Symptômes du cancer des os: apprendre à reconnaître la maladie?

Une maladie oncologique touchant les structures osseuses est insidieuse par nature, car elle est masquée au début par une douleur telle que la chondrose, l’arthrite, la fatigue, sans trop de souci. Seul un diagnostic précoce du cancer des os permet de guérir avec succès, même sans intervention chirurgicale importante.

Cancer des os: Causes

La cause exacte qui sert de point de départ principal à l'apparition d'un type particulier de cancer des os ne peut pas être clairement identifiée.

Cependant, les médecins possèdent une liste de facteurs de risque possibles, dont la présence devrait inciter une personne à écouter attentivement son corps.

Facteurs prédisposants:

  • des blessures
  • inflammation chronique des os (maladie de Paget)
  • changements génétiques
  • fortes doses de rayonnement ionisant négatif
  • contact prolongé avec des produits chimiques cancérogènes
  • la présence d'une hernie ombilicale dans la petite enfance
  • greffe de moelle osseuse
  • l'apparition de rétinoblastome malin de la rétine chez les enfants

Les statistiques indiquent que les hommes tombent plus souvent malades que les femmes et que les origines ethniques jouent également un rôle (les Européens sont plus à risque que les Afro-Américains).

Les médecins identifient une adolescence dangereuse, pour laquelle il existe une forte probabilité d'apparition de l'un des types de cancer des os, l'ostéosarcome, en particulier chez les garçons.

La localisation de la maladie est possible n'importe où, mais se manifeste plus souvent dans les os tubulaires (tibiaux, fémoraux, huméraux).

Il existe plusieurs types de cancer primitif des os, en fonction de l'origine:

  • chondrosarcome - se développe à partir des cellules du tissu cartilagineux élastique
  • fibrosarcome - à partir de cellules de tissu conjonctif fibreux
  • angiome, tumeur d'Ewing, lymphome - à partir de cellules de la moelle osseuse
  • Sarcome parostatique ou ostéogène, ostéoblastome - à partir de cellules osseuses

L’histoire de la maladie connaît des cas d’apparition d’un cancer des os chez des personnes ne présentant aucun des facteurs connus de la science et, à l’inverse, la présence de plusieurs raisons ne signifie pas un pronostic oncologique obligatoire dans l’avenir.

La connaissance de ces redoutables précurseurs d'une maladie grave aidera à ne pas rater ses premiers signes.

Symptômes du cancer des os

La formation osseuse maligne en train d'apparaître signale immédiatement la douleur. Comme ils ne sont pas forts au début et qu’ils ne sont pratiquement pas localisés à un endroit particulier, la personne n’y prête pas beaucoup d’attention.

Et seulement avec le temps, lorsque les accès de douleur croissants deviennent presque constants, ne disparaissant pas après un repos ou une prise d'analgésiques, une visite chez le médecin devrait être envisagée.

Progressivement, un gonflement tactile palpable des tissus mous adjacents à la tumeur se développe sur le site de l'épidémie.

Une telle pression est douloureuse au toucher, parfois elle augmente, modifie la couleur et le motif de la peau, la rendant pâle avec les veines bleues.

Dans certains cas, le processus tumoral commence à se développer à l'intérieur du tissu et n'est pas détecté visuellement. Si la destruction des os commence près des articulations, il y aura très vite une gêne lors du mouvement, de la flexion et de l'extension.

Les signes indirects de l'apparition du cancer, ainsi que de la douleur, sont certains symptômes du cancer des os.

Signes de cancer des os:

  • perte de poids
  • essoufflement
  • anémie
  • handicap
  • fracture osseuse avec charges mineures
  • fatigue chronique
  • fièvre
  • nausée
  • transpiration abondante, surtout la nuit

Un médecin expérimenté, comparant le tableau clinique et symptomatique, dirigera le patient vers un examen radiologique.

Si des tumeurs suspectes sont détectées, une biopsie sera prescrite et il est recommandé de subir un examen IRM détaillé de la région du patient et de son examen. En outre, des tests peuvent être effectués pour déterminer la présence de parathormone et tous les tests nécessaires, sur la base desquels le diagnostic sera établi.

On ne peut ignorer l’apparition de symptômes manifestes et indirects, car ils peuvent signaler non seulement la fatigue ou la dépression, mais aussi des indicateurs d’une menace très grave pour la santé et même la vie.

Traitement du cancer des os

Comme pour toute autre maladie oncologique, en cas de cancer des os, un résultat positif est possible avec un diagnostic précoce de sa présence et la détermination de son emplacement exact.

La méthode de traitement a plusieurs domaines de thérapie:

  • chirurgical
  • produit chimique
  • rayon

Lors de la sélection d'un complexe médical, les caractéristiques de l'oncologie osseuse sont prises en compte. La radiation ou la radiation vise la destruction des cellules d'une tumeur maligne et sa réduction.

Il peut s'agir d'une exposition provenant d'une source externe ou d'un stockage interne de matières radioactives à proximité immédiate de la source de la maladie.

Les néoplasmes tels que l'ostéosarcome et le sarcome d'Ewing sont moins sensibles à la radiothérapie et commencent rapidement à donner des métastases. C'est pourquoi une chimiothérapie prédominante réduit efficacement la population de cellules cancéreuses et la tumeur.

Une session de répétition est également attribuée après l'opération. La clé est la nomination de médicaments sous diverses formes: injections, comprimés, l'introduction à l'aide d'un cathéter. Ils sont transportés par la circulation sanguine à travers le corps, atteignant la zone touchée.

Ceux-ci peuvent inclure les médicaments suivants:

  • Méthotrexate
  • Leucovorin
  • Doxorubicine (Adriamycine)
  • Ifosfamide (Ifos)
  • Vincristine (Oncovin)
  • Cisplatine
  • Étoposide
  • Carboplatine
  • Cyclophosphamide (Cytoxan)

Le plus souvent, un rendez-vous est rendu complexe, par exemple, la Doxorubicine et le Cisplatine (Etoposide et Ifosfamide ou Doxorubicine et Ifosfamide) sont administrés simultanément.

La chimiothérapie, étant une intervention médicale grave dans le corps, ne se passe pratiquement pas sans effets secondaires, tels que l'apparition d'ulcères aux muqueuses, la perte d'appétit et la calvitie, mais ils sont temporaires sous contrôle médical.

Des dommages aux cellules cérébrales des os responsables de la formation du sang sont possibles, ce qui entraîne des irrégularités dans la composition et une diminution du nombre de cellules sanguines, augmentant ainsi le risque d'infections.

Sauver la zone touchée sans intervention chirurgicale n’est possible qu’à un stade précoce, jusqu’à ce que la métastase ait disparu et que les symptômes du cancer des os sont déjà très prononcés. Dans d'autres cas, il n'y a pas d'autre choix, car seule une amputation urgente de la zone touchée peut sauver une personne.

Si possible, la chirurgie est appliquée avec parcimonie, c'est-à-dire que le pied n'est pas complètement retiré, mais seulement une partie de l'os, qui est ensuite restauré par implantation.

Toutes les techniques médicales ont été testées avec succès et utilisées dans des centres médicaux spécialisés.

Prévention

L'ensemble des mesures préventives vise à niveler certains facteurs externes défavorables. Il comprend plusieurs directions.

Alimentation saine

L'utilisation de fruits et de légumes aide à protéger les cellules contre les dommages, en raison des antioxydants contenus dans la composition, qui aident le corps à éliminer les excès de radicaux libres.

Carottes, choux, oignons, ail, tomates particulièrement utiles. Les fruits doivent être préférés à la grenade, aux agrumes et aux raisins. Utilisez souvent des baies (y compris des fraises congelées), des framboises, des bleuets et des canneberges. Les produits contenant du calcium sont nécessaires.

Activité motrice

Activité active et dynamique, les exercices physiques saturent les cellules en oxygène, augmentent leur résistance aux influences négatives.

Émotions

Une attitude interne positive contribue à améliorer la santé et augmente les défenses de l'organisme.

Équilibre de l'eau

Il est nécessaire de consommer une quantité suffisante d'eau par jour, puis il y aura une purification intensive et l'élimination des toxines.

La principale mesure préventive consiste à faire appel au médecin, même en cas de signes mineurs de maladie grave.

À partir de la vidéo proposée, découvrez quels produits sont bons pour les os.

Le cancer des os est une maladie complexe et peut ne pas causer d'inquiétude pendant une longue période. Vous ne pouvez pas compter sur le cas, car seul un diagnostic précoce et un traitement rapide donneront un résultat positif.

Cancer des os: symptômes et signes, traitement

Les os du squelette - il s’agit d’une sorte de structure porteuse, de cadre, de squelette du corps humain. Mais même ce système apparemment durable peut subir une malignité et devenir un refuge pour les tumeurs malignes, qui peuvent se développer indépendamment et devenir le résultat de la renaissance de tumeurs bénignes.

Types de cancer des os

  • Ostéosarcome. Il s’agit de la forme de cancer des os la plus répandue, qui est surtout chez les jeunes patients âgés de 10 à 30 ans. L'ostéosarcome provient directement de cellules osseuses;
  • Chondrosarcome. Il s'agit du cancer du cartilage, le deuxième cancer des os en importance parmi tous les types de cancer. Il peut se développer partout où il y a du tissu cartilagineux;
  • Endothéliome diffus ou sarcome d'Ewing. Il peut se développer n'importe où, pas seulement dans les os. Le plus souvent, le lieu de sa luxation est le bassin, les côtes, les omoplates et les os des membres;
  • Histiocytome fibreux malin. Il se développe plus souvent dans les tissus mous (muscles, tissu adipeux, ligaments, tendons) que dans les os. Si cette tumeur affecte les os, le plus souvent, ce sont les os des membres;
  • Fibrosarcome. Il est également plus caractéristique des tissus mous, mais on le trouve également dans les os des membres et des mâchoires;
  • Tumeur à cellules géantes. Il a des formes bénignes et malignes. Le plus souvent, il affecte les os des jambes (en particulier les genoux) et les mains. On le trouve chez les jeunes et les personnes d'âge moyen. N'a pas tendance à métastaser, mais revient souvent, apparaissant au même endroit.

Principaux facteurs de risque, causes du cancer des os

  • Maladies héréditaires. Il peut s’agir du syndrome de Lee-Fraumeni, du syndrome de Rotmund-Thomson ou du rétinoblastome causé par le gène RB1, qui augmente le risque, notamment: et cancer des os;
  • La maladie de Paget, qui est considérée comme une affection précancéreuse et qui provoque une croissance pathologique du tissu osseux chez les personnes de plus de 50 ans;
  • Exposition à de fortes doses de rayonnements ionisants. Soit dit en passant, les rayonnements non ionisants (rayonnements micro-ondes, champs électromagnétiques de lignes à haute tension, téléphones portables et appareils ménagers) n'augmentent en aucune façon le risque de cancer;
  • Greffe de moelle osseuse;
  • Lésions mécaniques des os. De nombreux patients atteints d'un cancer des os ont par la suite rappelé l'impact traumatique antérieur sur la région de l'os où la tumeur s'était installée.

Les causes exactes du cancer des os sont-elles connues? Malheureusement non. Cependant, les scientifiques sont en recherche continue et ont déjà fait des progrès significatifs pour comprendre comment certains changements dans l'ADN peuvent déclencher le processus d'alimentation des cellules. Dans la plupart des cas, le cancer des os n'est pas causé par des mutations héréditaires de l'ADN, mais a été acquis au cours du cycle de vie, y compris et sous l'influence des facteurs ci-dessus.

Symptômes et manifestations du cancer des os

Nous énumérons les principaux signes de cancer des os.

  1. La douleur La douleur dans l'os affecté est la plainte la plus courante des patients atteints d'un cancer des os. Au début, la douleur n'est pas toujours présente. En règle générale, la situation s'aggrave pendant la nuit ou lors d'un stress osseux (marcher ou courir). À mesure que la tumeur se développe, la douleur devient permanente et une boiterie peut se développer.
  2. Zone touchée enflée.
  3. Les fractures Le cancer affaiblit l'os dans lequel il se développe. Les patients atteints d'un cancer des os décrivent leurs sentiments comme une douleur vive et aiguë dans un membre douloureux depuis plusieurs mois.
  4. Autres symptômes Le cancer entraîne souvent une perte de poids et de la fatigue. Si la tumeur a pénétré dans d'autres zones du corps, par exemple dans les poumons, différents troubles respiratoires sont possibles.

Diagnostic du cancer des os

  • tomographie par ordinateur;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • ostéoscintigraphie par radionucléides;
  • tomographie par émission de positrons.

Stades du cancer des os

La stadification du cancer est un processus important, donnant au médecin des informations sur l'étendue de la propagation de la tumeur dans le corps. Le pronostic de l'issue du traitement du cancer des os dépend en grande partie du stade de la maladie établi à la suite de mesures de diagnostic.

Stade I: la tumeur à ce stade présente un degré de malignité faible et ne s'étend pas au-delà des os. Au stade IA, la tumeur ne dépasse pas 8 cm, au stade IB, elle dépasse cette taille ou est localisée dans plus d'une zone de l'os.

Stade II: la tumeur ne s'étend toujours pas au-delà des os, mais devient plus maligne (les cellules perdent leur différenciation).

Stade III: Une tumeur apparaît dans plus d'une zone de l'os. Les cellules tumorales sont dédifférenciées.

Stade IV: la tumeur s'étend au-delà des os. En premier lieu, il s’agit généralement de poumons, puis de ganglions lymphatiques régionaux et d’organes distants autres que les poumons.

Survie au cancer des os

En oncologie, on utilise généralement un taux de survie à 5 ans, c'est-à-dire le pourcentage de patients qui vivent 5 ans ou plus à partir du moment du diagnostic est calculé. Naturellement, beaucoup d’entre eux vivent bien plus de 5 ans. Pour le cancer des os, ce chiffre est en moyenne de 70% (enfants et adultes). Les patients adultes souffrent généralement de chondrosarcome, pour lequel la survie à 5 ans est de 80%.

Traitement du cancer des os

Intervention chirurgicale

Ce traitement est essentiel pour la plupart des types de cancer des os. Simultanément à la chirurgie, une biopsie est généralement prise. Idéalement, le même chirurgien devrait suivre la même procédure. Il est difficile de diminuer l’importance de la biopsie: un site de biopsie mal choisi peut entraîner de nouveaux problèmes lors de la chirurgie et même une amputation du membre.

Intervention chirurgicale - le principal moyen de traiter le cancer des os L'objectif principal de la chirurgie est d'éliminer toute la tumeur. Si même un petit nombre de cellules cancéreuses restent dans le corps, elles peuvent donner lieu à une nouvelle tumeur. Par conséquent, il est nécessaire d’enlever une partie des tissus sains voisins. Ce processus s'appelle l'excision large (excision large). Après cette procédure, le pathologiste examine le tissu retiré au microscope afin de détecter les cellules cancéreuses à la périphérie. S'ils sont absents, ce phénomène est appelé «bords négatifs» (bords histologiquement nettes après résection tumorale). La situation opposée - «bords positifs» - signifie que toutes les cellules cancéreuses n'ont pas été éliminées.

Si nous parlons de dommages aux os des membres, les conditions sont parfois telles qu’une excision large nécessite l’ablation complète du membre, c.-à-d. amputation Mais, dans la plupart des cas, les opérations sont effectuées avec préservation du membre. Lors de la planification d'un processus de traitement, il est très important de peser tous les avantages et inconvénients potentiels afin de choisir la méthode d'intervention chirurgicale. Pour de nombreuses personnes, pour des raisons évidentes, la chirurgie avec préservation du membre semble plus acceptable que l’amputation. Cependant, il est techniquement beaucoup plus complexe et comporte des risques de complications postopératoires.

Dans le cancer des os du bassin, lorsque cela est possible, une excision large est également utilisée. Si nécessaire, des greffes osseuses peuvent être utilisées pour restaurer le tissu osseux.

Pour les tumeurs de la mâchoire inférieure, son enlèvement complet est parfois nécessaire, suivi de la transplantation d'os prélevés dans d'autres parties du corps.

Pour les tumeurs de la colonne vertébrale et du crâne, une excision large n'est pas appropriée. Dans ce cas, utilisez des méthodes telles que le curetage, la cryochirurgie et la radiothérapie. Le curetage est le curetage de la tumeur de l'os sans retirer la zone touchée. À la fin de la procédure, une cavité reste dans l'os. Dans certains cas, une fois que la majorité de la tumeur a été retirée, la cryochirurgie et la radiothérapie sont utilisées pour nettoyer le tissu osseux adjacent des cellules cancéreuses. La procédure de cryochirurgie consiste donc à introduire dans la cavité laissée par la tumeur, de l'azote liquide, puis à congeler des cellules tumorales. Par la suite, cette cavité est remplie de ciment osseux (polyméthacrylate de méthyle).

Radiothérapie

Le cancer des os est très résistant aux effets des radiations; par conséquent, sa destruction nécessite des doses suffisamment élevées, ce qui entraîne de nombreux dommages pour les terminaisons nerveuses proches. C'est pourquoi ce type de traitement du cancer des os n'est pas le principal (sauf peut-être le sarcome d'Ewing). En outre, la radiothérapie peut être utilisée pour les variantes inopérables du cancer des os. Un autre domaine d’activité de la radiothérapie est la destruction des cellules cancéreuses restant dans le corps après une intervention chirurgicale («bords positifs»).

Radiothérapie pour le cancer des os L'option la plus avancée pour la radiothérapie à distance externe (lorsque la source de rayonnement se trouve en dehors du corps) est la radiothérapie à modulation d'intensité (IMRT). Cette méthode implique une simulation informatique de la projection des rayons émis sous la forme d'une tumeur avec la possibilité d'ajuster la puissance de rayonnement. La tumeur est exposée à des rayons multidirectionnels (ceci afin de réduire la dose de rayonnement traversant une section de tissu sain).

Une autre méthode innovante de radiothérapie est la radiothérapie proton. Les protons sont des particules chargées positivement qui constituent un atome. Ils ne nuisent pratiquement pas aux tissus sains, mais font un bon travail en détruisant les cellules cancéreuses en fin de parcours. Cela permet une forte dose de rayonnement avec un minimum d'effets secondaires. Cependant, il convient de noter que cette méthode est très exigeante en termes d'équipement nécessaire et qu'elle n'est pas encore utilisée dans les centres médicaux moyens.

Chimiothérapie

Les médicaments suivants sont couramment utilisés en chimiothérapie pour le cancer des os:

  • La doxorubicine;
  • La cisplastine;
  • Carboplatine;
  • L'étoposide;
  • Ifosfamide;
  • Cyclophosphamide;
  • Méthotrexate;
  • Vincristine.

En règle générale, on n'utilise pas un seul médicament, mais une combinaison de 2-3. La combinaison la plus courante en chimiothérapie est la cisplastine + doxorubicine.

Parmi les effets secondaires de la chimiothérapie, il convient de mentionner les nausées et les vomissements, la perte d’appétit, la stomatite, l’alopécie.

Thérapie ciblée

Alors que les scientifiques prenaient de plus en plus conscience des changements moléculaires et génétiques dans les cellules responsables de leur dégénérescence cancéreuse, ils ont été en mesure de créer de nouveaux médicaments spécifiquement «sous» ces changements. Ces médicaments (appelés «ciblés», du mot anglais «cible» - cible) agissent de manière complètement différente des agents chimiothérapeutiques traditionnels, entraînés par une série d'effets secondaires indésirables, car ils agissent exclusivement sur les cellules cancéreuses. Les médicaments ciblés se sont révélés extrêmement efficaces pour le chordome et d'autres types de cancer des os dans lesquels la chimiothérapie est impuissante.

Qu'est-ce qui se passe après le traitement du cancer des os

Les patients qui ont la chance de se débarrasser complètement du cancer connaissent toutefois un stress émotionnel sévère proche de la phobie. Ces expériences sont causées par la peur du retour du cancer. Il faut un certain temps pour que l'état psychoémotionnel du patient revienne à la normale.

Pour les autres patients dont le cancer était résistant au traitement, la vie devient une lutte constante. Ils suivent régulièrement une chimiothérapie, une radiothérapie ou un autre traitement pour contrôler le cancer.

Diagnostic du cancer des os

L'oncologie osseuse est accompagnée de symptômes non spécifiques, similaires aux signes d'un grand nombre d'autres maladies. C’est pourquoi, selon de grands oncologues, dans le cas du cancer des os chez l’homme, le diagnostic pose certaines difficultés. Mais l'identification de la pathologie est nécessaire car, avec le diagnostic correct, il est possible de mener un traitement adéquat.

Plaintes des patients et prise d'histoire

La nature de l'examen chez tous les patients cancéreux sans exception doit être cohérente et strictement systématisée. Les plaintes d’une personne sur la base desquelles l’anamnèse est recueillie sont d’une importance fondamentale. La tâche principale d'un spécialiste est d'identifier tous les détails, même les plus insignifiants. Un diagnostic présomptif de cancer des os peut être posé par un spécialiste dans le cas où la collecte d'informations sur l'anamnèse révèle des manifestations négatives telles que:

  • l'apparition d'une douleur persistante dans l'un des départements du système musculo-squelettique, qui n'est pas apaisée même au repos;
  • fractures osseuses déraisonnables;
  • diminution non motivée de la capacité de travail, somnolence et fatigue inexplicables, apparaissant dans le mode de vie habituel;
  • perte d'intérêt pour la réalité environnante;
  • l'apparition soudaine d'aversion pour certaines odeurs ou n'importe quel aliment;
  • perte d'appétit, ainsi que le manque de satisfaction de la nourriture;
  • rien de plus qu'une perte de poids inexplicable;
  • changement dans la voix et la toux de caractère.

Diagnostic des tumeurs osseuses

Ces symptômes du cancer des os sont liés à une histoire claire, car ils sont toujours présents. Les plaintes du patient sur leur apparence inattendue permettent à un spécialiste expérimenté de suspecter le développement d'un processus oncologique dans les tissus osseux. Mais pour que l'image de la maladie apparaisse plus complètement, le spécialiste doit également prendre en compte l'histoire oubliée et perdue.

Dans le premier cas, nous parlons d'informations supplémentaires que le patient peut donner en réponse aux questions du médecin sur la maladie détectée. Dans le second cas, les données nécessaires au médecin sont extraites de la documentation médicale ou de sa carte de consultation externe détenues par la personne.

Examens physiques

L'étape suivante du diagnostic est un examen externe du site de la lésion et de sa palpation. L'examen physique du patient commence par la zone touchée et la zone de germination possible des métastases. Un tel diagnostic de cancer des os à un stade précoce du processus de malignité donne souvent un minimum d'informations objectives, car il n'y a pas encore de changements externes évidents. Dans d'autres cas, le médecin traitant a la possibilité de s'identifier à l'aide d'une inspection et d'une palpation des signes extérieurs suivants:

  • douleur intense qui se produit lorsque vous appuyez sur l'endroit affecté;
  • altération de la mobilité de l'articulation proche;
  • changer dans l'apparence de la peau.

Les informations qu'un spécialiste peut obtenir lors de la palpation peuvent fournir des informations très précieuses sur la mobilité de la tumeur, sa consistance, sa taille et son emplacement. En outre, grâce à cette méthode de recherche, il est possible d'identifier la relation entre le néoplasme osseux et ses structures environnantes. On peut dire que le développement d'une tumeur maligne du système musculo-squelettique est plus solide que pendant le processus d'inflammation, de gonflement qui, de plus, a une surface bosselée.

Tests de laboratoire

Après un diagnostic présomptif de cancer des os, pour lequel l'oncologue a indiqué des symptômes non spécifiques, un diagnostic plus approfondi est établi, à commencer par des analyses de sang et d'urine.

C'est important! Comment identifier le cancer des os avec des tests de laboratoire? En premier lieu - l'étude des paramètres sanguins. L'analyse biochimique du cancer du sang dans le sang montrera une concentration élevée de calcium et d'acides sialiques, ainsi que de phosphatase alcaline et de faibles taux de protéines dans le plasma.

Dans les processus malins, le taux d'hémoglobine ainsi que le taux de fer dans le sang périphérique diminuent généralement. La vitesse de sédimentation des érythrocytes augmente. Les autres signes caractéristiques du cancer sont la leucocytose, la leucopénie et la cytopénie. Il existe de tels changements pour plusieurs raisons, notamment:

  • la désintégration de la tumeur et ses effets toxiques sur le corps;
  • dommages à la moelle osseuse;
  • formation d'autoanticorps;
  • affaiblir les défenses immunitaires du corps.

Lorsque la métastase est caractérisée par le développement de la thrombocytopénie et de la réaction érythroblastique.

Lors d'une procédure obligatoire, les patients suspectés de développer un oncologie dans le tissu osseux se voient également attribuer des tests de marqueurs tumoraux. Ces substances biologiques, produites par un excès de cellules mutées, permettent de détecter la présence d'une tumeur maligne dans le corps.

Les patients soupçonnés de ce type d'oncologie devraient avoir une compréhension complète de ce que le marqueur du cancer indique le cancer des os. Comme le notent les principaux experts impliqués dans le traitement de cette pathologie, une concentration accrue des substances biologiques suivantes indique la malignité du tissu osseux:

  • TRAP 5b. Avec son aide, des maladies dangereuses telles que le sarcome et l'ostéosarcome d'Ewing sont détectées.
  • TG, protéine des hormones thyroïdiennes, indiquant la présence de métastases osseuses.

Les marqueurs tumoraux du cancer des os sont de deux types: non spécifique et spécifique à la tumeur. De tels tests pour le cancer des os sont assez instructifs, mais aucun d'entre eux ne peut garantir à 100% la présence ou l'absence de cancer dans le tissu osseux. Cela est dû au fait que leur concentration varie avec d'autres maladies du système musculo-squelettique.

Études instrumentales

La détection du cancer des os est assez difficile en raison de l'absence de signes prononcés. Il découle des recommandations faites par des experts de premier plan qu'il est nécessaire, lorsque des symptômes alarmants apparaissent, évoquant vraisemblablement le développement de la pathologie, de demander de toute urgence conseil au centre d'oncologie. Si des analyses de sang effectuées en laboratoire dans un établissement médical confirment la présence de cellules anormales dans le tissu osseux, un diagnostic visuel sera attribué au patient. Il consiste en des études instrumentales spéciales permettant d'identifier la prévalence de la tumeur et sa nature.

Tout d'abord, un diagnostic radiologique des os est effectué, ce qui permet de déterminer l'état du squelette et d'établir le type, la taille et la localisation de la tumeur.

Les études instrumentales comprennent:

  • Radiographie de l'os en 2 projections. Cette méthode est considérée comme la principale méthode de diagnostic des maladies du système musculo-squelettique. Bien que son efficacité chez les enfants soit faible, toutes les principales maladies osseuses ont pratiquement la même image aux rayons X pendant la période de croissance. Chez les adultes, le cancer des os sur la radiographie ressemblera à des taches sombres aux bords corrodés. D'autres symptômes radiologiques sont des foyers de destruction lytiques ou plastiques sans bords nets, un amincissement de l'os cortical, une sclérose en plaques, des réactions périostées. Dans certains types de sarcomes, on observe une visière du périoste ou une visière de Kodmen. Aussi pas rarement il y a des fractures. Selon ces signes, un médecin expérimenté sera déjà en mesure de poser un diagnostic préliminaire, mais vous devrez ensuite passer par plusieurs études plus éclairantes.
  • ostéoscintigraphie ou balayage par radionucléides, autrement appelé dépistage osseux dans les milieux médicaux. Cette étude fournit à un spécialiste l’occasion de déterminer la propagation et le stade du cancer des os, ainsi que de détecter les métastases germées dans les organes voisins. Cette étude est réalisée en injectant une substance radioactive dans le sang (habituellement du strontium est utilisé), qui est absorbée par les cellules osseuses. Après cela, un appareil spécial analyse le squelette et affiche l'état actuel du corps. Dans les zones touchées par le cancer, des groupes de balises radio seront visibles. Ainsi, il est possible d'effectuer des diagnostics différentiels pour les tumeurs osseuses métastatiques;
  • tomodensitométrie (TDM) ou imagerie par résonance magnétique (IRM). La radioscopie est une méthode peu informative aux premiers stades de la formation de la tumeur. Par conséquent, les experts considèrent qu'il est opportun d'utiliser des techniques telles que la tomodensitométrie et l'IRM aux premiers stades de la maladie. Ils sont en mesure de fournir des informations plus complètes, à la fois sur la tumeur en développement et sur la structure changeante des os. Ces méthodes de recherche montrent la plus grande efficacité dans la détermination des limites d'une tumeur dans les tissus mous, ainsi que dans le diagnostic du cancer des os de la colonne vertébrale. Le gros avantage de la tomographie est la possibilité de visualiser des lésions minimes, dont la taille ne dépasse pas deux millimètres.

Toutes les méthodes de diagnostic utilisées pour la visualisation se caractérisent par des indicateurs informatifs tels que la précision, la sensibilité et la spécificité. Avec leur aide, il est possible non seulement de tirer les bonnes conclusions de l’étude, mais aussi de donner un résultat positif aux personnes qui ont développé une pathologie cancéreuse ou négatif à celles qui ne souffrent pas de cette maladie.

Liste des principales mesures de diagnostic

Plusieurs méthodes de recherche nous permettent d'identifier avec le plus de précision possible la pathologie oncologique qui se développe dans les structures osseuses. Le diagnostic de cancer des os réalisé avec leur aide permet de détecter les signes cliniques de pathologie non visibles à l'œil nu. L'ensemble obligatoire de procédures comprend les méthodes de recherche indiquées dans le tableau:

Cancer des os

La cancérologie osseuse n’est pas le cancer le plus répandu, mais en raison de ses symptômes légers, c’est l’une des maladies les plus dangereuses. Il est souvent diagnostiqué tardivement, ce qui rend le traitement beaucoup plus difficile. Le cancer des os se manifeste par l'apparition de tumeurs sur les tissus osseux, le cartilage et les tissus mous (tendons, muscles, graisse corporelle, ligaments), souvent bénin ou dégénéré en tumeurs malignes et métastatiques.

Qu'est-ce que le cancer des os?

Le squelette humain devient souvent le refuge des néoplasmes malins. Le cancer peut toucher le tissu osseux, le cartilage, les muscles, les articulations, les ligaments et les fibres. Il existe un type primaire d'oncologie osseuse, par exemple le cancer d'une côte, mais un type de cancer métastatique est plus courant lorsqu'une tumeur maligne du tissu osseux est due à l'oncologie d'autres parties du corps, telles que le sein, l'œsophage, etc.

Symptômes du cancer des os

La maladie ne présente aucun signe de fuite, raison pour laquelle elle est difficile à reconnaître. La douleur osseuse en oncologie peut être similaire à l’arthrite ou à la goutte. Souvent, les patients consultent leur médecin à un stade avancé de la maladie, ce qui rend sa guérison difficile. Les principaux symptômes du cancer des os:

  • douleur qui augmente après l'effort ou la nuit;
  • gonflement de la zone touchée;
  • affaiblissement de la structure osseuse, ce qui conduit à des fractures fréquentes;
  • sensation de malaise, fatigue, perte d'appétit, fièvre.

Oncologie avec localisation dans les os des mains est observée pas si souvent, en particulier dans la forme primaire. Ce sont principalement des métastases dans les cancers du sein, de la prostate et du poumon. Dans cette situation, les tumeurs osseuses sont détectées par CT et IRM. Les tumeurs primitives sur les os des mains sont rares, mais elles surviennent en prêtant attention aux symptômes suivants:

  • gonflement, induration et décoloration dans la zone touchée;
  • douleur dans les articulations des mains;
  • détérioration générale du corps - perte de poids, température, fatigue;
  • transpiration accrue, surtout pendant le sommeil.

Une tumeur maligne sur l'os de la jambe survient rarement (environ 1% du nombre total de cancers). Il existe des lésions primaires des os, du cartilage et des tissus mous des jambes et secondaires, c'est-à-dire des métastases dans certains types de tumeurs (cancer mammaire et prostatique, cancer du poumon). Comment se manifeste le cancer des os des os?

  • douleur dans les articulations et les zones locales des jambes;
  • la couleur de la peau sur la tumeur change - elle semble s'amincir;
  • diminution de l'immunité, fatigue, perte de poids soudaine;
  • peut provoquer une boiterie, la tumeur empêche le mouvement.

Les cuisses

Le sarcome d'Ewing, ou sarcome ostéogène, est situé dans la région pelvienne, à la jonction des os pelviens et fémoraux. La symptomatologie est très floue dans ce cas, de sorte que le cancer est souvent diagnostiqué aux stades finaux. Les signes cliniques de la maladie sont:

  • Le triangle de Kodman est une ombre spéciale que les médecins voient sur une radiographie;
  • pathologie de la peau - elle devient plus fine, la couleur change et la tubérosité apparaît;
  • alternance de zones ostéolytiques (foyers de destruction du tissu osseux) et ostéosclérotiques (sceaux);
  • problèmes dans le travail des organes pelviens, des vaisseaux voisins et des terminaisons nerveuses.

Raisons

Les raisons exactes du développement de l'oncologie osseuse ne sont pas encore claires, mais les médecins identifient plusieurs facteurs de risque:

  1. hérédité - maladie de Rotmund-Thomson, syndrome de Li-Fraumeni, présence du gène RB1, responsable du rétinoblastome;
  2. La maladie de Paget, qui affecte la structure du tissu osseux;
  3. tumeurs précancéreuses (chondrome, chondroblastome, ostéochondrome, écotostose des cartilages et des os, et autres);
  4. exposition de l'organisme à des rayons de rayonnement, exposition prolongée à des rayonnements ionisants;
  5. blessures, fractures, ecchymoses.

Types de cancer des os

Il existe plusieurs types de maladies, dont certaines peuvent être primaires, mais il s’agit principalement d’une forme secondaire:

  • l'ostéosarcome est une forme courante, plus fréquente chez les jeunes et les adultes de moins de 30 ans;
  • chondrosarcome - tumeurs malignes du tissu cartilagineux;
  • Sarcome d'Ewing - se propage aux os et aux tissus mous;
  • histiocytome fibreux - affecte les tissus mous, les os des membres;
  • le fibrosarcome est une maladie rare qui affecte les os des membres, des mâchoires et des tissus mous;
  • tumeur à cellules géantes - se développe sur les os des jambes et des bras, répond bien au traitement.

Les étapes

L'oncologie des tissus osseux comporte quatre étapes: les médecins distinguent d'autres étapes:

  • la première étape - la tumeur est localisée dans la région de l'os, faible degré de malignité;
  • 1A - la croissance tumorale se produit, elle appuie contre les parois osseuses, un œdème se forme et une douleur apparaît;
  • 1B - les cellules cancéreuses infectent l'os entier mais restent dans l'os;
  • la deuxième étape - les cellules cancéreuses commencent à se propager aux tissus mous;
  • la troisième étape - la croissance de la tumeur;
  • Le quatrième stade (thermique) est le processus de métastase dans les poumons et le système lymphatique.

Diagnostics

Les signes de cancer des os ressemblent aux symptômes de nombreuses maladies. Les diagnostics les plus précis sont les tests cliniques et les diagnostics fonctionnels:

  • un test sanguin pour les marqueurs tumoraux - il révélera une augmentation dans le corps des hormones stimulant la thyroïde, de la phosphatase alcaline, des acides calcique et sialique et une diminution de la concentration en protéines plasmatiques;
  • Rayon X - une analyse visuelle de l'image peut révéler les zones touchées;
  • CT scan (tomodensitométrie) - détermine le stade de la maladie et la présence de métastases, un agent de contraste est utilisé pour améliorer le diagnostic.

Pour clarifier le diagnostic peut être utilisé IRM (imagerie par résonance magnétique) en utilisant un contraste, ce qui montre la présence ou l'absence d'accumulation de cellules cancéreuses dans la zone touchée. La PET (tomographie par émission de positrons) détermine la nature du néoplasme. C'est aujourd'hui la méthode de diagnostic fonctionnel la plus moderne.

Une biopsie donne un résultat précis à 100% du diagnostic de la nature de la tumeur, qu’elle soit primaire ou secondaire et de sa variété. Pour les tumeurs osseuses, trois types de biopsie sont utilisés:

  1. Aspiration à l'aiguille fine - une seringue est utilisée pour recueillir les fluides dans la région de la tumeur. Dans les cas difficiles, le processus est combiné avec CT.
  2. Aiguille épaisse - plus efficace dans les tumeurs primitives.
  3. Chirurgie - effectuée par la méthode d'incision et de prélèvement, peut être combinée à l'ablation de la tumeur, car elle est réalisée sous anesthésie générale.

Traitement

Le système de traitement comprend à la fois des méthodes traditionnelles et les dernières avancées scientifiques:

  1. NIERT - une technique utilisée dans les métastases pour réduire la douleur et ralentir la croissance des cellules cancéreuses.
  2. "Rapid Arc" est un type de radiothérapie lorsqu'une tumeur est intensément affectée par un faisceau dirigé, en la traitant sous différents angles.
  3. Le cyber couteau est un instrument de précision qui supprime une tumeur avec un impact minimal sur le corps.
  4. Curiethérapie - un implant est placé à l'intérieur de la tumeur avec une source de radiation qui tue progressivement les cellules cancéreuses.

Chimiothérapie

La chimiothérapie standard implique l'introduction dans le corps de certains médicaments qui détruisent les tumeurs malignes. Le succès est plus visible dans le traitement aux premiers stades de la maladie. En outre, le processus métastatique est empêché, la base pour le développement de nouvelles cellules est détruite. La chimiothérapie est effectuée sous stricte surveillance médicale. Les médicaments détruisent complètement le système immunitaire et ont de nombreux effets secondaires sur le corps (perte de cheveux, nausée, apparition d'ulcères de la bouche, retard de croissance chez l'enfant).

Intervention chirurgicale

Une variété d'opérations visant à éliminer les néoplasmes malins est la mesure la plus courante dans le traitement de l'oncologie osseuse. Souvent, une intervention est prescrite en même temps qu'une biopsie. Lorsqu'une tumeur est retirée, il est important de ne pas laisser de cellules cancéreuses dans le corps. Par conséquent, une large excision est appliquée lorsque des tissus sains proches sont prélevés et que leurs bords sont analysés pour rechercher la présence de cellules cancéreuses. Ce type de chirurgie est utilisé pour le cancer de la hanche et des membres, si la région de la lésion est petite.

Il existe des cas où une excision large ne peut pas garantir le résultat souhaité. Les lésions étendues des membres et des os de la mâchoire doivent être amputées. Dans le cas des os de la mâchoire, une greffe de tissu ou une greffe osseuse est effectuée. Lorsqu'une tumeur des os du crâne et de la colonne vertébrale est réalisée, des opérations sont effectuées pour racler les zones touchées de l'os, pendant que l'os reste en place.

Radiothérapie

Le traitement par rayonnements ionisants, autrement - par radiothérapie - consiste à exposer des cellules cancéreuses à des rayonnements sans danger pour l'homme. Cependant, la maladie résiste aux effets de la radiothérapie et nécessite de fortes doses de rayonnement, ce qui affecte négativement le corps, en particulier le cerveau. Souvent utilisé pour le sarcome d'Ewing, la radiothérapie est utilisée en complément de la chimiothérapie et à des fins prophylactiques au cours de la période postopératoire. Utilisation efficace des technologies de radiation modernes: thérapie à distance, effet des protons sur les cellules cancéreuses.

Combien vivent dans le cancer des os

Le pronostic de survie dépend de nombreux facteurs - le stade auquel le patient se rend chez le médecin, le type de cancer, la méthode de traitement et l'âge du patient. Avec un accès rapide au dispensaire oncologique, le taux de survie des patients atteint 70%. Cela signifie la probabilité de survivre les 5 premières années après la découverte et le traitement de la maladie. Malheureusement, avec les traitements de stade avancé et les métastases secondaires, les chances de succès de la guérison sont très faibles.

Symptômes et signes du cancer des os: diagnostic et traitement

Les lésions malignes du système osseux ou le cancer des os sont une pathologie rare - 1% seulement de la masse totale des patients atteints de cancer.

La tumeur osseuse est un nom générique pour les lésions bénignes et malignes. De plus, la plupart des néoplasmes formés dans d’autres organes peuvent pénétrer directement dans le système squelettique du patient. Les médecins parlent alors d’une tumeur secondaire métastasée à l’os.

Ce type de pathologie peut survenir à tout âge, mais le plus souvent, cette maladie concerne les jeunes de moins de 30 ans, les adolescents et les enfants.

C'est important! Le cancer des os est divisé en deux types - primaire, formé de cellules osseuses et secondaire, il s'agit de métastases d'un autre type de cancer pénétré dans l'os.

Raisons

Le cancer des os est activement étudié par des spécialistes, mais il n’existe pas de théorie définitive du développement de la pathologie. Les scientifiques ne distinguent que quelques facteurs susceptibles de provoquer une oncologie osseuse. Ils sont disponibles chez la majorité des patients inscrits dans les centres de cancérologie.

  • Traumatisme - un cancer peut apparaître sur le site des dommages survenus il y a plus de dix ans;
  • Rayonnement ionisant du corps humain à fortes doses;
  • La maladie au niveau des gènes - le cancer des os survient le plus souvent chez les personnes atteintes du syndrome de Rotmund-Thompson, de Lee-Fraumeni et du rétinoblastome;
  • Ostéodystrophie déformante - cette anomalie entraîne une violation de la restauration du tissu osseux, ce qui entraîne diverses pathologies;
  • Greffe de moelle osseuse.

Le cancer secondaire des os et des articulations est lié à la pénétration de métastases provenant de tumeurs malignes des poumons, de la prostate, des glandes mammaires et, dans de rares cas, d’autres organes.

Les symptômes

L'oncologie des os commence à manifester des syndromes douloureux et souvent, la douleur n'est pas localisée à l'endroit où l'éducation est apparue. Les douleurs osseuses en oncologie de cette pathologie peuvent migrer ou se refléter dans différentes parties du corps. Ils ne sont pas forts et passent rapidement. Par conséquent, de nombreux patients n'attachent pas d'importance à la gêne ressentie. Mais plus la maladie progresse, plus la douleur devient forte. De tels signes de cancer des os commencent à apparaître au stade initial de la maladie.

En règle générale, les symptômes objectifs du cancer des os se manifestent trois mois après les premières sensations de douleur.

C'est important! L'oncologie des os du squelette a peu de signes, mais s'ils ont été retrouvés, les signes énumérés ci-dessous devraient être confiés à un spécialiste. Seul un traitement opportun peut faire face au cancer.

Après un certain temps, le patient présente les symptômes suivants du cancer des os:

  • Les contours du corps, à l'endroit de la formation de la tumeur, commencent à se déformer, à gonfler;
  • Un léger gonflement des tissus mous apparaît;
  • Dans la zone touchée, la température de la peau augmente;
  • Les veines s'élargissent;
  • Perte de poids;
  • Le patient se fatigue vite.
  • La peau devient pâle.

Aux stades avancés du cancer, la tumeur en expansion se gonfle à travers la peau. Avec la forme en cours d'exécution, l'oncologie osseuse se manifeste par une atrophie musculaire, une perte de mobilité des articulations proches. Les os infectés par une formation maligne deviennent fragiles et commencent à se briser.

C'est important! La manifestation de la pathologie est également perceptible sur le fond psychologique - le patient devient déprimé, irritable, sujet à la dépression.

Le cancer de l'os de la jambe affecte le processus de mouvement - il y a une perturbation du travail du genou et de la cheville, le patient commence à boiter. L'apparition d'une douleur intense peut affecter complètement le mouvement.

Le cancer des os du bassin se manifeste également par la douleur. Douleur localisée dans les os du bassin, les fesses. Peut migrer vers la région de la colonne vertébrale et de l'aine. Avec l'effort physique, cela augmente.

Dans les stades ultérieurs, la peau sur la tumeur devient plus fine, tout mouvement des os de cette zone devient difficile.

L'oncologie des os de la main est moins fréquente que toutes les autres pathologies associées à ce type de cancer. Parfois, ce type de maladie est diagnostiqué lors d’une radiographie.

La maladie se manifeste au début avec des douleurs mineures, pendant l'effort physique, puis le syndrome douloureux survient la nuit. Une tumeur élargie entraîne une mobilité limitée des articulations des mains. Dans la phase tardive, les symptômes communs de la pathologie se rejoignent.

Le cancer des os a plusieurs types, qui sont déterminés par la localisation de la lésion. Ils ont tous leurs manifestations.

Qu'est-ce que le cancer des os? Comme mentionné ci-dessus, une tumeur osseuse peut être à la fois bénigne et maligne. Les tumeurs du système osseux humain agressif sont au centre de cet article. Et considérez-les plus en détail.

Avec ce type de pathologie, la tumeur est maligne. Cela affecte le squelette humain. Il est principalement situé sur les longs os tubulaires des membres inférieurs, la clavicule, la colonne vertébrale, les côtes, les omoplates et les os du bassin.

Le sarcome occupe le deuxième rang en termes de fréquence de diagnostic chez les enfants de moins de cinq ans, comme chez les adultes de plus de 30 ans. Le pic de la maladie survient entre 10 et 15 ans.

La cause principale de la maladie est inconnue, mais 40% est associé à des blessures. Dans des cas exceptionnels, le sarcome d'Ewing peut devenir une pathologie extra-osseuse de la lésion des tissus mous humains.

La maladie au début de son développement peut déjà être localisée avec des métastases. Le stade localisé de la maladie détermine pour elle la probabilité de propagation du lieu principal vers d'autres tissus mous se trouvant à proximité. Dans ce cas, les métastases ne sont pas observées.

Dans le cas du stade métastatique, le néoplasme pénètre dans d'autres parties du corps - os, poumons, foie, système nerveux central, moelle osseuse.

C'est important! Le sarcome d'Ewing est l'un des cancers les plus agressifs.

Ce type de cancer des os est une tumeur, dont les cellules atypiques sont dérivées du tissu osseux et produisent en même temps ce tissu.

Le sarcome ostéogène peut être ostéolytique, sclérotique ou mixte. Identifier cela est possible avec la radiologie. Comme on l'a déjà vu, ce type de pathologie apparaît directement aux dépens des éléments osseux. Il se caractérise par une progression rapide avec des métastases osseuses.

Les sarcomes ostéogènes peuvent apparaître à tout âge, mais dans 65% des cas, le pic d'occurrence d'anomalie se situe entre 10 et 30 ans.

Il convient de noter que la maladie se développe principalement jusqu'à la fin de la puberté. Le sexe est également pertinent pour ce type de cancer - les femmes sont deux fois plus susceptibles de tomber malades que les hommes.

Les os longs et tubulaires constituent le principal site d’apparition des tumeurs. Une fois sur cinq, ce sont des os courts ou plats.

La lésion se produit six fois plus souvent dans les os des membres inférieurs que dans ceux des membres supérieurs et, dans 80% des cas, la tumeur est localisée dans les articulations du genou. Sont également affectés les cuisses, l'huméralité, les os du coude, la ceinture scapulaire et les os du tibia petit et grand.

Les sarcomes de ce type ne sont jamais formés à partir des rotules. La défaite du crâne est typique des jeunes enfants et des personnes âgées. Mais pour un homme du même âge, il s'agit d'une complication après l'ostéodystrophie.

Dans de rares cas, la cause probable du sarcome est associée à une croissance osseuse accélérée.

Ce type de maladie est un type d'ostéosarcome et est considéré comme une pathologie rare. La particularité de la maladie réside dans le fait qu'elle a une évolution plus longue et qu'elle est moins maligne.

Une tumeur se forme directement à la surface de l'os. Le lieu de localisation habituel est la zone de l'articulation du genou - jusqu'à 70%. Rarement, le sarcome affecte les os du crâne, de la colonne vertébrale, du bassin, du pied, des mains et des omoplates.

De par sa consistance, le néoplasme ressemble au tissu osseux et se situe dans une sorte de capsule d'où il peut germer dans les muscles voisins.

La formation maligne la plus courante est le chondrosarcome, constitué de tissu cartilagineux. La tumeur est localisée le plus souvent dans les os plats, mais dans de rares cas, elle se trouve dans les tubulaires.

En médecine, il existe deux options de base dans lesquelles certaines déviations sont possibles.

  • Favorable - la croissance lente des tumeurs et des métastases apparaît plus tard;
  • Non favorable - la croissance des cellules anormales est rapide, métastase précoce.

La maladie est diagnostiquée dans 60% des cas chez les patients âgés de quarante à soixante ans. Mais cela n’exclut pas la probabilité de la manifestation d’une pathologie chez des patients d’un autre groupe d’âge. Fondamentalement, les formations sont situées sur les os du bassin, de la ceinture scapulaire, des épaules et des côtes.

C'est important! Les statistiques ont enregistré le premier cas - 6 ans et le dernier - 90 ans.

Le chondrosarcome a plusieurs stades malins:

  1. La malignité de stade 1 est accompagnée par la présence dans la tumeur de matériel chondroïde, qui contient des chondrocytes, et à son tour, il existe de petits noyaux denses. Les cellules multicœurs ne sont pas encore nombreuses, mais elles ne présentent pas de schéma de mitose.
  2. Au stade 2, le nombre de substances intercellulaires myxoïdes est supérieur à celui de la maladie de grade 1. Les cellules s'accumulent le long des lobules périphériques. Les noyaux sont agrandis, les figures de mitose sont présentes en quantités uniques, il existe des zones de destruction ou de nécrose.
  3. L'étape 3 est caractérisée par la présence d'un myxoïde dans la substance extracellulaire. Les cellules de cette composition sont disposées en groupes ou en brins. Ils sont irréguliers ou en forme d'étoile. Avec ce degré d'oncologie, les cellules avec un noyau élargi et les cellules multicœurs deviennent beaucoup plus grandes. Les zones de nécrose sont étendues, il y a des figures de mitose.
  • Hordoma.

Ce type d'anomalie est à la fois malin et bénin. Cette dernière option est toutefois considérée comme controversée. En raison du fait que la croissance tumorale est ralentie et que les métastases dépassent rarement leurs limites. Pour cette raison, cette tumeur est parfois considérée comme bénigne, mais en raison de l'emplacement précis de son emplacement, des complications irréversibles sont possibles.

Le néoplasme lui-même, même après la guérison complète du patient, peut se reproduire. C'est à ce propos que le chordome est considéré comme une maladie maligne. La pathologie est rarement détectée et apparaît dans les restes de la corde embryonnaire.

Chez les patients âgés de 40 à 60 ans, principalement des hommes, la tumeur est localisée dans la région du sacrum, chez les jeunes elle se situe dans les os du crâne.

Les chordomes sont divisés en types: chordome indifférencié, chordome normal et chondroïde. Le dernier se distingue par le moins agressif, et le premier est le contraire, plus agressif et sujet aux métastases.

Dans de rares cas, il est difficile de déterminer le type spécifique de tumeur, et il est alors indiqué que le chondrosarcome s'est formé.

Diagnostics

Le cancer des os est une maladie diagnostiquée par hasard sans symptômes visibles. Cela peut se produire au moment où une radiographie de la blessure est prise.

À l’avenir, le médecin prescrira un diagnostic avancé du cancer des os, qui comprend les activités suivantes:

  • Tout d’abord, c’est une histoire complète qui peut aider à l’examen. Il existe des familles dans lesquelles l'oncologie est courante chez de nombreux parents. Une description détaillée des symptômes aidera le spécialiste à déterminer la manifestation possible d'un cancer d'origine indirecte. Après une conversation avec le patient, un ensemble d’études sera attribué.
  • Test sanguin Cela vous permet de déterminer le niveau d'enzyme alcaline phosphatase - s'il est élevé, c'est-à-dire s'il y a lieu de croire qu'il existe une tumeur. Mais cela peut être pertinent dans la période de croissance d'un enfant en bonne santé.
  • Radioscopie. Avec une tumeur qui vient de se former, une radiographie peut ne pas montrer cela. Dans le cas où l’éducation est clairement visible sur la photo, la cancérologie peut déterminer l’existence exacte de cette pathologie et de sa malignité ou de sa qualité.

Dans le premier cas, en raison de la croissance rapide de la tumeur, ses bords ont une forme irrégulière, ce qui est impossible avec le second type.

  • Tomographie par ordinateur. Cette méthode permet de déterminer la section transversale des os du squelette, ce qui permet d’étudier les os plus en détail et d’identifier la tumeur.
  • La scintigraphie est l'une des méthodes de recherche les plus récentes. Avec cette enquête, vous pouvez déterminer la région de croissance osseuse intensive et sa récupération. Souvent, en utilisant cette méthode, vous pouvez examiner tout le corps, afin de détecter les changements dans le système squelettique.
  • L'histologie est l'étude du matériel obtenu par biopsie. Avec elle, vous pouvez identifier une tumeur à cellules géantes, un chondroblastome ou un hyperparatériodisme.

Après un examen complet du patient et la confirmation de la maladie, il est diagnostiqué d'un cancer des os du squelette.

En outre, le médecin, qui peut être à la fois un oncologue et un orthopédiste, vous prescrira un test sanguin pour le PSA ou un antigène libre spécifique de la prostate. Qu'est-ce que l'analyse pour cet antigène?

Il existe un certain nombre de cancers qui métastatiques au tissu osseux. Un de ces types est le cancer de la prostate.

Dans les cas où la prostate est hypertrophiée et que la personne ressent de la douleur, de l'inconfort, plusieurs études sont programmées, notamment sur le PSA. En pratique médicale, le PSA est utilisé pour diagnostiquer l'oncologie à un stade précoce. Dans des conditions normales, la quantité de PSA dans le sang reste minimale, mais si la glande est endommagée, le niveau augmente considérablement.

C'est important! Une étude de PSA est nécessaire lorsque des symptômes de dysfonctionnement apparaissent.

Traitement

Avant de choisir une méthode de traitement du cancer, le spécialiste tiendra compte de plusieurs facteurs: le type de tumeur, sa taille, son emplacement et son degré d’agressivité. En outre, le médecin traitant prend en compte l'âge du patient.

La thérapie oncologique osseuse est réalisée à l'aide d'une chimiothérapie, d'une radiothérapie et d'une intervention chirurgicale. Il convient de noter que toutes les méthodes donnent un résultat positif à la fois individuellement et en combinaison.

Une opération chirurgicale implique l'amputation d'une partie d'un os, nécessaire pour supprimer un foyer complètement cancéreux. Avec les os affectés, les nerfs et les tissus seront enlevés. Une partie de l'os coupé est restaurée artificiellement.

La chimiothérapie et la radiothérapie visent à détruire les cellules cancéreuses.

Prévisions

Le pronostic de survie de chaque patient est individuel. Lors de la prévision, le stade de la pathologie, l'âge du patient et la rapidité du traitement sont pris en compte.

A Propos De Nous

Chaque année dans le monde, environ 300 à 600 000 cas de cancer du foie sont enregistrés. À son stade précoce, le fonctionnement stable de l'organe n'est pas perturbé. Le problème est résolu à l'aide d'un traitement combiné standard comprenant une intervention chirurgicale ainsi que les effets sur la tumeur avec des préparations chimiques.