Comment identifier le cancer: 7 conseils d'un oncologue

La vérification des conditions pouvant accompagner la survenue d'un cancer ou la détection directe d'une tumeur maligne s'appelle un dépistage du cancer. Cette méthode vous aidera à mieux identifier le cancer. Les tests de diagnostic établissent la possibilité d'un cancer avant les symptômes généraux.

Le dépistage aide les médecins à identifier certains types de cancer à un stade précoce, ce qui aide à mettre en place un traitement opportun et adéquat. À l'apparition des symptômes, le cancer peut déjà se propager à d'autres tissus, ce qui est pire à traiter et à aggraver le pronostic de la maladie.

Types de dépistage pour la détermination du cancer

  • Criblage total (masse):

Comprend un sondage auprès de tous les membres d’un certain groupe d’âge.

Il est destiné aux personnes à haut risque de développer un cancer, ainsi qu'à celles qui ont des antécédents familiaux de la maladie.

Le dépistage n'est pas toujours efficace. Cela conduit souvent à des résultats faussement positifs (alors que la maladie est absente) ou à des résultats faussement négatifs (lorsque la présence d'un cancer n'est pas déterminée). Par conséquent, il est nécessaire de procéder à des examens supplémentaires prescrits par l'oncologue traitant afin d'identifier une maladie possible.

Comment identifier le cancer? Recommandations de l'oncologue

Comme il existe de nombreux types de cancer, différents symptômes sont identifiés.

Afin de savoir avec certitude comment identifier un cancer, il convient d’abord de déterminer le lien avec les organes de la luxation de la tumeur et la durée d’observation de certains symptômes.

Avec un développement prolongé de la maladie, la tumeur se développe dans les tissus voisins (nerfs, vaisseaux sanguins et autres cellules).

Les oncologues praticiens recommandent de consulter immédiatement un médecin en cas de:

  1. Le corps coûte beaucoup d'énergie (pour que les tissus mutés puissent se développer). Pour cette raison, une personne se sent fatiguée, faible, perd du poids, parfois de la fièvre sans raison apparente.
  2. Les sentiments scellent sur certaines zones du corps. Il résulte de la libération de toxines par les cellules cancéreuses dans les canaux sanguins. Dans ce cas, la tumeur se forme dans les ganglions lymphatiques ou dans la circulation générale.
  3. Des sensations douloureuses constantes sont présentes, car la tumeur peut affecter les terminaisons nerveuses ou d'autres organes.
  4. Changements dans l'état de la peau. La peau change de couleur ou il y a une pigmentation soudaine, des taches sur le corps, ainsi qu'une éruption cutanée ou des démangeaisons.
  5. Des saignements persistants ou d'autres écoulements de la bouche, des organes génitaux, du nez, des oreilles ou du mamelon sont apparus.
  6. Des plaies ouvertes ou des ecchymoses se forment qui ne sont pas susceptibles à un traitement antibiotique. Une attention particulière doit également être portée aux ulcères buccaux qui ne guérissent pas et se caractérisent par une couleur inhabituelle (rouge, brun-rouge) et des bords déchiquetés.
  7. Pâleur de la peau en combinaison avec la faiblesse et la susceptibilité aux infections. Ces symptômes peuvent indiquer une leucémie, un cancer de la moelle osseuse, etc.

Comment déterminer s'il y a un cancer à l'avance?

Certains types de cancer peuvent être détectés au début de certaines affections. À cette fin, il est recommandé d'utiliser les tests de diagnostic appropriés.

Il est recommandé aux femmes présentant un risque accru de développer la maladie de subir une mammographie dès l'âge de 40 ans. La procédure s'adresse aux femmes qui ont des parents de première ligne (mère, soeur, fille) atteints de cette maladie. À des fins préventives, il est recommandé aux femmes âgées de 50 à 74 ans d'examiner les glandes mammaires tous les deux ans.

Il est conseillé d’utiliser un test Pap ou un autre test pour prévenir la maladie chez les femmes jeunes de moins de 20 ans, légèrement plus âgées, qui ont tendance à avoir des cellules anormales. Pour les femmes sans risque de maladie et de dépistage atypique du test de Papanicolaou pour le cancer du col utérin, il est nécessaire de faire un diagnostic tous les 3 ans, indépendamment de la vaccination contre le cancer du col utérin.

L’essentiel dans le diagnostic du cancer colorectal est la définition des tumeurs bénignes appelées polypes. Ils peuvent être retirés lors d'une coloscopie et d'une rectoromanoscopie. En outre, il est recommandé de procéder à un dépistage du côlon et du rectum en prenant des excréments pour détecter le sang caché. L'examen doit être effectué par des personnes ayant un pré-cancer de ce type d'oncologie et qui ont également entre 50 et 75 ans.

  • Cancer de la prostate

La maladie est déterminée par la présence de conditions telles que l'incontinence urinaire et le dysfonctionnement érectile. Les diagnostics incluent des tests spéciaux, parfois une biopsie pour contrôler la présence d'un antigène spécifique de la prostate.

La maladie est déterminée par une étude tomographique, recommandée chaque année aux personnes âgées de 55 à 80 ans, ainsi qu’aux personnes qui fument depuis au moins trente ans.

  • Cancer du pancréas

Presque indétectable au début. Cependant, à des fins prophylactiques, une échographie endoscopique régulière est recommandée, ainsi qu'une IRM et une tomodensitométrie pour les personnes présentant un risque élevé de développer la maladie en raison d'une génétique congénitale et d'antécédents familiaux négatifs.

Si une question se pose: «Comment déterminer s’il ya cancer?», Il est préférable de contacter un médecin qui sélectionnera le moyen le plus efficace de diagnostiquer le cancer et confirmera ou infirmera vos soupçons. Le choix de la méthode de détermination du cancer dépend de la localisation possible de la tumeur. Les tests médicaux de base en oncologie comprennent un test sanguin pour le cancer, une analyse d’urine, une imagerie par résonance magnétique, une tomographie assistée par ordinateur, une biopsie, une échographie, un radionucléide, une endoscopie, une coloscopie, un examen, une mammographie et d’autres tests.

Les symptômes

Quels signes de cancer suggèrent qu'une tumeur maligne est apparue dans le corps, comment reconnaître un cancer afin de prévenir son développement dans le temps? Pourquoi les symptômes de l'oncologie sont ignorés par beaucoup de gens et ne sont pas perçus comme des signes de maladie. Questions sur la façon d'identifier le cancer, beaucoup de gens ont la masse. Comprenons cela plus en détail.
Le plus souvent, les tumeurs malignes apparaissent dans le contexte de maladies chroniques. Pré-cancer aujourd'hui incluent des maladies telles que:

  • gastrite, lorsque l'acidité est réduite, ulcère gastrique;
  • l'hépatite B ou C;
  • la mastopathie;
  • état érosif, le phénomène de dysplasie

Mais comment déterminer ce qu'est le cancer?

Le principal peut être considéré comme une sensation nouvelle, auparavant inconnue, inconnue de l'homme. Si une personne remarque quelque chose qu’elle ne ressentait pas auparavant, il serait sage de consulter un médecin.

Les symptômes du cancer incluent également:

  • se sentir faible;
  • intoxication;
  • perte d'appétit, perte de poids;
  • forte fièvre;
  • stress, dépression.

En plus de ces signes d'oncologie, les symptômes locaux du cancer sont souvent signalés. Ceci est généralement associé à un dysfonctionnement de l'organe cible. Par conséquent, il est important de connaître les symptômes du cancer à différents endroits afin de consulter immédiatement un médecin et de ne pas perdre un temps précieux.

Premiers signes de cancer

Si nous parlons des premiers signes, alors avec la défaite du poumon, il s'agit d'une toux sèche, de chatouillement et de toux, qui se développe et interfère par la suite. Il y a ensuite un état d'essoufflement, une gêne dans la poitrine, sans corrélation avec l'inhalation et l'expiration. Il semble à beaucoup que la raison réside dans le fait que le cœur est défaillant.

Les premiers signes de cancer de l'estomac sont la douleur d'un personnage terne dans l'estomac qui se produit entre le petit-déjeuner et le déjeuner, le déjeuner et le dîner. Sensation de ballonnements, estomac encombré, gaz qui partent constamment. Vomissements supplémentaires, qui ont été consommés la veille et après lesquels il y a un soulagement. Saignements gastriques et blanchissement du derme, hypotension, hypertrophie des ganglions lymphatiques - ces symptômes apparaissent plus tard.

En cas de cancer du rectum, les premiers signes d'oncologie sont la constipation ou, au contraire, des selles semi-liquides dégageant une odeur fétide. On a souvent le sentiment de ne pas avoir les intestins vides, de pseudo-désir d'aller aux toilettes. Très souvent, le tout premier signe de cancer devient une douleur sourde et douloureuse, provoquée par le sacrum ou le coccyx.

Dans le cancer du pancréas, la douleur apparaît en premier, une personne commence à perdre du poids de façon spectaculaire, d'environ 11 à 16% par mois. Dans le cas de l'oncologie de l'œsophage, la salivation apparaît - c'est le premier et le plus ancien symptôme de ce cancer, ainsi qu'une violation de la déglutition.

Les premiers signes chez les femmes

Premiers signes d'oncologie chez la femme, les organes non dépendant des hormones sont généralement les mêmes que chez l'homme. Cependant, il existe des types de cancer auxquels seules les femmes sont exposées - il s'agit du cancer du col utérin / utérin, du cancer du sein, des tumeurs de l'ovaire.

Le premier symptôme de l'oncologie chez une femme, par exemple le cancer du sein, peut être attribué à:

  • compartiments du mamelon, souvent sanglants, l'aréole est rétractée;
  • changements de couleur de la peau autour du mamelon;
  • corps t augmenter;
  • érosion autour du mamelon, zones présentant des croûtes;
  • gonflement des ganglions lymphatiques dans la clavicule et les aisselles;
  • gonflement du bras du côté où il y a une tumeur.

Dans le cas du cancer du col utérin aux premiers stades du développement de ce cancer, les premiers symptômes de l'oncologie chez les femmes sont absents et / ou ils se croisent avec des maladies concomitantes associées à une inflammation. Certains changements visuels visibles du cancer du col utérin sont parfois des cycles mensuels irréguliers, l'apparition de saignements entre les règles.

Si le corps de l'utérus est touché, le premier symptôme principal est un saignement utérin, qui survient souvent pendant la ménopause. En outre, les premiers signes de cancer de cet organe féminin sont des crampes douloureuses.

Les tumeurs malignes de l'ovaire représentent environ 20% de tous les néoplasmes malins chez les femmes. Le diagnostic du cancer de l'ovaire est un problème médical complexe. Il existe des cancers de l'ovaire primaire et secondaire. Aux premiers stades, les premiers signes de ce cancer peuvent ne pas être. Le syndrome de la douleur est généralement effacé, les femmes ignorent leurs sentiments. Dans le cancer de l'ovaire, il est important de faire attention aux changements suivants:

  • combien de fois la constipation survient-elle?
  • y a-t-il des troubles urinaires?
  • si une lourdeur est apparue dans l'abdomen;
  • quelle est la force d'un sentiment de faiblesse générale et de fatigue.

Toutes les déclarations ci-dessus peuvent être les premiers signes de l'oncologie chez les femmes.

Les premiers signes de cancer chez l'homme

Selon les statistiques, les cancers les plus fréquents chez les hommes sont les cancers de l'œsophage, du poumon, du pancréas, du rectum et, bien sûr, du cancer de la prostate et des testicules. Ainsi, dans le cancer du testicule, les premiers signes d'oncologie chez l'homme sont une tumeur indolore, plutôt dense, de 1 à 10 cm ou plus. Dans les cancers à un stade précoce du cancer de la prostate (prostate), la maladie évolue sans symptômes, mais on ressent souvent une sensation de vidange incomplète de la vessie, des mictions fréquentes, la plupart du temps la nuit, des mictions retardées ou difficiles. Mais, en règle générale, le premier signe de cancer de la prostate chez les hommes et l'apparition de métastases sont des douleurs au bassin et au bas du dos. La thrombophlébite récurrente est également une manifestation du cancer de la prostate.

Les premiers signes d'oncologie chez l'enfant

La mort d'enfants atteints de tumeurs malignes dépasse aujourd'hui la mortalité infantile par accident. Environ 20% du nombre total sont des jeunes enfants. Près de 60% des enfants atteints de formes avancées de cancer associées à un diagnostic tardif décèdent, 10% seulement peuvent être sauvés. Mais avec un diagnostic opportun, l'identification des premiers signes d'oncologie chez l'enfant, jusqu'à 80% des personnes peuvent être guéries!
Les types les plus fréquents de tumeurs malignes chez les enfants sont les suivants:

  • hémoblastose, qui comprend à la fois la leucémie et le lymphome;
  • cancérogenèse du système nerveux central;
  • Cancérogenèse des os et des structures molles;
  • néphroblastome;
  • tumeurs rénales.

En général, les tumeurs chez les enfants ne sont pas enregistrées dans la population adulte. Le cancer gastro-intestinal se produit le plus rarement. Un enfant peut tomber malade à deux moments dangereux:

  • dans la période de 4 ans au moment où il aura 7 ans;
  • dans la gamme de 11 à 12 ans.

Les médecins ont souvent des hémoblastomes chez les bébés et, chez les adolescents, des structures osseuses malignes et une hyperplasie maligne du tissu lymphoïde.
En règle générale, les tumeurs dans la population non adulte se manifestent même dans le ventre de la mère. Parfois, ils se produisent sous l'influence de composants oncogènes qui ont traversé le placenta jusqu'au fœtus, dans d'autres, en raison de l'influence de divers facteurs négatifs de l'environnement immédiat et interne, même lorsque la mère porte l'enfant. Dans les pathologies génétiques, le cancer leur est souvent associé.

Quels sont les signes d'oncologie chez les enfants sont les premières choses qu'un médecin peut détecter lorsqu'il examine un tel enfant. Par exemple, dans les lymphomes, la surface des ganglions lymphatiques se dilate et dans les tumeurs malignes du foie, des modifications de la symétrie de l'estomac. Ils changent également de membres dans leur forme et leur taille, ce qui est typique de la cancérologie osseuse.

Température d'oncologie

L'augmentation de la température en cas d'oncologie est l'un des premiers signes de maladie et d'intoxication tumorale. Quelle est la température comme le cancer? En oncologie, la température dépasse habituellement la normale le soir, elle n'est pas élevée, mais la personne a le sentiment qu'elle est élevée. Les fluctuations de température peuvent ne pas être si grandes, mais perceptibles. Par exemple, de 37,1 à 37,5-6 ° C à 38 ° C. Un tel état est la preuve d’un empoisonnement (intoxication) du corps humain résultant de la décomposition d’une tumeur et de l’empoisonnement provoqué par ses produits de décomposition. En outre, une forte fièvre en oncologie est un signe d'infection et d'inflammation a commencé.

Aversion pour la viande

Aux stades précoces du cancer, l’aversion pour les produits n’est pas observée. Les symptômes d'aversion pour certains produits apparaissent lentement, progressivement. Mais avec la progression de la croissance tumorale, une personne peut remarquer des changements dans ses habitudes alimentaires. Et, en règle générale, il s’agit tout d’abord des aliments protéiques, notamment des produits à base de viande, de la viande, des saucisses et de la volaille. Les causes de l'aversion pour la viande résident dans l'intoxication globale du corps et dans les effets des radicaux libres sur les cellules saines.

Pourquoi perdre un cancer avec le cancer

Pourquoi perdre du poids avec le cancer? Tout d'abord, du fait qu'une personne cesse tout simplement de vouloir manger, l'appétit disparaît au cours d'une maladie. La perte de poids en oncologie se produit en moyenne à partir du poids corporel initial. En d’autres termes, si une personne pèse 70 kg, c’est environ 5 à 7 kg par mois. Bien sûr, se séparer de kilogrammes ne passe pas sans laisser de traces et affecte la santé et le bien-être.
À son tour, une diminution du désir de manger de la nourriture est associée à l'effet toxique des toxines dans une tumeur. Comment survient la perte de poids dans le cancer? Premièrement, il y a un certain capricieux dans les décisions "quoi manger" pour le déjeuner ou le petit déjeuner. Ensuite, une personne atteinte de cancer cesse de manger, la nourriture ne l’intéresse pas. L'alimentation cesse d'être régulière, le patient mange contre sa volonté, par petites portions.
La perte de poids en oncologie est également associée à des troubles métaboliques liés aux protéines, aux lipides, aux glucides, aux sels et à l'eau. Perturbation de la production d'hormones, production d'enzymes. Par exemple, en cas de cancer de l'estomac, des intestins ou du foie, il se produit un dysfonctionnement empêchant la digestion des aliments. Surtout, une personne perd énormément de poids s’il ya des tumeurs malignes du pancréas, de l’œsophage, de l’estomac. Pas si le poids disparaît si le cancer de l'intestin est diagnostiqué.
Il est important de comprendre qu’avec le cancer du sein, le cancer de la thyroïde, le cancer de l’utérus, le mélanome, il n’ya pas de perte de poids, de faiblesse ni de perte d’appétit.

Démangeaisons corporelles en oncologie

En oncologie, les démangeaisons de la peau du corps peuvent également parler de changements survenant à l'arrière-plan d'une tumeur maligne. Par exemple, la jaunisse survient souvent dans le cancer du pancréas, qui évolue rapidement et s'accompagne d'un prurit grave. Les modifications de l'état de la peau - la sécheresse, la desquamation et les démangeaisons en oncologie se produisent à l'arrière-plan de la radiothérapie. Pour prévenir les démangeaisons cutanées, des aérosols de panthénol sont généralement utilisés, parfois des produits de soin de la peau pour enfants.

Toux cancéreuse

En règle générale, la toux dans le cancer est le principal symptôme de certains types de tumeurs malignes. Par exemple, il accompagne le cancer du poumon, d'abord sous forme de toux, l'après-midi et / ou le soir, plus souvent la nuit. En outre, une cancérologie en oncologie est possible si une personne développe un cancer de l'œsophage. Dans ce cas, le syndrome douloureux situé derrière la poitrine, entre les omoplates, et l'enrouement sont associés. Dans le cancer gastrique, la toux ne devient pas un symptôme majeur, comme dans le cancer intestinal.
Parfois, la toux en oncologie apparaît comme un effet secondaire de la radiothérapie pour les maladies oncologiques.

Faiblesse et transpiration

La faiblesse du cancer est un symptôme étendu caractéristique de nombreux types de tumeurs malignes. Habituellement, la fatigabilité survient en premier, ce qui peut se produire à tout moment au bureau ou à la maison. Cette condition indique généralement une intoxication systématique du corps par les toxines d’une tumeur en train de s’effondrer. En outre, plus l'intoxication est forte, plus la faiblesse en oncologie est importante.

Scientifiquement, le syndrome d’épuisement et de faiblesse en oncologie s’appelle Cacheia (du grec. Kakos - mauvais, mauvais, kexis-condition). En phase terminale, la cacheh s'accompagne également de transpiration. Pourquoi cela se produit-il, pourquoi le corps n'a-t-il pas de force? Cela est dû au fait que la masse corporelle active et musculaire diminue, les muscles deviennent atrophiques, les organes vitaux, tels que le cœur, diminuent de taille, car il s’agit également d’un muscle.

La transpiration en oncologie est également associée à une intoxication, ainsi qu'à d'autres troubles des systèmes nerveux et endocrinien.

Vidéo - Symptômes du cancer

Comment reconnaître les symptômes du cancer

Chaque année, près de 300 000 personnes décèdent d'un cancer en Russie - la population d'une petite ville. Vous pouvez discuter du manque de professionnalisme des médecins qui ne peuvent pas poser un diagnostic exact pendant longtemps ou des traitements mal prescrits - les statistiques sont implacables: la principale cause de décès est un appel tardif à une aide médicale. La plupart des patients des dispensaires oncologiques présentent une forme négligée de la maladie lorsque les chances de guérison sont minimes.

La survie dans le cancer dépend directement du stade de propagation du processus du cancer.

Cancer préinvasif (cancer in situ - cancer en place), tumeur microscopique liée, sans métastases. Le taux de survie atteint 98%.

Tumeur localisée de petite taille, qui ne s'étend pas au-delà de l'organe affecté. Les métastases sont absentes. Survie - jusqu'à 95%.

La tumeur envahit la couche ou les parois musculaires de l'organe affecté sans la dépasser. Métastases uniques aux ganglions lymphatiques régionaux. Taux de survie - jusqu'à 70%.

La tumeur atteint une taille considérable avec infiltration d'organes et de tissus adjacents. Métastases régionales multiples. Survie - moins de 40%.

Une tumeur étendue qui s'est propagée aux organes et tissus environnants. Métastases à distance. Le taux de survie est inférieur à 5-7%.

Aux premiers stades, de nombreuses formes de cancer peuvent très bien être traitées, mais il est extrêmement difficile de diagnostiquer le cancer au cours de cette période. Cela se produit généralement par hasard, par exemple lors d'un examen médical. Les quelques symptômes alarmants qui accompagnent le développement d'une tumeur, la plupart des patients, hélas, n'attachent pas d'importance.

Comment reconnaître les premiers symptômes?

La nature des symptômes du cancer dépend principalement de l'emplacement de la tumeur et de sa taille. Mais il existe un certain nombre de signes caractéristiques de toutes les formes de cancer, qui devraient alerter toute personne:

  • Perte de poids nette et déraisonnable
  • Fatigue, faiblesse
  • Fièvre légère persistante pendant plusieurs semaines en l'absence de maladies inflammatoires ou infectieuses déclarées
  • Sensation constante d'inconfort dans la région d'un organe (les douleurs se rejoignent aux derniers stades du cancer)

Bon nombre des symptômes sont inhérents à certains types de cancer, en fonction de l'emplacement de la tumeur. Il est nécessaire de faire attention à eux s'ils apparaissent sans raison apparente et ne passent pas longtemps.

  • Longue toux (parfois avec hémoptysie)
  • Essoufflement
  • Rauque
  • Changement d'appétit
  • Aversion pour les produits (en particulier pour la viande)
  • Problèmes de selles (constipation ou diarrhée)
  • Présence de sang dans les matières fécales
  • Sang dans l'urine
  • Problèmes de miction
  • Troubles de l'érection chez les hommes
  • Dysfonctionnement menstruel chez les femmes

Les contours irréguliers du sein, son asymétrie et la présence de phoques constituent l'un des premiers symptômes du cancer du sein. Une suspicion de cancer de la peau peut être une modification de l'apparence des taupes - modification de la couleur, de la taille, des bords inégaux, de la présence de démangeaisons, d'un saignement.

Des examens réguliers constituent une chance majeure de détecter le cancer à un stade précoce. Une visite annuelle dans la salle d’examen, où l’on effectue une fluorographie, augmente considérablement les chances de détecter rapidement la tumeur. Il est recommandé que les femmes âgées de plus de 40 ans, au moins une fois tous les 2 ans, subissent une mammographie, car cette étude peut déterminer le cancer du sein au stade le plus précoce, lorsque la tumeur est encore impossible à détecter lors d'un examen indépendant.

Beaucoup de symptômes du cancer à un stade précoce sont similaires aux signes d'autres maladies. Mais même avec le moindre doute, surtout si vous appartenez à un groupe à risque (facteur génétique, conditions de travail dangereuses, présence de mauvaises habitudes), assurez-vous de consulter un médecin. Vous ne devez pas déduire ces symptômes de l'avitaminose, du stress ou des effets d'une charge de travail excessive. Mieux vaut être en sécurité mais calmez-vous pour votre santé. Et surtout, ne jamais se soigner soi-même!

En effet, le sujet du cancer dans notre pays n’est en quelque sorte pas abordé tant que le diagnostic n’a pas été posé. Il n’est pas pratique de discuter des détails du traitement (tels que nausées et vomissements pendant la chimiothérapie). Il est dommage de poser des questions sur une éventuelle rééducation (par exemple, une mammoplastie ou le choix de prothèses après le retrait de la glande mammaire). En conséquence, les gens ont peur de prendre de véritables mesures pour un examen préventif et un traitement rapide. Et l'oncologie moderne va de l'avant, réglant de nombreux problèmes "familiers". Ainsi, les nausées et les vomissements, la chimiothérapie concomitante, sont déjà assez bien contrôlés par des médicaments spéciaux (Emend et Ondansetron en association avec la dexaméthasone). Et de nombreux autres problèmes ont longtemps été résolus. L'essentiel est de ne pas être paresseux et de ne pas être un hypocrite pour obtenir et utiliser les recommandations nécessaires...

Et je pense que cela dépend non seulement de la scène, mais également de la force de l’esprit du patient. Ma grand-mère a révélé un cancer de l'intestin, très négligé (3b, si je ne me trompe pas). Opéré, puis chimiothérapie plusieurs cours effectués. Elle a également refusé de boire l'antiémétique émend, disent-ils, alors je vais le supporter. Puis elle a commencé à prendre, toujours acheté. Donc, ses prévisions étaient très mauvaises. Et grâce à Dieu, cela fait déjà trois ans qu'elle vit et aucune métastase n'a encore été identifiée.

Ma mère avait un cancer avancé. Les médecins n'ont pas posé le bon diagnostic: Polyp a repris les hémorroïdes dont elle a été traitée sans succès pendant de nombreuses années. À partir de ce moment, le problème nous est venu. Opéré, enlevé une partie du rectum, puis la chimie. Le médecin a immédiatement déclaré qu’il vivrait environ 5 ans, et c’est ce qui s’est passé.

Comment une personne peut-elle ne pas vouloir vivre? Oui, tout le monde est choqué en entendant le diagnostic de «cancer», mais ils se remettent en question et entament un traitement actif, subissent une chimiothérapie en association avec des médicaments facilitants: antiémétique (Zodak, Emend), immunomodulateur, vitamines.

la chimie ne tue que tue une personne plus rapidement que le cancer lui-même

Comment reconnaître les premiers symptômes du cancer

Comment reconnaître l'oncologie

Les médecins disent que si vous commencez un traitement opportun du cancer dès la première étape, les chances de guérison sont presque égales. au deuxième stade - 70-80% et au troisième - jusqu'à 35%. Comme le cancer évolue souvent de manière assez asymptomatique, les patients ne sont informés de leur diagnostic que lorsque la maladie a atteint son stade ultime. Les chances de guérison sont négligeables. Vous ne pouvez donc espérer qu'un miracle. En outre, les premiers stades des maladies oncologiques ne nécessitent pas de coûts matériels importants, tandis que, dans le cas d’une maladie avancée, seuls les médicaments les plus modernes et les plus coûteux peuvent aider.

Qu'est-ce qui crée la base du cancer?

  • Selon les oncologues, il existe environ 200 types d'oncologie dans le monde. Chacune d'entre elles est causée par des raisons différentes et possède ses propres caractéristiques. Cependant, il existe des facteurs qui provoquent, sinon tous, la grande majorité des types de cancer. Même les médecins les plus pragmatiques sont pleinement convaincus qu'il est très difficile pour le cancer de s'approcher d'une personne fortement immunisée et ayant une attitude positive à l'égard de la vie.
  • La qualité de l'eau douteuse, l'air pollué, le style de vie sédentaire augmentent le risque de cancer.
  • Si vous vous assurez que le régime alimentaire comprend 75% de nourriture d'origine végétale et seulement 25% de l'animal, le risque de cancer peut être réduit de 40%. Il vaut mieux éviter la viande rouge et les autres graisses animales, préférant le poisson et l'aloyau blanc.
  • Il n'est pas nécessaire de faire cuire des aliments à feu vif, tels qu'un barbecue ou un kebab.
  • L'oncologie se cache également chez ceux qui perdent du poids et prennent du poids. Des régimes trop épuisants peuvent porter un coup fatal aux défenses de l'organisme.
  • La présence de mauvaises habitudes vous met également à risque, mais l’éducation physique, sous forme d’au moins un effort physique quotidien, contribue au cancer et renforce votre santé.

On ne sait rien sur la transmission du cancer par héritage à la science, bien que les médecins considèrent également que les proches des patients malades constituent un groupe à risque. Probablement parce qu'ils ne pourraient pas hériter d'un gène particulier responsable du cancer, mais du mauvais style de vie en général.

Sois prudent

La véritable cause du cancer, ce sont les parasites qui vivent à l'intérieur des personnes!

En fait, ce sont les nombreux parasites présents dans le corps humain qui causent presque toutes les maladies mortelles d’une personne, y compris la formation de tumeurs cancéreuses.

Les parasites peuvent vivre dans les poumons, le cœur, le foie, l'estomac, le cerveau et même le sang humain en raison de la destruction active des tissus corporels et de la formation de cellules étrangères.

Nous voulons immédiatement vous avertir que vous n’avez pas besoin de courir à la pharmacie et d’acheter des médicaments coûteux, qui, selon les pharmaciens, corroderont tous les parasites. La plupart des médicaments sont extrêmement inefficaces et causent de graves dommages à l'organisme.

Vers de poison, tout d'abord, vous vous empoisonnez!

Comment vaincre l'infection et en même temps ne pas se faire du mal? Lors d’un entretien récent, le principal parasitologue oncologique du pays a parlé d’une méthode efficace à la maison pour éliminer les parasites. Lire l'interview >>>

Comment reconnaître l'oncologie? Aux premiers stades de l'oncologie, les patients ne ressentent aucun symptôme inhabituel. Au fil du temps, lorsque la tumeur se développe, elle provoque une gêne. En raison de la pénétration des vaisseaux sanguins et de la compression des nerfs, des dysfonctionnements au niveau des organes, des saignements et des douleurs peuvent survenir.

Comment reconnaître l'oncologie par les symptômes:

ulcères cutanés qui ne guérissent pas longtemps;

écoulement ou saignement inhabituel;

l'apparition de gonflement ou de phoques sur le corps;

Engagé dans l’influence des parasites dans le cancer pendant de nombreuses années. Je peux dire avec confiance que l'oncologie est une conséquence de l'infection parasitaire. Les parasites vous dévorent littéralement de l'intérieur, empoisonnant le corps. Ils se multiplient et défèquent à l'intérieur du corps humain, tout en se nourrissant de chair humaine.

L'erreur principale - traîner! Plus tôt vous commencerez à éliminer les parasites, mieux ce sera. Si nous parlons de drogue, alors tout est problématique. Il n’existe aujourd’hui qu’un seul complexe antiparasite réellement efficace: Gelmline. Il détruit et élimine du corps tous les parasites connus - du cerveau et du cœur au foie et aux intestins. Aucun des médicaments existants n'est capable de cela.

Dans le cadre du programme fédéral, chaque résident de la Fédération de Russie et de la CEI peut commander Gelmiline à un prix préférentiel de 1 rouble lorsqu’il soumet une demande jusqu’au (inclus).

difficulté à avaler ou indigestion;

changer la forme, la couleur ou la taille d'une taupe ou d'une verrue;

toux prolongée ou enrouement;

maux de tête réguliers;

perte inexpliquée d'appétit et de poids;

douleur osseuse persistante;

fatigue, détérioration de l'état général;

augmentation de la température corporelle;

vertiges déraisonnables, transpiration, faiblesse;

maladies infectieuses fréquentes;

gonflement des ganglions lymphatiques dans l'aine ou les zones axillaires du cou;

picotements lors de la déglutition, difficulté à avaler;

sensation de lourdeur dans l'estomac;

douleur ou malaise à la poitrine, crachats de crachats contenant des traînées de sang;

resserrement marqué des champs visuels et sa netteté.

Ceux qui ont découvert au moins l'un des symptômes ci-dessus en eux-mêmes, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin pour un examen d'oncologie. Indépendamment de l'apparition des symptômes, les personnes atteintes d'une maladie chronique sont également à risque.

© Olga Vasilyeva pour astromeridian.ru

Autres articles connexes:

Comment reconnaître le cancer? Les premiers symptômes et signes

Le cancer peut être guéri dans les premiers stades de la croissance tumorale. À cet égard, la question «Comment reconnaître le cancer au stade initial?» Se pose. Les médecins oncologues distinguent quatre grandes étapes de l’oncologie, sur la base desquelles le pronostic de la maladie est établi.

Comment reconnaître le cancer par étapes?

Tumeur préinvasive, qui est limitée. La pathologie a une taille microscopique. Le taux de survie à ce stade est de 98%.

Le cancer est localisé dans l'organe affecté et il n'y a pas de foyer secondaire de néoplasmes malins. Le pronostic de la maladie est favorable et une guérison complète est possible dans 95% des cas cliniques.

La pathologie s'étend aux couches les plus profondes (tissu musculaire), mais les tissus cancéreux ne s'étendent pas au-delà des limites de l'organe. Les patients ont des métastases individuelles dans les ganglions lymphatiques régionaux. À ce stade, la survie moyenne à cinq ans après la chirurgie est de l'ordre de 70%.

L'oncologie atteint une taille significative et pénètre dans les organes et systèmes voisins. Des foyers multiples de métastases sont diagnostiqués dans les ganglions lymphatiques régionaux. Le pronostic du cancer en général est défavorable, puisque le taux de survie des patients ne dépasse pas 40%.

Un cancer étendu qui inclut les tissus voisins du corps. Le développement de la maladie est accompagné de multiples métastases dans des organes et des systèmes distants.

Comment reconnaître l'oncologie: symptômes et premiers signes

Manifestations du cancer. dépendent principalement de la localisation du processus pathologique. Oncologie suspectée peut être due à des symptômes somatiques.

  1. Perte de poids significative sans raison apparente.
  2. Malaise général, fatigue et diminution des performances.
  3. Élévation persistante de la température jusqu’à 37-37,5 ° C
  4. Attaques douloureuses qui ne sont pas soulagées par les analgésiques traditionnels.

Les signes ci-dessus indiquent uniquement l’existence possible d’une tumeur. Pour clarifier le type de lésions cancéreuses, il existe des symptômes spécifiques.

Comment reconnaître le cancer du poumon?

Afin de reconnaître le cancer du poumon, nous devons d’abord comprendre que les phases initiales du processus malin du système respiratoire sont généralement asymptomatiques, ce qui entraîne un traitement tardif des patients. En conséquence, la majorité des cas cliniques de cancer du poumon sont diagnostiqués aux troisième et quatrième stades de l'oncologie.

Les manifestations spécifiques de la maladie comprennent:

  1. Épisodes chroniques de toux sèche sans infection concomitante dans les bronches et les poumons.
  2. Dyspnée progressive, observée même au repos.
  3. Douleur de nature diffuse dans la poitrine.
  4. La présence de traînées de sang dans les expectorations, ce qui indique une atteinte des capillaires et des vaisseaux sanguins du système circulatoire.

Cancer du sein - comment reconnaître?

Un diagnostic opportun de l'oncologie de la glande mammaire permet d'atteindre 80% du taux de survie après cancer. L'autodiagnostic joue un rôle important dans la détermination de la maladie. Il s'agit du fait que chaque femme doit inspecter régulièrement ses glandes mammaires afin de détecter une lésion de phoque, nodulaire ou ulcéreuse.

Comment reconnaître le cancer du sein:

  1. Changements noueux dans la poitrine. La consolidation dans la glande mammaire est considérée comme la plus ancienne manifestation de l’oncologie, qui peut être déterminée de manière indépendante. La présence d'une telle lésion est un prétexte direct pour consulter un spécialiste du sein.
  2. Le choix de masses claires, purulentes ou sanguines parmi les canaux de la glande. En règle générale, la formation d'exsudat pathologique n'est pas liée à la fréquence du cycle menstruel.
  3. Changer la forme et la taille de la poitrine. Ce symptôme se trouve dans les derniers stades de la maladie. La peau dans le développement d'une tumeur maligne subit également des modifications sous forme de rougissement ou d'assombrissement. Dans certains cas cliniques, une succion du mamelon peut survenir.
  4. La formation d'ulcères autour de l'aréole. Aux dernières étapes de la maladie, des lésions ulcéreuses se forment dans la région des canaux excréteurs de la glande mammaire, lesquelles peuvent parfois saigner.
  5. Augmentation des ganglions lymphatiques régionaux. Les cancers du sein sont souvent accompagnés d'un gonflement des ganglions axillaires, qui deviennent également douloureux au toucher.

Comment reconnaître le cancer de la peau?

Des tumeurs malignes de la peau peuvent se développer dans des zones d'épiderme physiologiquement normal, à la place de diverses lésions précancéreuses et dans la zone des taches pigmentaires.

La forme de cancer la plus agressive est le mélanome, qui se développe à partir de nevi et de taches de naissance sous l’influence du rayonnement ultraviolet et de lésions mécaniques de la taupe. Le cancer de la peau se caractérise par la formation de métastases déjà aux stades initiaux. Pour le diagnostic opportun des mélanomes, les médecins recommandent de surveiller de près les changements de forme, de couleur et de présence de taches pigmentaires saignantes.

Des types de cancer tels que les carcinomes basocellulaires et spinocellulaires de la peau se manifestent par la formation d’un petit épaississement de l’épiderme, qui augmente ensuite en taille. La surface d'une telle tumeur maligne acquiert une teinte pourpre et, dans la partie centrale de l'oncologie, une lésion ulcéreuse avec des zones de saignements périodiques peut être détectée.

L'état précancéreux de la peau est caractérisé par la formation d'une zone de croissance limitée des cellules normales de l'épiderme ou d'une zone de kératinisation accrue.

Il est important de savoir:

Quels symptômes aident à détecter le cancer à un stade précoce?

Le cancer est l'un des diagnostics les plus terribles et il n'y a pas de patient qui, ayant reçu un rendez-vous du médecin pour un examen concernant la malignité du processus, resterait calme.

Malheureusement, plus souvent, ceux qui ont déjà un cancer à un stade grave demandent de l'aide, les gens essaient d'ignorer les premiers signes. Si vous consultez un médecin dès les premiers symptômes, un diagnostic précoce vous aidera à identifier le processus oncologique et la tumeur maligne n'aura pas le temps de se métastaser. Le pronostic de récupération dans ces cas est favorable et atteint 90%.

Causes du cancer

Les scientifiques ne peuvent tout simplement pas dire pourquoi certaines personnes contractent le cancer, alors que d'autres non. Parmi les gens ordinaires, il existe des opinions selon lesquelles les parasites causent le cancer et peuvent être infectés.

En effet, les parasites qui habitent le corps, nuisent à la santé, l’immunité diminue et le risque de développement d’un cancer augmente. Les proches s'occupent de parents atteints du cancer et tombent souvent malades eux-mêmes. Mais il ne s'agit pas d'infection - la tendance à l'apparition d'une maladie terrible est héritée.

La survenue de la maladie est également affectée par les facteurs suivants:

  • mauvaises habitudes - fumer;
  • mode de vie - mauvaise nutrition, stress, faible activité physique;
  • lieu de résidence et facteurs environnementaux - augmentation de la dose de rayonnement dans les poumons;
  • opportunités matérielles.

En règle générale, les personnes qui peuvent se permettre un mode de vie sain tombent moins souvent malades.

Signes courants de cancer

Il y a 4 stades de la maladie.

  • I - une tumeur séparée;
  • II - tumeur formée, les ganglions lymphatiques sont touchés, des métastases individuelles primaires y apparaissent;
  • III - les ganglions lymphatiques métastasent complètement, particulièrement étroitement dans la région où se trouve le cancer;
  • IV - la tumeur métastase les tissus environnants, elle peut impliquer n'importe quel organe dans le processus malin.

Au début, le processus malin ne se manifeste presque pas. Cependant, certains signes indiquent qu'un dysfonctionnement survient dans le corps.

Ceux-ci comprennent:

  • l'apparition de température subfebrile;
  • faiblesse et fatigue constante;
  • saignement incompréhensible;
  • changement de couleur et de qualité des taupes;
  • l'apparition de phoques sur ou sous la peau;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids sans raison apparente;
  • douleurs articulaires et musculaires sans effort physique;
  • maux de tête;
  • toute lésion cutanée provoque un processus purulatoire-inflammatoire.

Si plus de 2-3 semaines, certains de ces symptômes sont constamment ressentis, vous devez consulter un médecin.

Les principaux signes d'oncologie dans divers organes

La présence d'une tumeur peut être suspectée en présence des symptômes suivants:

  • Processus oncologiques du cerveau - maux de tête, somnolence inexpliquée.
  • Organes gynécologiques - écoulement muqueux abondant avec inclusions de sang;
  • Comment identifier le cancer intestinal? Ses principaux symptômes sont des sensations désagréables dans l'anus, des coliques, des mictions fréquentes et des saignements du rectum chez la femme peuvent coïncider avec le flux menstruel.
  • Peau - les taupes augmentent, leurs bords deviennent asymétriques, couleur irisée, sur le corps
    la pigmentation apparaît.
  • Comment détecter le cancer du poumon au cours de son développement? Il faut faire attention à la toux sèche en dehors du rhume, les expectorations avec du sang.
  • Estomac - perte de poids, brûlures d'estomac, sensation de surpeuplement.
  • Sein - écoulement des mamelons, présence de phoques.

Ces symptômes ne peuvent pas être qualifiés de signes de cancer, ils peuvent indiquer l'apparition d'autres maladies. Cependant, il est impossible de penser que le cancer peut être détecté à un stade précoce sur la base des symptômes ci-dessus. Jusqu'à ce que le patient passe les tests et que les résultats des examens ne soient pas obtenus, il est impossible de diagnostiquer le processus malin.

Diagnostic des maladies oncologiques

Quels tests doivent être passés pour mettre une analyse précise? Commencez l’examen par des tests généraux (sang et urine).

Est-il possible de détecter un cancer par analyse sanguine - la réponse est un "NON" définitif. Dans le test sanguin, vous pouvez voir des changements dans le corps. La quantité d'hémoglobine diminue, le nombre de leucocytes augmente, la RSE augmente - le taux de sédimentation des érythrocytes. Ces indicateurs changent presque toujours - avec les maladies infectieuses et l'exacerbation de processus chroniques, mais ils indiquent que tout n'est pas bien dans le corps.

De même, les tests d'urine changent.

En outre, en fonction de l'équipement de la clinique, des tests d'échographie, d'immunodiagnostic et de diagnostics de radio-isotopes peuvent être effectués. Quels autres tests faut-il faire pour détecter le cancer?

Actuellement, afin de confirmer le diagnostic, une biopsie et, en outre, une étude histologique sont réalisées. La biopsie est le nom de l'analyse au cours de laquelle le matériel est prélevé.

Par exemple, afin de détecter le cancer de l'estomac, un morceau de membrane muqueuse est obtenu avec FGS ou au sondage; les intestins - lors de l'examen du rectum ou lors d'une coloscopie.

Ensuite, les modifications structurelles du biomatériau sont évaluées par examen microscopique, après traitement spécial. Ce processus de laboratoire s'appelle l'histologie.

Pour détecter le cancer du poumon, nommer une radiographie. Ce type d’oncologie est considéré comme le plus dangereux et donne le taux de mortalité le plus élevé car les symptômes caractéristiques - toux avec sang et douleurs thoraciques - apparaissent déjà au stade III, au début des métastases. Par conséquent, il ne faut pas négliger la fluorographie annuelle - les pannes d'image de l'image peuvent suggérer que tout n'est pas en ordre avec la santé, et le processus oncologique peut être «pris» à un stade précoce.

Comment détecter le cancer du cerveau? Après un examen général et les résultats des analyses, le patient est envoyé à l'oculiste pour examiner le fond d'œil. Si la clinique présente des modifications, une résonance magnétique ou une tomodensitométrie est prescrite. Dans certains cas, un agent de contraste est injecté dans la circulation sanguine.

Le scanner et l'IRM montrent avec précision la présence ou l'absence d'une tumeur, mais cette procédure
il est économiquement coûteux et son paiement n’est pas inclus dans l’assurance sociale; les patients y ont donc droit en dernier. Si vous soupçonnez qu'un terrible diagnostic de cancer ne se confirme que dans 40% des cas, ils révèlent des problèmes de santé dont la solution ne peut être différée «à plus tard».

De nombreux patients, après avoir reçu confirmation - le processus est malin - paniquent et abandonnent à l'avenir.

Le stress constant et l'attente de la mort sont un chemin direct vers la mort.

La détection de la maladie à un stade précoce avec un niveau élevé de développement de la médecine moderne et du traitement provoque le recul de la maladie si le patient ne croise pas les bras.

Sources: http://www.astromeridian.ru/medicina/opred_onkologiju.html, http://orake.info/kak-raspoznat-rak-pervye-simptomy-i-priznaki/, http://mjusli.ru/krasota_i_zdorove / jeto_polezno / simptomy-raka

Tirer des conclusions

Enfin, nous voulons ajouter que très peu de personnes savent que, selon les données officielles des structures médicales internationales, les parasites qui vivent dans le corps humain sont la principale cause des maladies oncologiques.

Nous avons mené une enquête, étudié plusieurs matériaux et surtout testé dans la pratique les effets des parasites sur le cancer.

Il s'est avéré que 98% des sujets souffrant d'oncologie sont infectés par des parasites.

De plus, ce ne sont pas tous des casques à cassette connus, mais des micro-organismes et des bactéries qui entraînent des tumeurs, se propageant dans le sang à travers le corps.

Nous voulons immédiatement vous avertir qu'il n'est pas nécessaire de vous rendre dans une pharmacie pour acheter des médicaments coûteux, qui, selon les pharmaciens, corroderont tous les parasites. La plupart des médicaments sont extrêmement inefficaces et causent de graves dommages à l'organisme.

Que faire? Pour commencer, nous vous conseillons de lire l'article avec le principal parasitologue oncologique du pays. Cet article révèle une méthode par laquelle vous pouvez nettoyer votre corps des parasites en seulement 1 rouble, sans dommage pour le corps. Lire l'article >>>

Comment reconnaître le cancer à un stade précoce

La ruse du cancer est que la douleur n'apparaît que plus tard. Existe-t-il des signes «précoces» pouvant commencer le traitement à temps et sauver des vies?

Symptômes généraux et locaux

Détecter le cancer à un stade précoce, jusqu’à ce qu’il ait laissé des tentacules de métastases dans tout le corps, est la garantie d’un pronostic positif pendant le traitement. Chaque année, un demi-million de personnes environ sont diagnostiquées dans le pays, dont la moitié sont en train de mourir.

Ce sont ceux qui se sont tournés vers le médecin trop tard.

95% des patients présentant une tumeur détectée au premier ou au deuxième stade sont guéris avec succès.

Quelle que soit la partie du corps où se trouve la tumeur maligne, elle se manifeste par les symptômes suivants:

  • perte d'appétit et une forte diminution de poids;
  • transpiration accrue;
  • l'anémie;
  • immunité réduite;

Des symptômes plus spécifiques dépendent de la localisation de la tumeur maligne.

Cancer du poumon

Le leader des maladies oncologiques - le cancer du poumon - est difficile à distinguer des autres pathologies du système respiratoire puisque les premières étapes surviennent:

Pour cette raison, les patients sont souvent traités pour une autre pathologie.

Cancer du sein

Au début, il n’ya tout simplement aucun signe évident de la maladie, même en cas de palpation de soi. Néanmoins, une jeune femme devrait fournir un auto-examen mensuel du sein, qui comprend:

  • examen externe de la peau pour détecter la présence d'œdème, de rougeurs et de changements structurels;
  • sentir toute la surface du sein depuis la région axillaire et la partie externe supérieure en position debout ou couchée;

Il est recommandé d'effectuer les manipulations en même temps après la menstruation.

Les signes de cancer peuvent être les plus légers phoques, enflures et déformations, cheyshuyki et blessures au mamelon et à l'aréole.

Pour les femmes âgées de 39 ans, une telle inspection ne suffit pas. Pour détecter le cancer à temps, vous devez être examiné.

Cancer des organes génitaux masculins

L'autotest est recommandé chez les hommes, mais également chez les jeunes, car le cancer des testicules survient le plus souvent entre 25 et 35 ans. A risque, les sujets présentant une pathologie rare ont été observés chez des parents.

Lors de la palpation suspicion devrait provoquer un gonflement et des phoques, même la taille d'un pois, la différence de taille. Au fil du temps, il y a une douleur douloureuse et une sensation de lourdeur dans les testicules.

Le cancer de la prostate est un orage d'hommes qui se développe avec l'âge. C'est dangereux car cela passe inaperçu au tout début. Quelqu'un a des envies fréquentes d'aller aux toilettes, des douleurs au périnée, du sang dans les urines, bien que les premiers symptômes puissent ne pas l'être.

Cancer du larynx

Dans 95% des cas de pathologie, les hommes deviennent également des patients. À un stade précoce, la maladie provoque un enrouement et une modification du ton de la voix, mais uniquement si les cordes vocales sont touchées. Le cancer vestibulaire du larynx passe inaperçu jusqu'à ce que la tumeur produise la sensation de la présence d'un corps étranger, gêne la déglutition et la respiration.

Cancer des organes digestifs

Identifier le cancer intestinal seul au premier stade de développement ne réussira pas. Habituellement, il est retrouvé par hasard - déjà dans les dernières étapes du rendez-vous chez le médecin. Par conséquent, vous devez être vigilant si les symptômes suivants sont observés pendant une longue période:

  • augmentation de la formation de gaz;
  • sensation de débordement intestinal;
  • alternance de constipation et de diarrhée;
  • inconfort pendant les selles, faux désirs;
  • sang dans les selles.

Mais c’est la difficulté du diagnostic: des symptômes similaires sont caractéristiques des hémorroïdes, de la paraproctite et d’autres maladies.

Le cancer de l'estomac se dégage par manque d'appétit et de fièvre.

La sensation de lourdeur et de douleur survient beaucoup plus tard.

Dans le cancer du foie, des symptômes communs apparaissent:

  • lourdeur dans l'hypochondre droit;
  • une augmentation de l'abdomen.

Dans le tissu glandulaire, la tumeur se développe instantanément. Un mois après sa formation, il peut être palpé à la palpation.

Cancer des organes génitaux féminins

Ceux-ci incluent les tumeurs de l'ovaire, du vagin, du col de l'utérus et du corps de l'utérus.

Quel que soit le siège des organes génitaux de la femme, une tumeur maligne apparaît, à un stade précoce, la femme ne soupçonne même pas qu'une tumeur apparaît en elle.

Avec le développement de la maladie, des caillots sanguins apparaissent dans les sécrétions féminines.

Dans le cancer de l'ovaire - troubles menstruels et mictions fréquentes.

Cancer de la peau

La maladie peut être diagnostiquée visuellement même à un stade précoce. Les signes du cancer de la peau sont:

  • ulcères non cicatrisants;
  • nodules croustillants;
  • taches de naissance avec des bords asymétriques et une surface rugueuse;

Les défauts externes peuvent se produire n'importe où, même sur la membrane muqueuse.

Cancer du cerveau

La symptomatologie dépend directement de la région du cerveau où le phoque est apparu et de sa taille:

  1. Gros gonflement. L'augmentation de la pression intracrânienne provoque des nausées et des vomissements, des vertiges.
  2. Dans le lobe frontal. Faiblesse et perte d'odorat apparaissent.
  3. Lobe temporal. Il se manifeste par des oublis et des troubles de la parole.

Même une tumeur bénigne est dangereuse pour le cerveau.

Cancer des os

Presque immédiatement avec l'apparition de la maladie, une douleur sourde et sourde apparaît près de l'articulation. Au fil du temps, cela devient plus intense, il y a un gonflement et une rougeur. Le plus souvent, différents types de cancer des os surviennent sur les jambes, le bassin et la poitrine, moins souvent sur la tête, y compris la mâchoire.

Que faut-il tester?

Étant donné que le cancer évolue discrètement aux stades initiaux, des examens et des tests préventifs réguliers sont recommandés. Sur le développement de tout type de cancer dans le corps dira un test sanguin.

Pour confirmer le diagnostic, des études plus locales sont prescrites.

A Propos De Nous

Le cancer du poumon est une tumeur de mauvaise qualité qui prend naissance dans les poumons, les muqueuses des bronches. La division des cellules cancéreuses se déroule très rapidement, ce qui entraîne une augmentation rapide du nombre de tumeurs.