Métastases hépatiques multiples

Selon les données cliniques, le foie est le site de la localisation la plus fréquente des métastases tumorales hématogènes, quelle que soit la veine drainée de la tumeur primitive.

Métastases dans le foie

Des statistiques

Le nombre de patients atteints de métastases hépatiques représente un tiers du nombre total de patients atteints de tumeurs malignes. Les métastases surviennent dans le foie, le plus souvent à partir d'autres organes, tels que l'estomac, les intestins, les poumons, ainsi que dans la tumeur maligne de l'œsophage et le mélanome. C'est pourquoi les métastases dans cet organe sont détectées chez environ 30% des patients cancéreux et ce nombre augmente jusqu'à 50% dans les cas de cancer de l'estomac, des poumons, du sein et des intestins.
Les cancers du pancréas, de l'œsophage et du mélanome sont les suivants. Quant au cancer de la prostate et au cancer de l'ovaire, ils ne métastasent pratiquement pas au foie. En même temps, le cancer du foie métastatique est plus courant que le cancer primitif et constitue parfois le premier symptôme de l'apparition d'une tumeur maligne dans le tractus gastro-intestinal, le poumon, le pancréas ou la glande mammaire.
Selon des données statistiques fondées sur des recherches médicales, l'espérance de vie des patients atteints de métastases au foie est déterminée par l'étendue des lésions hépatiques et atteint 12 mois si le patient atteint du cancer est au premier stade de la maladie, avec un diagnostic opportun et certains types de traitement.

Causes de métastases hépatiques

L'apparition de métastases dans le foie est principalement due à son apport sanguin. Cet organe est caractérisé par une utilisation intensive du sang, en raison du fait qu’il traite de la filtration. En une minute à peine, environ un litre et demi de sang passe dans le foie. De plus, sa part du lion entre dans la veine porte de l'intestin, ralentissant dans les sinusoïdes. Tout cela crée d'excellentes conditions pour l'apparition de métastases qui se propagent dans les systèmes lymphatique et circulatoire.

Qu'est-ce qui affecte la durée de vie

La durée de vie du patient dépend du volume de métastases des lésions du foie.

Plusieurs facteurs expliquent la longévité des métastases hépatiques:

Nos lecteurs recommandent

Notre lecteur régulier a recommandé une méthode efficace! Nouvelle découverte! Les scientifiques de Novosibirsk ont ​​identifié le meilleur moyen de nettoyer le foie. 5 ans de recherche. Auto-traitement à la maison! Après l'avoir lu attentivement, nous avons décidé de l'offrir à votre attention.

stades de développement du cancer; localisation de la tumeur primitive; dommages au foie; gravité de la maladie; l'état du système immunitaire des patients cancéreux; diagnostic en temps opportun; efficacité et méthodes de traitement; la présence de maladies concomitantes; attitude psychologique du patient.

En outre, le pronostic de l'espérance de vie d'un patient atteint de métastases au foie dépend de la présence de complications, à savoir:

la présence de vaisseaux sanguins transmis par la tumeur; présence d'ictère obstructif associé à une constriction des conduits hépatiques; augmenter le niveau de bilirubine dans le sang.

L'espérance de vie des patients cancéreux atteints de métastases dans le foie est considérablement aggravée par la présence de tumeurs secondaires dans d'autres organes, ainsi que dans les cancers du poumon et du pancréas. Dans le premier cas, le traitement chirurgical est contre-indiqué, lors de la deuxième résection, car la seule méthode de traitement ne donne pas les résultats escomptés. Ainsi, la réponse à la question de savoir combien de temps le patient cancéreux vit avec des métastases au foie dépend de l'historique de sa maladie.

Les métastases dans le foie conduisent à une violation de ses performances. Les tissus cessent de recevoir la quantité de glucose requise, la transformation des vitamines et des oligo-éléments ne fonctionne pas, les problèmes commencent avec la synthèse des graisses, des protéines, des enzymes et des hormones. Ces processus sont accompagnés d'une douleur aiguë.
Il est tout à fait naturel que de tels symptômes aient un effet négatif sur l'état général du corps et aggravent considérablement le pronostic d'un patient cancéreux. De plus, dans certaines situations, seule une intervention chirurgicale d'urgence peut aider à éviter la mort.

Méthodes de traitement des métastases hépatiques

Les principales méthodes de traitement des métastases dans le foie sont les suivantes:
• résection;
• chimiothérapie;
• radiothérapie;
• greffe de foie.

La résection des métastases consiste en leur élimination ou leur excision, ce qui contribue à améliorer la qualité de vie du patient et à retarder le moment du décès. Cependant, cette méthode de traitement des métastases n'est pertinente que si elles sont en petites quantités ou si elles sont nombreuses. La résection est alors inefficace.

La chimiothérapie est l’un des moyens de traiter les métastases hépatiques.

La chimiothérapie est une méthode qui ne vise pas à guérir complètement, mais à réduire la taille de la tumeur primitive et à suspendre le développement de métastases. La chimiothérapie artérielle, qui a été largement utilisée récemment, agit de la même manière, mais a moins d'effets secondaires.

La radiothérapie peut réduire la douleur, arrêter certains symptômes et améliorer de manière significative l'évolution de la maladie grâce aux rayons gamma. Cependant, il est impossible de parvenir à un rétablissement complet de cette manière.

La transplantation hépatique peut prolonger la vie du patient. Et le plus efficace est la greffe de cet organe en présence d'antécédents de tumeurs endocrines du pancréas, à condition que cette tumeur ait déjà été enlevée.

Espérance de vie pour les métastases hépatiques

Combien vivent avec des métastases au foie? L’espérance de vie moyenne de cette maladie sans traitement est d’environ six mois et, avec un traitement bien prescrit, d’un an à un an et demi, une certaine augmentation est possible au cours de cette période.
La chimiothérapie peut prolonger l'espérance de vie de 9 à 12 mois en moyenne. De plus, cette période dépend en grande partie du type de cancer. Par exemple, dans les cancers du pancréas et de l'estomac, l'espérance de vie après la chimiothérapie est prolongée d'un an et dans le cancer du côlon d'environ deux ans.

Une survie à cinq ans après résection ou ablation de la tumeur est observée chez 30 à 40% des patients, et une greffe du foie au stade précoce de la métastase permet à 75% des patients atteints de cancer de vivre encore 2 ans. Toutefois, il convient de noter que la réalisation des opérations susmentionnées n’est pas toujours possible. Par exemple, un cancer au stade 4 ou des métastases multiples dans d'autres organes sont une contre-indication à leur mise en œuvre.

Qui a dit que guérir une maladie grave du foie n'est pas possible?

De nombreuses solutions ont été essayées, mais rien n'y fait… Et maintenant, vous êtes prêt à saisir toutes les opportunités qui vous procureront un bien-être tant attendu!

Un remède efficace pour le traitement du foie existe. Suivez le lien et découvrez ce que les médecins recommandent!

Métastases (métastases grecques - ‘déplacement’) - foyers d’une tumeur maligne en dehors des organes affectés par l’oncologie. Formé par le transfert de cellules cancéreuses par le sang ou la lymphe.

La présence de métastases dans des organes éloignés du foyer de cancer est un signe du dernier, 4ème stade de la maladie. Avec elle, les chances de guérison sont extrêmement faibles.

Raisons

Le foie est affecté par des métastases cancéreuses de localisation primaire différente. Cela est dû aux spécificités de ses fonctions et de sa circulation sanguine. La fonction principale du foie est la désintoxication du sang («élimination» en latin, toxoxon en grec - «poison»). Le réseau capillaire qui filtre le sang laisse des cellules cancéreuses dans le tissu hépatique, qui, en se développant, forment des foyers étendus.

Toutes les informations sur le site sont à titre informatif seulement et ne constitue pas un manuel pour l'action! Seul le MÉDECIN peut vous fournir le DIAGNOSTIC EXACT! Nous vous exhortons à ne pas vous auto-guérir, mais à vous inscrire auprès d'un spécialiste! Santé à vous et à votre famille! Ne pas perdre courage

Les cancers métastatiques des régions abdominale et thoracique sont prédominants:

poumon, glande mammaire; côlon et intestin grêle, pancréas, estomac, organes génitaux.

Moins fréquemment, il fournit des métastases hépatiques au cancer des poumons, des reins, du cerveau, de la prostate, de la peau, de l'œsophage et des os. Les métastases des ovaires, de la prostate, du pharynx, des voies respiratoires supérieures, de la vessie, des reins, de l'utérus et de la cavité buccale sont extrêmement rares.

Vidéo: traitement des métastases hépatiques par embolisation radio

Symptômes et signes

Les symptômes initiaux des lésions hépatiques métastatiques sont non spécifiques:

malaise, perte d'appétit, perte de poids (assèchement), œdème persistant, fièvre; perturbation du système digestif: indigestion, nausée, vomissement; sensation d'éclatement sous les côtes à droite, dans le haut de l'abdomen; en respirant la douleur derrière le sternum.

La progression du processus aggrave l'état général:

l'ascite se développe (fluide dans la cavité abdominale en raison d'une implication dans le processus du péritoine); saignement - un signe de thrombose de la veine porte et d'hypertension artérielle; teint terreux, astérisques de navires sur le visage; gonflement des jambes, les veines de la paroi abdominale antérieure sont dilatées (en raison de la compression de la veine cave inférieure par le foie élargi).

Le principal signe de lésions hépatiques est le jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse obstructive). La raison en est la compression de la tumeur métastatique des canaux cholérétiques.

Diagnostics

Pour un diagnostic précis des métastases hépatiques, un ensemble de méthodes de diagnostic est utilisé:

analyses biochimiques (numération globulaire complète, détermination du niveau de marqueurs tumoraux); Biopsie par TDM pour examen histologique et cytologique; les métastases hépatiques multiples sur les diagnostics échographiques sont examinées afin de préciser leur type et leur degré de maturité; Examen aux rayons X: la radiographie thoracique détermine la taille du foie agrandi; L'irrigoscopie (examen du colon rempli d'un mélange contrastant) révèle la descente de l'angle hépatique; Le balayage radio-isotopique recherche les ganglions tumoraux de 2 cm de diamètre, leur taille, leur nombre et leur localisation. IRM, TEP clarifient la taille des métastases, la nature de la croissance, la présence de carie, la suppuration; L'angiographie des vaisseaux hépatiques détermine la taille et la configuration de la tumeur, en particulier son apport sanguin.

Traitement

L’objectif principal du traitement du foie par métastases n’est pas la guérison, mais le ralentissement de la nécrose, ce qui réduit l’intensité de la douleur. Appliquez diverses méthodes. En cas de métastases multiples, des méthodes combinant radiothérapie, chimiothérapie et produits biologiques sont combinées.

Chimiothérapie

La chimiothérapie est réalisée dans le cadre d'un traitement complet. Les médicaments de chimiothérapie sont injectés dans le foie par les vaisseaux sanguins.

Médicaments de chimiothérapie puissants:

Heptral; "Trypsine" "Himotrypsine"; La pepsine.

La chimiothérapie ciblée (cible cible - un objectif »), reconnaissant les cellules cancéreuses, bloque leurs mécanismes de croissance. Le sorafénib est le principal médicament ciblé.

La chimioembolisation est le traitement de référence pour les maladies hépatiques métastatiques massives: des produits chimiques sont injectés dans l’artère hépatique afin de réduire la lumière et de bloquer le flux sanguin vers la tumeur. L'objectif est d'obtenir un effet local sur les métastases, stimulant la régénération de la partie non atteinte du foie. Appliquez toutes les chimiothérapies et microsphères existantes qui émettent une chimiothérapie DES.

Le médicament combiné Xeloda est utilisé dans le traitement combiné du cancer du sein avec métastases hépatiques.

Radiothérapie

La radiothérapie a pour principale fonction de réduire la douleur.
Comment traiter les faisceaux radio?

Les types de radiothérapie sont variés, ils détruisent tous les cellules nocives sans détruire les tissus sains:

La thérapie SIRT (radiothérapie interne sélective) irradie les métastases avec des isotopes sous forme de capsules SIRT, introduites dans la veine hépatique par la méthode de pontage. La thérapie SRS élimine les tumeurs individuelles en dirigeant le rayonnement vers un puissant rayonnement. La technologie Cyber ​​Knife traite efficacement les métastases inférieures à 1 mm avec des faisceaux de photons en pointillés. L’ablation par radiofréquence, ainsi que l’hyperthermie locale (hyper-over over grec, therme-heat ’), tue les métastases à des températures supérieures à 700 ºC. La technique est répétée avec la croissance de nouvelles cellules métastatiques.

Traitement chirurgical

L'opération sur le foie est réalisée dans deux conditions: l'élimination de la source initiale de cancer et la préservation de ses fonctions par le foie.

Types de chirurgie:

drainage ou endoprothèse des voies biliaires afin de rétablir le flux de bile afin de réduire la teneur en pigment biliaire dans le sang (endoprothèse - dilatateur); élimination palliative ou excision des métastases (réduction temporaire de la douleur); résection (ablation d'une partie du foie). Elle est réalisée avec une seule métastase pouvant aller jusqu'à 5 cm ou deux tailles allant jusqu'à 3 cm. En tant que méthode de traitement indépendante, elle est inefficace, c'est l'étape chirurgicale d'un traitement radical complet.

Espérance de vie

Le nombre de personnes atteintes de métastases hépatiques dépend du type de cancer, de sa localisation, du moment de la détection des métastases. La durée moyenne de survie sans traitement peut aller jusqu'à 4 mois, avec un traitement de 12 + 6 mois. La chimiothérapie prolonge la vie à 9-12 mois. Avec des métastases du pancréas et de l'estomac - environ un an; du colon - jusqu'à 2 ans.

Jusqu'à 40% des patients ayant subi une résection hépatique vivent plus de cinq ans. Vie sans rechute de métastases en moyenne 9-10 mois; 2 ans vivent la moitié des patients, 3 ans - la quatrième partie. Le pronostic pour une survie à 5 ans après un traitement: environ la moitié des patients survivent avec une métastase, plus du tiers des patients à 2 nœuds, un cinquième des métastases multiples.

La transplantation hépatique au début des métastases ajoute encore 3 ans chez 75% des patients.

Vos commentaires

Les métastases dans le foie sont assez courantes car l'organe possède un riche réseau vasculaire et une circulation sanguine intensive. Plus de 1,5 litre de sang traversant le foie par minute, le risque de propagation métastatique par voie hématogène est donc très élevé.

Selon la CIM, le code de cette maladie est C78.7 (tumeur hépatique secondaire maligne). Surtout souvent le cancer des mammifères et du pancréas, les poumons, etc., métastasent au foie.

Il existe différentes classifications des métastases hépatiques.

Par localisation, les métastases hépatiques sont divisées en bilobarn (affectant 2 lobes de l’organe) et en lobaire uniforme (touchant 1 lobe). Selon les indicateurs quantitatifs, les tumeurs hépatiques métastatiques sont multiples (des dizaines de nodules tumoraux) ou uniques (quand il y a 2 ou 3 nodules).

Photo de métastases au foie

Raisons

La formation de foyers métastatiques dans le foie est liée au dépistage de cellules cancéreuses dans le système circulatoire.

Si les métastases sur les structures du foie sont de nature lointaine, cela indique une négligence du processus oncoprocesseur, qui a déjà atteint le stade 4. Dans cette situation, les chances de guérison sont pratiquement inexistantes.

Les tumeurs métastatiques dans les tissus du foie sont généralement des tumeurs malignes primitives, localisées dans des structures telles que:

Glande mammaire; Les intestins; Tissu gastrique; Les poumons; Pancréas.

De plus, dans les processus de cancer dans ces organes, environ la moitié des patients présentent des métastases hépatiques. Chez un tiers des patients, des métastases hépatiques apparaissent à l'arrière-plan

ou oncoprocédés oesophagiens.

Avec cancer du foie 4 degrés

Toute tumeur maligne hépatique est difficile à traiter, en particulier aux derniers stades.

Pour le grade 4 du processus malin dans les tissus du foie, l’irréversibilité est caractéristique, c’est-à-dire qu’il est impossible de guérir complètement cette oncologie, car la formation se développe de manière incontrôlable et les cellules se propagent activement dans le corps.

C'est un degré de maladie extrêmement dangereux, avec un risque élevé de décès.

Le foie atteint de tumeurs peut refuser à tout moment. La quatrième étape de l'oncologie rénale se manifeste clairement. Préoccupé par la douleur intense et les manifestations d'insuffisance hépatique.

Tumeurs Pancréatiques

Le pancréas est l'organe digestif le plus important. Lorsque l’oncopathologie affecte ses structures, les métastases se propagent principalement au foie, aux poumons et aux reins.

La raison de cette métastase est une relation fonctionnelle-anatomique étroite entre ces organes. Il existe même un concept spécial: la formation de la zone hépatopancréatoduodénale.

Ceux-ci comprennent les néoplasmes du foie, de la vésicule biliaire et du pancréas, du duodénum et des voies biliaires. Les métastases hépatiques dans les tumeurs pancréatiques commencent au stade 4.

Cancer du caecum et du rectum

Le cancer colorectal est souvent gommé et, dans les premiers stades de la pathologie, il peut ressembler à un trouble du tractus gastro-intestinal.

Une caractéristique particulière de cette oncologie est sa capacité caractéristique à métastaser principalement au foie.

La survie dans le cancer colorectal avec métastases hépatiques est d’environ 35%.

Bien que les prévisions finales dépendent du degré de lésion métastatique des structures du foie.

Sans objectif principal

Les métastases associées à une tumeur maternelle non détectée ne sont pas rares. Assez souvent, des formations métastatiques similaires sont détectées dans le foie, où elles métastasent à partir de tissus de fer laiteux ou d'organes du tractus gastro-intestinal.

De telles métastases ne se manifestent pas non plus immédiatement, mais seulement dans les dernières étapes de l'oncologie. Habituellement, une telle métastase est détectée par un diagnostic informatique ou par échographie et est traitée par résection avec une chimiothérapie préopératoire.

Symptômes de métastases hépatiques

Le tableau clinique des métastases rénales est divers. Les patients observent:

Performance réduite; Faiblesse chronique; Syndrome de nausée-vomissement; La présence de varicosités; Teinte terreuse de la peau; Manifestations tachycardiques; L'hyperthermie; Ascite; Jaunisse; Problèmes veineux, etc.

Si les métastases dans les structures du foie sont solitaires, elles ne sont généralement pas manifestées assez longtemps à cause de la grande capacité de régénération du foie.

Diagnostics

Pour identifier les métastases hépatiques, des tests fonctionnels spéciaux sont utilisés. Les ultrasons sont également très instructifs, mais la tomographie par spirale à contraste amélioré est beaucoup plus significative.

La confirmation finale du diagnostic est possible avec une biopsie du foie.

Cependant, l'échantillonnage par biopsie est recommandé en utilisant une échographie ou une tomographie par ordinateur. En outre, un examen aux rayons X des voies biliaires et du foie.

Comment guérir?

Le traitement des métastases est déterminé par le degré de propagation des tumeurs malignes secondaires. Parfois, la résection peut prolonger considérablement la vie du patient, bien qu'il soit souvent impossible d'obtenir une délivrance finale de l'oncologie de cette manière.

Vidéo sur le traitement des métastases hépatiques:

Résection

Lésions métastatiques diffèrent croissance plutôt lente. Dans environ 5 à 12% des cas, avec un tel diagnostic, la résection de la zone touchée est autorisée. Cette méthode de traitement est indiquée si le nombre de métastases dans les tissus du foie est petit (ne dépasse pas 4).

Habituellement, dans le processus de résection est réalisée segmentectomie ou lobectomie.

Selon les statistiques, après la résection de métastases hépatiques, une rechute de métastases est observée chez environ 42 à 44% des patients cancéreux.

Une probabilité accrue de récurrence des lésions métastatiques se produit lorsque les métastases sont localisées dans les deux lobes et lors de la résection, il est impossible de se retirer à une distance suffisante de la tumeur.

Radioembolisation

Cette technique est une technique de traitement plutôt compliquée. Il s’agit d’une exposition à une tumeur hépatique métastatique par irradiation à l’yttrium radioactif (90), lequel est fourni par l’intermédiaire de microsphères spéciales.

Parfois, l'irradiation est réalisée par la méthode de curiethérapie, lorsque la source de rayonnement est située à l'intérieur de l'organe affecté. Habituellement, la source de rayonnement est temporairement implantée dans le tissu et, après l'opération, elle est retirée.

Chimiothérapie

L'effet chimiothérapeutique entraîne l'arrêt de la croissance tumorale chez environ 20% des patients cancéreux, et environ la moitié de tous les patients notent une nette amélioration de l'état de santé général.

En règle générale, les tumeurs hépatiques se nourrissent de sang provenant de l'artère hépatique et, par conséquent, les médicaments antitumoraux cytostatiques sont souvent injectés directement dans la tumeur à l'aide d'un cathéter.

La floxuridine est l’utilisation la plus courante des lésions métastatiques rénales. Ce médicament est administré à un patient atteint de cancer avec une perfusion spécialement installée pendant 2 semaines.

Nourriture diététique

La base de la nutrition dans les métastases hépatiques sont les principes d’une alimentation saine. La nourriture doit être légère et ne pas surcharger le foie.

Le plus souvent, les experts recommandent le régime méditerranéen, qui ne sollicite pas la structure du foie et ne les aide pas à lutter contre la pathologie.

Quatre repas; Petites portions; Mangez des légumes crus souvent; Mangez des grains germés; Les jus frais sont nécessaires dans le régime alimentaire; La méthode de cuisson préférée est la cuisson à la vapeur; Le poisson ou la viande faible en gras est autorisé, mais seulement dans un petit volume; Mangez des produits laitiers fermentés quotidiennement; Potages légers recommandés à base de légumes, de céréales liquides, de graines de lin et d'huile d'olive.

Il est catégoriquement exclu l’utilisation d’alcool et de plats gras, de cornichons et de conserves, d’additifs alimentaires et de sodas, de chocolat et de gâteaux, frits, fumés, etc.

Les avis

Papa a le cancer. Les médecins littéralement abasourdis, ont déclaré que rien ne pouvait être aidé. Il souffre de sinusite chronique depuis plus de 20 ans et une tumeur se forme dans le nez. À ce moment-là, les médecins ont assuré que tout irait bien, à savoir les derniers équipements, des experts compétents, etc. Après radiothérapie, il a été conclu que la tumeur avait complètement régressé. Mais bientôt, le ganglion lymphatique a commencé à se développer dans le cou, selon l’analyse révélant au-delà de la bilirubine, et des métastases ont été trouvées dans le foie. Nous recherchons des options de traitement optimales et efficaces, précisément pour notre cas, et espérons le meilleur.

Malheureusement, le cancer survient toujours de manière inattendue. On m'a donné un cancer du pancréas avec des métastases au foie. Au début, les médecins m'ont envoyé un texte en clair pour mourir, prédit qu'il restait 3 mois. 8 mois se sont écoulés, je suis en chimiothérapie, mais nous achetons les médicaments nous-mêmes. Les nouveaux venus après les trois premiers parcours sont passés de 85 000 à 640. C'est une bonne nouvelle. L'essentiel est d'insister sur une biopsie pour que tout soit clair avec une vue de la tumeur. Ensuite, le traitement sera plus facile de choisir le bon, comme dans mon cas.

Espérance de vie pour les métastases hépatiques

Très souvent, les patients atteints de cancer meurent un an après la détection de métastases hépatiques.

Le pronostic le plus favorable est la métastase hépatique sur le fond de la tumeur primitive située dans le gros intestin. Avec le cancer de grade 4 avec métastases, le processus du cancer se propage de manière incontrôlable dans tout le corps. Par conséquent, un traitement palliatif est prescrit, le pronostic étant défavorable.

Métastases au foie: prédiction de l'espérance de vie

Le foie est plus susceptible de métastaser que d'autres organes. La maladie est asymptomatique pendant longtemps, ce qui retarde le diagnostic et le traitement, et aggrave de manière significative le pronostic de la survie du patient.

Les tumeurs hépatiques métastatiques représentent 90% des lésions cancéreuses de cet organe. De plus, le foie devient le plus souvent le site de propagation du cancer, ce qui lui assure la deuxième place après la cirrhose dans les statistiques de mortalité parmi les maladies de cet organe. Pour déterminer le pronostic de survie en cas de métastases dans le foie, un diagnostic correct est nécessaire (contrairement au processus primaire dans l'organe lui-même); trouver et éliminer la source du cancer qui a causé les dommages; Méthode de traitement correctement choisie avec dépistage et supervision constante d'oncologues et d'hépatologues.

Métastases: c'est quoi?

Avant de parler des symptômes, vous devez comprendre ce que sont les métastases et pourquoi elles sont plus dangereuses que le cancer primitif du foie.

Toutes les cellules tumorales sont initialement des cellules normales de notre corps, dans lesquelles une défaillance génétique se produit en raison de facteurs externes ou internes. Ils commencent à se diviser de manière incontrôlable et incorrecte, forment un tissu incapable de fonctionner, qui est sujet à la germination invasive (avec des dommages au mur) et se propage à d'autres organes.

C'est la pénétration dans d'autres organes et tissus et la formation associée de nouveaux foyers de cancer appelés métastases. Tôt ou tard, les cellules apparaissent dans n'importe quelle tumeur maligne, qui pénètrent d'abord dans les tissus adjacents, puis dans les vaisseaux et se propagent dans tout le corps.

Ainsi, les métastases sont de nombreuses branches du foyer de cancer primaire.

Faites attention! Malgré le fait que des milliers de cellules tumorales pénètrent chaque jour dans le sang, moins de 0,05% peuvent survivre et s’implanter dans d’autres tissus. Cependant, ces cellules sont les plus malignes et pratiquement impossibles à traiter.

En raison de la grande taille du foie, de la bonne circulation sanguine dans l'artère hépatique et la veine porte, ainsi que des propriétés particulières de la membrane hépatocytaire dans le corps, ils sont capables de métastaser des cancers de toutes sortes. C'est pour ces raisons que le foie se situe à la deuxième place après les ganglions lymphatiques en termes de fréquence des métastases.

Tableau clinique

Les métastases peuvent être simples ou multiples, ce qui détermine en grande partie le diagnostic précoce et les symptômes.

Si la tumeur est unique, cela ne signifie pas qu'elle est petite. Avec une progression rapide, la tumeur est palpable, nettement différente du parenchyme normal. Des douleurs peuvent survenir dans la zone sous-costale droite, en raison de la compression de tissus sains.

Avec plusieurs métastases, les symptômes progressent rapidement. La jaunisse mécanique apparaît au début, ce qui est le premier signe d'insuffisance hépatique. Il y a une insuffisance métabolique, de nombreuses fonctions du foie sont violées à la fois: synthèse, détoxification, métabolisme, sécrétion et dépôt (accumulatif). En raison d'un apport sanguin insuffisant, les nodules tumoraux en croissance commencent à mourir et éclatent, l'intoxication de l'organisme tout entier commençant. En parallèle, il existe une compression de la veine cave inférieure, qui provoque un gonflement, en particulier dans les membres inférieurs.

Les lésions hépatiques métastatiques se produisent le plus souvent lorsque les tumeurs se trouvent dans le pancréas, le côlon, l’estomac, le sein, l’œsophage. Par conséquent, il convient de prêter attention aux plaintes de ces autorités, en particulier celles accompagnées d'une perte de poids brutale et d'une fatigue accrue.

Cependant, il ne faut pas oublier que le plus souvent le cancer est asymptomatique, raison pour laquelle il est diagnostiqué tardivement.

Diagnostics

Les métastases hépatiques sont difficiles à diagnostiquer car cette forme de cancer évolue rapidement et ne présente aucun symptôme spécifique. Par conséquent, en présence de pathologies cancéreuses existantes, il est nécessaire de surveiller régulièrement le fonctionnement et l'état du foie.

À ce jour, utilisez les méthodes de diagnostic suivantes:

  1. Définition des marqueurs tumoraux.
  2. Tomographie par ultrasons (UZKT).
  3. Tomographie par rayons X (CT).
  4. Imagerie par résonance magnétique (IRM).
  5. Biopsie de la tumeur.
  6. Angiographie.

L’identification des marqueurs tumoraux (protéines spécifiques produites par la tumeur) permet non seulement de reconnaître le fait de la présence d’un cancer, mais également de déterminer l’organe initialement affecté.

La tomographie par ultrasons vous permet de distinguer clairement les bords de la tumeur des tissus sains, de déterminer la nécrose et la décomposition des ganglions tumoraux avec une précision de 2-3 mm. Cette méthode peut également être utilisée lors d'une intervention chirurgicale pour déterminer d'autres tactiques de l'opération.

La biopsie est nécessaire dans presque tous les cas de détection de tumeurs. Cela permet de distinguer le processus bénin et malin, de déterminer la nature des formations et la tactique de traitement.

L'angiographie donne une idée de l'état des vaisseaux hépatiques, puisque c'est à travers eux que les cellules cancéreuses pénètrent dans le parenchyme.

La tomodensitométrie et l'IRM vous permettent de scanner complètement le corps et de confirmer le diagnostic. Ils sont efficaces pour détecter plusieurs métastases et rechercher le foyer principal de la malignité (formation de cancer) d’une taille pouvant atteindre 1 cm.

Traitement

Malheureusement, presque toutes les méthodes de traitement des lésions métastatiques du foie sont inefficaces, en particulier en raison d’une progression asymptomatique et d’une détection tardive. Fondamentalement, une thérapie complexe vise à supprimer la croissance d’une tumeur et à améliorer la qualité de vie du patient.

Chimiothérapie

La chimiothérapie systémique n'est pas la principale méthode de traitement, elle aide uniquement à arrêter la destruction du tissu hépatique et à ralentir temporairement la croissance du cancer. En outre, un effet systémique a un effet négatif important sur l’état général du corps et aggrave la santé.

On utilise également la chimioembolisation, dont l’essence consiste à bloquer le flux sanguin de la tumeur. Le vaisseau qui alimente la formation est fermé avec un dispositif spécial (embole) contenant un médicament de chimiothérapie. Les avantages de cette méthode dans l'action locale du médicament et réduire les effets secondaires.

Les injections percutanées d'éthanol ont également un effet local, mais ne conviennent que pour les petites tumeurs uniques. La méthode vise à détruire localement les tissus anormaux et à réduire le flux sanguin autour de la tumeur.

Les médicaments de chimiothérapie sont le plus souvent:

  1. Oxaliplatine.
  2. Fluorouracile.
  3. Cisplatine
  4. Méthotrexate.
  5. Ifosfamide.
  6. Doxorubicine.

Traitement chirurgical

Avec un petit volume intégral de dommages au corps, le retrait (résection) d'une partie du foie a un effet positif.

Important à savoir! Si la maladie se caractérise par des lésions multiples dans différentes zones ou par de petites tumeurs uniques, la chirurgie constitue un risque inutile et n'est pas pratiquée.

Une condition préalable à cette opération est l’élimination concomitante du cancer primitif, à l’origine des métastases.

Une méthode efficace consiste à greffer une partie du foie du donneur à la place d'un site distant. La survie atteint 75% et la greffe remplace complètement la partie affectée.

Les difficultés de ce type de traitement résident dans la sélection du donneur et la complexité de l'opération elle-même, qui n'est pas pratiquée dans toutes les villes et même dans les pays.

En cas de maladies oncologiques concomitantes, les interventions chirurgicales ne sont pas indiquées en raison du risque élevé de complications. Ces groupes comprennent les patients avec:

  • métastases du cancer du pancréas;
  • cancer du poumon;
  • mélanome de la peau;
  • cancer de la grande papille duodénale.

Autres traitements

Ces dernières années, la cryodestruction des tumeurs s'est généralisée. Sous l’influence des basses températures, la croissance des cellules malignes s’arrête et celles-ci sont détruites. Cette méthode est bien adaptée aux tumeurs solides d’un diamètre allant jusqu’à 5 cm.

La coagulation hyperthermique par micro-ondes repose sur le fait que tous les tissus humains (en particulier les tumeurs dues à un bon apport sanguin) absorbent bien l'énergie des micro-ondes, ce qui permet de détruire sélectivement les tissus endommagés à haute fréquence.

Combien vivent avec des métastases au foie?

La nécessité d'une évaluation scientifique de l'espérance de vie chez les patients atteints de métastases au foie augmente chaque année, car ce sont les principaux indicateurs de l'efficacité du traitement. Les principaux facteurs de prévision sont:

  1. Date du premier symptôme;
  2. Date du diagnostic;
  3. Date de début du traitement.

Selon les statistiques, les patients guéris de tumeurs malignes appartiennent à un groupe de personnes qui subissent régulièrement (au moins une fois par an) un examen de diagnostic complet de tous les organes et systèmes.

Le plus favorable est le cancer qui a été diagnostiqué avant les premières manifestations cliniques, car l'apparition des symptômes indique souvent la destruction des organes et des tissus autour de la tumeur. Malheureusement, les métastases hépatiques sont presque toujours le signe d'un cancer négligé dans un autre organe, ce qui aggrave considérablement le pronostic. Même la survie maximale avec l'utilisation active du traitement est limitée à cinq ans.

En l'absence de chimiothérapie et de traitement chirurgical, l'espérance de vie dans les métastases hépatiques ne dépasse généralement pas six mois.

En cas de résection hépatique avec métastases, la survie n'augmente que s'il n'y a pas de nouvelles lésions dans la partie restante de l'organe.

En cas de métastases multiples, même en cas de prescription urgente de médicaments, l'intervention chirurgicale étant souvent contre-indiquée, le pronostic n'est que de 9 mois.

De tous les traitements, les meilleurs résultats sont obtenus par allogreffe de foie. Dans le groupe de discussion avec un organe transplanté, 75% des patients ont survécu pendant 5 ans. Cependant, cette statistique n’est valable que pour la moitié des patients transplantés, car les métastases ne se limitent souvent pas au foie, mais s’étendent à d’autres organes, ce qui rend impossible un traitement efficace.

Métastases dans le foie. Quel est le pronostic pour un patient atteint de cancer?

Le foie est la plus grande glande qui assume des fonctions vitales. Elle participe non seulement au développement de la bile, mais également à la désintoxication. Lorsque des cellules cancéreuses apparaissent dans le foie, non seulement l’organe lui-même en souffre, mais aussi l’état général du corps. La définition de l’évolution future de la maladie et le pronostic de la vie du patient dépendent de ses indicateurs ainsi que de l’état général du foie.

Pourquoi les métastases se produisent-elles dans le foie?

Des foyers secondaires de développement d'une tumeur cancéreuse apparaissent dans le foie en raison de la nature de son apport sanguin. Cet organe utilise le sang de manière assez intensive, car il a une fonction importante de détoxication (filtration). En une minute, environ un litre et demi de sang traverse cet organe.

Une grande partie du sang pénètre dans le foie par la veine porte intestinale. Dans les sinusoïdes du foie, le flux sanguin ralentit. Cela crée de bonnes conditions pour la propagation de foyers tumoraux secondaires (les cellules cancéreuses pénètrent dans les systèmes lymphoïde et circulatoire).

Quels sont les symptômes des métastases hépatiques?

Les symptômes de métastases hépatiques apparaissent généralement tardivement. Cela est dû aux capacités de restauration élevées de ce corps.

Initialement, signes généraux de troubles du fonctionnement du tube digestif. Mais même les symptômes de dyspepsie et de nausée suggèrent assez rarement la négligence du processus et, en particulier, de l'oncologie.

S'il existe des métastases dans le foie, le pronostic de la vie du patient dépend de l'état de santé général. Il se détériore nettement lorsque la peau devient jaune. La même chose peut être dite à propos de la diminution progressive du poids, perte d'appétit, fatigue extrême.

Quelles sont les métastases hépatiques dangereuses pour la prédiction générale de la vie d'un patient atteint de cancer?

Les foyers tumoraux secondaires perturbent la fonction hépatique. Les processus biologiques et chimiques complexes du corps sont violés, tels que la fourniture de glucose aux tissus, la transformation de vitamines, de micro-éléments, la synthèse de protéines et de graisses, d'hormones et d'enzymes.

Étant donné que les foyers secondaires de cancer dans le foie violent l’état général du corps, accompagnés de douleurs aiguës, ils aggravent l’espérance de vie du patient. En cas d'urgence, une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire.

Quelle est l'efficacité du traitement du foie, métastatique?

L'efficacité du traitement du cancer du foie dans lequel il existe des métastases dépend de plusieurs facteurs:

  1. Localisation des foyers tumoraux.
  2. Le degré de développement du processus malin.
  3. La nature et le type de tumeur.
  4. La sévérité de oncoprocess.
  5. Système immunitaire du patient.

Prolonge considérablement la vie du patient en adoptant une approche globale du traitement anticancéreux. Ainsi, dans certains cas, vous pouvez refuser la résection hépatique, mettant ainsi fin au choix du traitement antitumoral. Cependant, les métastases hépatiques, un pronostic de l'espérance de vie, des analyses du traitement des médecins suggèrent que le traitement doit être commencé le plus tôt possible.

Si une lésion de deux lobes d’un organe est diagnostiquée, le traitement doit être instauré par chimiothérapie ou radiothérapie.

La chimiothérapie ralentit le développement des métastases. Les médicaments sont introduits dans le foie par les vaisseaux avec un cathéter spécial. Dans certains cas, il est utile de se débarrasser des petites formations.

Métastases hépatiques

Ralentit la croissance tumorale et la radiothérapie. Cependant, il est encore difficile de dire combien de temps le patient vivra avec des métastases.

Dans certains cas, le soulagement du bien-être du patient apporte le traitement du cancer de la chélidoine. Il contient des substances qui inhibent la tumeur.

L'aggravation du pronostic de la vie des patients est la présence de foyers secondaires non seulement dans le foie, mais également à l'extérieur de cet organe. Le traitement chirurgical est contre-indiqué. S'il existe des sources primaires de cancer dans le pancréas, les poumons, l'estomac, la résection est alors la seule façon de traiter le foie. Cependant, dans certains cas, l'efficacité du traitement par des médicaments anticancéreux a été prouvée.

Le pronostic d'un patient présentant des métastases hépatiques dépend également de la présence de complications. Ils sont:

  • substitution tumorale des vaisseaux sanguins qui alimentent le foie et en sortent;
  • jaunisse obstructive (obstructive) apparaissant sur le fond de la compression des conduits du foie;
  • augmentation de la concentration de bilirubine dans le sang (hyperbilirubinémie).

Une méthode efficace de traitement consiste également à endosser les conduits par lesquels passe la bile. Cela permet de réduire la fréquence des complications postopératoires. Une prothèse spéciale assurera la libre circulation de la bile.

Métastases au foie: prévision de l'espérance de vie des patients

En général, les patients décèdent dans l'année qui suit le diagnostic de métastases hépatiques. Le pronostic de la vie dans le cas où une tumeur primitive est trouvée dans le gros intestin est légèrement meilleur.

Si un cancer de grade 4 avec métastases est diagnostiqué, cela signifie que la propagation incontrôlée de la tumeur dans tout le corps a commencé. Dans ce cas, un traitement palliatif est prescrit.

Quel que soit le pronostic des métastases hépatiques, le patient doit croire en la guérison de la maladie et s'efforcer de le faire. Après tout, même avec le pronostic le plus défavorable, il y a au moins le plus petit, mais une chance de survie.

Métastases du cancer du foie

Cancer métastasé au foie - qu'est-ce que cela signifie? Pourquoi les métastases du cancer surviennent-elles dans le foie? Est-ce dangereux? Quels sont les premiers symptômes? Quelles méthodes de diagnostic aident à détecter les métastases hépatiques? Où aller, où est le meilleur traitement? Est-il possible de récupérer?
- Le médecin chef adjoint de la clinique européenne, candidat des sciences médicales, Pylyov Andrei Lvovich, répond à ces questions et à d'autres.

Quelle est la métastase du foie au foie?

Les métastases sont des foyers secondaires apparaissant lorsque les cellules cancéreuses de la tumeur principale, "maternelle", se détachent et migrent avec le flux sanguin ou lymphatique vers différentes parties du corps. Les métastases peuvent survenir dans différents organes. Souvent, ils se trouvent dans le foie.

Si la tumeur se développe initialement à partir du tissu hépatique, un cancer primitif du foie survient. Le cancer métastatique est appelé secondaire - il provient toujours d'autres organes. La plupart des tumeurs malignes du foie sont des cancers secondaires.

Où les cellules cancéreuses se métastasent-elles dans le foie?

Le cancer du foie métastatique survient souvent des poumons, de l'estomac, du côlon et du rectum, du sein, de l'œsophage et du pancréas.

Dans les cancers du poumon, de l'estomac et colorectal, les métastases hépatiques sont retrouvées dans 50% des cas, dans le cancer du sein et dans le mélanome, dans 30% des cas.

Rarement dans le foie métastasent des tumeurs malignes de l'utérus et des ovaires, du pharynx, de la bouche, de la vessie, des reins. Les métastases dans le foie dans le cancer du cerveau ne se produisent presque jamais.

Pourquoi beaucoup de tumeurs se métastasent au foie?

Le foie est l'un des plus gros organes. Il remplit des fonctions importantes: nettoie le sang des toxines, produit la bile, produit diverses protéines, enzymes, stocke le glycogène, stocke le sucre, source d'énergie.

Une quantité énorme de sang passe dans le foie - environ 1,5 litre par minute. Environ 30 à 35% du sang circule dans les artères, les 70 à 75% restants dans la veine porte de l'intestin. À l'intérieur du foie se trouvent des capillaires sinusoïdaux spéciaux (sinusoïdes) dans lesquels le flux sanguin ralentit, le sang artériel se mélange au sang veineux et, ensemble, ils retournent au cœur par la veine cave inférieure.

Un tel système d'approvisionnement en sang vers le foie contribue à la propagation des cellules cancéreuses.

Avant d'établir votre propre "colonie" - une tumeur métastatique - dans le foie, la cellule cancéreuse doit faire beaucoup de chemin. Il doit se détacher de la tumeur maternelle, pénétrer dans le sang ou les vaisseaux lymphatiques, traverser le corps et se déposer dans les tissus du foie. Il peut mourir (et de nombreuses cellules cancéreuses meurent) à n'importe quel stade.

Jusqu'à un certain point, la tumeur et l'immunité maternelles inhibent la croissance des métastases. Les cellules cancéreuses migrées sont soit inactives, soit se multiplient très lentement. Puis commence leur croissance rapide. Les scientifiques ne savent pas vraiment pourquoi cela se produit. À mesure que les cellules cancéreuses de la métastase grossissent, elles commencent à produire des facteurs de croissance qui stimulent la croissance de nouveaux vaisseaux qui alimentent la tumeur.

Comment sont les métastases du cancer dans le foie? Quels symptômes devraient consulter un médecin?

Comme dans beaucoup de tumeurs malignes, les métastases hépatiques du cancer ne se manifestent pas. Au fil du temps, les lésions augmentent et commencent à interférer avec le flux de sang et le flux de bile. Le travail du foie est perturbé, il existe divers symptômes:

  • Faiblesse, fatigue, diminution des performances.
  • Perte de poids jusqu'à un degré extrême d'épuisement - la cachexie.
  • Perte d'appétit jusqu'à l'anorexie.
  • Nausée, vomissements.
  • Couleur de terre ou jaunisse.
  • Douleurs sourdes sous le bord droit. La sensation de lourdeur, jambe de force, pression.
  • Augmentation de l'abdomen due à l'hydropisie (ascite).
  • Veines élargies sous la peau de l'abdomen (souvent, l'image est très caractéristique: les veines divergent dans toutes les directions du nombril et ressemblent à la "tête d'une méduse").
  • Des veines d'araignée sur la peau.
  • Palpitations.
  • Augmentation de la température.
  • Prurit
  • Violation des intestins, ballonnements.
  • Saignement dans l'œsophage.
  • Gynécomastie (hypertrophie mammaire et engorgement chez l'homme).

De tels troubles ne se rencontrent pas seulement dans le cancer du foie. Bien sûr, il n'y a aucune raison de paniquer, si dans cette liste vous ne vous inquiétez que de faiblesse, de fièvre et de ballonnements.

Les symptômes les plus terribles qui devraient motiver une visite immédiate chez le médecin: vomissements persistants (plus d'un jour, plus de 2 fois par jour), vomissements avec du sang, perte de poids rapide et inexpliquée, selles noires, forte augmentation de l'abdomen, jaunisse.

Les métastases dans n'importe quel organe, y compris le foie, peuvent causer une douleur constante et douloureuse.

Comment diagnostique-t-on les métastases hépatiques?

L'enquête peut inclure diverses études et analyses:

  • L'échographie hépatique est une méthode de diagnostic simple et abordable. Elle est souvent utilisée pour le dépistage. Mais il n'aide pas toujours à trouver des métastases et à obtenir les informations nécessaires à leur sujet.
  • Méthodes d'imagerie: scanner multispiral, IRM, PET, angiographie (étude au cours de laquelle un agent de contraste est injecté dans les vaisseaux). Il aide non seulement à détecter les métastases dans le foie, mais également à évaluer leur taille, leur nombre, leur emplacement, leur schéma de croissance, à détecter la suppuration et la carie, à se propager aux tissus et organes voisins.
  • Souvent, pour prescrire un traitement efficace, le médecin doit connaître la structure du tissu tumoral au niveau microscopique, en quoi les cellules cancéreuses diffèrent des cellules normales. Pour ce faire, effectuez une biopsie: un fragment de tissu tumoral est obtenu avec une aiguille (biopsie par aspiration à l'aiguille fine) ou un instrument spécial - la tréphine (cor-biopsie, biopsie de tréphine). La procédure est effectuée sous le contrôle des ultrasons.
  • Les analyses de sang, en particulier au niveau des enzymes hépatiques, aident à comprendre à quel point le foie est altéré.

«Lors d'une biopsie, une aiguille est insérée dans la tumeur. Les cellules cancéreuses peuvent-elles se rompre et se métastaser à cause de cela?
C'est un mythe. La biopsie n'augmente pas le risque de métastase.

Souvent, au cours de l'examen, les métastases dans le foie sont d'abord détectées, puis elles commencent à rechercher une tumeur primitive. La tâche est facilitée par une biopsie: en connaissant l’aspect microscopique des cellules cancéreuses, le médecin peut comprendre de quel organe elles proviennent.

Comment traite-t-on les métastases hépatiques?

La tactique du traitement dépendra de certains facteurs:

  • Le nombre de métastases: qu'elles soient simples ou multiples.
  • Type de cancer.
  • La sévérité des troubles du foie et d'autres organes.

Les principales méthodes de traitement sont les mêmes que dans d'autres maladies oncologiques. Les métastases simples (ou plusieurs petites) peuvent être enlevées chirurgicalement. Une résection partagée, segmentaire et atypique (prélèvement d'une partie de l'organe) est réalisée.

Attribuer des cours de chimiothérapie, radiothérapie.

Les médecins de la clinique européenne appliquent une méthode moderne de traitement du cancer du foie métastatique, qui est souvent pratiquée dans des cliniques étrangères - l'ablation par radiofréquence transhépatique percutanée (RFA).

Les résultats du traitement

3C - réduction des métastases après ablation par radiofréquence (RFA)

3D - le résultat du traitement après 6 mois

Au cours de la procédure, une électrode aiguille spéciale est introduite dans la métastase et est traversée par des ondes radio qui détruisent les cellules cancéreuses. En conséquence, une nécrose aseptique contrôlée de la tumeur se produit sans endommager les tissus sains environnants. Cela peut considérablement augmenter la survie et réduire le risque de rechute.

RFA est unique en ce qu'il peut être réutilisé si de nouvelles métastases sont trouvées dans le foie. La technique est utilisée avec succès dans le cancer primitif du foie, lorsqu'il existe une cirrhose et un risque élevé d'insuffisance hépatique.

Par exemple, nous avons réussi à obtenir une rémission prolongée et, éventuellement, une guérison complète chez une patiente chez qui on avait diagnostiqué un cancer du sein avec une métastase unique dans le foie. Les médecins de la clinique européenne ont pratiqué une mastectomie radicale et une résection lobaire du foie, qui ont été complétées par une chimiothérapie.

Un bon résultat a également été obtenu chez une patiente atteinte d'un cancer du côlon et de cinq petites métastases dans différents lobes du foie. Nous avons effectué une résection (une partie de l'intestin a été retirée), subi une chimiothérapie et une ablation par radiofréquence du foie.

Le traitement des métastases hépatiques dans le foie présente certaines difficultés. Par exemple, le cancer métastatique ne répond souvent pas aux médicaments qui ont aidé à lutter contre la tumeur primitive. Il est nécessaire de choisir la thérapie optimale, de combiner différents types de traitement. Les métastases dans le foie et la chimie systémique ne répondent pas bien. Le meilleur effet est donné par l'introduction de médicaments dans l'artère hépatique.

Les médicaments de chimiothérapie aident à ralentir la croissance des métastases, à en réduire le nombre, à prolonger la vie du patient et à soulager les symptômes douloureux. Au début, la chimiothérapie réduit le risque de métastases. Dans les cas où cela est nécessaire, les médecins de la clinique européenne utilisent des systèmes de ports veineux et artériels implantables, une perfusion régionale de médicaments de chimiothérapie par voie intra-artérielle.

La radiothérapie pour les métastases du cancer dans le foie aide à éliminer la douleur, mais n'augmente pas la longévité.

La thérapie ciblée implique l’utilisation de médicaments ayant une "cible" spécifique - une molécule spécifique nécessaire à la croissance et à la survie des cellules cancéreuses. Dans le cancer du foie métastatique, on utilise un seul médicament à l'efficacité prouvée, le sorafenib. Il est enregistré dans plus de 60 pays à travers le monde pour le traitement du cancer du foie primaire et métastatique.

L'embolisation est une méthode prometteuse pour traiter les métastases du foie et d'autres tumeurs malignes. Elle est utilisée par le département d'oncologie interventionnelle et de chirurgie endovasculaire de la clinique européenne. La méthode consiste essentiellement à injecter une préparation spéciale dans le vaisseau alimentant la tumeur, ce qui perturbe le flux sanguin.

La chimioembolisation est plus efficace lorsque des microsphères sont introduites dans le vaisseau, qui sécrètent une chimiothérapie. La chimioembolisation est actuellement le «standard de référence» du traitement dans les cas où il n'est pas possible de procéder à l'ablation chirurgicale de la tumeur ou à la transplantation.

Pendant la chimioembolisation, un double effet est obtenu. Les microsphères bloquent la circulation sanguine, privant la tumeur des substances nécessaires, et la chimiothérapie libérée attaque les cellules tumorales.

Toutes les préparations de chimioembolisation existantes sont disponibles à la clinique européenne.

Quelles sont les projections pour les métastases du cancer du foie?

Les patients qui se présentent à la clinique européenne avec un tel diagnostic sont principalement concernés par la question: "Est-il possible de guérir les métastases hépatiques lors d'un cancer de grade 4?". L'efficacité du traitement dépendra du type de cancer, de ses caractéristiques génétiques moléculaires, de la localisation et du degré de malignité de la tumeur. Après avoir eu pour la première fois des métastases hépatiques, la plupart des patients vivent entre 6 et 18 mois. Dans les cancers du côlon et du rectum, le pronostic est plus favorable après de grandes opérations cytoréductives.

Si les métastases existent non seulement dans le foie, mais également dans d'autres parties du corps (par exemple, les métastases dans le foie et les os), le pronostic se détériore. Mais en même temps un traitement chirurgical possible.

Les spécialistes de la clinique européenne ont une vaste expérience dans le traitement combiné des métastases hépatiques. Grâce à cela, nous pouvons prolonger considérablement la vie des patients. Les meilleurs résultats sont obtenus lorsque le cancer du foie se métastase au foie. Nous avons développé des critères clairs sur lesquels nous pouvons parfois nous abstenir de recourir à une intervention chirurgicale si des lésions se trouvent dans les deux lobes du foie. Dans ce cas, le traitement commence par une chimiothérapie.

Si des métastases hépatiques sont apparues avec une tumeur du poumon, du pancréas, de l'estomac, etc., le retrait d'une partie du foie en tant que méthode de traitement indépendante est inefficace, mais il peut bien fonctionner en association avec une chimiothérapie.

Si, simultanément, il y a des métastases dans le foie et les ganglions lymphatiques, le pronostic se dégrade considérablement. Le taux de survie à cinq ans est environ de moitié. Mais dans ce cas, le traitement est toujours possible.

Sur les possibilités de la médecine moderne de pointe dans le traitement des tumeurs du foie dans le programme Health Kitchen de la chaîne de télévision Rain.

Examens du traitement des métastases hépatiques dans la clinique européenne

J'ai des métastases dans le foie, principalement dans l'intestin. J'espérais vraiment que nous aurions le temps de traiter les intestins, mais je n'ai pas eu le temps - j'ai pris beaucoup de temps avec les papiers dans une autre clinique. Alors, quand ils sont arrivés - mes mains sont naturellement tombées et j'ai déjà imaginé les semaines restantes dans mon esprit. Heureusement, je crois en l'anesthésie moderne, mais je ne pouvais pas croire que l'on pouvait survivre avec des lésions au foie. Il en aurait été ainsi si je n'avais pas pu voir le Dr Pyleov. Il a trouvé un moyen de sortir. Et ça m'a sauvé. Je ne me souviens pas du nom exact de l'opération - elle est très longue, avec quelques indices, mais en fait, comme me l'expliquait Andrei Lvovich sur les doigts -, trois lésions se sont formées dans un lobe du foie. Dans mon malheur - dans celui qui est plus, et donc plus important. Juste prendre et couper c'est impossible. La pièce restante ne supportera pas la charge. La solution consistait en deux opérations. La première est qu'il a en quelque sorte redirigé le flux sanguin dans le foie de sorte qu'une partie plus petite du foie reçoive plus de sang que ce qui est plus important. Pour cette raison, une petite proportion a commencé à croître! Et cela signifie que j'ai commencé à prendre de plus en plus de charge. Un peu moins d'un mois plus tard, elle était déjà d'une telle taille, ce qui suffit au fonctionnement presque normal du foie en tant qu'organe. La deuxième opération, il a supprimé le partage infecté. Et le petit travaille maintenant seul, mais s'adapte aux charges. Je ne pensais pas, bien sûr, que dans ma vie, je devrais découvrir tout cela, et plus encore, l'essayer moi-même. Mais, comme l'a dit le médecin, jusqu'à récemment, de telles opérations n'étaient pas effectuées du tout. Six mois se sont écoulés depuis le diagnostic initial. Je pense que je ne les aurais pas, si ce n’était pour moi la chance, d’avoir recours à ces médecins. Y aura-t-il assez de mots pour exprimer ma gratitude à moi et aux enfants? Je ne pense pas. Mais encore, grâce à eux.

Quelles complications peuvent survenir? Quand faut-il des mesures d'urgence?

Une tumeur dans le foie peut pincer la veine porte, la veine cave inférieure et les voies biliaires. Dans ce dernier cas, le flux de bile est perturbé. Le produit de dégradation toxique de l'hémoglobine - la bilirubine - commence à pénétrer dans le sang. La peau, la sclérotique et les muqueuses sont colorées en jaune - un ictère mécanique se produit. Cette maladie est dangereuse car la bilirubine est toxique pour le cerveau et d’autres organes; une forte augmentation de son niveau peut entraîner la mort. En outre, en raison d'un ictère obstructif, il est impossible d'effectuer l'opération et de suivre un traitement de chimiothérapie.

La sortie de la bile est rétablie chirurgicalement, sous le contrôle d'une échographie (cholangiographie par ponction) ou d'une télévision à rayons X. Le drainage est de deux types:

Externe - la bile est mise en évidence.

Externe-interne: une partie de la bile est affichée à l'extérieur, certains - dans la lumière intestinale.

Si la tumeur serre plusieurs voies biliaires dans différentes parties du foie, installez plusieurs drains.

Les médecins de la clinique européenne appliquent une méthode moderne de stenting en une étape. Dans ce cas, le drainage externe n'est laissé que pendant 1 à 2 jours, sinon vous pouvez vous en passer.

La direction des opérations endobiliaires dans notre clinique est supervisée par le principal spécialiste de ce domaine en Russie et dans la CEI, à la tête du Centre de chirurgie à rayons X de l'Université de médecine nationale de Russie, nommée d'après NI Pirogov, le professeur Sergey Kapranov.

Sergey Anatolyevich lui-même effectue des interventions chirurgicales, a l'expérience la plus vaste des interventions endobiliaires. Pour le développement de méthodes de traitement de la jaunisse obstructive d’origine tumorale, il a reçu deux fois le prix du gouvernement russe dans le domaine de la science et de la technologie.

Les résections peu traumatiques, ainsi que l'ablation par radiofréquence du cancer métastatique du foie, sont réalisées par un étudiant du professeur, Ph.D. Yu. I. Patyutko, chef du département de chirurgie des tumeurs du foie de la CRN NN Blokhin, médecin-chef adjoint de la Clinique européenne, Ph.D. Andrei Lvovich Pylev.

Récupération hépatique après élimination des métastases

Si après le traitement chirurgical des métastases hépatiques à 4 stades du cancer, les cellules cancéreuses ne sont plus détectées dans l'organe, le médecin vous recommandera de prendre des photos (échographie, scanner ou IRM) et de passer des tests (pour l'AFP, substances caractérisant la fonction hépatique) 3-6 mois les deux premières années, puis une fois tous les 6-12 mois. Cela aide à détecter les récidives ou les éventuels effets secondaires du traitement.

Une alimentation saine et une activité physique conforme aux recommandations du médecin contribuent à accélérer la récupération du foie et de tout le corps.

Où traiter les métastases hépatiques en Russie?

De nombreux patients russes, confrontés à ce terrible diagnostic - "cancer avec métastases" - pensent qu'il s'agit d'une phrase et que rien ne peut être fait, ou que vous pouvez obtenir une aide efficace, mais uniquement à l'étranger. En fait, en Russie, à Moscou, toutes les technologies et préparations modernes sont disponibles. Une assistance qualifiée moderne peut être obtenue à la clinique européenne.

Nous pensons que vous pouvez toujours aider et c'est pourquoi nous assurons le traitement des patients atteints de cancer à n'importe quel stade. Nos médecins ont une vaste expérience, effectuent des procédures invasives complexes et des interventions chirurgicales, une chimiothérapie conformément aux protocoles internationaux. Nous savons comment aider.

A Propos De Nous

Remèdes populaires pour l'oncologieBonjour chers lecteurs! Il n'y a pas si longtemps, l'oncologie était considérée comme une maladie rare et mortelle, mais elle se propage aujourd'hui à une vitesse vertigineuse.