Espérance de vie pour le cancer du sein de grade 3

Bonjour chers lecteurs. Aujourd'hui, notre sujet est triste et déprimant: cancer du sein à 3 degrés, espérance de vie pour cette maladie et ses perspectives. Cancer du sein ou cancer des tissus glandulaires du sein, la pathologie la plus étudiée, la plus terrible et la plus souvent rencontrée du buste de sa classe. La pertinence du sujet ne fait pas de doute. Si vous avez un coffre, vous devez savoir comment le garder et quand ce n'est pas facile à faire.

Cancer du sein en stade III

Le cancer du tissu mammaire glandulaire est une tumeur, maligne, plutôt agressive, entraînant la mort du patient. Environ 30 formes de cancer du sein sont connues. Les formes nodulaires courantes de la maladie sont les cancers uni- et multicentriques et les formes diffuses, y compris les cancers de type mastite. Le carcinome canalaire infiltré (carcinome infiltrant) est considéré comme «populaire». Les formes rares de pathologie incluent:

  • La maladie de Paget;
  • Cancer du sein chez l'homme;
  • actinique;
  • maladie papillaire invasive.

Aux stades avancés, les métastases sont caractéristiques de la maladie décrite. Les cellules cancéreuses présentant un flux lymphatique pénètrent dans les ganglions lymphatiques régionaux, le sang traversant même des organes distants. Le traitement est rapide avec le soutien de la chimiothérapie ou de la radiothérapie. Une thérapie ciblée et des hormones sont également utilisées (pour les formes de la maladie hormono-dépendantes).

Le troisième stade de la maladie a deux catégories "a" et "b". Avec la catégorie «a», le néoplasme atteint un diamètre de 5 cm et le dépasse. A l'examen, les signes cutanés du cancer sont exprimés:

  • Zeste d'orange;
  • symptômes de Koenig, Pribram, Payra et du site;
  • gonflement des tissus;
  • rétraction du mamelon;
  • écoulement sanglant du mamelon;
  • peut-être une manifestation du symptôme de umblikatsiya (la peau est dessinée sur la formation)
  • ulcération (parfois).

Les métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux sont absentes. Pour le cancer du sein III, la catégorie «b» est caractérisée par une métastase de la zone axillaire avec des lésions des ganglions lymphatiques. Parfois, des lésions uniques se trouvent dans les nœuds supraclaviculaires ou sous-claviers.

Certaines sources identifient également le stade III «c», lorsque le risque de métastase dans les organes internes est accru: le foie et les poumons.

Traitement et perspectives

L'oncologie implique l'ablation obligatoire de la tumeur ou du sein dans son ensemble (sur décision du médecin). Mesures obligatoires et conservatrices. Lors du diagnostic des patientes atteintes d'un cancer du sein, un régime alimentaire à vie est recommandé.

Plan de régime recommandé par la nutrition:

  • à l'exception obligatoire des produits contenant du sucre;
  • ménageant chimiquement, avec le refus ou la réduction du régime alimentaire des marinades et des marinades, des viandes fumées, des plats frits jusqu'à une croûte dorée;
  • petit et fractionné jusqu'à 5-6 fois par jour;
  • avec une restriction sérieuse de l'apport en graisses dans le système digestif (max 35%), il est préférable d'abandonner complètement la viande rouge;
  • les légumes et les céréales dans l'alimentation sont les bienvenus.

En plus de prolonger la durée de vie, il est recommandé d’abandonner les mauvaises habitudes et de ramener le corps à la normale pendant l’obésité.

Les termes de la vie dans une tumeur maligne sont un concept relatif. La médecine fonctionne avec des périodes de survie de 3, 5, 10 ans des patientes atteintes d'un cancer du sein.

Le taux de survie à dix ans dépend directement de la catégorie de processus du cancer de stade III:

  • dans la catégorie «a», 65 à 75% des patients traités survivent;
  • à la catégorie «b» - le pourcentage diminue à 10-40%;
  • avec la catégorie "c" - il reste au niveau inférieur de 10-15%.

Le pronostic à ce stade de la maladie est bien pire que les deux précédents. En atteignant la troisième étape, la métastase commence très rapidement. Et le cancer sous forme de microfoyers capture même les organes digestifs et le cœur. Quand une tumeur atteint ce stade, la métastase est diagnostiquée déjà après 8 mois. Dans les premiers stades du cancer du sein est bien traité, le pronostic est relativement favorable. À la troisième étape, cela ne peut pas être dit, les périodes de la vie sont réduites même après un traitement productif.

Néanmoins, il faut être soigné, il faut subir des examens réguliers avec un oncologue. Rappelez-vous qu’une tumeur récidive et se métastase habituellement dans les 3 à 5 années suivant l’intervention chirurgicale, le risque est alors réduit.

À ce propos, nous vous disons au revoir, ne vous découragez pas, rappelez-vous que le problème doit être résolu, quelle que soit sa difficulté. Revenez sur notre site et invitez des amis via les réseaux sociaux.

Cancer du sein 3 degrés: caractéristiques de la pathologie grave

Environ 1 million de cas de cancer du sein sont enregistrés chaque année dans le monde. C'est le type d'oncologie le plus courant - il affecte toutes les femmes sur trois. Le cancer du sein de grade 3 est détecté chez les femmes après 50 ans dans 25-30% des cas. Les oncologues considèrent cette étape comme l'une des plus graves. Il survient chez 10% des femmes infectées et réduit considérablement l'espérance de vie.

Comment se manifeste le cancer du sein de grade 3?

Le cancer du sein de grade 3 (cancer du sein oncologique localisé, carcinome) est une tumeur du tissu mammaire dans laquelle les ganglions axillaires peuvent être affectés par les cellules cancéreuses.

Il est possible de prolonger la vie d'une femme atteinte d'un cancer du sein d'une durée maximale de 10 ans, en fonction du stade et de la forme du cancer.

Le troisième degré de cancer a des manifestations systémiques. Outre la présence d'une tumeur dans la poitrine et de ganglions lymphatiques soudés dans la région axillaire, des modifications de la forme de la poitrine et de la couleur de la peau seront également observées. Un écoulement de sang transparent ou strié du mamelon peut apparaître.

Vidéo: Ce que vous devez savoir sur le cancer du sein

Cancer du sein du troisième degré: sous-stade

Ce type de cancer est divisé en trois sous-étapes:

  1. 3A - une combinaison d'une tumeur au sein de toute taille et de ganglions lymphatiques affectés aux aisselles adhérant les uns aux autres et aux tissus environnants.
  2. 3B - le néoplasme peut être de taille différente, germer dans le tissu mammaire ou la peau, et des foyers peuvent apparaître dans les ganglions lymphatiques. Cela inclut le soi-disant cancer inflammatoire, qui se manifeste par un gonflement, une rougeur ou même une suppuration de la peau de la glande. C'est rare, mais il se distingue par une malignité et une progression rapide. La surface de la peau au-dessus de la glande touchée peut être injectée, se regrouper en plis. Le symptôme "zeste de citron" caractérise l'œdème. Si la tumeur a germé dans la peau, celle-ci aura une couleur rouge vif et se développera sous la forme de «chou-fleur».
  3. 3C - la tumeur peut également avoir des tailles variables, mais il existe des métastases dans les ganglions lymphatiques de la poitrine, des aisselles, du cou, des régions supra et sous-clavière.
Le sous-stade 3B est dangereux pour la germination dans les tissus, les métastases aux autres organes, les inflammations thoraciques

Variétés de tumeurs malignes sur la photo

Groupes de pathologie

Les types de cancer du sein suivants sont distingués:

  1. Cancer non invasif (cancer in situ, en traduction - cancer sur site, carcinome non invasif). Cela inclut les tumeurs intra-canalaires et lobulaires. Contrairement au cancer invasif, il ne pénètre pas dans les tissus environnants, mais se développe dans la couverture épithéliale. Il survient dans 20 à 40% des cas.
  2. Cancer invasif (infiltrant) - se développe profondément dans les tissus et provoque des métastases. Il a plusieurs formes:
    • lobulaire;
    • canalaire;
    • tubulaire;
    • médullaire;
    • membrane muqueuse;
    • apocrine.
  3. Les formes non spécifiées comprennent:
    • Le cancer de Paget;
    • inflammatoire;
    • trois fois négatif;
    • atypique-médullaire;
    • papillaire.

Forme non invasive

Le cancer non invasif a deux types:

  • canalaire - est formé à l'intérieur du canal lacté et ne va pas au-delà. Il ne pose pas de danger pour la vie d'une femme, mais nécessite nécessairement un traitement (chirurgie par irradiation). Le cancer dans le canal peut être détecté par mammographie;
  • lobulaire - respectivement formé dans un lobule et affecte rarement un grand nombre d'entre eux. Beaucoup de femmes atteintes d'un carcinome lobulaire ne sont pas conscientes de la maladie, car son évolution est asymptomatique. Avec l'aide de la mammographie, la pathologie est également difficile à détecter car il n'y a pas de calcification du sein dans cette forme de cancer. Ce traitement ne nécessite pas de traitement d'urgence.

Forme invasive (infiltrante)

Le carcinome canalaire invasif est le type de carcinome le plus dangereux. Les cellules cancéreuses formées dans les canaux lactés se propagent avec un courant de lymphe et de sang dans la zone périphérique. Le mamelon est déformé, diverses décharges en sortent.

Le cancer lobulaire invasif est difficile à diagnostiquer. Il est formé à partir des lobules et les cellules s'infiltrent dans les tissus environnants, ne formant ni nœuds ni "cônes". Il n'y a pas de décharge de ce cancer du mamelon. Les deux glandes mammaires sont souvent touchées.

Forme non spécifiée

Le cancer du sein, sans précision, évolue de manière agressive et est difficile à traiter. Il existe plusieurs types de cette forme de tumeur:

  • cancer triple négatif. Vous avez ce nom, car les cellules ne possèdent pas de récepteurs aux œstrogènes (ER), à la progestérone (PR) et à Herceptin (her2neu). En raison de leur absence, il est très difficile de lutter contre ce type de cancer. De plus, cette forme de maladie a une sensibilité médiocre et instable aux médicaments;
  • cancer médullaire atypique. Selon l'histologie, il s'agit d'une tumeur molle ressemblant à une substance du cerveau. Ce type de pathologie est également appelé cérébral. Il se caractérise par une croissance rapide et une capacité métastatique élevée;
  • cancer papillaire (papillaire). Une découverte rare, seulement 1 à 2% des cas, plus souvent chez les femmes de 60 à 70 ans. Il est situé autour du mamelon, ce qui provoque un écoulement. La tendance à l'invasion est élevée, mais les métastases rarement;
  • Le cancer de Pedzhet. C'est aussi relativement rare. Ce cancer du mamelon, selon les manifestations cliniques, ressemble à l'eczéma. Dans 95% des cas de cette maladie, la femme a déjà une tumeur.

Facteurs de risque

Les causes exactes du cancer n'ont pas encore été établies. Les scientifiques ont identifié uniquement les facteurs de risque pour le développement de cette pathologie:

  • l'âge Plus la femme est âgée, plus le risque de tomber malade est élevé. Il devrait être examiné plus souvent à partir de 35 ans.
  • l'hérédité. Le cancer du sein ou le cancer de l'ovaire est détecté chez des personnes apparentées au sang ou répété plusieurs fois (cancer de la famille);
  • toute mastopathie;
  • apparition précoce ou tardive des règles (avant 11 ans et après 15 ans);
  • accouchement tardif ou absence d'accouchement;
  • fibromes utérins, en particulier en combinaison avec l'endométriose;
  • traitement de substitution par des médicaments contenant des œstrogènes pendant la ménopause;
  • hypothyroïdie (par exemple, sur le fond de l'ablation de la glande thyroïde);
  • diabète de type 2;
  • l'obésité;
  • abus d'alcool;
  • le rayonnement;
  • manque de sexualité;
  • lésions des glandes mammaires.

La présence de l'un des éléments ci-dessus ne signifie pas qu'une femme aura le cancer. La probabilité de développer une tumeur augmente en présence d'une combinaison de plusieurs facteurs.

Comment reconnaître une tumeur au stade 3

Le cancer à ce stade est difficile à remarquer. Il se trouve que les premier et deuxième degrés sont asymptomatiques et que seul le troisième donne des manifestations cliniques. Par conséquent, une grande importance dans le diagnostic appartient à l'auto-examen.

Symptômes caractéristiques du cancer du sein stade 3:

  • l'apparition de nodules aux bords déchiquetés, étroitement fusionnés avec les tissus ou la peau;
  • changement de taille, forme, couleur de peau de la glande;
  • contraction de la peau ou du mamelon au cours de la formation;
  • la formation d'un épaississement de la peau sur la tumeur sous la forme d'un "zeste de citron";
  • apparition d'écoulement des mamelons: claire, boueuse, sanglante, blanchâtre. S'il n'y a ni grossesse ni allaitement, ce symptôme constitue un motif d'examen obligatoire.
  • sensation de douleur à la poitrine et mobilité réduite du sein. Ce sont des manifestations du fait que la tumeur se développe dans les tissus en direction de la paroi thoracique antérieure;
  • adénopathie des aisselles et hypertrophie des aisselles. Ils sont soudés l'un à l'autre, sondés sous la forme d'une bosse ou d'une bille inégale. La peau qui les recouvre est parfois enflammée et œdémateuse.

Les symptômes systémiques dans le troisième stade du cancer du sein ne sont pas spécifiques, c'est-à-dire qu'ils peuvent être une manifestation d'autres maladies. Les symptômes supplémentaires incluent:

  • augmentation de la température;
  • faiblesse, fatigue;
  • perte de poids;
  • manque d'appétit.
Le symptôme de "zeste de citron" provient du gonflement des tissus au-dessus de la tumeur.

Diagnostics

Il existe plusieurs méthodes pour diagnostiquer une tumeur au sein:

  • inspection, sondage. Le médecin évalue les glandes mammaires à l'extérieur: leur forme, si elles sont symétriques, s'il y a des symptômes d'écorce de citron, une ombilisation, une décoloration de la peau, la présence de bosses et de contractions sur la poitrine;
  • examen radiologique des glandes mammaires - mammographie. En Russie, dépenser toutes les femmes après 40 ans. Détecte les tumeurs de 2 cm et plus. Le signe indirect de malignité sur les images est une grande quantité de calcifications dans les tissus des glandes. L'inconvénient de la méthode est que les rayons X sont nocifs (c'est un mutagène);
  • tomodensitométrie des glandes mammaires. La méthode est basée sur les rayons X. Les rayons sont envoyés à l'organe sous différents angles, ce qui permet de voir le cancer au stade initial sans superposer l'image, comme avec une simple mammographie. Le médecin peut déterminer si la tumeur est opérable, si elle se développe dans les tissus.
La tomodensitométrie des glandes mammaires est réalisée après la découverte d'un cancer afin de clarifier le diagnostic et n'est pas utilisée à plusieurs reprises en raison du risque de tumeurs dû aux radiations.
  • La mammographie par IRM est une méthode de dépistage plus coûteuse. Il vous permet de voir l’organe en 3D, d’étudier l’échange dans les tissus des glandes mammaires, mais il n’est pas en mesure d’identifier les calcinats. Contrairement à la tomographie assistée par ordinateur, la méthode repose sur l'utilisation d'ondes radio qui forment un puissant champ magnétique. Par conséquent, il est considéré comme sûr et peut être utilisé un nombre illimité de fois;
IRM - la mammographie prend environ 40 minutes, mais comme avec la tomodensitométrie, le patient peut craindre les espaces confinés. Un bouton d'alarme spécial est donc fourni dans l'installation du dispositif.
  • ductographie - introduction d'un agent de contraste dans les canaux laiteux, suivie d'une mammographie. Utilisé quand il y a un écoulement du sein, avec un cancer suspecté. Vous permet d'identifier les tumeurs, les kystes (malins et bénins), le papillome intra-canalaire;
  • L'échographie des glandes mammaires est une méthode simple mais plutôt informative. Vous permet de voir les kystes et les formations denses. La méthode peut être utilisée à plusieurs reprises sans nuire à l'organisme (par exemple, pour contrôler la dynamique de la croissance d'une tumeur ou d'un kyste), ainsi que sous le contrôle des ultrasons, presque toutes les biopsies de tissus altérés sont effectuées;
  • examen cytologique. Un morceau de tissu glandulaire obtenu par biopsie est examiné au microscope. La précision de la méthode est comprise entre 80 et 96%. Il est nécessaire pour différencier les tumeurs bénignes et malignes, ainsi que pour déterminer le degré de malignité du cancer.

Diagnostic différentiel

Il existe un certain nombre de tumeurs bénignes dans les glandes mammaires, à partir desquelles il est nécessaire de différencier le cancer du sein. Dans tous les cas, le diagnostic final peut être réalisé à l'aide d'une biopsie d'éducation et d'un examen histologique de celle-ci.

  • mastopathie fibreuse. Les centres sont situés symétriquement dans les deux glandes, denses au toucher, à contours lisses, mobiles. Lorsque vous ressentez de la douleur, surtout pendant les règles;
  • lipogranulome. Il survient immédiatement ou peu de temps après une blessure à la poitrine. Il a également une texture dense et des bords lisses, tout en se sentant moins douloureux. La peau au-dessus devient bleuâtre. Il n'y a pas de lien avec la menstruation;
  • galactocèle. C'est un kyste dans la poitrine remplie de lait. Lorsque vous vous sentez sans douleur, mais en l'absence de traitement, la douleur se produit même lorsque vous touchez les vêtements. Les symptômes augmentent 3 à 5 jours avant les règles. Il peut généralement apparaître chez une femme qui allaite ou au plus tard 10 mois après l’arrêt de l’allaitement;
  • mastite aiguë. Il est difficile de différencier une tumeur maligne, car la maladie présente de nombreux symptômes similaires à ceux du cancer de type mastite. Il y a augmentation de la température, douleur, rougeur et gonflement de la glande, augmentation de son volume. La différence entre le cancer de type mastite dans le développement progressif des symptômes, l'augmentation de la température à un faible nombre, ainsi que dans l'absence d'amélioration du traitement anti-inflammatoire.

Traitements de base

Malheureusement, sans intervention chirurgicale au troisième stade, la vie d'une femme est réellement menacée. Il existe deux options de traitement:

  • attaque massive de cancer avec des médicaments chimiques et hormonaux. Si la tumeur a rétréci ou du moins arrêté de se développer, une intervention chirurgicale sera nécessaire.
  • mastectomie radicale palliative pour abcès.

Après la chirurgie, le recours obligatoire à la chimiothérapie ou à la radiothérapie.

Dans la plupart des cas, le traitement du cancer du sein de grade 3 est effectué individuellement, en fonction de l’état du corps de la femme et du stade de développement du cancer.

Chimiothérapie

Les préparations sous le nom général de cytostatiques tuent les cellules cancéreuses et empêchent leur reproduction ultérieure. Ces médicaments sont très toxiques. Appliquer dans les cas suivants:

  • avant une intervention chirurgicale pour réduire la taille de la tumeur, arrêtez sa croissance, détruisez les petites métastases;
  • après la chirurgie pour détruire les cellules cancéreuses restantes;
  • au lieu de l'opération. Il existe des cas inopérables où seule la chimiothérapie est prescrite pour améliorer quelque peu la qualité de vie du patient.

L'hormonothérapie

60 à 70% des cellules cancéreuses du sein se développent plus rapidement sous l’influence des hormones féminines œstrogène et progestérone. Par conséquent, l'hormonothérapie est utilisée assez activement. En outre, il réduit le risque de récurrence de la tumeur et, dans le cas inopérable, en association avec des médicaments de chimiothérapie, réduit sa croissance.

Les principales méthodes de traitement hormonal:

  • médicaments anti-œstrogènes (Tamoxifène, Tazlodeks);
  • des moyens de "castration médicale" (buséréline);
  • les médicaments qui inhibent l'enzyme aromatase (Femara, Examestan);
  • progestatif (mégestrol);
  • médicaments androgènes - hormones sexuelles mâles, dont l'introduction inhibe également la production d'œstrogènes.

L'ablation de l'ovaire est une option radicale.

Traitement chirurgical (mastectomie)

C'est le principal type de traitement pour le cancer du sein au stade 3. Complété par des méthodes de radiothérapie et de pharmacothérapie.

Types de chirurgie:

  • mastectomie radicale - la glande mammaire est enlevée avec le tissu adipeux sous-cutané, les ganglions lymphatiques de la glande et de la région axillaire, ainsi que, dans certains cas, les gros et les petits muscles pectoraux;
  • résection radicale - une partie de la glande avec le tissu sous-cutané et les ganglions lymphatiques est enlevée. Radiation ou chimiothérapie de suivi obligatoire.

Un retrait partiel du sein ou de la tumeur elle-même est inacceptable, car la probabilité de récidive augmente plusieurs fois.

Plus tôt le processus de rééducation commencera après la chirurgie, plus tôt la mobilité du bras sera rétablie et plus la santé s'améliorera. Les patientes constituent un soutien très important de la part de parents et d’amis, car l’ablation du sein n’est que le premier pas dans la lutte contre le cancer.

Le spécialiste présentera une série d'exercices pour rétablir la mobilité dans la main. Ils doivent commencer à le faire progressivement, en augmentant la charge. Lorsque la cicatrice postopératoire guérit, vous pouvez commencer à vous entraîner dans la piscine.

Il n’est pas facile de faire face à la perte du corps, il sera donc utile d’étudier avec un psychologue qui vous aidera à vous préparer à la prochaine étape - la reconstruction mammaire.

Prévention de la lymphostase

Si les ganglions lymphatiques de la région axillaire sont endommagés, un gonflement du bras peut se développer. C'est une manifestation de la lymphostase - bloquant l'écoulement de la lymphe du membre supérieur.

Le bras du côté de la glande mammaire retirée peut augmenter de volume de 3 à 4 fois.

C'est un point très important, car le gonflement de la main peut apparaître plusieurs années après l'opération. Toutes les femmes ne le font pas, mais tout le monde devrait le savoir et agir à temps.

Il existe des groupes spéciaux à récupérer après une mastectomie et ils traitent également de la prévention de l'œdème. Tout d'abord, il s'agit d'un complexe d'exercices physiques.

Si l'œdème est déjà apparu, vous devez utiliser un bandage élastique. Certains centres de rééducation proposent une hydrothérapie et un appareil de drainage lymphatique. Ce sont des procédures assez efficaces, permettant de réduire le gonflement et la sévérité de la douleur, car le gonflement entraîne la compression des terminaisons nerveuses et la douleur.

D'autres traitements de physiothérapie - magnétiques, ozonothérapie, enveloppement médical et massage ont également un effet bénéfique sur la condition physique de la femme après une mastectomie.

Vidéo: exercices pour la prévention de la lymphostase

Radiothérapie

Au stade 3 du cancer du sein, la radiothérapie est appliquée avant et après la chirurgie. La glande mammaire, les ganglions axillaires, supra et sous-claviers sont irradiés par un rayonnement ionisant. En règle générale, les patients suivent 30 à 40 séances de 1 à 1,5 mois.

S'il y a des métastases dans l'os, l'irradiation est effectuée dans le but de réduire le syndrome douloureux, qui n'est généralement pas arrêté par des médicaments.

La radiothérapie indépendante est réalisée dans plusieurs cas:

  • quand la tumeur ne peut pas être opérée;
  • s'il y a des contre-indications à la chirurgie;
  • si le patient refuse l'opération.

Complications possibles de la radiothérapie:

  • douleur chronique dans les muscles des bras et des mains due à la dégénérescence des fibres nerveuses;
  • pneumopathie à rayonnement - la pneumonie survient généralement 3 à 9 mois après l'irradiation;
  • Dermatite de radiation - œdème, rougeur, démangeaisons, peau sèche sur le site d’irradiation. Apparaît dans 20-30 jours. La pire option est l'apparition d'ulcères radioactifs, qui doivent être traités chirurgicalement.

Thérapie ciblée

C'est l'une des méthodes les plus récentes dans le domaine du traitement du cancer. Les médicaments ciblés n'affectent que les cellules cancéreuses, presque sans causer d'effets secondaires. Avec leur aide, il est possible de réduire la charge de rayonnement et la dose de chimiothérapie.

Les principaux mécanismes d'action des médicaments ciblés sont une croissance altérée des microvaisseaux dans les tissus d'une tumeur maligne et la suppression de la synthèse de substances nécessaires à la croissance et au développement d'une tumeur.

Récemment, les médicaments les plus efficaces contre le cancer du sein de stade 3 sont les médicaments ciblés:

En association avec la chimiothérapie, le risque de rechute est réduit de moitié.

Bonne nutrition

  • prise de nourriture 5-6 fois par jour en petites portions;
  • boire de l'eau propre au moins 2 litres par jour;
  • restriction de l'apport en glucides des aliments à 30–40 g / jour. La préférence est donnée au miel s'il n'y a pas d'allergie;
  • apport protéique à raison de 80 g / jour sous forme de viande de porc maigre, de veau, de poisson de mer, de fromage cottage et d'œufs;
  • y compris les légumes et les fruits dans le régime alimentaire, en particulier les rouges et les jaunes - ils peuvent être consommés sans restriction, car ils contiennent des bioflavonoïdes, des membranes cellulaires en régénération, ainsi que des fibres et des pectines, nécessaires au bon fonctionnement du système digestif;
  • ajouter au régime des algues, des abricots et des raisins secs, des céréales, des noix - ils régénèrent le corps avec des oligo-éléments utiles;
  • utilisation d'eau minérale sans gaz. «Truskavetskaya» est recommandé pour les personnes ayant une sécrétion accrue et «Mirgorodskaya» avec une sécrétion réduite.
  • viande grasse, bouillons;
  • plats frits et fumés;
  • produits laitiers gras;
  • piment;
  • jus en paquets;
  • produits avec conservateurs, OGM et arômes;
  • boissons alcoolisées;
  • pâtisseries fraîches;
  • les champignons;
  • concombres marinés, chou;
  • plats salés;
  • chocolat et café.

Tableau: produits pour la prévention de l'oncologie

Galerie de photos: produits utiles et nécessaires

Pronostic de traitement

Le rétablissement complet à ce stade du cancer est malheureusement impossible.

La survie à cinq ans avec le cancer du sein à 3 stades après le traitement est, selon différents experts, de 10 à 50%. Une variation aussi importante dépend de:

  • la sensibilité de la tumeur au traitement médicamenteux en cours;
  • l'agressivité de la tumeur (la capacité de métastaser, de croître rapidement, etc.);
  • l'âge de la femme;
  • la présence de maladies concomitantes;
  • écologie.

La survie à dix ans est déjà comprise entre 0 et 30%. Et dans le cas du cancer invasif, encore moins - 0-10%.

Toutes les formes de cancer spéciales (inflammatoires, papillaires, trois fois négatives, etc.) sont généralement plus difficiles à traiter.

La combinaison de ces facteurs affecte la durée et la qualité de vie d'une femme. Ainsi, avec un traitement rapide et complexe du stade 3A du cancer du sein, il est possible de prolonger la vie d'une femme de 10 ans dans 65 à 75% des cas, du stade 3 à 10 à 40% des cas et de 3C à 10% seulement.

Complications et conséquences

Une tumeur n'est pas toujours fatale. Si vous détectez un cancer du sein de troisième degré dans le temps, l’espérance de vie peut être considérablement augmentée.

Tableau: effets du cancer du sein avec et sans traitement

  • Le néoplasme grossit, se contracte ou se développe dans les tissus voisins.
  • gonflement enflamme et saigne;
  • des métastases apparaissent (ganglions lymphatiques, foie, poumons, os, cerveau).
  • Inflammation de la plaie postopératoire et douleur;
  • écoulement prolongé de la lymphe d'une plaie postopératoire;
  • gonflement des bras;
  • mobilité réduite de l'articulation de l'épaule.
  • Nausée, vomissements;
  • perte de cheveux;
  • faiblesse importante et malaise général.

Mesures préventives

Afin de détecter la maladie à un stade précoce, chaque femme doit examiner ses glandes mammaires indépendamment au moins une fois par mois. En outre, certaines règles doivent être suivies:

  • donner naissance au premier enfant de moins de 30 ans, allaiter pendant au moins six mois, refuser l'avortement;
  • consulter régulièrement un spécialiste pour identifier la mastopathie, les kystes mammaires;
  • auto-examen: tous les mois, après les menstruations, recherchez les phoques dans les glandes mammaires et les aisselles. En cas de doute, contacter un spécialiste.
  • la mammographie est obligatoire une fois par an après 40 ans;
  • protéger la poitrine de la lumière directe du soleil;
  • Ne portez pas de soutien-gorge serrés, marchez quelques heures par jour sans eux;
  • arrêter de fumer, abus d'alcool;
  • respecter un régime alimentaire sain avec un contenu limité en graisse animale, faire de l'exercice régulièrement;
  • éviter les situations stressantes.

Le cancer du sein de grade 3 est une maladie grave. L'avant-dernier stade a des manifestations d'organes et de systèmes corporels variés, des métastases se produisent très souvent Plus tôt la maladie pourra être identifiée, plus le traitement sera efficace - c'est l'occasion d'améliorer la qualité de la vie et de la prolonger d'une douzaine d'années. Il faut être attentif à soi-même, observer les mesures préventives et chercher à temps une assistance médicale qualifiée.

Cancer du sein de grade 3, quelle est la durée de vie?

Les cancers du sein à mesure qu'ils se développent menacent de plus en plus la vie des femmes.

Et aux troisième et quatrième étapes, cela représente directement le risque de décès. Chaque jour, le nombre de patients augmente. Même en comparaison avec des temps moins éloignés, le nombre de pourcentages a considérablement augmenté.

Souvent, le cancer du sein au troisième degré (27% des cas) n'est détecté qu'au deuxième (39%) et est observé principalement chez les femmes de plus de 45 ans. Une thérapie complète a de bonnes prévisions et est très efficace.

Cet article traite du risque de cancer du sein au 3ème degré du sein, du pronostic de l’espérance de vie après le traitement, des symptômes qui en sont caractéristiques.

Causes du cancer du sein

Il n'y a pas de raison spécifique pour l'apparition du cancer. Les conséquences irréversibles de cette pathologie se produisent souvent lorsque les facteurs suivants influencent:

  • Mauvais mode de vie. Ceux-ci incluent les mauvaises habitudes, les régimes malsains consistant en aliments gras, frits et salés. manque de sport.
  • En surpoids. Il a été prouvé que les femmes avec un excès de kilogrammes sont plus susceptibles de développer un cancer du sein.
  • Présence fréquente à proximité de sources de radiations (par exemple, associées à une vie dans une zone défavorisée ou à une profession).
  • Âge Comme mentionné précédemment, la tumeur survient souvent chez des patients âgés de plus de 45 ans.

Sont également à risque les patientes présentant un héritage génétique ou ayant déjà subi un cancer du sein plus tôt. Les autres causes incluent la fin de la grossesse, l'apparition des menstruations et la ménopause tardive.

Symptômes du cancer du sein

Les premiers stades du cancer ne sont généralement pas ressentis et se retrouvent donc plus souvent aux derniers stades du développement de la tumeur. Les signes et les symptômes peuvent se manifester différemment chez chaque patient.

Les principales manifestations du cancer sont:

  • La palpation de la poitrine sur la peau sentait des phoques. Avec leur petite taille, cela peut ne pas être une tumeur maligne. Cependant, afin de savoir avec certitude et d'empêcher le développement ultérieur de la pathologie, il convient de consulter un médecin. Mais si la taille des phoques est supérieure à 5 centimètres et que la peau est poreuse, enflée et, dans certains cas, présentant des plaies, il s'agit très probablement d'une formation maligne.
  • Le développement rapide de la tumeur est également l'un des principaux symptômes. Le néoplasme peut se produire sur la glande adjacente. Cela peut être une métastase et être indépendant.
  • Déformation des couches extérieures de la peau. Dans certains cas, le mamelon est modifié et aspiré vers l’intérieur, d'où il ressort que l'écoulement d'un caractère blanchâtre et sanglant est caractéristique.
  • Ganglions lymphatiques enflés. Environ la moitié des infections par cancer du sein surviennent dans la région axillaire. Les ganglions lymphatiques de cette zone se compactent et sont parfois interconnectés.
  • À l'examen, le médecin peut révéler que la tumeur se développe profondément. Dans ce cas, le patient ne ressent pas beaucoup de douleur mais ressent une gêne. Au fil du temps, la tumeur se durcit, transformant la poitrine en une sorte de pierre.

Même si vous détectez le moindre changement dans le sein, par exemple lorsque vous déformez ou modifiez son volume, des diagnostics en clinique sont nécessaires.

Par conséquent, il faut faire attention aux néoplasmes même légers et sans douleur à la surface de la peau du sein.

Surtout dans de tels cas, vous ne devriez pas hésiter:

  • la femme n'a jamais allaité le bébé;
  • dans le fond hormonal du corps, il y a des sauts caractéristiques de la grossesse;
  • si la grossesse est interrompue plusieurs fois;
  • manque de contact intime, ou leur nature irrégulière;
  • début précoce de l'activité sexuelle;
  • la présence d'une grande quantité de l'hormone œstrogène;
  • avec des problèmes de glande surrénale.

Types de cancer du sein

Aux 3 stades de développement, l’étendue des dommages causés par le cancer du sein dépend de ces indicateurs:

  • taille de la tumeur;
  • degré de dommage aux tissus et organes adjacents;
  • invasion de la tumeur;
  • propagation de métastases.

La médecine moderne ne donne pas une grande chance de survie aux patients atteints d'un cancer à 3 degrés, mais il y a encore de l'espoir.

Les cancers du sein de stade 3 sont classés par type:

3a Une tumeur cancéreuse ne dépasse pas 5 centimètres et les foyers secondaires ne dépassent pas 6 centimètres au total. Un à trois ganglions lymphatiques sont touchés.

3b. La tumeur s'est propagée aux muscles et aux ganglions lymphatiques situés dans la région de la poitrine et sa taille ne dépasse pas 8 centimètres. À ce stade, un cancer agressif peut survenir, entraînant rapidement la mort.

3c La taille du cancer est supérieure à 8 centimètres et jusqu'à 10 ganglions lymphatiques sont touchés. Les lésions sont présentes dans le cou et la clavicule. Le traitement est presque impossible.

Diagnostic du cancer du sein

La détection du cancer du sein au stade initial de développement peut avoir des résultats positifs du traitement. On ne peut pas en dire autant du cancer du sein de grade 3, qui nécessite des traitements puissants.

Pour plus d'informations, afin de pouvoir clarifier les méthodes de traitement, le médecin doit poser le bon diagnostic. Il aide à déterminer le type de tumeur, le stade et la localisation de la pathologie, pour prouver ou infirmer la présence possible d'un cancer.

Les principales méthodes de diagnostic sont l'échographie, l'IRM et la mammographie. Dans le même temps, les analyses générales et la palpation du sein et des ganglions lymphatiques constituent un processus de diagnostic naturel.

Parfois, le patient doit faire une biopsie. Ceci est une étude d'un échantillon de tissu tumoral. C'est une méthode fiable pour diagnostiquer une tumeur. Cette procédure est réalisée sous anesthésie, car elle est douloureuse.

Une aiguille est insérée dans la poitrine, ce qui éloigne la zone de la tumeur, qui est ensuite examinée au laboratoire. En outre, ils peuvent diriger un examen radio-isotopique de la colonne vertébrale, une échographie de la cavité abdominale et une radiographie.

Traitement en oncologie

Le retrait de la tumeur sera une mesure insuffisante pour traiter le cancer du sein au 3ème degré. Il est nécessaire de prendre en compte l’effet des métastases sur les tissus et organes distants. Le cours de la thérapie est complexe et prend beaucoup de temps.

En l'absence de radiothérapie et de chimiothérapie, le cancer réapparaîtra dans les dix ans. Le médecin doit donc non seulement déterminer les zones à éliminer, mais également prescrire le traitement adéquat pour la radiothérapie et la chimiothérapie.

Le schéma de traitement est le suivant:

  • Avant la chirurgie, l'influence de l'hormonothérapie ou de la chimiothérapie sur la tumeur réduit la tumeur. Cela vous permet de le rendre plus opérationnel.
  • Toutes les cellules cancéreuses sont éliminées chirurgicalement.
  • Une radiothérapie est réalisée pour éliminer les cellules cancéreuses non détectées lors du diagnostic mais disséminées dans tout le corps.
  • Et puis il y a une thérapie systémique et une observation par un médecin.

Pronostic du cancer du sein

Ne désespérez pas lorsqu'une maladie tumorale est détectée. Le développement de la pathologie mène à la mort dans tous les cas. Même si vous avez un cancer du sein de grade 3, l'espérance de vie peut être augmentée si la pathologie est détectée à temps. Le résultat positif dépend de la présence ou non de métastases et de la compétence du médecin.

Les métastases qui pénètrent dans des organes distants se développent souvent à partir de micro-métastases non détectées lors de l'examen. Certaines métastases apparaissent après une période donnée, mais le plus souvent dans une période allant jusqu'à un an. Ils sont principalement formés dans le foie et les poumons ou localisés ailleurs.

Avec le cancer avancé du 3ème degré, la survie à trois ans est observée plus souvent que cinq ans, et la survie à cinq ans sans traitement n'a été observée que dans un cas sur dix. Cependant, si la pathologie est déterminée à temps et si les tactiques de traitement sont choisies correctement et si toutes les recommandations du médecin sont suivies, la durée de vie du patient peut durer jusqu’à 10 ans. Compte tenu du développement de la technologie et de l’émergence de nouvelles thérapies, ce diagnostic ne semble pas si déprimant. Le terme exact de la vie, vous n’appellerez aucun médecin, car chaque organisme est individuel.

Cependant, après le traitement du cancer de stade 3, des rechutes apparaissent, qui constituent le principal problème survenant après le traitement. Selon la théorie de la médecine, fruit de nombreuses années d'expérience, si le cancer n'a pas réapparu dans les cinq ans, le processus de traitement est considéré comme efficace et jusqu'à 60% des femmes présentant ce type de développement retrouveront une vie normale.

Le troisième stade du développement de la tumeur dans la classification médicale est remplacé par le quatrième. C'est le dernier stade dans lequel le cancer a une taille importante et arbitraire, et il existe de nombreuses métastases qui pénètrent dans des organes distants (les os du bassin, les ovaires, le foie). La survie à cinq ans est faible - seulement 10% des patients survivent après cinq ans.

Cancer du sein de grade 3: signes, formes et traitement

Le cancer le plus fréquent chez les femmes est le cancer du sein. Avec la détection de la maladie aux premiers stades, le pourcentage de survie et l'espérance de vie des patients sont considérablement augmentés. Mais les statistiques montrent que le plus souvent, le cancer du sein peut être détecté dès qu'il est entré agressivement à 3 et 4 degrés. C'est pourquoi il est recommandé de subir des examens de routine et des examens de routine à l'aide d'un mammographe.

Quel est le cancer du sein stade 3, l'espérance de vie

Un cancer du sein est un carcinome. Le cancer du sein de grade 3 est considéré comme une maladie incurable, dans laquelle la vie du patient peut être prolongée de 10 ans maximum. L'espérance de vie dépend de la forme et du stade des processus oncologiques.

Le troisième degré - développé, est progressif. Quand il infiltre avec des cellules atypiques des tissus voisins qui s'étendent au-delà de l'organe affecté. La distribution va principalement aux ganglions lymphatiques sous les aisselles et à la poitrine.

Selon les statistiques, le taux d'incidence est significativement «âgé» - la maladie est le plus souvent retrouvée chez les femmes âgées de 60 à 70 ans. La survie à cinq ans (c'est-à-dire la probabilité que le cancer du sein ne réapparaisse pas dans les cinq prochaines années) représente environ 55 à 80% du nombre total de patientes sous traitement médical normal. Cet indicateur dépend de plusieurs facteurs:

  • stade de la maladie au moment de contacter la clinique;
  • structures histologiques de la tumeur (certaines sont plus agressives et certaines peuvent vivre de nombreuses années sans même connaître la maladie);
  • les niveaux de récepteurs hormonaux dans les cellules tumorales (ce qui affecte la sensibilité à certains types de traitement);
  • la présence de maladies associées;
  • état général, etc.

Au stade 3, le cancer du sein s'infiltre avec des cellules atypiques des tissus adjacents qui s'étendent au-delà de l'organe affecté.

Dans diverses situations, divers degrés de gravité de la maladie sont également enregistrés. Diviser le troisième degré en plusieurs types:

  1. 3A. La tumeur ne mesure pas plus de 5 cm, les foyers secondaires ne mesurent pas plus de 6 cm et 1 à 3 ganglions lymphatiques sont atteints de maladie oncologique.
  2. 3B. La tumeur se propage aux ganglions lymphatiques avec les muscles pectoraux. La taille de la tumeur ne dépasse pas 8 cm.Ce stade entraîne le développement d'un cancer agressif qui se termine assez rapidement avec la mort.
  3. 3c Le néoplasme prend plus de 8 cm et 10 ganglions lymphatiques sont touchés. Les poches sont situées sur la clavicule et le cou. Un traitement a peu de chance, même en ce qui concerne les méthodes et les médicaments modernes.

Tous ces degrés diffèrent par le niveau de malignité. La maladie est classée en un certain nombre de formes, qui se distinguent par leurs manifestations, leurs signes et leur prévalence.

Vidéo: Trois signes de cancer du sein

Classification du cancer du sein de classe 3: formes invasives et non invasives

Il existe deux catégories (conditionnellement) de cancer du sein: invasif et non invasif.

Invasive (infiltrante) est caractérisée par le fait que les cellules tumorales se dilatent en raison de la mutation de l'organe dans lequel elles se sont développées. Ce type de tumeur progresse assez rapidement, pénètre dans le tissu adipeux, les ligaments et se propage avec le flux lymphatique et sanguin.

Le cancer du sein non invasif ne germe que dans les tissus du corps, sans aller au-delà. Il progresse lentement, il donne des métastases beaucoup plus tard que son homologue agressif.

Sur cette base, un certain nombre de formes de cancer du sein invasif sont classées:

  • Le carcinome canalaire invasif est le cancer le plus répandu. En plus des phoques, il y a des douleurs dans le foyer de la lésion, des changements dans la forme, le contour et la taille du sein, il y a des sécrétions provenant du mamelon;
  • carcinome lobulaire invasif (carcinome lobulaire infiltrant): masses mammaires situées dans les sections lobulaires (du mamelon à l'aisselle). Se développe comme un type canalaire invasif;
  • cancer médullaire: les femmes de moins de 50 ans y sont les plus exposées. La tumeur se développe rapidement, mais se comporte comme une tumeur bénigne. Metastasize rarement. Habituellement reconnu déjà dans les cas où il atteint une valeur de 2-3 cm;
  • cancer adénoïde kystique: un type de maladie extrêmement rare. Surtout des femmes âgées de 50 à 63 ans. Le site a un diamètre de 1 à 3 cm et est considéré comme l’une des formes de cancer les moins agressives. A des projections favorables;
  • carcinome sécrétoire (cancer juvénile): survient chez les jeunes et les enfants, ainsi que chez les hommes et les femmes. Chez les enfants et les adolescents a les projections les plus favorables;
  • carcinome hypersécrétoire kystique: une maladie rare, survient chez les patients âgés de 34 à 79 ans. Le néoplasme peut atteindre 10 cm et présente de multiples kystes.
  • cancer apocrine: une maladie rare des conduits du sein. Diagnostiqué le plus souvent chez les patients âgés de 50 à 70 ans. Ce type est souvent confondu avec des tumeurs bénignes;
  • cancer avec signes de néoplasme endocrinien (tumeur carcinoïde primitive, apudome): maladie rare se présentant sous la forme d'un nœud unique de 1 à 5 cm, pouvant parfois avoir une structure multinodale. Souvent confondu avec d'autres types de cancer;
  • Le cancer du sein triple négatif est l’un des types de cancer les plus agressifs. Environ ¼ des patients tombent sur cette forme. Il ne répond pas aux trois principaux types d'hormones et est donc difficile à traiter. L'hormonothérapie sous cette forme n'est pas utilisée en raison de son inefficacité.
  • cancer embryonnaire: forme plus légère du cancer du sein, le dépistage précoce se traite bien. Les néoplasmes sont insulaires, angulaires, clairement définis. Cette forme est souvent associée à un cancer tubulaire;
  • Il existe également un type particulier de maladie - la maladie de Paget. Il affecte la région autour du mamelon et le mamelon lui-même. Très souvent, combiné directement avec une forme de cancer du sein. Il s'agit d'un type très rare d'oncologie qui se développe pendant ou après la ménopause. Les symptômes ressemblent au psoriasis: la peau s’exfolie et se recouvre dans les endroits touchés par les squames, les démangeaisons et les brûlures. Cette forme est généralement traitée chirurgicalement;
  • Le cancer métaplasique ne répond pas aux différents types d'hormones. Par conséquent, dans son traitement, l'hormonothérapie n'est pas utilisée en raison de l'inefficacité de la technique. La tumeur est agressive, elle se développe rapidement et se métastase;
  • carcinome épidermoïde se développe souvent à partir de métaplasiques. Non traitable avec l'œstrogène et la progestérone. La peau au-dessus de la tumeur peut être immobile, il y a un gonflement, une rougeur et une sensibilité de la peau au site de la lésion, une douleur et un écoulement du mamelon. Le secret est vérifié dans le laboratoire pour la présence de cellules cancéreuses;
  • cancer avec cellules de type ostéoclaste: rare L'âge des patients est d'environ 50 à 55 ans. L'éducation est située dans le quadrant supérieur externe de la poitrine sous la forme de taches rouge-brun sur la peau avec une limite nette et une densité accrue. Dans les tissus, un nœud de 3 cm est pelotonné et une rougeur sur la peau;
  • cancer colloïdal (anneau muqueux, cricoïde): la tumeur est principalement constituée de mucus, elle est mobile et n'est pas associée à la peau. Rare, bien adapté à l'hormonothérapie;
  • carcinome papillaire: se développe rarement, principalement chez les femmes de plus de 60 ans. La formation autour du mamelon est localisée, provoquant une décharge de celui-ci. Les métastases du système lymphatique sont rares, mais des kystes peuvent se former dans la poitrine. Cette forme s'appelle également cancer papillaire;
  • carcinome tubulaire: ce cancer peut survenir chez les femmes âgées de 20 à 80 ans, mais il se développe le plus souvent entre 40 et 50 ans. Quand il décompose la structure des lobules dans les glandes, de nouvelles croissances se forment, ressemblant à des tubes, à partir de tissu épithélial.

Le cancer non invasif se divise en plusieurs autres formes:

  • carcinome intracanalaire (carcinome canalaire): environ un tiers des patients atteints de cette forme peuvent contracter un cancer infiltrant dans les 5 ans suivant le traitement. La tumeur est non invasive et se développe dans les canaux lactés, principalement à partir d'un papillome.
  • carcinome lobulaire est clairement visible le long de la ligne des lobes. Peut être dans les deux seins en même temps. Le tissu environnant n'est pas couvert.

Nous devrions également mentionner le type de cancer inflammatoire, que les médecins sont plus susceptibles d’avoir chez les patients plus jeunes. Des symptômes comme la mastite. Les cellules cancéreuses bloquent les conduits du système lymphatique dans la poitrine, ce qui provoque le développement d'une inflammation dans les tissus. Les symptômes ressemblent à une maladie infectieuse.

Une tumeur peut être de type mixte, lorsque plusieurs formes de cancer sont combinées et créent leur propre type de tumeur. Le traitement dans de tels cas est prévu en tenant compte des particularités de l'évolution de la maladie.

Causes et facteurs de développement

Toute forme de cancer du sein peut se développer pour plusieurs raisons:

  • fumer depuis l'adolescence;
  • mauvaise nutrition frit, gras, contenant des conservateurs alimentaires;
  • traumatisme des glandes mammaires;
  • changements hormonaux (avortement, grossesse, ménopause, etc.);
  • infertilité;
  • manque d'allaitement;
  • accouchement tardif;
  • aucune activité sexuelle après 25 ans;
  • sexe irrégulier;
  • écologie;
  • maladies inflammatoires: mastite, mastopathie, etc.
  • exposition aux radiations;
  • perturbation du fonctionnement du système endocrinien;
  • l'obésité;
  • prédisposition génétique.

Fond hormonal et son instabilité - la cause la plus courante de cancer du sein. Mais le facteur génétique ou l'hérédité joue un rôle assez peu important et affecte très rarement l'apparition de tumeurs de cette espèce particulière. Les problèmes du système reproducteur sont également liés au développement des tumeurs, à commencer par des maladies fréquentes (notamment virales, bactériennes, fongiques) et se terminer par la préservation prolongée de la virginité.

Si auparavant, une femme avait eu le cancer d'un sein, la maladie pouvait se développer après un certain temps. Dans le même temps, le système sexuel n'est pas assuré. Ainsi, les maladies oncologiques précédemment transférées de ces organes sont aussi des facteurs de développement.

Symptômes et signes du cancer du sein au troisième stade

Les symptômes varient et dépendent de la forme de la maladie. Les premiers signes de la maladie sont la douleur et l'apparition de nodules. Les métastases peuvent également toucher les tissus voisins, tels que la peau. Le patient peut éprouver:

  • douleur dans la zone touchée;
  • rougeur de la peau;
  • écoulement du mamelon, parfois mélangé avec du sang ou du mucus;
  • changer la forme, la taille, la forme de la poitrine;
  • la présence de nodules ou de cônes dans la poitrine;
  • changements cutanés: desquamation, croissance excessive, rides, rétraction (peut ressembler à une peau d'orange);
  • indentation du mamelon (ombilization);
  • gonflement des tissus des organes touchés;
  • ulcères et érosion sur le site de la blessure (par exemple, cancer de Paget localisé dans la région du mamelon);
  • gonflement, compaction dans les aisselles, ainsi que près du mamelon;
  • perte de poids;
  • l'anémie;
  • perte d'appétit;
  • fatigue rapide, faiblesse, malaise général;
  • inflammation dans le corps.

En règle générale, une femme peut suspecter une maladie oncologique lorsque des manifestations atypiques affectent la peau - rétrécissements, inhalations, etc. C'est généralement un signe que la tumeur a atteint une certaine taille, affectant le tégument. En outre, beaucoup vont chez le médecin après la palpation (au toucher) pour trouver des bosses ou des nodules dans la poitrine, surtout s’ils ressentent régulièrement des douleurs.

Les symptômes les plus vrais du cancer du sein: nodules mammaires, changements de forme, taille du sein, surface de la peau et hypertrophie des ganglions lymphatiques aux aisselles

Diagnostic classique et différentiel

Le diagnostic est particulièrement important pour déterminer non seulement le cancer en tant que maladie, mais également sa forme. Certains types de maladies sont confondus avec des affections moins dangereuses: mastite, mastopathie, néoplasmes bénins. Par conséquent, pour déterminer la présence d'un cancer du sein de grade 3, un certain nombre de mesures diagnostiques doivent être prises:

  • L'osmor d'un mammologue qui palpation détermine s'il y a des phoques dans les glandes mammaires;
  • Échographie du sein. Cela donne l’occasion de voir l’image en volume de la tumeur;
  • mammographie. Il s’agit d’une radiographie des glandes mammaires, qui permet de déterminer la forme et la taille de la tumeur, pour exclure la mastopathie;
  • tests de biopsie. Si un sceau est trouvé, une biopsie est ensuite effectuée et envoyée au laboratoire pour déterminer le type et la malignité de l'affection. cela exclut la forme bénigne de la maladie;
  • tests d'urine et de sang. Etude diagnostique obligatoire. Refléter la présence d'une tumeur et de processus inflammatoires dans le corps;
  • tomographie par ordinateur. C'est l'occasion d'étudier la structure de la glande mammaire et des néoplasmes.
  • imagerie par résonance magnétique. Affine les données obtenues dans d'autres études.

Il s’agit d’une approche professionnelle du diagnostic du cancer du sein. À titre préventif, une fois par an ou tous les deux ans, les femmes âgées de 35 à 80 ans devraient se soumettre à un examen spécialisé et à une mammographie.

L'autodiagnostic est également un bon moyen de contrôler la situation, vous permettant de prévenir le cancer à un stade précoce.

Le cancer du sein peut également être détecté chez les enfants et les hommes. Il est donc nécessaire, dès les premiers signes, de consulter un médecin pour une inspection et un diagnostic.

Traitement du cancer du sein

Il est prouvé que le traitement du cancer du sein, commencé aux premiers stades, a une plus grande probabilité de guérison complète. Dans le même temps, le taux de survie augmente et les chances de tomber malade en oncologie diminuent à nouveau plusieurs fois. Le cancer du sein au stade 3 est le plus souvent métastatique. L'efficacité du traitement dépendra en grande partie de la forme de la maladie et du degré de malignité, de croissance agressive.

Chimiothérapie et hormonothérapie

Lors de la détection du cancer du sein de grade 3, on utilise parfois la chimiothérapie et l'hormonothérapie. En fait, il ne s'agit que de la première étape du traitement du cancer de cette étape. Séparément des autres méthodes, elles ne donneront pas un résultat complet.

Des études ont montré que même la petite taille de la tumeur ne garantit pas que les cellules ne se propagent pas à l'extérieur de l'organe affecté. Les types de thérapie ci-dessus sont sélectionnés sur une base individuelle, en fonction de l'état du patient, de la prévalence du cancer et des métastases, du cycle menstruel et de la capacité du patient à faire face aux effets secondaires des médicaments sur l'organisme. Ces techniques permettent au troisième stade de réduire la taille des tumeurs, de réduire l’effet des métastases sur les lésions.

La chimiothérapie peut détruire et ralentir la croissance des cellules cancéreuses. La durée du cours dépend non seulement du stade mais aussi des caractéristiques de la forme de cancer. Les préparations de cette technique sont administrées par voie intraveineuse ou orale sous forme de comprimé. La chimiothérapie est effectuée de manière cyclique, c'est-à-dire en plusieurs cycles. Il aide de la majorité absolue des types de cancer. Dans la troisième étape, il peut être réalisé en association avec une hormonothérapie avant une intervention chirurgicale afin de réduire la taille du néoplasme. Dans certains cas, les femmes préparées pour une mastectomie reçoivent des médicaments de cette catégorie, ce qui permet de réduire même les tumeurs de grande taille. En conséquence, la procédure chirurgicale peut être remplacée par une tumorectomie.

La chimiothérapie vous permet de détruire et de ralentir la croissance des cellules cancéreuses

L'hormonothérapie vous permet de ralentir ou d'arrêter la croissance de la tumeur, empêchant ainsi la croissance des hormones provenant des cellules de croissance. En fait, ces médicaments bloquent les capacités nutritionnelles de la maladie, ce qui permet non seulement d'arrêter la croissance, mais également d'empêcher le développement de l'autre sein. L'hormonothérapie est généralement proposée sous forme de comprimés, mais peut également être administrée par injection. Cette méthode de suppression des cellules cancéreuses prend une longue période allant jusqu'à plusieurs années. Cependant, dans le cas du cancer du sein de stade 3, le traitement hormonal (en fait suppressif) est renforcé par la chimiothérapie afin d'obtenir un double effet: maintenir la croissance, et détruire les tumeurs existantes.

Traitement chirurgical (mastectomie). Récupération après chirurgie

Le traitement chirurgical n’est pratiqué que s’il était possible de contrôler la croissance tumorale à l’aide d’une chimiothérapie et de médicaments hormonaux. Dans de tels cas, une mastectomie est effectuée. Il s'agit d'une opération au cours de laquelle le sein atteint d'une tumeur est éliminé, ainsi que les ganglions lymphatiques. La glande mammaire est complètement enlevée. Avec la tumorectomie, le chirurgien peut retirer la partie de l'organe qui a été touchée par le néoplasme.

La mastectomie est considérée comme une intervention chirurgicale radicale. Si la tumeur a beaucoup grossi, une partie des muscles pectoraux peut être retirée avec la glande mammaire et les ganglions lymphatiques. En fait, l'opération est divisée en cinq types:

  1. La mastectomie radicale (selon Halstead) implique l'ablation du sous-scapulaire et de la graisse axillaire, les muscles pectoraux.
  2. Selon Urban: la technique imite la méthode radicale, mais les ganglions lymphatiques parasternaux sont également supprimés (s'il y a des métastases).
  3. Par Pay-Dyson: la glande mammaire, le sous-scapulaire, la fibre axillaire, le petit muscle pectoral sont enlevés.
  4. Selon Madden: élimination simultanée des tissus sous-scapulaire, intermusculaire, axillaire, des ganglions lymphatiques et de la glande mammaire.
  5. Amputation du sein seulement.

L'opération est réalisée en plusieurs étapes au cours desquelles les tissus affectés sont enlevés:

  1. Retirer directement la poitrine.
  2. Enlèvement de fibres avec des ganglions lymphatiques (lymphadénectomie).
  3. Installation de drainage pour la sortie de sang et de résidus liquides du tissu opéré.
  4. Points de suture sur la plaie.

Il est possible de rétablir la forme du sein à l'aide d'une chirurgie plastique, mais seulement après la fin de la radiothérapie et de la période de récupération. Pour ce faire, vous devrez consulter les médecins appropriés.

La mastectomie est un élément efficace d’une thérapie combinée qui peut sauver la vie d’un patient.

Après une mastectomie, de nombreuses femmes sont confrontées au fait qu'elles ne se sentent pas complètes, elles perdent tout intérêt pour les contacts sociaux et la vie sexuelle. Un tel état est souvent causé par des modifications du fond hormonal affectant la stabilité mentale. Dans ce cas, les antidépresseurs sont souvent prescrits si le médecin juge que l’état est grave. Les prothèses aideront également à résoudre le problème esthétique du manque de seins.

La mastectomie n'est pas pratiquée si la patiente est atteinte du cancer du sein 3B et 3C associé à des processus inflammatoires dans le corps ou si la tumeur elle-même provoque une inflammation.

Après l'opération, il est particulièrement important de surveiller l'état de santé du patient car il existe un risque de développer un certain nombre de complications - du gonflement des ganglions lymphatiques à la mobilité réduite et à la courbure de la posture. Il est nécessaire de suivre un cycle complet de récupération, de physiothérapie, pour commencer à vivre pleinement et à fonctionner à nouveau dans la société.

Mastectomie et tumorectomie. Comparaison de deux opérations - vidéo

Radiothérapie

La radiothérapie est parfois prescrite à la place de la chimiothérapie et peut également combiner différentes techniques lors de traitements complexes. Cette approche assurera la mort des cellules cancéreuses dans le corps et réduira les risques de récidive en oncologie. Le cours complet dure 5-7 semaines. Par jour, une procédure est supposée pour l'irradiation par les métastases. S'il existe un effet partiel sur la glande mammaire, deux procédures sont possibles. Les radiations inhibent la croissance des cellules tumorales, les empêchant de se propager aux tissus normaux.

L'interruption du traitement est possible pendant plusieurs jours si le corps humain réagit trop violemment à la radiothérapie en donnant des symptômes cutanés. Sous l'influence des radiations, les cellules normales sont également détruites, mais à la fin du parcours, le corps récupère progressivement. L'irradiation est effectuée le plus souvent dans les endroits où une tumeur s'est formée, et les ganglions lymphatiques peuvent également être touchés par les radiations, qui peuvent propager les cellules cancéreuses dans tout le corps.

Radiothérapie pour le cancer du sein - vidéo

Thérapie ciblée

La thérapie ciblée est une méthode plus récente de traitement du cancer. Il est basé non pas sur le néoplasme, mais sur le matériel génétique des cellules cancéreuses. Ainsi, la tumeur cesse de croître. Les catégories de médicaments suivantes sont utilisées:

  • anticorps monoclonaux:
    • Avastin;
    • Herceptin;
  • inhibiteurs de l'enzyme aromatase:
    • Létrozole;
    • Anastozol;
    • Exémestane;
  • médicaments antihormonaux:
    • le tamoxifène;
    • le torémifène;
    • le fulvestran;
    • Foreston;
    • phaselodex.

Le traitement ciblé est considéré comme plus bénin. En tant que thérapie séparée, il n’est pas recommandé d’utiliser cette approche, mais comme élément efficace du traitement combiné, elle convient. Les médicaments utilisés lors de l'exposition à la tumeur ont une faible toxicité. Par conséquent, ils peuvent être utilisés même dans les cas où il existe des contre-indications à d'autres méthodes de traitement, par exemple chez les personnes âgées ou dans l'état grave du patient. En outre, les médicaments ciblés peuvent également être utilisés pour prévenir le cancer.

Méthodes de traitement du cancer du sein - Vidéo

Régime d'accompagnement

Pour le cancer du sein de grade 3, il est recommandé de suivre un régime fractionné dans lequel un repas est pris toutes les 3 heures et jusqu'à 6 fois par jour. Ce principe permettra de décharger le corps, de ne pas trop manger et d’éliminer progressivement l’un des facteurs de risque - l’obésité. Les portions sont divisées afin qu'elles soient petites, mais ne restent pas affamées. Les produits que vous utilisez ne doivent pas être nocifs, contenir des conservateurs, des parfums, des arômes. La meilleure option est de passer à des produits sains. Parmi les autorisés sont:

  • poissons gras: maquereau, hareng, sole, morue, etc.
  • chou (toutes sortes);
  • légumes jaunes et verts;
  • baies, fruits avec beaucoup de vitamine C;
  • huile de poisson;
  • graines de lin;
  • les noix;
  • huiles végétales;
  • eaux minérales: Truskavets, Mirgorodskaya, Rychal-Su et ainsi de suite;
  • jus de fruits frais;
  • les légumes (tomates, aubergines, radis, citrouille, gingembre, etc.);
  • céréales (riz brun, sarrasin);
  • thé vert;
  • graines de citrouille.

Les produits les plus utiles pour le cancer du sein - photos

Produits à exclure

Il est nécessaire dans le choix des produits d’observer une certaine variété et de connaître la mesure. Par exemple, si vous vous laissez emporter par l'utilisation de graines de lin, vous pouvez provoquer une diarrhée, ce qui entraîne une détérioration de la capacité d'absorption des médicaments pris. Il est également nécessaire d’exclure les produits frits, gras et fumés - c’est-à-dire les produits qui nuisent directement au corps. Les produits de stockage tels que la mayonnaise et le ketchup, les jus de fruits, les aliments en conserve, etc., ne sont pas autorisés. Les produits suivants ne doivent pas être consommés:

  • réfractaires, graisses animales, margarine;
  • produits laitiers gras;
  • bouillons riches (il est préférable de privilégier les analogues préparés à partir de viande de poulet ou de lapin maison);
  • marinades, produits fumés, conserves, restauration rapide, produits semi-finis;
  • plats trop salés, sucrés ou épicés;
  • légumes marinés et préparations maison au vinaigre;
  • confiserie, produits de boulangerie;
  • les champignons et leurs plats;
  • fromages fondus et salés;
  • chocolat, café;
  • alcool

La meilleure option serait la transition vers une nutrition adéquate, qui donnera plus d'avantages, guérira, vous nourrira avec les substances utiles et nécessaires et aidera votre corps à soutenir son combat contre la maladie.

Dans le cancer du sein, il est nécessaire d’éliminer une mauvaise habitude comme le tabagisme.

Lignes directrices sur le cancer du sein et la nutrition - Vidéo

Pronostic thérapeutique: quelles complications et quelles conséquences sont possibles?

Le pronostic du traitement du cancer du sein à 3 degrés dépend en grande partie de la forme du cancer, de l'état du patient, de sa taille, de la pénétration de la tumeur et du degré de métastase. Dans le traitement des agents et techniques pharmacologiques modernes, il existe une chance de guérir de la maladie. Selon les statistiques, environ 70% des patients ont réussi à se débarrasser de la tumeur et à suivre progressivement un traitement de rééducation.

Dans 65 à 75% des cas, avec un traitement approprié, il est possible de prolonger la vie du patient de 10 ans. mais c'est plus vrai pour le cancer de type 3A. Les autres types ont une probabilité de survie à dix ans plus faible: 3B - 10–40% et 3C - pas plus de 10%. Réduit également le taux de survie et le développement de complications possibles après la chirurgie:

  • la lymphorrhée;
  • mobilité réduite de l'articulation de l'épaule;
  • violations de la posture - courbure de la colonne vertébrale;
  • syndrome de douleur;
  • lymphostase - œdème lymphatique;
  • suppuration des cicatrices postopératoires.

Toutes ces complications peuvent ne pas nécessairement survenir chez le patient, surtout s'il suit les recommandations du médecin en période postopératoire et de récupération. Pour augmenter les chances de survie, vous devez suivre les recommandations du médecin traitant, suivre un régime et une nutrition adéquate, traverser une période de convalescence et de physiothérapie, ainsi que prêter attention aux facteurs de risque qui peuvent encore subsister au moment du traitement - tabagisme, obésité, contact avec des substances nocives, stress et ainsi de suite. Tous les éléments négatifs doivent être éliminés de la vie du patient.

Prévention

La prévention du cancer du sein englobe:

  • élimination des facteurs de risque pour l'apparition de la maladie à nouveau;
  • maintenir un bon mode de vie;
  • régime, restriction de produits nocifs;
  • éliminer les mauvaises habitudes;
  • lutter contre l'obésité;
  • élimination du stress de la vie;
  • le début de l'activité sexuelle jusqu'à 25 ans, la naissance d'un enfant jusqu'à 30 ans, l'allaitement pendant au moins six mois;
  • l'examen des glandes mammaires est obligatoire, surtout si la maladie a déjà été une fois. Examens par un médecin une fois par an.

Examens des patients subissant une mastectomie

Bonjour Je veux vous parler de l'opération et partager mon impression. Mots russes est l'opération pour enlever complètement le sein, ne laissant que la peau avec le mamelon. L'opération est faite dans le cancer du sein. Elle dure 4 à 5 heures et supprime toute la glande mammaire et une partie des muscles qui la recouvrent. Au lieu d’une glande mammaire, un implant est inséré (c’est quelqu'un qui a de l’argent pour un implant, à Kazan, un implant coûte 30 tonnes), je reçois gratuitement un implant Expander dans le cadre du programme fédéral. L’expanseur est le même implant, mais il est plus dur et il y a un tube spécial dans lequel il est rempli de nat. solution au volume dont vous avez besoin. L’extenseur sert également de brancard cutané et ne peut être porté que pendant exactement un an. Mais l'implant d'expansion sert jusqu'à la fin de votre vie. Je ne conseillerais à personne de le dire, après l'opération, je ne pouvais pas me lever du lit pendant 4 jours, tout me faisait très mal, il était douloureux de respirer. Le premier mois qu'il marchait quand il a déménagé et a causé beaucoup de douleur Ils lui ont mis un tube dans l'aisselle et maintenant, quand il lève la main, il est fortement arraché. Cela fait 4 mois que c'est aussi dur qu'un ballon bien gonflé, de ce côté je ne peux pas dormir, c'est très douloureux. Je ne conseille à personne de poser un implant Expander, si je savais qu'il en serait ainsi, je collecterais l'argent et commanderais un implant. Vous bénisse!

oksana131313

http://otzovik.com/review_4175639.html

Ma mère a été diagnostiquée à l'âge de 52 ans - cancer du mamelon d'un degré. Ce n’est pas un cancer du sein, c’est néanmoins le conseil qui a été donné - une mastectomie. Bien sûr, la mère s’est entendue sur tout... Avec le cancer du mamelon, c’est une façon radicale de résoudre le problème - l’élimination du sein. Que Dieu la bénisse, décida-t-elle correctement. Il est arrivé qu’une amie d’une femme, ayant entendu le diagnostic de «cancer du sein» ou de srska... ait été enlevée une partie de son sein (puis une rechute infernale, son sein a été complètement enlevé au bout de six mois, puis deux ans plus tard). une mauvaise situation à cette époque... mon père après 20 ans de mariage a soudainement décidé qu'il ne voulait pas vivre avec sa mère (crise d'âge mûr et tout ça), il veut une femme plus jeune et tout ça. Et à gauche. Bien sûr, personne ne lui a dit que quelque chose n'allait pas chez ma mère, mais ma mère a demandé à rester silencieuse parce qu'elle voulait partir et au diable, mais il y aura une excuse pour rester comme si elle l'avait fait. En conséquence, ma mère se retrouve soudainement avec un cancer du sein, son mari s'en va à l'âge de 50 ans et avec le soutien de mes soeurs et moi-même, l'opération est gratuite. La mastectomie ne consiste pas seulement en une ablation du sein, mais également en une élimination de tous les nodules plaquettaires. Parce que ses seins ont été coupés et qu'un petit nodule de formation de plaquettes a été retiré dans l'aisselle, et ainsi de suite... Elle a vécu cette expérience difficile. L'opération elle-même est complexe, sous anesthésie générale. Départ - presque une demi-journée. Je suis arrivé le soir de l'opération, ma mère n'en était aucune. Elle a conduit aux toilettes, elle ne voulait pas aller au canard, alors tout était encore plus dur. Non seulement vous n'avez pas de seins, vous devez donc garder votre main entière dans un ordre strict. Il ne peut pas être blessé, il est impossible de le toucher encore une fois, il est impossible de prélever du sang à partir de là, vous le sauvez bêtement et c'est tout. Une compréhension psychologique de votre manque de seins est terrible. À l'hôpital, il y avait même un psychologue spécialisé dans la mastectomie qui allait parler... Le résultat. Cinq à six ans après l'opération. Ma mère est en bonne santé, dieu merci. Elle a connu une chimie terrible, est devenue chauve, a perdu du poids, a souffert, mais le cancer a disparu. Pah-pah-Pah,, Un tas de complications sur les organes internes après la chimie, mais que faire...

Nirlineva

http://otzovik.com/review_2206817.html

La détection précoce des masses mammaires réduira la mortalité. C'est pourquoi il est nécessaire de surveiller de près votre santé et dès les premiers signes, d'aller chez le mammologue. Rappelez-vous qu’à un stade avancé du traitement, le traitement sera beaucoup plus difficile, souvent avec des complications et un risque élevé pour la vie du patient.

A Propos De Nous

Les tumeurs malignes sont souvent diagnostiquées aux derniers stades du développement en raison de l'évolution asymptomatique de la période initiale.