Cancer du sang

L'hémoblastose regroupe un grand groupe de maladies malignes des systèmes lymphatique et hématopoïétique. Ils se caractérisent par une division incontrôlée et une accumulation dans les tissus de cellules immatures de fluides biologiques, qui ont perdu leur capacité à se spécialiser.

Types de cancer du sang

Les pathologies décrites sont divisées en 2 catégories:

  • leucémie (systémique);
  • lymphomes (régionaux).

Le cancer du sang chez les femmes est plus fréquent dans la première forme, également appelée leucémie ou leucémie. Selon le type de flux, on distingue les maladies malignes aiguës et chroniques. Dans le premier cas, les leucémies sont des types suivants:

  • monoblastique;
  • lymphoblastique;
  • myélomonoblastique;
  • érythromyoblastique;
  • myéloblastique;
  • indifférencié;
  • mégacaryoblastique.

La forme chronique de la maladie est représentée par de telles leucémies:

  • le myélome;
  • basophile;
  • myélocytaire;
  • éosinophile;
  • myélomonocytaire;
  • neutrophile;
  • leucémie myéloïde;
  • La maladie de Sézary;
  • thrombocytémie essentielle;
  • monocytaire;
  • polycythémie virale (érythrémie);
  • leucémie lymphocytaire;
  • l'histiocytose X;
  • Maladie de la chaîne lourde de Franklin;
  • macroglobulinémie primaire Waldenstrom.

Les premiers signes de cancer du sang chez les femmes

Au cours de la progression de la leucémie, un grand nombre de leucocytes immatures s’accumulent dans le liquide biologique. On lui diagnostique un cancer du sang - les symptômes chez les femmes découlent de la détérioration du fonctionnement du système immunitaire et du système circulatoire. La composition et les propriétés des biofluides changent, ce qui perturbe le travail de tous les organes internes et provoque une anémie.

Il est difficile de détecter les signes d’un cancer du sang à un stade précoce, son tableau clinique n’est pas spécifique. Les manifestations caractéristiques de la pathologie maligne en question sont souvent accompagnées d'autres maladies du système hématopoïétique. Des symptômes sévères, faciles à suspecter pour une hémoblastose, apparaissent plus tard lorsque la leucémie progresse rapidement.

Cancer du sang - Étapes

Les médecins distinguent 4 stades de développement de la maladie décrite. Chacun d'eux est caractérisé par des signes cliniques différents. Les symptômes du cancer du sang aux premiers stades sont difficiles à différencier, de sorte qu'il peut passer inaperçu pendant plusieurs mois. Si la leucémie se présente sous une forme chronique, ses manifestations sont souvent complètement absentes et la clinique se manifeste déjà dans les dernières phases de la progression de l'hémoblastose.

Cancer du sang - Étape 1

La division incontrôlée des leucocytes immatures s'accompagne d'une détérioration marquée des fonctions du système immunitaire. En raison d'une mauvaise protection de l'organisme, le stade initial du cancer du sang se caractérise par une augmentation des lésions infectieuses et des maladies respiratoires fréquentes. Une faiblesse constante se fait sentir, la fatigue augmente, on observe une somnolence et une apathie. À ce stade, le cancer du sang est parfois plus prononcé - les symptômes chez les femmes:

  • rechutes de bronchite chronique, stomatite, pharyngite;
  • essoufflement;
  • transpiration excessive, surtout la nuit;
  • perte d'appétit.

Cancer du sang - étape 2

La distribution active de corps blancs non spécialisés entraîne l’accumulation de leucocytes sous-développés dans les tissus et la formation de néoplasmes tumoraux. Il provoque les signes suivants de cancer du sang chez les femmes:

  • éruption cutanée hémorragique;
  • hypertrophie du foie, des ganglions lymphatiques et de la rate;
  • l'apparition d'ecchymoses et de petites ecchymoses;
  • pâleur et peau sèche;
  • inflammation et saignement des gencives;
  • perte de poids;
  • mal des transports soudain ("mal de mer").

Cancer du sang - étape 3

Une hémoblastose rapidement progressive provoque des lésions dans tous les systèmes et organes internes et viole leurs fonctions. Dans cette phase, le cancer du sang est facilement diagnostiqué - signes de la maladie chez les femmes:

  • des nausées;
  • manque d'appétit, parfois anorexie;
  • saignements fréquents (du nez, des gencives);
  • dégoût même aux odeurs agréables;
  • changement de goût;
  • des ballonnements;
  • douleurs dans la colonne vertébrale, les articulations et les os;
  • ganglions lymphatiques enflés dans l'aine, le cou et les aisselles;
  • acuité visuelle réduite;
  • maux de tête;
  • vomissements;
  • fièvre.

Il existe des manifestations spécifiques entre les sexes qui suggèrent un cancer du sang - les symptômes chez les femmes peuvent inclure:

  • saignements utérins abondants et fréquents;
  • trop longues périodes;
  • douleur insupportable au début du cycle menstruel.

Cancer du sang - Étape 4

Dans les derniers stades avancés de la leucémie, les organes du patient envahissent de tissus malins se métastasant rapidement. Les symptômes oncologiques explicites aident à confirmer le cancer du sang - la dernière étape se caractérise par les symptômes suivants:

  • fièvre
  • saignement interne intense;
  • coupures, pas d'arrêt, douleurs abdominales;
  • le bleu des ongles et des lèvres;
  • vastes cernes sous les yeux, bien visibles sur le visage pâle et mortel;
  • des convulsions;
  • états fébriles;
  • l'insomnie;
  • la dépression;
  • respiration sifflante lors de la respiration;
  • douleur cardiaque
  • la tachycardie;
  • mictions fréquentes;
  • mauvaise cicatrisation des plaies et égratignures même mineures et autres symptômes.

Cancer du sang chez les femmes - combien vivent-elles?

Les projections pour l'hémoblastose dépendent du degré de propagation des leucocytes immatures, de l'activité de leur division et de leur accumulation dans les tissus. Peu importe le type de cancer du sang qui provoque les symptômes chez les femmes - le nombre de personnes vivant avec ce diagnostic dépend du stade de progression de la leucémie, de sa forme et de la nature de l'évolution. Dans les premiers stades du développement de la pathologie aiguë, les chances de guérison complète sont très élevées, avoisinant les 100%.

Si la maladie a atteint la phase 2-3, si le patient a atteint un âge avancé ou si la maladie est chronique, la survie à 5 ans varie de 24 à 90%. Au stade 4 de l'hémoblastose, la pathologie maligne est considérée comme incurable et le pronostic est décevant. Dans cette situation, la thérapie consiste à maximiser le bien-être et l'état psychologique.

Cancer du sang - symptômes chez les femmes, tests

Pour confirmer les soupçons de leucémie, l'oncologue procède à un examen physique du patient, recueille l'anamnèse, puis assigne plusieurs études de laboratoire et instrumentales. Il est impossible de poser un diagnostic si l’on considère uniquement les symptômes énumérés du cancer du sang chez la femme. Les signes ci-dessus peuvent indiquer d'autres pathologies du système hématopoïétique. Identifier un cancer du sang à un stade précoce est plus difficile que de déterminer une hémoblastose à un stade avancé de la progression. Pour confirmer la prétendue maladie, les mêmes méthodes sont utilisées à tous les stades.

Comment diagnostiquer un cancer du sang précoce?

Premièrement, le spécialiste dirige le patient vers la délivrance de fluide biologique pour une analyse générale et détaillée. Les premiers symptômes du cancer du sang chez la femme sont observés si:

  • la numération plaquettaire est significativement réduite;
  • dans le liquide biologique, il existe de nombreuses cellules non mûres explosives;
  • faible concentration en hémoglobine.

Un test sanguin complet ne donne pas de réponse. L'oncologue recommande donc un examen de l'organe hématogène lui-même, la moelle osseuse. Pour ce faire, appliquez l'une des méthodes suivantes:

Pour déterminer quelle forme de cancer est en train de se développer, un immunophénotypage est effectué. Il s'agit d'une analyse spéciale réalisée par la technologie de cytométrie en flux. Pour une information optimale, des études de génétique moléculaire et de cytogénétique sont réalisées. Ils permettent de détecter des anomalies chromosomiques spécifiques qui déterminent le sous-type de leucémie, son degré d’agressivité et son taux de progression. De plus, les pathologies génétiques sont détectées au niveau moléculaire.

Certains oncologues prescrivent d'autres procédures de diagnostic pour aider à localiser les cellules tumorales et les néoplasmes dans le corps, pour évaluer le degré d'endommagement des systèmes internes et la croissance des métastases:

  • examen du liquide céphalo-rachidien;
  • imagerie par résonance magnétique avec un agent de contraste;
  • radiographie thoracique;
  • tomodensitométrie de la région abdominale et du cerveau;
  • électroencéphalographie;
  • diagnostic par ultrasons des organes internes;
  • sonographie doppler.

Cancer du sang - symptômes, signes, stades, diagnostic et traitement

La maladie, que nous appelons habituellement cancer du sang, les oncologues appellent hémoblastose. Ce terme masque tout un groupe de pathologies tumorales, chacune détruisant le système hématopoïétique, augmentant la tendance du corps aux maladies infectieuses, à l'anémie, aux hémorragies et à d'autres états pathologiques menaçant une personne ayant une issue fatale.

Le cancer du sang est quelque peu différent des autres pathologies cancéreuses. Le principe de la maladie reste le même: les cellules sanguines saines, à la suite d'une mutation, deviennent malignes et commencent à se diviser de manière incontrôlée, ce qui inhibe la croissance et déplace les tissus sanguins sains. Des cellules malignes peuvent être trouvées dans tout le corps, car elles circulent avec du sang, ce qui complique considérablement l'identification de cette maladie dangereuse à un stade précoce. Mais dans les stades ultérieurs, les médecins découvrent des tumeurs dans la moelle osseuse, et plus particulièrement dans la partie interne du sternum et des os du bassin. Dans cet article, nous allons examiner les causes de l'hémoblastose, en apprendre davantage sur les symptômes de cette maladie, ses stades, son traitement et son pronostic pour l'avenir.

Types de cancer du sang

Comme nous l'avons dit, le cancer du sang peut être de différents types, en fonction de la région d'origine, ainsi que du type de cellules ayant subi une malignité. Par exemple, si de telles cellules affectent la moelle osseuse, cette maladie est appelée leucémie ou leucémie. Mais si une mutation cellulaire se produit en dehors de la moelle osseuse, il y a tout lieu de parler de l'apparition d'un hématosarcome.

Selon les oncologues, le corps affecte le plus souvent la leucémie. De plus, cette maladie a plusieurs variétés. Par exemple, si les lymphocytes ont été malins, les médecins parlent du développement de la leucémie lymphocytaire et, lorsque l'oncologie frappe les leucocytes à granulocytes, le patient reçoit un diagnostic de leucémie myéloïde.

La leucémie peut se présenter sous deux formes: aiguë et chronique. Dans la leucémie aiguë, il se produit une croissance incontrôlée de cellules sanguines non encore mûres qui perturbe la formation de sang sain. Si le patient a développé un cancer du sang chronique, le nombre de cellules matures mutées dans son corps augmente rapidement.

Combien vivent avec un cancer du sang

La leucémie lymphoblastique aiguë se développe extrêmement rapidement. Un développement aussi rapide de la maladie entraîne "l'extinction" tout aussi rapide d'une personne. La maladie ne peut pratiquement pas faire l’objet d’un traitement médical. Par conséquent, les médecins lui accordent un diagnostic décevant trop tard et lui accordent littéralement plusieurs mois de sa vie. Si la maladie est détectée à un stade précoce et qu'une chimiothérapie est effectuée avec succès, le patient peut vivre encore 5 ans ou plus.

La leucémie chronique est une maladie moins agressive qui évolue lentement. Grâce à la chimiothérapie et à d’autres méthodes d’exposition, les médecins parviennent à prolonger la vie du patient pendant assez longtemps. Cependant, dans ce cas, il est impossible d'exclure le développement d'une crise, à la suite de laquelle la leucémie chronique devient réellement aiguë, ce qui signifie que le patient ne vit pas longtemps.

Néanmoins, la pratique montre qu’avec un traitement opportun, il est possible d’obtenir une rémission à long terme de la maladie, ce qui signifie que le patient peut vivre avec un tel diagnostic pendant des années, voire des décennies. De plus, idéalement, si un oncologie a été détecté à un stade précoce, après le traitement nécessaire, le patient peut vivre jusqu'à un âge avancé. Et chez les patients jeunes, les chances de récupération à 100% sont bien plus grandes!

Causes de l'hémoblastose

Il convient de noter que l'hémoblastose n'est pas le cancer le plus répandu. Selon les statistiques, pas plus de deux personnes sur 10 000 en souffrent. Et, le plus souvent, les enfants âgés de 2 à 6 ans, ainsi que les personnes âgées (60 à 70 ans) souffrent de cette maladie mortelle.

Les principales raisons du développement de cet état de médecine comprennent deux facteurs:

  • exposition aux radiations (radiation qu'une femme enceinte a subie à l'une des étapes de la naissance de l'enfant);
  • facteur génétique (maladie héréditaire).

Stades et symptômes de la maladie

Première étape

Les premières cloches évoquant le développement de cet état dangereux sont:

  • faiblesse et vertiges fréquents;
  • fièvre légère (37,0–37,5 ° C), qui ne tombe pas pendant une longue période;
  • douleur dans les muscles et les articulations:
  • maux de tête déraisonnables;
  • aversion pour les odeurs et parfois pour la nourriture;
  • mictions fréquentes;
  • maladies infectieuses fréquentes;

Dans certains types de cancer du sang chez un patient, la rate et le foie augmentent, ce qui se ressent par de fréquentes distensions abdominales, une lourdeur de l'hypochondre et une augmentation de la taille de l'abdomen. En outre, le patient peut être dérangé par des saignements nasaux déraisonnables, des saignements des membranes muqueuses et l'apparition d'hématomes, même à la suite d'un accident vasculaire cérébral mineur.

Fait révélateur, les patients ne vont pas chez le médecin avec ces symptômes. Le plus souvent, les membres de la famille commencent à remarquer des changements de statut, faisant particulièrement attention à la perte de poids, à la peau pâle, à l'irritabilité inhabituelle, aux larmoiements ou à la somnolence.

Un autre symptôme caractéristique du cancer du sang est la présence de nodules douloureux sous la peau (en particulier au cou, aux aisselles et à l'aine). Ce sont des ganglions lymphatiques enflammés, ce qui indique que l'oncologie passe sans heurt à l'étape suivante.

Deuxième étape

Le deuxième stade de l'hémoblastose est appelé le "déplié". Il se caractérise par une symptomatologie plus prononcée de tous les signes énumérés du stade précoce. En outre, le patient a observé:

  • des étourdissements et des nausées avec des nausées;
  • le mal des transports dans l'un des véhicules (apparaît même chez ceux qui n'ont jamais eu de symptômes similaires);
  • transpiration active pendant le sommeil;
  • perte de poids rapide sans raison apparente.

En règle générale, au moment de l'apparition de ces symptômes, la plupart des patients seront déjà informés du terrible diagnostic. Après le traitement, la maladie passe à l’une des deux étapes suivantes:

1. Remission. C’est un résultat positif du traitement, après quoi des cellules malignes ne se forment plus dans le corps du patient pendant plusieurs années.

2. Terminal. Ici, les experts disent à propos de l'oppression absolue du sang, dans laquelle arrêter la maladie n'est pas possible. Tout ce que les médecins peuvent faire est de soutenir la santé du patient en effectuant un traitement symptomatique.

Troisième étape

Si la maladie n’est pas détectée à la troisième étape, elle peut être suspectée par les symptômes suivants:

  • les ongles et les lèvres deviennent bleuâtres;
  • la température dépasse les 38 ° C;
  • des douleurs apparaissent dans le coeur;
  • la tachycardie se développe avec un degré extrêmement élevé de contraction du myocarde;
  • essoufflement tourmentant;
  • des tremblements douloureux se font sentir dans la cavité abdominale;
  • des saignements incontrôlés se développent;
  • des crampes musculaires apparaissent;
  • l'anxiété augmente;
  • des évanouissements se produisent (jusqu'à l'absence de toute réaction à des stimuli externes).

Avec l'apparition de tels symptômes de la maladie, le patient a besoin d'une hospitalisation d'urgence, car sa vie est en grave danger.

Symptômes de la forme chronique de la maladie

Si nous parlons de leucémie chronique, alors, aux stades initiaux du développement de la maladie, la maladie se développe sans aucune manifestation et se retrouve, en règle générale, lors des tests sanguins. Lorsque la maladie commence à progresser, des tumeurs secondaires se développent dans le corps, la taille du foie et de la rate change, les ganglions lymphatiques augmentent et une grande quantité de souffle apparaît dans le sang.

Quatrième étape

Cette étape est dite irréversible, le patient ne pouvant prolonger la vie dans un tel état que dans 5% des cas. Dans le même temps, une croissance chaotique de cellules malignes se produit dans le corps du patient, entraînant des lésions de divers organes et tissus. De manière générale, le quatrième stade du cancer se caractérise par:

  • tumeurs multiples malignes (dans le cerveau, les poumons et le foie), qui progressent rapidement;
  • développement du cancer des os;
  • l'émergence d'un cancer du pancréas "extrêmement fatal".

Diagnostic de la maladie

S'adressant au médecin qui se plaint de son état de santé et qui constate une hypertrophie de la rate ou du foie à l'échographie, le médecin prescrit un test sanguin au patient. Si un patient développe effectivement un cancer du sang, son taux d'hémoglobine sera faible, ses plaquettes et ses leucocytes seront abaissés, mais surtout, des cellules anormales seront trouvées dans le sang.

Il existe suffisamment de données d'analyses pour diagnostiquer une "hémoblastose". Pour identifier une forme de cancer du sang chez un patient, une ponction de la moelle osseuse est suivie d'une biopsie. Et pour identifier le degré de métastase des organes internes, on lui prescrit une radiographie du thorax, ainsi qu'une tomographie par ordinateur du péritoine et de la tête.

Traitement du cancer du sang

Le traitement principal du cancer du sang est la chimiothérapie avec des médicaments du groupe des cytostatiques, qui dure environ deux ans (six mois d'hospitalisation et un an et demi de traitement en clinique externe). Au stade initial de la thérapie, le patient reçoit une injection intraveineuse de mélanges de médicaments avec des médicaments de chimiothérapie par voie intraveineuse. Et lors de la désintégration des cellules tumorales, un tel patient nécessite le remplacement des plaquettes et des globules rouges par du sang de donneur.

Parallèlement, tout au long du traitement, le patient doit être protégé autant que possible du contact avec le monde extérieur, car son système immunitaire est pratiquement absent en raison de la destruction rapide des globules blancs. Ici, les médecins doivent surveiller scrupuleusement l’état du patient et éliminer rapidement toutes les infections qui s’y joignent.

Si les médecins parviennent à réaliser une période de rémission, un traitement supplémentaire vise à consolider le résultat. Avec la défaite des structures cérébrales du patient atteint d'une telle maladie, il peut être démontré que des traitements de radiothérapie sont en cours.

Cependant, ce traitement ne garantit pas 100% de la délivrance de la maladie existante. Quelques années après l’élimination du cancer, une rechute de la maladie peut se développer, lutte qui nécessitera une greffe de moelle osseuse. Un donneur idéal pour une telle opération peut être un parent proche ou un étranger avec un groupe sanguin similaire.

Si nous parlons du traitement de la leucémie chronique, nous utilisons aujourd'hui des antimétabolites. Ces médicaments préviennent une augmentation des tumeurs malignes. Si nécessaire, le patient reçoit également une radiothérapie ou prend des médicaments spécifiques, par exemple du phosphore radioactif.

Traitement du cancer du sang chez les enfants

Dans la plupart des cas, les enfants développent une leucémie lymphoblastique aiguë. Ce diagnostic est posé par environ 80% des jeunes patients atteints d'un cancer du sang. Le traitement de cette oncologie chez l’enfant s’effectue de la même manière que chez l’adulte, c’est-à-dire avec l’utilisation de la chimiothérapie et des greffes de moelle osseuse. De plus, les statistiques montrent que la chimiothérapie chez l'enfant donne de bien meilleurs résultats que chez l'adulte. Cela est dû au fait que le corps de l'enfant se rétablit beaucoup plus rapidement après l'exposition à des médicaments.

Traitement folklorique

Il existe des recettes populaires que les patients atteints de cancer peuvent prendre pour améliorer leur état et éliminer les cellules tumorales. La principale chose à retenir est que vous ne pouvez être traité de cette manière qu'avec l'autorisation du médecin traitant.

1. Écrase 100 g d'herbe séchée de sabelnik, envoie les feuilles dans un récipient en verre et verse 0,5 litre d'alcool. Après avoir fermé la bouteille, laissez-la pendant une semaine dans un endroit sombre. Filtrer la teinture finie et prendre, en diluant 25 g de ce produit dans 250 ml d'eau, trois fois par jour.

2. Recueillez les inflorescences de sarrasin (50 g), ajoutez-leur le même nombre de cynorrhodons et 1 c. Mordovnik graine. En combinant les composants nécessaires et en les mélangeant soigneusement, 1 cuillère à soupe. verser ce mélange de 500 ml d'eau bouillante et, enveloppé dans un chiffon chaud, laisser infuser pendant deux heures. Pour lutter contre le cancer, prenez un médicament prêt à l'emploi de 250 ml avant chaque repas, 3 p / jour. En parallèle avec la perfusion doit être pris et teinture de propolis pour 1 c. après avoir mangé. Et après 20 minutes, vous devez manger 1 c. pollen de fleur.

3. Recueillir 5 c. aiguilles de pin et d’épicéa provenant de jeunes arbres dont l’âge ne dépasse pas six mois. Hachez les aiguilles et mettez de l'eau dans le bol (500 ml). Porter le produit à ébullition, le laisser sur feu doux pendant 10 minutes, puis l'envelopper de matière et laisser infuser pendant la nuit. Le médicament fini doit être bu toute la journée en le prenant à petites gorgées. Idéalement, ajoutez 2 c. À soupe au bouillon. églantier ou pelure d'oignon.
Prends soin de toi!

A Propos De Nous

Un ostéome est une tumeur bénigne qui se développe à partir de tissu osseux. Cette tumeur est généralement diagnostiquée chez les enfants et les adolescents.

Nouvelles Hebdomadaires