles. Cette étape peut durer plusieurs heures. Les patients meurent d'une insuffisance respiratoire et d'une activité cardiaque.
  3. Mort clinique Cette étape précède la mort biologique. À ce stade du corps, il existe encore des processus lents d'activité vitale. Il n'y a pas d'activité cardiaque, la respiration n'est pas déterminée. S'il existe une autre maladie (par exemple, infarctus du myocarde, blessure grave), cette étape est considérée comme étant réversible et la réanimation dure une demi-heure. Les patients atteints du dernier stade du cancer ne sont pas réanimés.
  4. Mort biologique. Les processus métaboliques dans le corps cessent complètement, à commencer par le cerveau, puis dans tous les organes et tissus. A ce stade, la vie d'une personne ne peut être restituée.

Les patients au dernier stade du cancer ressentent la proximité de la mort et sont conscients de son approche. Vers la fin de la mort, les patients sont dans un état de semi-conscience et somnolent et sont psychologiquement prêts pour la mort. Il y a un détachement du monde extérieur, des troubles mentaux peuvent survenir.

Pour soulager la souffrance du patient, il est recommandé de contacter un psychologue et de suivre ses conseils. Les proches ont besoin de passer plus de temps avec le patient mourant, de lire des livres à voix haute, d’écouter de la musique relaxante, de parler davantage, de se souvenir des moments positifs de la vie. Pour soulager la douleur, les médicaments prescrits, qui sont prescrits par un oncologue ou un médecin généraliste polyclinique.

Pronostic des métastases hépatiques

Métastases hépatiques

Cancer - le fléau du XXIe siècle, le nombre de patients dans le monde augmente chaque année. Selon les statistiques de l'Agence internationale pour l'étude du cancer, environ 10 millions de patients ont été enregistrés en oncologie, et ce nombre devrait atteindre 20 millions d'ici 2025. En Russie, près de 500 000 personnes ont une tumeur maligne. Parmi ceux-ci, plus de 100 000 ont des métastases dans le foie. Les métastases sont des foyers secondaires qui se forment à partir de la tumeur principale et pénètrent dans d'autres organes via les vaisseaux lymphatiques ou sanguins, formant ainsi de nouvelles formations.

Pourquoi le foie?

La localisation la plus courante des métastases est le foie. La raison en est la particularité de la circulation sanguine dans cet organe. Désintoxication - sa fonction principale, qui consiste à éliminer les toxines entrant dans le corps. Par conséquent, environ 1,5 litre de sang passe dans le foie, non seulement à travers les artères, mais également à l’aide de la veine porte. Une telle circulation sanguine active dans l'organe crée un environnement favorable à la formation de nouvelles tumeurs. Le plus souvent, les métastases hépatiques sont caractéristiques des patients atteints d'une tumeur primitive du poumon, de l'estomac, du pancréas, du côlon et de la glande mammaire. Moins fréquemment, le foie souffre d'un cancer des reins, des ovaires, de la prostate et de l'œsophage.

Stades de développement des métastases

Il y a trois étapes de leur développement dans le corps:

  • Métastases uniques de grade 1 - le foie est affecté à moins de 25% de la surface totale et un site unique d'une nouvelle tumeur est apparu.
  • Les métastases multiples du foie de grade 2 sont des foyers multiples bilobaires (plus de trois) avec un volume pouvant atteindre 25% ou un, une seule lésion, mais avec un volume supérieur à 25%.
  • Grade 3, métastases multiples - vaincre plusieurs foyers. La forme la plus complexe dans laquelle plus de 50% de la surface totale de l'organe peut être affectée.

Quels sont les symptômes de la maladie?

  • Perte de poids nette;
  • perte d'appétit, jusqu'à l'anorexie;
  • tachycardie, fièvre, forte fièvre;
  • douleur sous la côte, qui augmente avec la croissance de la tumeur;
  • on observe un jaunissement et des démangeaisons de la peau et des muqueuses;
  • dysfonctionnement intestinal;
  • faiblesse grave, jusqu’à la perte de conscience.

Diagnostic de la maladie

Pour établir correctement le diagnostic et identifier les métastases hépatiques, le médecin vous prescrit certains examens médicaux.

  • L'IRM ou la TDM, la recherche utilisant ces méthodes, est très précise pour déterminer la présence de métastases.
  • Échographie des organes internes, en particulier de la cavité abdominale. La procédure aidera à déterminer quelle forme de métastase est simple ou multiple.
  • L'IRM, l'angiographie, permet de déterminer la taille exacte des tumeurs, leur localisation, la germination dans les organes adjacents, la suppuration
  • Biopsie - Si nécessaire, déterminez le type et le degré de maturité des métastases et leur collapsus.
  • Test sanguin;
  • analyse d'urine;
  • ponction.

Traitement du cancer avec métastases

En définitive, la présence de métastases dans le foie complique le processus de traitement et le pronostic de la vie future du patient avec une forme de cancer secondaire, ce que les médecins tentent de ne pas faire. Directement, le traitement et l'espérance de vie dépendent du degré de négligence de la maladie, qui est déterminé après le diagnostic.

La première chose qui commence tout traitement est un régime strict. Les boissons gazeuses et les aliments gras et frits devraient être complètement exclus des cigarettes et des boissons alcoolisées, car le corps ne peut pas fonctionner pleinement et le fardeau supplémentaire que représente la lutte contre les toxines excessives que le foie ne peut tout simplement pas supporter.

Traitement du cancer du foie

Pour déterminer si le patient est résécable, la résection hépatique est indiquée. Avant la chirurgie, le corps est préparé pour une intervention. Initialement, les foyers uniques sont éliminés et ensuite seulement, avec l'aide de la résection, la partie principale des cellules cancéreuses est éliminée. Cette procédure a du sens lorsque le pronostic après l'opération doit être satisfaisant et que le foie doit conserver sa fonctionnalité, poursuivre son travail et sauver la vie du patient. La résection n'est possible que si les métastases n'occupent pas plus de 50% de la surface totale du foie.

Malheureusement, dans la plupart des cas, la chirurgie est impossible. Selon les statistiques, seuls 20% des patients sont opérables. Ensuite, on prescrit aux médecins une radiothérapie ou une chimiothérapie. Ces méthodes peuvent améliorer la qualité de vie du patient, mais ne peuvent pas se débarrasser des métastases, elles ne font que ralentir le processus de nécrose du foie et réduire la douleur.

Avec l'aide de la chimiothérapie, les médicaments cytostatiques nécessaires sont injectés avec un cathéter directement dans l'organe affecté. La méthode vous permet dans certains cas de suspendre la croissance de la tumeur, voire de détruire de petites tumeurs, mais elle comporte de nombreuses contre-indications.

Le meilleur effet a été observé avec un traitement complexe avec l’ajout d’un traitement de restauration.

La radiothérapie peut également arrêter la croissance et même réduire la taille de la tumeur existante. Les technologies modernes permettent de placer des substances radioactives au milieu d'une tumeur, sans causer de dommages aux tissus sains.

Pronostic du traitement des métastases hépatiques

Si les métastases sont uniques et identifiées à un stade précoce, alors que le foie a encore toutes les fonctions, le pronostic après la chirurgie est plus favorable. Avec plusieurs métastases, l'image n'est pas si positive. Le traitement est capable de prolonger et d'améliorer la qualité de vie du patient, de se débarrasser complètement de la maladie, la médecine moderne, malheureusement, ne le peut pas. Le meilleur effet est la résection de l'organe (si possible), mais dans les cas où les métastases du cancer ne se produisent que dans le foie et n'infectent pas les autres organes.

Métastase de danger

Le principal danger posé par le cancer primitif ou secondaire du foie est le pincement de la veine cave ou des voies biliaires. Quand ils se caractérisent par une augmentation significative de la bilirubine dans le sang. Il est toxique pour le corps et peut entraîner la mort. En outre, la bilirubine élevée ne permet pas l'utilisation de la radiothérapie ou de la chimiothérapie, ni l'intervention chirurgicale. De toute urgence, avec l'hyperbilirubine, une unité de drainage est prescrite, ce qui permet de récupérer l'écoulement biliaire du foie.

Pour prévenir l'apparition de métastases dans le foie, peut-être, uniquement si un diagnostic précoce du foyer principal de la maladie et son traitement en temps voulu. Par conséquent, soyez prudent, surveillez votre santé et écoutez votre corps. Ne laissez pas la maladie vous vaincre. Vous bénisse!

Métastases au foie - combien vivent avec elles?

Les métastases sont des foyers de tumeur maligne qui s'étendent bien au-delà de l'organe affecté. La métastase est le résultat de la propagation du sang ou de la lymphe dans le corps d'un patient cancéreux atteint d'un oncologie humain. En règle générale, l'apparition de métastases est un signe clair que le patient a commencé le 4ème stade de la maladie, ce qui est presque impossible à guérir.

Des métastases dans le foie apparaissent à partir d'autres organes atteints d'oncologie, tels que les poumons, le tractus gastro-intestinal et la glande mammaire. Pourquoi le foie souffre-t-il de métastases plus souvent? Cet organe est un système vasculaire riche et concentré avec une circulation sanguine intensive. En une minute, le foie traite environ 1,5 litre de sang. C'est pourquoi le risque de métastases hépatiques par voie hématogène est très élevé.

Plus sur les métastases hépatiques

En substance, les métastases sont des provocateurs du processus oncologique et sont transférées du foyer de la maladie à un organe sain. La présence de métastases indique une pathologie à long terme.

Les métastases dans le foie sont divisées en types:

  1. Distant - se produisent dans les organes cibles situés loin de la source de la maladie.
  2. Hématogène - les cellules cancéreuses se propagent dans tout le corps avec le sang.
  3. Lymphogène - métastases transférées dans le corps avec un flux lymphatique.
  4. Implantation - L’infection du foie est due au transfert accidentel de cellules cancéreuses dans les tissus d’un organe sain.

La voie de dissémination des métastases dans le foie est divisée en rétrograde (opposée au mouvement du sang et de la lymphe) et orthograde (apparue à la suite d'un processus hématogène ou lymphogène, en se propageant depuis l'origine de la maladie).

Les médecins ne prédisent pas avec précision le pronostic de l'espérance de vie dans les métastases hépatiques, car il est impossible de déterminer le comportement des cellules cancéreuses. Tout dépend de l'état du système immunitaire du patient, de la progression de la maladie elle-même. Par exemple, si l'oncologie a affecté le système lymphatique, l'apparition de métastases indique la transition de la maladie du premier au deuxième stade.

Le foie est beaucoup plus compliqué: l'apparition de métastases parle du 4ème stade de l'oncologie, qui est un signe de la progression de la maladie.

Pourquoi les métastases hépatiques apparaissent-elles?

Le foie est un organe dont la fonction est de nettoyer le sang des toxines. Le réseau capillaire de l'organe, filtrant le sang, contient les cellules cancéreuses qui, associées au drainage lymphatique ou à l'apport sanguin, se propagent dans tout le corps à partir du centre de l'oncologie. En s'accumulant, les cellules cancéreuses commencent à se développer, créant de vastes foyers de métastases.

Le plus souvent, les métastases traversent les parties abdominale et thoracique du corps humain, à savoir des organes cibles tels que:

  • les poumons;
  • l'intestin et le foie;
  • glande mammaire;
  • estomac et pancréas;
  • les organes génitaux.

Le développement de métastases dans le foie se produit en plusieurs étapes:

  1. Séparation des cellules cancéreuses et sortie des tissus des organes.
  2. Percolation active des cellules dans la structure de l'organe.
  3. La destruction des parois des vaisseaux sanguins, la pénétration de cellules dans le sang et la lymphe.
  4. La propagation des cellules cancéreuses dans les canaux lymphatiques et circulatoires.
  5. Fixation des cellules cancéreuses aux parois vasculaires, leur pénétration dans l'organe cible, l'apparition de l'infection oncologique et le développement de la maladie.

Le degré de lésion organique par les métastases varie. Dans certains cas, seuls quelques nodules microscopiques sont détectés et, parfois, de multiples métastases sont diagnostiquées, ce qui entraîne une augmentation significative de la taille du foie.

Symptômes de métastases hépatiques

Le pronostic favorable dépend du degré de développement de l'oncologie, lorsque le patient a demandé de l'aide. Plus la pathologie a été diagnostiquée tôt, plus les chances de guérison complète sont grandes. Le problème est que souvent les signes du cancer sont ignorés, car la maladie a une manifestation non spécifique, semblable à d'autres pathologies.

Les symptômes suivants devraient être la raison de l'enquête:

  • épuisement du corps avec une forte diminution de poids;
  • sous le bord droit, il y a une douleur sourde et une lourdeur constante;
  • faiblesse chronique et fatigue;
  • la température corporelle, la fréquence cardiaque augmente;
  • un syndrome de nausée-vomissement peut survenir;
  • la peau acquiert une teinte ictérique et terreuse;
  • constipation ou diarrhée;
  • les symptômes sont observés comme avec la jaunisse (décoloration des matières fécales, urine foncée);
  • maille vasculaire visible sur la paroi abdominale antérieure;
  • saignements veineux oesophagiens;
  • foie élargi;
  • ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale);
  • gonflement persistant des membres.

Les symptômes de métastases hépatiques de la localisation de la tumeur maternelle:

En cas de cancer de l'estomac et des poumons, le patient ressent une douleur, observe un trouble digestif, des saignements des veines de l'œsophage, un essoufflement, une toux épuisante, des expectorations avec du sang, des douleurs thoraciques, une augmentation de la température corporelle est constante.

Comment diagnostiquer le processus de métastase dans le foie?

Si vous soupçonnez un cancer avec métastases au foie, vous devez subir un ensemble d'examens:

  1. Biochimie sanguine.
  2. Étude immunohistochimique (aide à identifier les marqueurs du cancer).
  3. Échographie: le diagnostic permet de déterminer le type de cancer, le nombre de métastases, leur degré de maturité.
  4. Ponction de la tumeur (biopsie sous contrôle CT) pour le diagnostic histologique et cytologique.
  5. Radiographie: aide à connaître la taille du foie, qui a augmenté en raison de métastases.
  6. Irrigoscopie: le diagnostic permet de déterminer la descente de l'angle hépatique en remplissant le gros intestin d'un mélange de contraste.
  7. Balayage radio-isotopique: nécessaire au diagnostic des tumeurs d'un diamètre supérieur à 2 cm L'étude permet de déterminer la taille, l'emplacement et le nombre d'oncologies.
  8. Angiographie: aide à déterminer la spécificité de l'apport sanguin aux tumeurs du foie.
  9. La TDM (avec contraste) et l'IRM peuvent aider à déterminer la nature des métastases, leur localisation, leur taille, leur nombre, la présence de décomposition ou de suppuration, leur croissance et leur développement.

À quoi ressemblent les régions du foie métastasées à l'échographie? En règle générale, elles ne diffèrent pas des cellules cancéreuses de la tumeur primitive. Cependant, s’il existe une mutation de métastases de cellules cancéreuses, leur diagnostic est compliqué. Les métastases sont des cavités multiples ou simples avec un fluide à l'intérieur (secret, pus, etc.).

Les foyers de cellules malignes ou bénignes remplacent le tissu hépatique, ce qui entraîne une augmentation de la taille de l'organe et une altération de ses fonctions.

Traitement des métastases hépatiques

Avec les métastases hépatiques, il est important de diagnostiquer la maladie à temps et de commencer le traitement immédiatement. Bien que cela ne garantisse pas que le patient sera complètement rétabli. Que signifie l'apparition de métastases? En règle générale, les métastases indiquent un 4ème stade de la maladie, qui est extrêmement difficile à guérir.

Toutes les méthodes de traitement en oncologie dans ce cas visent à augmenter l'espérance de vie du patient. La thérapie oncologique nécessite une approche intégrée: immunothérapie, chimiothérapie, radiothérapie, élimination des ganglions.

Pendant le traitement, il est très important de suivre un certain régime alimentaire, ce qui contribue à réduire la charge sur le foie.

Métastases du cancer du foie

Cancer métastasé au foie - qu'est-ce que cela signifie? Pourquoi les métastases du cancer surviennent-elles dans le foie? Est-ce dangereux? Quels sont les premiers symptômes? Quelles méthodes de diagnostic aident à détecter les métastases hépatiques? Où aller, où est le meilleur traitement? Est-il possible de récupérer?
- Le médecin chef adjoint de la clinique européenne, candidat des sciences médicales, Pylyov Andrei Lvovich, répond à ces questions et à d'autres.

Quelle est la métastase du foie au foie?

Les métastases sont des foyers secondaires apparaissant lorsque les cellules cancéreuses de la tumeur principale, "maternelle", se détachent et migrent avec le flux sanguin ou lymphatique vers différentes parties du corps. Les métastases peuvent survenir dans différents organes. Souvent, ils se trouvent dans le foie.

Si la tumeur se développe initialement à partir du tissu hépatique, un cancer primitif du foie survient. Le cancer métastatique est appelé secondaire - il provient toujours d'autres organes. La plupart des tumeurs malignes du foie sont des cancers secondaires.

Où les cellules cancéreuses se métastasent-elles dans le foie?

Le cancer du foie métastatique survient souvent des poumons, de l'estomac, du côlon et du rectum, du sein, de l'œsophage et du pancréas.

Dans les cancers du poumon, de l'estomac et colorectal, les métastases hépatiques sont retrouvées dans 50% des cas, dans le cancer du sein et dans le mélanome, dans 30% des cas.

Rarement dans le foie métastasent des tumeurs malignes de l'utérus et des ovaires, du pharynx, de la bouche, de la vessie, des reins. Les métastases dans le foie dans le cancer du cerveau ne se produisent presque jamais.

Pourquoi beaucoup de tumeurs se métastasent au foie?

Le foie est l'un des plus gros organes. Il remplit des fonctions importantes: nettoie le sang des toxines, produit la bile, produit diverses protéines, enzymes, stocke le glycogène, stocke le sucre, source d'énergie.

Une quantité énorme de sang passe dans le foie - environ 1,5 litre par minute. Environ 30 à 35% du sang circule dans les artères, les 70 à 75% restants dans la veine porte de l'intestin. À l'intérieur du foie se trouvent des capillaires sinusoïdaux spéciaux (sinusoïdes) dans lesquels le flux sanguin ralentit, le sang artériel se mélange au sang veineux et, ensemble, ils retournent au cœur par la veine cave inférieure.

Un tel système d'approvisionnement en sang vers le foie contribue à la propagation des cellules cancéreuses.

Avant d'établir votre propre "colonie" - une tumeur métastatique - dans le foie, la cellule cancéreuse doit faire beaucoup de chemin. Il doit se détacher de la tumeur maternelle, pénétrer dans le sang ou les vaisseaux lymphatiques, traverser le corps et se déposer dans les tissus du foie. Il peut mourir (et de nombreuses cellules cancéreuses meurent) à n'importe quel stade.

Jusqu'à un certain point, la tumeur et l'immunité maternelles inhibent la croissance des métastases. Les cellules cancéreuses migrées sont soit inactives, soit se multiplient très lentement. Puis commence leur croissance rapide. Les scientifiques ne savent pas vraiment pourquoi cela se produit. À mesure que les cellules cancéreuses de la métastase grossissent, elles commencent à produire des facteurs de croissance qui stimulent la croissance de nouveaux vaisseaux qui alimentent la tumeur.

Comment sont les métastases du cancer dans le foie? Quels symptômes devraient consulter un médecin?

Comme dans beaucoup de tumeurs malignes, les métastases hépatiques du cancer ne se manifestent pas. Au fil du temps, les lésions augmentent et commencent à interférer avec le flux de sang et le flux de bile. Le travail du foie est perturbé, il existe divers symptômes:

  • Faiblesse, fatigue, diminution des performances.
  • Perte de poids jusqu'à un degré extrême d'épuisement - la cachexie.
  • Perte d'appétit jusqu'à l'anorexie.
  • Nausée, vomissements.
  • Couleur de terre ou jaunisse.
  • Douleurs sourdes sous le bord droit. La sensation de lourdeur, jambe de force, pression.
  • Augmentation de l'abdomen due à l'hydropisie (ascite).
  • Veines élargies sous la peau de l'abdomen (souvent, l'image est très caractéristique: les veines divergent dans toutes les directions du nombril et ressemblent à la "tête d'une méduse").
  • Des veines d'araignée sur la peau.
  • Palpitations.
  • Augmentation de la température.
  • Prurit
  • Violation des intestins, ballonnements.
  • Saignement dans l'œsophage.
  • Gynécomastie (hypertrophie mammaire et engorgement chez l'homme).

De tels troubles ne se rencontrent pas seulement dans le cancer du foie. Bien sûr, il n'y a aucune raison de paniquer, si dans cette liste vous ne vous inquiétez que de faiblesse, de fièvre et de ballonnements.

Les symptômes les plus terribles qui devraient motiver une visite immédiate chez le médecin: vomissements persistants (plus d'un jour, plus de 2 fois par jour), vomissements avec du sang, perte de poids rapide et inexpliquée, selles noires, forte augmentation de l'abdomen, jaunisse.

Les métastases dans n'importe quel organe, y compris le foie, peuvent causer une douleur constante et douloureuse.

Comment diagnostique-t-on les métastases hépatiques?

L'enquête peut inclure diverses études et analyses:

  • L'échographie hépatique est une méthode de diagnostic simple et abordable. Elle est souvent utilisée pour le dépistage. Mais il n'aide pas toujours à trouver des métastases et à obtenir les informations nécessaires à leur sujet.
  • Méthodes d'imagerie: scanner multispiral, IRM, PET, angiographie (étude au cours de laquelle un agent de contraste est injecté dans les vaisseaux). Il aide non seulement à détecter les métastases dans le foie, mais également à évaluer leur taille, leur nombre, leur emplacement, leur schéma de croissance, à détecter la suppuration et la carie, à se propager aux tissus et organes voisins.
  • Souvent, pour prescrire un traitement efficace, le médecin doit connaître la structure du tissu tumoral au niveau microscopique, en quoi les cellules cancéreuses diffèrent des cellules normales. Pour ce faire, effectuez une biopsie: un fragment de tissu tumoral est obtenu avec une aiguille (biopsie par aspiration à l'aiguille fine) ou un instrument spécial - la tréphine (cor-biopsie, biopsie de tréphine). La procédure est effectuée sous le contrôle des ultrasons.
  • Les analyses de sang, en particulier au niveau des enzymes hépatiques, aident à comprendre à quel point le foie est altéré.

«Lors d'une biopsie, une aiguille est insérée dans la tumeur. Les cellules cancéreuses peuvent-elles se rompre et se métastaser à cause de cela?
C'est un mythe. La biopsie n'augmente pas le risque de métastase.

Souvent, au cours de l'examen, les métastases dans le foie sont d'abord détectées, puis elles commencent à rechercher une tumeur primitive. La tâche est facilitée par une biopsie: en connaissant l’aspect microscopique des cellules cancéreuses, le médecin peut comprendre de quel organe elles proviennent.

Comment traite-t-on les métastases hépatiques?

La tactique du traitement dépendra de certains facteurs:

  • Le nombre de métastases: qu'elles soient simples ou multiples.
  • Type de cancer.
  • La sévérité des troubles du foie et d'autres organes.

Les principales méthodes de traitement sont les mêmes que dans d'autres maladies oncologiques. Les métastases simples (ou plusieurs petites) peuvent être enlevées chirurgicalement. Une résection partagée, segmentaire et atypique (prélèvement d'une partie de l'organe) est réalisée.

Attribuer des cours de chimiothérapie, radiothérapie.

Les médecins de la clinique européenne appliquent une méthode moderne de traitement du cancer du foie métastatique, qui est souvent pratiquée dans des cliniques étrangères - l'ablation par radiofréquence transhépatique percutanée (RFA).

Les résultats du traitement

3C - réduction des métastases après ablation par radiofréquence (RFA)

3D - le résultat du traitement après 6 mois

Au cours de la procédure, une électrode aiguille spéciale est introduite dans la métastase et est traversée par des ondes radio qui détruisent les cellules cancéreuses. En conséquence, une nécrose aseptique contrôlée de la tumeur se produit sans endommager les tissus sains environnants. Cela peut considérablement augmenter la survie et réduire le risque de rechute.

RFA est unique en ce qu'il peut être réutilisé si de nouvelles métastases sont trouvées dans le foie. La technique est utilisée avec succès dans le cancer primitif du foie, lorsqu'il existe une cirrhose et un risque élevé d'insuffisance hépatique.

Par exemple, nous avons réussi à obtenir une rémission prolongée et, éventuellement, une guérison complète chez une patiente chez qui on avait diagnostiqué un cancer du sein avec une métastase unique dans le foie. Les médecins de la clinique européenne ont pratiqué une mastectomie radicale et une résection lobaire du foie, qui ont été complétées par une chimiothérapie.

Un bon résultat a également été obtenu chez une patiente atteinte d'un cancer du côlon et de cinq petites métastases dans différents lobes du foie. Nous avons effectué une résection (une partie de l'intestin a été retirée), subi une chimiothérapie et une ablation par radiofréquence du foie.

Le traitement des métastases hépatiques dans le foie présente certaines difficultés. Par exemple, le cancer métastatique ne répond souvent pas aux médicaments qui ont aidé à lutter contre la tumeur primitive. Il est nécessaire de choisir la thérapie optimale, de combiner différents types de traitement. Les métastases dans le foie et la chimie systémique ne répondent pas bien. Le meilleur effet est donné par l'introduction de médicaments dans l'artère hépatique.

Les médicaments de chimiothérapie aident à ralentir la croissance des métastases, à en réduire le nombre, à prolonger la vie du patient et à soulager les symptômes douloureux. Au début, la chimiothérapie réduit le risque de métastases. Dans les cas où cela est nécessaire, les médecins de la clinique européenne utilisent des systèmes de ports veineux et artériels implantables, une perfusion régionale de médicaments de chimiothérapie par voie intra-artérielle.

La radiothérapie pour les métastases du cancer dans le foie aide à éliminer la douleur, mais n'augmente pas la longévité.

La thérapie ciblée implique l’utilisation de médicaments ayant une "cible" spécifique - une molécule spécifique nécessaire à la croissance et à la survie des cellules cancéreuses. Dans le cancer du foie métastatique, on utilise un seul médicament à l'efficacité prouvée, le sorafenib. Il est enregistré dans plus de 60 pays à travers le monde pour le traitement du cancer du foie primaire et métastatique.

L'embolisation est une méthode prometteuse pour traiter les métastases du foie et d'autres tumeurs malignes. Elle est utilisée par le département d'oncologie interventionnelle et de chirurgie endovasculaire de la clinique européenne. La méthode consiste essentiellement à injecter une préparation spéciale dans le vaisseau alimentant la tumeur, ce qui perturbe le flux sanguin.

La chimioembolisation est plus efficace lorsque des microsphères sont introduites dans le vaisseau, qui sécrètent une chimiothérapie. La chimioembolisation est actuellement le «standard de référence» du traitement dans les cas où il n'est pas possible de procéder à l'ablation chirurgicale de la tumeur ou à la transplantation.

Pendant la chimioembolisation, un double effet est obtenu. Les microsphères bloquent la circulation sanguine, privant la tumeur des substances nécessaires, et la chimiothérapie libérée attaque les cellules tumorales.

Toutes les préparations de chimioembolisation existantes sont disponibles à la clinique européenne.

Quelles sont les projections pour les métastases du cancer du foie?

Les patients qui se présentent à la clinique européenne avec un tel diagnostic sont principalement concernés par la question: "Est-il possible de guérir les métastases hépatiques lors d'un cancer de grade 4?". L'efficacité du traitement dépendra du type de cancer, de ses caractéristiques génétiques moléculaires, de la localisation et du degré de malignité de la tumeur. Après avoir eu pour la première fois des métastases hépatiques, la plupart des patients vivent entre 6 et 18 mois. Dans les cancers du côlon et du rectum, le pronostic est plus favorable après de grandes opérations cytoréductives.

Si les métastases existent non seulement dans le foie, mais également dans d'autres parties du corps (par exemple, les métastases dans le foie et les os), le pronostic se détériore. Mais en même temps un traitement chirurgical possible.

Les spécialistes de la clinique européenne ont une vaste expérience dans le traitement combiné des métastases hépatiques. Grâce à cela, nous pouvons prolonger considérablement la vie des patients. Les meilleurs résultats sont obtenus lorsque le cancer du foie se métastase au foie. Nous avons développé des critères clairs sur lesquels nous pouvons parfois nous abstenir de recourir à une intervention chirurgicale si des lésions se trouvent dans les deux lobes du foie. Dans ce cas, le traitement commence par une chimiothérapie.

Si des métastases hépatiques sont apparues avec une tumeur du poumon, du pancréas, de l'estomac, etc., le retrait d'une partie du foie en tant que méthode de traitement indépendante est inefficace, mais il peut bien fonctionner en association avec une chimiothérapie.

Si, simultanément, il y a des métastases dans le foie et les ganglions lymphatiques, le pronostic se dégrade considérablement. Le taux de survie à cinq ans est environ de moitié. Mais dans ce cas, le traitement est toujours possible.

Sur les possibilités de la médecine moderne de pointe dans le traitement des tumeurs du foie dans le programme Health Kitchen de la chaîne de télévision Rain.

Examens du traitement des métastases hépatiques dans la clinique européenne

J'ai des métastases dans le foie, principalement dans l'intestin. J'espérais vraiment que nous aurions le temps de traiter les intestins, mais je n'ai pas eu le temps - j'ai pris beaucoup de temps avec les papiers dans une autre clinique. Alors, quand ils sont arrivés - mes mains sont naturellement tombées et j'ai déjà imaginé les semaines restantes dans mon esprit. Heureusement, je crois en l'anesthésie moderne, mais je ne pouvais pas croire que l'on pouvait survivre avec des lésions au foie. Il en aurait été ainsi si je n'avais pas pu voir le Dr Pyleov. Il a trouvé un moyen de sortir. Et ça m'a sauvé. Je ne me souviens pas du nom exact de l'opération - elle est très longue, avec quelques indices, mais en fait, comme me l'expliquait Andrei Lvovich sur les doigts -, trois lésions se sont formées dans un lobe du foie. Dans mon malheur - dans celui qui est plus, et donc plus important. Juste prendre et couper c'est impossible. La pièce restante ne supportera pas la charge. La solution consistait en deux opérations. La première est qu'il a en quelque sorte redirigé le flux sanguin dans le foie de sorte qu'une partie plus petite du foie reçoive plus de sang que ce qui est plus important. Pour cette raison, une petite proportion a commencé à croître! Et cela signifie que j'ai commencé à prendre de plus en plus de charge. Un peu moins d'un mois plus tard, elle était déjà d'une telle taille, ce qui suffit au fonctionnement presque normal du foie en tant qu'organe. La deuxième opération, il a supprimé le partage infecté. Et le petit travaille maintenant seul, mais s'adapte aux charges. Je ne pensais pas, bien sûr, que dans ma vie, je devrais découvrir tout cela, et plus encore, l'essayer moi-même. Mais, comme l'a dit le médecin, jusqu'à récemment, de telles opérations n'étaient pas effectuées du tout. Six mois se sont écoulés depuis le diagnostic initial. Je pense que je ne les aurais pas, si ce n’était pour moi la chance, d’avoir recours à ces médecins. Y aura-t-il assez de mots pour exprimer ma gratitude à moi et aux enfants? Je ne pense pas. Mais encore, grâce à eux.

Quelles complications peuvent survenir? Quand faut-il des mesures d'urgence?

Une tumeur dans le foie peut pincer la veine porte, la veine cave inférieure et les voies biliaires. Dans ce dernier cas, le flux de bile est perturbé. Le produit de dégradation toxique de l'hémoglobine - la bilirubine - commence à pénétrer dans le sang. La peau, la sclérotique et les muqueuses sont colorées en jaune - un ictère mécanique se produit. Cette maladie est dangereuse car la bilirubine est toxique pour le cerveau et d’autres organes; une forte augmentation de son niveau peut entraîner la mort. En outre, en raison d'un ictère obstructif, il est impossible d'effectuer l'opération et de suivre un traitement de chimiothérapie.

La sortie de la bile est rétablie chirurgicalement, sous le contrôle d'une échographie (cholangiographie par ponction) ou d'une télévision à rayons X. Le drainage est de deux types:

Externe - la bile est mise en évidence.

Externe-interne: une partie de la bile est affichée à l'extérieur, certains - dans la lumière intestinale.

Si la tumeur serre plusieurs voies biliaires dans différentes parties du foie, installez plusieurs drains.

Les médecins de la clinique européenne appliquent une méthode moderne de stenting en une étape. Dans ce cas, le drainage externe n'est laissé que pendant 1 à 2 jours, sinon vous pouvez vous en passer.

La direction des opérations endobiliaires dans notre clinique est supervisée par le principal spécialiste de ce domaine en Russie et dans la CEI, à la tête du Centre de chirurgie à rayons X de l'Université de médecine nationale de Russie, nommée d'après NI Pirogov, le professeur Sergey Kapranov.

Sergey Anatolyevich lui-même effectue des interventions chirurgicales, a l'expérience la plus vaste des interventions endobiliaires. Pour le développement de méthodes de traitement de la jaunisse obstructive d’origine tumorale, il a reçu deux fois le prix du gouvernement russe dans le domaine de la science et de la technologie.

Les résections peu traumatiques, ainsi que l'ablation par radiofréquence du cancer métastatique du foie, sont réalisées par un étudiant du professeur, Ph.D. Yu. I. Patyutko, chef du département de chirurgie des tumeurs du foie de la CRN NN Blokhin, médecin-chef adjoint de la Clinique européenne, Ph.D. Andrei Lvovich Pylev.

Récupération hépatique après élimination des métastases

Si après le traitement chirurgical des métastases hépatiques à 4 stades du cancer, les cellules cancéreuses ne sont plus détectées dans l'organe, le médecin vous recommandera de prendre des photos (échographie, scanner ou IRM) et de passer des tests (pour l'AFP, substances caractérisant la fonction hépatique) 3-6 mois les deux premières années, puis une fois tous les 6-12 mois. Cela aide à détecter les récidives ou les éventuels effets secondaires du traitement.

Une alimentation saine et une activité physique conforme aux recommandations du médecin contribuent à accélérer la récupération du foie et de tout le corps.

Où traiter les métastases hépatiques en Russie?

De nombreux patients russes, confrontés à ce terrible diagnostic - "cancer avec métastases" - pensent qu'il s'agit d'une phrase et que rien ne peut être fait, ou que vous pouvez obtenir une aide efficace, mais uniquement à l'étranger. En fait, en Russie, à Moscou, toutes les technologies et préparations modernes sont disponibles. Une assistance qualifiée moderne peut être obtenue à la clinique européenne.

Nous pensons que vous pouvez toujours aider et c'est pourquoi nous assurons le traitement des patients atteints de cancer à n'importe quel stade. Nos médecins ont une vaste expérience, effectuent des procédures invasives complexes et des interventions chirurgicales, une chimiothérapie conformément aux protocoles internationaux. Nous savons comment aider.

A Propos De Nous

- polyfépam, graines de lin, hanches, - lactosérum, chérie, "Cahors"; - églantines, avoine, pelures d'oignon, aiguilles de pin; - feuilles d'ortie, feuilles de chélidoine, fleurs de calendula; - sirop de sureau noir, pommes vertes; - feuilles de chélidoine, fleurs de calendula, camomille, "Bifidumbacterin-5 doses"; - carottes, radis noir, betteraves, citrons, ail, miel, vin rouge sec.<