Combien de personnes vivent avec un lymphome de Hodgkin après le traitement

Pathologie du caractère tumoral affectant le système lymphatique avec ses nœuds et ses vaisseaux. La principale question qui inquiète les patients atteints de lymphome de Hodgkin est de savoir combien de temps ils vivent avec cette maladie. La pathologie fait référence au nombre de malins, dans lesquels il existe une division permanente des cellules affectées. De nouvelles formations cellulaires provoquent des perturbations dans le fonctionnement des ganglions lymphatiques et de tout le système somatique.

Si une maladie est détectée au stade initial de la lésion des ganglions avant que les cellules mutées ne commencent à migrer à travers le corps, la probabilité de succès du traitement et de la survie du patient est très élevée. La pathologie se développe lentement, avec l'apparition de symptômes spécifiques. Grâce au traitement rapide de la lymphogranulomatose, le pronostic est plus que positif pour 9 patients sur 10. S'il n'est pas possible d'identifier la maladie à temps, seules 7 personnes sur 10 peuvent espérer une rémission stable et durable.

Causes de la maladie

La pathologie diffère des autres lésions malignes des ganglions lymphatiques par la présence de cellules multinucléées spéciales et altérées. On les appelle cellules de Sternberg et Hodgkin. Les raisons de leur apparition dans les organismes n'ont pas encore été établies avec précision. La médecine moderne ne propose que des versions, mais elle n'est pas en mesure de les réfuter ou de les confirmer.

Le seul fait prouvé est le développement de la maladie à la suite du virus Epstein-Barr. L'infection a été découverte dans des cellules multicœurs du néoplasme. Son influence contribue au clonage actif des cellules altérées, ce qui conduit à leur transformation en cellules tumorales.

Déjà sous cette forme, les cellules commencent à se répandre activement dans tout le corps.

De nombreux scientifiques sont enclins à la version de la prédisposition génétique au développement de la pathologie. Cette hypothèse est renforcée par la détection fréquente de la maladie chez les jumeaux. Mais les travaux sur la définition d'un gène spécifique déclenchant la maladie de Hodgkin n'ont pas donné de résultats positifs.

D'autres causes possibles de pathologie sont également considérées:

  1. Affaiblissement de l'immunité. Le développement de la maladie de Hodgkin est déterminé dans le contexte de violations du deuxième niveau de protection du système immunitaire.
  2. Exposition aux radiations.
  3. Conditions environnementales défavorables.
  4. Contact prolongé ou régulier avec des solvants organiques, des agents cancérigènes et des produits chimiques.
  5. La présence de pathologies auto-immunes. Le lupus et la polyarthrite rhumatoïde constituent la principale préoccupation.
  6. Thérapie avec l'utilisation de médicaments hormonaux.
  7. Le développement de lymphome après traitement avec des médicaments anticancéreux.

Seule la version de la susceptibilité familiale à la maladie a été supprimée de la liste. Mais en même temps, la question du développement de la pathologie chez les deux jumeaux identiques reste à la fois inexpliquée.

Types et formes de la maladie

Outre la forme classique décrite par Hodgkin, la médecine moderne met en évidence plusieurs autres types de la maladie:

  1. La forme classique avec la dominance des lymphocytes.
  2. Sclérose nodulaire. Forme histologique avec croissance dense des structures du tissu conjonctif.
  3. Lymphome nodulaire dominé par les lymphocytes.
  4. Lymphome avec sclérose nodulaire. La destruction du ganglion lymphatique par des cordons fibreux est caractéristique.
  5. Lymphome avec lymphopénie. Dans la zone de la tumeur complètement absente des lymphocytes sains. Les tissus sains du ganglion lymphatique sont remplacés par du tissu fibreux.
  6. Pathologie cellulaire mixte. Nécrose observée du ganglion lymphatique. À la recherche de la tumeur on trouve toutes les cellules leucocytaires.

Pour clarifier les caractéristiques du développement du lymphome de Hodgkin, un spécialiste, basé sur les signes subjectifs de la maladie, attribue nécessairement au patient un certain nombre d'études supplémentaires, instrumentales et de laboratoire. Avec leur aide, il est possible de déterminer les spécificités du développement de la pathologie.

En cas de maladie de Hodgkin, un spécialiste ne peut prescrire un traitement qu'après avoir déterminé la structure histologique de la tumeur. L'efficacité du traitement et la survie des patients dépendent en grande partie du stade de la pathologie.

Étapes de la pathologie

Dans le lymphome de Hodgkin, la division en stades est généralement effectuée en fonction de la gravité de l'évolution de la maladie et de l'étendue de la zone de distribution des cellules tumorales. Au total, il y a 4 étapes:

  1. La maladie évolue sans symptômes. Il est découvert par hasard lors d'un examen approfondi. Les tumeurs ne se développent que dans un groupe de ganglions lymphatiques.
  2. Le processus tumoral se retrouve dans plusieurs groupes de ganglions lymphatiques. Les composés granulomateux affectent les structures voisines.
  3. Sur les deux côtés du diaphragme, il existe une augmentation importante des ganglions lymphatiques. Les inclusions granulomateuses affectent les organes et les tissus internes. Dans la plupart des cas, les patients ont plusieurs tumeurs au foie et à la rate. Le taux de survie des patients dans ce cas dépend en grande partie du traitement choisi et de la sensibilité de la pathologie aux médicaments prescrits.
  4. La prolifération des formations tumorales viole le fonctionnement de nombreuses structures du corps. Les statistiques montrent qu’à ce stade chez les patients, il existe une augmentation significative du nombre de ganglions lymphatiques. L'absence de soins intensifs à ce stade est fatale.

La survie des patients dépend de la largeur de la propagation des cellules tumorales. Moins le corps subit de dommages, plus les chances de succès du traitement sont élevées.

Symptômes de la maladie

Pendant longtemps, le patient peut vivre sans connaître le lymphome de Hodgkin. Mais l'attention portée à divers changements dans votre corps vous permet de remarquer les symptômes de la pathologie avant sa transition vers la troisième ou la quatrième étape. Une adénopathie est un signe spécifique du développement du lymphome de Hodgkin. Dans ce cas, le patient commence à augmenter la croissance des ganglions lymphatiques sur le fond d'une santé normale. Les ganglions lymphatiques sous-maxillaires doivent d’abord changer, puis inguinaux et axillaires. Si elles deviennent denses et élastiques sans adhérence au tissu, deviennent mobiles mais restent indolores, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin.

L'inaction du patient conduit souvent à une augmentation des ganglions lymphatiques à des tailles gigantesques.

La croissance pathologique nuit au fonctionnement de tous les organes et tissus adjacents aux ganglions lymphatiques, ce qui entraîne l'apparition de symptômes sous la forme de:

  1. Toux sèche.
  2. Dyspnée qui se produit même au repos.
  3. Perturbation de la fonction de déglutition, déclenchée par la compression de la lumière de l'œsophage. Au premier stade, l’ingestion d’aliments solides provoque des difficultés. À l'avenir, le patient devient difficile à avaler et à boire.
  4. Gonflement des membres et du foie élargi, de la rate. Un symptôme signale une compression des veines supérieures et creuses. Une mauvaise circulation sanguine contribue à la formation d'anomalies fonctionnelles supplémentaires dans le corps.
  5. Troubles digestifs sous forme de diarrhée, constipation, ballonnements.
  6. Fonction motrice altérée des membres.

La croissance ultérieure de la tumeur provoque une compression de plus en plus grave des tissus environnants. Les symptômes spécifiques rejoignent les spécifiques.

Symptômes de lésions organiques

La formation active de granulomes et de tumeurs entraîne de graves lésions corporelles. Le patient peut éprouver:

  1. Hépatomégalie Le processus de croissance des granulomes contribue à l'élimination des cellules hépatiques saines. Les lésions structurelles entraînent une incapacité du corps à assumer ses fonctions.
  2. Splénomégalie. Une augmentation des tissus de la rate avec leur compactage ultérieur. Le symptôme survient souvent avec un lymphome en 3 et 4 étapes.
  3. Troubles respiratoires.
  4. Changements pathologiques dans la structure osseuse. La diminution de la résistance des os entraîne des blessures, même sous une charge légère.
  5. Pathologie de la peau. Les patients peuvent ressentir des démangeaisons, des brûlures ou des douleurs dans certaines zones de la peau.

La nature systémique de la lésion peut produire une température prolongée accompagnée de frissons et de douleurs. Dans le même temps, une transpiration excessive est observée avec un retour brusque de la température à la normale. Son augmentation est observée périodiquement. Un système immunitaire épuisé est incapable de lutter contre la fatigue et le stress. Le patient souffre de somnolence, de faiblesse, de concentration réduite.

Aux derniers stades du lymphome, une insuffisance fonctionnelle des organes internes entraîne une perte rapide de poids et de masse musculaire. L'épuisement de l'immunité rend le corps vulnérable aux attaques de diverses infections. Si un traitement de chimiothérapie ou de radiothérapie est prescrit à un patient, le risque de contracter des maladies infectieuses fréquentes augmente plusieurs fois.

Pronostic pour le lymphome de Hodgkin

La survie en présence de la maladie dépend de son type, de son stade et de la probabilité de rechute. La majorité absolue des patients traités ont pu complètement surmonter la pathologie et parvenir à une rémission stable. Un résultat similaire est observé dans 90% des cas dans le traitement des lymphomes de stade 1 et 2. Il utilise une approche intégrée, incluant la radiothérapie ou la chimiothérapie. Le traitement initié aux stades 3 ou 4 permet une rémission à long terme dans 75% des cas.

La présence de maladies concomitantes affecte l'efficacité du traitement. Souvent, leur présence limite l'utilisation de certains médicaments anticancéreux.

La thérapie prend plus de temps et la survie du patient dans ce cas est discutable.

Dans les cas où les symptômes de la maladie n'apparaissent qu'après son passage au stade 4, le traitement peut être inefficace. Le pronostic est établi sur la base du tableau clinique et du type de pathologie. Un traitement inefficace et la mort ne sont observés que dans des cas isolés.

Pour le traitement opportun du lymphome de Hodgkin, il est recommandé de ne pas abandonner l'examen médical prophylactique réalisé une fois par an. La maladie aux premiers stades est asymptomatique, ce qui lui permet de passer inaperçue pendant longtemps. Afin d'éviter le développement de désordres graves dans le corps causés par la croissance de ganglions lymphatiques, il est recommandé de ne pas ignorer l'apparition des premiers signes d'affaiblissement de l'immunité et de rechercher rapidement une assistance médicale.

Quel type de maladie est le lymphome de Hodgkin et comment le traiter?

Le système lymphatique est l’un des principaux "assistants" du corps humain. Il purifie les cellules, les vaisseaux et les tissus des substances nocives et fait également partie du système cardiovasculaire.

L'immunité dépend de l'état des ganglions lymphatiques. Le lymphome de Hodgkin est donc une pathologie grave du système lymphatique à évolution maligne.

Qu'est-ce qu'un lymphome de Hodgkin?

La maladie porte plusieurs noms: lymphogranulomatose, maladie de Hodgkin, granulome malin - une tumeur qui attaque le système lymphatique. En fait, c'est un cancer de ce système lui-même.

Dans le lymphome de Hodgkin, il se produit une augmentation des ganglions lymphatiques - cervicaux, supraclaviculaires ou inguinaux. La maladie modifie les globules blancs du sang - les lymphocytes, ils se transforment en malins. Plus tard, le foie, la rate et les poumons commencent à changer.

Chez les nourrissons et les jeunes enfants (jusqu'à 4 ans), la lymphogranulomatose n'est presque pas développée. Plus près de l'adolescence, le risque de tomber malade augmente.

Les principaux pics d'incidence:

  1. de 14-15 ans à 20 ans;
  2. après 50 ans.

En savoir plus sur la maladie à partir de la vidéo:

Types et stades de la maladie

La maladie de Hodgkin est considérée comme une maladie oncologique "favorable", et la personne a de grandes chances de s'en débarrasser.

L'OMS met en évidence plusieurs types de lymphome de Hodgkin:

  • Sclérose nodulaire. La forme la plus souvent diagnostiquée est 80% des patients qui sont souvent guéris;
  • Type de cellule mixte. Survient dans 20% des cas de granulomes. Une forme plutôt agressive, mais le pronostic est toujours favorable;
  • Dystrophie du tissu lymphoïde. Forme très rare, environ 3% des cas. C'est difficile à reconnaître, mais le pronostic est mauvais;
  • Le lymphome de Hodgkin avec un grand nombre de lymphocytes est également une forme rare de la maladie;
  • Lymphome nodulaire. Un autre type de maladie rare est le plus fréquent chez les adolescents. Les symptômes ne se manifestent pas, a un cours très lent.

Le lymphome de Hodgkin a une progression progressive:

  1. Le stade 1 n'affecte qu'une partie des ganglions lymphatiques (par exemple, uniquement le col utérin). Pratiquement pas ressenti par l'homme.
  2. Stade 2 - couvre deux parties ou plus du système lymphatique d'un côté de la poitrine. Le processus peut commencer à capturer les organes voisins.
  3. Stade 3 - affecte les deux côtés du diaphragme, ainsi que les ganglions inguinaux, la rate.
  4. Stade 4 - la maladie affecte tout le système lymphatique et d'autres organes internes - le foie, la rate, le cerveau.

Au premier stade de la maladie, il n'y a pratiquement pas de symptômes, ou ils peuvent être confondus avec le SRAS ordinaire. Par conséquent, il est si important d’être examiné chaque année, par exemple, de faire une analyse de sang et de consulter un thérapeute.

Prévisions

Un granulome malin est bien traitable et une personne peut complètement se débarrasser de cette maladie. La chose principale - le temps d'identifier la maladie. Les chances sont alors élevées - plus de 85% des patients chez lesquels un lymphome de Hodgkin a été diagnostiqué sont complètement guéris.

La prévision dépend de plusieurs facteurs:

  • Stade de la maladie. Les patients avec le stade 2 obtiennent une rémission dans 90% des cas. Avec 3-4 - dans 80 pour cent.
  • La présence de métastases. De nombreux organes et systèmes peuvent être affectés de telle sorte que leur récupération n'est plus possible.
  • Risque de récurrence. Après le traitement, 15 à 25% des patients peuvent renvoyer la maladie. Dans ce cas, les prévisions sont décevantes.
  • Parfois, la maladie de Hodgkin ne répond simplement à aucun type de traitement. Cependant, c'est rare.

Les causes

Pourquoi le lymphome de Hodgkin se produit n'est pas connu avec certitude. Il n'y a que des théories et des hypothèses:

  • Infections et virus (virus Epstein-Barr, herpès type 8, mononucléose infectieuse). Provoque la destruction rapide des formes lymphocytaires;
  • Prédisposition héréditaire;
  • VIH (en raison d'une diminution de l'immunité);
  • Exposition à des agents cancérigènes (par exemple, facteurs nocifs au travail);
  • Maladies du système immunitaire.

Le lymphome de Hodgkin n'est pas contagieux. Mais la cause exacte de la maladie n'a pas encore été trouvée.

Les symptômes

Au stade initial de développement, le lymphome de Hodgkin est presque impossible à remarquer. La maladie se trouve le plus souvent déjà aux stades 3 à 4 de la maladie.

Un granulome malin présente les symptômes suivants chez l'adulte:

  • Ganglions lymphatiques élargis. Le signe le plus célèbre. Le plus souvent, les ganglions lymphatiques cervicaux ou sous-maxillaires augmentent, la personne se sent bien. Dans d'autres cas, la maladie couvre l'aine. Les ganglions lymphatiques peuvent atteindre des tailles énormes, mais sont généralement indolores. La photo montre le stade avancé du lymphome de Hodgkin.
  • Dommages au foie, à la rate. Dans le cas du lymphome de Hodgkin, ces organes grossissent, parfois beaucoup, mais ne préoccupent pas les patients.
  • Fragilité des os, fractures fréquentes. Ces symptômes apparaissent lorsque des métastases atteignent le système squelettique.
  • Démangeaisons Cela est dû à une augmentation de la concentration de leucocytes.
  • Toux douloureuse, ne passe pas après l'utilisation de comprimés.
  • Essoufflement. Cela peut être à la fois lorsque vous vous déplacez et dans un état calme et résulte de la constriction des bronches.
  • Difficulté à avaler. En raison d'une forte augmentation des ganglions lymphatiques, la salive et les aliments pénètrent à peine dans l'estomac.
  • Oedème
  • Constipation et diarrhée, douleurs abdominales.
  • Nausées et vomissements.
  • Transpiration excessive.
  • Parfois, il peut y avoir un engourdissement dans les bras ou les jambes, des problèmes rénaux. Mais avec le lymphome de Hodgkin, c'est rare.

En outre, les défenses immunitaires du corps sont affaiblies et une personne peut ressentir:

  1. Augmentation de la température à 39-40 degrés. Des frissons, des douleurs musculaires peuvent commencer. Le patient prend tout cela pour des manifestations de la grippe, mais ces symptômes se reproduisent encore et encore.
  2. Fatigue chronique, qui ne permet pas de faire les choses habituelles.
  3. Le patient perd rapidement du poids en seulement six mois, il a des infections fréquentes, notamment une pneumonie.

Pour prévenir le développement de la maladie, surveillez attentivement l’état des ganglions lymphatiques, en particulier chez les enfants. Lisez ici à propos de lymphadénite infantile.

Diagnostic de la maladie

En raison de l'absence de symptômes au début de la maladie et des manifestations multiples déjà présentes aux derniers stades, le lymphome de Hodgkin est difficile à diagnostiquer. Habituellement, un thérapeute envoie l'hématologue du patient. Un médecin spécialisé prescrit des recherches:

  1. Test sanguin général. L'analyse de base ne détermine pas la tumeur, mais vous permet d'évaluer certaines des fonctions des organes et de suspecter que quelque chose ne va pas. Peut être observé: diminution de l'hémoglobine, plaquettes. Les leucocytes, les monocytes, les basophiles et les éosinophiles seront augmentés. Les lymphocytes sont considérablement réduits. La RSE, en revanche, a augmenté (plus de 25).
  2. Analyse biochimique du sang. Le médecin voit dans cette analyse l'apparition de protéines d'inflammation, leur changement: fibrinogène, protéine C-réactive, a2-globuline. Aux derniers stades de la maladie, la bilirubine augmente et l’ALAT et l’ASAT font un bond important.

Pour le diagnostic de la maladie de Hodgkin également utilisé:

  • Radiographie Il sera utile de voir une augmentation des ganglions lymphatiques, ainsi que des modifications des organes internes.
  • Échographie. Utilisé pour étudier la taille des ganglions lymphatiques, le degré d'endommagement, la présence ou l'absence de métastases dans les organes.
  • CT La tomodensitométrie permet d’étudier en détail l’endroit où se situe la tumeur et sa composition. Et aussi d'évaluer l'état du corps dans son ensemble pour le moment.
  • FGDS. Nécessaire pour déterminer les métastases du lymphome.
  • Ponction de la moelle osseuse. Il est utilisé dans le cas de métastases dans les tissus, où ils prennent un morceau.
  • Biopsie du ganglion lymphatique. Il détermine avec précision les cellules pathologiques. Pour ce faire, retirez le ganglion lymphatique affecté et examinez-le au microscope.

Développement de l'enfant

Les nouveau-nés et les enfants de moins de 4 ans ne développent généralement pas ce type de cancer du système lymphatique. L'âge le plus fréquent des patients avec une moyenne de 14 ans. Mais environ 4% des enfants du primaire et de l’école tombent encore malades.

Les enfants ne ressentent pas l'apparition de la maladie. Mais plus tard, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • L'enfant se fatigue souvent, devient léthargique et indifférent à tout.
  • Vous pouvez remarquer une augmentation des ganglions lymphatiques dans le cou ou l’aine, qui ne passent pas longtemps.
  • L'enfant perd du poids rapidement, mange peu.
  • Des symptômes de dermatose prurigineuse vont apparaître.
  • Saute dans la température corporelle, puis apparaît, puis disparaît à nouveau.
  • Il peut y avoir une forte transpiration, surtout la nuit.
  • Tout cela ne gêne pas l'enfant. Cependant, plus tard, très lentement, les symptômes augmentent, les modifications du foie et de la rate commencent.

Si un médecin soupçonne la maladie de Hodgkin, l'enfant est diagnostiqué de la même manière qu'un adulte. Et en cas de confirmation des préoccupations, ils sont envoyés à un hôpital.

Maladie chez les femmes enceintes

C'est un gros problème, à la fois en diagnostic et en traitement. Toutes les manipulations doivent être effectuées sous la supervision d'un gynécologue.

En raison de la grossesse, une femme peut ressentir une détérioration significative de son état de santé. Cependant, heureusement, la maladie évolue lentement, ce qui signifie que les médecins ont le temps d’essayer d’obtenir une rémission stable chez une patiente.

Au début, la radiothérapie est inacceptable. Dans les cas graves, les médecins recommandent un avortement en raison du danger potentiel pour la vie du patient.

Le traitement des femmes enceintes est presque impossible. Les médecins prennent des tactiques d'attente. Ils essaient d'aider le patient à amener l'enfant à la date prévue et, après avoir donné naissance, ils entament immédiatement le traitement. Naturellement, l'allaitement est exclu. Il n'y a aucun risque de transmission de la maladie à l'enfant.

Traitement

Le patient est hospitalisé dans le service d'oncologie et la méthode de traitement la mieux adaptée est choisie:

  1. Radiothérapie;
  2. La chimiothérapie;
  3. Intervention chirurgicale.

La radiothérapie est plus efficace dans les premiers stades de la maladie. La durée du traitement est d'environ un mois. Pendant ce temps, 15 séances sont passées et la personne est plus susceptible d'entrer en rémission stable.

Aux stades ultérieurs, on ajoute à la radiothérapie un traitement médical, à savoir une chimiothérapie avec des médicaments antibactériens et antitumoraux (Adriamycine, Bléomécine), des bloqueurs de la synthèse des acides nucléiques (cyclophosphamide), etc., ainsi que des préparations hormonales comme le prednisalon.

Au cours des deux premières étapes, une radiothérapie ou une radiothérapie plus deux cycles de «chimie» suffisent généralement. À 3-4 étapes, passez au moins 9 cours de chimiothérapie.

Critères pour un traitement adéquat:

  1. Réduction, voire disparition de certains symptômes du lymphome;
  2. Réduction de la taille des ganglions lymphatiques;
  3. Lors d'une recherche, les cellules tumorales disparaissent.

Si la maladie ne répond pas au traitement, un régime dit DHAP contenant trois médicaments est alors prescrit: le cisplatine, la cytarabine et la dexaméthasone.

Dans les cas extrêmes, lorsque d'autres moyens ne vous aident pas, une intervention chirurgicale est appliquée. Les formations trop grosses sont éliminées, la rate peut être retirée. Par la méthode chirurgicale utilisée pour sauver la vie du patient.

Pour supprimer les effets secondaires de la chimiothérapie et de la radiothérapie, on prescrit au patient des médicaments qui augmentent l’immunité, ainsi que des vitamines.

Prévention

Il n’existe pas de directives claires pour la prévention de la maladie. Il est recommandé de se protéger contre l'infection par les virus et le VIH, contre les effets des substances cancérogènes, ainsi que dans le temps de détecter et de traiter l'herpès sous diverses formes.

La maladie de Hodgkin est un cancer du système lymphatique. Heureusement, le taux de guérison est très élevé - plus de 90% au deuxième stade. Tout ce qui est nécessaire est la vigilance et un examen médical annuel.

Lymphome de Hodgkin: comment suspecter une tumeur + schémas thérapeutiques efficaces

Transition rapide sur la page

Le lymphome de Hodgkin, que l'on retrouve souvent chez les enfants et les jeunes, fait référence à l'oncologie maligne. Un tel diagnostic provoque naturellement la peur. Cependant, ce type de pathologie cancéreuse peut être traité: même avec l'extension du processus malin, les protocoles de traitement modernes permettent d'obtenir une rémission stable.

Lymphome de Hodgkin - quelle est cette maladie?

Le lymphome est un processus tumoral dans le système lymphatique. Autres noms de la maladie: lymphogranmatose, granulome malin. Il existe plusieurs types de cette maladie. Le lymphome de Hodgkin est une maladie caractérisée par la présence de cellules géantes spécifiques, appelées Reed-Berezovsky-Sternberg, dans le tissu lymphoïde. L'étude de la biopsie et la détermination du type de tumeur constituent un point important dans la préparation d'un schéma thérapeutique efficace.

Processus malin se produit en raison de changements dans la structure et fonctionnelle des lymphocytes B. Comme tout le corps est imprégné de vaisseaux lymphatiques et de ganglions lymphatiques, le lymphome de Hodgkin peut toucher n'importe quel département et organe. La maladie est souvent enregistrée chez les adolescents et les jeunes de moins de 35 ans, bien qu'il soit possible de contracter la maladie de Hodgkin à tout âge. Chez les personnes âgées, les formes de lymphome non hodgkinien sont le plus souvent diagnostiquées.

Les causes du lymphome de Hodgkin ne sont pas claires. Cependant, les scientifiques ont identifié plusieurs facteurs qui, à un degré ou à un autre, augmentent le risque d'apparition de cette maladie:

  • Europoid - Les Asiatiques et les Afro-Américains ne souffrent pratiquement pas de lymphogranulomatose;
  • Déficience du système immunitaire - infections graves, processus inflammatoires fréquents, VIH, immunodéficience congénitale (syndrome de Louis-Bar, syndrome de Wiskott-Aldrich), maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux, etc.);
  • Infection par le virus Epstein-Barr (mononucléose), le virus t-lymphotrope;
  • Hérédité lourde - la présence de générations précédentes de lymphome de Hodgkin augmente légèrement le risque de contracter la maladie, mais lorsque la lymphogranulomatose est détectée chez un jumeau identique, la maladie se développe dans le second;
  • Effets toxiques - ingestion de pesticides, herbicides, solvants chimiques;
  • Chez les femmes, grossesse tardive (après 30 ans).

Ces facteurs ne déterminent pas toujours le risque de développer un lymphome de Hodgkin. Chez de nombreux patients atteints de la maladie de Hodgkin, aucune de ces affections n’a été constatée.

Quel est le danger de la maladie?

Bien que la lymphogranulomatose ait un pronostic plus favorable que certaines formes de cancer (par exemple, une maladie pulmonaire maligne), la maladie de Hodgkin comporte plusieurs dangers pour le patient:

  • Pendant assez longtemps, la maladie simule un ganglion lymphatique hypertrophié, une fièvre et une toux normales et prolongées. L'absence de douleur n'incite pas les patients à consulter un médecin et à subir un examen complet. Les patients perdent donc un temps précieux.
  • Le lymphome de Hodgkin est diagnostiqué uniquement lorsque des signes spécifiques de la maladie sont détectés dans la biopsie.
  • La maladie de Hodgkin progressive a un effet négatif sur la défense immunitaire du corps. Les patients sont sujets à des rhumes fréquents et à d’autres infections graves (zona, PCP difficile à traiter).
  • La maladie développée peut affecter n'importe quel organe. Le plus souvent, il s'agit du foie, de la rate, des poumons, des os. Même la compression d'une tumeur qui s'est formée dans le médiastin provoque des problèmes respiratoires et une altération de la fonction cardiaque.
  • Un traitement opportun par des protocoles modernes donne de bonnes chances de guérison. Cependant, une récidive du lymphome de Hodgkin, selon la forme de la maladie, peut survenir même après 5 ans.

C'est important! La maladie n'est pas contagieuse pour les autres.

Formes et stades de la maladie de Hodgkin

Les tactiques thérapeutiques et, en général, le pronostic de la lymphogranulomatose dépendent de la nature des modifications du tissu lymphoïde. L'OMS a adopté la classification suivante du lymphome de Hodgkin:

  • Avec une prédominance lymphoïde (5-6% de tous les cas, faible degré de malignité), les lymphocytes matures prédominent dans la biopsie, il y a peu de cellules spécifiques de Reed-Berezovsky-Sternberg;
  • Sclérose nodulaire (forme nodulaire, environ la moitié des cas) - des bandes fibreuses se forment dans les ganglions lymphatiques, le tissu contient des cellules spécifiques et de grandes cellules lacunaires multinucléaires;
  • Forme cellulaire mixte (plus du tiers des cas) - au niveau microscopique, tous les types de cellules sont présents (lymphocytes, fibroblastes, éosinophiles spécifiques de Reed-Berezovsky-Sternberg), le risque de propagation à grande échelle du processus oncologique est la conformité clinique aux stades II-III;
  • Épuisement lymphoïde (pas plus de 10%) - l'absence presque complète de lymphocytes dans la biopsie est due à un grand nombre de cellules spécifiques et d'inclusions fibreuses, cette condition est généralement observée au stade IV de la maladie.

Les oncologues distinguent séparément la lympholgranulomatose nodulaire à prédominance lymphoïde. Dans le contexte des modifications fibreuses développées dans les ganglions lymphatiques, il existe un nombre suffisant de lymphocytes matures capables de compenser la défaillance du système immunitaire.

L'état du patient et les tactiques médicales dépendent du degré de prévalence du processus malin. Stades du lymphome de Hodgkin:

  • I - le processus malin est localisé dans un seul groupe de lymphocytes;
  • II - lésion du système lymphatique sur un côté du diaphragme (2 groupes ou plus de ganglions lymphatiques altérés sont situés dans la poitrine ou la cavité abdominale);
  • III - propagation d'un processus sur les deux côtés du diaphragme (III1 - ganglions lymphatiques de la rate, du foie et du cœliaque; III2 - ganglions lymphatiques paraaortiques, mésentériques et iléaux);
  • IV - généralisation du processus malin avec atteinte diffuse des organes (intestins, foie, rate, moelle osseuse, etc.).

Les premiers signes et symptômes du lymphome

La maladie de Hodgkin commence à se manifester, simulant souvent un rhume. Les premiers signes de la maladie comprennent:

Chez 90% des patients au cou (parfois du côté occipital ou au-dessus de la clavicule, moins souvent dans la région axillaire), un ou plusieurs ganglions lymphatiques sont hypertrophiés. Les ganglions lymphatiques sont indolores, denses au toucher et non soudés aux tissus environnants. Le processus de cancer de 5 à 6 patients commence par les ganglions médiastinaux. Dans ce cas, le patient note un essoufflement, une toux persistante, des poches et un visage bleu, rarement des douleurs à la poitrine. De temps en temps, une oncopathologie se développe à partir des lymphoses pelvienne et rétropéritonéale. Les principaux symptômes de cette maladie sont les maux de dos la nuit (avec des lésions des ganglions lymphatiques situés le long de la colonne vertébrale), la diarrhée et une lourdeur abdominale.

Sans raison apparente, la température du patient s'élève à 38 ° C et plus. Au début, ces sauts sont facilement bloqués par l'indométacine, mais ils provoquent une transpiration abondante la nuit, une faiblesse générale et une fatigue rapide. Le patient n'a pas d'appétit.

La diminution du poids corporel de 10% et plus en moins de 6 mois (en cas de non-respect du régime alimentaire, de jeûne et de maladie grave) devrait alerter et motiver un examen complet du corps. Ceci est souvent un signe d'oncopathologie, y compris le lymphome de Hodgkin.

Les patients atteints de la maladie de Hodgkin se plaignent souvent de démangeaisons cutanées. Les adultes notent son augmentation dans la région des ganglions lymphatiques élargis après avoir bu de l'alcool.

Le déficit en globules rouges est dû à une lésion de la moelle osseuse. Dans le même temps, le patient présente un certain nombre de signes - peau pâle, diminution de l’a / d, etc.

Souvent, les symptômes douloureux du lymphome de Hodgkin se développent lentement. Au cours de plusieurs semaines / mois, les ganglions lymphatiques peuvent rate et se développer et diminuer légèrement. La rapidité des symptômes dépend des caractéristiques individuelles du patient. Avec la propagation de oncoprocess chez un patient, il est noté:

  • Les ganglions lymphatiques - se développent de manière diffuse, soudés à la peau et deviennent douloureux;
  • Dommages aux poumons - accumulation de liquide dans la cavité pleurale, dans les cas graves, décomposition des infiltrats pulmonaires et formation de cavités;
  • Implication des structures osseuses - lésion des côtes, du sternum, des os du bassin (constatée par les rayons X, le patient se plaint de douleurs dans les os), anémie, leucocytose modérée au début, puis lymphocytopénie importante;
  • Dommages au foie - son augmentation dans les premiers stades et brûlures d'estomac, plus tard - nausée, jaunisse, douleur dans l'hypochondre droit;
  • La défaite des ganglions lymphatiques abdominaux - douleur abdominale sourde, ascite;
  • Lésion médullaire - engourdissement des jambes, paralysie possible.

Traitement efficace du lymphome de Hodgkin

Le schéma traditionnel du traitement du cancer - chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie - n’est pas pertinent dans la lutte contre la lymphogranulomatose. Une intervention chirurgicale n'est recommandée qu'en cas de lésion d'un seul ganglion lymphatique, confirmée par des études de haute précision (scanner, IRM) de lymphome de Hodgkin avec une prédominance de lymphocytes. Dans de tels cas, les oncologues refusent souvent toute radiothérapie ou chimiothérapie.

La tactique thérapeutique dans le lymphome de Hodgkin classique est réduite à la nomination combinée de plusieurs médicaments de chimiothérapie. L'intensité et la durée du traitement dépendent du stade de la maladie - par exemple, au stade initial du lymphome de Hodgkin, deux cycles de cytostatiques sont prescrits; à un stade ultérieur, il est conseillé de suivre 4 à 6 cycles. Une forte dose de médicaments de chimiothérapie, nécessaire à la destruction des cellules cancéreuses, augmente l'intensité des effets indésirables. Les cytostatiques modernes (principalement utilisés à l'étranger) et les protocoles de traitement les plus récents permettent de réduire le risque d'effets indésirables. Après chaque cours, le patient est examiné et détermine l'efficacité du traitement.

Si nécessaire (résultat thérapeutique insuffisant après le traitement cytostatique), on prescrit au patient un traitement par radiothérapie. La dose de rayonnement et la durée des séances sont également déterminées individuellement. L'effet des rayons de rayonnement le plus progressivement focalisé, réalisé sous le contrôle du scanner.

Le pronostic du lymphome de Hodgkin est grandement amélioré par des techniques innovantes. Celles-ci incluent la thérapie par anticorps monoclonal, les cellules cancéreuses destructrices ponctuelles et la restauration des parties endommagées du système immunitaire. La propagation et la greffe de moelle osseuse. Cependant, ces méthodes sont assez coûteuses et nécessitent une expérience suffisante de la part de l'oncologue traitant.

Aux derniers stades, la splénectomie (ablation de la rate), l'utilisation d'hormones corticostéroïdes et d'autres mesures symptomatiques sont considérées comme un traitement palliatif.

Prévisions

La principale question qui concerne le patient et ses proches est combien de personnes vivent avec le lymphome de Hodgkin à différents stades? La lymphogranulomatose, bien que considérée comme une maladie grave et nécessitant un traitement complexe, n’est pas une maladie incurable. Parallèlement au traitement moderne, l’âge du patient (le moins de chances de guérison chez les personnes âgées) et la réponse individuelle de la tumeur aux cytostatiques et aux radiations affectent l’espérance de vie.

Le rétablissement complet au stade I atteint jusqu'à 98% des patients (au stade II - 95%), soumis au traitement selon les protocoles modernes. Au stade III, la survie à 5 ans est atteinte dans 70% des cas. Cependant, à ce stade, le risque de récurrence du lymphome est élevé. Parallèlement, l'espérance de vie dépend de la survenue d'une exacerbation: une rechute survenue au cours de la première année après le traitement aggrave de manière significative le pronostic global.

Dans le traitement du lymphome de Hodgkin de stade IV, des résultats encourageants sont enregistrés chez 60% des patients soumis à une radiothérapie à haute dose et à une chimiothérapie.

Combien vivent avec le lymphome de Hodgkin

Le contenu

Le lymphome de Hodgkin appartient au groupe des maladies malignes et affecte le système lymphatique. Dans un autre cas, on parle de cancer des ganglions lymphatiques, lymphogranulomatose. Cette maladie affecte souvent les hommes âgés de 14 à 40 ans par rapport à la moitié féminine. Il est à noter que vous pouvez tomber malade pendant l’enfance. Le lymphome de Hodgkin étant un cancer, il est nécessaire de savoir combien de personnes vivent avec un tel diagnostic et s'il peut être complètement guéri. Beaucoup se demandent également quel est le pronostic du traitement de la maladie de Hodgkin.

Raisons

Qu'est-ce que la lymphogranulomatose? Cette éducation dans le système lymphatique du cancer. En conséquence, les cellules tumorales prolifèrent rapidement et pénètrent dans les ganglions lymphatiques ou les organes internes. En règle générale, leur fonctionnement est altéré. La maladie peut se manifester partout où il y a du tissu lymphatique. Les organes internes tels que les poumons, le foie, la rate et la moelle osseuse sont souvent touchés. L'image de la maladie est établie sur l'organe affecté. Cela indique généralement le 4ème stade de la maladie.

La cause de la maladie de Hodgkin n’a pas encore été établie, mais divers facteurs peuvent provoquer une maladie.

  • Infection par le VIH;
  • transplantation d'organes;
  • cancer et maladies infectieuses;
  • utilisation à long terme de médicaments puissants;
  • Infection par le virus Epstein-Barr;
  • prédisposition génétique;
  • le rayonnement;
  • conditions environnementales défavorables;
  • mauvaises habitudes: l'alcool, le tabagisme.

Le lymphome de Hodgkin n'est pas une maladie infectieuse et, d'une personne à l'autre, les gouttelettes en suspension dans l'air ne sont pas transmises par contact. Toutefois, il convient de noter qu’à la fois les deux jumeaux peuvent présenter des signes de maladie, car ils ont un facteur génétique similaire.

Les symptômes

Les symptômes de la maladie se développent très lentement, mais peuvent survenir en un mois ou après 5 à 6 mois. Les symptômes de la manifestation de la maladie chez chaque patient sont variés, tout dépend de la zone et des organes concernés, des formations tumorales, ainsi que de l'état du système immunitaire.

Si la maladie ne présente aucun symptôme, elle peut être confondue avec d'autres maladies infectieuses et virales. En effet, l’adénopathie est un symptôme de diverses maladies. C'est souvent le cas chez les enfants qui ne peuvent pas vraiment expliquer ce qui les dérange. Il peut également y avoir une toux prolongée, il est donc important de consulter un médecin pour en déterminer la cause.

Les principaux symptômes de la maladie sont:

  • ganglions lymphatiques enflés dans le cou, l'aine, sous la clavicule ou le cou, mais pas de douleur;
  • essoufflement et toux si les ganglions lymphatiques sont touchés, dans les poumons ou la poitrine;
  • douleur dans le dos, douleur abdominale, diarrhée, si le péritoine, la rate ou le foie est affecté;
  • signes anémiques: faiblesse, peau pâle - cela indique que des cellules lymphoïdes ont pénétré dans la moelle osseuse;
  • douleur dans les articulations et les os, s'ils sont touchés.

En règle générale, la maladie débute par une augmentation du nombre de ganglions lymphatiques, une transpiration excessive peut apparaître. Dans le même temps, aucun autre signe n'est noté, mais la douleur et les démangeaisons apparaissent lorsque vous buvez de l'alcool. Par la suite, la température augmente, l'appétit est perturbé et le poids diminue. Ces symptômes sont souvent caractéristiques des personnes à immunité réduite. En règle générale, ce sont les enfants et les personnes âgées. Les enfants se plaignent généralement de douleurs abdominales.

Dans certains cas, des complications peuvent survenir.

Ces symptômes incluent:

  • la croissance rapide des cellules malignes;
  • la septicémie;
  • cancer du cerveau et de la moelle épinière.

Par conséquent, lorsque des signes de maladie apparaissent, il est nécessaire de contacter un établissement médical. Le diagnostic du lymphome de Hodgkin consiste à effectuer une radiographie pulmonaire et une cavité abdominale, ce qui indiquera une augmentation du nombre de ganglions lymphatiques. Ils donneront également des instructions pour une échographie de la rate, généralement lorsque la maladie est élargie. Deux types de tests sanguins sont nécessaires: général et biochimique.

Il convient de noter que, selon l'analyse du sang au stade initial, il est impossible de diagnostiquer un lymphome. Seul le stade avancé de la maladie se caractérise par une augmentation du nombre de globules blancs.

Si les organes sont agrandis, une biopsie est effectuée sur leurs ganglions lymphatiques (foie, moelle osseuse). Un résultat positif de l'analyse est la détection de cellules malignes dans le système lymphatique. En règle générale, les cellules atteignent de grandes tailles.

Méthodes de traitement et effets

Dans la plupart des cas, la lymphogranulomatose a un pronostic favorable. La récupération dépend du stade de la thérapie et des organes qui ont touché la maladie. Beaucoup de gens se soucient de combien ils vivent après la récupération? Après tout, le lymphome de Hodgkin fait référence au cancer et ne peut pas développer à nouveau la maladie?

La maladie est divisée en quatre étapes:

  1. Dans la première étape, un ou plusieurs ganglions lymphatiques d'une région (organe) sont touchés.
  2. La deuxième étape implique deux ou plusieurs ganglions lymphatiques sur une moitié du corps par rapport au diaphragme.
  3. Le troisième stade est caractérisé par des lésions des deux côtés du corps.
  4. Le quatrième stade se propage à travers le système lymphatique et les organes internes.

Par conséquent, il est important de savoir à quel stade du traitement est instauré et quelles méthodes de traitement ont été appliquées. Malheureusement, les stades 3-4 ont un pronostic défavorable. La survie du patient est de 50%. Le premier stade de la maladie peut être guéri et, par la suite, empêché les rechutes. Le traitement de la maladie est long et prend environ 4 à 6 mois, parfois plusieurs années.

Après avoir déterminé l'étendue de la maladie, il est nécessaire de procéder à la stadification du processus tumoral dans le système d'Ann Arbor, c'est-à-dire d'identifier les organes affectés et les facteurs de risque. Cette méthode vous permet de prédire la récupération.

Il existe trois formes de développement:

  1. Forme initiale.
  2. Intermédiaire.
  3. Commune

Sur la base de la stadification, un schéma thérapeutique est choisi et une conclusion est donnée pour le rétablissement et la rémission de la maladie. Il est difficile de guérir la forme commune de la maladie.

Les facteurs qui aggravent l’état du patient incluent:

  • faible taux d'hémoglobine inférieur à 105 g / l;
  • plus de 45 ans;
  • sexe masculin;
  • Maladie de stade 4;
  • teneur en albumine inférieure à 40 g / l;
  • leucocytose de plus de 15 000 MCL.

Indique également un pronostic défavorable pour la défaite de trois ganglions lymphatiques ou plus et la présence de grands foyers, car cela réduit l'efficacité du traitement. Si la maladie a touché des organes aussi importants que le foie, la rate, les chances de guérison sont réduites.

Vous pouvez vivre après le traitement du lymphome, si vous suivez un régime et suivez toutes les recommandations du médecin. Près de 85 à 90% après récupération, la rémission dure environ 5 ans. Pour certaines personnes, la maladie peut ne pas déranger avant 10 ans ou plus. Vous pouvez également trouver des signes répétés de la maladie dans 30% des cas.

Dans la plupart des cas, les patients retrouvent leur vieillesse après le rétablissement et il n’ya pas de récurrence de la maladie.

Chez les enfants, des rechutes peuvent apparaître 3 à 4 ans après le traitement. Si, après 10 ans de rémission, les symptômes du lymphome de Hodgkin ne se manifestent pas, le pronostic du traitement est alors considéré comme favorable.

Le traitement principal du lymphome de Hodgkin est l'utilisation de la radiothérapie. Il est efficace au stade initial de la maladie. En plus de cela, une chimiothérapie est nécessaire, des médicaments cytotoxiques sont prescrits au patient. Ils affectent les cellules cancéreuses et arrêtent leur développement ultérieur. Après un certain temps, les symptômes de la maladie disparaissent.

Souvent pendant l'utilisation de chimiothérapie:

L'exposition aux radiations est utilisée pour détruire les cellules cancéreuses. Utilisez des irradiateurs de grande puissance. Le patient est placé sur un canapé et le dispositif se déplace autour de lui et irradie les ganglions lymphatiques affectés. Il y a aussi des effets négatifs. Les patients se plaignent souvent de faiblesse, de perte de cheveux, de rougeurs et de brûlures de la peau. Par conséquent, cette procédure n'est pas attribuée aux personnes souffrant de maladie cardiaque, de maladie de la thyroïde ou d'accident vasculaire cérébral.

L'exposition chimique dans de nombreux cas donne un effet positif, cependant, dans le même temps, la manifestation d'effets secondaires n'est pas exclue:

  • dommages aux cellules saines;
  • perte de cheveux;
  • problèmes digestifs;
  • malaise;
  • des nausées et des vomissements;
  • réduction de poids;
  • brûlure de la peau;
  • malaise;
  • dépression

Pour que le traitement soit efficace, il est recommandé de prendre des mesures complètes pour lutter contre le cancer. Par conséquent, il est impératif de prescrire une immunothérapie afin que le système immunitaire puisse aider à combattre la maladie de l'intérieur. A cette fin, des anticorps monoclonaux et un interféron sont introduits.

La radiothérapie est prescrite au début et au début du deuxième stade de la maladie de Hodgkin. Les deuxième et troisième étapes sont combinées avec des médicaments. Ceci est généralement cytostatique. Les troisième et quatrième stades développés de la maladie ne sont pas traités par radiothérapie, car des médicaments anticancéreux sont prescrits. La maladie peut affecter la moelle osseuse, par conséquent, effectuer périodiquement son autotransplantation.

Pour se débarrasser de la maladie de Hodgkin, une greffe de cellules souches ou une greffe de moelle osseuse est recommandée:

  1. Avant la procédure, un traitement chimiothérapeutique est effectué afin d’éliminer tous les foyers de reproduction.
  2. Ensuite, une greffe de moelle osseuse ou de cellules souches est réalisée.
  3. Après un certain temps, si le rejet n'a pas eu lieu, le système hématopoïétique commence à fonctionner en mode normal.

Si nécessaire, peuvent être nommés:

    • transfusion sanguine;
    • agents antibactériens;
    • médicaments antiviraux.

Parfois, une intervention chirurgicale est nécessaire s’il est possible de retirer la tumeur par une opération jusqu’à ce qu’elle se soit étendue au système lymphatique. Afin d'éviter les récidives, une chimiothérapie est également utilisée.

En tant que thérapie générale, ils utilisent des remèdes populaires. Un remède efficace est le jus de chélidoine. Il existe de nombreuses recettes pour faire des infusions ou des décoctions, mais avant l'utilisation, il est recommandé de consulter votre médecin.

La nutrition du patient est tout aussi importante. Par conséquent, il est recommandé de manger des aliments sains et de ne pas utiliser de produits contenant des colorants, des conservateurs, des épices et des additifs nocifs.

Le régime devrait contenir des produits laitiers, des légumes et des fruits frais. De salé, épicé, frit et gras, il vaut mieux refuser. Il est important que le régime alimentaire consiste en une variété de plats stimulant l'appétit. Sinon, il y aura épuisement rapide et perte de poids.

Prévention

Pour prévenir le développement du lymphome de Hodgkin, il n’existe pas de prévention spéciale. Il peut survenir soudainement chez toute personne n'ayant jamais eu de problèmes de santé.

Par conséquent, lorsque les ganglions lymphatiques sont élargis, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin afin d'éliminer le développement de la maladie de Hodgkin.

De plus, le risque de développer une maladie chez les parents proches est élevé, ceci s'applique également aux jumeaux.

Vous devez également surveiller votre santé, traiter en temps voulu les maladies virales et infectieuses, prendre des complexes de vitamines et abandonner les mauvaises habitudes. Un mode de vie actif et une alimentation saine jouent un rôle important.

Si une personne est atteinte de la maladie de Hodgkin, vous devez savoir qu'il ne s'agit pas d'une phrase. Avec un traitement approprié, le rétablissement se fait par étapes et une personne peut vivre longtemps.

Combien de personnes vivent en moyenne avec le lymphome de Hodgkin?

Le lymphome de Hodgkin est l'une des manifestations courantes du cancer. Il est diagnostiqué chez les adultes et les enfants. Ce type de lymphome est considéré comme l'un des plus curables. Même au dernier stade de la maladie, le taux de survie est proche de 65%.

La définition

Le lymphome de Hodgkin est une lésion du lymphocytème par les cellules cancéreuses, ce qui entraîne un changement pathologique dans la composition du sang. Le plus souvent, la pathologie est diagnostiquée chez l'homme.

Le groupe à risque comprend les personnes âgées de 14 à 40 ans. La maladie se caractérise par une défaite graduelle des nœuds régionaux du système, qui se propage ensuite dans le sang et dans des parties éloignées du corps.

Histoire de

Ce type de lymphome a été isolé après de nombreuses observations de scientifiques médicaux Thomas Hodgkin. Au début, il a commencé à étudier la pathologie, une des maladies courantes avec un tableau clinique chargé. Pathologie a reçu le nom - maladie de Hodgkin. On lui a diagnostiqué les symptômes suivants:

  • faiblesse anormale;
  • croissance excessive des nœuds;
  • hypertrophie et altération de la rate.

Mais, après avoir étudié en profondeur le mécanisme du développement de la maladie et sa cause, le scientifique est parvenu à la conclusion que cette pathologie était de nature cancéreuse, ce qui lui a valu d'être renommé lymphome de Hodgkin.

Cet article est une information lorsqu'un avortement est indiqué pour le myome.

Raisons

Les scientifiques ont identifié plusieurs raisons qui, à leur avis, peuvent provoquer le développement d'un lymphome:

  • Virus d'Epstein-Barr;
  • résidence permanente dans des conditions environnementales défavorables;
  • exposition aux radiations;
  • facteur héréditaire;
  • travaillant dans une production dangereuse utilisant des substances cancérigènes et chimiques.

Les étapes

Le lymphome de Hodgkin est caractérisé par 4 stades de développement:

Étape 1 Elle se caractérise par des lésions des ganglions lymphatiques d'un groupe. Au premier stade, il y a deux phases de développement: IA et IE. Dans IA, seuls les ganglions lymphatiques sont affectés et dans IE, les tissus adjacents sont impliqués dans le processus pathologique.

À ce stade, le traitement minimal est généralement requis; le nombre de survivants pendant 10 ans ou plus atteint presque 100%. Des rémissions complètes sont observées chez 96% des patients. Une période sans récidive pouvant aller jusqu'à 15 ans est observée chez 82%.

Étape 2 Les cellules cancéreuses se propagent à un autre groupe du système lymphatique, situé du même côté que la lésion d'origine. Pour la deuxième étape, un pronostic très favorable du traitement est déterminé. Le taux de survie à 5 ans était de 85%.

Une rémission complète est observée chez 76% des patients. Les rechutes ne surviennent que chez 35% des patients, et seulement un tiers d'entre eux ont un pronostic négatif.

Étape 3 Cette étape est caractérisée par deux variantes de développement: III1 et III2. Dans la première variante, la cavité abdominale supérieure est touchée. Dans la deuxième variante, une lésion inférieure est observée. L’efficacité du traitement à ce stade est de 85%.

Dans ce cas, le taux de survie à 10 ans est de 60% du nombre total de cas. Selon le degré de complications, des rechutes peuvent survenir dans 10 ou 40% des cas la première année après le traitement et 25% les années suivantes.

  • Étape 4. Il se caractérise par la propagation de la pathologie à des organes et des tissus distants. La probabilité de guérison au stade avancé est assez élevée et reste à 75%, avec une rémission complète chez 45% des patients. Cependant, dans le même temps, près de 50% des rechutes surviennent au cours des premières années suivant le traitement, dont 10% seulement vivent plus de 10 ans.
  • Pour le lymphome de Hodgkin, la variabilité du caractère, qui est déterminée par le type de changements tissulaires dans les nœuds du système. Sur cette base, il existe plusieurs types de pathologie:

    1. Classique. Elle se caractérise par l'apparition de symptômes standard de la maladie, avec augmentation du nombre de ganglions lymphatiques et développement lent. Pour cette raison, ce type de pathologie est diagnostiqué à un stade précoce, ce qui affecte le pronostic du traitement. Aux stades initiaux du type de maladie classique, le taux de survie est de 96–98%.
    2. Avec la sclérose nodulaire. Elle se caractérise par la formation dans le tissu lymphoïde de nombreuses couches fibreuses. Au début, lors du développement de ce type de cancer, la pathologie est confondue avec une infection virale, ce qui rend difficile le diagnostic précoce. Malgré tout, le traitement a un pronostic positif dans 96% des cas.
    3. Avec lymphopenia. Diffère dans la petite croissance du tissu fibreux et un nombre limité de cellules cancéreuses. Ce type de maladie se caractérise par une guérison complète, même aux derniers stades.
    4. Cellule Mixte. C'est un type rare de pathologie dans lequel il n'y a pratiquement pas de propagation aux organes et aux tissus. Il se caractérise par un type de développement passif, qui donne un résultat positif garanti même avec de petites quantités de traitement.
    5. Classique avec une prédominance de lymphocytes. C'est la pathologie avec le moindre degré de malignité. Le pronostic est bon, même avec un traitement d'entretien. La rémission dans ce cas est observée dans 99% des cas.
    6. Nodulaire avec une prédominance de lymphocytes. Son pourcentage de malignité est faible, mais le traitement est compliqué par l'ajout régulier d'infections supplémentaires.

    Signes de

    Cette maladie peut être reconnue par les caractéristiques suivantes:

    • une augmentation et une douleur dans les ganglions lymphatiques qui, à mesure que la pathologie se développe, se développent et se confondent;
    • l'apparition d'essoufflement;
    • difficulté à respirer;
    • douleurs sourdes et douloureuses de nature spontanée survenant derrière le sternum;
    • augmentation de la température;
    • intoxication du corps: nausée, mal de tête;
    • perte de poids rapide;
    • adhérence fréquente des infections à la suite d'une immunité réduite.

    Diagnostic et traitement du lymphome cérébral: voici tous les détails.

    Prévisions

    Malgré le fait que le taux de survie global est de 98%, dans tous les cas, ce chiffre peut varier. Ceci est principalement influencé par l'âge du patient.

    Personnes d'âge moyen

    Les personnes d'âge moyen se caractérisent par un taux de survie élevé au premier stade de la maladie, qui est d'environ 96%. Parmi ceux-ci, 95% ont une rémission complète. Le nombre restant de patients ne comprend que 18% des rechutes et 93% de la survie sur 15 ans.

    Après le stade 2 du traitement, un effet positif est observé chez 88% des patients, avec une rémission de 5 ans ou plus et à 80% d'entre eux. Les rechutes se produisent dans 35% des cas.

    Les stades 3 et 4 ont également un taux de survie élevé sur 5 ans, pouvant atteindre 75%. Mais dans ce cas, le risque de rechute primaire et secondaire est élevé. Et si après la récidive primaire environ 60% des patients ont survécu, alors en cas de rechute secondaire, ce chiffre tombe à 10%. Bien que dans ce cas, la durée de vie peut être d'environ 10 ans.

    Hommes et femmes

    Si l'on considère le pronostic de la vie chez les hommes et les femmes, il convient de noter qu'avec un nombre égal de cas, 53% des femmes survivent et seulement 45% des hommes. De plus, la plupart des hommes appartiennent au groupe des personnes plus âgées.

    Selon les statistiques, les hommes et les femmes ont à peu près le même pronostic positif pour le traitement. Mais les hommes ont plus de rechutes, souvent déclenchées par des conditions de travail difficiles ou des habitudes néfastes.

    Chez les femmes, dans 12% des cas seulement, les rechutes primaires entraînent la mort. Chez les hommes, ce chiffre est de 37%.

    Hommes âgés

    L'âge avancé est considéré comme le plus défavorable pour tous les stades du lymphome, car un corps affaibli n'est pas toujours en mesure de faire face à l'influence négative des méthodes utilisées pour le traitement.

    Mais même après tous les effets indésirables, 60% des patients âgés ont une rémission. Cet indicateur persiste pendant 10 ans, mais pas plus. 40% des patients ont eu des rechutes au cours de cette période, ce qui a entraîné une issue fatale de 3% à 25%.

    Pendant la grossesse

    Le développement de nouvelles méthodes de traitement a permis de rétablir la fertilité et un accouchement normal chez les patientes ayant déjà présenté un lymphome pendant la grossesse ou en rémission.

    De nombreuses études récentes ont montré que lors de la prescription d’un traitement moderne compétent, le risque d’impact négatif sur le fœtus est réduit à zéro.

    Si la patiente est en rémission, le médecin surveille régulièrement l’état de la mère et le développement fœtal à l’aide de diverses méthodes de diagnostic. Dans ce cas, le patient n'a pas besoin d'être à l'hôpital.

    Toutefois, si un lymphome a été détecté pendant la grossesse et qu'il est agressif, une chimiothérapie simple est effectuée, qui n'a aucun effet sur le fœtus. Dans une situation où un traitement volumétrique utilisant de puissants médicaments anticancéreux est requis, la question de l'avortement en relation avec le degré de menace potentielle pour le fœtus est posée.

    Cependant, il est moins probable que des méthodes agressives de traitement pendant la grossesse soient utilisées, car l’altération hormonale du corps de la femme inhibe la croissance et la propagation du cancer.

    Les données cliniques montrent qu'en présence de rémission et après le traitement des stades 1 à 3, sur 100% des enfants, tous sont nés en bonne santé et n'ont présenté aucune déviation de leur développement psychologique et physique.

    Dans le cas du traitement du lymphome chez les enfants, le pronostic de traitement le plus réussi est noté. Contrairement aux adultes, au stade primaire, le taux de survie des enfants est supérieur à 99 ans, à 99%.

    Pour la troisième étape, cet indicateur n’est réduit qu’à 95%. Une rechute, qui survient le plus souvent vers l’âge de 18 ans, n’est observée que chez 11% des patients au cours de cette période. Le degré de probabilité de survie dépendra du moment de la rechute. Plus tard il se produit, plus le risque de résultat défavorable du traitement est élevé.

    Qu'est-ce qui favorise la guérison?

    Cicatrice après ablation de la tumeur

    Le résultat du traitement dépend non seulement de la rapidité de sa mise en œuvre, mais également de l'humeur émotionnelle qui dépend principalement de son entourage.

    Il n'y a pas besoin d'empathie ou de sympathie pour le patient. Il a besoin d'un soutien qui renforcera la confiance en un traitement sûr et stimulera les défenses internes.

    En outre, vous devez accorder une attention particulière à la nutrition et au mode de vie approprié. En raison de la combinaison correcte de ces facteurs, les processus métaboliques normaux du patient et l'augmentation de l'immunité, ce qui affecte grandement la récupération de ce type particulier de cancer.

    Malgré le fait que les lésions malignes présentent une faiblesse constante, il est nécessaire de maintenir en permanence la forme physique. De ce fait, le tonus général du corps augmente et le flux sanguin se normalise, ce qui améliore le trophisme et la nutrition des tissus.

    Histoires de traitement réussies

    Un résultat positif du traitement du lymphome de Hodgkin peut être prouvé par de nombreux antécédents de guérison:

    Femme de 18 ans. Je suis allé chez le médecin pour un examen en raison d'une faiblesse constante, de ganglions lymphatiques enflés et d'une perte de poids soudaine. Après le diagnostic, il a été diagnostiqué avec le lymphome à cellules mixtes de Hodgkin de stade 4.

    Assigné à 10 cours de chimiothérapie et de radiothérapie, avec un résultat positif. Quelques années plus tard, il y a eu une rechute avec une pousse jusqu'au stade 4, après quoi il a dû subir une chimiothérapie à forte dose et une greffe de moelle osseuse. Malgré le pronostic défavorable, après 2 cycles, une rémission active a été observée.

    Après une greffe de moelle osseuse, le corps a commencé à récupérer rapidement. Aujourd'hui, le patient est dans une phase de rémission stable depuis 6 ans.

    Homme de 25 ans. Je suis allé chez un médecin avec des symptômes de toux prolongée et d'essoufflement. Un examen détaillé a révélé un cancer de Hodgkin de type 2 classique. Six cycles de chimiothérapie à haute dose ont été prescrits à un mois d'intervalle.

    Le traitement a été effectué avec une manifestation minimale d'effets secondaires et avec une dynamique positive active. Déjà après la deuxième chimiothérapie, une diminution de trois fois des tissus pathologiques a été observée. Après 5 ans après le traitement, il y a une rémission persistante.

    Nous vous recommandons de regarder la vidéo sur le traitement de cette maladie:

    A Propos De Nous

    Le cancer du cerveau est un groupe important de néoplasmes malins survenant rarement dans diverses coquilles et structures structurelles du cerveau. La fréquence d'apparition de ce cancer est d'environ un pour cent et demi du nombre total de tumeurs malignes enregistrées.