Adénome intestinal: types, symptômes, traitement

Une polypose bénigne qui apparaît sur la paroi intestinale est appelée adénome intestinal. La pathologie se pose indépendamment, elle devient une conséquence d'autres maladies du système digestif - ulcères, gastrite. Très souvent, la maladie prend une forme plus dangereuse et se transforme en cancer (carcinome). Tout type d'adénome intestinal est également dangereux et, au cours de la vie, il est nécessaire de prendre des mesures pour prévenir la maladie et, en cas d'occurrence, le traitement doit être instauré immédiatement.

On croit qu'une petite éducation avec des tailles allant jusqu'à 10 mm ne porte pas un grand risque pour la santé. Les polypes de taille supérieure à 10 mm entrent dans une forme cancéreuse dans 10% des cas. La gravité de la pathologie, les symptômes dépendent de la forme que la tumeur a réussi à prendre. Le plus souvent, la maladie se manifeste après cinquante ans.

On distingue les types de pathologie suivants:

  • tubulaire
  • villeux;
  • villeux tubulaire;
  • entaillé

N'importe lequel de ces types de polypes peut survenir dans différentes cellules du gros intestin. Le lieu de localisation le plus courant devient le rectum et le côlon sigmoïde, moins souvent les polypes se développent dans la région du caecum. Le reste de la région représente entre 11% et 18%. Dans le même temps, un grand nombre de papillomes peuvent se produire dans une région, progressivement avec l'âge, le développement de la maladie, le nombre de néoplasmes augmente. Un tel phénomène devient un précurseur d'un polype du côlon, le cancer, c'est pourquoi les médecins recommandent que le traitement ne soit pas retardé.

Adénome de l'intestin tubulaire

La croissance atteint environ 1 cm, a des limites claires, une base solide, apparemment cramoisie, douce. Extérieurement, il ressemble à une structure glandulaire ramifiée délimitée par un tissu conjonctif. Ce type de pathologie est appelé polype adénomateux. Plus la formation est importante, plus le risque de cancer est élevé. L'adénome rarement tubulaire atteint la taille de plus de 3 cm.Le corps a une structure lobée, est surélevé sur la tige et a une teinte cramoisie foncée.

Fleecy

L'adénome de l'intestin, ayant une structure villeuse, est un corps de villosités fibreuses (étroit, large, épais, court). La forme d'attachement au site de localisation de la tumeur est rampante ou a une jambe. Le corps rampant a une base large et ne monte pratiquement pas. Les adénomes des jambes peuvent atteindre 3 cm et peuvent être fixés à une base épaisse ou mince. Le plus souvent, les polypes centimétriques atteignent plus de 3 cm de diamètre et peuvent atteindre jusqu'à 2 cm de diamètre. Ils se composent de tissu et de vaisseaux fibromusculaires.

Villeux tubulaire

Lorsqu'un adénome intestinal de l'intestin comporte une grande proportion de villosités (plus de 25%), il commence à être qualifié de type tubulo-villeux, appelé polype tubulo-vulptique. Dans ce cas, il peut être compris entre 25% et 75%. La tumeur a une grande taille (plus de 2 cm de diamètre), peut être sur une tige mince ou placée sur une base large et plate.

Entaillé

Le profil de l'épithélium et de la surface de la formation est caractérisé par une fine dentelure. Les couches de surface diffèrent par la dysplasie, la complexité de l'état du patient, le danger de la pathologie dépendant du degré de leur changement. L'adénome intestinal denté peut prendre différentes tailles et avoir un grand diamètre.

Symptômes d'adénome intestinal

Le plus souvent, dès que les polypes commencent à se former, le patient ne ressent aucun symptôme négatif. Dans ce cas, la pathologie est détectée par hasard, lorsqu'elle est examinée pour une autre maladie. Dès qu'un adénome de l'intestin est diagnostiqué, le traitement commence immédiatement. Une tumeur de plus de 20 mm de taille se fait déjà sentir, caractérisée par les manifestations suivantes:

  • douleur pendant les selles;
  • inconfort abdominal;
  • gonflement;
  • l'anus est rayé;
  • il y a un sentiment qu'il y a quelque chose "à l'intérieur" de l'anus, le sphincter;
  • les matières fécales contiennent du sang, du mucus;
  • insuffisance intestinale perturbée, se manifestant par la diarrhée, la constipation.

Approximativement ces symptômes caractérisent l’apparition d’un adénome du côlon, seuls les spécialistes après un examen complet peuvent donner un diagnostic plus précis.

Traitement de l'adénome intestinal des remèdes populaires

Indépendamment de la manifestation du type de pathologie (adénome denté, villeux), le traitement est possible à la première étape de son apparition, à domicile. Les adénomes tubulaires et villeux ne peuvent être traités à la maison.

Les techniques populaires impliquent l'utilisation de plantes toxiques, telles que la chélidoine, le sorokaprytochnik (tavolga), le calendula et le millepertuis. Sur leur base, les décoctions sont préparées pour l'ingestion avant les repas, les lavements sont effectués, les teintures et les solutions d'alcool sont utilisées. Les interventions sont effectuées entre 7 jours et un mois après le repos et 3 jours plus tard, le traitement est répété, même si les symptômes disparaissent.

Afin de ne pas manquer l'heure d'apparition, le développement de l'adénome du côlon, il est nécessaire de surveiller de près l'état général du système digestif. S'engager dans la prévention des maladies du tractus gastro-intestinal, à temps pour éliminer toute pathologie associée au travail de ces organes. En outre, vous ne pouvez pas abuser de la drogue sans la connaissance d'un spécialiste, trop manger, surcharger périodiquement l'estomac, manger souvent de la malbouffe - gazéifiée, fumée, salée, épicée, acide. Il est utile de passer beaucoup de temps à l'air frais, de se calmer, de suivre un régime alimentaire sain, de prendre une journée complète de régime et de se reposer!

Adénomes du côlon

Les adénomes ou polypes appartiennent aux néoplasmes bénins du gros intestin, dotés de la propriété de malignité, c'est-à-dire de transformation maligne. Par conséquent, la tumeur papillaire est considérée comme un précancer. Il existe plusieurs types de formations - différentes en taille, en nombre et en propension à la malignité. Pour le traitement réussi du diagnostic en temps opportun est important.

Les adénomes du côlon ont tendance à aller en oncologie, quel est leur plus grand danger.

Types d'adénomes du côlon

L'adénome du colon est à l'origine du cancer colorectal et peut être unique ou multiple. Selon les caractéristiques externes et la nature de la germination, les polypes sont: tubulaires, villeux, mélangés et déchiquetés.

Tubulaire

Ce type de tumeur est le plus courant. Caractéristiques externes:

Les polypes du côlon tubulaire se distinguent par une couleur rougeâtre, une forme non convexe, une structure dense.

  • surface lisse;
  • structure dense;
  • couleur rouge;
  • des limites claires;
  • base large.

Dans la plupart des cas, l'adénome du côlon tubulaire a une taille de 10 mm. On trouve également des polypes d'un diamètre de 11 à 20 mm. Les plus rares atteignent 21-30 mm ou plus. Large education a une structure lobulaire avec une texture douce.

La majeure partie de la tumeur tubulaire est constituée à 80% d'une structure tubulaire-glandulaire, autour de laquelle se trouve un plan du tissu conjonctif lâche.
L'adénome tubulaire du côlon présente le pronostic le plus favorable.

Fleecy

Ce type de polype est parmi les plus dangereux, car la probabilité de dégénérescence en cancer est de 40%.

Les polypes Fleecy dans le gros intestin se caractérisent par une prolifération étendue, une structure lâche.

  • la multiplicité des formations sur toute la surface de l'intestin;
  • structure molle;
  • possibilité de croissance jusqu'à 100 mm de diamètre;
  • base large, dominant de 10 à 30 mm la membrane muqueuse.
  • surface veloutée donne l'apparence de chou-fleur.

Dans la plupart des adénomes se développent plus de 30 mm, les formations les plus rares - avec une valeur allant jusqu'à 20 mm.

L'adénome villeux ou ville est formé de villosités fibreuses en bâtonnets, étroites et hautes, ou courtes et larges, tapissées d'un épithélium en forme de cylindre.

Tubulaire-villeux

Ce type d'adénome est de type mixte. Ils sont aussi appelés pseudo-tumeurs. Ils se caractérisent par les caractéristiques des adénomes tubulaires et villeux. Fondamentalement, les tumeurs tubulo-villeuses peuvent atteindre 30 mm ou plus de diamètre, mais il existe moins souvent des formations de 11 à 20 mm.

Entaillé

L'adénome polypiforme en dents de scie s'accompagne d'une division cellulaire atypique (dysplasie) dans les zones superficielles de la tumeur. Il présente une surface dentelée caractéristique des structures épithéliales. On l'appelle aussi "papillaire". Les modifications de la structure des cellules sont particulièrement perceptibles dans les couches superficielles d'une tumeur dentée.

La condition pour le développement des adénomes dans le côlon est les mauvaises habitudes, la malnutrition, l'écologie, l'obésité, l'hérédité. Retour à la table des matières

Raisons

L’apparition d’adénomes dans le rectum n’est pas confirmée de manière fiable. Les médecins ont convenu que les maladies somatiques causées par les effets indésirables de facteurs externes peuvent en être la cause fondamentale. Une autre théorie étiologique est un facteur héréditaire.

Les facteurs provocants incluent:

  1. Violation du régime et des règles d'une saine alimentation. Les aliments cancérogènes, à haute teneur en calories et en fibres, ont des effets néfastes sur le corps. En conséquence, la motilité intestinale diminue, une modification de la microflore interne se produit, ce qui provoque la formation d'adénomes.
  2. Conditions de travail nuisibles, conditions environnementales défavorables, exposition constante à des substances toxiques.
  3. Mauvaises habitudes
  4. Manque d'exercice pendant la journée, travail sédentaire.
  5. Autres pathologies du tube digestif, la maladie de Crohn.
  6. En surpoids.
  7. L'hérédité.
Les adénomes du côlon au troisième stade sont irréversibles et mènent souvent à l'oncologie. Retour à la table des matières

Caractéristiques

L'adénome intestinal est classé en fonction de la gravité de la dysplasie, c'est-à-dire de la réversibilité du processus pathologique dans les cellules, ce qui peut conduire à une tumeur maligne. Il y a 3 degrés de changement dans la nature de la division cellulaire:

  1. Dysplasie épithéliale I degré. L'état se caractérise par une division cellulaire relativement stable sans changements significatifs de la structure et de la couche intermédiaire.
  2. Adénome de gros intestin de vêlage II degré. La pathologie diffère de la dysplasie modérée. La structure atypique des cellules à ce stade est modérée. La division cellulaire a une vitesse plus élevée et les limites entre les couches sont presque impossibles à distinguer.
  3. Adénome de grade III ou néoplasie intraépithéliale. Dans la plupart des cas, la pathologie est maligne et se caractérise par une faible probabilité de déroulement inverse du processus. La néoplasie nécessite une surveillance constante par un oncologue.
Retour à la table des matières

Les symptômes

Les premiers stades de la formation de polypes sont presque asymptomatiques. Le diagnostic est généralement aléatoire. À mesure que l'adénome grandit et atteint un diamètre de 20 mm et plus, des symptômes apparaissent, tels que:

  • douleur pendant les selles;
  • ballonnements, inconfort et douleurs abdominales;
  • sensation de particules étrangères dans les intestins;
  • démangeaisons dans la région prianale;
  • un grand nombre d'impuretés de mucus dans les fèces;
  • la présence de sang lors de la défécation;
  • instabilité de la chaise sous forme d'alternance de constipation et de diarrhée.

À mesure que l'adénome se développe, la lumière intestinale se rétrécit, entraînant le développement d'une obstruction et d'autres processus pathologiques dans le corps.

Diagnostics

Pour la déclaration du diagnostic on utilise le complexe de méthodes:

  1. inspection des doigts;
  2. rectoromanoscopie;
  3. examen aux rayons x;
  4. endoscopie;
  5. l'irrigoscopie (pour identifier les petits polypes);
  6. examen histologique (pour différencier un polype du cancer).

Traitement et enlèvement

L'adénome du gros intestin n'est traité que de manière chirurgicale, car le traitement médicamenteux ne donne pas d'effet positif.

Avant et après le retrait, une étude des tissus pour la malignité est obligatoire, car le cancer peut se développer à l'intérieur du néoplasme. La technique de fonctionnement dépend de la taille et de l’emplacement du polype:

  1. retrait de l'adénome «bas» situé dans les parties inférieures de l'intestin, par l'anus;
  2. Les polypes très localisés sont éliminés par la méthode endoscopique percutanée.

Une technique de cautérisation est généralement utilisée, dans laquelle l'épithélium pathologique est traité avec une électrode spéciale. S'il y a une jambe, elle est capturée précédemment. Si le polype est plat, sans jambe, il est enlevé par parties.

L'opération est réalisée sous anesthésie générale avec préparation préalable sous forme de nettoyage du tractus gastro-intestinal.

Après la chirurgie, un traitement médicamenteux est prescrit.

Les risques de malignité après le retrait de la tumeur sont minimes, mais une nouvelle germination de la tumeur est possible. Par conséquent, pendant plusieurs années, le patient devrait subir régulièrement une sigmoïdoscopie prophylactique.

Le traitement par des méthodes traditionnelles n'est pas recommandé car, dans la plupart des cas, des produits à base de plantes toxiques, tels que la chélidoine ou la beladone, sont utilisés. La thérapie avec ces herbes est dangereuse, par conséquent, une consultation préalable avec le médecin est nécessaire.

Adénome du colon (symptômes, diagnostic, traitement)


Adénome du côlon ou polype adénomateux - croissance bénigne qui se développe sur la membrane muqueuse du côlon. Le cancer colorectal (cancer colorectal) est la deuxième cause de décès chez les hommes et les femmes. Les polypes du colon adénomateux, bien que bénins par définition, sont la principale cause de cancer colorectal. Tout le monde est à risque, mais les plus de 50 ans sont les plus exposés. Les facteurs de risque suivants prédisposent de manière significative à la formation de polypes surrénaliens: surcharge pondérale, tabagisme, maladie de Crohn, régime alimentaire riche en graisses et faible en fibres et antécédents personnels ou familiaux de la maladie.

Les symptômes

Les symptômes les plus caractéristiques de l'adénome du côlon sont des selles irrégulières, notamment une diarrhée et une diarrhée, des saignements rectaux (dans le rectum), du sang noir dans les selles, etc. En cas de saignement rectal, il est préférable de ne pas prendre ce qui se passe pour les effets des hémorroïdes, mais de vérifier la présence de polypes et de cancer colorectal. Comme il n’ya que rarement des symptômes dans les stades précoces du développement du cancer et des polypes adénomateux, il est nécessaire de subir un dépistage régulier afin de détecter les polypes à un stade précoce, jusqu’à ce qu’ils causent des dommages sérieux à l’organisme ou se transforment en cancer.

Diagnostics

Les médecins utilisent généralement un examen radiologique du côlon pour détecter la présence de polypes - une colonographie. Pour subir cette procédure, le patient prend une dose de baryum vers l’intérieur afin que le médecin puisse voir les contours du côlon lorsque ce produit chimique se déplace dans l’intestin. Colonographie - tomographie par ordinateur du côlon. Cette méthode est préférée car la moins invasive. Cependant, il est utilisé moins fréquemment que la coloscopie car il existe un risque de ne pas remarquer de petits polypes. La procédure la plus courante et la plus efficace - la coloscopie - consiste à utiliser une caméra vidéo pour étudier le gros intestin. Au cours de celle-ci, vous pouvez également prélever un échantillon de tissu de polype pour vérifier la présence de cellules cancéreuses (biopsie).

Traitement de l'adénome du côlon

La coloscopie est le traitement le plus populaire pour l'adénome du côlon. Il permet au médecin d’avoir accès aux polypes par le rectum et de les retirer soigneusement de la paroi intestinale. Environ trois jours avant la coloscopie, le patient commence à ne prendre que des liquides contenant une petite quantité de fibres, par exemple du jus de pomme et de l'eau. La veille de l'opération, le patient reçoit généralement un laxatif qu'il boit avec beaucoup de liquide pour rincer les intestins. Le patient doit passer la journée à la maison avant l'opération pour un nettoyage confortable de ses intestins. L'intervention est réalisée sous anesthésie générale, ce qui raccourcit le temps de récupération, ce qui prend généralement entre 30 et 60 minutes.

Parfois, vous devriez penser sérieusement au cancer colorectal. Les polypes adénomateux sont la principale cause du développement de cette maladie. Par conséquent, il est recommandé de consulter un médecin spécialiste pour l’application des méthodes les plus efficaces d’observation (dépistage) et de prévention.

Adénome villeux tubulaire du côlon

Formations localisées dans les tissus du tractus gastro-intestinal, souvent appelées polypes. Ces excroissances se forment sur l'épithélium de l'intestin et de l'estomac.

Chaque année, les médecins diagnostiquent des néoplasmes dans le tractus gastro-intestinal, parmi lesquels un adénome tubulaire avec et sans dysplasie, une tumeur villeuse, un adénome tubulaire villeux.

La plupart des polypes identifiés sur la muqueuse intestinale sont sujets à la magnification - un état de mutation des cellules tumorales en cellules malignes.

Compte tenu de cette tendance, il est logique de se soumettre à un contrôle de routine régulier. Les patients à risque doivent être examinés par un médecin. Dans le même temps, vous pouvez obtenir des recommandations utiles sur la manière de mener une vie saine et d'éviter les maladies.

Les adénomes du côlon sont de types différents, chacun ayant ses propres caractéristiques. Un polype tubulaire est une tumeur bénigne qui se développe plutôt lentement et a des limites bien définies.

Une telle tumeur de l'intestin peut atteindre 1 cm. Au début, la formation est de couleur rouge. Au fur et à mesure de sa croissance, elle devient rouge, elle s'élève au-dessus de la surface de la muqueuse sur une jambe mince. Des signes tels que le tissu conjonctif lâche, les branches glandulaires sont caractéristiques de l'adénome tubulaire. Une telle tumeur nécessite une intervention médicale, car elle est sujette aux mutations d'une tumeur maligne.

En apparence, l'adénome rectal ressemble au chou de mer. Au lieu de chaque boucle de légume, il y a un villus de la tumeur, il se développe le long de l'intestin (épais ou droit) et peut atteindre des tailles significatives. La tumeur est sujette à la transformation en cancer.

Le type suivant est l’adénome des villosités tubulaires, dont les signes combinent les caractéristiques de ces deux formations. Souvent détecté dans le côlon. La tumeur peut atteindre 2 à 3 cm. Au fil du temps, elle se transforme en une tumeur maligne.

L'adénome du côlon avec dysplasie est rare. Essentiellement, la dysplasie indique qu'une formation bénigne commence à se transformer en une forme maligne.

Dans le cas d'un adénome tubulaire, ce processus n'existe généralement pas: ici, dans le cas des tumeurs villeuses, les réarrangements cellulaires sont assez caractéristiques. Les cellules immatures sont plus souvent détectées à mesure que le polype se développe, le processus est caractérisé par la transformation d'un adénome tubulaire en un adénome tubulaire. La présence de dysplasie signale la nature maligne du processus, tout dépend de la maturité des cellules tumorales. Même en quantités minimes, des éléments indifférenciés provoquent le développement du cancer de l'intestin.

Causes de la formation d'adénomes dans l'intestin

En ce qui concerne les formations tumorales, il n'y a pas de raisons avérées pour la formation, mais il existe des facteurs approximatifs provoquant le développement de pathologies. Les médecins pensent que la cause première est la présence de maladies somatiques apparaissant sous l’influence de causes externes. L'hérédité est un autre facteur de formation de tumeurs intestinales. Le groupe à risque comprend les personnes qui font souvent face aux facteurs suivants:

  • mauvaise nutrition. Si une personne consomme des produits cancérigènes pendant une longue période, les repas riches en calories et en fibres vont probablement altérer la motilité intestinale. Par conséquent, la composition de la microflore change, des conditions préalables sont nécessaires à la formation de polypes (adénomes);
  • travail dans des industries dangereuses, mauvaise écologie, exposition à des substances toxiques;
  • la présence de mauvaises habitudes;
  • maladies gastro-intestinales chroniques;
  • l'hérédité;
  • surpoids;
  • le travail sédentaire avec un manque d'activité pendant la journée a un effet néfaste sur les intestins - sa circulation et son péristaltisme sont perturbés.

Caractéristiques et signes de l'adénome du côlon

Compte tenu de la gravité de la dysplasie (réversibilité des mutations cellulaires), les médecins classifient 3 degrés d'adénome intestinal:

  • Stade 1 - dysplasie épithéliale, caractérisée par la stabilité de la division cellulaire, aucun changement particulier n'a encore été identifié;
  • Grade 2 - la dysplasie modérée est caractérisée par une structure atypique modérément prononcée de cellules d'adénome, elles se divisent rapidement, les limites entre les couches sont presque imperceptibles;
  • Grade 3 - néoplasie intraépithéliale, dans laquelle le processus inverse est presque irréel. Dans la plupart des cas, la dysplasie de l'adénome de grade 3 renaît dans une tumeur maligne. Vous devez donc être surveillé en permanence par un médecin.

Aux premiers stades du développement, l'adénome tubulaire vaginal du côlon, ainsi que de nombreuses formations tumorales, est asymptomatique. Une telle tumeur est détectée au hasard lors d'un diagnostic matériel pour la cause d'autres maladies.

Au fil du temps, lorsque l'adénome atteint 20 mm ou plus, le patient peut présenter les symptômes suivants, un ou plusieurs à la fois:

  • douleur lors des selles;
  • distension abdominale, douleur abdominale, sensation de corps étranger dans les intestins;
  • démangeaisons autour de l'anus;
  • inclusions de mucus et de sang dans les selles;
  • constipation alternant avec la diarrhée, quel que soit le régime alimentaire.

Au cours de la maladie, la lumière intestinale se rétrécit et elle est encombrée d'obstruction et d'autres complications pathologiques.

Diagnostic et traitement de l'adénome intestinal

Dans un premier temps, la proctologue mène une enquête auprès du patient, recueille des informations sur la présence de maladies dans la famille, sur l'état de santé et les maladies associées. Pour confirmer la suspicion du développement d'un adénome ou d'une réfutation, le médecin prescrit au patient le diagnostic: examen du doigt, rayons X, rectoroscopie, endoscopie, irrigoscopie, histologie.

Après le diagnostic, le médecin choisit le schéma thérapeutique optimal. Dans le cas d'un adénome villosito-tubulaire avec dysplasie sévère et gêne évidente pour le patient, la tumeur est enlevée chirurgicalement.

Le médecin a le choix entre trois méthodes:

  • endomicrosurgery lorsque l'adénome villeux tubulaire est enlevé transanalement;
  • électrocoagulation en boucle - convient si le patient n'a pas plus de 3 polypes dans l'intestin;
  • résection transanale suivie d'anastamose rectoanale.

Lorsque les tumeurs sont situées loin de l'entrée de l'intestin, les médecins pratiquent une perforation de la peau, saisissant le polype et le brûlant avec une électrode. Lorsque l'adénome est volumineux, il est éliminé par parties.

Dans ce cas, le médecin effectue une opération difficile sous anesthésie générale, après quoi le patient doit passer par une longue période de rééducation.

Après le retrait chirurgical de l'adénome, le risque de détecter une tumeur maligne est minimisé. À l'avenir, personne n'est à l'abri du fait que les polypes dans l'intestin ne réapparaîtront pas. Par conséquent, tous ceux qui ont déjà subi un traitement doivent subir périodiquement une rectoromanoscopie pour éviter les rechutes.

Une bonne nutrition est un facteur important dans la prévention de l'adénome des villosités tubulaires dans le côlon. On sait que les tumeurs se forment plus souvent chez ceux qui abusent des aliments gras et ne mangent pratiquement pas d'aliments contenant des fibres.

Les mauvaises habitudes - tabagisme, consommation fréquente de boissons alcoolisées - nuisent au travail de l'intestin et à l'état de ses muqueuses. Ceux qui veulent minimiser le risque d'adénome doivent enrichir leur régime alimentaire avec des aliments contenant des vitamines E, C.

Ceux qui ont déjà identifié des maladies intestinales dans la famille devraient être examinés plus souvent afin d'identifier le problème à temps et de le résoudre.

Quel est dangereux adénome du côlon

L'adénome du colon est une tumeur bénigne formée par la prolifération de l'épithélium glandulaire. Un ulcère à l'estomac ou une gastrite peuvent provoquer son apparition. La pathologie est généralement associée au groupe d’âge de la population - les personnes âgées de 50 à 60 ans, bien que la prévention, bien sûr, doive être prise en charge à tout âge.

Les symptômes, les caractéristiques du développement et le risque de dégénérescence maligne d'une tumeur dépendent de la taille, du type et de l'emplacement. Peu importe le volume, l'adénome nécessite une observation et un traitement.

Adénome du colon - qu'est-ce que c'est?

En général, l'adénome est une tumeur bénigne qui se développe à partir de cellules épithéliales glandulaires. Ces derniers se retrouvent dans toutes les glandes du corps (salivaires, lactiques, hypophysaires et autres), ainsi que dans les muqueuses muqueuses.

L'adénome du gros intestin est la prolifération de tissu glandulaire sur la membrane muqueuse, qui peut se fixer à la coquille avec une tige mince (avoir une «jambe») ou ressembler à un «tubercule» (polype à base large).

En plus des adénomateux (qui représentent 10% de tous les polypes), des polypes hyperplasiques, inflammatoires et hamartomatiques peuvent également apparaître dans le côlon, la différence étant une faible probabilité de transformation en pathologie oncologique.

La différenciation de tous les adénomes du côlon identifiés par localisation donne l’image suivante:

  • adénome rectal - 25%;
  • adénome du côlon - 67%, dont dans le sigmoïde - 25%, dans le côlon descendant - 18%, dans le côlon ascendant - 13%, côlon transverse - 11%;
  • adénome caecum - 7%.

La probabilité de développer une pathologie cancéreuse est directement associée au type de polype adénomateux détecté.

Adénome tubulaire

La variété la plus courante (appelée aussi tubulaire), caractérisée par les caractéristiques suivantes:

  • la tumeur est molle, avec une surface rouge lisse, avec des limites claires et une base large. Se compose de tissu conjonctif glandulaire et lâche;
  • taille - généralement 10-12 mm, rarement - jusqu'à 30 mm.
  • Le risque de cancer est faible.

Ayant atteint 3 cm, l'adénome peut être divisé en lobes, acquérir une teinte pourpre et des "jambes" similaires. L'apparition d'une nature villeuse et d'un potentiel malin est également possible.

Adénome villeux

Les nouvelles croissances de ce type se trouvent le plus souvent à la surface du rectum, leurs caractéristiques seront les suivantes:

  • la tumeur est molle, avec une surface en "velours" et peut ressembler extérieurement à un chou-fleur, formé des fibres du tissu fibreux, de l'épithélium et des muqueuses. Dans la plupart des cas, l'adénome "se propage" à la surface de l'intestin, légèrement au-dessus de celui-ci, moins souvent - il présente une jambe épaisse ou mince;
  • dimensions - jusqu'à 2 cm, atteint parfois 3 et rarement - 10 cm;
  • la probabilité de renaissance est supérieure à celle de tous les autres types.

Adénome villeux tubulaire

Cette tumeur, également appelée polype tubulaire, combine les caractéristiques des deux précédentes de la manière suivante:

  • adénome tubulaire avec une part de villosités de 25% à 75%. Peut avoir une jambe mince ou une base plate;
  • tailles - généralement 2-3 cm;
  • la probabilité de renaissance est supérieure à celle de tubulaire, mais inférieure à celle de villeux.

Si la taille d'un polype est supérieure à 2 cm et que sa base est large, il contient presque toujours des éléments villeux. C'est une forme relativement rare (9% des cas).

Adénome denté

Peut également être appelé papillary, est un hybride de polype adénomateux et hyperplasique, a de telles caractéristiques:

  • la surface de l'épithélium ressemble à des lobes fins dentés. La couche superficielle contient des manifestations de dysplasie - développement tissulaire anormal. Il peut avoir une base large, au moins - étroite ou la jambe;
  • taille - moins de 1 cm, moins souvent 1-2 ou plus;
  • la probabilité de renaissance - avec la taille significative et la dysplasie sévère, elle augmente de manière significative.

Un degré élevé de dysplasie est déjà caractérisé par des modifications dans les cellules présentant des caractéristiques malignes, ce qui nécessite un diagnostic différentiel avec un adénomocarcinome.

Causes de développement

Le mécanisme d’apparition n’a pas été complètement étudié; parmi les préalables conduisant à l’apparition d’un adénome intestinal, il convient de souligner:

  • prédisposition génétique - il a été constaté que l'identification d'un seul polype adénomateux chez les parents augmente de 50% la probabilité de développer un cancer du côlon (et donc des polypes) chez un enfant. La polypose multiple est héréditaire dans la plupart des cas;
  • caractéristiques du régime alimentaire - un excès d'abus d'alcool et de graisses animales et le manque de fibres alimentaires, d'aliments végétaux et de glucides;
  • tabagisme - particulièrement important pour les patients de moins de 60 ans;
  • conditions environnementales défavorables ou conditions de travail néfastes;
  • surcharge pondérale et troubles métaboliques concomitants et leurs conséquences - diabète, athérosclérose;
  • maladies inflammatoires du tractus gastro-intestinal, accompagnées d'une irritation des muqueuses - gastrite, ulcère gastrique, colite, rectite;
  • chirurgie reportée pour retirer la vésicule biliaire;
  • antécédents de cancer du sein;
  • une condition caractérisée par la présence de bactéries dans le sang;
  • hypodynamie.

Manifestations cliniques

La symptomatologie dépend du stade de développement de la pathologie, parmi lesquels:

  • dysplasie épithéliale - il n’ya pas de changement significatif dans la structure et le processus de division cellulaire;
  • deuxième degré de dysplasie - certains changements se produisent dans les tissus, des anomalies apparaissent dans leur structure. Le taux de division cellulaire augmente;
  • Néoplasie interépithéliale - le processus devient difficile à inverser, la tumeur est déjà caractérisée comme maligne.

Il est souvent possible d'éliminer la maladie au premier stade de manière aléatoire, des symptômes apparents se manifestant au deuxième stade, lorsque la taille de la tumeur atteint 20 mm. Le symptôme principal est une douleur aiguë qui survient pendant les selles et qui traverse une certaine période de temps. Aussi peut être observé:

  • perturbations du processus digestif et douleurs de l'estomac, ballonnements, flatulences;
  • troubles des selles - constipation et / ou diarrhée;
  • l'apparition dans les selles de sang (noir de selles) ou de mucus;
  • démangeaisons, inconfort, sensation de présence d'un corps étranger dans l'intestin;
  • saignements de l'anus et l'anémie ferriprive qui l'accompagne.

La complication la plus dangereuse des polypes adénomateux est la dégénérescence maligne des tissus. Cependant, même en son absence, il peut y avoir une perturbation de l'équilibre eau-électrolyte du corps et une obstruction intestinale.

Méthodes de diagnostic

Un dépistage régulier est indiqué chez les patients présentant une prédisposition génétique. Cependant, indépendamment de la présence de ce dernier, les tests de laboratoire suivants sont utilisés dans le diagnostic:

  • test de sang occulte dans les selles;
  • échantillon de sang veineux sur des marqueurs tumoraux.

Le diagnostic peut être affiné à l'aide de techniques non invasives telles que les rayons X ou la tomodensitométrie (coloscopie virtuelle), ainsi que par palpation et examens instrumentaux:

  • sigmoïdoscopie - permet d'évaluer visuellement l'état de la muqueuse intestinale à 25 cm de l'anus;
  • coloscopie - semblable à la procédure précédente, mais permettant d'évaluer l'état de tout le côlon.

Des études récentes sont souvent associées à un prélèvement de biopsie pour déterminer la présence de cellules altérées au cours d'une inflammation ou d'une dégénérescence maligne.

Méthodes de traitement

Le traitement de l'adénome intestinal implique généralement une intervention chirurgicale. Le traitement conservateur n’est pratiqué que pour soulager les symptômes en présence de contre-indications à la chirurgie (épilepsie, cancer, pathologies infectieuses, diabète, processus inflammatoire aigu dans l’intestin).

La plupart des polypes permettent leur retrait lors d'une sigmoïdoscopie ou d'une coloscopie. Le médecin, dans le diagnostic, peut effectuer une polypectomie endoscopique - retrait du polype avec cautérisation de la jambe. Si l'adénome a une base large ou en présence d'une polypose multiple, l'ablation a lieu en plusieurs étapes.

De plus, les options chirurgicales suivantes sont possibles:

  • le prélèvement laparoscopique est autorisé s'il existe des polypes bénins d'une taille supérieure à 2 cm. L'opération ne nécessite pas d'incisions, toutes les manipulations sont effectuées sous anesthésie générale au moyen de ponctions dans la paroi abdominale;
  • laparotomie ou colostomie - intervention chirurgicale pour enlever les polypes par une incision dans la paroi de la cavité abdominale, avec parfois la sortie de la polypose intestinale touchée à l'extérieur;
  • résection intestinale - consiste à enlever les tumeurs ainsi qu’une partie de l’intestin, par exemple antérieure, inférieure antérieure ou transanale, puis à suturer les extrémités de l’intestin. Cela peut être la seule option pour la nature maligne confirmée de la tumeur.

En fonction de l’ampleur de l’intervention, la période de rééducation peut aller de 4 semaines à plusieurs mois. Pour soulager la douleur dans les 10 premiers jours après la chirurgie, utilisez des analgésiques et des anti-inflammatoires.

Dans les premiers stades de la pathologie, après avoir consulté un médecin, vous pouvez appliquer les techniques traditionnelles. Ils consistent en la préparation de décoctions, d'infusions aqueuses et alcooliques de plantes (tavolga, chélidoine, calendula, millepertuis) et de les utiliser à l'intérieur ou localement sous forme de lavement.

Prévisions

La détection d'adénomes de petite taille lors d'un examen de dépistage permet un pronostic favorable. Dans ces cas, l'élimination des polypes, en particulier tubulaires, provoque rarement une rechute.

Si la taille de la tumeur est considérable et que plus de 3 ans se sont écoulés depuis son développement, l’opération chirurgicale et le processus de récupération deviennent plus complexes, sans parler du risque de dégénérescence maligne des tissus.

L'adénome du côlon est une pathologie qui peut ne pas se manifester avant un certain temps. Par conséquent, vous ne devez pas abandonner les études de dépistage. La prévention du développement des néoplasmes dépendra du niveau optimal d'activité physique, du contrôle du poids et du rejet des mauvaises habitudes. Vous devriez minimiser la présence de plats gras, fumés, épicés et salés dans le menu.

Adénome du côlon tubulaire

L'adénome tubulaire du côlon est une prolifération bénigne de cellules muqueuses sujettes à la renaissance. La tumeur se caractérise par une petite forme dont le diamètre moyen ne dépasse pas 10 mm. En tant que pathologie dangereuse du corps, l'adénome tubulaire est capable de se transformer en cancer, ce qui provoque la propagation de cellules malignes dans les organes internes. Représentant une grappe de polypes moins bien formés formés à partir de tissus épithéliaux, la tumeur forme une "jambe" et agit comme la cause du cancer colorectal.

Raisons de l'éducation

Les médecins ont du mal à nommer la cause à 100% de l'apparition des polypes, mais plusieurs facteurs sont indispensables à l'apparition de l'adénome:

  • Consommation excessive de graisses animales. Par exemple, ne manger que de la viande rouge provoque un trouble métabolique, ce qui entraîne une augmentation de l'éducation.
  • Le manque de plats de légumes et de fruits dans le régime alimentaire provoque également une perturbation des processus métaboliques. Le manque de fibres rend plus difficile la motilité de l'estomac, dont souffre l'intestin. Un dysfonctionnement d'un organe provoque un amincissement des cellules épithéliales, ce qui entraîne une perte de résistance. Ainsi, toute influence externe pathogène sur la structure cellulaire provoque une croissance excessive excessive, à la suite de quoi un polype apparaît.
  • La prédisposition génétique à la maladie provoque la formation de polypes, même chez les jeunes enfants (à partir de 4 ou 5 ans).

Dans le monde, plus de 6% des personnes souffrent d'une tumeur bénigne sans en avoir la moindre idée.

  • Le plus souvent, les transformations adonémateuses affectent les personnes après 60 ans. Les couches les plus vulnérables de la population sont celles dont le niveau de vie est bas et qui accordent peu d'attention aux régimes alimentaires normaux - les adénomes tubulaires des pays occidentaux, où la réglementation alimentaire fait défaut, se produisent 17% plus souvent que dans les pays orientaux.
  • La polypose du côlon sigmoïde direct, du colon, a tendance à se développer: plus le patient est âgé, plus son éducation est poussée, mais le diamètre de l'adénome ne dépasse pas 30 mm.
  • Dans 79% des cas, la dysplasie intestinale évolue vers une maladie oncologique.

Les polypes les plus "inoffensifs": type folliculaire, hyperplasique, inflammatoire, lymphoïde

Le développement d'un adénome tubulaire devient souvent la cause de dysplasies - des excroissances sur les parois intestinales avec déformation ultérieure de la forme, violation des fonctions de l'organe.

Selon les statistiques de l'OMS, plus de 70% de toutes les formations polypes du rectum sont des composés adénomateux. La pathologie est dangereuse et nécessite un traitement obligatoire. Pourquoi Le fait est que tous les polypes sont formés uniquement à la suite de la destruction du travail de l'organe et de la violation de la division du tissu cellulaire, la formation peut être divisée en trois groupes:

  • Tubulaire, formé de structures tubulaires tissulaires touchées par la dysplasie;
  • Formations villeuses de processus tissulaires;
  • Mixte - à base de tissu destructeur de tout type.

En cas d'adénome tubulaire du côlon, plusieurs variantes de dynamique sont distinguées: faible, moyenne et élevée. Ce dernier (élevé) est caractérisé par un excès de tissus villeux, ce qui indique le début du processus de transformation des cellules cancéreuses. L'absence de traitement entraîne la croissance de tumeurs et des conséquences négatives pour la santé du patient.

Symptômes de la maladie

C'est important! Dans le côlon sigmoïde, la forme prédominante des formations est une polypose unique, formée sur le site de l'épithélium et ayant la forme d'un cercle, compactage de la structure à surface lisse. Habituellement, les formations ne présentent pas de cavités, d’ulcères et ne se «gardent» que sur la tige amincie. Il est extrêmement difficile de détecter un adénome car les tissus intestinaux muqueux ne changent pas de forme, de couleur. Une faible dynamique de développement, une croissance lente rendent le diagnostic difficile, les patients présentant une dysplasie de faible degré ne ressentent aucune gêne et souvent ne représentent pas la présence d'une pathologie.

Caractérisée par une symptomatologie implicite, la maladie a longtemps été sans signes. Cependant, une augmentation du polype entraîne un saignement: lorsque l'adénome atteint une taille de 10 mm, des bandes de couleur écarlate claire (sang) se remarquent sur les matières fécales. Une légère prolifération d'une tumeur bénigne provoque des difficultés pour vider les intestins. Ceci est extrêmement important, car de nouvelles tentatives dans les matières fécales entraînent une perturbation de la structure cellulaire et expliquent la prolifération encore plus grande du polype.

L'adénome du côlon sigmoïde direct se caractérise par un inconfort dans l'anus et un gonflement chronique de l'intestin - un symptôme évident qui nécessite un examen attentif. Le polype villeux de type tubulaire est considéré comme le plus dangereux. La tendance à la dynamique rapide, la transformation, les dommages aux tissus voisins, la pénétration dans le côlon et le côlon sigmoïde - seulement une petite partie des manifestations négatives de l’éducation.

Différences en degrés de dysplasie:

  • I degré - la formation polypeuse ressemble à un fruit de la framboise à cause de sa surface lobée. Petit diamètre, pas de symptômes, pas de destructions intestinales.
  • Le grade II est caractérisé par la croissance d’adénomes jusqu’à 10 mm ou plus. Sang observé dans les fèces, inconfort dans l'anus, gonflement de l'intestin, constipation.
  • Grade III - L'adénome atteint 30 mm et renaît en une tumeur cancéreuse.

Le développement d'un adénome tubulaire peut commencer par une formation polypoïde inoffensive, se poursuivre de manière asymptomatique pendant 3-4 ans, puis les cellules sont transformées en cellules cancéreuses - le processus prend alors 2-3 ans, donc à partir du début de l'apparition de 10-15 ans. Le retrait n'est possible que chirurgicalement.

Diagnostic de la maladie

Diagnostiquer un adénome tubulaire du côlon uniquement à l'aide d'un examen instrumental, les examens visuels sont inefficaces. Les rayons X, l'endoscopie rectale, la coloscopie sont utilisés - les méthodes permettent de révéler la formation au stade intermédiaire du développement dans 90% des cas, au premier stade - dans 15% des cas.

L'avantage de procéder à une coloscopie dans la collecte d'échantillons de tissu épithélial, ce qui garantit un diagnostic plus précis. Cependant, à l'aide d'un coloscope, il n'est pas toujours possible d'atteindre les parties les plus difficiles du côlon. Néanmoins, la technique est considérée comme informative, car les rayons X ne montrent pas de polypes d’une taille inférieure à 10 mm. Il est donc pratiquement impossible de détecter un adénome tubulaire du côlon présentant une dysplasie de degré 2 ou des polypes à un petit (premier) stade de formation.

Fait! Lorsque les symptômes apparaissent, il n'est pas nécessaire de reporter la visite à un spécialiste qui déterminera le type d'examen. Lors du prélèvement d'échantillons de tissus, une analyse histologique est réalisée, qui permet d'identifier les violations éventuelles au niveau cellulaire et de déterminer la dynamique de développement de l'adénome, son type, sa malignité ou sa bonne qualité de formation. Le traitement est prescrit uniquement sur la base des antécédents collectés. Souvent, un ou deux examens instrumentaux ne suffisent pas, car le patient est renvoyé pour un nouveau diagnostic - c’est normal, vous ne devez pas abandonner les procédures supplémentaires, dans le but d’examiner les intestins aussi minutieusement que possible et d’identifier la localisation des polypes, adénomes.

Si un patient a un diagnostic de dysplasie de grade 1, il suffit d'observer la dynamique du développement de la pathologie et de mener une thérapie qui empêche la propagation de l'éducation / la croissance des polypes. Dans d'autres cas, une intervention chirurgicale est prescrite pour l'excision de formations polypeuses. Il est possible d’utiliser deux méthodes d’intervention utilisables pour éliminer les polypes:

  • L'excision de la formation (adénome) est une résection complète de l'adénome avec une partie de l'intestin. Il est effectué uniquement si le polype glandulaire a un caractère clairement malin. La condition de l'opération peut être une excision partielle préliminaire de l'adénome à des fins d'analyse, ce qui prouve le début du processus de malignité. Le plus souvent, la résection doit être réalisée si un adénome du côlon présentant une dysplasie de grade 3 est trouvé.
  • L'électrocoagulation est une intervention peu invasive caractérisée par une période de récupération rapide. La condition pour la procédure est l'histologie des tissus excisés pour la détection des cellules cancéreuses polypes. Le traitement est indiqué pour les adénomes tubulaires du côlon présentant une dysplasie de grade 2.

Fait! Les gros polypes d'adénome sont disséqués en parties. La formation d'un adénome dans le passage anal impose l'interdiction de l'électrocoagulation en raison de la longue période de guérison et du risque élevé de complications. La possibilité de récidive de l'adénome est grande, une intervention chirurgicale est réalisée avec la garantie de l'élimination complète des polypes, le médecin surveille attentivement l'absence de tissu de polype résiduel.

Prévisions

Une complication possible du traitement est un saignement - un symptôme peut apparaître plusieurs semaines après l'intervention et nécessite une visite chez le médecin. Dans le même temps, le pronostic du traitement dépend entièrement de la date du diagnostic: plus l'adénome est détecté tôt, plus le pourcentage de guérison complète de la maladie est élevé. De plus, en imaginant de quoi il s'agit - un adénome tubulaire, le patient doit être conscient du danger de développer une pathologie: la dynamique de la croissance des polypes, la tendance à la transformation - des facteurs dangereux pour la santé humaine. En cas d'opération opportune, un examen plus poussé de l'absence de tissu résiduel réduit le risque de rechute de 10% au maximum.

Vous avez trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée

Adénome du côlon tubulaire

L'adénome tubulaire est une prolifération bénigne de cellules muqueuses. En règle générale, ces tumeurs n’atteignent pas une taille importante et leur diamètre moyen est d’environ 1 cm. Il s’agit d’un type de néoplasme assez dangereux, capable de renaître en cancer après un certain temps en propageant des cellules malignes dans tout le corps. L'adénome tubulaire est une collection de petits polypes formés à partir de tissus épithéliaux et situés sur une petite jambe mince. Cette maladie est la principale cause de cancer colorectal.

Raisons

  • Les causes du développement de l'adénome tubulaire sont très diverses, mais l'étiologie exacte n'est pas connue à ce jour. Les personnes qui consomment des aliments riches en graisses animales souffrent principalement d'adénome polypoïde. En ne mangeant que de la viande rouge, vous pouvez provoquer le développement d'un métabolisme inapproprié;

Anatomie du côlon

Selon les statistiques, environ 70% du nombre total de polypes trouvés dans le rectum et le côlon sigmoïde sont adénomateux.

Pourquoi l'adénome est-il si dangereux?

Nous savons déjà que les polypes adénomateux renaissent en cancer. Cependant, la raison pour laquelle cela se produit n’est pas pour tout le monde. Tous les polypes intestinaux doivent être divisés en trois types principaux: tubulaire, villeux et mixte. Chacun de ces polypes est formé à la suite d'une dysplasie tissulaire, c'est-à-dire d'un processus anormal de division cellulaire.

Les adénomes tubulaires du rectum sont formés à partir de tissu tubulaire présentant des zones de dysplasie. Adénomes villeux des processus tissulaires.

Il existe des dysplasies à développement faible ou élevé. Un degré élevé affecte environ 6% des patients et se caractérise par une prédominance de tissus villeux dans la structure. Le développement de tels adénomes indique l'étendue initiale du processus du cancer. Plus vous ne traitez pas une telle tumeur, plus le degré de dysplasie est important et plus les conséquences seront dangereuses.

Signes de polypes adénomateux

  1. Le plus souvent, dans le rectum et le côlon sigmoïde, on trouve des polypes uniques qui se développent sur l'épithélium et présentent une structure dense arrondie à surface lisse;
  2. ne montrer aucun signe d'expression;
  3. dans la plupart des cas, la jambe est mince, mais il existe également des formations à base large;
  4. La muqueuse intestinale et le polype ne changent pas de couleur ni de caractéristiques externes: il reste une bonne teinte rosâtre préservant le schéma vasculaire
  5. sont de petite taille avec la perspective d’augmenter. Le taux de croissance est plutôt lent, il est donc impossible de détecter les polypes à un stade précoce.

Les symptômes

  • Le développement initial de l'adénome du côlon est asymptomatique;
  • lorsque vous augmentez la taille à 1 cm, vous saignez du sang écarlate ou léger. Des bandes de sang sont à la surface des matières fécales;
  • la fonctionnalité de l'intestin n'est pas brisée, l'adénome n'est pas propice au développement de maladies associées;
  • avec une prolifération importante, les polypes peuvent causer la constipation;
  • dans les adénomes du rectum, du sigmoïde et du côlon, il peut y avoir une gêne dans l'anus, ainsi qu'une distension de l'intestin.

Le polype adénomateux le plus dangereux

  1. L'adénome villeux tubulaire est le plus dangereux car il a la capacité de se transformer rapidement en cancer. Il a l'apparence d'un polype tubulaire à surface villeuse. Affecte principalement le sigmoïde et le gros intestin;
  2. se manifeste par trois degrés de dysplasie: légère, modérée et sévère;
  3. à l'extérieur, la formation ressemble à des baies de framboise avec une surface lobée non standard. En règle générale, les adénomes plus tubulaires se développent et ont une taille d'environ 3 cm, qui est le principal symptôme du cancer de l'intestin;
  4. la tumeur villeuse tubulaire peut renaître de formations polypoïdes plus inoffensives. Ce processus se déroule sur 3-4 ans. Un processus de cancer commence après 2-3 ans. Par conséquent, la prolifération initiale des cellules de l'épithélium intestinal jusqu'au cancer peut prendre 10 à 15 ans;
  5. Cette formation ne peut être enlevée que par chirurgie.

Diagnostics

L'adénome du colon est détecté par endoscopie aux rayons X ou rectale. L'irrigation et la coloscopie sont également considérées comme pertinentes pour le diagnostic de la maladie, qui peut détecter des polypes dans 90% des cas.

Le principal avantage de la coloscopie est que lors de sa mise en œuvre, un échantillon de tissu adénome est prélevé, ainsi que l'électrocoagulation d'un polype. Une telle procédure est effectuée dans le but d'une recherche en laboratoire, ce qui permet de poser un diagnostic plus précis. Absence de coloscopie - impossibilité d’atteindre certaines zones du côlon.

Malheureusement, les rayons X ne montrent pas une éducation inférieure à 1 cm. Une coloscopie est donc toujours réalisée.

Traitement

Le traitement le plus efficace contre l'adénome tubulaire est la chirurgie. Il existe deux méthodes principales: l'excision complète et le processus d'électrocoagulation.

La plupart des polypes sont éliminés par électrocoagulation, procédure moins traumatisante et ne nécessitant pas un long processus de récupération. La seule condition pour un tel traitement est la nécessité d'une histologie obligatoire des tissus prélevés.

La résection d'une partie de l'intestin avec un adénome est réalisée uniquement dans le cas d'un polype malin. Cependant, le processus de malignité ne peut être prouvé que par une excision partielle et une analyse en laboratoire.

Les gros polypes sont éliminés par parties.

Si des adénomes se forment dans l'anus, ils ne peuvent pas être éliminés par électrocoagulation, car la guérison prendra beaucoup de temps et le risque de complications est élevé.

Il est très important d'éviter la récurrence des adénomes tubulaires. Par conséquent, lors de l'électrocoagulation, le médecin s'assure que la tumeur est complètement éliminée, sans résidus de tissu.

En outre, l'électrocoagulation ne devrait agir que sur la membrane muqueuse, sans toucher les couches les plus profondes.

Complication de toute opération aux intestins - saignements, qui peuvent survenir en quelques semaines.

Prévisions

Après avoir retiré un polype de taille supérieure à 2 cm, une coloscopie supplémentaire est effectuée, ce qui permet d’éliminer la possibilité de formation de tissu résiduel. Ensuite, tous les six mois, effectuez un contrôle. Si la résection ou l'électrocoagulation ont été réalisées de manière qualitative, la probabilité de récidive n'est que de 10%.

A Propos De Nous

“Pourquoi moi. Pour quoi Cela ne peut pas être. "- Il est difficile de décrire la gamme de sentiments qui couvrent une personne après avoir exprimé ce diagnostic terrible - le cancer.